AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shit happens [Shae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Shit happens [Shae]   Sam 8 Oct - 22:12

Shit happens.
Shae & Rebecca




Samedi matin, à peine 9h, sa porte sonne. Elle se lève en râlant, elle a terminé à la fermeture et aurait bien dormir encore quelques heures de plus. Les personnes derrière la porte s’annoncent. Elle se dit qu’elle est chanceuse… des larbins du gouvernement. Elle ouvre la porte en se demandant si c’est une blague et ce qu’ils lui veulent. Elle n’a rien fait de répréhensible selon elle. Auraient-ils découvert les armes ? Les gens qu’ils lui arrivent de cacher ? Auraient-ils découvert que la rébellion est encore en marche et ils font leur première descente ? Elle n’en a aucune idée, mais elle ne va pas leur donner la satisfaction de se croire coupable. Elle n’a rien fait. Elle ne peut rien dire, elle n’a pas d’explication et voilà qu’elle se fait embarquer par ses hommes en uniforme. Elle ne résiste pas, à quoi bon passer pour coupable alors qu’elle ne connaît pas encore le chef d’inculpation. Le chemin est rapide, elle ne parle que très peu, demandant simplement pourquoi on l’emmène. Elle n’obtient aucune réponse. Et voilà, elle finit dans une cellule. Elle reconnaît vaguement un des types et se demande si ce n’est pas lui qu’elle a fait jeter dehors du Masquerade quelques jours plus tôt. Oui, c’est lui, elle est en sûre. Elle secoue la tête et puis se met à tourner en rond.

Il la laisse mariner dans la cellule deux heures, mais elle ne le sait pas, elle a l’impression que c’est bien plus long. Elle s’impatiente, elle veut des réponses. Et puis quelqu’un vient la voir, lui annonçant qu’elle verrait bientôt l’avocat qui lui avait été commis d’office. Becca serre les dents et demande à connaître la raison de son enfermement. Un léger sourire fleurit sur les lèvres de l’agent, presque sadique. Il lui annonce enfin la sauce à laquelle elle va être mangée. Deal de médicaments. Surprise. Elle l’est vraiment. Elle n’en revient pas de cette stupidité. Elle n’a jamais vendu de médocs ou d’autres choses illégales. Certes, il lui est arrivé d’acheter une ou deux bouteilles d’alcools sur le marché illégal mais elle n’en a jamais vendu. Avant de pouvoir rencontrer son avocat, la jeune femme est emmenée pour un interrogatoire. Elle refuse de parler sans un avocat, mais elle en apprend un peu plus.

Arrêtée. Rebecca est folle de rage même si elle cache au maximum sa rage pour éviter de paraître coupable et également pour réussir à cacher sa nature. Si celle-ci était découverte, elle ne donnait pas cher de sa peau. Elle s’est faite arrêter parce que quelqu’un s’amusait à dealer dans son club. Quelqu’un à cafter, ce n’est pas possible autrement. Et surtout… qui s’est amusé à dealer dans SON club. Elle n’a rien vu et il paraîtrait qu’elle est maintenant responsable. Elle est sûrement accusée d’avoir organiser elle-même qu’un dealer vienne foutre le bordel par chez elle. Non mais quelle idiotie ! Elle était loin de se contenter de la légalité, c’était une certitude. Elle faisait partie de la rébellion après tout. Mais accusée d’un crime qu’elle n’avait pas commis, c’était typique. Le gouvernement et tous ceux qui travaillait pour n’était qu’un ramassis d’abruti, il n’y avait rien de nouveau là-dedans. Dans le fond, elle espérait simplement qu’elle ne serait pas clouée au pilori pour l’exemple. Elle était innocente de ce crime dont on l’accusait.

Et puis il fut l’heure pour elle de rencontrer son avocat. Elle avait été plutôt étonnée à ce qu’on le lui propose pas de contacter quelqu’un par exemple. Personne ne savait où elle était, mais quelle importance ? Elle n’avait personne d’assez proche dans sa vie pour avoir envie de l’avertir. Elle était seule. Depuis sa mort. Sa résurrection avait changé un peu les choses durant un temps et puis sa mère était morte. Elle fut guidée dans une salle où elle se retrouva seule. Elle se demandait quel incapable à la botte du gouvernement allait venir s’occuper d’elle. Elle se demandait si ce n’était pas juste un genre de jeux qui la verrait condamner quoi qu’il arrive. Elle n’espérait pas, elle avait encore tellement de choses à accomplir. Perdue dans ses pensées, elle se demandait quel était le meilleur angle d’attaque pour cette histoire complètement ridicule et espérait ne pas tomber sur un avocat complètement incompétent.

La porte s’ouvrit et elle leva les yeux. Shae. Shae se tenait devant elle. Sa sœur d’un autre temps. La femme qu’elle avait évitée jusqu’à maintenant. Les souvenirs la frappèrent violemment. Leur rencontre à Ottawa. Le jour où elle avait annoncé à Shae qu’elle était unique également, qu’elle possédait une capacité pour la magie. Leur apprentissage à deux. Leurs études à Montréal. Et puis évidemment sa propre mort, cette allée sombre où elle s’était proprement fait trancher la gorge. Un frisson la parcourut tandis qu’elle observait interdite sa vieille amie. Elle savait qu’elle bossait parfois pour le gouvernement et cela ne l’encourageait pas vraiment à voir son procès d’un bon œil. Merde, qu’allait-il lui arriver ? Son visage se ferma et elle serra les dents. La colère revint à la charge, se glissant dans chaque parcelle de son corps, se diluant dans ses veines. Elle se demandait si Shae savait qu’elle avait sortir de Darkness Falls. Si elle, elle l’avait cherchée. Les questions se bousculaient dans sa tête. Mais elle le cachait plutôt bien. Elle ne savait même pas quoi dire en fait. Un « salut » Shae paraissait un peu limite. Un « alors t’es là pour me faire condamner » était peut-être un peu déplacé. "Et bien… si je m’attendais…" Et oui, c’était tout ce qui était sorti. Elle n’en revenait pas et elle avait un peu l’impression d’être la victime d’une mauvaise blague. Ça s’annonçait plutôt mal son affaire.


Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 379
↳ Points : 380
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: Blasphemy
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Dim 23 Oct - 0:18

"Et bien… si je m’attendais…"
Shae se figea sur place, son sang se glaçant tout le long de ses veines. Quand on l’avait appelée pour un contrat de commis d’office, elle avait dit oui de suite. Les affaires ne manquaient pas, mais ne se bousculaient pas non plus à la porte, et la jeune femme prenait toute affaire qui semblait un minimum intéressante et qui payait. Le cas présent, on lui annonça une gérante d’un club de la ville, le Masquerade, que Shae n’avait jamais fréquenté. On avait surpris quelqu’un en train de dealer dans le club,  et son soupçonnait la gérante de complicité, voire d’avoir établi une plateforme de trafic. Ce qui semblait un peu exagéré comme accusation. L’avocate rassembla donc ses affaires et se rendit sans hésiter à l’endroit indiqué au téléphone.
« Shae Thackery, avocate. Je viens pour la gérante du Masquerade »
« Parish ? Je vous emmène la voir. »
Shae sursauta en entendant le nom. Parish, elle avait connu une Parish. Une Parish qui était morte et avait emporté la vie de Shae avec elle. Mais ce n’était pas possible. Parish, c’était un nom répandu, pas vrai ? Silencieuse, elle suivit l’officier jusqu’à la cellule. C’est quand il l’ouvrit et qu’elle fit face à sa cliente qu’elle réalisa que non, Parish n’était pas un nom si répandu que ça. Il n’y en avait qu’une, celle qu’elle avait devant elle.

« Becca… »
Le monde s’était arrêté de tourner. Aussi simplement que ça. La simple vue de Rebecca donnait envie à Shae de tomber à genoux et d’éclater de rire tout en pleurant à la fois. La dernière fois que Shae avait vu Becca, c’était à la morgue. Sa meilleure amie, celle qu’elle avait toujours connue, qui avait toujours été là, victime de meurtre. En partant, Becca avait tout brisé dans la vie de Shae. Celle-ci était tombée dans une spirale infernale de dépression dont personne n’avait su la sortir. Jusqu’au jour où, trop malheureuse, elle n’avait vu qu’une issue et s’était suicidée. Elle avait passé des mois à Darkness Falls. Etait revenue dans un monde dévasté et plus vieux de quatre ans. Elle avait appris à se reconstruire, sans ses repères, toujours sans Becca. Sa meilleure amie avait juste laissé un vide en elle. Et maintenant, elle était là, juste devant elle. Shae l’avait cherchée pendant tout son temps à Darkness Falls sans succès, et n’avait pas eu le courage de se replonger dans des recherches sans espoir en revenant sur Terre.

