AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 595
↳ Points : 325
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Lun 27 Mar - 22:00

Tu hausserais presque les sourcils face à son insistance sur ton apprentissage de la cuisine. Tu te débrouilles très bien sans être un grand chef, tu n'es franchement pas difficile niveau nourriture. L'Amérique est un paradis pour tous ceux qui n'ont pas le palais très fin, veulent manger rapidement et pour pas cher. Autant dire qu'avec ton double cursus, tes cours du soir et ton job de prof particulier, faire la fine bouche et mettre des heures à préparer un plat gastronomique n'est absolument pas dans tes priorités. Tu n'as certainement pas la patience pour non plus. Des heures de travail anéanties en quelques minutes alors que tu aurais pu passer ce temps précieux à autre chose ? Sans façon.

« Sûrement, mais je pense que ce n'est simplement pas pour moi. » Tu espères clore le chapitre là.

Tu te retiens de réagir à ses propos suivants. Vivre parmi la population ? Un frisson de malaise parcourt ton échine. Il y a définitivement quelque chose qui cloche chez Ambre. Se rend-t-elle compte des propos qu'elle tient ? Comme si...comme si elle ne se considérait pas comme humaine ? Mettre le doigt dessus serait probablement indélicat. Mais tu ne peux vraiment l'ignorer non plus. Quelque chose ne va pas dans cette famille, tu en es persuadé. Mais jusqu'où va le mal ? Jusqu'à quelle profondeur sont les blessures ? Tu ne sais pas vraiment comment réagir, tu n'as jamais été confronté à une pareille situation.

Le malaise et le silence règnent et tu vois Ambre qui se tend de plus en plus, puis pâlit quand tu lui réponds, comme en signe de choc. Tu te mords les lèvres. Tu ne peux pas la laisser dans ces idées-là, tu ne peux simplement pas. Mais comment essayer de l'en tirer sans trop la brusquer ? Tu ne sais pas comment faire.

« Ambre, est-ce que tu... » Tu prends une inspiration, hésites. Poser la question ne serait-il pas aller bien trop loin ? Si les dégâts sont mentaux également, comme tu le pressens, quelle garantie as-tu qu'elle n'a pas été...conditionnée à craindre ses parents ? À tout leur révéler ? Tu ne sais pas comment l'aider. Alors tu tentes une autre approche, peut-être moins directe. Moins dangereuse. « Tu as des projets d'avenir ? Comme aller à l'université ? Ce genre de choses ? »

Ton ton se fait presque suppliant vers la fin mais tu ne peux t'en empêcher. Aller à l'université pourrait l'amener loin de ses parents, avec de la chance. Lui offrir une liberté dont tu penses qu'elle manque cruellement.

Le bip du four sonne presque trop fort dans le silence de plomb qui pèse sur vous mais tu es presque soulagé de l'entendre. Tu laisses Ambre se charger de sortir la plaque, pensant qu'elle doit y être bien plus habituée que toi. Tes yeux s'écarquillent de stupeur quand tu la vois saisir la plaque sans protection et la relâcher avec une seconde de retard.

« Ambre ! »

Tu es le seul à réagir. Pas de cri de douleur. Pas de larmes. Tu jures en italien et te précipites à ses côtés, sans réfléchir, tu lui saisis les bras pour retourner ses paumes. Quand tu vois la peau rouge et déjà couvertes de cloches, tu lâches un nouveau juron. Sans cérémonie, tu attires Ambre vers l'évier, ouvres le robinet, vérifies que l'eau n'est pas trop froide et place ses mains sous le filet d'eau. Parce que tu veux être sûr d'être compris, tu reviens à votre italien natal :

« Tu devrais faire plus attention. Garde tes mains sous l'eau au moins quelques minutes. Je m'occupe des cookies. »

Tu attends de voir qu'elle t'écoute bien avant de te rediriger vers la plaque, armé de maniques cette fois, et tu la sors sur le plan de travail. Tu prends quelques secondes pour retrouver contenance avant de retourner vers Ambre, ne parvenant pas à cacher ton inquiétude sur son état.

« Ça va mieux ? Tu n'as pas trop mal ? »

Cette leçon a pris un tournant que tu n'avais absolument pas prévu.

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1235
↳ Points : 1199
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Mer 29 Mar - 0:05


Sometimes we survive by remembering
I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud, falling like ashes to the ground, hoping my feelings, they would drown but they never did, ever lived, ebbing and flowing, inhibited, limited, 'till it broke open and it rained down ••• Elle supportait la douleur. Elle supportait tout parce qu'on lui avait appris à ne rien dire, à ne rien montrer. Une personne normale aurait hurlé. Une personne normale aurait pleuré. Et elle elle était simplement là, à observer la couleur rougeâtre s'étendre sur ses paumes, les cloques prendre possession des lieux. Et dans cette histoire, Ambre avait mal. Fichtrement mal mais rien n'était montré. Elle avait trop peur de se faire punir si les perles transparentes prenaient place sur ses joues.  Trop conditionnée pour agir autrement. D'ailleurs, l'adolescente venait de capter la question de Dante, levant enfin les yeux de la brûlure, sans pour autant avoir le temps de répondre puisque l'italien se précipitait déjà vers elle. Son instinct lui hurlait de déguerpir le plus vite possible, craignant déjà la main qui s'abattrait sur sa joue. Il n'en fut rien. Juste ses bras qui furent attrapés, les mains retournées pour voir la blessure. L'italien avait repris ses droits sur l'allemand, bien plus naturel chez les deux jeunes. Des jurons, qu'elle ne releva même pas, alors même qu'on lui avait appris à ne jamais en dire. Il la tira, sans cérémonie, et elle se laisse entraîner. Quelques secondes plus tard et le jet d'eau tiède sur ses mains apaisait la chaleur qui s'en dégageait. Les profondes inspirations lui permettaient de contrôler plus ou moins la douleur, sans pour autant la supprimer. Si seulement elle pouvait ne plus rien ressentir, même physiquement... Elle hocha doucement la tête à l'ordre de Dante et resta là, laissant les tremblements se calmer progressivement alors que l'odeur des cookies envahissait progressivement la pièce.

