AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Play with the Devil ❧ Kenneth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 486
↳ Points : 12
↳ Arrivé depuis le : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 2
↳ Playlist : ❧ Feder feat. Alex Aiono - Lordly
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : ##CC6666



les petits papiers
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Play with the Devil ❧ Kenneth   Lun 5 Déc - 13:26



   
   Kenneth & Niklas
   Play with the Devil

I
nvitation à la transgression, honorée dans un lieu clandestin. Les sous-sols du Bones. Ils étaient quelques-uns à s’y être réunis, afin de partager un intérêt commun ; Le poker. Plus qu'un jeu, il s'agissait d'un art, l'art du bluff.

Celui-ci différait selon les joueurs. Certains taisaient leurs émotions, qu'ils soient prêt à perdre ou à gagner - Ils ne laissaient transparaître aucun signe révélateur. D'autres faisaient dans l'excès de zèle, empruntant des attitudes trompeuses et totalement fausses.

Le slave connaissait parfaitement ces techniques, car il ne comptait plus ses années de pratique. C'est grâce aux cartes qu'il se construisit par le passé les fondations de sa fortune désormais colossale. Et c'est grâce à elles qu'il quitta le monde de la misère.  


Gros bonnets et petits souhaitant devenir grands, la caste réunie autour du tapis de jeu était en cette fin de soirée particulièrement diversifiée. Deux femmes à l'allure de pin-up erraient en l'endroit, roulant leurs hanches pleines aux nez de quelques intéressés. Celles-ci remplissaient les verres lorsqu'ils étaient vides.

L'éclairage en l'endroit était rudimentaire, l'air, saturé par les fumées des cigarillos consommés. L'un des joueurs craignant de se trahir, cachait son regard derrière des lunettes teintées. Un autre n'avait de cesse d'éponger son front luisant de sueur. Niklas était peut-être le seul à conserver un calme olympien. Il avait pour lui l'assurance flagrante de l'expert rodé.

Ivanov connaissait plus ou moins l'identité des personnes présentes dans la pièce. Il connaissait leurs faiblesses, ainsi que leur façon de jouer. Un seul visage demeurait inconnu ; celui d'un homme à priori plus jeune que lui. Si au début du jeu Ivanov conserva à l'égard de ce quidam une certaine méfiance, peu à peu il compris qu'il n'avait pas à s'en faire ; L'autre était mauvais. Pourtant le slave n'eut de cesse de défier du regard celui qui lui faisait face, le fixant par phases sans ciller. Comme s'il l'analysait tout en cherchant à le déstabiliser.


La partie suivit son cours, se vit ponctuée de quelques échanges verbaux, ainsi que de soupirs d'exaspération. Quelques-uns se « couchèrent », les autres persistèrent, jusqu'à ce que Niklas abatte ses cartes, révélant comme toujours une excellente combinaison. Aussitôt il commença à ramener à lui les jetons des autres, tel Harpagon harponnant son or précieux.

Au moment de récupérer les pièces du brun méconnu, il susurra quelques mots, tout en lançant à ce dernier une œillade dédaigneuse ;   « Battre des néophytes a toujours été d'une facilité déconcertante. » Niklas se plaisait à rabaisser les perdants. D'autant plus lorsqu'il se confrontait à de nouvelles têtes. Après s'être rassit il lança à la cantonade ; « Voyez le positif dans votre malheur. Je paie ma tournée. » Signe adressée à l'une des poupées, elle s'en alla quérir une bouteille de qualité supérieure.

L'atmosphère jusqu'alors tendue redevînt plus légère. L'un quitta la pièce, un autre entama un dialogue futile avec son partenaire de tablée. Niklas sortit un zippo de la poche interne se sa veste, se servit dans la boite à cigare mise à disposition et alluma son Corona.

Les yeux légèrement plissé, il observait à travers le volute de fumée, celui qu'il méprisait sans connaître.
WILDBIRD

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 424
↳ Points : 217
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
MIIA - DYNASTY
The Script - Superheroes
Arrows To Athens - Dust & Gold
Ella Heyre - We Don't Have To Take Our Clothes Off
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets." - Killian Jones | | "A year like this passes so strangely, somewhere between sorrow and bliss." - Florence + The Machine
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Jeu 8 Déc - 17:16


« Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more. »



| | ZARANOV | |
Play with the Devil

Je n'avais pas pu me résoudre à l'abandonner. Si j'avais perdu le contrôle de mes pensées et de mes faits et gestes auprès de Lucrezia, j'aspirais un peu plus d'air frais dans mes poumons, je voyais clair désormais. Je ne pourrais pas vivre sans elle. Elle avait grandi en moi, petit bourgeon pour débuter, avant de combler tout l'espace. Lutter contre ce fait était aussi inutile que de perdre du temps à résister. J'allais l'accepter, c'était la meilleure chose à faire. Et aujourd'hui, je me trouvais devant le Bones. Les mains dans les poches, expirant l'air chaud de mes poumons qui se transforma en brume glacée. Lorsque je venais ici, ce n'était jamais pour m'amuser. Aujourd'hui ne ferait pas exception.

J'allais le poursuivre, ce Niklas Ivanov, jusqu'à ce qu'il me descende ou bien que j'obtienne ce que je voulais. Mais me jeter dans la gueule du loup ne voulait pas dire qu'il ne fallait pas que je le fasse avec classe. Pour m'approcher de lui, j'avais décidé de rejoindre l'une de ses nombreuses parties de Poker illégales. Réputé pour être un excellent adversaire, dans tous les domaines, on m'avait demandé si je souhaitais réellement jouer à la table d'Ivanov. Et bien évidemment que j'avais insisté. J'allais perdre de l'argent ce soir mais peu importait tant que je ne la perdais pas elle, Lucrezia. Si Ivanov avait un certain contrôle sur elle, j'allais faire en sorte de récupérer ce contrôle, mais à vrai dire je n'avais aucune idée de comment la soirée allait se dérouler, ni comment réellement procéder. Non seulement j'étais nul au Poker mais en plus je m'attaquais à bien plus fort que moi. Le petit renard rusé allait avoir des difficultés à s'en sortir cette fois, mais il ferait de son mieux, comme d'habitude. J'avais quand même pris soin de réviser les règles du jeu pour ne pas me faire sortir dès les premières minutes, c'était déjà ça, et ce n'était pas rassurant.

