AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wildhunters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Wildhunters   Ven 3 Mar - 15:59


« last of the wilds »


la communauté




De tout horizons et de toutes races, cette communauté tapie dans l’ombre est en train de faire son apparition. Une partie a été décimée lors d'une attaque de monstres sortis d'une des brèches de Darkness Falls. Contraint de faire face à ces nouvelles menaces, le groupe est en pleine négociation d'un pacte avec le Gouvernement : la protection des murs de La Nouvelle-Orléans en échange des denrées qui viennent à manquer. Intégrés au sein de la population, ils n'en restent pas moins sauvages et inadaptés à cette vie recluse derrière des murs. Tous dotés d’un sens de la survie accrue et toujours en alerte, ils connaissent les dangers du dehors par cœur et savent comment se sortir des situations les plus périlleuses.

 les rôles disponibles


Lisbeth Amberly ; feat Charlize Theron
Leslie MacLean ; feat Toby Stephens
Aritza Belmonte ; feat Rosario Dawson
Gabriel Belmonte ; feat Jeffrey Dean Morgan
Diwali Longshadow ; feat Zach McGowan
Saskia Amberly ; feat Alicia Vikander

Rôle libre
Rôle réservé
Rôle pris





Dernière édition par MR BRIGHTSIDE le Sam 25 Mar - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Wildhunters   Ven 3 Mar - 17:33


« Tears aren't a woman only weapon »



Lisbeth Amberly
➤ prise - libre - réservée


ft Charlize Theron ━ négociable

© Lux Aeterna


↳ Groupe :
Nightkeepers
↳ Age :
45 ans physiquement, 163 ans en réalité.
↳ Lieu de naissance :
Hambourg, Allemagne
↳ Métier :
Bras-droit de Maria Velasquez
↳ Particularité :
Lisbeth a pris l'habitude de s'adresser aux esprits qu'elle voit, en particulier lorsqu'elle se retrouve confrontée à un choix difficile.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Elle s'en méfie, pour avoir vécu trop longtemps loin de la civilisation. Accepte le deal du moment qu'il lui rapporte quelque chose et que les siens sont à l'abri. Elle se dira neutre, pour ne pas se retrouver prise entre deux feux et devoir choisir son camp. Lisbeth a déjà fait son choix, la communauté passe avant ce prétendu Gouvernement.

indépendante ☦ forte ☦ perfectionniste ☦  séductrice ☦ intransigeante ☦ féline ☦ autoritaire ☦ mystérieuse ☦ machiavélique ☦ protectrice ☦

la vie c'est comme une boite de chocolat


Petite folle. Démente, fille du diable. Montrée du doigt toute son enfance, les regards qui se font fuyants lorsqu’elle entrait dans une pièce dans ses jolies robes aux couleurs vives. Lisbeth a toujours été en marge des autres. Trop vive d’esprit pour une fille, trop curieuse. Trop de choses à la fois qui l’ont rendu différente des autres, de ses sœurs qui elles, étaient déjà entrées dans le moule des convenances. On la disait folle lorsqu’elle se mettait à hurler sans aucune raison, à pleurer et entrer dans des crises de démence. Personne ne pouvait comprendre, ni voir ce qu’elle voyait ou entendait. Petite sorcière incomprise dont les dons ont commencé à se manifester dès l’instant où elle a posé ses petits yeux curieux sur les vieux livres dormant sous la poussière de son grenier. Trop curieuse cette Lisbeth qui voyait des esprits et entendait des choses que personne d’autre ne pouvait entendre. Pour son bien, ses parents décident de l’envoyer ailleurs, loin de cette maison qui la rend hystérique. Dans une école pour demoiselles de bonne famille, avec l’espoir qu’elle changerait et deviendrait comme ses sœurs. Qu’elle trouverait un jour un mari malgré ses problèmes et ferait une bonne épouse. Les années passent et les crises s’espacent, sans vraiment disparaître. Elle comprend qu’elle est vraiment différente et tâche du mieux qu’elle peut d’apprendre à contrôler cette magie qui coule dans ses veines. La petite folle devient une jolie fleur, rentre dans le moule contraignant de la bonne société à force de coups et de punitions affreuses. On lui trouve enfin un mari qu’elle ne parvient à aimer et qui l’entraîne dans un domaine affreusement grand dans lequel elle se sent mal à l’aise et à l’étroit. Le mufle qui ne regarde son épouse que lorsqu’il le décide, amoureux des soirées mondaines et des escapades qui s’éternisent. Lisbeth reste seule dans cette immense demeure, avec ses fantômes et ses incantations.

Vie de misère qui prend un tournant encore plus atroce lorsqu’elle se retrouve enceinte et donne naissance à une petite fille. Mauvaise mère qui ne parvient pas à aimer la gamine, froide et distante envers sa propre progéniture, Lisbeth refuse de s’attacher. Fait tout pour que l’enfant la déteste et la rejette, même si ça parvient à la blesser. Elle qui aurait pu ne plus être seule dans cette existence, elle s’éloigne de la seule qui aurait pu devenir une alliée et non une ennemie. Fanée, usée d’avoir trop vécue, elle se résigne à voir couler les années de sa vie sans que rien ne bouge. Le sort de sa fille est scellé lorsque son père lui trouve un mari, répète cet éternel schéma réservé aux filles de bonne famille. Prise d’un élan de possessivité démente, Lisbeth dont l’instinct maternel semble s’être éveillé à ce moment, scelle son âme à celle de sa fille. La sorcière changeant sa progéniture en métamorphe pour ne pas la perdre, conserver le lien dans sa chair même si pour cela elle doit se faire détester par son propre enfant. Sans le savoir elle précipite leur perte, à toutes les deux. Dénoncée par une servante, on la condamne pour sorcellerie à une mort lente et affreuse. Sa fille, elle, sera internée pour essayer d’être sauvée. Détruite par sa douleur et les mauvais traitements, Lisbeth succombe et se retrouve à Darkness Falls. La damnation pour se forger une nouvelle armure et enfin revenir sur terre plus forte que jamais.