Elle aurait dû, de toute évidence. Elle s’assit en face de Rebecca, tremblante.
« Je vais te sortir d’ici. Tu….tu vas bien ? Ils ne t’ont rien fait ? »
Elle ne savait pas quoi dire. Toutes ces années, elle ne savait pas par où commencer. Becca vivante, bien en vie, devant elle. Gérante d’un club. Arrêtée. Bordel, la vie était une sale pute ironique quand elle voulait. La vie de Shae venait d’être de nouveau bousculée dans tous les sens, implosée et recoller au hasard, ou en tout cas c’était comme ça que la jeune femme le ressentait. C’était comme si, au moment où elle commençait enfin à retrouve une vie à peu près stable, Becca venait tout foutre en l’air, comme une réminiscence de ce qui s’était passé presque dix ans auparavant. La jeune femme refoula les larmes qui voulaient franchir ses paupières. Ce n’était ni l’endroit ni le moment pour se mettre à chialer. Tentant de contenir les battements de son cœur, elle regarda longuement Becca. Elle n’avait plus espéré revoir ce visage. On lui avait enlevée si brutalement. Elle se rappelait avec violence les jours sans lumière, la détresse, cette douleur sans fin, constante, qui lui prenait au cœur et aux tripes.
« Bordel, Becca. Je…je croyais, j’étais persuadée que je t’avais perdue. Pour de bon. Et tu….je suis contente de te voir. »

_________________


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage,
Qui attend celui qui part



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Lun 31 Oct - 23:52

Shit happens.
Shae & Rebecca




Elle ne savait clairement pas comment prendre ce coup du sort. Elle savait que Shae était dans le coin, elle le savait pour l’avoir vue et s’être finalement renseignée un peu sur elle. Mais ce qu’elle avait appris l’avait énervée et avait fait en sorte qu’elle reste à l’écart volontairement. Becca était une anti-gouvernement pure et dure. Certes, elle savait que de nombreuses personnes s’y liait afin d’être en sécurité, mais selon la jeune femme, ce n’était pas une raison suffisante. Vraiment pas. Et maintenant, elle était devant elle, en chair et en os. À prononcer son prénom. Elle ne répondit rien. Shae a l’air drôlement secouée de la revoir, la croyait-elle vraiment morte en enterrée ? Un rire légèrement hystérique avait failli lui échapper. Morte et enterrée, elle l’avait été. Mais c’était sans compter l’enfer imaginé pour les gens comme elle. Sa vieille amie lui dit qu’elle va la sortir d’ici et veut savoir s’ils ne lui ont rien fait. Elle l’observe longuement, c’est vraiment étrange de la revoir ici. Cela ramène tant de souvenirs… la plupart d’entre eux sont heureux, mais ça ramène également encore et encore la nuit de sa mort. Ouvrant légèrement ses sens, elle sut que Shae n’était pas devenue une Day Breakers et était toujours une Night Shadow. Malgré le fait qu’elle n’ait jamais renoué avec elle, elle est presque soulagée de savoir qu’elle n’a pas dû subir la malédiction qu’elle-même a dû subir… ou la nouvelle, celle où les gens se retrouvent possédés et pas toujours conscient de leurs actes.

En observant le visage de Shae, elle se rend compte qu’elle retient ses larmes. Elle la connaît suffisamment et ce ne sont pas les nombreuses années qui les ont séparées qui ont changé cela… pour le meilleur ou pour le pire. Elle ne répond pas encore, elle ne sait clairement pas si elle était prête à renouer avec Tackery mais elle n’a plus vraiment le choix. C’était maintenant ou jamais. Et puis elle dit enfin ce qu’elle croyait, elle pensait simplement que Becca était morte, qu’elle l’avait perdue… quelle drôle d’expression. Elle est contente de la revoir, peut-être que cet état de fait ne va pas rester… Rebecca est une vraie emmerdeuse depuis son retour parmi les vivants. Oh, elle l’était déjà avant, mais jamais avec la jolie Shae. Elle lui répond, mais sa voix est loin d’être chaleureuse, elle ne sait pas trop comment prendre tout ce qui se passe ici ce soir. "Non, ils m’ont rien fait. À part un peu de bousculade, typique quoi." Un sourire empli de sarcasme sur les lèvres, elle continue. "Tu vas vraiment me sortir d’ici ? Vu la manière dont ils sont venus me chercher et m’ont accusé… j’aurais plutôt penser que le gouvernement m’avait décidé coupable. Que ferais-tu dans ce cas-là ?" Elle penche légèrement la tête sur le côté. Elle n’est pas vraiment gentille. Elle le sait. À quelque part, au fond d’elle, bien enfoui, elle est contente de revoir Shae. Elle avait toujours fait partie de sa famille, elle avait été une des raisons pour laquelle elle s’était battue à Darkness Falls… Shae allait l’y rejoindre un jour. Mais non. Et puis les portes s’étaient ouvertes sur un monde presque aussi dégueulasse que l’enfer.

Elle se redresse et la regarde longuement. "La gamine que j’étais à l’époque ne ressemble en rien à celle que je suis devenue. Tu ne m’as pas perdue. On m’a arraché la vie." Le visage fermé, elle n’a pas envie d’aller plus en détail. Elle n’aime pas parler de sa mort, de ce qui a suivi. Elle est fière de ce qu’elle est devenue, une survivante, une femme forte qui se bat pour ses convictions par tous les moyens. Shae ? Elle a toujours été un peu plus fragile que Rebecca, même si fragile n’est pas vraiment le mot. Ce qui est sûr, c’est qu’elles sont extrêmement différentes aujourd’hui qu’elle l’était il y a dix ans. Becca croquait la vie à pleine dents, aimait les gens et leur faisait assez confiance pour les laisser entrer dans sa vie. Ce n’était plus le cas. Oh, elle profitait de la vie, mais plus personne n’entrait vraiment dans sa vie. Les portes étaient fermées. Presque toujours.


Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 379
↳ Points : 380
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: Blasphemy
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Sam 12 Nov - 23:38

Becca n’avait rien. Les Peacekeepers l’avaient un peu bousculée, comme elle disait, mais cela n’étonnait pas Shae. C’était leur façon de faire. Les Peacekeepers aimaient parfois agir comme une vraie bande de brutes. Comme si ça leur apportait un peu de légitimité ou de respect de la part de la population. C’était plutôt l’inverse en fait. Mais ils étaient ceux qui portaient les flingues, alors on se taisait et on subissait.
"Tu vas vraiment me sortir d’ici ? Vu la manière dont ils sont venus me chercher et m’ont accusé… j’aurais plutôt penser que le gouvernement m’avait décidé coupable. Que ferais-tu dans ce cas-là ?"
Shae sourit. Dans la plupart des cas, elle se battait. Elle gagnait même, souvent. Sauf quand le gouvernement envoyait un larbin pour lui dire de laisser tomber. Dans ces cas là, elle courbait l’échine et laissait tomber. Mais elle ne dirait pas ça à Becca. Elle ne laisserait pas tomber son ancienne amie.
« Je suis pas mauvaise comme avocate. Je te sortirai de là. »
Elle espérait qu’elle le pourrait réellement. Elle ferait tout ce qu’il faut. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre ce dossier-là. Elle ne pouvait pas voir Rebecca atterrir en prison. Elle venait de la retrouver. Il allait falloir qu’elle lui montre qu’elle comptait encore, que Shae était encore prête à tout pour elle. Pour rattraper le temps perdu. Pour se faire pardonner de ne l’avoir pas retrouvée plus tôt.

