AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 (M) Michael Fassbender ϟ I think there's a flaw in my code

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 3102
↳ Points : 544
↳ Arrivé depuis le : 26/09/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Cillian Murphy
↳ Age du Personnage : 36 ans
↳ Métier : Ancien militaire et archiviste ; Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
DAMIEN RICE - small crime | ROSS COPPERMAN - holding on and letting on | YEARS & YEARS - desire | KODALINE - honest | OF MONSTERS AND MEN - little talks | APOCALYPTICA - cold blood | NICK CAVE - red right hand | BEN NICHOLS - this old death | PHOSPHORESCENT - song for zula | RAG'N'BONE MAN - skin | MUMFORD AND SONS - thistles and weeds | LORD HURON - the night we met | DEAN LEWIS - waves

↳ Citation : "Sometimes there is absolutely no difference at all between salvation and damnation."
↳ Multicomptes : Tobias Madsen
↳ Couleur RP : MediumTurquoise



les petits papiers
↳ Copyright: Schizophrenic & ANESIDORA & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: (M) Michael Fassbender ϟ I think there's a flaw in my code   Ven 9 Déc - 20:19


« What kind of diet doesn't allow tequila?  »


pris ; • libre ; réservé

Ethan Howe

©️ tumblr
37 ans groupe au choix
ft Michael Fassbender négociable

Date et lieu de naissance :
Memphis, Tennessee, Etats-Unis
Métier:
Barmaid au Bones et en charge de la contrebande d'armes et d'alcool. Il utilise ses talents de débauché un brin alcoolique pour satisfaire les autres drogués dans son genre. Et quand il ne jongle plus entre un décapsuleur et un shaker, c’est dans l’arène improvisée qu’il se traine. Sa dose de brutalité pour épancher ses craintes et sa soif d’action.
Avis sur le Gouvernement :
On l’a gracié. Jeté serait plus exact. Sans honneur, sans remerciements, le type qui passé sa vie à servir son pays a été jeté comme une pauvre chaussette. Alors ce prétendu Gouvernement, il le jette lui aussi. La Prohibition est pour lui le symbole d'une intolérance infecte et a brisé ses dernières réticences.  Il s’enlise dans les rangs de la Résistance depuis plus d’un an, mettant à profit ses talents de soldat au service d’une cause qu’il juge juste. Il se montre cruel et impitoyable sur le terrain, particulièrement teigneux dès qu'il est question d'attaquer les pions de la Dictature. Son besoin de destruction assombrit de plus en plus son caractère, l'amène à piétiner ses anciennes valeurs sans qu'il parvienne à enrayer la mécanique macabre qui se met en place.
Particularité :
La guerre l’a marqué, physiquement et moralement. Les estampilles sur sa peau sont propices aux histoires héroïques, mais les angoisses qu'elles portent ne le font pas rire. Il souffre d’une forme de stress post-traumatique violent. Et a régulièrement l’impression d’être à nouveau encerclé par ses ennemis, frôlant la mort, durant son sommeil. Le noir lui fait peur, les lumières restent toujours allumées chez lui, qu’il soit dans la pièce ou non. Et quand la paranoïa se fait puissante, il noie ses angoisses dans les alcools forts. Le revolver toujours à portée de main.  
©️ Lux Aeterna

sanguin ▬ franc ▬ meurtri ▬ protecteur ▬ baroudeur ▬ ouvert ▬ perturbateur ▬ grand charmeur ▬ borné ▬ belliqueux ▬ intimidant ▬ hyperactif ▬ impulsif ▬ torturé ▬ dangereux, pour lui et les autres


la vie c'est comme une boite de chocolat


En fond, une musique héroïque, improvisée et jouée sur le corps d’une bouteille vide.
« Il est le chevalier blanc sur son fidèle destrier. Le héros avec son slip rouge ultra-moulant et sa cape volant au vent. Le pourfendeur du voleur de sucreries, le Zorro des bacs à sable. Le défenseur de la veuve et de la pucelle, surtout la pucelle. Son humour n’a d’égal que sa beauté ravageuse et… Quoi ? »

