AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joseph Townsend -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1490
↳ Points : 340
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : mélopée / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 2:19


« Devant un cadavre, nous sommes tous curieux. La mort est une dame trés séduisante. » Donato Carrisi



Joseph Townsend


©️ crédits
33 ans ━  Célibataire
Hellraisers ━ ft Tom Hardy


↳ Date et lieu de naissance :
Le 14 novembre 1983, à Birmingham, Angleterre.
↳ Forme animale :
///
↳ Métier :
Souteneur pour la Niflheim.
↳ Orientation sexuelle :
Hétérosexuel.
↳ Force :
La grande versatilité qui m'habite. Une seconde serein, et la suivante, bouffé par la rage, par une haine innommable. Durant une minute, mon parler est courtois, rieur et affable, et durant celle qui suit, je me laisse engloutir dans les affres de la pire des impétuosités. Mais c'est ce qui fait que je suis craint et respecté, c'est ce qui fait que les minables n'osent pas soutenir mon regard, c'est ce qui fait que les froussards ne dérogent pas à mes règles. À vrai dire, je ne pourrais pas me définir autrement durant une autre époque de ma vie – et pourtant, j'ai certainement du être un autre, un jour. Je le sens au fond de mon ventre, je sens l'acidité du regret me consumer parfois tout entier, et tirer sur la corde sensible – alors, la rage revient, comme une bouffée d'air frais, un soulagement délicieux.
Et de la même manière qu'elle se jette sur moi, la colère retombe comme un soufflé – il suffit d'un regard, d'une atmosphère, d'une phrase, un mot ; et tout bascule. L'impulsivité est une force en ce qu'elle ne me laisse quasiment pas de répit – pas le temps de se lamenter, pas le temps de s'essouffler, pas le temps de réfléchir. Pas dans les instants cruciaux.
↳ Faiblesse :
L'immense versatilité qui m'habite. Je ne vois pas de qualité plus grande, ou de défaut plus grand, que cette horrible, douloureuse impulsivité. Celle qui gâche tous les moments de ma vie – sois doux comme un agneau, et revêt presque aussitôt le masque du loup, fonce sur tes proches comme une bête enragée, que tu chérissais jusqu'à présent comme la prunelle de tes yeux. Gâche tes relations, gâche ton quotidien, sois effrayant, sois imposant, peu importe ce que ça te coûtera, mais ne te laisse surtout pas marcher sur les pieds. Je n'ai plus vraiment de proches ; les gens ont peur de traîner avec moi plus de quelques heures d'affilée, de peur de voir la bête s'éveiller, sans raison. Si elle est une force au boulot, elle est une monstruosité de la pire espèce dans ma vie personnelle. Parce que la rage n'a pas de sexe, et la rage n'a pas de politiquement correct. Elle n'a pas d'yeux ni de conscience, elle ne voit que le désir ardent de soulager la colère grandissante qui me domine.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Je crois que je l'aime bien, parce qu'il me permet d'essayer de le contourner, et d'asseoir égoïstement une petite autorité sur certains groupes de personnes. Au fond, la prohibition me donne l'opportunité de m'exprimer plutôt sincèrement.
↳Particularité :
De nombreux tatouages sur le haut du corps, dont deux masques de théâtre – l'un arbore son plus mauvais sourire, satisfait, et l'autre s'abandonne à l'apitoiement, malade de chagrin. Éternelle dualité, incrustée à même mon épiderme.
©️ crédits
  
Impulsif ☦ Violent ☦ Détaché ☦ Exubérant ☦ Sûr de lui ☦ Rancunier ☦ Instable ☦ Protecteur ☦ Méfiant ☦ Sarcastique ☦ Drôle ☦ Charmeur


père castor, raconte-moi une histoire



J'empoigne la chemise de l'homme qui me fait face, et toujours galvanisé par cette force soudaine, le soulève du sol. Le corps éjecté à quelques mètres ne ressemble, durant quelques secondes, qu'à un morceau de chiffon. Il glisse sur une table et la renverse, s'échoue au sol avec fracas. Vengeur, je poursuis ma route, la poitrine gonflée par la colère. Je vois rouge, je vois sanglant, et seule la cible qui est au sol m'intéresse – en cet instant, je ne distingue rien d'autre que le morceau de chiffon. Mon pied s'écrase dans ses côtes une fois, puis deux, puis trois – je le redresse, les mains agrippées à ses vêtements. Je ne sens pas la douleur de mes muscles, je ne sens pas le poids de son corps abandonné à ma poigne, je ne sens que la colère de l'injustice.