Puis, elle erre seule dans un désert apocalyptique jusqu’à croiser la route d’une communauté de renégats. Acceptée pour ce qu’elle est, Lisbeth va prouver sa valeur auprès de ses nouveaux alliés. Malmenés par les mauvaises décisions de leur leader, envoyés en mission dans une ville fantôme qui se soldera par un lourd échec. La mort de plusieurs d'entre eux, tombés dans les griffes de zombies. Lisbeth s'en sort sans être mordue ou griffée, mais très grièvement blessée. Elle survit de justesse à ses plaies. Revenue d'entre les morts, elle est alors choisie pour être l'un des bras droits de la leader. Montée en grade qui lui offre le pouvoir et l’importance qu’elle n’a jamais eu dans sa vie précédente. Main de fer dans un gant de soie, Lisbeth se montre intraitable, avec les siens et avec ces gens qui se croient à l’abri derrière leurs murs.
       

       
les copains d'abord

• SASKIA AMBERLY ; ft alycia debnam-carey
Lisbeth n'a jamais rien eu de la mère de l'année. Saskia n'a jamais pu se targuer d'être une fille exemplaire. L'absence de d'instinct maternel a poussé les deux femmes à s'éloigner l'une de l'autre. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Saskia a grandi seule, à guetter la présence de sa mère, un sourire, un regard dans sa direction. Elle l'impressionne cette femme au caractère fort, lui a servi de modèle durant toute sa jeunesse malgré sa peine et cette haine sourde qui n'a eu de cesse de grandir avec elle. Pour atteindre son apogée lorsque Lisbeth a fait le choix de s'intéresser à sa progéniture, l'enchaîner à elle par égoïsme et par jalousie pour ne pas la perdre. Elle lui en veut, Saskia, à en crever. Ne parvient pas à accepter ce que sa mère a pu faire d'elle, ce monstre qui se retrouve enchaîné aux caprices de la lune. Depuis qu'elles sont contraintes de vivre ensemble au sein de la communauté, les deux femmes s'évitent. Si Saskia ne veut pas entendre parler de sa mère, elle ne peut malgré tout pas s'empêcher de vouloir la rendre fière. Tiraillée entre sa rancœur et son besoin d'affection, la gamine essaie discrètement d'attirer l'attention. Lisbeth, elle, se sent perdue face à cette jeune femme qui n'a plus rien de la gamine qu'elle a vu grandir. Mauvaise mère qui ne sait pas comment se racheter, se rapprocher de sa propre fille, alors elle fait comme avec les autres, elle contrôle et dirige, avec l'espoir qu'elle se rendra compte que c'est là, sa manière d'aimer.
• LESLIE MACLEAN ; ft toby stephens
Elle ne voulait pas d’aide. Sa communauté, son rôle de bras droit qu'elle ne voulait pas partager, ses décisions. Lisbeth, femme forte et indépendante. Ils sont similaires, dans leurs blessures et leur raisonnement, l’art des mots pour asservir. Différents à l’excès aussi, elle qui préfère la finesse quand lui use de violence. C’est cette complémentarité qui fait la force de leur étrange duo. Leur faiblesse aussi. Il a prouvé sa valeur, mais ce n’est pas suffisant à ses yeux. La féline a bien tenté de le séduire, user de ses charmes pour le faire s’agenouiller comme les autres. Lisbeth qui se heurte à un mur de froideur, Leslie insensible au manège. Ils se montrent unis devant les autres, pour le bien de la communauté. Mais Lisbeth ne parvient pas à lui faire confiance, jalouse qui refuse de partager son pouvoir, elle le rabaisse et s’autorise à ne pas écouter ses conseils. Méfiance affolante qui irrite Leslie, le pousse dans les retranchements de sa patience. L’entente est houleuse entre les deux, le conflit en guise de moteur pour faire avancer la communauté. Ils sont puissants ensembles, destructeurs l’un pour l’autre, mais ils ont fini par ne plus pouvoir imaginer un autre duo que le leur au service de la leader et du groupe. Lisbeth ne supporte pas ce constat, elle qui ne voulait pas d'intermédiaire entre elle et Maria. Elle ne se l’avouera pas et préfère encore continuer sur la lancée de leur relation chaotique plutôt que de prendre le risque de se retrouver à nouveau seule face aux décisions à prendre.
• ARITZA BELMONTE ; ft rosario dawson
Elles n'ont jamais été très proches. Vivant dans le même groupe sans vraiment se côtoyer, s'adressant à peine la parole lorsqu'elles se retrouvaient dans la même pièce. Lisbeth a fait partie de ceux dont la voix a commencé à s'élever lorsque les mauvaises décisions du leader ont commencé à devenir légion. Considéré comme devenant trop dangereux, elle s'est efforcée de leur faire entendre raison, à Aritza et son mari. Sans succès. Envoyée en mission avec d'autres pour tenter de récupérer les vivres abandonnées dans une ville en ruine, c'est une horde de zombies qui les a accueillis à leur arrivée. Gravement blessée dans sa fuite, ramenée de justesse au campement, Lisbeth a malgré tout survécu. En sortant de sa convalescence, elle apprend la chute du leader devenu fou, et sa nomination pour occuper le rôle de bras droit auprès de la nouvelle leader, Maria, la tante d'Aritza. Elles ne sont jamais entendues mais depuis ce renversement de situation, Aritza ne rêve que d'une chose, reprendre sa place et éliminer Lisbeth. Elle se plie aux ordres qu'on lui donne, docile, mais rumine ses envies de vengeance dans un coin de sa tête, attendant le bon moment pour remettre cette odieuse arriviste à sa place. Lisbeth s'en méfie, consciente des représailles qui finiront par lui tomber dessus, aussi fait-elle en sorte de garder un œil sur Aritza. D'elle-même ou par l'intermédiaire de ceux qui ont eu aussi souffert des mauvaises décisions du couple.

