AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hate you, Need you • Aleksi&Moïra - Rp Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1294
↳ Points : 330
↳ Arrivé depuis le : 20/07/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Jessica Chastain
↳ Age du Personnage : 35 en apparence & 90 réellement
↳ Métier : Officiellement libraire, officieusement propriétaire du Club Bones
↳ Opinion Politique : Totalement contre le système actuel, mais peu le savent
↳ Niveau de Compétences : Niveau Général 2 (3 en détection des mensonges)
↳ Playlist : Au revoir - One Republic. This is Gospel - Panic! At the Disco. Dark on Fire - Turin Brakes. Strong - London Grammar. In the Shadows - The Rasmus.
↳ Citation : ‹‹ And now I have finally seen the light ››
↳ Multicomptes : Persephone D. Wilson
↳ Couleur RP : #cc3300



les petits papiers
↳ Copyright: ©bazzart, ©tumblr, ©Nymou
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Hate you, Need you • Aleksi&Moïra - Rp Express    Sam 3 Déc - 21:27



" When the sun desperately needs the moon. "

Aleksi & Moïra





Les pas de la Hellraiser étaient rapides, secs et aussi froids que l'air ambiant. Ses talons claquaient sur le sol avec autant de violence que si elle voulait fissurer le goudron sur son passage. C'était là comme une façon d'évacuer sa colère, de l'évaporer partiellement pour éviter d'avoir l'intégralité de sa rancoeur à déverser sur le médecin légiste quand elle lui tomberait dessus.
Aleksi, son cher fournisseur de cadavres avait récemment disparu des radars, se dissipant tel un fantôme qui ne laissait derrière lui que quelques traces occasionnelles d'une poudre vaporeuse. Comme si le fait que Grayson ait été envoyé dans les arènes n'était pas déjà assez pour le Bones et logiquement pour Moïra, par la même occasion. La jeune femme ne pouvait pas se permettre de franchir elle-même la frontière de la Nouvelle-Orléans, elle n'avait pas le savoir-faire de Gray. Ca aurait été trop risqué et certainement voué à l'échec, une mission suicide inutile. Jamais la jolie rousse n'avait appris à survivre au-delà des murs de la ville, personne n'aurait jamais du avoir à le faire d'ailleurs... Mais quoi qu'il en soit, Grayson savait, elle non... Alors elle avait besoin des foutus cadavres du médecin légiste et comme par hasard ce dernier avait cessé sa livraison au moment où Moïra en avait le plus besoin. De quoi, évidemment, mettre la propriétaire du Club de combats illégaux dans une colère noire. D'autant plus que Lenaïk n'en était pas à son coup d'essai dans l'art et la manière d'énerver sa patronne. A se demander parfois s'il la considérait seulement ainsi. La jolie rousse se doutait bien que ce n'était pas le cas. Ils se détestaient tous deux bien trop pour suivre une quelconque forme de respect.

Arrivée à la porte de la bâtisse austère, la jeune femme prit une dernière grande inspiration avant d’enclencher la poignée glacée. Ce n'était pas la première fois que Moïra venait à la morgue, elle connaissait le chemin. Ses pas la guidèrent donc avec assurance à travers les couloirs où planait un mélange désagréable d'odeurs de putréfaction et de désinfectants. Ce n'était pas comme si la jolie rousse n'était pas habituée à ce genre de puanteur avec les cages à zombies qui meublaient le sous-sol de Grayson, pourtant, elle plissa tout de même le nez.

Au détour d'un couloir, elle le trouva enfin. C'était presque amusant comme même s'il ne faisait rien de particulier, le jeune homme semblait détestablement agaçant à Moïra. Surement était-ce leur dernière confrontation qu'elle n'avait toujours pas digéré... C'était pour ça que le tact et le calme lui étaient nécessaires ce soir. Parce qu'elle avait besoin d'Aleksi maintenant plus que jamais.
Prendre sur elle, frapper tout de même à la porte pour ne pas s'imposer, ne pas prendre le dessus en ce terrain neutre.  

-  Bonsoir. Je ne dérange pas j'espère...

Et quand bien même elle le dérangeait... La jolie rousse fit un pas à l'intérieur de la salle.

-  J'ai faillis te croire mort pendant un moment...


