AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tell me who... |Niky|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1403
↳ Points : 1222
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Tell me who... |Niky|   Dim 5 Fév - 22:50


Tell me who...
On the way to sacred shores, and in the arms of the life that we adore. Moonlight shows a white design that's been waiting for a chance to seize a soul once more ••• Aucune nouvelle. Le silence radio depuis quelques jours. Cela inquiétait la jeune fille. Elle n'aimait pas ça. Quelque chose clochait, et elle n'avait aucune information à ce sujet. Ce qui l'avait rendue encore plus glaciale qu'à son habitude. L'italienne en avait même effrayée un nouveau, qui arrivait telle une fleur dans la salle de garde. L'épée sous la gorge avait refroidi ses ardeurs. Et lui avait valu à elle une remontance. Une supplémentaire, dont elle n'avait plus rien à foutre maintenant. En fait, cela lui avait toujours peu importé. C'était peut-être ainsi l'une des raisons pour laquelle elle ne montait pas en grade, qu'on essayait de la maintenir dans cet état d'infériorité. Ils devaient attendre un électrochoc, qu'elle devienne plus "socialement acceptable". Ou qu'elle fasse juste la dernière erreur, celle qui la conduirait tout droit vers l'échaffaud. Un vague sourire se dessina sur son visage. Cette pensée ne lui aurait pas été si désagréable, si elle n'avait pas la réaction de Dante toujours dans son esprit face à son manque de ressenti par rapport aux arènes. S'il apprenait qu'elle évoquait la mort telle une vieille amie, s'attendant à périr sous peu, il risquait d'exploser un peu plus. Finalement, il avait toutes ces émotions qui lui manquait à elle.

Penser à lui la fit revenir à son problème initial : Niklas était introuvable. Elle ne savait pas dans quelle merde il s'était foutu pour qu'elle soit incapable de le retrouver, malgré tous les efforts déployés. Son réseau d'informateurs était pourtant vaste et ses capacités d'espionne suffisamment importantes pour le retrouver. En temps normal. Là, rien, nada, si ce n'était de vagues rumeurs. Et Ambre n'appréciait pas ce qu'elle entendait. On parlait de destitution, d'obligation de démission, d'un jugement exemplaire... Autant dire que l'italienne était dans un état passablement énervé. Pourtant, elle n'était pas du genre à se laisser emportée par de quelconques émotions. Il fallait croire que toucher l'une de ses deux cordes sensibles la changeait. Finalement, la jeune fille s'embarqua dans une mission de traque de daybreakers et de zombies. Une tuerie sans nom mais qui aurait au moins l'utilité de passer ses nerfs. En espérant qu'elle ne fasse pas d'erreurs. Car se faire mordre par une de ces bêtes signerait la fin de sa vie telle qu'elle la connaissait aujourd'hui. Si elle survivait au poison, elle deviendrait l'ennemi du Gouvernement, elle deviendrait à son tour la traquée. Et ses meurtres ne seraient plus cautionnés par l'entité qui contrôlait ce pays. Elle serait tout ce qui est considéré comme monstrueux. Les dernières excuses, les derniers appuis qui disparaîtraient...

Les heures avaient défilé bien plus vite qu'elle ne l'aurait pensé et lorsqu'elle rentra, exténuée, on lui sauta dessus. Bon, pas littéralement mais son supérieur l'attendait sur le pas de la porte, lui remettant une information capitale. Elle était attendue par Niklas Ivanov en personne, à la prison. Et non pas pour interroger quelqu'un. Non, il voulait la voir parce que LUI était derrière les barreaux. Ambre ne montra aucune émotion mais se dépécha de passer par la case"douche", histoire d'enlever le sang et la saleté qui collaient à sa peau. Être un minimum présentable devant l'homme était important. Même s'il l'avait vu complètement bourrée il y a quelques semaines de cela, le soir de Noël. Donc bon, sa crédibilité devait en avoir pris un coup. Après, cela lui avait permis de s'ouvrir un peu, de parler de sentiments ou de poser des questions sur des situations qui lui étaient étrangères, désagréables. Et puis, elle aimerait bien discuter avec lui de sa dernière rencontre avec Dante. Parce qu'elle était complètement perdue vis-à-vis de cela. Et qu'il était le seul en qui elle avait suffisamment confiance pour évoquer ce sujet.