Elle aurait voulu se faire toute petite, elle aurait voulu disparaître loin, très loin. Elle n'avait pas l'habitude qu'on... S'inquiète pour elle. Qu'on pense à elle en d'autres termes qu'une espionne, qu'une tueuse ou qu'un objet. Et lui, il faisait l'inverse. La question, le ton utilisé. Elle releva lentement les yeux vers Dante, puis opta pour la vérité, dans sa douce langue maternelle :

"Ca... Si, ça fait un peu mal... Ca tire sur la peau. J'espère que les marques ne resteront pas trop longtemps."


Elle avait mal mais ses yeux restaient secs. Ils se détournèrent à nouveau, se reposèrent sur ses paumes. L'eau éclaboussait sur les manches de son chemisier, mais elle ne les remonta pas pour autant. Il y avait toujours les marques du dernier entraînement surprise le long de ses avant-bras. Et c'était une chose que Dante ne devait pas voir. Alors, elle laissait le tissu s'imprégner d'eau. Il était noir dans tous les cas, on ne verrait jamais au travers...

"Je... Je suis désolée, je n'ai pas fait attention à ce que je faisais..." Oui, trop perturbée par les mots, les remarques de l'Italien, elle avait zappé la sécurité. "Tu ne devrais pas t'inquiéter pour moi."

Ce n'était pas normal. Le comportement de Dante n'était pas normal. Pourquoi n'était-il pas comme ses géniteurs ? Pourquoi ne se contentait-il pas de la traiter comme un vague bout de viande ? Pourquoi ? Murmurant, elle finit par répondre à la question laissée en suspens :

"Je n'irai pas à l'Université. Puis je ne sais pas trop pour l'avenir. J'ai tendance à aviser au jour le jour."

Ou plutôt, elle suivrait ses géniteurs, encore et toujours. Ce n'était pas à elle de décider de son futur.

© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 595
↳ Points : 325
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Ven 31 Mar - 18:06

L'as-tu imaginé, ce mouvement de recul, quand tu t'es approché d'elle ? Comme si elle pensait que tu lui ferais du mal ? Ou es-tu trop perturbé par son manque de réaction que tu en vois là où il n'y en a pas ? Tu n'en sais rien, mais le calme apparemment d'Ambre, son indifférence, presque, face à la douleur te perturbe profondément. Tu as vu des gamins hurler à la mort pour un ongle cassé. Et elle, une telle brûlure et rien ?

Tu t'agites, sans le vouloir. Que dois-tu faire ? Prévenir les parents ? Le personnel ? Ou garder ça entre vous ? Tu n'es sûr de rien, absolument rien avec les Del Nero. Tu les soupçonnes de maltraiter leur fille mais si tel est le cas, ne ferais-tu pas qu'aggraver les choses s'ils étaient mis au courant de cet accident ? Et si tu ne les prévenais pas et qu'ils te considéraient responsable de l'accident ? C'est toi l'adulte dans cette affaire, c'est toi son professeur, toi qui es responsable d'Ambre pendant vos heures de cours. Et elle s'est blessée alors qu'elle était sous ta responsabilité, ils pourraient se retourner contre toi, dire que c'est de ta faute. Que tu n'aurais jamais dû l'autoriser à dévier de vos plans initiaux pour s'essayer à un atelier cuisine pour lequel tu n'es clairement pas payé. Inconsciemment, tu fais les cent pas, nerveusement, tandis que tu réfléchis à l'action à prendre. Et si la brûlure était plus grave que ce que tu croyais ? Tu n'as aucune idée d'où ils peuvent garder leur trousse de premier secours ou si même elle serait suffisante. Fuck it, ton job paye bien mais tu ne peux pas jouer les égoïstes. Du fric, tu en as, tu ne vas pas mourir parce qu'on te renvoie. Tu dois penser à Ambre d'abord.

« Est-ce qu'il y a du personnel médical, ici ? Ou au moins quelqu'un habilité à donner les premiers soins ? » demandes-tu, le ton pressant.

Tu ne sais pas à quel point tu peux lui faire confiance. Un peu mal ? Est-ce qu'elle minimise la chose ? Et cette mention de marques...est-ce par pur souci esthétique ou parce qu'elle souhaite cacher ça à ses parents ? Bordel, tu ne sais pas, tu ne sais jamais sur quel pied danser avec cette famille, qu'est-ce qui est faux, qu'est-ce qui est vrai. Est-ce que c'est toi qui te fais des films ? Est-ce que c'est elle qui te ment ? T'en sais rien, putain, et l'incertitude te tue.