La musique s’arrête et les rires accompagnent cette drôle d’entrée en matière. Ethan Howe, ou le sérieux en option.  Le sourire aux lèvres et la blague au corps pour cacher des douleurs qui le rongent et le terrorisent lorsqu’il se retrouve seul. Modèle double de la progéniture d’un Général de l’US Army et d’une médecin de la Navy. L'uniforme camouflage et les roulades dans la boue, ancrés dans ses gênes comme une triste évidence. Lui et son jumeau. Fierté d’un père toujours absent et d’une mère plus dévouée à ses malades qu’à ses propres marmots. Pour pallier à la solitude de cette vie d’éloignement, les jumeaux sont envoyés dès leur première année vivre chez leur grand-mère, à Nashville. Dans une maison de poupée, toute en dentelle et naphtaline. L’horreur pour Ethan. Le confort pour son frère. Ils se ressemblent dans le physique, se confondent aux yeux des autres, mais dans l’attitude, ils sont des étrangers. L’un à la droiture forte du paternel, endoctriné dès sa naissance dans les rouages de l’éducation militaire. Et l’autre, la connerie en guise de leitmotiv. Ethan et le sérieux, une cause perdue. Il attire l’attention, son rire se communique et fait germer les larmes au coin des yeux de ceux qui l’approchent de trop près. L’égoïsme de l’un qui se change en altruisme chez l’autre. L’injustice en épouvante, il s’improvise le défenseur de ses petits camarades dans la cour de récré. D’un plus que les autres en particulier. Calyxte Breckenridge. Son cadet d’un an. Copain de couches et de sucettes, Ethan a plus été élevé par la tante de son frère de cœur que par sa grand-mère. Fuyant la dictature de cette maison militaire et vieillotte, pour se réfugier dans la chaleur d’un foyer atypique. Les deux faces d'une même pièce. L'un introverti et d'un calme à toute épreuve. L'autre, pile électrique et le pote de tout le monde. Ethan le sanguin et Calyxte le réfléchi. Le populaire et le souffre-douleur. Ils ont grandi ensemble, frères de cœur accrochés l'un à l'autre par un lien indestructible, forgé dans les fibres d'une complicité sans limite. Plus uni et plus proche d’un étranger que de son propre frère.

Le divorce entre les deux pôles de cet aimant voué à la destruction se consomme à leur entrée au lycée. Les frasques de l’un faisant honte à l’autre. Alors Ethan provoque, use de son humour bravache pour dérider son jumeau. Pour s’en rapprocher et combler ce vide qui se forme dans son cœur, il révèle l’étendue de ses talents de pitre, sans succès. C’est le dédain qu’il lit dans les yeux de l’autre. Alors pour enrailler la destruction, les parents décident de les séparer. Son frère s’exilant sur des terres désertiques du Moyen-Orient, rejoignant sa mère, et Ethan restant dans son petit monde américain. Profite de sa scolarité pour multiplier les affronts à l'autorité et les soirées débridées. Quand sonne le glas de sa majorité, le diplôme fraîchement obtenu roulé en boule dans sa poche, Ethan signe et s'engage dans l'US Army. Il abandonne Nashville pour se faire transférer dans le Maryland, à la base de Baltimore. Calyxte en fait de même. Une évidence pour eux tant l'idée de se retrouver séparés leur est insupportable. Le rôle du grand frère protecteur toujours ancré à sa peau, il s'est méfié dès le premier instant des soldats lorgnant d'un mauvais œil le parcours de Calyxte. L’ascension du cadet fait la fierté d'Ethan. Sur la base, il est vu comme "le fils de..." et cette étiquette va lui coller au front pendant des mois. Les règles ancrées dans la peau, Ethan s'y plie sans pour autant oublier ce qui fait sa force. L'humour sous les rangers, l'ordre imposé souvent bafoué par les éclats de rire qu'il provoque sans la moindre difficulté. Et les corvées de pommes de terre qui se multiplient jusqu'à lui filer des ampoules aux doigts. Un entraînement comme un autre qu'il change en one-man show pour faire passer le temps plus vite. La connerie pour faire passer une pilule qu’il ne s’attendait pas un jour à avaler. Rhys Steinsson. Un demi-frère. Le rejeton de son père. Le fruit d’un viol qui pousse la recrue à revoir le jugement qu’il portait sur son père. L’horreur sous la discipline. C’est une douleur qui lui broie le cœur à chaque fois qu’il y pense et la colère qui lui déchire la trachée dès que le nom ou le visage de ce maudit frère vient se heurter contre son cerveau. Alors Ethan efface l’opprobre derrière son effronterie. S’enlise encore un peu plus dans une rébellion clownesque pour entacher la réputation de son géniteur.

