AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Panda et pot de colle [Solveig & Duncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Silent screams, Violent dreams

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 292
↳ Points : 82
↳ Arrivé depuis le : 31/08/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Charlotte Wessels
↳ Age du Personnage : 251 en réalité & 28 en apparence
↳ Métier : Trafiquante de médicaments, dealeuse & gérante du Little Darlings / confondatrice de la Niflheim
↳ Opinion Politique : Politique ? Ca se mange ?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Christina Perri ~ Jar of Hearts / Imagine Dragons ~ Bleeding out / Epica ~ In All Consience / Delain ~ My masquerade
↳ Citation : " It is better to have faith in something than none at all "
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : (MidnightBlue) ~ Lightblue



les petits papiers
↳ Copyright: Minako ♥ & Solosand
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Panda et pot de colle [Solveig & Duncan]   Lun 23 Jan 2017 - 0:19


Panda et pot de colle 
Panda, panda, let us be pandas together ! ••• Son regard se perdait dans la contemplation du mur depuis de longues secondes maintenant. Elle abhorrait des pensées bien défaitistes. Peut-être était-ce le fait d'être si loin de son frère, d'avoir égaré, pour quelques heures, le repère majoritaire dans sa vie qui la rendait un peu plus... Déprimée. Aussi ne se rendait-elle pas compte qu'elle l'était au quotidien. Déprimée, brisée, perdue en ces lieux depuis des lustres. Sa place, elle la devait à son aîné. Pourtant, Solveig ne ressentait pas l'envie de partager cette pensée avec Duncan, aussi gentil soit-il de discuter avec elle. Garder une partie de jardin secret était important à ses yeux, notamment vu qu'Isak était quand même plutôt connu du Gouvernement... Et pas forcément en bien vu toutes les conneries qu'il faisait. Un jour, il lui faudrait engager un nettoyeur. Mais un bon, celui qui parviendrait à faire oublier jusqu'à leurs identités. Un boulot bien plus complexe qu'il n'y paraissait, et la suédoise se doutait que cela n'arriverait jamais. Mais bon, il fallait bien espérer que les rumeurs sur son frère se taisent un jour...

Duncan lui répondit que le danger était son quotidien. Un doux sourire se dessina sur ses lèvres. C'était peut-être aussi une raison de ne pas lui en rajouter en plus. Solveig se savait assez douée pour cela de manière générale. Attirer ceux qu'il ne fallait pas attirer. Elle attirait aussi le sang. Le sien, celui des autres. L'offre tiendra toujours si besoin... Une lueur amusée se glissa dans son regard. Elle éviterait. Parce qu'elle finirait certainement en prison si ce jour devait arriver. L'homme ne savait pas dans quoi il s'embarquait. Et il fallait mieux qu'il ne le sache jamais. La suédoise devrait être plus prudente à l'avenir. Faire encore plus attention à ce qu'elle racontait, ne pas laisser le moindre détail quitter ses lèvres. Se reglisser dans son rôle de fille innocente. Peut-être qu'elle jouait avec Duncan finalement. Peut-être aussi qu'elle se cachait d'elle-même et parvenait seulement à être ce qu'elle était réellement aujourd'hui, sans s'en rendre compte. De toute façon, elle était toujours perdue sans son phare pour lui dire quoi penser...

Sa question devait être dérangeante. Après tout, elle portait sur une période qui pouvait être déstabilisante. En tout cas, celle-ci l'avait été pour la jeune femme. Très clairement, elle qui avait toujours vécu entourée de sa famille, de ses proches, se retrouver au milieu d'un nouveau monde, sans repère... Ca avait été un moment d'effroi et de panique dans son esprit. Il avait fallu se réadapter. Elle avait fini dans un café miteux, à supporter des remarques désobligeantes, des comportements qu'elle ne suspectait pas chez un être humain. Après, il y avait eu Niklas. Heureusement qu'il avait été là finalement. Il lui avait permis de retrouver un repère, une raison de se lever le matin et d'aller travailler, de supporter cette époque qui n'était pas la sienne. Une raison toute simple de mettre un pied devant l'autre. Puis son frère avait pris le relai. Elle écouta alors la réponse de Duncan, qui confirma une partie de ses pensées. Le fait d'être perdu, de ne pas savoir ce qui s'était réellement passé durant toutes ces années passées sous forme animale. Mais on s'en sortait toujours si on cherchait à se battre, il en était la preuve vivante.

Un clocher qui sonne, lui rappelant que les heures défilent, et qu'Isak allait finir par s'inquiéter si elle ne rentrait pas sous peu. Aussi, elle préférait ne pas trop tarder, histoire d'éviter de sérieux soucis à l'homme. Elle reposa la tasse sur la table et reprit la parole.

"Je garderai en tête cette proposition, si un jour j'en ai réellement besoin... Merci en tout cas. Et j'ai l'impression que beaucoup de métamorphes ayant passé du temps sous forme animale ressentent la même chose... C'est normal d'un côté, on change complètement d'époque... Mais tu prouves qu'en étant un peu battant, on peut arriver à tout."

Un nouveau sourire se dessina doucement sur ses lèvres alors qu'elle quittait l'assise confortable du canapé. Elle tira sur ses doigts, fixa quelques secondes le sol avant de prendre une profonde inspiration. Elle ne savait pas réellement comment prendre congé, sans apparaître comme... Désagréable ou mal élevée. D'ailleurs, la jeune femme se rendait compte qu'elle n'avait jamais eu une telle conversation auparavant. Rien d'aussi posé, d'aussi calme... Elle déglutit, se gratta la gorge.