Le premier contact n'allait plus tarder et je soufflais une dernière fois avant de passer les portes du Bones. Je n'étais pas nerveux, bien que je savais qu'Ivanov pourrait me descendre en un claquement de doigt. Je comptais bien ne pas lui faciliter la tâche, même si c'était la dernière chose que je ferais sur cette terre pourrie. Je fus rapidement conduit à ma table et m'installais. Il s'en passait des choses derrière les rideaux. L'être humain n'était pas capable de résister au vice, ou bien très difficilement, surtout lorsqu'il y avait déjà goûté. Toutes ces privations n'avaient fait que rendre l'illégalité plus attirante. Je n'étais pas très sûr qu'il restait encore quelqu'un qui obéissait aux lois du gouvernement à la Nouvelle-Orléans, y compris les membres du gouvernement eux-mêmes. Mes yeux se posèrent immédiatement sur Niklas et un profond sentiment de colère gronda au fond de mes entrailles. Il était là, le type qui osait faire chanter Lucrezia pour s'enrichir sur le dos de son travail. Je contrôlais mes ardeurs, il était inutile de partir en sucette dès les premières minutes. J'étais là pour jouer au Poker, pour le moment, peut-être même attirer suffisamment son attention pour qu'il finisse par m'offrir un verre et que nous discutions. Les premières minutes d'une rencontre étaient toujours cruciales, mieux valait qu'elles soient irréprochables ici.

Est-ce qu'Ivanov avait vu un quelconque danger dans mes yeux ? Un fin sourire se dessina sur mon visage ; même si je perdais de façon parfaitement grotesque, j'avais pourtant retenu son attention, croisant son regard plus régulièrement que je ne l'aurais cru. J'avais évité de le fixer. Il aurait lu la lueur de défi dans mes yeux dans le cas contraire. Et même s'il aurait pu penser que ça avait un quelconque rapport avec la partie qui était en train de se dérouler, je ne préférais pas prendre le risque ; pas tout de suite en tout cas. Perdre ne me dérangeait pas outre mesure, même si j'aurais aimé le battre juste pour la gloire. Je n'étais pas mauvais joueur mais j'adorais gagner. En fait, je jouais pour gagner, et uniquement gagner. Mais je devais me souvenir que je jouais une toute autre partie actuellement ; je ne devais pas perdre de vue mon réel objectif, et c'était ce qui me permettait de perdre mon argent avec un sourire aux lèvres.

Niklas tendit les bras dans ma direction, uniquement pour récupérer ma mise. Et il le fit avec un plaisir qu'il dissimulait difficilement. L'appât du gain ; c'était définitivement un homme d'argent, et je me dis que peut-être était-ce également sa faiblesse. Si je lui proposais plus que ce que Lucrezia pouvait lui offrir, la laisserait-il alors tranquille ? Ce Niklas était un homme intelligent, il pourrait bien aller en direction du meilleur intérêt ; et j'allais me présenter en tant que tel. A cet instant précis, j'avais désormais un plan. Le renard hocha la tête et je n'avais plus qu'à suivre la vague de cette très bonne idée. J'écoutais le dédain de Niklas alors que mes yeux étaient verrouillés dans les siens. Il était presque charmant ; cela allait bien souvent avec la malveillance et la cupidité malheureusement. Une aura maléfique dont on voulait se méfier mais qui avait aussi tendance à nous attirer tel un papillon vers une ampoule lumineuse. Il n'avait aucun mérite à me battre, mieux valait qu'il réfléchisse avant de se pavaner et mon sourire sur mes lèvres s'agrandit spontanément. Mes yeux ne le quittèrent pas alors qu'il annonçait payer sa tournée. Je me décidais finalement à ouvrir la bouche pour la première fois de la soirée :

Trop aimable, avec notre argent, au moins ce n'est pas totalement perdu.

Le ton de ma voix était resté parfaitement neutre. Maintenant que j'avais un plan, je n'allais pas pouvoir tenir en place. J'allais vouloir emmener Niklas là où je voulais qu'il aille et je réalisais bien que ce serait soit trop facile, soit très compliqué. Je me doutais qu'il n'y aurait pas de juste milieu avec un type comme lui. Un verre de whiskey de qualité supérieure me fut servi et je le saisis immédiatement, le tendant vers Ivanov en signe de politesse, voire de respect.

A votre fortune, trinquais-je avant d'en boire une gorgée qui me brûla l'oesophage.

Je reposais calmement mon verre, l'observant fumer en plus de boire. Il avait tous les vices pour lui tout seul. Résumons : alcool, tabac, jeu, argent ; il ne manquait plus que le sexe et cet homme serait l'exemple parfait de l'être humain pourri jusqu'à la moelle.

Vous devriez prendre soin de vos poumons et de vos artères Monsieur Ivanov, surtout à votre âge. Un accident est si vite arrivé.

Il avait ouvert les hostilités, je n'avais fait qu'y répondre. Si j'avais contenu ma vraie personnalité jusqu'à maintenant, je décidais de la laisser ressortir désormais, il était temps. J'observais les pecnots de notre table, de trop maintenant, et m'adressais à eux de la manière la plus dissuasive et méprisante dont je le pouvais :

La partie est terminée, allez, dégagez, oust, m'écriais-je en accompagnant mes paroles de gestes de main.

Si les joueurs avaient senti un changement d'ambiance, mes paroles eurent raison de leur volonté à jouer à cette table. Non seulement ils n'avaient aucune chance de gagner face à Ivanov, mais si en plus ils ne voulaient pas se retrouver avec un nez pété par mes phalanges, mieux valait qu'ils aillent voir ailleurs s'ils y étaient. La plupart étaient pacifistes et étaient là pour jouer et gagner de quoi mieux vivre au quotidien, d'autres pour s'occuper ou tenter leurs chances ; mais très peu pour se mêler à des problèmes qui n'étaient pas les leurs. J'attendis patiemment et lorsque nous fûmes plus que tous les deux, j'adressais un nouveau sourire à Ivanov. Je n'aurais qu'une chance, une seule, mieux valait pour moi que je ne la gâche pas.