Malgré tout, le clown est seulement de sortie hors du champ d'entraînement. Capable de faire la part des choses, il s'astreint à un impressionnant sérieux lorsqu'il se retrouve une arme à la main. Même pour de faux, on ne déconne pas avec la guerre et les horreurs qu'elle ramène. Jusqu'à lors simples clichés trouvés dans les affaires de son paternel, racontars lancés au réfectoire pour faire flipper les petits nouveaux, Ethan va bien rapidement se retrouver confronté à une réalité sanglante. Son premier véritable conflit sur le terrain, après des années de service, il va le faire sous les ordres de Calyxte, sur les terres qui lui ont ravies son jumeau lorsque l'Amérique décida d'entrer en guerre avec le pays des dromadaires. Si le retour à la maison se fait sans trop de casse, la mécanique commence à se briser. Le pitre se range lorsqu'il se retrouve seul. Et l'angoisse le noie. La peur du noir, celle qui pousse les gamins à regarder sous le lit et dans tous les placards avant de se coucher, et dormir la lumière allumée. C'est un rituel qui lui est propre, qui s'éternise pour repousser l'instant fatidique où il devra se glisser sous les draps. Il comble la solitude en bravant l'interdit, entraînant chaque nuit une nouvelle conquête sous ses draps. Le cœur rongé par la peur, une nouvelle déchirure fragilise l'édifice lorsque Calyxte se fait battre à mort par une recrue homophobe de leur régiment. Ethan assiste, impuissant à l'horreur qui s'accroche à ses rétines et à la destruction de cet être qui lui est cher.

La bombe explose lorsqu'on le renvoie sur le terrain, forcé d'abandonner le chevet du blessé. Seul, au milieu de types qu'il connait à peine. Sans Calyxte pour donner les ordres, ils courent tous au casse-pipe, Ethan le sait. C'est un assaut qui tourne mal et qui se termine en boucherie. Grièvement blessé, un autre soldat parvient à le tirer du charnier avant qu’il ne soit trop tard. Profondément traumatisé, Ethan se retrouve hors d’usage et son rapatriement ne tarde pas. On le ramène à New York, mais il ne parvient pas à vraiment refaire surface. A son retour, Calyxte vient de déserter. Ils s'écrivent, pendant quelques temps. Jusqu'à ce que son meilleur ami ne donne plus aucun signe de vie. L'éloignement et la solitude pour ne plus souffrir. La rancœur dans les veines. L'incompréhension dans le cœur d'Ethan. La tête maintenue sous l'eau, le nouveau Gouvernement lui annonce qu'il n'a plus besoin de ses services. Un coup de poêle dans la gueule aurait été plus efficace. Gracié sans plus de sommation, le soldat déchu se retrouve à la rue. Seul avec ses fantômes, sa douleur et les résidus d'un conflit ancré dans son cœur.

L'humour en façade pour camoufler les blessures purulentes, qui disparait de plus en plus pour céder sa place à une soif inépuisable de violence. Ethan se rachète un monde dans les bouteilles d'alcool et la Résistance. Voue tout son savoir envers cette cause qui trouve justice à ses yeux. Ferveur d'un être blessé qui se réfugie dans les bras d'une nouvelle communauté pour palier au vide qui le ronge de l'intérieur. Un vide qui se mue en gouffre dévorant lorsqu'il apprend par hasard la mort de Calyxte, devenu peacekeeper. Porteur d'une déformation du cœur assez rare depuis sa naissance, il a finalement succombé à une crise cardiaque. N'ayant pas pu bénéficier d'une greffe de myocarde pour éviter un décès prématuré.