les petits trucs en plus


L'avatar est négociable, pour une blonde ou une rousse de préférence et dans la même tranche d'âge. Le personnage pourra être vieilli selon la célébrité choisie, mais pas rajeuni. Nous avions aussi pensé à Diane Kruger, Vera Farmiga, Carice Van Houten, Julianne Moore et Nicole Kidman. L'âge pourra être modifié en conséquence (elle pourra être vieillie, mais pas rajeunie). Le pseudo doit être conservé mais un second prénom pourra être ajouté.

Saskia à l'antenne : Si tu lis ces mots, c'est que Lis t'intéresse, et tu as bien raison ! Elle a un potentiel monstre, cette belle dame, avec tous ses paradoxes, et plein de perspectives d'évolution devant elle ! En plus, ma Saskia attend sa maman avec impatience, pour pouvoir se déchirer avec et essayer d'enfin avoir un peu d'attention ** Si tu la prends, je te promets de te couvrir de thé, de cookies, et (surtout) de feels et de RPs crève-cœurs. Promis, si tu cèdes, on prendra bien soin de toi ♥

Leslie à l'antenne : Les jolies blondes c'est la vie *sbaff* Surtout quand elles sont aussi badass que Lili (oui t'as vu, t'as même un surnom déjà si c'est pas classe ça **) Faut craquer pour cette dame, sans hésiter. Si tu as envie de te glisser dans la peau d'un personnage qui en impose, au tempérament de feu qui sait ce faire obéir mais qui en même temps possède une grande fragilité sous ses airs de conquérante des glaces, faut pas hésiter, c'est Lisbeth qu'il te faut. Ce sera un vrai plaisir de te compter parmi nous, tu as déjà une Saskia de présente, et c'est une vraie perle. Je me rajoute au lot, j'ai vraiment hâte de pouvoir exploiter et faire évoluer notre lien, avec des rps bien mouvementés et hauts en couleur. De quoi occuper les soirées au coin de feu, et les animer comme il se doit ♥

© Stain E. Greyjoy



Dernière édition par MR BRIGHTSIDE le Sam 25 Mar - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Wildhunters   Ven 3 Mar - 17:39


« Madness is such a hard thing to define. Which makes it such an easy label to affix to one's enemies »



Leslie MacLean
➤ pris  -  libre  - réservé


ft Toby Stephens  ━ négociable

© SWAN


↳ Groupe :
Daybreakers
↳ Age :
48 ans
↳ Lieu de naissance :
Ile d'Inis Mór, Irlande
↳ Métier :
Bras-droit de Maria Velasquez
↳ Particularité :
Dépisté séropositif peu de temps avant son exil, Leslie a appris du mieux qu'il peut à vivre avec la sentence de sa débauche crade. Sous traitement, la pénurie de denrées est une menace pour lui bien que ses dons de Daybreaker parviennent à ralentir le développement de l'infection.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Pure connerie et abrutis sans jugeote. Barricadés derrière leurs murs au point d'en devenir fragiles et ridicules. Le Gouvernement ne lui inspire rien de bon, juste une profonde envie de se foutre de leur gueule, jusqu'à ce qu'ils s'effondrent tous. Il n'est pas pour cette comédie tyrannique, il n'est pas non plus pour la résistance. L'intérêt de la communauté est la seule chose qui importe à ses yeux, le reste il s'en fout et n'hésitera pas à faire ce qu'il faut pour laisser ces puissants incapables dans le pétrin le plus complet.