_________________
every step takes a year
I was born a fool on the run. I've broken hearts and lost at love. There's not one thing I would change or undo cause all my life's been a road to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 486
↳ Points : 12
↳ Arrivé depuis le : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 2
↳ Playlist : ❧ Feder feat. Alex Aiono - Lordly
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : ##CC6666



les petits papiers
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Dim 8 Jan - 1:24



   
   Kenneth & Niklas
   Play with the Devil

C
ourtoisie forcée, rancune omniprésente. L'inconnu porta un toast à celui qui avait tout raflé, mais Niklas ressentait dans les paroles de l'autre de l'animosité. Sans doute rageait-il d'avoir perdu sa mise – Ils étaient nombreux à fulminer en silence, le sourire aux lippes, mais la fureur dans le sang.

Un rictus dévoila les dents d'Ivanov lorsque son vis-à-vis lui intima de considérer un peu plus sa santé... Un peu trop téméraire au goût du damné. Certes le possédé approchait lentement et surement de la cinquantaine, mais il était encore vigoureux.

 
Soudainement, le culotté chassa sans ménagement les autres individus de la pièce. A l'injonction prononcée, quelques joueurs lui lancèrent des regards hautains avant de sortir mollement ; C'est qu'ils n'avaient pas spécialement envie de s’exécuter. Qui était-il pour se permettre de les renvoyer de la sorte ?

L'initiative généra chez Niklas de la suspicion. Le slave se redressa sur sa chaise lorsque le dernier indésirable referma la porte derrière lui. Les sens en alerte, il étudiait celui qui lui faisait face, surveillait son attitude, prêt à agir au moindre geste suspect.

La voix beaucoup moins enjouée que précédemment, il lança, presque menaçant ; « J'ai l'âge de mes artères. Mais je vous remercie pour votre conseil avisé. Néanmoins, si j'étais à votre place, je commencerais avant tout par me préoccuper de ma propre santé. Comme vous le dites si bien... Un accident est si vite arrivé. » Bouffée nocive expirée en direction du ténébreux. Attitude provocatrice de celui qui n'était sûr de rien.  Il pouvait s'agir d'un sorcier, ou d'une toute autre créature, bien plus puissante que lui, capable de le réduire à néant en un claquement de doigts.  


Pouvoir utilisé à mauvais escient, Ivanov s'évertua à ralentir quelque peu le débit sanguin de celui qui lui faisait face, par précaution. Vague malaise provoqué, engendrant une désagréable sensation. L'affaiblir momentanément permettrait à Niklas de se défendre plus facilement s'il s'avérait que l'inconnu soit malintentionné. Conserver une certaine ascendance était primordial. « Qui êtes vous et que voulez vous ? ... Vous n'avez pas fait sortir les autres pour parler de banalités, je présume. » Accentuation de sa capacité, mise à mal de celui qui n'aurait de quiétude qu'une fois présenté. « Alors ? » Insista le porte-parole, quelque peu agacé.
WILDBIRD
 

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 424
↳ Points : 217
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
MIIA - DYNASTY
The Script - Superheroes
Arrows To Athens - Dust & Gold
Ella Heyre - We Don't Have To Take Our Clothes Off
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets." - Killian Jones | | "A year like this passes so strangely, somewhere between sorrow and bliss." - Florence + The Machine
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Dim 15 Jan - 20:12


« Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more. »



| | ZARANOV | |
Play with the Devil

Je restais au fond de mon siège, assis confortablement, bien calé, suivant des yeux Ivanov alors que mes oreilles percevaient que la porte se refermait. Nous étions seuls. C'était maintenant que je risquais réellement ma vie. Inhabituel pour moi, une légère angoisse jouait avec mes entrailles. Je n'aurais jamais approché cet homme de toute ma vie si ce n'était pas pour elle, pour Lucrezia. Un renard pas très téméraire ; ou alors plutôt conscient de ses limites et du risque encouru pour défier plus fort que lui. Il pouvait me tuer en un claquement de doigts. Quelque chose me disait qu'il ne le ferait pas. J'espérais avoir capté suffisamment son attention pour qu'il soit désireux d'en savoir plus et qu'il m'épargne en m'accordant suffisamment de temps pour lui expliquer pourquoi j'étais là. Ou alors il allait tout simplement se contenter de me torturer, de jouer avec moi, jusqu'à ce que la mort me fauche. Dans tous les cas, je ne ferais pas marche arrière. Les premières menaces résonnèrent. Je laissais ma tête pencher sur mon épaule alors que je le fixais toujours, à l'affût du moindre mouvement et de la moindre émotion que je pourrais lire sur son visage. Il me jaugeait, son regard figé sur moi. Si mon audace avait créé un doute en lui, il se rendrait vite compte que je n'étais pas probablement pas de taille à résister bien longtemps. Mes pensées furent soudainement brouillées alors que je me sentis brutalement étourdi. Une sensation de malaise qui arrivait au mauvais moment. Ce n'était ni l'angoisse ni l'excitation qui provoquait ça. Je fronçais à peine les sourcils. C'était lui ? Le jeu avait donc commencé ? Il fallait que j'en finisse au plus vite. De nouvelles questions furent posées et je les assimilais malgré un léger bourdonnement dans mes oreilles. J'échappais un soupir de plainte alors que je sentis que j'allais tomber de ma chaise. Mes mains attrapèrent spontanément la table face à moi, ou plutôt s'agrippèrent à elle pour me stabiliser. Ce n'était pas le moment de se montrer aussi faible mais il ne me laisserait aucun repos tant que je ne répondrais pas à ses questions. Je pris une profonde inspiration pour dire d'une traite :

Kenneth Zaran... Shadowhunter... Je suis venu vous proposer mes services...

Je repris finalement mon souffle, sourcils froncés. Je n'avais pas pu finir ma phrase. Une pause dans mon discours pour reprendre suffisamment d'air et permettre à mon sang d'oxygéner une nouvelle fois mon cerveau qui tentait de garder le cap. Il n'aurait vraiment pas voulu que je m'évanouisse, si ? Non, ce ne serait pas suffisant pour que cela arrive. Il n'était pas idiot, et en plus il était curieux. Il ne me laisserait pas abandonner tant que je n'aurais pas répondu à chacune de ses questions. J'ajoutais finalement :

… Contre une faveur.

Je fermais les yeux. Puis réalisais que c'était une mauvaise idée. J'haussais le ton spontanément en les rouvrant, m'exclamant :

Arrêtez ça, je ne suis pas là pour vous compromettre mais pour discuter !