Rebecca évoqua son changement, la façon dont on lui avait arraché la vie, selon ses propres dires, et Shae sentit la plaie en elle se rouvrir un peu. Elle avait mis des années à panser cette plaie dans son cœur, dans son âme. Des années à s’en remettre. Elle avait échoué la première fois. Elle avait eu une seconde chance et avait réussi, non sans efforts. Elle avait vécu, passionnément, désespérément, dans le seul but d’oublier ce qu’elle avait perdu. Elle y était enfin arrivée, Becca n’était enfin plus une douleur vive dans sa chair, mais un bruissement sourd dans un coin de son âme, qui se rappelait à son bon souvenir les mauvais jours. L’avocate commença à se triturer les mains, baissant les yeux.
« Ca a été difficile, sans toi. J’ai…j’ai fait une connerie, Becca. Genre, une énorme connerie. »
Elle releva les yeux, eut un petit sourire qui était censé atténuer ce qu’elle s’apprêtait à dire. Elle ignorait pourquoi elle disait ça, pourquoi elle racontait. Peut-être parce qu’elle en avait besoin. Parce que c’était Becca, la cause de tout ça.
« Je me suis suicidée, un an après qu’on t’ait trouvée morte. Je voulais en finir, être au calme, tu vois. J’ai atterri à Darkness Falls. Bordel, on a atterri à Darkness Falls, Becca, je sais même pas pourquoi. Je t’ai cherchée là-bas, et je t’ai jamais trouvée, alors je me suis dit que peut-être toi, t’y avais pas été envoyée. T’étais où tout ce temps ? Et après, une fois qu’on était sorties, t’étais où ? C’est dingue quoi, le Masquerade, c’est pas loin de chez moi, pourquoi on s’est jamais croisées ? »

Elle ne comprenait pas. La vie avait décidé d’être une connasse avec elle. Elle lui avait envoyée sa meilleure amie, l’avait envoyée en Enfer, et alors que Rebecca était là aussi, alors qu’elle en était sortie aussi, Shae n’avait jamais eu l’occasion de la revoir. Si elle l’avait revue plus tôt, si elle avait su plus tôt qu’elle était en vie, peut-être….peut-être qu’elle aurait été mieux. Peut-être qu’elle n’aurait pas autant souffert. Cela faisait quatre ans qu’elle était sortie de Darkness Falls. Quatre ans. Elle n’avait pas mérité ces quatre ans sans savoir. Et maintenant, elle avait perdu quatre ans avec Becca. Tellement de temps perdu. Tellement de temps à rattraper. Elles étaient quasiment des étrangères aujourd’hui. En fait, elles étaient complètement des étrangères. Parce que jamais Becca n’avait regardé Shae comme ça. Elle était froide, distante. Shae avait imaginé des retrouvailles pleines de joie. Pas ça. La plaie se rouvrait un peu plus chaque minute. Une partie d’elle voulait sortir de cette salle, courir, se réfugier chez Roman ou chez Liam, pleurer un bon coup et oublier tout ça. Elle ne connaissait pas la Rebecca Parish qui se tenait face à elle. Elle n’osait pas imaginer quels genres d’évènements l’avaient changé comme ça. Elles avaient changé toutes les deux. Elles étaient heureuses, avant. Elles auraient pu être heureuses toute leur vie.

_________________


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage,
Qui attend celui qui part



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Dim 13 Nov - 5:41

Shit happens.
Shae & Rebecca




Shae est sûre de pouvoir la sortir de là, Becca en est moins sûre. La manière dont elle s’est fait arrêter… sans sommation, avec une excuse qui selon elle, est bidon. Elle se demande si le procès ne serait pas vite expédié tandis qu’elle finirait dans une prison ou alors pire, elle se ferait exécuter. Il ne fallait pas qu’elle reste trop longtemps ici, si quelqu’un cherchait un peu trop ce qu’elle était, il pourrait le découvrir et ce serait sa fin. Les Day Breakers n’étaient pas vraiment accueillis avec effusion. Becca ne peut s’empêcher d’être froide et sarcastique quand elle lui demande si elle va vraiment pouvoir la sortir de là et si le gouvernement l’avait décidée coupable, que pourrait-elle bien faire ? Shae en est sûre, elle n’est pas mauvaise selon ses propres dires. Une moue peu convaincue sur les lèvres, elle la regarde. Oh, elle est sûre que son ancienne amie est douée dans ce qu’elle fait, mais est-ce que ça suffit ? D’après ce qu’a pu entendre la jeune femme, cela dépend du souhait du gouvernement.

Shae Tackery, elle avait été une amie proche, elle était devenue sa disciple en magie dans leurs débuts et puis une égale… presque une sœur dans le fond. C’était de beaux souvenirs, heureux. Mais ils faisaient mal. Horriblement. Elle détestait repenser à cette époque parce qu’elle était morte peu de temps après. Et d’ailleurs, elle lui rappelle vite qu’elle ne l’a pas perdue mais qu’elle a été purement et simplement arracher à la vie. Son visage est fermé. Un bouclier invisible qui l’empêche d’avoir trop mal. Elle se protège comme elle peut. Elle le faisait à Darkness Falls et elle le fait encore plus depuis qu’elle est revenue sur cette bonne vieille terre qui s’était transformée en enfer entre temps. Et puis la jolie blonde lui donne des explications un peu étranges. Ça a été dur pour elle. Vraiment ? Facile pour Becca, elle était juste morte. Elle a fait une connerie ? Ne comprenant pas de quoi elle parle, Parish garde le silence même si elle n’est pas sûre de vouloir connaître le fin mot de l’histoire. Mais elle sait par expérience que son avocate ne va pas garder les lèvres scellées. Elle s’est suicidée. Suicidée ? Quoi ? Choquée, la surprise se lit sur le visage de la jeune femme. Première vraie émotion qu’elle laisse transparaître bien malgré elle. Clignant des yeux, elle écoute la suite. Logique qu’elle ait fini à Darkness, elle ne serait pas là sinon. Elle l’a cherché ? Où elle était ? Si cette conversation surréaliste continue, Becca allait finir par vraiment se mettre à rire hystériquement.

Dans le fond, elle ne sait pas vraiment quoi répondre. Le suicide est une idée tellement étrange pour la jeune femme. À l’époque, elle aimait la vie par-dessus tout et tous les plaisirs qu’elle avait à offrir. Aujourd’hui ? Elle la chérissait en un sens. Et elle ferait tout ce qu’il faudra pour continuer à vivre. Elle profite de sa vie au maximum, selon elle. Même si en réalité… ce n’est pas tout à fait ça. Elle se méfie trop des gens pour vraiment pouvoir en profiter comme elle pense le faire. "Et pourtant j’étais pas bien discrète. Je me battais pour ma survie, ce qui a sûrement valu ma perte à quelque part." Enfin elle s’était battue pour sa survie et puis elle s’était fait blessé par un de ces foutus zombies et elle avait pété les plombs durant un temps, les pulsions sombres et meurtrières l’avaient envahies, c’était sa perte dans un sens. Elle n’avait pas compris, juste penser que c’était de la colère. Elle n’avait compris qu’une fois de retour sur terre ce que cela signifiait vraiment. Elle se demande comment Shae réagirait à cette nouvelle, mais ce n’était pas le lieu pour l’annoncer si un jour elle le lui annonçait.

Elle pince ses lèvres. Doit-elle lui dire qu’elle savait que Shae vivait dans le coin ? Qu’elle l’avait vue ? Évitée ? Puis fait des recherches et décidé de rester à l’écart ? Pourquoi ne pas le dire dans le fond ? Peut-être parce qu’elle n’a pas envie que son avocate sabote son propre procès. "Je savais que t’étais avocate. Et que tu bossais pour le gouvernement. Les rumeurs vont vite." Elle l’observe un moment. Elle a très peu changé. Un peu plus de vécu, moins d’innocence. Au fond d’elle-même, Rebecca n’avait pas tant changé que ce qu’elle croyait. Mais le noyau tendre et enflammé qui faisait d’elle ce qu’elle était à l’époque était prisonnier dans un mélange de pierre et de glace. Tenir à l’écart les gens était bien plus facile que de les laisser vraiment entrer dans sa vie. Et puis elle ne pouvait pas vraiment s’acoquiner avec quelqu’un qui bossait pour le gouvernement alors qu’elle faisait partie de la résistance et qu’elle haïssait ce pseudo gouvernement de pacotille. Les gens savaient qu’elle n’était pas une pro-gouvernement, mais la plupart des gens la pensait modérée. Ce qui n’était clairement pas le cas. "J’ai cherché ma famille en sortant de l’enfer, d’abord mes parents. J’ai retrouvé ma mère, morte dans les arènes quelques mois après." Elle se penche en avant pour que ses mots ne soient entendus que par la demoiselle qui lui fait face. "Alors tu sais le gouvernement… je m’en tiens loin." Ce n’était clairement pas la seule raison. Mais les autres, elle ne les dirait pas à hautes voix.



Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 379
↳ Points : 380
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: Blasphemy
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Sam 19 Nov - 22:33

"Et pourtant j’étais pas bien discrète. Je me battais pour ma survie, ce qui a sûrement valu ma perte à quelque part."
C’était peut-être la différence. Rebecca s’était battue, alors que Shae s’était cachée. Passant de cachette en cachette pendant des mois, fuyant chaque fois que le danger approchait, pour ne pas mourir complètement. Trop effrayée pour combattre. Pas assez courageuse pour ça. Becca avait eu du courage, elle. Mais Shae comprit vite ce qu’elle essayait de dire. Elle ne la sentait plus. Avant, elle sentait Becca, sa présence, cette aura qu’elle avait. Ses pouvoirs. Mais elle se rendait compte maintenant que Becca dégageait autre chose, que Shae ne connaissait pas. Elle ignorait ce que ça voulait dire, mais si elle avait bien compris, il était arrivé quelque chose à Rebecca, là-bas, à Darkness Falls, et ça l’avait changée. Et de ce que Shae connaissait, il était fort probable que cela inclue une morsure de zombie. Ce qui la fit frissonner. C’était le cauchemar de tout mage, de tout être humain même, d’être mordu par un zombie. Cela se soldait souvent par la mort. Les chanceux qui survivaient devenaient autre chose. Pas zombies, mais plus tout à fait humains. Etait-ce ce qu’était devenue Becca ? Shae n’osa pas poser la question. Rebecca lui dirait, si elle le souhaitait. En temps voulu. Maintenant n’était pas le moment. Surtout pas dans le QG des Peacekeepers. S’ils l’apprenaient, ils emmèneraient Becca Dieu sait où.
Rebecca savait que Shae était avocate. Qu’elle bossait pour le gouvernement. La jeune femme reçut un coup en plein cœur. Elle ne bossait pas pour le gouvernement. Elle les détestait. Elle ne travaillait pas pour eux. Elle travaillait pour les gens, elle les défendait. Parfois, le Gouvernement venait la voir, et alors, dans ces moments et seulement là, elle n’avait pas le choix. Elle devait se protéger. Elle ne pouvait pas gagner à tous les coups. Mais elle ne travaillait pas pour eux. Pourtant, c’était ce que Becca disait. C’était ce qu’elle croyait. Et ça faisait mal.
Ca faisait d’autant plus mal que Becca s’éloignait du gouvernement. Ce qui voulait dire qu’elle s’était éloignée de Shae. La jeune avocate pouvait comprendre. Perdre sa famille dans les arènes, ce devait être terrible. Shae n’avait pas retrouvé ses parents une fois sortie. Ils étaient morts dans l’apocalypse. Mais Shae n’avait jamais eu de vrais liens avec ses parents. Ils n’avaient pas le temps pour ça. La famille de Becca l’avait hébergée, accueillie à bras ouverts. Shae avait vu la mère de Rebecca mourir dans les arènes. Elle avait eu le cœur brisé ce jour-là. Elle avait pleuré encore plus en pensant à Becca.
« Je sais, pour ta mère. Je suis désolée. », lança-t-elle avec douceur.
Elle n’osait pas imaginer la douleur de retrouver sa famille et de la perdre quelques mois après dans un jeu horrible orchestré par le gouvernement.

Elle sourit et posa sa main sur l’épaule de Rebecca, en signe d’amitié. En signe de paix. En signe de confiance. Elle voulait que Becca lui fasse confiance. Il le fallait. Elles s’étaient toujours fait confiance. A la vie à la mort. Ca n’avait pas changé pour Shae. S’il y avait un moyen de revenir en arrière, elle l’aurait pris sans hésiter. Ce qu’elle pouvait faire en revanche, maintenant, c’était attraper le temps qu’elles avaient perdu, et retrouver ce truc unique qu’elles avaient.
« Parle-moi un peu de l’accusation contre toi. Posons tout de suite la question qui fâche, d’ailleurs. Tu organise du deal dans ton club, tu étais au courant, ou tu l’as appris en même temps qu’on t’a arrêtée ? »
Il fallait bien se mettre au travail, et si Shae voulait sortir Becca de son pétrin, il faudrait se mettre au travail vite, et de façon efficace. Elle devait savoir la vérité pour préparer un bon dossier. Elle n’avait pas le droit à l’erreur sur ce coup. C’était son dossier le plus important. Elle sortit son papier et son crayon et lança un regard à Becca. Elle pria pour que son amie ne lui mente pas. Pour qu’elle lui fasse au moins confiance assez pour lui dire la vérité. Le reste, elle pourrait gérer. Mais elle avait besoin qu’on lui fasse confiance, et qu’on fasse confiance à son travail. L’avocate était de retour en action. Elle aurait juste espéré pouvoir retrouver rebecca dans d’autres conditions que cette salle miteuse et une accusation grave au-dessus de leurs têtes.
Ce n’était pas étonnant que Rebecca ne veuille rien avoir à faire avec ceux qui dirigeaient la ville. Mais avec Shae….ce n’était pas pareil. Elle n’était pas comme eux. Et elle ne voulait pas que Becca l’ignore. Elle se pencha en avant elle aussi.
« Je ne bosse pas pour eux, tu sais. Je ne suis pas de leur côté. J’ai toujours défendu les gens, tu le sais. Je te jure, Becca, je ne suis pas de leur côté. Je suis du tien. Tu comprends ? Je serai toujours du tien. »

A la vie, à la mort.

_________________


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage,
Qui attend celui qui part



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Mer 23 Nov - 22:40

Shit happens.
Shae & Rebecca




À quelque part, elle se demandait si elle n’en avait pas trop dit. Elle avait parlé que se battre avait presque causé sa perte et Shae était intelligente, il y avait de bonnes chances pour qu’elle comprenne, ou du moins, se doute de ce qui lui était arrivé. Malgré le fait qu’elle aurait à quelque part, préféré garder le secret, c’était un bon moyen de voir si Shae bossait vraiment main dans la main avec le gouvernement… L’accuserait-elle ou pas ? Elle vit le frisson parcourir sa nouvelle avocate et elle sut qu’elle avait en effet deviné une partie, elle ne devait pas être certaine, mais un doute suffisait dans un monde comme celui dans lequel elles vivaient. La colère et puis certainement une part de souvenirs, lui en faisaient dire bien plus de choses que d’habitude. Le fait qu’elle bosse pour le gouvernement, même si ce n’était pas en continu, c’était déjà trop. Rien que sa nature pourrait la faire, au mieux tuer, au pire déporter et enfermer. Si elle se faisait prendre, elle préférait mourir. De manière rapide et propre. Elle avait toujours vécu libre, même morte ! Cela ne changerait jamais.

Shae avait toujours été une personne douce et compatissante et retrouver ce côté-là d’elle était un peu étrange. Elle pose sa main sur son épaule en souriant après avoir compati pour le décès de sa mère dans les arènes. Becca ne se dégage pas. Elle comprend que la jolie blonde voudrait retrouver sa confiance et son amitié… ne se rend-elle pas compte à quel point cela risque d’être difficile ? Rebecca n’accord plus sa confiance. Même les personnes les plus proches d’elle… le groupe rebelle dont elle fait partie… elle leur fait confiance un minimum, mais elle ne leur confierait pas sa vie quand même. C’était une vie plutôt solitaire que la jeune femme s’était choisie depuis son retour à la vie. Personne ne la touchait vraiment, personne n’arrivait à franchir les barrières qu’elle avait placée entre elle et le monde. Un cœur de glace dans un tempérament de feu. Son tempérament n’avait pas vraiment changé depuis sa mort, depuis que ce qu’elle était, avait changé. Par contre son cœur… il était ouvert et possédait plus de place qu’il n’en fallait… Maintenant ? Fermé, personne ne pouvait plus y pénétrer.