 Brutal ☦ Imprévisible ☦ Manipulateur ☦ Observateur ☦ Tendre ☦ Abimé ☦ Néfaste ☦ Destructeur ☦ Cynique ☦ Paranoïaque ☦ Instable ☦ Fragile ☦ Pragmatique

la vie c'est comme une boite de chocolat


Venu au monde sur un îlot coupé du monde, le petit rouquin était destiné à suivre les pas de son père et de ses ancêtres, devenir pêcheur et ne toucher la terre ferme que pour y crever. Gosse au caractère impossible, turbulent et bagarreur, l’adolescent rebelle et insolent, il envoie valser l’école et ses codes, creuse le désespoir dans le cœur de ses parents qui finissent par se résoudre à l’envoyer ailleurs. Loin de son île, dans une famille d’accueil des contrées nordiques qui s’occupera de son cas. Leslie qui n’en démord pas et qui se retrouve à loger chez une jolie norvégienne. Le courant passe instantanément, se change en un béguin déroutant, passionnel qui se verra entaché par la venue d’une gamine non désirée. La paternité qui lui saute à la gueule et qu’il accepte, amoureux de la jolie frimousse dès le premier regard. La première réussite de sa vie qui se solde par un échec lorsque la mère se tire avec la petite aux bras d’un autre. Le loser accompli s’exile à nouveau, cette fois pour s’ancrer dans la moiteur du bayou sur les berges du Mississipi, dans une caravane miteuse, l’amour qui lui tombe dessus une seconde fois. Sa belle toxicomane qui le fait plonger avec elle et une nouvelle petiote qui pointe le bout de son nez. L’échec se change en réussite lorsqu’il obtient, par défaut, la garde l’enfant, sa mère étant recalée dans un établissement spécialisé pour les addicts dans son genre. Mauvais père plus par inexpérience que par envie, il accumule les bourdes jusqu’au point de non-retour. Une nuit mouvementée à osciller entre sex, drug and alcohol et le coma qui va bien à la clé. Les cures de désintoxication qu’il enchaîne jusqu’à ce que la justice décide de s’attaquer à sa fille, en lui promettant de lui en retirer la garde s’il ne s’améliore pas. Le loser se fait violence, et balance ses tares dans les médicaments de sa dernière cure. Il a trente ans, a pourri les premières années de la vie de sa gamine, mais se jure que c’est terminé. De rien, il va tout faire pour devenir quelqu’un et offrir à sa petite ce qu’elle mérite

Rangée derrière lui sa vie de dépravé, Leslie se rachète une réputation et se retrouve directeur de la Parish Prison. Irréprochable aux yeux de tous, il se murmure pourtant que ses manières envers les détenus sont plus que discutables. Les exutoires de cette violence latente qu’il garde dans sa poitrine, l’irréprochable se change en monstre innommable lorsque les barreaux se referment. Une décennie à occuper son trône sanglant, jusqu’à l’arrivée dans son monde d’un petit merdeux. Sale gosse revanchard cherchant à venger la mort de son géniteur dans les cellules de la prison, faire tomber le directeur en créant le scandale. Entiché de la gamine, jouant sur deux tableaux, il fait chuter le père lorsque la fille se suicide. Paternel blessé dans ce qu’il a de plus précieux, les procédures s’entament et l’escroc se retrouve derrière les barreaux. L’aubaine qui lui tend les bras, lance sa sombre vengeance qui s’étend sur le fil de plusieurs années sordides. Une nouvelle chute lui pète les dents lorsque des détenus parviennent à s’échapper de leurs cages dorées, une défaillance dans le système de sécurité qui lui coûte son poste, et sa vie au passage. Exilé sans aucune autre forme de procès, Leslie se retrouve de l’autre côté des murs, contraint de survivre dans un univers ravagé. C’est la communauté qui lui tombe dessus alors qu’il rôdait trop près du campement. Son éloquence qui lui sauve la mise et le fait entrer dans les bonnes grâces du leader de ce petit groupe. Il gagne sa place de second et voit son existence prendre un nouveau tournant lorsqu’il se retrouve laissé derrière au cours d’une mission de ravitaillement par l’escroc qui lui a volé sa fille. À la merci d’une horde de zombies, Leslie manque de succomber, sauvé de justesse par un groupe parti à sa recherche. La fièvre qui le dévore pour lui donner une nouvelle chance, des dons qu’il s’est échiné à vouloir maîtriser et qui exacerbent ses envies sanglantes. Meurtri et brisé par la disparation de ses deux filles, il s’enlise dans sa haine assassine et offre le peu d’âme et de cœur qui lui reste  à cette communauté qui lui a sauvé la vie. Pour la voir perdurer et surpasser ce prétendu Gouvernement qui ne lui inspire que méfiance.
       