Si mon ton était ferme voire autoritaire, il avait plutôt dans le but de le convaincre plutôt que de le braquer. J'espérais qu'il me laisse du répit pour que nous puissions discuter plus facilement. Rester concentré et exposer mes intentions en étant dans une situation aussi inconfortable de malaise ne serait pas aisé. Pourtant, il faudrait que je m'adapte ; et s'il décidait de ne pas m'épargner, il fallait quand même que le boulot soit fait. Je devais trouver le moyen de libérer Lucrezia de ses chaînes, et cette pensée me suffisait à tenir le coup. Aucun abandon possible, peu importe les conditions de la négociation et quel qu'en soit les conséquences.



_________________
every step takes a year
I was born a fool on the run. I've broken hearts and lost at love. There's not one thing I would change or undo cause all my life's been a road to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 486
↳ Points : 12
↳ Arrivé depuis le : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 2
↳ Playlist : ❧ Feder feat. Alex Aiono - Lordly
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : ##CC6666



les petits papiers
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Lun 27 Fév - 19:08



   
   Kenneth & Niklas
   Play with the Devil

I
l jubilait, d'avoir ainsi son interlocuteur à sa merci, souffreteux du supplice infligé. Tel un véritable sadique, Niklas observa avec délectation l'individu décliner, attendant sa réponse qui vînt non sans peine. Un shadowhunter, rien que cela ?  

Tandis que l'autre tentait désespérément de rester conscient - luttant contre son organisme défaillant - Niklas s'envoya une lampée d'alcool. Bougre pas plus gêné par l'état de celui qui lui faisait face. Ce Kenneth souhaitait marchander ; Cela éveilla quelque peu l'intérêt du porte-parole, bien que trop souvent, l'on venait le voir pour parler argent. Son statut d'homme politique le rattrapait constamment – Le cliché voulait qu'ils soient tous aisés et ce détail attirait les vautours par centaine.  

Bien que Zaran lui demanda de cesser, de mettre un terme à ce mauvais sort imposé, le slave ne s’exécuta pas immédiatement. Par esprit de contradiction, il le laissa mariner encore un peu. Après tout, cet homme avait mit fin prématurément à sa soirée. Lui qui comptait alpaguer l'une des midinettes qui officiait en l'endroit... Objectif momentanément anéanti. Voir totalement.  

« Qu'avez vous donc à proposer, cher Kenneth ? » Il insista sur la prononciation du prénom. « Cela doit être important, pour que vous preniez ainsi des risques inconsidérés... » Il leva imperceptiblement les effets de son pouvoir, assez pour permettre à Kenneth de lui répondre, pas assez pour lui laisser la possibilité de riposter physiquement.

Un bruit dans la pièce annexe se fit entendre. Les deux hommes n'étaient visiblement pas seuls, il restait quelqu'un caché dans l'ombre. Quelqu'un les écoutait et ce, depuis le début de leur entrevue.  Niklas se tût, tendit brièvement l'oreille. « Sortez de là ! » Aboya t-il. Aussitôt une misérable gourdasse sur échasses surgit du coin sombre, lâchant un couinement ridicule. Elle traversa la salle prestement, manqua de s'affaler – Ses talons ne permettant pas une course rapide – Et quitta l'endroit sans demander son reste.  Son parfum sucré et épicé persista dans l'atmosphère, enveloppant les deux mâles qui se faisaient face. Fin de l'intermède, le duel reprit son cours.

Ivanov soupira, avant de relancer la conversation ;« J'espère sincèrement que votre requête en vaut la chandelle, car au cas ou vous l’ignoreriez, vous avez ruiné ma soirée. » Extrapola t-il,  relevant le côté « drama » de la situation. Car à défaut de « pécho », il aurait pu parler affaire avec les grosses têtes qui occupaient précédemment l'endroit. Les parties de poker ne servaient pas seulement de distraction, elles permettaient également d'élargir son cercle de connaissances, d'obtenir des informations croustillantes et autres. « Alors parlez. Levez donc ce voile de mystère qui vous entoure, avant que je ne perde patience.  »
WILDBIRD

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 424
↳ Points : 217
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
MIIA - DYNASTY
The Script - Superheroes
Arrows To Athens - Dust & Gold
Ella Heyre - We Don't Have To Take Our Clothes Off
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets." - Killian Jones | | "A year like this passes so strangely, somewhere between sorrow and bliss." - Florence + The Machine
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Sam 4 Mar - 16:09


« Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more. »



| | ZARANOV | |
Play with the Devil

Des risques inconsidérés. Absolument. Ivanov n'aurait pas pu mieux exprimer ma folie actuelle. Il n'avait pas relâché son emprise sur moi et j'allais la tolérer aussi longtemps qu'il avait envie de jouer. J'allais me battre. Je ne devais pas céder. Il voulait démontrer sa supériorité ? Il l'avait, largement. Il était inutile qu'il en joue. Voilà qu'elle apparaissait, derrière le porte-parole du gouvernement. Ma sœur jumelle ; tel un fantôme, m'indiquant que ma vie était menacée. Mes yeux se posèrent sur elle, captant mon attention, entièrement. Mais elle disparut aussi vite que je récupérais correctement mon souffle sans même m'en cacher. Ivanov avait relâché sa prise, suffisamment pour me permettre de retrouver ma contenance en tout cas. C'était presque confortable désormais. Certes, je n'étais pas en pleine possession de mes moyens. Il s'en était assuré. Mais au moins je pouvais m'exprimer sans être en difficulté. Je n'étais pas dupe. Il ne le faisait pas par gaieté de cœur ; seulement parce que j'avais dû attiser sa curiosité suffisamment pour qu'il veuille savoir ce que je faisais là et par quelle mouche j'avais été piqué.

Puis une interruption. Je me retournais vers le bruit, lentement. Niklas me fit la faveur de gérer le problème, économisant alors mon énergie. Dieu savait comme j'en aurais besoin pour la suite de cette entrevue. Je redressais un sourcil en observant une femme sortir de l'ombre et se jeter sur la sortie comme si sa vie en dépendait. C'était donc ça cette odeur entêtante qui n'avait pas cédé malgré l'évacuation de la salle. J'avais tellement été happé par Ivanov que j'avais ignoré mes sens. Je la détaillais des pieds à la tête, le peu de temps qu'elle fut là, et le peu de choses qu'il y avait à regarder. Pauvre conne. Et ceci, même si elle avait raison de fuir. Si j'avais eu un semblant de bon sens, j'aurais dû l'imiter. Sauver ma vie. Mais sauver la sienne était plus important encore. Lucrezia.