Shae voulut passer sur ce qui les avait amenée ici, l’accusation de Rebecca. Elle voulut savoir si elle organisait vraiment du deal dans son club et si elle était au courant. Son visage se ferma et elle secoua la tête. Elle n’avait pas vraiment envie de répondre à des accusations ridicules et de donner cette satisfaction au gouvernement. Le truc, c’est qu’elle était aussi consciente que si elle était pas défendue correctement, elle risquait de finir sa vie derrière les barreaux ou simplement tuée vu sa nature. Ce qui ne la tentait pas du tout. Elle était là pour vivre ! Et elle avait tellement de choses encore à accomplir. Avant qu’elle ne puisse répondre, Shae se baissa doucement vers elle pour lui affirmer encore une fois qu’elle ne bossait pas pour le gouvernement. Elle se répète et insiste. Pas le gouvernement, elle protège les gens. Pas le gouvernement, le côté de Parish. Toujours du sien. Elle l’observe un instant. Elle sait que Thackery a toujours été une personne droite et sincère, mais ça c’était avant, quand elle la connaissait encore. Il s’était passé des années et les gens changent. Pourquoi devrait-elle la croire ? Elle avait peut-être été envoyée exprès pour la faire avouer certaines choses ? N’était-ce pas possible ? Le gouvernement était assez tordus pour ça. Mais pourquoi elle ? Elle était une simple gérante de club à leurs yeux. Sauf s’ils avaient découverts son affiliation avec un groupe de résistants. Non, elle serait certainement déjà torturée pour des informations. Une grande inspiration et elle se mit à parler, parce qu’il le fallait bien. "Non, j’organise rien de tel dans mon club ! J’me doutais que ça arrivait, j’suis pas non plus idiote. Mais quand on trouve un dealer, il est jeté dehors et interdit de club." Enfin, ça, c’était la plupart du temps. Surtout si ses affaires étaient faites de manière trop ouverte. Le reste, elle n’y faisait simplement pas trop attention… elle se doutait de ce qu’il pouvait se passer sous les tables ou dans un coin de son club, mais elle ne le savait pas avec certitude.

Pour les affirmations de Shae, elle ne souhaite pas vraiment en parler plus. Elle voudrait pouvoir la croire au fond d’elle, mais ce n’est simplement pas possible. Pas tant qu’elle n’aura pas prouver qu’elle est digne de confiance. Et même là… Becca arrivera-t-elle à mettre de côté sa méfiance pour pouvoir faire à nouveau confiance à quelqu’un ? Elle n’est pas sûre d’en être capable. Elle n’est pas sûre de le vouloir. Les blessures sont bien moins profondes quand on se doute de la trahison. Elle se pencha légèrement vers son avocate et murmura, d’une voix si basse que seul elle, avait pu l’entendre. "Que se passera-t-il si le gouvernement te demandait de perdre ?" Elle voulait le savoir. Même si elle n’était pas sûre que Shae dirait la vérité. Elle savait qu’elle avait perdu au moins deux procès de manière volontaire. Penchant la tête sur le côté, elle attend la réponse.

Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 379
↳ Points : 380
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: Blasphemy
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Sam 26 Nov - 22:43

"Non, j’organise rien de tel dans mon club ! J’me doutais que ça arrivait, j’suis pas non plus idiote. Mais quand on trouve un dealer, il est jeté dehors et interdit de club."
Shae lança un sourire discret en prenant ses notes. Rebecca avait toujours autant de caractère. Et ça rassurait à la fois l’avocate et l’amie de savoir que Rebecca n’était pas l’organisatrice de ces deals. Elle avait un point de départ pour sa défense. Le club était grand, elle ne pouvait pas surveiller tout le monde, le dealer avait profité de la foule pour faire son deal. Rebecca n’était pas responsable de ses clients.
« OK. C’est bien, ça, on peut le mettre dans ta défense. », dit-elle en hochant la tête, déjà concentrée, les idées de défense fusaient. Il faudrait prouver la bonne foi de Rebecca. Bon, ce ne serait pas si évident que ça, vu la gentillesse de la jeune femme. Il faudrait rendre Becca….aimable et empathique. Mais ça, c’était de la préparation de témoin, elle connaissait.
« Il n’y a rien qui te relie directement au dealer en plus. Sauf s’il dit qu’il te connait, mais ça, c’est sa parole contre la tienne, donc on peut le démolir. Ca devrait le faire. On plaide la bonne foi. Voire l’abus de confiance, ça pourrait encore mieux fonctionner ça, l’abus de confiance. Donc en fait, s’il dit qu’il te connait, c’est encore mieux pour nous… ».
Shae parlait à toute vitessse, griffonnant ses idées sur son bloc notes. Elle tenait quelque chose. Elle allait pouvoir sortir Becca de là. Elle allait lui montrer qu’elle était encore capable de la défendre, qu’elle était une bonne avocate, qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle allait le montrer à tout le monde.

"Que se passera-t-il si le gouvernement te demandait de perdre ?"
Le crayon s’arrêta net au dessus de la feuille, les yeux de Shae toujours rivés dessus. Le coup que venait de porter Becca faisait mal, très mal. Elle inspira longuement, tentant de juguler la vague de colère qui menaçait de l’emporter. Elle releva enfin les yeux vers son amie. Son ancienne amie, devrait-on dire ? Elle ne savait plus bien ce que Becca était, elle ne savait plus ce qu’elle représentait aux yeux de celle qui, il n’y a pas si longtemps, l’appelait sa famille. Une traitresse ? Une alliée du gouvernement ? Une vendue ?
« Le gouvernement ne me demandera pas ça. Pour commencer. »
Ca, elle n’en était pas sûre, c’était un énorme mensonge. Le gouvernement lui demandait tout et n’importe quoi. Du vol à l’étalage au meurtre. Il pourrait très bien envoyer un de ses chiens de garde pour ordonner à Shae de truquer le procès et faire condamner Becca.
« Et deuxièmement, je leur dirais d’aller se faire foutre, que tu es mon amie, et que je me battrai pour toi. Je ne vais pas te laisser tomber. »
L’avocate baissa de nouveau les yeux sur son papier, et rajouta à voix basse, « pas encore une fois. ». Elle nota quelque chose sur son bloc-notes, tentant de respirer normalement. Ne pas s’emporter. On verrait tout ça plus tard. Il allait falloir un peu de temps, sûrement. Il allait leur falloir du temps à toutes les deux. Pour se faire à l’idée. Pour s’adapter. Pour retrouver ce qu’elles avaient, avant. Puis Shae soupira et releva les yeux.
« Tu sais, Becca, tu as le droit de demander un autre avocat. C’est ta défense, donc c’est ton choix. Je peux aussi sortir de cette pièce et tu auras quelqu’un d’autre dans peu de temps. Mais si tu choisis de me garder, ce serait bien que tu assumes ce choix. Et qu’on se mette à travailler ensemble. Ensemble, pas juste face à face. Et ça inclut que tu me fasses confiance, un minimum, que tu aies confiance en mon boulot. Je peux pas te défendre si tu ne me crois pas. Donc fais ton choix. Maintenant. »
La colère avait réussi à prendre le dessus. Shae pouvait être patiente. Mais elle avait des limites. Et son boulot, c’était sa vie. Personne ne le remettait en question, personne ne remettait en question ses intentions, même pas Rebecca Parish. Son boulot était plus ou moins la seule chose dont elle était fière. Elle y tenait. Elle tenait à ce que les choses soient bien faites. Et elle ne supportait pas les accusations à répétition. Il n’y avait plus question de cette ancienne vie et de cette ancienne amitié. Il était question de sa vie de maintenant. Une vie dont Becca n’avait pas fait partie, pendant les quatre dernières années.

_________________


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage,
Qui attend celui qui part



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Mer 30 Nov - 5:21

Shit happens.
Shae & Rebecca




Shae a l’air ravie de sa réponse, c’est sûr que si c’est Rebecca qui avait organisé les deals et qu’elle le lui avait dit, la défense aurait été bien plus compliquée à monter. Elle l’observa en silence noter des choses sur son calepin et l’écouta parler. En tout cas, elle a l’air motivée et pleine d’idées pour faire tomber l’accusation. C’est une bonne chose, mais les doutes persistent dans l’esprit de Becca. Oh certes, elle sait que Sha’ est une très bonne avocate, là-dessus, elle n’a aucun doute. La jolie blonde avait toujours été une sacrée bosseuse et puis très douées dans ses études, ce n’était pas comme la Parish qui avait toujours sauté d’une section à l’autre. Mais même si elle savait tout cela, elle ne put pas s’empêcher de poser la question qui allait fâcher… Oh oui, elle savait que Shae n’allait pas bien le prendre. Mais elle s’en foutait, il fallait qu’elle la pose. Elle voulait savoir ce qu’elle fera si le gouvernement lui demandait de perdre ce procès. C’était, selon elle, une question légitime. Mais elle savait en la posant que son ancienne amie allait mal le prendre, il y avait de quoi en même temps… c’était une question, mais une accusation également.