       
les copains d'abord

• SIGRID K. LAÏN ; ft evan rachel wood
Trop jeune pour être père, certainement pas prêt pour se retrouver avec une gamine sur les bras. Le fruit d’un hasard malheureux, ces bambins tout droit sortis d’une capote qui se déchire et qui viennent pourrir la vie de leurs jeunes parents. Il n’en a pas voulu, trop entiché de sa vie d’excès et de rien. Il en est tombé amoureux dès l’instant où la petite rouquine s’est retrouvée dans ses bras hésitants. L’ado alors prêt à changer pour sa petite, loin de se douter que la mère le trompait déjà avec un autre. La déchirure s’invite l’année des deux ans de Sigrid, sa mère quitte Leslie pour un autre, le privant de ses droits paternels en offrant la gamine au nouveau mari. Il a appris le drame au travers des journaux, ces articles poubelles dépeignant l’horreur touchant cette petite famille dont la gamine a mystérieusement disparu, le père rejeté s’était alors fait une raison, convaincu d’avoir perdu ses deux filles. Les deux femmes de sa vie, les meilleures choses qu’il aura été capable de faire de toute sa piteuse existence. Elle ressemble tellement à sa mère, cette jolie rousse à peine aperçue au détour d’une rue qu’il est impossible de ne pas comprendre. Sa Sigrid est toujours en vie. Il a conscience de n’être rien pour elle. Un étranger, un vieux type qui ne lui rappellera rien et ce constat le brise. Alors il essaie, de la revoir, provoquer le hasard pour se trouver sur sa route. Apprendre à la connaître, combler le manque et avoir l’impression d’être un père pour elle. La protéger du mieux qu’il peut pour ne pas la voir souffrir à nouveau. La jolie rousse se méfie, se montre polie mais le perçoit comme une menace qu’il faut à tout prix éviter. Elle s’y emploie du mieux qu’elle peut mais quelque chose la retient pourtant, elle ne saurait dire quoi mais il l’attire. Comme s’il détenait une pièce manquante de sa mémoire défaillante.
• LISBETH AMBERLY ; ft charlize theron
Elle ne voulait pas d’aide. Sa communauté, son rôle de bras droit qu'elle ne voulait pas partager, ses décisions. Lisbeth, femme forte et indépendante. Ils sont similaires, dans leurs blessures et leur raisonnement, l’art des mots pour asservir. Différents à l’excès aussi, elle qui préfère la finesse quand lui use de violence. C’est cette complémentarité qui fait la force de leur étrange duo. Leur faiblesse aussi. Il a prouvé sa valeur, mais ce n’est pas suffisant à ses yeux. La féline a bien tenté de le séduire, user de ses charmes pour le faire s’agenouiller comme les autres. Lisbeth qui se heurte à un mur de froideur, Leslie insensible au manège. Ils se montrent unis devant les autres, pour le bien de la communauté. Mais Lisbeth ne parvient pas à lui faire confiance, jalouse qui refuse de partager son pouvoir, elle le rabaisse et s’autorise à ne pas écouter ses conseils. Méfiance affolante qui irrite Leslie, le pousse dans les retranchements de sa patience. L’entente est houleuse entre les deux, le conflit en guise de moteur pour faire avancer la communauté. Ils sont puissants ensembles, destructeurs l’un pour l’autre, mais ils ont fini par ne plus pouvoir imaginer un autre duo que le leur au service de la leader et du groupe. Lisbeth ne supporte pas ce constat, elle qui ne voulait pas d'intermédiaire entre elle et Maria. Elle ne se l’avouera pas et préfère encore continuer sur la lancée de leur relation chaotique plutôt que de prendre le risque de se retrouver à nouveau seule face aux décisions à prendre.
• DIWALI LONGSHADOW ; ft zach mcgowan
Le lien s'est forgé autour d'un secret, celui qui a un jour poussé Leslie à demander de l'aide à Diwali. Le guérisseur et ses connaissances pour tenter de palier à la menace de pénurie qui allait finir par frapper. Dépisté positif peu de temps avec son exil, sous traitement intensif même hors des murs, Leslie a rapidement compris qu'il allait devoir trouver une autre solution pour continuer sa médication. À contre cœur, la honte au ventre, il a avoué à demi-mot ce qui le ronge à un Diwali étonnamment compréhensif et prompt à aider ce frère en difficulté. Sans véritable contre-partie, seulement le silence du guérisseur et la confiance qui s'accorde au gré des entrevues. Il est certainement le seul dans la communauté en qui Leslie a réellement confiance, sans entraves ni arrière-pensées. L'amitié sincère commence pourtant à être entachée, les rencontres devenant plus houleuses à mesure que Diwali tente de convaincre son ami de s'ouvrir, et de parler de son mal au médecin du groupe. Refus catégorique et rejet violent sont les seules réponses d'un Leslie qui se braque, quitte à faire mal. Le guérisseur et sa magie font face à une impasse, inapte à soigner comme il le souhaiterait un mal trop puissant pour être terrassé. Trop loyal envers le bras-droit de la leader, Diwali ne peut se résoudre à le trahir malgré l'envie qui lui gratte la langue à chaque fois qu'il se retrouve en compagnie du médecin du groupe. Un mal pour un bien, qui signerait très certainement la fin de cette amitié, sincère et importante pour tous les deux.
• RIVKA AVRAHAM ; ft gal gadot
La milicienne fait partie des rares informées de l'existence d'une communauté installée en Louisiane. Ses supérieurs lui ordonnent de tenir sa langue tant qu'une alliance avec eux n'a pas été rendue officielle, mais surtout, de dresser le profil psychologique des sauvages. Contrainte de se rendre sur le camp, Rivka a d'emblée eu une mauvaise intuition. Comportement agressif, soif de liberté, tendances psychopathes. Tous ceux qu'elle a interrogé jusqu'ici lui laissent croire qu'ils ont peut être tout à perdre en les laissant s'introduire à l'intérieur de leurs murs. De faire naitre le chaos dans un univers qui se doit de rester sous contrôle. Le bras-droit du groupe en particulier, Leslie, lui donne l'impression de faire à nouveau entrer le loup dans la bergerie. Glacial et méfiant, il ne l'a pas rassurée, lui a même paru hautain. D'autant plus parce que la milicienne connait de nom l'ancien directeur de la prison de la Nouvelle-Orléans. S'il avait la réputation d'être rigide avec les détenus, de sombres rumeurs circulaient sur son compte. Notamment qu'il s'adonnait à certains vices avec des captifs, la luxure en particulier. Si les accusations perverses n'ont jamais pu être fondées, elle ne serait pas étonnée qu'il y ait une part importante de vérité. De plus, Leslie a été exilé en 2015. Il garde donc forcément une part de rancune envers le Gouvernement, elle l'imagine difficilement ne pas vouloir se venger. Pour l'instant, elle n'a pas de véritable moyen de l'évincer du pacte, mais l'idée l'obnubile. Le rouquin lui a subtilement fait comprendre qu'elle le payerait cher en cas de mauvais rapport, après qu'elle ait éraflé ses nerfs avec ses insinuations, mais elle n'est pas du genre à se laisser impressionner. Rivka en sait bien trop sur l'irlandais pour son propre bien.
       