Elle enfila une nouvelle tenue, tout aussi noire que la précédente, rappel de la mort qu'elle semait sur ses pas. Sans plus attendre, elle se glissa à l'extérieur, traversa la ville pour aller dans les quartiers nords. Son épée battait contre l'arrière de ses cuisses, son pistolet lui brûlait contre la hanche. L'idée que Niklas soit enfermé lui donnait envie de tout faire exploser. Sauf que cela risquait d'aggraver le cas de l'homme, et que ce n'était pas le but recherché. Ambre devait donc rester calme, elle devait donc garder son visage de marbre et juste attendre d'avoir toutes les informations en main. Parce qu'elle ne les avait toujours pas. Et que se baser sur des rumeurs n'était pas la meilleure des idées. Un instant, elle pensa à Rachel. Peut-être que c'était elle qui avait manigancé tout cela. Mais Ambre aurait été au courant dans un tel cas, vu qu'elle surveillait de près la femme. Donc... Pour l'instant, elle restait dans le flou et le faire sortir de là était impossible. Elle se présenta à la porte du bâtiment sécurisé. On lui ouvrit, en rechignant, et on la guida au travers d'un dédale de couloirs, jusqu'à une petite pièce à l'écart, composée d'une table et de deux chaises. Niklas était déjà présent lorsqu'elle pénétra dans la pièce asseptisée. Son regard se posa sur lui, alors qu'elle demandait à ceux qu'on les laisse seuls. Elle attendit d'entendre le cliquetis de la porte derrière elle avant de lancer :

"Comment t'es-tu retrouvé là ? Que s'est-il passé ?"


Pas de bonjour, directement entrer dans le vif du sujet. Elle ne s'asseya même pas. Tout ce qui l'importait, c'était les réponses, pour pouvoir le sortir de là rapidement. En espérant qu'il n'essaie pas de l'en empêcher.


© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   Mar 14 Fév - 21:23



   
   Ambre & Niklas
   Tell me who

S
toïcisme constant de celui que l'on regardait désormais avec colère, dédain et dégoût. Sali. Son honneur avait été bafoué. A bas la splendeur de l'homme politique aux discours de miel ! Il était désormais un ripoux, selon les dires des langues les plus acerbes.

Ivanov s'évertuait cependant à rester fier et droit. Malgré qu'en son fort intérieur, ronronnait depuis son emprisonnement une colère viscérale. A vrai dire il se doutait de l'identité du coupable, il en aurait mit sa main à couper. En effet ; Étrange coïncidence que ce fait divers ait lieu peu de temps après cette fameuse nuit passée auprès de Solveig. Comme un retour de manivelle. Une punition pour avoir osé, fauté.


Niklas n'avait de cesse de ressasser cet instant durant lequel il tomba de Charybde en Scylla. Le moment précis où la milice vînt le chercher dans la salle d'archive, pour le coffrer immédiatement. On ne lui expliqua pas tout de suite les raisons de cette arrestation. Que lorsqu'il fit face à un inspecteur chargé de son cas.

On avait trouvé de la drogue dans ses affaires. De la poudre de fée. Évidemment, il cru tout d'abord à une blague de mauvais goût, genre caméra cachée. Jusqu'à ce qu'on lui balance au nez un sachet d'héroïne, en lui demandant des explications. Jusqu'à ce qu'on lui fasse une prise de sang et une série de tests divers.


Comme cela l'insupportait, de se retrouver comme un oiseau en cage, lui l'animal sauvage et indomptable. Cloîtré dans une cellule tel un renégat, il était isolé du monde et surtout de son monde. Adieu le faste et le doré. En prison, il n'avait droit qu'au strict minimum.


Précautionneux, il s'entoura des meilleurs avocats, véreux, mais particulièrement efficaces. D'anciens amis. Et il demanda à voir Ambre, car il avait besoin d'elle en cette période sombre. De quelqu'un beaucoup plus proche que des hommes endimanchés – Del Nero serait sa lueur d'espoir dans les ténèbres.

Il était allongé sur une vulgaire banquette, les yeux rivés au plafond de sa case, lorsqu'on vînt le chercher. Il avait de la visite.

Menottes aux poignets, on le conduisit jusqu'à un parloir, le fit asseoir, avant de riveter ses anneaux métalliques à la table qui lui faisait face. Mesures de sécurité. Quelques minutes après, elle apparut et son unique présence conféra à Ivanov de l'apaisement. Qu'il était agréable de voir un visage familier, lorsque l'on se trouvait en pleine Géhenne..