Je reposais immédiatement mes yeux sur Ivanov à cette pensée. Ruiné sa soirée, vraiment ? Il y allait fort.

Des soirées comme celle-ci, vous en aurez d'autres, à la pelle. Ce que je viens vous proposer, c'est exceptionnel. Ce ne sera l'affaire que d'une fois.

Du moins, je l'espérais. Je lui faisais accepter mon deal, je faisais ce qu'il me demandait, et adieu. Etre dans l'entourage de cet homme était nocif, destructeur. Je n'avais pas envie que notre collaboration s'éternise au risque d'y laisser des plumes. Ou peut-être allais-je mourir ce soir ? Non je ne pouvais pas me le permettre, et j'espérais qu'Ivanov soit raisonnable. Je me penchais davantage au dessus de la table, comme si j'avais souhaité réduire la distance entre lui et moi.

Lucrezia Mantegna, commençais-je simplement.

Étions-nous maintenant sur le même canal ? Je repris immédiatement la parole, ne souhaitant pas jouer avec sa patience vu qu'il semblait enclin à la perdre facilement.

Si vous effacez son ardoise, je me mets à votre disposition pour une mission, à la hauteur dont vous jugerez les méfaits de Lucrezia à votre encontre bien sûr. Je le désignais vaguement de la main. C'est vous qui choisissez. Je ne suis pas en position de négocier.

Difficile d'être plus honnête. Et plus direct. Néanmoins, le besoin de me vendre se fit sentir. S'il ne me jugeait pas apte à lui être utile, il me tuerait, et c'était exactement ce que je voulais éviter pour les cinq prochaines minutes.

Et quand je dis ardoise, ne jouons pas sur les mots car je vous connais malin : vous oubliez son existence, vous oubliez ses arnaques, vous oubliez son entourage, vous ne l'approchez plus, de manière directe ou indirecte. Y compris vos sbires. Elle n'existe plus pour vous. Contre une seule et unique mission. Nous nous oublierons tous les deux ensuite également.

Je fis une brève pause dans mon discours avant de reprendre :

Je réaliserai la mission que vous m'assignerez sans broncher. Si vous estimez que les dommages sont financiers, dites-moi ce que je dois faire pour réparer ça. Vous pouvez me demander ce que vous voulez, que cela soit éthique ou non. Dangereux ou non. Qu'il faille tuer ou non. Je n'en ai rien à faire. Et si j'échoue, vous n'êtes pas obligé de respecter votre part du marché bien évidemment. Vous n'avez donc rien à perdre, à part épargner la vie de Lucrezia. Parce que je tiens à préciser que je n'échoue jamais ; vous pouvez vérifier dans mon dossier.

Oui, j'avais confiance en moi. Et bien plus quand la vie de Lucrezia était en jeu. Aucune défaite ne serait acceptée ; cela n'arriverait pas. Je n'avais plus qu'à espérer qu'il accepte désormais. Je ne pouvais pas me montrer plus convaincant. C'était quitte ou double. La vérité était que j'étais prêt à mourir mais pas à vivre sans sauver Lucrezia. Je n'avais pas eu le choix, je n'avais jamais eu le choix. Ivanov déciderait maintenant de nos sorts.



_________________
every step takes a year
I was born a fool on the run. I've broken hearts and lost at love. There's not one thing I would change or undo cause all my life's been a road to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 486
↳ Points : 12
↳ Arrivé depuis le : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 2
↳ Playlist : ❧ Feder feat. Alex Aiono - Lordly
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : ##CC6666



les petits papiers
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Jeu 13 Avr - 22:13



   
   Kenneth & Niklas
   Play with the Devil

U
ne expression dubitative erra sur le visage de Niklas lorsque Kenneth emprunta le terme « exceptionnel ». Se pouvait-il que l'offre qu'il avait à proposer soit plus intéressante que les échanges illégaux qu'Ivanov menait actuellement ? C'était peu probable.

Zaran prononça une identité ; Lucrezia Mantegna.  Il exposa rapidement son idée et au vu du contenu, Ivanov se demanda un instant si le shadowhunter était totalement lucide ou réfléchi. Il se mettait à sa disposition. L'esprit qui habitait le slave vibra sous cette perspective, zébra l'aura du porte-parole de son ombre malfaisante.


« Les dommages sont financiers et moraux. » Avança t-il immédiatement, soulignant l'importance de l'affront subit. Il fallait cependant noter qu'en vérité, seul l'aspect pécunier le dérangeait véritablement. « Il est bien présomptueux, celui qui se targue de ne jamais echouer. » Il marqua une pause. L'effet de son pouvoir s'amenuisa encore, pour enfin disparaître. La méfiance demeurait constante, cela pouvait se deviner à la posture du quadragénaire. « Dites.. Quel lien vous unis avec Mantegna, pour que vous soyez ainsi prêt à tout pour lui sauver la mise ? .. Une parente.. Ou une amante ? » Un vague sourire ironique étira les lèvres de Niklas. « Quoiqu'il en soit, éponger sa dette ne sera pas chose aisée car elle me doit beaucoup. » Il porta le cigare à ses lèvres, en tira sa saveur. « Et d'ailleurs, je ne sais pas si marchander avec vous me sera vraiment favorable. Lucrezia est comme une poule aux œufs d'or, la tenir par la gorge est un véritable atout. Elle me rapportera gros sur le long terme. » Il avait l'intention de l'user, jusqu'à ce qu'elle craque ou jusqu'à ce qu'elle se retrouve sur la paille. Jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus en dormir la nuit.