« Regarde-la... Regarde-la ! », je beugle comme une bête – et si tous les yeux sont tournés vers moi, c'est encore mieux.

Mon front s'écrase contre son nez, et l'odeur typique du liquide rouge me monte au nez. Une odeur que j'ai trop souvent sentie, que j'ai appris à tolérer. Une sensation sur la peau que j'ai appris à apprécier. Le corps pèse plus lourd encore, et je resserre mes doigts aux jointures déjà blanches sur ses vêtements, avant de le lâcher au sol – le chiffon s'effondre à nouveau. Je ne distingue pas les traits de son visage, ni la couleur de ses vêtements. « Présente-lui tes excuses, et mets-toi à genoux comme la sombre merde que t'es ! », je m'exclame en me précipitant près de son visage ensanglanté, tandis qu'il semble reprendre un peu d'esprit. Il ne réagit pas immédiatement, ce qui a le don de faire gonfler en moi une colère plus sourde encore que la précédent. Mon pied tapote sa joue, et ma semelle se glisse dans sa bouche entrouverte. « De quoi ?, dis-je en plaçant ma main derrière mon oreille. J'entends rien, dépêche ! ». Quelques bafouillements indistincts s'élèvent faiblement, et je le fais répéter, jusqu'à ce le ridicule de la situation atteigne son apogée. Là, je le laisse repartir, ennuyé d'avoir perdu suffisamment de temps avec lui.
Alors, je me tourne vers elle, en passant une main dans ma chevelure. Une pute. Sa joue gauche est rougie, et une légère coupure surmonte un hématome naissant. Ses yeux sont aussi rougis, humides, et ses cils sont collés par les larmes. Elle baisse les yeux, n'ose pas croiser mon regard mais, désireuse d'être reconnaissante, elle relève un regard vers moi, puis l'abaisse, puis le relève, en murmurant quelques remerciements.

Je m'approche d'elle lentement, termine de plaquer ma tignasse en arrière et de remettre mes vêtements en place, et m'arrête à quelques centimètres de son visage. L'hématome se dessine lentement sur son joli visage – je caresse son autre jour avec douceur, et passe un doigt sous ses cils humides. Quelques gouttes salées roulent sur mes doigts, que je porte à mes lèvres avec lenteur, sans jamais la quitter des yeux. Pauvre femme. Misérable femme, abusée des hommes, fragilisée par la vie.
« Je suis là pour ça... Non ? », dis-je calmement, en caressant à nouveau sa joue. Mes doigts courent jusqu'à son cou, et l'enserrent, plus fort à chaque seconde. Je sens son pouls au creux de ma main, et une déglutition difficile. J'approche mon nez du sien, et contracte ma prise. « Mais regarde le bordel que j'ai fait. Va falloir encore expliquer ça aux boss, il va falloir trouver une excuse... Et je vais dire quoi ? Que t'es assez tarte pour t'être mise dans cette situation ? Qu'à cause de toi, j'ai du faire du grabuge devant les clients, que j'ai pété des verres, la table, et le nez d'un pauvre mec ?, Je soupire lourdement. Bref... Nettoie-moi ce merdier. » Mes doigts quittent sa gorge et rejoignent son épaule – je la pousse vers la table renversée, et veille à ce que tout soit nettoyé.
Souvent, je leur parle bien, je les traite bien. Souvent.


***

La « guerre des gangs » était prévue depuis plusieurs jours déjà, lorsqu'on avait décidé de réunir toutes nos armes. Elles avaient coûté bonbon, et on en avait pas tant que ça, mais il fallait défendre notre honneur. Je sors une plaquette de la poche intérieure de ma veste et en extrais le petit comprimé, que j'engloutis – il glisse lentement le long de mon gosier sans un peu de boisson, mais ça devrait le faire. L'autre jour, on m'a laissé entendre que je me laisse un peu trop emporter par la fougue pendant ce type d'événements, et qu'il fallait pas que je ressemble trop à un chien sorti de sa cage. Putain, ça m'a mis les nerfs, mais je sais être un homme posé quand il le faut – alors je prends mes comprimés. Ça me détend, ça me calme – parfois j'en prends deux dans la journée, parfois trois, quand j'ai vraiment besoin d'être tranquille. Quand je suis avec une femme, ou quand j'ai juste besoin d'être tranquille, et d'endormir la bête qui ronge son os au fond de mon bide. Qu'elle me foute un peu la paix. J'en chialerais de rage, de la douleur qu'elle me procure, cette sale bête. Au final, je crois que j'ai besoin d'une dose correcte par jour de mes petits comprimés, mais je sais pas si je peux me dire « accro ». Non, sûrement pas, je pense pas...