Il s'en doutait, la shadowhunter ne passa pas par quatre chemins ; elle quémanda immédiatement des explications. D'entre eux deux, elle semblait d'ailleurs être la plus touchée par cette situation. «  Calme toi Ambre. Et assieds toi. » Dit-il calmement. « Tu m'excuseras, mais je ne peux pas te saluer. » Il posa les yeux sur ses entraves, incitant Ambre à en faire de même. Contraint à rester en place. « Sans te mentir, j'aurais aimé que nous nous retrouvions dans un tout autre endroit. Plus... Chaleureux. » Ironisa t-il, bien qu'abattu par ce qu'il se passait. C'est qu'il faisait presque mal au cœur, le slave. « Je suis victime d'une conspiration, quelqu'un cherche à m'anéantir. Je pense avoir une idée de qui il s'agit. » Isak. C'était vers lui que ses pensées se tournaient. Mais avant d'exposer son lien execrable avec cet homme, il pensa utile de narrer à Del Nero ses dernières péripéties. « A vrai dire, tout s'est passé très vite. J'officiais dans la salle d'archive - dans les bâtiments du gouvernement - lorsque la milice est venue me chercher. Quelqu'un a découvert de la drogue dans mes affaires. La suite logique, tu la connais déjà. J'aimerais premièrement savoir qui a fait cette trouvaille, qui a osé et a eu l'idée de mettre son nez dans mes effets personnels. Depuis que je suis enfermé ici, je ne suis au courant de rien, seulement de ce que les avocats veulent bien m'apprendre. D'ailleurs.. As-tu eu des échos de cette histoire ? » Des bruits de couloirs, ou autre. Tout était bon à prendre.  
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1403
↳ Points : 1222
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   Mer 1 Mar - 0:44


Tell me who...
On the way to sacred shores, and in the arms of the life that we adore. Moonlight shows a white design that's been waiting for a chance to seize a soul once more ••• La situation l'emmerdait. En fait, à ce point, ce n'était plus de l'emmerdement mais un mélange de rage et d'horreur. Et ce n'était pas de voir Niklas enchaîné à la table de cette pièce asceptisée qui allait arranger le tout. Alors, Ambre faisait les cent pas, comme une façon de calmer ses nerfs. Aussi étrange que cela pouvait paraître venant d'elle. Dante était bien parvenu à glisser une part de son surplus de sentiments lors de la construction de la nouvelle barrière. Ou c'était celle-ci qui laissait passer les émotions les plus extrêmes. Notamment lorsqu'elle n'avait pas le contrôle sur la situation. Cétait le cas aujourd'hui. Pour le moment, elle n'était au courant de rien, pas la moindre rumeur n'avait filtré chez les SH. De toute façon, ce n'était pas supposé être leur domaine, ils s'en moquaient. Sauf l'italienne. Parce qu'elle connaissait l'autrichien. Et parce qu'il était quelqu'un qu'elle appréciait réellement,ce qui n'était pas peu dire avec son coeur de pierre. Puis un mot de l'homme suffit à l'arrêter dans ses allers-retours, à la calmer. Ses traits se figèrent à nouveau, son corps reprit sa froideur habituelle.

Elle eut un vague sourire à la remarque suivante. Ils l'avaient attaché à la table. Avaient-ils peur qu'il s'enfuit ? En voilà une idée saugrenue. Ambre avait beau être particulièrement brillante, il y avait une limite à ce qui était faisable. D'autant plus que traverser la moitié de la prison sans se faire rattraper était impossible. A moins de venir avec un bataillon et de faire en sorte d'être en supériorité numérique par rapport aux gardes. Mais si ces derniers n'étaient pas trop stupides, ils n'accepteraient jamais qu'autant de personnes pénètrent en même temps entre les murs de la prison. S'ils n'étaient pas stupides... Avec quelques secondes de décalage, la jeune fille se décida à s'asseoir, sans quitter Niklas du regard. Elle cherchait des éventuelles blessures, de possibles maltraitances. Avec les cons qui étaient choisis en tant que gardiens, elle s'attendait à tout. Et si cela lui permettait en plus d'avoir une raison de passer ses nerfs sur eux... Elle ne dirait jamais non. Jamais. Et oui, ils auraient pu se retrouver dans un endroit plus chaleureux. Notamment depuis cette soirée de Noël, qui avait fini un peu trop alcoolisé et dont Ambre s'était réveillée avec un mal de crâne monstrueux. Ils auraient dû se voir autre part, mais le karma avait dû en décider autrement.