       

       
les petits trucs en plus


       
L'avatar est négociable, pour un homme dans la même tranche d'âge. L'âge pourra être modifié en conséquence. Le pseudo doit être conservé mais un second prénom pourra être ajouté.

       
© Stain E. Greyjoy & Nymeria C. Grimes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Wildhunters   Ven 3 Mar - 18:14


« You can't fix yourself only by breaking someone else »



Aritza Belmonte
prise -➤ libre  - réservée


ft Rosario Dawson - Monica Bellucci - Thandie Newton  ━ négociable

© avengedinchains - © angel dust - © dakini


↳ Groupe :
Hellraisers
↳ Age :
De 40 à 50 ans selon la célébrité choisie
↳ Lieu de naissance :
Chili
↳ Métier :
Ancienne leader, reléguée au rang de chef de stockage. Elle gère la gestion des ressources, toujours sous la surveillance d’un autre membre du groupe.
↳ Particularité :
Au choix
↳ Avis sur le Gouvernement :
Une part d'elle l'approuve, celle qui a été piétinée par les siens. La rancœur l'aveugle et la pousse à vouloir se ranger du côté de ce nouveau pouvoir. Sa fidélité envers la communauté mise à mal, Aritza se sent rejetée et la méfiance des siens l'insupporte. Le Gouvernement est un mal nécessaire. Une puissance qui l'attire et à laquelle elle rêve secrètement de s'allier.

orgueilleuse ☦ perfectionniste ☦ intuitive ☦ ingénieuse ☦ volcanique ☦ rancunière ☦ déterminée ☦ caractérielle ☦ manipulatrice ☦

la vie c'est comme une boite de chocolat


Native des recoins reculés du Chili, l’enfant d’une fratrie comptant déjà en ses rangs une jolie flopée de mômes. Huit gamins et leurs parents vivant dans une maison minuscule à flanc de montagne. Il y a du stéréotype dans son existence, l’image que ces gens qui se disent riches et civilisés se font des peuples plus ruraux perdus dans leurs montagnes à élever des lamas. Nuls lamas pour Aritza et sa famille, seulement la lutte pour pouvoir aller à l’école tous les matins, des heures de marches dans les landes désertiques qui ont forgés ses pieds et son caractère. La prendre pour une fleur fragile est une erreur, elle se rapproche plus du diamant impossible à briser. La pierre que l’on balance encore et encore et qui finit toujours pour retomber sur le crâne de celui qui l’a balancé. Elle a la rage au corps la petite chilienne. Quand sa mère meurt et que dans son sillage elle emporte deux de ses frères, la gamine s’insurge et tape du doigt sur ses livres d’école pour montrer à son père que le Chili c’est beau, mais qu’il y a mieux ailleurs. Bien mieux. La troupe se déplace, puisque c’est ce qu’ils sont, une troupe. Lentement, péniblement, la petite famille se traîne jusqu’au Pérou et se pose quelques années en Colombie. Ils s’improvisent marchands de tout et de rien. Satisfont les touristes avec leurs babioles supposées être typiques du pays. À l’école du marchandage et du mensonge avec un beau sourire collé aux lèvres, Aritza devient la première de sa classe. Charmante et charmeuse, elle offre aux touristes de quoi remplir leur valise, et elle, elle se remplit les poches avec leur argent. Le pactole amoncelé, la troupe se remet en route direction le Mexique avec cette fois l’objectif de se rendre de l’autre côté de la frontière. La famille s’agrandit, entraîne dans son sillage d’autres âmes en peine qui se joignent au joyeux bazar et, de marchands, la troupe se change en un regroupement d’artistes en tout genre. Multiples talents, fascinants et exotiques, ils prennent le temps de monter leur affaire au mieux et finissent alors par tenter leur chance de l’autre côté du mur peu de temps avant que le monde ne bascule.