« On tire dans le tas, c'est ça ? »

L'excitation point dans ma voix, je ne la contrôle pas – les comprimés ne sont pas magiques, non plus. J'ai quand même envie de buter ces connards, de nous venger, même si je sais plus vraiment de quoi il s'agit. Mais si on le fait, c'est qu'il le fallait, non ?
J'ai peut-être simplement envie de l'odeur du sang, des râles de la mort, de la dernière seconde de vie qui s'évanouit dans le regard, dans l'atmosphère, dans un ultime souffle. Du bruit des balles, du sang qui éclabousse, de la boucherie quoi. Ça s'explique pas, et ça ne me fait pas peur – ça m'excite profondément, d'autant plus parce que je sais que juste après, je serai soulagé, et satisfait. Du travail bien fait, de l'accomplissement, de tout.
Alors, de ma chance insolente, je m'en vais battre le pavé de ma démarche vindicative, l'arme au poing. Aveuglé, je tire dans le tas et joins mes balles meurtrières à celles des autres.

Ça dure le temps que ça dure, puis ça s'essouffle. Les corps jonchent le sol, en face – je ne sais pas ce qu'il en est de notre côté. Je vois un corps gigoter et geindre, de l'autre côté. Je me précipite et recharge, prêt à lui coller l'ultime munition en plein milieu du front, et me stoppe pourtant en plein geste.

Le rire tonitruant qui s'échappe de mes lèvres ressemble davantage à un aboiement, que je ne parviens et n'essaie même pas de contenir. Un rire qui me fait l'effet d'une vidange – comme on vide une plaie purulente, il s'écoule avec bonheur et simplicité. Tant qu'il me semble durer des heures jusqu'à ce que, essoufflé, presque recroquevillé sur moi-même, je range mon arme et passe les mains sur mon visage.

« Mon pauvre vieux, qui t'en as logé une dans les couilles ? Je vais pas t'achever, va, la vie risque d'être suffisamment difficile pour toi... », dis-je en passant à nouveau mes doigts sous mes yeux, sur mes tempes, dans mes cheveux. Je me sens léger, putain. Les comprimés, l'humeur, ou ce qui vient de se passer ? Aucune idée. Mais j'aime ça.

***

« Je te préfère comme... comme ça. »

Mes doigts passent sur sa peau nue et chaude, encore un peu moite, et je profite de l'instant. Je ramène ses cheveux d'un côté, essuie la fine pellicule de sueur sur sa nuque, et m'adosse contre le lit. Serein. « Ouais... Je sais. » Je n'ai pas beaucoup plus à lui répondre. Moi aussi, certainement. Mais la violence doit être quotidienne pour être effective, et j'ai fait mon choix. Un bras autour de ses épaules, je la cale contre moi, et reste silencieux, pensif.

« Tu as... tu as pris un comprimé aujourd'hui ?
- Ouais, j'ai même du en prendre deux, dis-je avec précipitation, avant d'enchaîner : Qu'est-ce qu'il y a, qu'est-ce que tu veux me demander ? Je le sens dans sa voix hésitante, qu'elle veut discuter un peu.
- Comment était ta vie ? Avant ? »

Elle ne s'est pas faite prier, et la question qui semblait lui brûler les lèvres est sortie d'un trait. Je retiens un long soupir ennuyé. J'ai pas envie de discutailler – de ma main libre, j'attrape une clope que je coince entre mes lèvres, et l'allume rapidement. Je sais pas, comment était la vie « avant ». Ça veut dire quoi d'ailleurs, avant ? Avant quand j'étais gosse ? Avant avec mes parents ? Ou avant y a deux ou trois ans ? Je roule des yeux et laisse planer un long silence. Ça me gonfle, mais je peux bien essayer de lui raconter deux, trois merdes pour lui faire plaisir.