Ses bras se posèrent sur la table froide, ses jambes se croisèrent et elle se pencha légèrement vers Niklas. Victime du conspiration, ça, elle s'en doutait. Et il avait une idée de qui pouvait être derrière tout ça ? Hé bien, qu'il le dise plutôt que de maintenir ce suspens ! Il jouait avec les nerfs d'Ambre, sans forcément s'en rendre compte. Elle voulait tout savoir, les moindres détails pour elle-même faire son enquête, et surtout, faire payer au comploteur. Lentement, sans rien dire à personne pas même à son interlocuteur. Juste dans l'optique de jouer avec la vie, les liens de celui qui avait osé mettre l'autrichien derrière les barreaux. Il allait le regretter, ça, elle pouvait l'assurer. Niklas reprit la parole, lui conta les dernières péripéties. L'arrestation par la Milice, la découverte de la drogue, à quel point il aimerait retouver qui avait mis la poudre dans ses affaires. Donc, il considérait qu'il y avait au moins deux personnes différentes d'impliquer... Bien, c'était une information qu'elle notait dans un coin de son esprit. Des échos... Finalement, elle n'avait rien entendu. Et la jeune fille ne doutait pas que le Gouvernement essayait de ne pas ébruiter cette affaire, pour ne pas que le peu de confiance qui restait à l'encontre des dirigeants ne soit réduit à néant. Sa langue passa sur ses lèvres avant qu'elle n'enchaîne :

"J'aurais aussi préféré ne pas avoir à venir ici... Enfin, on aura le droit à une autre rencontre dans un endroit bien plus chaleureux."


Non, ils n'allaient pas rester sur la prison. Quand même, cela ne plairait pas à Ambre. Dans tous les cas, elle allait certainement chercher à être plus proche du garde du corps pour Niklas dès qu'il sortira de prison. Sa fierté en avait pris un coup de le savoir arrêter, elle refusait que cela recommence.

"Alors... Déjà, je vais m'occuper de faire les recherches concernant la personne qui a déposé la drogue, avec les caméras de surveillance, j'ai moyen de trouver un nom assez rapidement. Après, concernant les échos... Je n'en ai eu aucun. Et même en cherchant, aucune information n'a filtré. D'un côté, ça ne m'étonne pas, le Gouvernement ne doit pas vouloir que l'affaire s'ébruite. Le nouveau porte-parole arrêté pour possession de drogue... Ca nuit à leur image."


Nouveau n'était ici pas péjoratif, il servait simplement à faire la séparation entre lui et la précédente. Qui n'était plus parmi les dirigeants aujourd'hui. Les traîtres pullulaient à ce poste aux yeux de certains.... Ambre était convaincue que l'homme n'y était pour rien. Et elle ferait tout pour le prouver. Ses doigts tapotaient la table en métal. Un bruit sourd qui retentissait dans la pièce, et qui permettait à son esprit de s'apaiser et de trier les informations qu'elle avait au sujet de son interlocuteur. Quel ennemi pouvait autant lui en vouloir ? Elle pencherait pour un mafieux, vu le coup bas que cela avait été. La personne concernée ne devait pas avoir la puissance et les preuves nécessaires pour l'attaquer de front. Des hypothèses, seulement des hypothèses.

"Qui donc serait derrière tout ça à tes yeux ? J'ai besoin de détails."

Sans ça, elle ne pourrait pas entamer la vengeance. Qui serait tout aussi sournoise que l'attaque. Si ce n'était plus...


© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   Lun 1 Mai - 19:54



   
   Ambre & Niklas
   Tell me who

L
ion superbe amené à l'état de chien galeux. Véritable décadence. Était-ce là le prix à payer pour avoir osé côtoyer l'amour authentique ?

Du soulagement. C'est ce qu'il éprouva à l'instant même où Ambre lui annonça que l'information avait été bien gardée. Le poids qui écrasait impitoyablement ses épaules sembla s'alléger légèrement.

Del Nero quémanda des détails supplémentaires. Détails capitaux qui nécessiteraient un retour en arrière, car la source du « problème » prenait racine dans le passé. « C'est une longue histoire Ambre... Longue et abracadabrantesque. » Fabuleuse, mais aussi désolante, dès lors que le frère maudit refit surface. « J'irais donc à l'essentiel. »

Il n'aurait jamais pensé devoir un jour parler Amour et Drama avec Ambre. C'était comme d'ouvrir une porte sur son intimité, dévoiler sa face caché. Homme cruel capable d'aimer.  « Cela remonte à l'époque où j'étais avocat. J'ai rencontré une femme et j'en suis tombé amoureux. Scénario classique. » Solveig. Son obsession. Il détourna momentanément le regard, voulu se gratter l'arête du nez, omettant qu'il était menotté. « L’idylle a été très courte. Son frère a refait surface et s'est aussitôt mit en travers de mon chemin... Cet.. Isak Eriksson.. » Sans qu'il ne s'en rende compte, ses poings se fermèrent, se crispèrent. «  Rien d'autre qu'un gamin capricieux qui n'a pas supporté que je fréquente sa sœur. Il agit comme si elle lui appartenait. D'ailleurs, il lui a interdit de me voir. » Énervement lisible dans ses orbes sombres, le seul fait de ressasser les faits raviva sa colère. Il bouillait sur place, les poings serrés, posés sur la surface lisse. Monstre enchaîné.