les copains d'abord

• RHYS STEINSSON ;  ft Cillian Murphy
C'est en partie pour lui que Rhys s'engage dans l'armée. Profondément meurtri d'apprendre qu'il est issu d'un viol, il cherche à connaitre ce demi-frère dont il ignorait jusqu'alors l'existence. Plus que de la curiosité malsaine, c'est un véritable besoin pour lui. Mais il se heurte à un mur de froideur. A son déni farouche. Ethan refuse d'abord de le croire, d'avoir quoi que ce soit à faire avec lui. Trop choqué par la monstruosité de la révélation pour être capable de l'encaisser. Ils sont pourtant forcés de cohabiter dans la même base militaire. Brisé et rendu haineux par son indifférence factice, Rhys passe la poignée d'années suivantes à se venger par tous les moyens, notamment en prenant son frère de cœur pour tête de turc.
Jusqu'à ce que les hostilités se calment et qu'il surprenne dans les yeux de Calyxte l'ébauche d'un attachement dangereux. La première fissure de son amitié avec Calyxte survient à cause de lui. Incapables de se taire en présence de l'autre, de garder secrets et angoisses pour eux, Calyxte commence à mentir et s'engage dans une liaison secrète avec Rhys. Des frôlements qui ne semblent plus si innocents et qui mettent en péril son ami, dans un milieu où l'homosexualité est perçue comme une ignoble tare.
Son cœur se détend lorsque que Rhys quitte la base et les laisse seuls. L'angoisse revint lorsque les routes se recroisent, son demi-frère cette fois marié à une femme, ce qui ne l'empêchera pas de la tromper avec son ancien amant. Calyxte révèle l'adultère à son meilleur ami. L'instinct le pousse à vouloir l'éloigner de l'homme infidèle avant que l'histoire ne tourne au drame. Il le sent, comme un pif en plein milieu de la figure. Qu'ils ne récolteront rien de bon. Le danger s'appose devant ses yeux et le cadet n'entend la mise en garde que d'une oreille. Ethan est rongé par la colère de voir son meilleur ami s'enticher de ce demi-frère qui lui vole lentement sa vie. Pour la seconde fois. Et l'agression de Calyxte n'est que la triste matérialisation de ses doutes. Il assiste, impuissant, à sa destruction. Ethan profite du coma de son ami pour mettre un terme à cette erreur. Laisse un message sur le répondeur de Rhys, lui faisant comprendre que Calyxte ne souhaite plus le voir. Mentant à son ami lorsqu'il quitte le coma, prétextant un Rhys peu soucieux d'obtenir de ses nouvelles. Il colmate la déchirure comme il peut, mais ne parvient pas à ravaler animosité et amertume.
Il le déteste, ce simple nom. Pour l'horreur qu'il a amené avec sa jolie gueule. Il le déteste et dans sa haine, il regrette de ne pas avoir agit plus tôt. Rhys, menace et ennemi. L'écho d'un malheur qu'il refuse de laisser agir une nouvelle fois. Il le déteste pour ce qu’il représente : la ruine. Celle de son meilleur ami et celle de sa propre famille. Ce demi-frère qui n’est rien de plus que le rejet de l’acte monstrueux d’un père qu’Ethan pensait digne et intègre. Qui épouse désormais la cause de la dictature en tant que milicien, qui défend un régime qu'il exècre.
Et pourtant. Derrière les remparts de rancœur, Ethan se surprend souvent à regretter la distance entre eux. De l'avoir rejeté dès le départ, alors qu'il n'était que la victime de ce sordide secret de famille. Attaché à lui sans le vouloir. Il a conscience que si Calyxte tenait tant à lui, c'est qu'il n'est probablement pas que le petit con arrogant qu'il laisse paraitre. Qu'il a bien plus de points communs avec lui qu'il ne veut l'admettre. Discrètement, il prend des nouvelles de lui, cherche à s'assurer qu'il ne lui arrive rien de mal. Il n'osera certainement jamais faire le premier pas, laver les offenses en grattant sous la couche de préjugés, mais les remords le tiraillent. Il reste de son sang, même s'il a tout fait pour le renier. La mort de Calyxte ne fait que renforcer cette certitude, et ce besoin viscéral de s'en rapprocher. Ils sont littéralement l'unique chose qu'il leur reste de cet être qu'ils ont aimé tous les deux. Pour la première fois de leur existence, ils sont les seuls à pouvoir se comprendre, à partager la peine qui leur broie le cœur. La seule famille qu'il leur reste.


_________________
Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose, I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind. Not a yes sir, not a follower. Fit the box, fit the mold, Have a seat in the foyer, take a number. I was lightning before the thunder.


Dernière édition par Rhys Steinsson le Mer 12 Avr - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t2985-rhys-les-morsure http://www.mercy-in-darkness.org/t4707-rhys-changing-tides

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 3102
↳ Points : 544
↳ Arrivé depuis le : 26/09/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Cillian Murphy
↳ Age du Personnage : 36 ans
↳ Métier : Ancien militaire et archiviste ; Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
DAMIEN RICE - small crime | ROSS COPPERMAN - holding on and letting on | YEARS & YEARS - desire | KODALINE - honest | OF MONSTERS AND MEN - little talks | APOCALYPTICA - cold blood | NICK CAVE - red right hand | BEN NICHOLS - this old death | PHOSPHORESCENT - song for zula | RAG'N'BONE MAN - skin | MUMFORD AND SONS - thistles and weeds | LORD HURON - the night we met | DEAN LEWIS - waves