« Bien sûr que je m'inquiète ! » Ton ton est un peu trop abrupt, ta voix un peu trop forte mais c'est comme ça quand t'es nerveux, t'as nettement moins de contrôle sur tes émotions et la colère a tendance à très vite te gagner. « Tu t'es blessée sous ma surveillance. Ça n'aurait pas dû arriver. »

Tu prends une inspiration, tentes de retrouver un calme relatif. T'énerver n'est bon pour personne. Tu avises ses paumes toujours sous le filet d'eau et tu vois ses manches qui se gorgent d'eau. Tu jures silencieusement. Forcément, t'as oublié qu'avec la douleur, elle allait pas les remonter. Sans réfléchir, tu le fais pour elle et tes doigts se figent quand tu vois les bleus qui parsèment son avant-bras. Tétanisé, c'est presque dans un état second que tu relèves l'autre manche, pour y voir des marques similaires.

Ce n'est pas de la simple maladresse. Ce n'est pas le fruit d'un accident. Tu déglutis, les yeux fixés sur ces ecchymoses, avant que ton regard ne se relève vers celui d'Ambre et que tu demandes, la voix blanche :

« Bordel, Ambre. Il se passe quoi dans cette baraque ? »

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1235
↳ Points : 1199
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Lun 3 Avr - 23:44


Sometimes we survive by remembering
I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud, falling like ashes to the ground, hoping my feelings, they would drown but they never did, ever lived, ebbing and flowing, inhibited, limited, 'till it broke open and it rained down ••• Les tiraillements, la douleur, elle se contentait de les intégrer, de se dire que ce n'était pas grave. Ca ne faisait plus mal depuis le temps. Trop d'habitude. C'était ce qu'elle pensait. C'était le seul moyen de l'appliquer. Puisque finalement, ses paumes la faisaient souffrir, bien plus qu'elles ne devraient, et Ambre ne comprenait pas pourquoi. En revanche, ce qu'elle savait, c'était que son paternel la punirait pour son comportement. Déjà, elle n'aurait jamais dû proposer cette activité. Elle aurait dû se cantonner à un cours entre les quatre murs de la salle habituelle. L'adolescente avait voulu profiter de l'absence de ses géniteurs pour se détendre un peu. Quand Dante était là, ils ne se permettaient pas de lancer des entraînements. Pas de tests de réflexe. Personne ne l'attaquait. C'était une bouffée d'air. Une bouffée d'air qui la faisait redevenir un peu plus enfantine, sans qu'elle ne se rende compte que c'était cet état qui était normal, et pas celui dans lequel elle avait été enfermée.

L'eau tiède continuait de couler sur ses mains, rafraîchissant le tout. La question de Dante la prit au dépourvu, si bien qu'elle resta silencieuse quelques secondes. Il y avait certainement des personnes habilitées. Sauf qu'Ambre ne voulait pas aller les voir. L'accident serait transmis aux géniteurs par la suite, et elle ne voulait pas qu'il arrive du mal à l'italien par sa faute. Il suffisait que son paternel pense qu'il ait été mis au courant du statut de l'adolescente pour que sa vie se termine ici. Et elle ne le souhaitait pas. Elle déglutit, s'apprêtant à répondre quand il enchaîna. Il s'inquiétait, et il paraissait énervé. Elle ne comprenait pas, ne savait sur quel pied danser. Attendait-il qu'elle baisse sa garde pour la frapper ? Comme son géniteur l'aurait fait ? Ambre finit tout de même par prendre la parole :

« Je... Je préfèrerai ne prévenir personne de ce qui s'est passé. Et c'est de ma faute, j'aurais dû faire attention, j'aurais dû prendre en compte cette possibilité d'accident quand j'ai proposé de faire les cookies... Tu aurais pu être blessé aussi. »

Et une fois de plus il la prit au dépourvu. Il s'approcha d'elle, et elle chercha juste à se protéger. Sans penser qu'il allait simplement relever ses manches pour ne pas qu'elles se gorgent un peu plus d'eau. Le « Non » ne franchit pas la barrière de ses lèvres et, tétanisée, elle le laissa remonter la seconde manche. La question l'ébranla, puisque les blessures et ecchymoses qu'elle cumulait sur son corps étaient pour elle normales. Les mains furent retirées de sous le jet et, tremblotante, elle tira à nouveau sur ses manches, ignorant la douleur que cela réveillait dans ses paumes. Les yeux furent baissés, emplis de vide douloureux alors que les larmes auraient dû prendre la place, et la voix se transforma en murmure :

« Il ne faut pas en parler ici. Les murs peuvent avoir des oreilles et tu n'es pas supposé être au courant... »


Il n'était pas supposé mais il avait vu. L'adolescente aurait pu le mettre à la porte, lui dire de ne jamais revenir. Mais il irait certainement en parler en quelqu'un. Et si cela se savait, la réputation de sa famille en paierait le prix. Et elle aussi certainement. Son paternel la laisserait-elle en vie après une telle erreur ? Jamais l'italienne n'avait été dans une telle situation, et elle était quelque peu perdue, hésitante sur la démarche à suivre. La langue passa sur ses lèvres sèches alors qu'elle s'essuyait les mains rapidement, le regard sur les cookies dont l'odeur embaumait la pièce. Nouveaux mots, prononcés sur un ton qu'elle aurait voulu léger :

« Pourquoi ne pas aller dans le jardin ? Il fait beau... »

Tentative désespérée de trouver une issue, de reculer le moment fatidique...

© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 595
↳ Points : 325
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Mar 4 Avr - 23:19

Tu fixes, interdit, les marques qui recouvrent ses bras. Tu avais déjà eu un aperçu d'ecchymoses par le passé, tu avais déjà remarqué des mouvements un peu plus raides certains jours. Mais tu ignores jusqu'à quel point s'étend la maltraitance. Oseraient-ils te dire qu'Ambre est simplement maladroite si tu devais les confronter ? Ou qu'elle pratiquait un sport dangereux ? Une telle réponse ne t'étonnerait même pas de la part des proprets Del Nero.

Tu te mords la joue quand Ambre refuse d'avertir quelqu'un d'autre. T'as envie de hurler. Masques et mensonges. Ne vont-ils jamais cesser de s'accumuler ici ? Ne vont-ils jamais disparaître ? C'est presque risible qu'elle pense que tu puisses être blessé. Ce n'est pas toi qui as attrapé à mains nues une plaque sortie du four. Au pire, tu risquais une indigestion, et vu la solidité de ton estomac, tu doutes qu'il aurait été affecté par de la pâte à cookies crue.

Tu l'observes, presque paralysé, rabattre ses manches, cachant les bleus que tu avais involontairement découvert. Ton énergie fébrile semble s'être volatilisée, elle aussi paralysée par une révélation à laquelle tu n'étais pas foncièrement prêt.

Les murmures d'Ambre t'horrifient. Ne pas en parler. Les murs ont des oreilles. Pas supposé être au courant.

Depuis combien de temps cette horreur dure ? Jusqu'où court le vice ? S'agit-il de toute la maison ? Le personnel aussi ? S'agit-il d'un complot ? D'une couverture pour des activités sordides ? Es-tu le seul ici qui ne soit pas au courant de cette sinistre affaire ? Que t'arriverait-il si les Del Nero apprenaient que tu es au courant ? Te renverraient-ils ? Ambre semble trop inquiète pour qu'un simple renvoi soit la pire chose qui puisse t'arriver. S'essayeraient-ils à te laisser à toi aussi ces mêmes marques ? Parce que tu as levé le voile sur une vérité qu'il ne fallait pas ?

Tu hoches la tête, engourdi, pour confirmer que tu garderas le silence.

Le ton léger sonne faux. La proposition, espérée plus tôt avec le beau temps, semble presque une obscure ironie désormais. Le jardin pour échapper aux oreilles indiscrètes. Pas pour simplement profiter du beau temps.

Dire que quelques minutes auparavant vous baigniez encore dans l'insouciance et que ta principale préoccupation était de casser correctement des oeufs. Comment est-ce que ça a pu si vite basculer ?

Un soupir tremblant s'échappe de tes lèvres. Tu plaques un faux sourire sur tes lèvres, adoptes un ton léger à ton tour. Tu as toujours su faire remarquablement semblant, quand tu le voulais.

« Bonne idée. J'amène les cookies, on pourra en profiter dehors. »

Tu te saisis d'une grande assiette et récupères les cookies que tu y déposes. L'air embaume d'une odeur alléchante qui normalement te donnerait envie de dévorer de suite le fruit de ton travail mais à l'instant, tu as surtout envie de vomir.

La porte-fenêtre passée, tu finis par rejoindre Ambre dans le jardin. Tu avises la table et les chaises qui trônent dans le jardin. Pas du plastique bon marché, évidemment. Un ambassadeur qui vit dans un manoir rutilant ne peut pas se contenter de quelque chose qui sort de chez Ikea.

Quand les cookies sont déposés sur la table et que vous êtes suffisamment loin de toute oreille indiscrète, tu reprends ta question, voix tendue, fixant Ambre dans les yeux :

« Qu'est-ce qu'il se passe ici ? »

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1235
↳ Points : 1199
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Ven 7 Avr - 17:18


Sometimes we survive by remembering
I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud, falling like ashes to the ground, hoping my feelings, they would drown but they never did, ever lived, ebbing and flowing, inhibited, limited, 'till it broke open and it rained down ••• Dante avait rapidement adapté son comportement suite à ses paroles. Intérieurement, elle en était comme soulagée. Il n'avait pas fait de crises, il n'avait pas hurlé et ameuté tout le personnel présent pour la surveiller. Les cookies avaient été transférés de la plaque encore chaude jusque dans une grande assiette. Ambre entreprit d'égoutter un peu ses manches avant de se diriger vers la porte-fenêtre du petit salon d'à côté. Le ton léger de l'italien sonnait faux même à ses oreilles. Ou peut-être était-ce simplement parce qu'elle savait que c'était faux, qu'il ne l'utilisait que pour brouiller les pistes, parce qu'elle l'avait sous-entendu. Les dorures de l'encadrement n'attiraient plus l'attention de l'adolescente, trop habituée à vivre dans un tel luxe. Dante ne tarda pas à la suivre dans le jardin. Ou plutôt le champ, la forêt entourant le manoir. Ses géniteurs n'avaient jamais fait dans la demi-mesure. Et encore, elle s'estimait heureuse de ne pas avoir la statut en marbre blanc de son paternel trônant au milieu de son jardin à la française. Les cookies furent déposés sur la table élégante alors que les deux posaient leurs fesses sur les fauteuils leur tendant les bras. Le soleil la réchauffait, sans pour autant lui rendre des couleurs, et séchait aussi les manches imbibées d'eau.