Becca sourit doucement à la première affirmation de la jeune femme. Elle ne pouvait pas faire une promesse pareille et elle ne dirait certainement pas cela si Shae connaissait toutes les activités de Becca… ainsi que sa nature. Quoi que, le gouvernement n’aurait pas besoin d’une excuse comme celle-ci pour la faire purement et simplement disparaître, s’ils avaient connu sa nature. Pour son implication dans la rébellion, ça pouvait être un genre de piège, mais elle ne le saurait qu’une fois l’accusation vraiment mise en marche et le procès passé. La suite, Becca ne sait pas si elle peut la croire. Elle affirme qu’elle les enverrait se faire foutre parce qu’elle la défendra, qu’elle ne la laissera pas tomber. Elle ajoute quelques mots… pas encore une fois. La gérante du club l’observe un instant, elle ne comprend pas vraiment ce « encore ». Qu’elle se souvienne, la jolie blonde ne l’a jamais abandonnée, pas de son vivant en tout cas. Et puis depuis sa mort, c’était la première fois qu’elle la revoyait.

Aaah et voilà que l’avocate s’énerve un peu. Quand même ! Enfin ! À croire qu’elle était devenue molle. Bon, Shae n’était pas celle qui était le plus apte à s’énerver. Mais ce monde avait dû la changer un minimum aussi, la rendre plus forte. Elle sourit légèrement, elle ne peut pas s’en empêcher. Elle hausse un sourcil en écoutant une partie de son discours, on pourrait presque croire que Becca a choisi volontairement Shae pour la défendre. Mais non. C’est un choix qui a été fait par l’administration de ce gouvernement corrompu, commis d’office, c’était ce qu’était Shae aujourd’hui, enfin cela pouvait être une simple impression de la jeune femme. Peut-être qu’elle lisait un peu trop entre les lignes, peut-être bien qu’elle y voyait ce qu’elle voulait y voir. Enfin, elle avait raison quand même, elle pouvait refuser cet avocat et en demander un autre.

La colère était sûrement la réaction qu’elle recherchait, celle qu’elle comprenait le mieux, elle avait un goût presque sucré, agréable, sirupeux. Non, elle ne se nourrissait pas, mais c’était comme ça qu’elle voyait ce sentiment. Elle se nourrissait des émotions, des rêves, des espoirs, de l’essence des gens dans un sens, et même si, ce n’était pas comparable à la nourriture… elle aimait trouver des points de repères, qu’elle ne partageait pour le moment pas, mais qui l’aidait dans un sens à parfois reprendre pied dans la réalité. "C’est vrai que je pourrais jouer sur le côté qu’on a un passé personnel pour ne pas avoir à bosser avec toi. Mais… j’vais pas le faire." Elle aurait pu, ça aurait été facile. La rejeter pour ne plus la voir. Le problème ? Elle savait que Shae était une bonne avocate et elle savait également que les avocats commis d’office ne s’occupaient pas tous bien de leurs clients. "Une seule chose dont je suis sûre, c’est que t’es douée dans c’que tu fais. J’me rappelle l’université." Elle ne se souvenait pas que de cela évidemment, mais elle n’avait aucune envie de repenser à ce passé qui était juste douloureux. Quand elle y repensait, le même événement revenait à chaque fois, sa mort. Elle s’appuya contre le dossier de sa chaise et puis l’observa un instant. "Alors, quel est le plan ? Maître Thackery. Parce que j’aimerais vraiment rentrer chez moi."

Elle était pressée pour plusieurs raisons, mais la principale ? Il valait mieux pour un DayBreakers de ne pas être enfermé par le gouvernement. Elle n’avait aucune envie d’être découverte. Pour Shae ? Elle ne savait clairement pas ce que cette collaboration allait engendrer et elle n’était pas vraiment sûre de vouloir y penser. Si Shae revenait dans sa vie, elle voudrait obtenir une certaine confiance… mais Becca n’était pas sûre de pouvoir accorder cela à quiconque aujourd’hui. Et puis il faudrait d’abord qu’elle mette au clair les implications de Shae avec le gouvernement. C’était bien trop flou au goût de la jeune femme.



Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 379
↳ Points : 380
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: Blasphemy
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Sam 10 Déc - 20:10

"C’est vrai que je pourrais jouer sur le côté qu’on a un passé personnel pour ne pas avoir à bosser avec toi. Mais… j’vais pas le faire."
Shae eut un léger sourire. C’était déjà une bonne chose. Si Becca l’avait voulu, bien sûr, la jeune femme se serait levée, aurait pris ses clics et ses clacs, serait sortie de la pièce et n’aurait pas cherché à revenir. Mais le fait que Becca accepte pleinement qu’elle soit son avocate, qu’elle la défende, c’était déjà une victoire en soi. Une victoire que Shae savourerait, plus tard, une fois seule et certaine que Becca s’en tirerait. Becca se souvenait, de l’université, du travail que Shae fournissait à l’époque. Cela n’avait pas changé. Beaucoup de choses avaient changé, mais pas ça. Shae bossait dur et s’accrochait pour gagner ses affaires. Elle ignorait si elle était douée, mais elle se donnait les moyens. Elle était de ceux qui croyaient dur comme fer que le droit, ce n’était pas une question de talent. Oh, il y avait bien le charisme, c’est sûr. Liam avait cet atout dans sa poche, il avait du bagoût, il embobinait les gens dans de belles paroles. Mais au final, ce n’était pas le charisme de Liam qui le faisait gagner. Ca l’avait amené au gouvernement, mais quand il était avocat, c’était son travail qui lui faisait gagner ses affaires. En droit, il n’y avait que le travail, et la volonté. Il fallait avoir la foi. Et Shae avait la foi, pour Rebecca. Elle avait la foi qu’elle pouvait gagner.
« Alors, quel est le plan ? Maître Thackery. Parce que j’aimerais vraiment rentrer chez moi. »
La jeune avocate lanca un grand sourire à son ancienne amie. Elle ne savait pas bien où tout cela allait les mener. Mais au moins, elles commençaient à aller quelque part. Shae n’était pas bien sûre, d’ailleurs, de savoir où elle voulait que ça les mène. Elle avait passé ces quatre dernières années sans Becca. Quatre ans pendant lesquels elle avait tenté, tant bien que mal, de faire son deuil. Elle était morte une fois de ne pas avoir su faire son deuil. Elle avait tout abandonné, lâché le dernier fil d’espoir auquel elle s’accrochait, parce que Becca était partie. Et quand elle était revenue de Darkness Falls, elle avait dû se rendre à l’évidence. Mourir n’était pas une option. Elle avait le choix entre vivre, ou cet enfer dont elle venait de sortir. Elle avait choisi de vivre, pleinement, passionnément. Et elle s’était fait violence pour oublier Rebecca. Pour la laisser partir, pour de vrai. Maintenant qu’elles étaient là, toutes les deux, Shae ne savait pas si elle voulait faire à nouveau partie de la vie de Becca. Parce que si Becca repartait, qu’est-ce qu’il se passerait ? Elle n’avait même pas parlé de Rebecca à Garret. A personne en fait. Seul Liam était au courant de cette cicatrice brûlante au fond d’elle, parce qu’elle n’avait pas eu besoin d’en parler.