↳ Citation : "Sometimes there is absolutely no difference at all between salvation and damnation."
↳ Multicomptes : Tobias Madsen
↳ Couleur RP : MediumTurquoise



les petits papiers
↳ Copyright: Schizophrenic & ANESIDORA & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: (M) Michael Fassbender ϟ I think there's a flaw in my code   Ven 9 Déc - 21:28


les souhaits et exigences


   
Coucouuu cher visiteur
Si tu te promène par ici, c'est peut être que la lecture t'a assez intrigué pour continuer et je vais tenter de poursuivre sur cette lancée pour te faire craquer Le petit est vraiment très important pour mon Rhysou, qui se retrouve un peu sans famille en ce moment le pauvre (sa femme a été dévorée par leur fille zombie, gardée dans leur cave depuis sa transformation   ) (j'annonce la couleur direct, comme ça si tu veux fuir, c'est maintenant ) (mais je vais te bichonner aux petits oignons, reste ) Arrow

↳ L'avatar :
Totalement négociable, Michael n'était même pas mon choix de base pour être honnête Je peux aussi proposer par exemple Josh Hartnett, Sam Heughan, Alexander Skarsgård, Santiago Cabrera, Ryan Reynolds, Aidan Turner, Garrett Hedlund, Harry Lloyd, Ryan Gosling, Colin Farell... Peu importe qu'il y ait une ressemblance ou pas avec Cillian, sens-toi libre de proposer qui tu veux tant qu'il reste dans la même tranche d'âge et qu'il t'inspire

↳ Le prénom et le nom :
Négociables, mais si tu ne garde pas Ethan, j'aimerais que ça soit parce qu'il en a changé si possible

↳ Le groupe :
Il est totalement au choix, fais-toi plaisir  

↳ L'histoire, la mafia, le lien, l'orientation sexuelle :
L'ensemble est assez long mais ce n'est pas pour autant que je ne suis pas ouverte aux modifications Je n'ai pas voulu toucher à la base écrite par Regan (anciennement Calyxte, qui m'a gentiment laissée reposter son scéna   ) mais le plus important pour moi est la base du lien. Je pense qu'il y a plein de choses à faire avec en rp avec ces deux-là Je tiens à ce que leur relation reste très conflictuelle avec de l'attachement malgré eux, le reste peut être arrangé selon tes envies Tu peux tout à fait choisir une autre mafia s'il y en a une qui te tente davantage que la Nemesis. L'orientation sexuelle est d'ailleurs au choix également, s'il aime uniquement les femmes, il doit juste avoir toujours été très tolérant en ce qui concerne l'homosexualité.

↳ L'activité :
Pour finir, je ne demande pas une machine de rapidité en rp (une réponse tous les 15-20 jours en moyenne m'ira largement), mais quelqu'un qui n'abandonnera pas le rôle comme une vieille chaussette Qui préviendra de ses baisses d'activité et passera quelques fois par semaine pour au moins donner signe de vie en HJ. Les faux espoirs c'est affreux et je m'inquiète rapidement sans nouvelles, pour avoir vu beaucoup de déserteurs défiler C'est mauvais pour mon coeur le yoyo Je pourrai sinon te guider avec plaisir pour tisser des liens, même te trouver quelques pistes (j'y arrive mieux pour les autres que pour moi-même en général ) mais si tu restes toujours dans ton coin, au bout d'un moment je ne pourrai plus faire grand chose Si tu as la moindre question ou juste envie de papoter un peu (ou beaucoup ), j'adore être harcelée, alors il ne faut pas hésiter à en abuser allègrement    

   
© Regan Faulkner & Rhys Steinsson

   

_________________
Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose, I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind. Not a yes sir, not a follower. Fit the box, fit the mold, Have a seat in the foyer, take a number. I was lightning before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t2985-rhys-les-morsure http://www.mercy-in-darkness.org/t4707-rhys-changing-tides
 

(M) Michael Fassbender ϟ I think there's a flaw in my code

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) MICHAEL FASSBENDER
» (m) michael fassbender ✈ libre
» Natalie Portman & Michael Fassbender Crackship
» (M) MICHAEL FASSBENDER ➸ Our love likes the light -pris-
» « Na héireann agus bródúil as é ! » || Kate

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Second Chapter :: The Reaping :: Scénarios-
Répondre au sujet