« Après tout, elle n'a que ce qu'elle mérite. Je lui faisais confiance et elle m'a trompé. Elle devait penser que ce petit jeu serait sans fin. » Il se tût, observa fixement celui qui lui faisait face. « Vous souhaitez payer les pots cassés, or, présentement je n'ai pas de mission particulière à vous confier. Ce que je veux, c'est de l'argent. » Évidemment. « Il vous faudrait braquer une banque ou encore détourner les fonds d'un organisme quelconque pour pouvoir me satisfaire. Mais je doute quant à la finalité d'une telle entreprise. » Déjouer des sécurités, voler une somme astronomique, passer incognito. Défi gargantuesque, voir irréalisable. Il brisait les espoirs de réussite de celui qui souhaitait endosser le rôle du sauveur. « Et s'il s'avérait que vous échouiez... Qu'est ce qui me garantit que vous ne me feriez pas tomber avec vous ? » Kenneth croyait en ses propres capacités, Niklas doutait. Faire confiance a un parfait inconnu, c'était beaucoup lui demander. […]


Spoiler:
 
WILDBIRD
 

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 424
↳ Points : 217
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
MIIA - DYNASTY
The Script - Superheroes
Arrows To Athens - Dust & Gold
Ella Heyre - We Don't Have To Take Our Clothes Off
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets." - Killian Jones | | "A year like this passes so strangely, somewhere between sorrow and bliss." - Florence + The Machine
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Jeu 4 Mai - 11:48


« Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more. »



| | ZARANOV | |
Play with the Devil

Dommages financiers et moraux. Moraux. Si la situation n'était pas aussi sérieuse, j'aurais ri de bon cœur. Comme si ce type avait une morale ou une sensibilité cachée qu'on pouvait heurter d'une quelconque façon que ce soit. Bien sûr que j'étais présomptueux. Je l'avais toujours été, et ceci depuis que j'avais poussé mon premier cri sur cette terre. Cela m'avait beaucoup coûté par le passé, mais visiblement je n'apprenais pas de mes erreurs. Chassez le naturel, il reviendra au galop. Je retrouvais pleine possession de mes forces à mesure que nous échangions. Nous y étions, Ivanov lâchait du leste, volontairement ou non, peu importait. J'avais capté suffisamment son attention dans tous les cas.

Bien évidemment, Ivanov était curieux, mais me demander ouvertement qui était Lucrezia pour moi, je devais avouer que je ne m'y étais pas attendu. Est-ce que cela l'intéressait réellement ? Je redressais un sourcil. Vraiment, il ne voulait pas savoir. Elle n'était ni une parente, ni une amante. Elle était bien plus que ça. Elle était tout. Et tout ce qu'il me restait ici bas. La perdre me mènerait à ma propre perte. C'était pourquoi je devais la protéger et la raison pour laquelle je me trouvais face à Ivanov aujourd'hui. Pouvait-il seulement imaginer à quel point tout ceci était important pour moi ? Je restais silencieux et sa question ne trouva aucune réponse. Il se contenta de sourire, un sourire moqueur, avant de reprendre la parole et je l'écoutais attentivement.

J'enregistrais chaque mot, chaque intonation, cherchant une brèche dans laquelle je pourrais me glisser pour l'amener à réfléchir davantage à ma proposition. Il ne pouvait pas juste me repousser sans me laisser une chance. J'étais déterminé à atteindre mon but. Ivanov voulait jouer avec Lucrezia, l'user et l'abuser, et je ne le laisserai pas faire. Il fallait qu'il le comprenne. J'allais craquer et perdre mon sang froid rien que d'imaginer ce qu'il pourrait lui faire subir sous mes yeux, impuissant. Je levais finalement la main, en signe de stop avant de reprendre la parole, quitte à l'interrompre dans le processus.

Vous ne comprenez pas. Ca ne sera pas sur le long terme, ni même sur le court terme. Laissez-moi vous expliquer pourquoi. Elle se tirera une balle dans la tête avant que vous ne puissiez lui extorquer le moindre centime. Vous n'aurez rien. Elle y veillera. Et moi aussi.

Je me penchai davantage au dessus de la table qui nous séparait dans un bref silence, avant de pointer vaguement Ivanov du doigt.

S'il s'avérait qu'elle puisse manquer de courage à la dernière seconde, ce dont je doute, je le ferai pour elle, avant de me tirer une balle ensuite. Vous comprenez ça ? Alors, avant que vous perdiez définitivement votre argent et que nous en arrivions à un drame que nous aimerions tous les trois éviter, je vous conseille de réfléchir à ma proposition une seconde fois.

Je repris ma position initiale, me laissant pratiquement retomber en arrière. J’espérais avoir été clair. Lucrezia avait perdu et elle était prête à en payer les pots cassés, mais pas de la façon dont Ivanov le pensait. Aussi importants qu'étaient les dommages, j'étais persuadé qu'il ne voulait pas en arriver là. Avoir la mort de Lucrezia à son actif ne lui apporterait rien. Il avait besoin d'elle vivante, tout comme moi. Moi en échange de Lucrezia ou rien du tout. J'espérais lui faire entendre raison. C'était la meilleure proposition que je pouvais lui faire, il fallait qu'il en ait conscience.

Je laissais Ivanov s'exprimer avec ma concentration habituelle : je ne voulais rien manquer. Il avait raison, dans une certaine mesure, mais j'étais prêt à faire ce qu'il faudrait pour le dédommager. Braquer une banque, détourner des fonds, n'importe quoi d'autre, j'étais à sa disposition, je le lui avais déjà dit. Néanmoins, oui, ce serait compliqué, mais je savais très bien qu'Ivanov en avait sous le pied. Me dire l'inverse serait me mentir. Quant à le faire tomber, vraiment, cela pouvait-il l'inquiéter ? L'envie ne m'en manquait pas, qu'il en soit sûr, mais ce n'était pas le but de tout ça. Je hochais négativement la tête dans une brève grimace.

Un deal est un deal et vous faire tomber n'est pas le but de la manœuvre. Le but est de payer une dette puis de passer à autre chose. Je n'ai aucun intérêt à m'en prendre à vous et je n'ai pas la prétention de pouvoir vous atteindre. Je veux collaborer avec vous afin de protéger Lucrezia dans le processus, point.

Que pouvais-je dire d'autre ? Le rassurer sur la possibilité qu'il puisse retrouver son argent autrement qu'en poussant Lucrezia au suicide ?

Vous n'allez pas me faire croire que vous n'avez aucun projet malhonnête en attente sous le coude afin de vous enrichir. Je ne vous croirai pas. Que vous ne me fassiez absolument pas confiance me paraît tout à fait cohérent, le reste beaucoup moins. Et si vraiment, par miracle, c'était réellement le cas, nous savons tous les deux que ce n'est qu'une question de temps, et mon offre n'a pas de date d'expiration. Mais il est évident que Lucrezia n'est pas votre gagne-pain. Du moins je l'espère, car sinon vous ne tarderez pas à le perdre dans tous les cas.