Son regard croisa son reflet renvoyé par une vitre sans tain. Réflexion repoussante, hideuse représentation. Vision purement cauchemardesque, esprit plus repoussant qu'à l'accoutumé.

« Mais tu n'es pas sans savoir que les interdits sont fait pour êtres transgressés, Ambre. » Il détourna les yeux de l'Horrifique pour les reposer sur sa visiteuse. « Récemment, j'ai eu l'audace de me rendre sur le « territoire » d'Isak afin d'y retrouver sa sœur. J'y ai passé la nuit. » Sourire de fripouille. Fierté, que d'avoir osé aller à l'encontre des règles instaurées par l'Autre.  « Étrange que cette histoire de drogue ait lieu peu de temps après mon écart de conduite. Mon intuition me chuchote qu'il s'agit de représailles. » Menace silencieuse, lui intimant de ne pas recommencer. Niklas savait Isak capable de bien pire.

« Cependant.. » S'empressa t-il d'ajouter, avant qu'Ambre ne sorte de ses gonds. « Je vais te demander de ne pas t'emporter, car la situation est plus délicate qu'elle n'y paraît. Je ne veux pas que tu t'attires le courroux de cet homme, il est extrêmement dangereux. Ce n'est pas une question d'intelligence ou autre, mais il a des pouvoirs dont tu ne disposes pas - C'est un sorcier. » Mise en garde incitant à la prudence. « Et s'il meurt je perds Solveig, car il l'a assujetti par un maléfice. » Contrariété dans la voix ; ils étaient bel et bien dans une impasse.  
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1403
↳ Points : 1222
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   Ven 2 Juin - 0:22


Tell me who...
On the way to sacred shores, and in the arms of the life that we adore. Moonlight shows a white design that's been waiting for a chance to seize a soul once more ••• Elle tournait en rond, s'interrogeait. Ne pas avoir d'informations était certainement la pire chose qui pouvait lui arriver à elle. Elle qui basait tout son raisonnement sur ses précieuses informations. Là, elle devait attendre. Attendre que Niklas parle, qu'il lui avoue tout ce qui s'était passé. Puisqu'elle ne le lâcherait pas avant de tout savoir. Bon, c'était une expression un peu merdique puisque le porte-parole était littéralement attaché à cet endroit, et donc qu'il n'aurait d'autres choix que de tout lui raconter, mais c'était une façon d'évoquer à quel point elle était déterminée. Puis, après un énième aller-retour, elle posa son cul sur la chaise. Encore une fois. La jeune fille ne tenait pas en place, attitude qui contrastait avec sa froideur et son masque habituel. Le contrôle avait disparu, pour laisser place à une légère angoisse. Très légère, certes, mais facilement repérable dans son cas. Elle n'aimait pas la situation dans laquelle Niklas se trouvait, puisqu'elle avait peur de ne pas parvenir à le sortir d'ici. Peur réelle, dont elle ignorait le point de départ. C'était juste présent, serrant son cœur, ses entrailles.

Une longue histoire... Hé bien, elle était toute ouïe. Enfin, elle ne dit rien, se contentant de fixer l'homme, attendant qu'il veuille enfin prendre la parole. Elle s'impatientait là. Elle avait besoin de jauger le danger, de détruire la personne l'ayant mis ici. Comprendrait-il seulement, lui qui l'avait plus souvent vue en tueuse froide qu'en être humain ? Une interrogation qui resta en suspens, puisque Niklas s'exprima à nouveau. A l'essentiel, vraiment ? Elle poserait des questions supplémentaires si elle l'estimait nécessaire donc. Ses yeux vairons s'accrochèrent à ceux du porte-parole. Etrangement, la situation actuelle était tellement loin de la dernière fois qu'ils s'étaient croisés. Sa mémoire ramena à son esprit la promenade dans les jardins, la photo avec un perroquet tenant à peine sur ses pattes, l'invitation à revenir une fois le temps plus chaleureux. Et les voilà dans une prison, bien loin du décor idyllique des semaines auparavant. A croire qu'elle n'était pas faite pour autre chose que le glauque.