« Je suis né pas loin de Birmingham, avec mon frère, ma sœur – mais je t'arrête, j'ai rien à dire sur eux, ça fait un baille que je les ai pas revus. Mes parents non plus. Mais c'était bien, l'Angleterre, ça me manque. Vers mes dix ans on est partis pour les États-Unis. Puis c'est tout, qu'est-ce que tu veux que je te dise ? J'ai plus de nouvelles de personne, j'ai... Enfin, c'est la vie quoi, les gens se séparent, les chemins s'éloignent, c'est tout, c'est la vie, y a pas de quoi en faire un drame. »

Drame. Personne n'avait prononcé le terme à part moi, elle n'avait pas exprimé le moindre mot, mais je me justifiais. Je ne sais pas pourquoi. Je tire longuement sur ma clope et laisse s'installer un nouveau silence.

« C'est tout, tu sais. C'est comme si j'avais pas vécu grand-chose, avant, je sais plus trop quoi te raconter. Je m'attache beaucoup au présent, alors... »

Je termine ma cigarette dans le silence, tandis qu'elle reste contre moi. Une fois le mégot écrasé, et un coup d'oeil lancé à l'horloge, je donne une tape sur son ventre.

« Allez dépêche-toi, t'es pas censée être là. Si on te trouve, on sera salement dans la merde... »




file-moi ton stylo, j'ai plus d'encre


Sujet 4:
 

La porte se referme sur moi, et je m'avance de quelques pas dans la pièce – la lumière tamisée me détend, et une délicieuse odeur plane dans l'air. Douce, et un peu sucrée – après les odeurs de la journée, après le bruit, après la violence et la fatigue, je me laisse entêter et m'y noie. De la flagrance enivrante je passe à ses iris tendres, m'y plonge tout entier, gifle de tendresse dans ce quotidien. Je ne pense plus aux cachets, à la drogue, à la bouteille qui trône sur la table – comme tout ce qui constitue ma vie, je m'y donne corps et âme, au moins le temps de quelques heures. Mes yeux courent sur le corps partiellement dénudé, et sur le voile de soie qui épouse ses formes. De mes doigts calleux je caresse la matière noble, les adoucis à ce contact presque trop agréable pour votre serviteur, et plante mon visage dans ses cheveux. Après le déchaînement de violence, c'est l'orgie de douceur – les extrêmes, toujours, m'attirent et me collent. Les doigts glissent dans sa chevelure et se referment dessus, inclinent la tête en arrière. Il vaut mieux qu'elle ait suffisamment de douceur pour deux, parce qu'elle ne viendra pas de moi.

Les lèvres ne baisent pas bien longtemps, et les dents mordent ; d'une main, je presse son corps contre le mien, de l'autre, je ne desserre pas l'emprise sur sa tignasse soyeuse. Elle est à portée, j'ai l'ascendant, toujours. Je domine. Elle est à moi, elle m'appartient, et je ne suis à personne. Sa main court sur mes vêtements, les tire contre elle – les palpitants accélèrent au creux des poitrines, les souffles se font déjà plus courts. J'ai déjà le ventre en feu, les entrailles bouillonnent de désir. Je lâche mon étreinte lentement, la laisse me déshabiller – je suis un putain de roi, des fois. Ses mains me font frissonner, ses doigts glissent ici et là, tâtent, caressent, effleurent. Ses lèvres déposent des baisers sur mon épaule, ma poitrine, mon ventre, ma hanche. Agenouillée face à moi, je baisse les yeux et passe la main dans ses cheveux.
L'interdit est brisé, consumé – sitôt que sa langue court sur ma peau, que ses lèvres m'embrassent, c'est trop tard. Je relève un visage satisfait vers le plafond, et me laisse aller. Je n'ai plus que deux choses en tête ; l'instant présent, le plaisir simple – et la transgression. Le plaisir doublé par l'insubordination est encore meilleur.

**

Elle tripote le paquet de cigarettes, avant d'en glisser une entre mes lèvres, et une autre entre les siennes. Je les allume, et tire longuement dessus. La bouteille n'est pas encore ouverte, les comprimés sont dans ma veste. La totale, comme d'habitude. Priver, c'est donner envie. J'aurais sûrement jamais abusé de tout ça si c'était en libre service. Sûrement une pointe d'immaturité qui me pousse à vouloir ardemment tout ce qu'on me refuse, tout ce dont on cherche à me priver. Je soupire lentement, et profite du silence, qui s'insinue au fond de mon crâne. C'est rare, et c'est tellement bon que je le laisse s'installer. Pas de bruit, pas de stress, pas de bourdonnement – rien. Le bonheur, quoi.