La question de Dante commençait à lui faire prendre conscience d'une chose : Ce qui se passait entre les murs du manoir n'était peut-être pas normal. Et ça la mettait mal à l'aise. Elle avait besoin de trouver ces repères normaux. Elle en avait besoin pour survivre. Elle en avait besoin pour ne pas laisser la douleur prendre le pas sur la raison. L'humaine finit par détourner le regard, gênée par l'attention que lui portait l'autre. Les jambes furent repliées sous elle, les doigts se tordirent alors que le silence prenait l'espace. Elle ne savait pas réellement quoi dire, comment l'amener. Puis, que pouvait-elle dire techniquement ? Son géniteur avait été clair, le silence devait prévaloir pour la populace. Seuls ses plus proches collaborateurs étaient au courant, puisque que c'était à eux que ses services de tueuse étaient vendus. Une main fut glissée dans sa chevelure, comme pour se donner de ce courage dont elle avait toujours manqué.

« Il ne se passe rien d'étonnant. »
Tout était parfaitement normal. Ca devait l'être non ? « Je suis juste entraînée par mon père pour l'aider dans son travail, et ça peut déraper parfois. Ce n'est pas grand-chose. »

Mots sortis à contre-coeur, elle qui n'avait jamais aimé parler d'elle. Qui n'en avait pas l'habitude surtout. Ses doigts tapotèrent sur l'accoudoir du fauteuil, pour éviter que le silence entre ses paroles ne devienne trop lourd. Elle finit par arrêter, quand les tiraillements se firent trop forts. Les yeux se posèrent sur les doigts abîmer par la brûlure.

« Donc il n'y a pas d'inquiétude à avoir. » Nouvel arrêt. Elle avait du mal à inventer une histoire qui tienne la route envers Dante. « Il ne faut juste pas en parler. »

Et en plus elle se contredit en moins d'une seconde...

© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 595
↳ Points : 325
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Mar 11 Avr - 21:00

Vous auriez pu profiter du beau temps dans cet immense jardin qui tient plus du domaine privé de château que du coin vert d'un particulier. Il fait beau, la journée s'annonçait bien, un cours où l'insouciance prend le pas sur la réalité. Ça s'annonçait bien, ouais. Jusqu'à ce qu'un sujet plus sensible soit abordé, qu'Ambre se referme comme une huître et se retrouve blessée par la même occasion, parce que trop distraite par tes questions. Bordel, comment ça a pu dégénérer si vite ? T'essaies même plus de parler allemand, t'en as pas le coeur. Et puis t'as zéro envie qu'il y ait incompréhension à cause de la barrière de la langue. Ce cours est déjà foutu. Un peu plus, un peu moins, quelle importance ?

Pourtant, t'attends. Perché sur un de ces sièges outranciers, t'attends qu'elle te réponde. T'espères qu'elle te fait assez confiance pour te dire la vérité. Plus d'un an que tu viens ici, maintenant, une à deux fois par semaine. C'est peut-être pas énorme, mais tu penses quand même connaître un peu Ambre et peut-être – peut-être – qu'elle te considère un peu mieux que tous ses autres profs. Tu dois certainement être plus proche de son âge que les autres et t'as pas la démarche académique ennuyante qu'ils ne manquent certainement pas d'avoir. Parfois tu te demandes pourquoi les Del Nero t'ont engagé. T'es très doué, oui. Mais t'es encore qu'étudiant. L'élan patriotique, ils l'ont déjà eu pour t'accorder la nationalité américaine. Pourquoi encore s'encombrer de toi maintenant ? Ce n'est pas comme si ta famille était pauvre et que tu avais absolument besoin d'un job d'étudiant, t'en aurais pas d'ailleurs certainement pas cherché un si les Del Nero ne t'avaient pas proposé de bosser pour eux. Tu fais un double cursus en langues germaniques et romanes et t'as des cours de russe en plus. T'as une vie étudiante remplie, avec les soirées que ça implique. Clairement, de ta propre initiative, tu n'aurais pas demandé à sacrifier encore plus d'heures de sommeil que tu ne le fais déjà. Alors pourquoi te pêcher toi ? Parmi des tas d'autres professionnels ?

Ce sont ces questions qui te travaillent, parmi des myriades d'autres, quand tu réfléchis trop au job que tu fais. Comme quoi tout paraît trop beau pour être vrai. Et le pire, penses-tu amèrement, c'est que tu as le sentiment que tu n'as gratté que la surface. À part ces ecchymoses, y'a quoi d'autre, hein ? C'est pas logique de battre un enfant pour lequel on paie autant de cours privés. C'est pas logique de battre un enfant qu'on introduit partout comme étant une petite héritière. Alors il se passe quoi, ici ?

La réponse qu'elle te donne te frustre et te fait serrer les dents. T'as envie de lui demander de parler clairement, de répondre sans détours, mais tu mords sur ta chique. T'as l'impression que c'est déjà beaucoup plus qu'elle ne devrait révéler, y'a qu'à voir sa nervosité.