Code by Sleepy

_________________

You're gonna lose your soul, tonight.
I get up in the morning To the beat of the drum. I get up to this feeling Keeps me on the run. I get up in the morning Put my dreams away. ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3769-moira-o-fighting http://www.mercy-in-darkness.org/t3799-moira-o-its-about-time-you-re-back-in-my-life

WILDHUNTER

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 5193
↳ Points : 174
↳ Arrivé depuis le : 03/09/2013
↳ Age : 26
↳ Avatar : Toby Stephens
↳ Age du Personnage : Quarante-huit ans
↳ Métier : Bras-droit de Maria Velasquez ; Ancien directeur de la Parish Prison
↳ Opinion Politique : Il crache sur le Gouvernement, et emmerde la résistance. La Communauté en unique camp, au-dessus et avant tout le reste.
↳ Niveau de Compétences : Trois
↳ Playlist :
STARSET - Demons ♭ KORN - Evolution ♭ SLIPKNOT - Disasterpiece ♭ SIA - Free me ♭ WOODKID - Iron ♭ BEAR McCREARY - A nation of thieves ♭ NICK CAVE - Avalanche ♭ KODA - New blood ♭ HIDDEN CITIZENS - Paint It Black ♭ SABATON - Out of control ♭ RAG'N' BONE MAN - Hard came the rain ♭ POP EVIL - Monster You Made

↳ Citation : « Everyone is a monster to someone. Since you are so convinced that I am yours, I will be it. »
↳ Multicomptes : Stain E. Greyjoy & Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #448a74



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame ; tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Hate you, Need you • Aleksi&Moïra - Rp Express    Jeu 8 Déc - 20:04


Revenir à la morgue comme revenir d’entre les morts, l’idée même fait courir d’étranges frissons le long de ma peau. Comme une caresse pour se rappeler que la vie est toujours là, perdu quelque part dans les artères d’un corps pourtant à bout de souffle. La misère d’un être qui se fait assassiner à coup de vaccin et autres substances sombres, mes mélanges explosif pour mieux faire crever le monstre, sentir l’agonie sous la peau pour avoir l’illusion d’être bien en vie. La morgue a été mon sanctuaire, l’abri d’un fou dans lequel je me perdais sans concession, tête la première dans les rouages de la mort froide. Elle me semble affreusement triste à présent, a revêtu cet aspect froid que tous les visiteurs peuvent lui trouver dès qu’ils en franchissent les portes. Je l’aime encore, l’agitation des sens reste présente bien qu’endormie sous une couche de mélancolie triste. Si absorbé dans mon travail, je l’exécute avec trop de superficialité depuis mon retour. Mes vacances forcées dans l’autre monde ne font que rendent celui dans lequel j’évolue à présent, affreusement fade. Les fourmillements reviennent et se concentrent dans le pli de mon coude, s’amoncèlent sous la peau abîmée, souillée par tant d’aiguilles venues la transpercer. Un contre temps dans ma médication qui oblige le camé à trouver d’autre solution, un autre repère pour accueillir l’injection salvatrice, l’exploration du corps traître jusqu’à trouver l’endroit opportun. La dégénérée est pourtant là, incrustée dans les fibres mortes, elle déjoue les envies de mon cerveau pour endormir le bras détérioré dans les moments les moins opportuns. Le défi du légiste, œuvrer en sachant que tout pourra déraper à un moment donné.

C’est exactement ce qui est en train de se passer lorsque le bruit de pas dans le couloir vint se frayer un chemin jusqu’à mes oreilles. Le plateau d’ustensiles qui s’écrase brutalement par terre, privé d’un appui, ma main qui s’ouvre sur du vide et devient ridiculement molle. Amorphe et sans vie. L’agacement sur le visage et dans le froncement des sourcils, je contemple stupidement le scintillement des objets rutilant sur le carrelage. Bat des cils lorsqu’une voix me tire de mes pensées et m’oblige à relever la tête. Je l’avais reconnu avant même de l’entendre, repérant les effluves de son odeur au milieu du parfum de mort. J’avais volontairement préféré l’ignorer pour me voiler la face et refuser de faire face à cette visite dérangeante. Le rappel de mon autre activité. L’esclavage puéril afin d’alimenter les rouages d’une mécanique qui me rebute. Le trafic de macchabés pour assurer la pérennité de son petit monde. La rousse affreusement irritante qui s’incruste dans mon univers comme un insecte dans la chair froide. L’ébauche d’un sourire sur les lèvres face à son commentaire, et je me baisse doucement pour ramasser les ustensiles d’une seule main.

« - J’aurais certainement préféré que ce soit le cas. Ca m’aurait d’excellentes vacances… » Je le lâche dans un souffle amer, le rictus de circonstance posé sur les lèvres. Malhabile en sa présence, je lui tourne délibérément le dos pour reposer mes instruments sur le plateau. Inspire à m’en exploser les poumons avant de faire face à l’ennemi. « - Qu’est-ce que tu veux Moïra ? » La question n’a aucun sens, je sais déjà pourquoi elle est là.