Après plusieurs minutes, je me redresse rapidement, enfile mes vêtements à la va-vite et termine mon verre.

« Je dois sortir, dis-je, préoccupé, en regardant l'heure. Je dois vérifier un truc pour le boulot, mais je vais pas tarder, t'as qu'à prendre ton temps pour te préparer... »

Aussitôt dit, je dévale les escaliers quatre à quatre et file au club. Je dois vérifier que les filles se préparent pour la nuit, qu'elles ne manquent pas à l'appel, qu'il n'y a eu aucun accrochage. Je les préviendrai que j'arriverai au club un peu plus tard que prévu, par la même occasion.
Le temps passe, je suis pressé, je ne passe que quelques minutes avec elles – au fond, ça devrait pas les déranger, parce que je crois qu'elles n'aiment pas bosser avec moi. Elles ne savent pas à quoi s'attendre, et ça doit les gêner. Je sais pas, je m'en fiche, et j'accélère encore le mouvement. En réalité, j'ai juste envie de rentrer chez moi et d'être tranquille, ce soir. C'est si rare que je sois aussi détendu, que la vie me semble si simple, que j'aimerais y retourner au plus vite.

Je grimpe les escaliers quatre à quatre, et ralentis en approchant de mon étage. Quelque chose dans l'atmosphère me dérange, me gêne terriblement. Le bourdonnement revient, j'ai chaud, et je n'arrive pas à décrocher le regard de ma porte. Elle est entrouverte. Je m'arrête dans l'escalier, me colle contre le mur, et passe mes mains sur ma veste. Je dois avoir mon arme, elle est là, elle était là. Je presse le tissu épais du vêtement avec hâte, et dois pourtant me résoudre à l'évidence : pas d'arme. Pas de putain d'arme. Je me glisse encore un peu plus vers la porte, et tends l'oreille. Un frisson glacé me parcours l'échine lorsque je comprends de quoi il en retourne.

Ni une ni deux, j'ouvre la porte de mon appart à coup de pied et m'engouffre dans la pièce – ils sont trois autour d'elle, ils vont l'emmener. Pour avoir transgressé les règles. Pour avoir baisé, bu, fumé. Mon sang ne fait qu'un tour, et je vois rouge – encore. Le cœur tambourine à ma poitrine et remonte au bord de mes lèvres, quand je me jette sur eux. La bête est lâchée, et de l'homme serein qui était là il y a quelques dizaines de minutes, il ne reste déjà plus rien. Les coups pleuvent et le Berserk les renverse comme des quilles de bowling. Je ne sens plus ma force, ni la douleur, ni la peur, plus rien. Mes gestes sont poussés par cette animalité douloureuse, et l'animal qui hurle au fond de mon ventre se jette sur ses proies. J'arrache, je frappe, je déchire, je mords – le goût et l'odeur du sang emplissent mes narines et mon palais. Et le bourdonnement est plus violent que jamais – je n'entends rien, je ne sens plus rien que le corps sur lequel s'abat mon courroux. La chair se fait collante et humide, les os se brisent et perdent de leur fermeté, le corps se débat avec moins d'ardeur à chaque seconde qui passe. Il ne se passe pas un jour sans violence, ici, et une heure de plénitude semble déjà être le bout du monde. La vie ne sera jamais simple.

Le coup de feu libérateur retentit, et je ne sais pas s'il m'a touché – il est suivi d'un second, puis d'un troisième. Je ne sais pas pour qui, sur qui – je n'entends ni ne vois plus rien. Tout est flou, tout est trouble, tout est noir. Le Néant me bouffe et m'engloutit. S'ils ne m'ont pas tué, ils le feront – terminer en prison, c'est mourir à petit feu. Je ne sais pas ce qu'il en est, mais j'attends ma sentence.