« Le plan, c’est qu’on se sert du dealer pour t’innocenter. On fait une déposition complète, où tu affirmes que tu n’étais pas au courant du deal. Et on joue l’abus de confiance, ta parole contre la sienne. Il a un casier judiciaire long comme le bras, alors le tien est clean. Aucun juge n’ira lui donner du crédit. »
Elle fronça les sourcils et baissa les yeux, parcourant son dossier quelques secondes, rapidement, avant de relever les yeux.
« A priori, le Masquerade n’est pas suspect. On te demandera probablement de faire un peu le tri dans tes habitués. Il faudra te tenir à carreau pendant quelques semaines, pour montrer ta bonne volonté. Mais ils n’ont rien contre toi. Ca va bien se passer. »
Elle sourit à nouveau. Ca allait bien se passer, oui. Ca ne pouvait que bien se passer. Elle devait protéger son amie. C’était sa mission. Pour le reste, on verra.
« Par contre, tu risques d’avoir un contrôle de Peacekeeper ou deux dans les jours qui suivront ta libération. Donc, ce serait bien de laisser tomber la vente d’alcool pendant un temps. Et si tu planques des résistants dans ta cave, trouve-leur une autre planque aussi », ajouta-t-elle sur le ton de l’humour. Elle passa une main dans ses cheveux.
« En attendant, si ça te va, ce serait cool qu’on sorte d’ici, qu’est-ce que tu en penses ? Donc on écrit cette déposition et on se barre. On a mieux à faire, toi comme moi, que d’être enfermées ici. »
Shae n’avait jamais trop aimé cet endroit. Les Peacekeepers n’étaient pas tous des enfants de chœur, loin de là. Certains prenaient un malin plaisir à martyriser les détenus. Shae avait vu des gens avouer des crimes qu’ils n’avaient pas commis sous la pression des gardiens des lieux. Shae savait qu’on pouvait faire dire n’importe quoi à n’importe qui ; il suffisait d’avoir les bons arguments. Et si elle faisait confiance à Rebecca, et à son fort caractère, elle ne doutait pas que la jeune femme avait elle aussi des arguments. Le moins de temps elles passeraient ici, le moins de temps les Peacekeepers auraient pour les observer et déceler les failles.

_________________


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage,
Qui attend celui qui part



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Dim 18 Déc - 2:24

Shit happens.
Shae & Rebecca




Becca avait pris sa décision, elle n’était pas sûre que ce soit la bonne, mais elle l’avait prise. Elle travaillerait avec sa vieille amie ou ancienne amie, peu important le terme employé. Au niveau de sa défense, elle pensait définitivement avoir fait le bon choix, elle était certaine qu’elle aurait pu tomber sur bien pire… tous les avocats d’office n’était pas efficace. Mais Shae devait faire partie des bons avocats, enfin si ce qu’elle avait entendu étiat vrai. Et puis elle se rappelait à quel point elle s’était investie dans ses études contrairement à elle-même qui avait juste passé de faculté en faculté. Se souvenir de ce passé-là n’était pas toujours douloureux mais malheureusement, il finissait par l’être à un moment ou un autre alors qu’elle se rappelait de la nuit de sa mort. De la colère ressentie. Et puis de son réveil dans un monde apocalyptique. Elle s’était d’abord demandée si elle était vraiment morte ou si le monde ressemblait maintenant à cela. Et puis, elle avait compris qu’elle était en enfer, enfin du moins pensé. C’est au fil des rencontres qu’elle avait faite qu’elle avait finalement compris. Darkness Falls n’avait rien eu de plaisant.

Elle voulut en savoir plus. Le plan qu’il fallait mettre en place était important. De un, être accusé n’était jamais vraiment agréable, l’idée de la prison non plus. Mais avec sa nature, plus elle restait longtemps ici, plus les risques de se faire prendre était grand. Elle se dévoila. Se servir du dealer, faire une déposition où elle affirme ne rien savoir. C’était un plan simple et qui pourrait s’avérer bon. Elle apprenait par contre que le dealer avait été arrêté, elle avait pensé simplement à une arrestation pour voir ce qu’elle avait à cacher, mais à première vue c’était pas ça. Son club n’avait pas l’air suspect selon la jeune avocate. Un tri dans ses clients, pas trop compliqués. Se tenir à carreaux… mmh, une autre affaire. Un fin sourire apparaît sur ses lèvres, elle fait partie de la résistance, son arrestation n’allait pas passer inaperçue aux yeux de ses collègues. Shae lui dit qu’elle ferait mieux de stopper la vente d’alcool et de faire sortir les résistants… elle n’était pas si loin de la vérité. Bon, pas sur l’alcool, le bar était dans un quartier trop prisé par les richards liés au gouvernement pour qu’elle se soit lancée là-dedans… ça serait une idée mais peut-être un peu trop risquée, à voir. Elle hocha simplement la tête.

Et puis elle lui demanda si écrire cette déposition lui convenait pour que toutes les deux puissent sortir d’ici. C’était vrai qu’elle avait mieux à faire, mais elle n’était pas sûre que ce soir aussi simple. Est-ce que ça le serait ? Elle hocha la tête. "Tu penses vraiment que je vais pouvoir sortir aujourd’hui ?" Elle le voulait évidemment. Mais elle avait du mal à y croire. Tout simplement. Il faut avouer qu’elle a toujours tendance à s’attendre au pire depuis Darkness Falls. Elle soupire doucement et puis s’installe un peu plus confortablement sur sa chaise. "Je savais même pas que le dealer s’était fait arrêté. Mais je connais personne qui deale, donc ça devrait être facile." Elle fit donc sa déposition, répondant aux questions de Shae. Certaines de ses questions, elle ne les apprécia pas spécialement mais y répondit quand même. Elle se devait d’être honnête, du moins autant que possible. Elle ne pouvait clairement pas tout dire, mais elle ne pouvait jamais vraiment tout dire. C’était la vie qu’elle s’était choisie. Solitaire et pourtant toujours entourée de monde.

C’était Shae qui l’avait écrite, une fois terminée, elle reprit la feuille pour la lire entièrement avant d’y apposer sa signature. Même si elle pensait vraiment que le but de Shae était de la sortir d’ici, cela faisait si longtemps qu’elle ne faisait plus confiance aveuglément à quelqu’un, qu’elle ne pouvait simplement pas juste signer ces feuilles de papier sans les relire. Elle hocha la tête et y apposa sa signature. "Merci. S’il y a une caution à payer, je pourrais le faire sans trop de problème, enfin si le montant n’est pas ridiculement trop haut. Je veux juste sortir d’ici." La fatigue commençait à se lire sur son visage. Elle avait réussi à relativement bien se calmer, mais elle ne voulait pas passer une nuit ici, cela faisait déjà bien assez longtemps qu’elle était enfermée entre quatre murs… et elle n’aimait pas ça.

Elle observa Shae un instant, elle n’avait pas tant changé que cela. Moins de naïveté en elle, c’était le plus grand changement que Becca pouvait voir tout de suite. Elle se demandait en quoi d’autre elle avait pu changer. Voulait-elle le savoir ? Elle n’en était pas certaine. À vrai dire, le rappel constant de son passé risquait de la rendre folle. Et elle avait gagné un certain contrôle et une certaine position dans ce monde qu’elle ne voulait pas perdre. Le truc, c’est qu’il y avait de bonnes chances pour qu’elles se revoient maintenant que Shae savait qu’elle était vivante. Et elle n’était pas sûre de savoir quoi ressentir face à cette nouvelle.



Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 379
↳ Points : 380
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: Blasphemy
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Lun 26 Déc - 13:00

"Tu penses vraiment que je vais pouvoir sortir aujourd’hui ?"
Shae sourit. Elle le pensait oui, elle en était même certaine. On lui avait assuré que Rebecca pourrait être libérée sous caution, et Shae la paierait dans tous les cas. Il était hors de question de son amie ne sorte pas aujourd’hui. Les défenses se préparaient beaucoup mieux quand l’accusé n’était pas entre les quatre murs du QG des Peacekeepers. Elles entreprirent donc d’écrire la déposition, la plus détaillée possible, que Shae s’appliqua à transcrire de sa plus belle écriture, avec les plus belles tournures de phrase possible. Une déposition irréprochable, en somme. Une fois terminée, Becca la signa. C’était étrange, de voir leurs deux signatures, apposées côte à côte, comme ça. Shae sourit malgré elle, un sourire un peu nostalgique. Fut un temps où elles étaient toujours côte à côte, Becca et elle. Inséparables. La meilleure période de sa vie.
"Merci. S’il y a une caution à payer, je pourrais le faire sans trop de problème, enfin si le montant n’est pas ridiculement trop haut. Je veux juste sortir d’ici."
Shae haussa les épaules.
« Y’a pas de merci. Je suis ton avocate, je fais mon boulot. Et maintenant, viens, sortons d’ici, je n’aime pas franchement les Peacekeepers. »