Il était tombé amoureux donc ? Aucune émotion ne traversa le visage d'Ambre. Aucun mépris, aucun dégoût, aucun étonnement. Après tout, Niklas restait un homme, et un être humain. Il avait bien le droit à quelques instants de faiblesse, contrairement à elle. Elle écouta la suite du récit. Relation bien trop courte, retournant au néant suite à l'intervention du frère de l'objet de désir. Isak Eriksson... Le nom ne lui était pas inconnu. Il faisait partie de ceux qui narguaient le Gouvernement. Intouchable, ou plutôt insaississable, Ambre ne s'était jamais réellement penchée sur son cas. Elle y remédierait bientôt. Son cerveau passa en revue les rares informations qu'elle possédait à son sujet. Trafiquant de drogue, fondateur de la Niflheim, accro aux substances qu'il vendait lui-même. Instable, détraqué. Dangereux. Les propos revenaient souvent, mais l'italienne n'avait jamais eu l'occasion de les confirmer. Son regard s'était refroidi. Décidément, elle n'apprécierait jamais ceux se jouant des interdits gouvernementaux. Un gamin capricieux, posant une interdiction sur sa sœur. Comme si elle était entièrement sous son contrôle, incapable d'avoir sa propre vie. Ambre sentait la colère émanant du porte-parole, sans pour autant la comprendre. Finalement, elle-même n'était qu'une marrionnette, un vulgaire pantin sans consistance lorsque son marionnettiste disparaissait.

A la suite des paroles de son aîné, elle ne savait pas trop quel comportement adopter. Niklas était tout de même suicidaire sur les bords. Il aurait au moins pu lui en parler avant, qu'elle puisse assurer ses arrières et ainsi éviter qu'il se retrouve dans une telle situation. Un soupir quitta ses lèvres, et deux doigts massèrent ses tempes. Que faire ? Que dire ? Le lien entre le dépôt de drogue et Isak était facile à faire, et surtout plutôt logique. Après tout, le second était connu en tant que trafiquant de substances illicites, et Ambre le suspectait d'avoir la main suffisamment longue pour atteindre le porte-parole en plein cœur des bâtiments gouvernementaux. Il faudrait qu'elle vérifie les caméras de surveillance...

Les mots suivants la firent grimacer. Décidément, il la connaissait bien. Elle secoua sa chevelure brune en soupirant. Q'importait le danger, elle n'était pas d'accord pour rester là les bras croisés. Et elle ne se priva pas pour le faire remarquer :

« Je comprends pour la malédiction, mais je ne resterai pas sans rien faire. Et si je dois agir, ce ne sera pas seule. Il me semble que cet... Isak est plutôt connu pour ses trafics, quoiqu'insaississable, il sera plutôt simple de lever une mission à son encontre. » Une punition comme une autre, surtout qu'elle avait des idées encore moins... Orthodoxes en tête. Comme enlever Solveig. Pas sûre que Niklas apprécie. « Ses pouvoirs ne me font pas peur. »

Mais rien ne l'effrayait de toute façon. Elle s'appuya contre le dossier de la chaise dans laquelle elle se trouvait, fort peu confortable. Les doigts tapotèrent contre l'accoudoir en métal, alors que son esprit tournait à deux cents à l'heure. Des plans qui se créaient et s'écroulaient d'eux-mêmes, d'autres qui restaient en suspens quelques secondes avant d'être écartés, et ceux qui méritaient d'être étudiés plus longuement, puisque réalisables et intéressantns.

« Je ne pensais pas que... Que tu avais quelqu'un dans ta vie. »

Maladroit, mais à l'image de celle qui avait supprimé les émotions et les sentiments de son vocabulaire. Elle détourna les yeux quelques secondes, laissa son esprit vagabonder jusqu'à Dante avant de revenir dans le présent. Ce n'était pas le moment de penser à lui.

« Enfin, quoi qu'il en soit, tu aurais dû me tenir au courant de tes agissements. J'aurais pu prévoir une telle réaction de la part du frère, ou j'aurais au moins pu te protéger. Si tu me caches des choses, je ne peux pas faire mon boulot. »

Ou plutôt le boulot qu'elle s'était donnée toute seule, puisque les shadowhunter n'étaient pas supposés être gardes du corps pour les élites de la ville. Elle, elle avait pris la place comme si de rien n'était. Nouveau soupir.

« Je vais vérifier la corrélation entre Isak et la drogue déposée. Les caméras devraient fournir les images nécessaires pour te disculper publiquement, comme je te l'ai déjà énoncé, en même temps qu'un test de drogue j'imagine... Enfin, Isak n'a pas dû rentrer de lui-même dans les bâtiments. Il n'a pas l'air stupide non plus. En revanche, il peut avoir des taupes, ou alors à soudoyer quelqu'un ayant les accréditations pour venir t'embêter. »

La froideur de son ton prouvaitque si elle trouvait cette personne, celle-ci avait intérêt à courir vite, et loin. Ambre n'aimait pas les traîtres. Et elle les éliminerait jusqu'au dernier.


© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   Mar 25 Juil - 19:18



   
   Ambre & Niklas
   Tell me who

I
l arbora un air pincé lorsque Ambre affirma vouloir renvoyer la balle à son expéditeur. Avait-il bien fait de la faire venir, finalement ? Oui et non. La voir sembla l'apaiser quelque peu. Mais il n'était pas sans savoir qu'elle réagirait au quart de tour face à cette situation préoccupante. Enfin, il tiqua doublement lorsqu'elle prétendit ne pas avoir peur des pouvoirs d'Isak.

Qu'elle était loin, la jeune femme aux cookies qui s'était présenté sur le perron de sa demeure le soir de Noël. Cette face de sa personnalité avait été relégué au second plan pour ne laisser place qu'à la professionnelle. Dure et intransigeante. Réactive et analytique. Elle lui reprocha de ne pas avoir mentionné son histoire de cœur... Celle-là même dont personne ne connaissait l'existence. Même Desmond n'avait pas été mit dans la confidence.  

« Nous avons tous un petit jardin secret que nous sommes les seuls à fouler. Libre à chacun de laisser quelqu'un y pénétrer, ou non. Je suis sur que cela te concerne aussi Ambre. Il en est ainsi pour la majorité. » Regard fixe posé sur celle qui lui faisait face.  Elle ne pouvait contester ces propos, véridiques. « Je ne pensais pas que cette histoire prendrait de telles proportions. Ai-je mal jaugé l'adversaire ? Probablement. Je saurais cependant lui renvoyer la monnaie de sa pièce en temps et en heure et me montrer tout aussi vicieux que lui au niveau du procédé . » La vengeance était soi-disant un plat qui se mangeait froid.

« J'aimerais que tu me tiennes informé de la progression de ta future « enquête ». Quel que soit l'individu qui œuvre de concert avec Isak, il mérite à son tour de venir croupir ici, en cellule. Si pas plus. » Une idée bien plus radicale traversa l'esprit d'Ivanov, du genre, séance torture suivie de près par un trépas lent.

« Surtout, ne te fais pas démasquer. Tu dis ne pas avoir peur des capacités d'Eriksson, mais sache qu'il est capable de te mettre hors d'état de nuire, avant même que tu n'ai pu toucher à ne serait-ce qu'un seul de ses cheveux. Il ne s'agit pas là des paroles d'un vieux croulant anxieux, mais d'un connaisseur.. Ambre.. » Il se tût, observa la tueuse avec gravité. Il avait réduit à néant un groupe de sbire ainsi que leur boss, en compagnie d'un sorcier. Avait vu la puissance destructrice générée par un seul homme.

« Ne fais pas quelque chose qui me ferait regretter d'avoir fait appel à tes services. » Piètre déclaration, pour lui faire comprendre qu'il tenait à elle. « Il se peut que j'en devienne fou de te savoir entre ses mains. » Aura soudainement ténébreuse. L'esprit teigne s'agita dans sa caboche, vibra face à l'état d'esprit de son hôte. Il aimait sentir les pulsions assassines d'Ivanov, n'avait de cesse de s'en nourrir.  
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1403
↳ Points : 1222
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   Mar 5 Sep - 12:58


Tell me who...
On the way to sacred shores, and in the arms of the life that we adore. Moonlight shows a white design that's been waiting for a chance to seize a soul once more ••• Elle était tendue la petite Ambre, et bien qu’elle maintenait tout sous contrôle pour le moment, cela se sentait. Plus fébrile, plus violente, elle ne chercherait pas à y aller par quatre chemins. Il allait falloir qu’elle s’occupe de ce mafieux, qui n’était pas dans la liste des ennemis publics prioritaires. Il fallait qu’elle trouve de quoi le faire tomber dans un premier temps, et si aucun indice n’était à portée de mains, elle se contenterait de l’éliminer. Qu’il soit un sorcier ne la dérangeait pas. Peut-être parce qu’elle ne connaissait, ni ne ressentait la peur. Quant au danger… Elle flirtait avec tous les jours, avec ses différents métiers. La jeune femme finit par s’affaler contre le dossier du siège inconfortable. Penser que Niklas était bloqué en ces lieux pour encore quelques jours minimum la mettait en rogne, la plongeait dans une colère froide. Mieux valait que personne ne la croise après ça. Même Dante ne pourra pas la rendre plus calme, plus humaine. Pas tant qu’elle n’aurait pas trouvé l’intermédiaire utilisé par Isak. C’était son objectif numéro 1, et elle savait déjà par où commencer. Ce n’était pas comme si elle avait fait ce genre d’activités des dizaines de fois par le passé.