Lustuu━ Morgane━ 24 ans


↳ Pays:

France !
↳ présence :

Souveeent, là à brûle-pourpoint je dirais tous les jours, minimum 5/7  What a Face  
↳ MID c'est quoi pour toi :

Sincèrement, j'ai cherché longtemps. Ce fut difficile, un chemin pavé d'embûches. Puis on a montré MID, je l'ai retrouvé ensuite sur Bazzart et... Je crois bien que ça va durer entre nous    
↳ et le règlement, tu l'as lu?

Ben ouais, deux fois, mais j'ai trouvé aucun code. C'était un piège ?  
↳ un dernier mot?

Ouais, je savais pas si j'ai le droit de m'inclure dans une mafia comme ça, j'étais partagée entre oser et rester discrète... Bon, j'ai osé, si y a un souci je ferai le nécessaire ! Puis j'espère que tout est bon **


Dernière édition par Joseph Townsend le Jeu 26 Jan - 19:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1490
↳ Points : 340
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : mélopée / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 2:33

Coucou ! Je pense que c'est bon du côté de l'histoire , j'espère que je me suis pas planté Arrow
(J'en profite simplement pour dire que je n'ai pas vraiment mentionné l'esprit, ni la condition de Joseph, ni Les événements de 2015 parce que j'écris à la première personne, je ne suis pas sûre qu'il soit tout à fait conscient de ce qui lui est arrivé au point d'en parler librement xD)

Sinon, j'ai juste un question à propos du champ "niveau de compétences" dans mon profil, est-ce que quelqu'un peut m'aiguiller Suspect ?

Merci ** !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 3:20

Pour ta question: http://www.mercy-in-darkness.org/t3896-evolution-par-paliers-niveaux-de-competence je crois que ce lien t'expliquera tout :rock:

Sinon....
Ce choix d'avatar trop parfait!
Bienvenue et bonne chance pour ta fichette! (Même si, elle est déjà bien avancé ! ) :lovelove:
Revenir en haut Aller en bas

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 626
↳ Points : 344
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 30 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Moriarty & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 3:59

Bienvenue et bon courage pour la fiche

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 8861
↳ Points : 1062
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 28
↳ Avatar : Evan Peters
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Interne en psychiatrie
↳ Opinion Politique : Désintéressé
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1 général/Niveau 3 en manipulation des émotions/Niveau 2 en détection de mensonges
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Rivka Avraham
↳ Couleur RP : #DC3B3B



les petits papiers
↳ Copyright: vinyles idylles & trumblr & ZIGGY STARDUST
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 7:14

bienvenuuue bon courage pour la deuxième partie de ta fiche et je te souhaite de te plaire par ici

_________________
KING OF MADNESS
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5232-joshua-all-the-crazy-figh

« The forgiven warrior »

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1019
↳ Points : 527
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 29 ans d'apparence, 354 ans en réalité
↳ Métier : Propriétaire du Mary Rose, styliste en freelance
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Priya Gadhavi
↳ Couleur RP : Grey



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 8:18

Bienvenue parmi nous
Ravie que tu aies succombé à MID ne t'en fais pas tu as fait le bon choix
J'aime beaucoup ta plume et Tom Hardy est un excellent choix !
Bon courage pour le reste de la fichette

_________________

Like the darkness is the light
It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster. . gif by aloy chou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 3305
↳ Points : 561
↳ Arrivé depuis le : 26/09/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Cillian Murphy
↳ Age du Personnage : 36 ans
↳ Métier : Ancien militaire et archiviste ; Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
DAMIEN RICE - small crime | ROSS COPPERMAN - holding on and letting on | YEARS & YEARS - desire | KODALINE - honest | OF MONSTERS AND MEN - little talks | APOCALYPTICA - cold blood | NICK CAVE - red right hand | BEN NICHOLS - this old death | PHOSPHORESCENT - song for zula | RAG'N'BONE MAN - skin | MUMFORD AND SONS - thistles and weeds | LORD HURON - the night we met | DEAN LEWIS - waves

↳ Citation : "Sometimes there is absolutely no difference at all between salvation and damnation."
↳ Multicomptes : Tobias Madsen
↳ Couleur RP : MediumTurquoise



les petits papiers
↳ Copyright: Tik Tok & ANESIDORA & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 9:24