Joignant le geste à la parole, la jeune femme se leva, ramassa ses affaires et attrapa au passage la déposition signée. Il était vraiment temps qu’elles retrouvent toutes les deux l’air frais de la rue. S’assurant que Rebecca suivait bien, elle sortit de la salle, adressa un hochement de tête poli au gardien qui les laissa passer sans rien dire. Elle se retrouva à l’accueil, et les bruits de pas firent lever la tête au Peacekeeper assis derrière le comptoir. Il leva un sourcil en voyant arriver les deux jeunes femmes. L’avocate lui tendit la déposition signée sans un sourire.
« J’aimerais que ma cliente sorte d’ici, maintenant. Envoyez la facture de la caution au cabinet Thackery, vous avez mon adresse. »
Si Becca tenait à la payer, elle s’arrangerait avec elle plus tard. Pour l’instant, elle ne voulait pas que son amie ait à interagir avec un Peacekeeper. Ils seraient capables d’en profiter pour lui faire dire une connerie, et c’était une option non envisageable. Shae connaissait un peu les méthodes de certains des membres des forces de l’ordre. Manipulation, chantage, menaces, elle l’avait vécu. Elle le vivait encore. Becca ne devait pas vivre ça. Le Peacekeeper prit la déposition, y apposa un tampon, puis releva les yeux vers Shae.
« Vous pouvez partir. On vous recontactera pour la suite. Que votre client ne quitte pas la ville. »
Shae leva les yeux au ciel. Quitter la ville pour aller où, exactement ? En dehors des murs, au milieu des zombies ? Mais bien sûr. Elle n’avait que ça à faire. Elle sortit, entrainant Rebecca à sa suite, et elles arrivèrent enfin dehors. Shae, sentant l’air sur son visage, poussa un soupir de soulagement. Elle détestait vraiment le QG des Peacekeepers. Elle risquait, en plus, d’y croiser la petite blonde qui lui servait de gendarme, celle qui venait la voir quand le Gouvernement avait besoin d’un service, d’un procès truqué. Et elle ne tenait pas vraiment à la croiser, elle la haïssait de toutes les fibres de son corps. Elle se tourna vers Becca, un sourire aux lèvres.
« Bien, une bonne chose de faite. Ca ne va pas être du gâteau, mais on devrait s’en sortir sans trop de problème. »
De toute façon, elle ne laisserait pas les choses se passer autrement. Shae était une battante, voire une tête de mule. Quand elle était sur une affaire, et à moins que le Gouvernement ne vienne ajouter son grain de sel, elle ne lâchait rien. Et là, c’était différent. Là, c’était Rebecca, et pour Rebecca, elle était prête à sortir les griffes et les crocs. Enfin, les ongles et les dents, on se comprend. Elle soupira. Et maintenant ?
« Tu, euh….tu veux que je te raccompagne chez toi ? »
Elle baissa les yeux. Elle avait l’air ridicule, là, à ne pas savoir quoi dire à celle avec qui elle avait tout partagé. C’était une situation étrange. Chaque fois qu’elle la regardait, elle avait encore un peu de mal à y croire. Elle avait vécu des années persuadée de la mort de Rebecca. La voir, là, c’était voir un fantôme, et certains moments elle devait se persuader qu’elle n’était pas en train d’halluciner. C’était effrayant.
« C’est bizarre, comme situation, non ? », dit-elle en relevant la tête, un sourire un peu amusé sur les lèvres. « Il va me falloir un peu de temps pour….m’y faire. Tu sais, j’ai parlé de toi à personne. J’ai jamais….j’y arrivais pas. Sauf avec Liam. Et je…j’en suis désolée. »
Elle le pensait. Elle avait tu l’existence même de sa meilleure amie, parce qu’en parler, c’était parler de sa mort, et cela rouvrait une plaie mal cicatrisée au fond d’elle-même, au fond de son âme. Alors elle n’avait rien dit. Elle n’avait pas raconté. Mais elle aurait dû. Elle aurait dû parler de Rebecca, elle méritait mieux qu’un déni.

_________________


La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage,
Qui attend celui qui part



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Shit happens [Shae]   Lun 26 Déc - 18:58

Shit happens.
Shae & Rebecca




Becca était quand même un peu étonnée, et ravie dans le fond. Elle s’était presque faite à l’idée de devoir passer une nuit au minimum entre les murs des Peacekeepers… mais c’était tant mieux, elle connaissait les méthodes de ces gens et il y avait de bonnes chances pour que la nuit se passe mal. Shae écrivit la déposition tandis que Becca donnait plus de détails. Une fois le papier signé, elle annonce pouvoir payer la caution si elle est pas excessive et puis la remercie. Cette dernière affirme qu’il n’y a pas de raison de lui dire merci vu qu’elle est son avocate. Rebecca hoche la tête à la suite et puis se lève pour suivre cette vieille amie qu’elle ne pensait pas vraiment revoir. Elle la suivit, plutôt étonnée que personne ne les retiennent, enfin ne la retienne. Mais non, ils ne bougèrent pas quand les deux jeunes femmes passèrent devant eux. Ce n’est qu’à l’accueil qu’elle s’arrêta à la suite de Shae. Elle décida de ne pas ouvrir la bouche. Son avocate annonçait leur sortie et demandait l’envoie de la facture pour la caution à son cabinet. Elle hocha simplement la tête quand le Peacekeepers annonça qu’elle ne devait pas quitter la ville. Ce ne serait pas vraiment un problème. Le monde était ravagé, quel con ce gars. Mais malgré son tempérament, la jeune femme garde le silence.

Elle suit Shae à l’extérieur et puis prend une grande bouffée d’air frais en fermant les yeux. Un léger sourire aux lèvres, elle est ravie d’être sortie. Ça aurait été dangereux de rester plus de quelques heures dans un endroit rempli de ces gens à la botte du gouvernement. Shae avait l’air ravie aussi, elle lui sourit en lui disant que ça n’allait pas être facile, mais qu’elles devraient s’en sortir sans trop de souci. On ? Elle ne comprenait pas vraiment cette mise au pluriel, Shae ne risquait rien dans tout cela. Mais elle ne fit pas de commentaires. Si elle se sentait investie dans ce cas, tant mieux et à quelque part, c’était logique.

Elle observe la jolie blonde un instant. Elle a l’air légèrement mal à l’aise quand elle lui demande si elle aimerait se faire raccompagner chez elle. Elle hausse doucement les épaules. Et puis elle relève la tête pour lui dire que c’est étrange. Oui, un peu. Becca savait que Shae était en vie, mais le contraire n’était pas vrai. Shae lui avoue qu’il allait lui falloir un peu de temps et puis s’excuse pour n’avoir jamais parlé d’elle à personne, à part à Liam. Logique, Liam la connaissait. Il n’y avait pas vraiment de quoi s’excuser selon Becca, elle était morte, quel besoin y avait-il d’en parler ? Aucun. "J’étais morte, c’est logique." Elle parle de ça d’une manière un peu froide, voir clinique. Elle déteste parler de sa mort, mais c’est un fait avéré. Elle est morte et même revenue à la vie, cette nuit la hante encore. "Et puis je parle jamais de mon passé non plus." Ce n’était pas tout à fait ça que Shae avait dit et elle parlait sûrement un peu de son passé, même si elle occultait son amie. Rebecca, quand à elle, ne parlait juste jamais de son passé. Elle était restée loin des gens qui pouvaient le lui rappeler jusqu’à aujourd’hui et personne n’avait pu acquérir suffisamment de confiance pour qu’elle ressente l’envie ou le besoin de s’épancher. Le passé était le passé, elle vivait dans le présent principalement. Même le futur était une notion un peu surréaliste pour la jeune femme.

Elle lui jette un coup d’œil. "Pour ce qui est de me raccompagner, tu peux. Ça te permettra de voir où je vis et puis de t’assurer que je m’enfuis pas en courant pour quitter la ville." Elle sourit en coin, c’est léger mais ça se voit. En fait, elle est vraiment contente d’avoir pu sortir d’entre ces quatre murs et elle le doit à Shae… donc peut-être qu’elle peut être un peu moins cassante qu’au début. "Je risque un grand procès ?" Elle n’a clairement pas envie d’être mise sous le feu des projecteurs et un procès risquait de faire cela. Son but était de rester discrète… c’est comme ça qu’elle pourrait faire des choses intéressantes pour les rebelles. Si il y avait un procès et des contrôles trop réguliers de son club… elle allait devoir se faire vachement plus discrète.


Revenir en haut Aller en bas
 

Shit happens [Shae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAENERYS SHAE ೱ Color my life with the chaos of trouble.
» Just to start shit [Libre]
» LET'S. DO. THIS. SHIT.
» I don't give a shit who you are! I'm here! |COMPLÉTÉE |
» I'm so sick of that same old shit (solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-