« Entraînée ? Ton père est ambassadeur, pas professeur d'arts martiaux, à ma connaissance. » Ton ton est un peu plus abrupt qu'il ne devrait l'être, ton humour plus noir et mordant. Mais c'est comme ça que tu réponds, c'est ta façon d'être. L'humour comme attaque, l'humour comme défense. « Me demander de pas en parler ne va certainement pas me pousser à moins m'inquiéter. »

Quelque chose cloche ici. Ton premier instinct est de creuser, comprendre le fin mot de l'histoire, mais t'as l'impression que t'as déjà été trop loin. T'as pas envie de mettre Ambre en danger. À contre-coeur, tu fais légèrement marche arrière. Tu devrais t'occuper de ses brûlures aussi, mais tu as l'impression que tu n'auras pas une autre occasion d'aborder ce sujet. Alors tu tentes le tout pour le tout.

Tu pousses un soupir, reprends d'une voix plus douce, ton regard planté dans le sien.

« Est-ce que...est-ce que tu as besoin d'aide ? Dis-moi juste ça. »

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1235
↳ Points : 1199
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Lun 17 Avr - 22:20


Sometimes we survive by remembering
I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud, falling like ashes to the ground, hoping my feelings, they would drown but they never did, ever lived, ebbing and flowing, inhibited, limited, 'till it broke open and it rained down ••• Parler, s'exprimer, elle ne pouvait pas dire qu'elle n'y était pas habituée. Ambre savait jouer avec les mots, savait leur faire transmettre les émotions voulues. Elle les utilisait pour arriver à ses fins, mais jamais dans le but de dire ce qu'elle ressentait, ou de parler d'elle. Son histoire s'écrivait sur son corps, sans jamais passer la barrière de ses lèvres. En fait, l'italienne avait plus souvent parlé des passés usurpés que du sien. Les raisons derrière cela étaient simples : elle en avait l'interdiction. Cependant, il ne fallait pas lui faire dire ce qu'elle n'avait pas dit. Elle ne se plaignait pas de sa vie ou de son géniteur. Au contraire, les punitions, les règles données étaient normales, banales, et tous ceux l'entourant vivaient la même chose qu'elle. Elle ne pouvait concevoir avoir tort. Et pourtant... Et pourtant Dante réagissait bien trop violemment pour qu'elle ne tique pas. Pour qu'elle ne se rende pas compte que quelque chose clochait. Les émotions avaient été éradiquées avec tant de précision en elle qu'elle ne parvenait même plus à savoir lequel des deux était le plus en tort. Et lequel avait le plus raison. Si c'était lui... Non. Ce n'était pas lui. Ca ne pouvait pas. Elle déglutit, laissa son regard fuir une nouvelle fois. Ignora ses doigts dont la peau avait été sauvagement attaquée. Elle aurait dû se soigner. Mais il n'y avait plus aucune étincelle de vie en elle, plus d'envie de se battre depuis bien longtemps.

La réponse de Dante la perturba d'autant plus. Elle fut tentée de lui demander pourquoi il parlait d'arts martiaux alors qu'il savait que le géniteur était diplomate avant de connecter ses deux neurones et de comprendre le sous-entendu. Elle suivait du bout des doigts les cicatrices se dessinant sur ses doigts. Ca devrait être soigné vite. Elle l'espérait. L'adolescente était perdue. Pourquoi ne réagissait-il pas comme dans ses calculs ? Pourquoi ne pouvait-il pas suivre les plans qu'elle avait esquissés dans son esprit ? Pourquoi était-il si différent ? Les yeux vairons avaient fini par retrouver ceux du jeune homme. Vides. Perplexes aussi. Effrayés certainement. Mais par quoi ? Par ce qu'il dévoilait, déchirait dans sa réalité ou simplement par la réaction du paternel ? Un vent frais ébourriffa les cheveux châtains qui encadraient son visage. Nouvelles paroles, nouveau pincement dans ses entrailles. Et une fois de plus, elle resta silencieuse. Quelques secondes, avant que les mots ne traversent l'atmosphère.

"Je suis entraînée pour.. Pour devenir le garde du corps de mon père. Son statut ne plaît pas à tout le monde et il s'attire un peu plus d'ennemis chaque jour."


Réalité, sauf qu'en fait, elle ne parlait pas là de son rôle d'ambassadeur, mais plutôt de celui de chef d'organisation criminelle. Un rôle qu'elle n'évoqua pas, chercha à maintenir secret malgré tout ce qu'avait vu Dante. S'il était mis au courant du reste... elle déglutit, cessa d'y penser.

"Je... Je ne pense pas avoir besoin d'aide non. Tout va bien ici."

Elle ne souriait même pas, alors que c'était ce que toute personne normale aurait fait pour rassurer l'interlocuteur. La nervosité faisait jouer ses doigts, avant qu'elle prenne une profonde inspiration, demandant d'une toute petite voix.

"Est-ce que.... Est-ce que tu vas arrêter de venir à cause de ça ?"

© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 595
↳ Points : 325
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Mar 18 Avr - 21:15

Tu la sens perturbée, paumée, refermée sur elle-même. Quand elle relève les yeux vers toi, tu as l'impression de lire de la peur dans ses prunelles. Peur des répercussions ? Peur de ce que tu pourrais découvrir ? Dire ? Faire ? Tu aimerais pouvoir lui dire de ne pas avoir peur, mais qu'y connais-tu réellement à ce qu'il se passe ici ? Qu'en sais-tu franchement ? Rien. Tu ne peux qu'émettre des doutes, échafauder des hypothèses. Et si tu portais des accusations sans preuves ? Tu ne causerais que du tort à tout le monde. Non, tu dois faire attention où tu mets les pieds, ici. Faire attention à tes mots, à tes gestes, pour la sécurité d'Ambre et pour la tienne.