Bienvenuuuuue
Non mais tous ces choix parfaits de bout en bout omg Entre l'acteur (plus badass que Tom Hardy tu meurs ), les images sublimes, le groupe, le pseudo, les citations, la mafia et j'en passe J'ai énormément apprécié la lecture de ton histoire, ta plume est très fluide et agréable à lire, un vrai régal   Puis je suis fan de son caractère également, les bourrins torturés c'est la vie Je te laisse poursuivre avec grand plaisir ta fiche, j'ai très hâte de lire la suite Si tu pouvais juste choisir une autre couleur de dialogue que celle de ton propre personnage pour les PNJ que tu utilise par contre s'il te plait
Pour le choix de la mafia, il n'y a pas de souci, je vois mal Solveig et Isak te refuser en tant que recrue Bien au contraire Et pour les niveaux de compétences, Ange t'a parfaitement aiguillé
J'espère que tu te plairas à fond parmi nous en tout cas N'hésite pas si tu as d'autres questions

_________________
The moon is bright in that treetop night. I see the shadows that we cast in the cold, clean light. My feet are gold. My heart is white. And I am racing out on the desert plains all night. I know love as a caging thing. Just a killer come to call from some awful dream. But my heart is wild. And my bones are steam. And I could kill you with my bare hands if I was free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t2985-rhys-les-morsure http://www.mercy-in-darkness.org/t4707-rhys-changing-tides

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 2782
↳ Points : 210
↳ Arrivé depuis le : 25/01/2015
↳ Age : 27
↳ Avatar : Eddie Redmayne
↳ Age du Personnage : 33 ans (254 ans)
↳ Métier : Ancien journaliste ; Prostitué
↳ Opinion Politique : Anarchiste anti-Gouvernement
↳ Playlist : Les anarchitectures – Autour de mois les fous - Les Infidèles - Que tout est noir, Saez ϟ Trouble, Halsey ϟ Mr . Brightside, The Killers ϟ One Last Song, Demon Hunter ϟ Ghostcity, Thomas Azier ϟ Shine, Years & Years ϟ Bad Blood, Bastille ϟ Children Of The Revolution, T. Rex ϟ Territorial Pissings, Nirvana

↳ Citation : « People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people »
↳ Multicomptes : Leslie MacLean
↳ Couleur RP : #f34c4c



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 10:50

Bienvenuee hi
Tous tes choix sont absolument parfaits, les images, le groupe, le caractère tout quoi Tom Hardy est d'une classe monumentale tu pouvais pas choisir mieux comme bouille Je te souhaite bon courage pour la suite de ta fichette, que j'ai hâte de lire, il promet ce petiot en tout cas J'espère que tu te plairas dans notre joli petit monde, mais je ne m'inquiète pas du tout pour ça

_________________
❝ Naufragé dans la nuit



On s'achète on se vend. Au vent des hémisphères. On se jette, on se prend contre un peu d’éphémère. Sur l'étoile d'argent, le cerveau, la chair. Faudra choisir un camp. L'obscur ou la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3400-les-anarchitectu http://www.mercy-in-darkness.org/t4057-regan-bleu-blanc-sang

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 11:29

Bienvenue par ici

Je ne peux qu'approuver les dires de mes petits camarades du dessus Le choix de bouille, la plume, l'histoire Beaucoup trop de perfection par ici Bon courage pour la suite de la rédaction J'espère que tu vas te plaire parmi nous, c'est le plus important
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 11:32

Bienvenue par ici très cher !!! Comme l'a dit Rhys, au contraire. Plus on est de fous chez la Nif' plus on domine Cool
Une petite bombe ce personnage, avec une superbe plume ! Je te souhaite bon jeu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1290
↳ Points : 1207
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 12:17

Bienvenue par ici!  :D
Je plussoie mes camarades sur les choix, ils sont tous parfaits ! Puis la mafia, tu as choisi la meilleure Cool *objectivité*. Puis comme le dit mon frère, plus on est de fous, plus on rit ! Même si je sens qu'il va y avoir du bazar supplémentaire avec tout ça .