Mes derniers mots s'accompagnèrent d'un sourire mi-moqueur, mi-compatissant pour son cas. Pensait-il que je bluffais ? Nous ne jouions pas une partie de poker et si ce jeu devait lui avoir appris quelque chose, c'était bien lire dans les yeux de ses adversaires. S'il observait correctement les miens, il ne verrait aucun bluff, aucun jeu. Je n'étais pas non plus un adversaire dans un tel instant. J'espérais qu'il le comprenne.




Spoiler:
 

_________________
every step takes a year
I was born a fool on the run. I've broken hearts and lost at love. There's not one thing I would change or undo cause all my life's been a road to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 486
↳ Points : 12
↳ Arrivé depuis le : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 2
↳ Playlist : ❧ Feder feat. Alex Aiono - Lordly
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : ##CC6666



les petits papiers
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Mer 19 Juil - 18:06



   
   Kenneth & Niklas
   Play with the Devil

G
este porté dans les airs, annonçant la prise de parole. Goguenard, Niklas l'observa répliquer, un plein air de suffisance riveté au visage. Les premiers arguments de Kenneth l'amusèrent, en aucun cas le contrarièrent. Pensait-il réllement que la disparition prématurée de Lucrezia l'atteindrait d'une quelconque façon que ce soit? Certes, cela le priverait d'un apport supplémentaire et régulier, mais cela ne serait que bagatelle – Après tout, il disposait déjà d'une fortune colossale, n'était pas en peine pour satisfaire ses besoins quotidiens.  Avoir sur la conscience un suicide supplémentaire ne ferait que porter un peu plus au firmament son image d'homme destructeur, en plus d'accentuer sa noirceur. Mais en aucun cas les scrupules ne viendraient gangrener son esprit malfaisant.

« Un drame de plus, un drame de moins... » Il haussa les épaules, en mode je-m’en-foutiste. « J'aime les drames dès lors qu'ils concernent les autres. » Monstre sans cœur. « D'ailleurs vous me mettriez presque la larme à l'oeil à vouloir jouer ainsi au Roméo des temps modernes... Purement pathétique. » Enième provocation. « Ne pensez pas que la mort de Lucrezia soit susceptible de me causer du tord. Outre l'absence de gain, son trépas aurait au moins le mérite de laver définitivement l'avanie encourue. » Pas plus gêné que cela, de l'éventuelle disparition de Mantegna. Plutôt un vague soulagement. « Je ne suis heureusement pas à une rente prêt, vous devez vous en douter. Cela me « dérangerait » évidemment, mais j'y survivrais, assurément. »


« Si vous êtes à ce point déterminé à sauver Lucrezia, soit. J'ai peut-être quelque chose pour vous. » Rien de bon. « D'ici une dizaine de jours aura lieu  l'exposition des plus belles pièces de joaillerie qu'il soit, dans l'une des pièces du Royal Sonesta. Diamants, joyaux, bijoux et parures aux prix inestimables... » Regard équivoque d'un homme grandement intéressé par tout ce qui brillait. L'autre avait compris. « Pour pouvoir atteindre ces petites merveilles, il vous faudrait franchir, déjouer le système de sécurité qui sera expressément mis en place en ce lieu et ce, vingt quatre heure sur vingt quatre. Je parle ici de vigiles, ainsi que d'un système de vidéo surveillance élaboré. Il se peut même que la milice soit de la partie. » Niklas avait l'intention de l'envoyer au casse-pipe. Pauvre Kenneth. « Alors cher Zaran, pensez vous être à la hauteur ? Je ne vous cache pas la complexité de la tâche, mais il est peu probable que ces quelques détails vous rebutent, vu votre degré de détermination... N'est ce pas ?» A son tour d'afficher un sourire en coin. Il se foutait royalement de Kenneth -  En effet, il aurait pu lui choisir quelque chose de beaucoup plus facile.. Mais non. Il lui fallait une mission corsée, risquée. Voir irréalisable. Ivanov posa ses coudes sur la table, se pencha en avant. « Qu'en pensez-vous ? » Amusement du démon.

Spoiler:
 
WILDBIRD
 

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 424
↳ Points : 217
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
MIIA - DYNASTY
The Script - Superheroes
Arrows To Athens - Dust & Gold
Ella Heyre - We Don't Have To Take Our Clothes Off
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets." - Killian Jones | | "A year like this passes so strangely, somewhere between sorrow and bliss." - Florence + The Machine
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Sam 22 Juil - 13:29


« Neither love nor evil conquers all, but evil cheats more. »



| | ZARANOV | |
Play with the Devil

Provocateur et indifférent, sans grande surprise, Ivanov respectait sa réputation. De sa part, je n'en attendais ni moins, ni plus. Mais je savais que ma détermination ne l'avait pas laissé insensible. Si ma passion ne réveillait pas la sienne, alors il utiliserait sûrement cette opportunité pour me mettre au défi s'il trouvait mon outrecuidance risible ou au contraire des plus intéressantes. Juste pour le plaisir de me voir échouer ; ou alors pour m'achever d'un coup de pied dans la tête lorsque je serai au sol. Et lorsqu'il m'annonça qu'il avait peut-être quelque chose pour moi, je me détendis imperceptiblement. Au delà du fait qu'il ne portait absolument aucun intérêt à Lucrezia, Niklas désirerait sûrement me donner une bonne leçon. Je pouvais m'attendre à une mission suicidaire, mais même ainsi, je voyais une chance, une nouvelle possibilité pour sauver Lucrezia et c'était tout ce qui importait. Je l'écoutais alors attentivement m'envoyer au casse-pipe. Mon corps retomba naturellement au fond de mon siège. Niklas savait très bien ce qu'il faisait et où il m'envoyait. Une mission très dangereuse mais réalisable, même si le pourcentage de réussite était faible. Je ne pouvais pas espérer mieux pour prouver ma valeur, ou alors finir en prison pour le restant de mes jours. Ou pire... En renard de laboratoire... Mes poils s'hérissèrent, juste une seconde. Ce n'était pas comme si je pouvais me permettre de refuser ou de demander une mission légèrement moins compliquée. Ce qu'Ivanov me donnait, je devais le prendre, et m'estimer chanceux en plus de tout ça. Je réalisais que pour son sadisme personnel, il aurait presque voulu être présent pour assister à mon échec. Voire au décès de Lucrezia puis au mien. Si ce n'était visiblement pas d'actualité aujourd'hui, ça le serait probablement un jour. Je masquais un bref soupir dans un hochement de tête.