Tes yeux s'écarquillent de surprise en entendant la raison qu'elle te donne pour ses bleus. Devenir le garde du corps de son père ? Comme si cette nouvelle information devait changer ton regard, tu jauges la jeune fille du regard. La gamine, vraiment, encore. Elle a l'air tellement...fragile ? Peut-être que tu juges trop hâtivement et que tu as une vision quelque peu machiste de ce qu'est un garde du corps mais...elle est vraiment éloignée de l'armoire à glace que t'associes en général au métier. Et puis n'est-ce pas étrange de faire de sa fille son garde du corps ? Ne devrait-il pas plutôt lui fournir à elle un garde du corps ? C'est certainement comme ça que tu penserais toi, si c'était ta gamine. Tu penserais plus à protéger ton gosse que t'en servir comme bouclier.

« D'accord. »

Tu ne parviens pas à cacher tout le scepticisme que tu éprouves face à sa réponse. Mais tu ne vas pas creuser. Son explication fait sens, même si elle paraît totalement illogique à tes yeux. Mais qu'en sais-tu des moeurs bizarres des riches d'ici, hein ? Tes parents sont friqués mais ils n'ont jamais été aussi ostentatoires quant à leur argent. Et ils n'ont certainement pas le statut de Del Nero. Peut-être que c'est le pouvoir qui lui est monté à la tête et l'a rendu paranoïaque. Tu n'en sais foutrement rien.

Tu pousses un soupir défait devant son refus de ton aide. Tu ne peux pas la pousser à dire que quelque chose ne va pas. Elle n'a pas l'air prête, et tu n'as pas envie qu'elle se retranche totalement derrière ses murailles.

« Si jamais...tu sais que tu peux toujours venir me parler, d'accord ? Si jamais quelque chose ne va pas ? »

C'est tout ce que tu peux faire pour l'instant. Tu ignores à quel point elle peut te faire confiance. Quand elle te demande, d'une voix à peine audible, si tu vas arrêter de venir, tu te rapproches d'elle. Tu te retiens juste à temps de lui saisir les mains pour la rassurer. Elle est toujours blessée, il faudrait que tu t'en occupes.

« Non, je ne vais pas arrêter de venir. Ça ne va rien changer à ma présence ici. » la rassures-tu, la voix douce, avec un sourire que tu espères rassurant.

Peut-être même que tu pourrais tenter de venir plus souvent. Prétendre que t'aimerais plus de fric pour te payer tu-ne-sais-quoi. Ça risque d'être chaud avec les cours mais tu peux te permettre de venir une fois de temps en temps en semaine. T'as pas envie de laisser Ambre seule ici. Qui sait ce qu'il se passe vraiment dans cette baraque ?

« Si tu me dis où je peux trouver une trousse médicale, je vais la chercher, j'aurais qu'à dire que c'est pour moi si je tombe sur quelqu'un de trop curieux. Histoire de mettre de la pommade et des bandages sur tout ça. » fais-tu enfin, désignant d'un geste vague ses brûlures. Il est vraiment temps d'en prendre soin.

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1235
↳ Points : 1199
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 24
↳ Métier : Shadowhunter & Tueuse
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Sam 22 Avr - 0:34


Sometimes we survive by remembering
I was choking in the crowd, living my brain up in the cloud, falling like ashes to the ground, hoping my feelings, they would drown but they never did, ever lived, ebbing and flowing, inhibited, limited, 'till it broke open and it rained down ••• Il ne posa pas d'autres questions par rapport à sa réponse. L'adolescente sentit ses muscles se détendre un peu. Il ne fallait pas qu'elle panique, il avait certainement cru à son excuse. Certes, elle était un peu inventée mais ce n'était pas important là. Le simple d'accord qui lui permit de ne plus s'y attarder. Pour qu'il survive, mieux valait qu'il en sache le moins possible, elle n'était pas folle. Profonde inspiration, reprise du contrôle tant qu'elle le pouvait encore. Ne pas craquer, ne pas parler. Comme son géniteur le lui avait si souvent répété La parole est d'argent, mais le silence est d'or. Aucun mot ne devait donc sortir à ce sujet. Il ne voulait pas griller sa couverture pour l'instant. Ambre le savait bien, puisqu'elle avait elle-même été envoyée auprès d'un politique menaçant de faire plonger le diplomate. Un scandale qui avait éclaté. Tout avait été si simple. Corps détruit au passage.

Il ne fallait pas qu'elle hésite à en parler si quelque chose n'allait pas... Mais tout allait très bien, n'est-ce pas ? C'était ce que son esprit lui répétait en boucle. Que c'était normal. Qu'elle s'y ferait définitivement. Que tout allait bien. Qu'il ne fallait pas qu'elle s'interroge. Tout pour anesthésier le petit Jiminy Cricket sur son épaule. Ne pas entendre la petite voix venant du fond de sa conscience. Celle qui était encore lucide. Celle qui se posait encore les questions. Celle qui ne se laissait pas encore bercer par les illusions. Celle qui n'était pas réduit au silence. Celle que Dante réveillait par ses mots, par sa seule présence. L'italienne déglutit, puis parvint à se reprendre, à retrouver un visage plutôt neutre. Cependant, quand il se rapprocha soudainement, elle ne put s'empêcher d'effectuer un léger mouvement de recul sur sa chaise. Le jeune homme s'arrêta avant mais elle n'avait pas pu s'arrêter à temps. Son corps avait repris les commandes une fraction de seconde durant. Il ne va pas arrêter de venir. C'était bien. Parce qu'elle appréciait sa présence. Soigner ses mains... Il n'avait pas tort. Il n'avait jamais eu tort.