Le groupe se produit en Californie, sous le soleil écrasant qui lui rappelle son Chili étouffant. Elle n’est plus seule Aritza, toujours entourée de deux frères qui sont devenus ses meilleurs amis. Rencontrés en Colombie, alors qu’elle fourrait sa main dans la poche du cadet, la brunette s’est alors retrouvée confrontée à plus doués qu’elle. Duo de charme et de choc qui rejoint immédiatement le groupe et en devient la pièce la plus précieuse. Son cœur de pierre s’entiche du plus jeune, Jésus, au point de l’épouser quelques mois plus tard. Fille du leader, la mort du père propulse Jésus à la tête du groupe qui se déplace une nouvelle fois jusqu’à s’installer au Nouveau-Mexique. Loin du reste du monde, les changements et les horreurs du nouveau Gouvernement sont des menaces dont ils préfèrent se tenir éloignés et pour ne pas avoir à souffrir de la dictature en place, ils se terrent. Aritza a bien d’autres soucis en tête que les problèmes des siens. Entiché par le pouvoir, la violence au corps, le leader se tourne vers sa femme allant jusqu’à la battre pour asseoir son autorité. Excessif et brutal, avec elle comme avec le reste du groupe, les mauvaises décisions s’enchaînent, mettent en danger la communauté au point de la faire se rapprocher de La Nouvelle-Orléans il y a deux ans. Avec l’aide de Gabriel, elle assassine son mari, dans l’espoir de prouver son attachement à la communauté. Aritza est détrônée, délaissée par les siens qui la considèrent comme une traître. Elle conserve une place au sein du groupe, mais ne parvient pas  à pardonner ce qui lui a été infligé en représailles de l’attitude son mari. L’orgueilleuse traîne les pieds, se plie aux tâches qui lui sont confiées mais n’accepte pas les décisions prises par celle qui l’a détrôné. Rendue amère et sujette à des sautes d’humeurs violentes depuis qu’elle est possédée par un parasite maléfique, Aritza est de plus en plus surveillée par ses compagnons, et doit faire preuve de contrôle pour ne pas laisser parler les envies assassines que la créature éveille en elle.


les copains d'abord

• GABRIEL BELMONTE ; ft jeffrey dean morgan
C'est en essayant de voler le cadet qu'Aritza a fait la rencontre de Gabriel. Frère aîné toujours derrière son petit frère, il a mis la chapardeuse en échec, la détroussant habilement de ses larcins précédents. La beauté du geste et la facilité avec laquelle il a été accompli a su charmer la demoiselle qui a eu tôt fait de présenter les deux frères à son père et leur tribu. Pour finalement les voir rejoindre toute la troupe dans leur errance. Gabriel ne voyait qu'elle, elle en revanche, n'avait d'yeux que pour le petit frère. Mort de jalousie le jour du mariage, il fait pourtant bonne figure et supporte les nouveaux époux, toujours présent pour son frère. Et plus encore pour sa belle-sœur. Cette passion aveugle le dévore, le blesse plus qu'il ne pense mais Gabriel s'efforce de l'ignorer, de se montrer présent pour Aritza malgré ses sentiments. Jusqu'à ce qu'elle commence à l'éviter, pour masquer les bleus et les blessures, parce qu'elle sait d'avance comment il réagira. La découverte entraîne l'assassinat du mari violent, ce mauvais leader qui n'aura fait que prendre des mauvaises décisions alors qu'il avait tout. Assistée de Gabriel, Aritza met un terme à son calvaire. Leur relation n'a pas changé depuis lors, aux yeux des autres du moins. La mort du mari aurait dû les pousser dans les bras l'un de l'autre, mais la situation n'est pas aussi simple. Gabriel est tiraillé par la culpabilité d'avoir tué son frère pour elle, devenir l'amant de la chilienne ne ferait que l'aggraver. Aritza brûle tout autant que lui de faire évoluer leur relation, mais elle redoute par-dessus tout de réitérer le même schéma et de se retrouver sous la coupe d'une brute à nouveau. Elle ne s'est pas libérée de ses chaînes pour s'en forger d'autres.
• LISBETH AMBERLY ; ft charlize theron
Elles n'ont jamais été très proches. Vivant dans le même groupe sans vraiment se côtoyer, s'adressant à peine la parole lorsqu'elles se retrouvaient dans la même pièce. Lisbeth a fait partie de ceux dont la voix a commencé à s'élever lorsque les mauvaises décisions du leader ont commencé à devenir légion. Considéré comme devenant trop dangereux, elle s'est efforcée de leur faire entendre raison, à Aritza et son mari. Sans succès. Envoyée en mission avec d'autres pour tenter de récupérer les vivres abandonnées dans une ville en ruine, c'est une horde de zombies qui les a accueillis à leur arrivée. Gravement blessée dans sa fuite, ramenée de justesse au campement, Lisbeth a malgré tout survécu. En sortant de sa convalescence, elle apprend la chute du leader devenu fou, et sa nomination pour occuper le rôle de bras droit auprès de la nouvelle leader, Maria, la tante d'Aritza. Elles ne sont jamais entendues mais depuis ce renversement de situation, Aritza ne rêve que d'une chose, reprendre sa place et éliminer Lisbeth. Elle se plie aux ordres qu'on lui donne, docile, mais rumine ses envies de vengeance dans un coin de sa tête, attendant le bon moment pour remettre cette odieuse arriviste à sa place. Lisbeth s'en méfie, consciente des représailles qui finiront par lui tomber dessus, aussi fait-elle en sorte de garder un œil sur Aritza. D'elle-même ou par l'intermédiaire de ceux qui ont eu aussi souffert des mauvaises décisions du couple.
• SASKIA AMBERLY ; ft alycia debnam-carey
Attentive depuis qu'elle n'est plus rien que la pauvre gestionnaire de la communauté, Aritza étudie et observe. Prépare méticuleusement les rouages de sa vengeance envers Lisbeth. L'atteindre là où c'est le plus douloureux pour pouvoir la faire chuter ensuite. Blesser l'adversaire pour le rendre faible, Aritza a bien compris que le point faible de l'actuelle leader, c'est sa fille. Mauvaise mère trop distante avec sa progéniture pour que cela ne soit pas pris pour de l'affection démesurée, la Chilienne a alors tourné ses plans vers Saskia. La jolie blonde en manque d'affection maternelle et qui fait pourtant tout pour ne pas avoir à faire à sa mère. Elles sont similaires dans leur caractère respectif, et si Aritza s'est d'abord heurtée à de la méfiance, elle a fini par se rapprocher de la jolie blonde. Confidente de ses heures de solitude, Aritza manipule et s'accapare la gamine rejetée. Lui offre l'attention qu'elle n'a jamais eue pour mieux la ranger dans le clan de ses alliés. Saskia s'est laissée avoir, charmée par la promesse de gouter à cette attention qui lui a fait défaut durant toute sa vie. Aveuglée par sa haine envers sa mère, elle n'a pas réalisé immédiatement les plans de la leader détrônée. Consciente qu'elle sert de pion pour faire ployer sa mère, Saskia se laisse faire, trop attachée à Aritza pour la rejeter totalement. Elle s'en méfie malgré tout, surveille l'évolution de ce lien étrange qui les unit. Tiraillée entre une mère qui l'a trop souvent ignorée et une autre amie qui ne s'intéresse à elle que par envie de se venger.