Un jardin secret, bien sûr. Elle n’en avait pas, pas du type de Niklas en réalité. Si elle excluait Dante, et encore, elle n’avait pas caché ce qu’elle pouvait possiblement ressentir envers lui. Elle n’avait juste pas donné son nom. Un oubli certainement, ou juste qu’elle ne pensait pas l’information pertinente avec l’alcool qui coulait dans ses veines. Alors, elle lâcha : « Je ne cache rien, ou plutôt je n’ai rien à cacher de mon côté. Pour éviter que cela n’amène à des situations de ce genre... » Bon, elle évitait quand même de parler de son passé de mafieuse, mercenaire comme espionne, et des contrats de meurtres qu’elle acceptait de temps à autre. Dans un premier temps, c’était pour se tester, désormais, il s’agissait de récolter de l’argent, de s’enrichir, et de connaître les petits secrets de tous les gens qui faisaient appel à ses services. Parce que c’était illégal, que cela pouvait lui permettre de faire un peu de chantage. Entre un membre du peuple, aussi riche soit-il, et une milicienne loyale au Gouvernement depuis ses débuts, elle avait des chances de pouvoir retourner la situation à son avantage. En bref, elle, elle était safe, contrairement à Niklas…

Oui, elle avait contesté celui qu’elle considérait comme son père, son supérieur, l’une des personnes dont la parole était véridique en toutes circonstances. L’italienne perdait en partie l’esprit face à la situation exceptionnelle. Le suite ne la calma pas plus que cela. Oh oui, il devait avoir fait une erreur, cela n’était pas illogique. Ambre ne l’aurait pas fait, et pourtant, il n’avait pas pensé bon de lui faire part de cet idylle qui durait. « Tu devras prendre ton temps alors. Je pense que tu seras surveillé un minimum à ta sortie, même si tu es disculpé. Et d’ici là, Eriksson pourrait avoir renforcé la sécurité autour de lui. Mieux vaut donc que tu ne t’en approches pas, au risque de tomber une nouvelle fois... » Niklas lui répétait qu’Isak n’était pas stupide, qu’il était puissant. Alors ce dernier pourrait créer un piège, savant que le pote-parole réclamerait vengeance personnellement. Et Ambre n’était pas sûre de pouvoir y faire quoi que ce soit si elle n’était pas tenue au courant, il fallait qu’il en ait conscience. Elle était humaine, juste humaine. « Evidemment, tu auras des rapports réguliers. Cependant, tu devrais avoir un nom d’ici quelques jours, le champ des recherches étant assez resserré au vu de l’endroit où elles doivent être menées. » Un membre du Gouvernement devait être impliqué d’une manière ou d’une autre. Une chasse à l’homme secrète allait donc se mettre en route, avant que la personne soit au courant de ce qui se trame…

Puis une mise en garde, un regard empreint de gravité. Elle avait conscience qu’il fallait faire attention, d’un côté. Néanmoins, elle était milicienne, et elle savait jauger de la dangerosité d’une situation. Normalement. Les yeux se levèrent au ciel : « Je n’avais pas prévu de lui faire face sans savoir exactement quels sont ses points faibles, et comment il utilise ses pouvoirs. Mes décisions sont toujours rationnelles, étudiées en amont. Ne me fais-tu pas confiance ? » Une réponse à son second ordre. Il n’aurait rien à lui reprocher, elle avait d’ailleurs déjà une idée pour approcher Eriksson. Idée qu’elle garderait secrète, supposément pour éviter que cela ne s’ébruite, mais en réalité parce qu’elle avait peur de la réaction de Niklas si elle l’énonçait à haute voix. Accepterait-il de la voir se prostituer, ou trouverait-il cela inacceptable ? Dans le doute, Ambre garda le silence à ce sujet. La dernière phrase l’étonna, l’intrigua. Elle avait donc fait le bon choix. « Il ne prendra pas le risque de tuer ou kidnapper une milicienne, cela attirerait trop l’attention sur lui. » Des mots utilisés pour rassurer. Qui donc ? Le porte-parole. Ou elle-même au fond. Elle ne savait pas bien, et elle était loin d’imaginer que son geste lui serait fort préjudiciable à l’avenir…


© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Tell me who... |Niky|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tell me who... |Niky|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-