« Je n'hésiterai pas à t'en parler. » Mince sourire, malgré le mensonge qu'elle venait de proférer. Ce ne serait pas le premier, ni le dernier qu'elle lui offrirait. « Tant mieux, je dois dire que j'apprécie énormément tes cours... »

Si ce n'était que les cours... Il était une bouffée d'air dans sa vie, bien qu'elle ne l'avouerait jamais. Ses yeux se posèrent sur les doigts, la chevelure fut secouée, puis elle reprit :

« Tu devrais en trouver dans l'armoire à pharmacie de la salle de bain d'appoint... Ce sera la troisième porte à droite dans le couloir face à la porte-fenêtre... »

Elle aurait préféré qu'il n'ait pas à se promener tout seul dans le manoir, mais elle n'avait pas beaucoup de choix. L'adolescente ne voulait pas que les événements se diffusent, et le meilleur moyen que personne ne soit au courant était de ne donner l'occasion à aucun membre du personnel de voir la blessure. Donc... Il s'apprêtait à partir en direction de la bâtisse quand Ambre décida d'accrocher du bout des doigts un morceau de tissu de ses vêtements. Yeux baissés, elle murmura : « Merci. » avant de le relâcher.

© 2981 12289 0

_________________
+ In the ruins of Madness +
She has been through hell, so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 595
↳ Points : 325
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   Lun 24 Avr - 1:10

Tu oublies les barrières, tu oublies les limites.

T'es trop familier, toujours, ça a toujours été ton problème. Enfin, certains disent sociable, d'autres déclarent plutôt que t'as aucun respect pour l'espace personnel. Les deux sont vrais, ou plutôt le deuxième a un fond de vérité. C'est pas que t'as pas de respect. C'est que souvent tu oublies que tout le monde est pas comme toi. Que y'en a que ça gêne d'être trop proche physiquement de quelqu'un d'autre alors que toi tu t'en fous. Mais tu traites en ami un étranger et tu te fais aimer en l'espace de cinq minutes. T'es comme ça, charmeur ou charismatique, t'en sais trop rien, t'as jamais voulu t'attacher des mots à toi-même. Tu les trouves trop réducteurs. T'es plus qu'une somme de simples adjectifs ou de faits triviaux.

Mais pas tout le monde est comme toi et ça tu l'oublies trop souvent. Tu l'oublies avec Ambre, aujourd'hui, et elle te le rappelle en reculant, comme si elle craignait que tu la touches. D'ordinaire, t'as toujours fait gaffe à pas dépasser les limites, franchir les barrières. T'es son prof, son père t'engage pour lui enseigner, fin de l'histoire. T'es pas un ami, même pas vraiment une connaissance. Tu te demandes si aux yeux du géniteur, t'es pas simplement un outil, même. Mais t'as oublié ta place. T'as oublié ton rôle. Pendant un instant, t'as cru que c'était juste une gamine comme une autre, une gamine comme tu pourrais en croiser dans la rue et que tu voudrais aider si tu vois qu'il y a un truc qui cloche. Mais c'est pas n'importe quelle gamine, et t'es pas dans une situation normale. Tu dois t'en rappeler. Te rappeler les règles et les barrières. Les limites à pas franchir. Tu déguises ta maladresse avec un sourire un peu faiblard.

« Merci, c'est gentil. » réponds-tu avec un sourire un peu plus franc face à son compliment, repassant à l'allemand. Pour retrouver un semblant de normalité. Effacer ce moment étrange. Tu ne l'oublieras pas, et tu doutes qu'Ambre oubliera elle aussi, mais pour son bien, tu n'évoqueras plus le sujet. Et si tu creuses, et bien tu tenteras de l'impliquer le moins possible. Tu n'as pas envie que tes conneries se reportent sur elle.

Tu hoches la tête face aux directions qu'elle te donne et les enregistres. Pas trop compliqué, tu n'as jamais été dans ce coin mais tu devrais y parvenir sans trop de soucis. De toute façon, tu ne vas pas fouiller. Pas aujourd'hui, en tout cas.

Tu te relèves et es sur le point de retourner vers le manoir quand tu sens Ambre te retenir. Tu tournes un regard interrogateur vers elle. Ton regard s'adoucit devant le murmure. C'est presque triste qu'elle te remercie alors que tu fais si peu. Trop peu.

« Je reviens vite. » lui assures-tu, avant de filer vers le manoir.

Les couloirs sont longs et innombrables mais tu ne perds pas ton chemin et tu reviens bien vite avec le matériel médical, que tu déposes sur la table à côté du plateau de cookies. Il vaut peut-être mieux qu'elle s'en occupe elle-même, à moins qu'elle ne te demande de l'aide.

En attendant, tu chipes un des cookies, toujours un peu chaud, que tu as ramené sur le plateau. Il a le goût de l'insouciance envolée.

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes, we survive by remembering |Dante| [RP express]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fourth Chapter: Around The World :: Around The World :: Flashback-