"Je... Je pense qu'il est temps que je m'en aille... Merci pour le temps que tu m'as accordé, et les conseils et remarques que tu m'as faits. Je réfléchirai à tout ça à tête reposée..."


Le mur trouva un intérêt soudain à ses yeux, alors qu'elle passait sa langue sur ses lèvres sèches. Tout va bien se passer Solveig, ne t'en fais pas. Elle glissa une mèche de cheveux derrière son oreille, avant de jeter un coup d'oeil à sa tenue. Il était vrai qu'elle portait toujours les vêtements prêtés par Duncan...

"Oh, et il faudrait peut-être que je te rendre tes habits avant de partir..."

Oui, elle allait certainement rentrer nue. Ce n'était pas cela qui la dérangerait à vrai dire.


©️ 2981 12289 0


HJ:
 

_________________
+ Every cloud has a silver lining +
She paved the road with her broken pieces and found the path to become a goddam warrior.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 229
↳ Points : 36
↳ Arrivé depuis le : 26/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt
↳ Age du Personnage : 673 & 35
↳ Métier : Garde du corps de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Kaiser Chiefs - Coming Home
Keth Urban - Blue Ain't Your Colour
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



les petits papiers
↳ Copyright: Lyndi
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Panda et pot de colle [Solveig & Duncan]   Jeu 9 Fév 2017 - 22:38

"Je garderai en tête cette proposition, si un jour j'en ai réellement besoin... Merci en tout cas. »
Je hoche la tête avec un sourire amical en marmonnant un « pas de quoi ». Je proposais parce que je sentais que la petite allait peut-être avoir besoin de se sortir de sa situation un jour. Et elle allait avoir besoin d’une main tendue ce jour-là.
« Mais tu prouves qu'en étant un peu battant, on peut arriver à tout."
Je ris de bon cœur.
« Je prouve rien du tout, tu sais. J’ai juste un optimisme à toute épreuve, je crois. Je me démerde pour m’adapter. On est faits pour ça, les humains, s’adapter. »

La jeune femme sembla ensuite hésiter quelques instants. Je m’attendais à des questions, encore des questions, toujours plus de questions. Elle semblait en avoir beaucoup. Et je m’étais un peu pris au jeu. Mais sa remarque fut toute autre.
"Je... Je pense qu'il est temps que je m'en aille... Merci pour le temps que tu m'as accordé, et les conseils et remarques que tu m'as faits. Je réfléchirai à tout ça à tête reposée..."
Je jetai rapidement un coup d’œil à l’horloge du salon. Oula, oui, il était temps que je me prépare aussi ! Semblant de rien, j’avais un boulot, et je ne pouvais pas décemment dire à Rafael que j’étais en retard parce que j’étais trop occupé à causer avec une panda rousse. Je me levai pour raccompagner Solveig jusqu’à la porte. Gentleman jusqu’au bout, que voulez-vous.
"Oh, et il faudrait peut-être que je te rendre tes habits avant de partir..."
J’ouvris de grands yeux surpris. Elle n’était pas sérieuse, si ? Si. Elle était très sérieuse. Elle envisageait de rentrer complètement nue, en pleine matinée, jusque chez elle.
« Non non, garde mes habits ! Y’a pas de problème. »
Enfin, mes habits. C’était juste un t-shirt, en plus. Et pas mon préféré.
« Tu sais quoi ? Tu n’auras qu’à me le rendre le mois prochain. Et comme ça, tu apporteras tes habits à toi. Ce sera plus simple, je pense. »
J’adressai un sourire amical à la jeune femme. Ce serait surtout plus confortable pour moi de ne pas me retrouver de nouveau devant une Solveig complètement à poil au petit matin. Je ne savais pas trop comment gérer ce genre de choses.
« Et pas de quoi pour le reste. Si t’as besoin d’autre chose, eh bien….je bosse pas mal, j’ai des heures un peu fluctuantes. Tu sais, le crime n’attend pas, tout ça. Mais si je suis chez moi, ma porte t’es ouverte. »
J’ouvre la porte comme pour illustrer bien stupidement mes propos.
« Et fais attention à toi sur la route. Et de manière générale. OK ? », dis-je avec un nouveau sourire.
Quand Solveig est partie, je range les tasses à café et vais sentir un peu la lavande sur le balcon. Moi aussi, je réfléchis à ce qu’on s’est dit. De toute évidence, la transition entre l’animal et l’homme n’est pas évidente. Et l’adaptation à cette nouvelle époque, ce nouveau monde, non plus. Mais elle semble avoir été plus difficile pour certains que pour moi. Je m’en sors pas mal, au final. J’ai eu de la chance. Plus qu’une Solveig Eriksson. Je ne m’en rend pas toujours compte. La part d’égoïste ostensiblement con qui persiste en moi, je suppose. Je n’ai jamais demandé à Rafael comment il avait vécu son retour à l’humanité. Un jour, il faudrait.

_________________


But there's no sense crying over every mistake
You just keep on trying til you run out of cake
And the Science gets done
And you make a Neat gun
For the people who are still alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Panda et pot de colle [Solveig & Duncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Flip 7 ans1/2, adorable pot de colle - cani seniors - DECEDE
» La Compagnie Panda
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Ça colle pas !!!
» PANDA PARTIE !!!!!!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-