_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Laugh like a jackal

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2508
↳ Points : 940
↳ Arrivé depuis le : 11/12/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Finn Wittrock
↳ Age du Personnage : 28 ans (11/12/1988)
↳ Métier : Brancardier
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement en place mais surtout contre la Prohibition.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 général, Niveau 3 en sens développés
↳ Playlist : The Sex Pistols - NeverMind The Bollocks | System Of A Down - Chop Suey! | Nirvana - Smells Like Teen Spirit | Aerosmith - Pink | The Doors - Light My Fire | Bob Marley - Could you be loved | Bobby McFerrin - Don't Worry Be Happy | Carly Rae Jepsen - Call Me Maybe | Rihanna - Diamonds | Lady Gaga - Poker Face | Guesch Patti Etienne | Put The Lime In The Coconut - Harry Nilsson |
↳ Citation : Je ne sais pas ce que je veux mais je sais comment l'obtenir.
↳ Multicomptes : Tristan K. Bellamy & Cassidy H. Valdès
↳ Couleur RP : darksalmon



les petits papiers
↳ Copyright: Opheodrys
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 12:52

Bienvenue par ici et bon courage pour la suite de ta fiche ! Hâte de voir ce que ça va donner en jeu !

_________________

      
« cause we are, the crazy kids »
Watching them be happy is easier when I know they are like me on the inside. I can see into their depths (pain pain pain) of self hate and doubt and that makes mine okay, too because I too can dance blissfully while dying inside ©️ .bizzle


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3157-mikkel-georg-iev http://www.mercy-in-darkness.org/t3758-we-find-ourselves-welcoming-the-jackal-and-his-plight

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1490
↳ Points : 340
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : mélopée / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 15:03

Meeeeeeh, vous êtes tellement adorables  Je sais même pas par où commencer !
Déjà, merci à tous de vos petits mots, je suis touchée

Merci beaucoup à Ange de m'avoir répondu si rapidement ** , à Dante, Casey, Mikkel et Esperanza vous êtes adorableees, Rhys, Regan, Elias, Isak, Ambre MERCII C'est trop de compliments *s'enterre*

J'ai hâte de tous vous rencontrer en rp ! (Oui, tous Arrow )

Du coup, je signale que j'ai posté mon test rp, et que j'ai bien sûr modifié la couleur d'un PNJ en dialogue, j'y avais pas pensé


Merci encore !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 5359
↳ Points : 6903
↳ Arrivé depuis le : 24/10/2013
↳ Age : 28
↳ Avatar : + nina dobrev.
↳ Age du Personnage : + 27 yo - 744 yo.
↳ Métier : + fauche ces hommes de classe moyenne qui ont le malheur de fouler le même sol qu'elle.
↳ Opinion Politique : + sert ses propres intérêts avant de servir ceux des autres. qui plus est, elle n'a que très peu de considération pour les gens, hommes politiques comme résistants.
↳ Niveau de Compétences : + niv. 4 HBIC
↳ Playlist : BRYCE FOX, horns + FRIENDS IN TOKYO, call me the devil + ELLE KING, ex's & oh's + GIN WIGMORE, kill of the night + SET IT OFF, wolf in sheep's clothing + THE NAKED AND FAMOUS, girl like you + FLORENCE, seven devils + HONOR SOCIETY, here comes trouble + THE PRETTY RECKLESS, kill me + LYKKE LI, get some + GHINZU, high voltage queen + PANIC! AT THE DISCO, miss jackson + BAND OF SKULLS, i know what i am
↳ Citation : + « You would turn the wolves on the one you love if they needed blood and you couldn't run fast enough »
↳ Multicomptes : + unique compte.
↳ Couleur RP : + rosybrown



les petits papiers
↳ Copyright: (c) poupée morose + tumblr, etc.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 15:31

Bienvenue parmi nous
J'ai lu quelques lignes de ta fiche, ça m'a l'air pas mal tout ça
J'espère que tu te plairas sur le forum, mais je n'en doute pas une seule seconde
Courage pour le reste

_________________

cordelia narcissa hopkins
they called her volatile, for she was erratic, turburlent and chaotic. they called her destroyer, for she was angry, vulgar and vain. they called her animalistic, for she was blunt, brutal and senseless. but they called her queen, for she was porcelain, perfect and eternal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t994-better-you-die-th En ligne

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    Mar 24 Jan - 16:23

Ohhh ouah je choix d'avatar, le type de personnage présenter... le paradis quoi!
Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Joseph Townsend -    

Revenir en haut Aller en bas
 

Joseph Townsend -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Senatris Edmonde Beauzile denonse konplo kandida o Sena Willo Joseph pou UCADDE
» Joseph Lambert ap seme terè nan Jacmel
» Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi
» Doktè tout bon Carol Berotte Joseph rektè Mass. Bay's College
» Raymond Joseph mis a l'ecart pour cause de DECHARGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-