Vous avez votre deal.

Une conclusion sans grande surprise pour le challenger et l'amoureux transi que j'étais. J'étais persuadé qu'un jour Lucrezia me tuerait, ce que je n'avais pas compris c'était que ce ne serait sûrement pas de ses mains. Il me faudrait un plan. Un plan élaboré ; mais pire encore, je ne pourrais pas agir seul. Ceux que j'allais entraîner là-dedans néanmoins, c'était mon problème. Tant que je ramenais les bijoux et autres choses brillantes et inutiles à Niklas, c'était tout ce qui lui importait. Sur ce coup là, l'uniforme me serait très utile. J'y repenserai quand il serait trop lourd à porter.

Avez-vous des détails plus précis à me donner ou dois-je les trouver par moi-même ?

Quitte à aller me suicider, autant avoir le maximum d'informations. Peut-être m'en cacherait-il pour le fun, ou alors il me donnerait des indications pour m'aider, parce qu'il tenait vraiment à serrer de l'or et des diamants entre ses mains. Il était tellement aisé de tenter un homme dévoré par la cupidité et la luxure. Lucrezia n'était qu'un prétexte pour lui. Il l'utilisait encore, et cette fois-ci à travers moi. Mais tant que j'obtenais ce que je voulais, le processus m'importait peu. Il m'avait jeté un os à ronger, et en bon canidé que j'étais, j'allais simplement planter mes crocs dans l'appât. Je ne pouvais pas m'avouer vaincu avant même d'avoir commencé. Il me fallait prendre du recul, utiliser toute ma ruse et réfléchir aux meilleures possibilités. Je m'étais vendu comme un talentueux chasseur, je devais au moins rester cohérent. J'avais voulu une mission, c'était chose faite. J'allais repartir la tête haute, fier, un sourire sur le visage, laissant mes doutes, ma peur aussi, au fin fond de mes entrailles. Ce n'était pas le moment de me dégonfler. Si la pression s'était allégée parce qu'Ivanov me laissait l'opportunité de sauver Lucrezia, elle n'était pas plus facile à gérer. J'aurais préféré me lever et lui tirer une balle entre les deux yeux, sans préavis, sans hésitation. Cela aurait probablement réglé bon nombre de problèmes dans la ville et rendu service à plus d'une personne qui plus est. Tous mes muscles étaient tendus, ma mâchoire serrée aussi. Une dizaine de jours pour me préparer, et bien que le temps qui passerait ne ferait que majorer la tension dans mon corps, les cartes étaient désormais entre mes mains.



Spoiler:
 

_________________
every step takes a year
I was born a fool on the run. I've broken hearts and lost at love. There's not one thing I would change or undo cause all my life's been a road to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 486
↳ Points : 12
↳ Arrivé depuis le : 25/06/2016
↳ Age : 28
↳ Avatar : Mads Mikkelsen
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Porte-parole du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Level 2
↳ Playlist : ❧ Feder feat. Alex Aiono - Lordly
↳ Citation : Alea jacta est
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : ##CC6666



les petits papiers
↳ Copyright: Me & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Play with the Devil ❧ Kenneth   Dim 30 Juil - 19:27



   
   Kenneth & Niklas
   Play with the devil

C
rapule satisfaite de la réponse de son interlocuteur, Niklas ne put s'empêcher de se gausser d'un rire mauvais lorsque Kenneth lui demanda de l'aide sous forme de détails supplémentaires. « Ai-je vraiment l'air d'être disposé à vouloir vous aider ? Et puis quoi, ne voudriez-vous pas que j'y aille à votre place ? » Paroles acerbes balancées sur un ton amusé. Il pique, Ivanov, il rabroue. « Débrouillez vous. » Trancha t-il, sans aucune  once de compassion.  « Vous avez un peu plus d'une semaine pour générer un plan d'action et collecter les informations dont vous aurez besoin pour mener à bien ce casse. Faites donc  fonctionner ce qui vous sert de cerveau. » Dit-il, tout bonnement désagréable. Kenneth obtiendrait peut-être un ersatz de respect de sa part, seulement après avoir fait ses preuves.

« Votre éventuel échec vaudra annulation de cet accord. Il vaudrait mieux pour vous et surtout pour Lucrezia que vous réussissiez. »  Véritable pourriture en affaire. Déclaration néanmoins susceptible d'enhardir Kenneth, de lui servir de leitmotiv pour la suite. Ce n'était pourtant pas là l'intention du slave.

Le quadragénaire écrasa son cigare dans l'un des cendriers, au lieu de le laisser s'éteindre seul comme le voulait la coutume. « Nous serons donc peut-être amenés à nous revoir cher ami. » Il se leva, s'empara de son blouson posé sur le dossier de sa chaise puis l'enfila. Ses dextres avides fauchèrent les jetons parsemés au bord de la table, ceux-là même qu'il avait attiré jusqu'à lui suite à sa victoire. Pièces fourrées dans ses poches sans aucune précaution. Piètre considération de son butin, car trop habitué à manipuler ce genre de chose. « D'ici là, pas d'entourloupe. Je connais désormais votre identité ainsi que votre statut. Je saurais vous retrouver s'il le faut. »

Ivanov contourna la table, s'approcha de Kenneth. Il s'empara de l'une des bouteilles délaissée, rempli d'alcool le verre du shadowhunter - Qu'il trinque à sa future défaite. Ou à son hypothétique réussite.  « S'il s'avère qu'à cette issue vous en sortiez victorieux... » Stylo usité, succession de chiffres griffonnés sur une serviette en papier tachée de vin. « Appelez ce numéro. » Aucun contact direct, téléphone de l'un de ses sbires.  

Paluche posée sur l'épaule du preux chevalier, pression exercée sur cette dernière - Niklas se pencha vers lui, avant de susurrer mielleusement quelques mots ; « Bonne chance pour la suite. » Encouragements dépourvus de sincérité. Le slave quitta la pièce, laissant Kenneth seul avec ses démons.


Spoiler:
 


WILDBIRD
 

_________________

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Play with the Devil ❧ Kenneth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-