_________________

† madness is sanity
a world of burning flames, white wings scorched to black, and a heart consumed by rage, oh darling,
you were just born to be a devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4594-disasterpiece-le http://www.mercy-in-darkness.org/t4681-leslie-pray-for-the-storm-of-your-life

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1294
↳ Points : 330
↳ Arrivé depuis le : 20/07/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Jessica Chastain
↳ Age du Personnage : 35 en apparence & 90 réellement
↳ Métier : Officiellement libraire, officieusement propriétaire du Club Bones
↳ Opinion Politique : Totalement contre le système actuel, mais peu le savent
↳ Niveau de Compétences : Niveau Général 2 (3 en détection des mensonges)
↳ Playlist : Au revoir - One Republic. This is Gospel - Panic! At the Disco. Dark on Fire - Turin Brakes. Strong - London Grammar. In the Shadows - The Rasmus.
↳ Citation : ‹‹ And now I have finally seen the light ››
↳ Multicomptes : Persephone D. Wilson
↳ Couleur RP : #cc3300



les petits papiers
↳ Copyright: ©bazzart, ©tumblr, ©Nymou
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Hate you, Need you • Aleksi&Moïra - Rp Express    Mer 11 Jan - 20:44



" When the sun desperately needs the moon. "

Aleksi & Moïra




Le seul fait d'être là faisait s'agiter la colère dans l'âme sombre de la belle rousse. Elle était obligée de rester calme, presque de courber l'échine ; ce n'était pas son habitude, pas face à ses employés tout du moins... Mais Moïra était bien trop professionnelle pour tourner les talons ou abandonner maintenant. Le Bones devait vivre... Ou au moins survivre jusqu'à ce que Grayson revienne.
Cependant, l'espace d'un instant, la Hellraiser fut détournée de sa mission première en découvrant le visage du jeune brun. Le temps d'un éclair, debout sous la lumière blanche des néons, il lui avait fait l'effet d'un spectre, d'un cadavre revenu de l'au-delà comme ceux qui se battaient dans l'arène du Club... La jeune femme faillit être prise d'un mouvement de recul mais croiser le regard de l'homme l'en arrêta. Ce regard bien que plus éteint qu'à son habitude était encore trop vif pour être celui d'un mort. Il n'en était simplement pas loin. Et puis se sourire si détestable qui vint faussement ranimer le tout en se fichant sur le visage de l'homme comme un élément extérieur qui n'avait pas vraiment sa place...
Quelque chose chez le médecin légiste semblait étrange. Il y avait un détail dans le tableau qui ne collait pas et ce n'était pas seulement son ait épuisé, ni l'aura de mauvaise humeur qui planait constamment autour de lui qui en étaient responsables... Il y avait autre chose, mais Moïra était bien trop occupée à garder son calme face aux réponses mordantes d'Aleksi pour chercher plus assidument.

La jolie rousse entreprit de faire quelques pas dans la pièce tout en restant à une distance respectable de l'homme. Elle ne tenait sûrement pas plus que lui à ce que leur proximité se fasse plus désagréable encore, mais elle n'allait pas non plus rester dans l'encadrement de la porte.

-  J'ai besoin de toi au Bones.

Il le savait, mais apparemment il voulait se l'entendre dire. Qu'il en soit ainsi. Moïra savait ce qu'elle était venue chercher et elle en avait terriblement besoin. Peu importe les sacrifices moraux que cela impliquait, elle n'en était plus à ce point là depuis bien longtemps.

-  Tu n'ignore sûrement pas la situation actuelle du Club...

Due à l'absence de Grayson... Ca, elle ne pouvait pas le dire...

-  Tu as une mine épouvantable...

Pas vraiment une attaque, ni un reproche, juste un constat tandis que les bras croisés contre sa poitrine, Moïra venait s'appuyer sur le rebord d'une table glacée, sans quitter du regard celui qui, à l'image du Bones qu'il semblait tant dédaigner, n'était plus que le pâle reflet de lui-même...


Code by Sleepy

_________________

You're gonna lose your soul, tonight.
I get up in the morning To the beat of the drum. I get up to this feeling Keeps me on the run. I get up in the morning Put my dreams away. ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3769-moira-o-fighting http://www.mercy-in-darkness.org/t3799-moira-o-its-about-time-you-re-back-in-my-life
 

Hate you, Need you • Aleksi&Moïra - Rp Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-