les petits trucs en plus


L'avatar est négociable, pour une brune crédible dans le rôle d'une sud-américaine de préférence et plus ou moins dans la même tranche d'âge. L'âge sera modifié en conséquence. Olga Kurylenko, Penelope Cruz et Lena Headey pourraient bien coller au rôle également. Le pseudo doit être conservé. mais un second prénom pourra être ajouté.

Lisbeth à l'antenne : Coucou toi, futur potentiel membre de notre communauté de frappés ! Si tu en es là, c'est que le personnage d'Aritza semble t'intéresser et je ne peux que t'encourager à tenter le coup avec la belle brune ! Tu seras sûr de t'amuser avec elle et je peux te promettre des rps explosifs entre nous ♥︎ Rejoins-nous vite !
       
© Stain E. Greyjoy


Dernière édition par MR BRIGHTSIDE le Sam 25 Mar - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Wildhunters   Ven 3 Mar - 18:33


« I got ice in my veins, blood in my eyes. Hate in my heart, love in my mind. »



Gabriel Belmonte
pris - ➤ libre - réservé


ft Jeffrey Dean Morgan - Javier Bardem - Pedro Pascal ━ négociable

© killer from a gang - rastamachine - Odistole


↳ Groupe :
Soulcrushers
↳ Age :
Entre 45 et 55 ans selon l'acteur choisi
↳ Lieu de naissance :
Bogotá, Colombie
↳ Métier :
Armurier. Il est en charge des armes de la communauté et de la fabrication des balles utilisées, des modèles uniques sortis de son esprit.
↳ Particularité :
Au choix.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Son avis est encore en phase de gestation. La violence du Gouvernement le fascine parce qu'elle fait écho à celle qu'il a dans la peau. S'il fut un temps où il était extrêmement attaché à la communauté, depuis l'assassinat de son frère, Gabriel s'en est éloigné. Il y reste fidèle par nostalgie, parce qu'il a appris à aimer ses membres. Il y reste surtout pour Aritza. Son avis dépend d'elle, et si elle venait à quitter le groupe pour rejoindre le Gouvernement, il la suivra.

sanguin ☦ habile ☦ spontané ☦ rude ☦ moqueur ☦ brutal ☦ minutieux ☦ inventif ☦ réaliste ☦ protecteur ☦ acharné ☦

la vie c'est comme une boite de chocolat


Il a grandi trop vite. La faute à un père enfermé derrière des barreaux depuis tout môme, laissant la mère avec ses deux marmots, dans la misère la plus affreuse. Gabriel, petit débrouillard a pris le rôle du paternel dans la maison, veillant sur son petit frère, Jésus,  du mieux qu’il le pouvait. Des envies de vie normale au cœur et la violence des rues sales collée aux pieds. Il a le sang chaud, celui qui se met à bouillir à la moindre contrariété, pour mieux s’enflammer et pousser à frapper. La cogne facile, les quenottes qui pètent et les yeux cernés de noir que l’on ramène fièrement à la maison. Il est l’instinct quand son frère est la raison, le cadet plus sage que son aîné, cette blague qui l’a toujours amusé. Les visites chez le paternel ont fini par devenir une option pour Gabriel, qui n’a jamais vraiment aimé son vieux. Il n’est qu’un nom sur un papier, l’autre moitié qui a permis de les façonner lui et son frère, mais la relation s’arrête là. Trop occupé de toute façon, à coller des raclées aux gamins du quartier ou à commencer à jouer au petit chimiste dans le fond du jardin terreux sous un soleil de plomb. Il n’y a que lorsqu’il se retrouve à mélanger des choses, en faire fondre d’autres, que la brute se calme et reste sage, fascinée par le pouvoir qu’elle possède sur la composition des choses. Il s’improvise alors dealer dans son quartier. Fournit les camés, tabasse ceux qui ne paient pas et invente des mondes dans ses cristaux et ses poudres qui se vendent à prix d’or.

Le début de la fin, quand un gros trafiquant lui tombe dessus et lui tend la pogne pour l’engager dans ses rangs. La petite frappe devient mafieux, gonfle le torse et joue des pectoraux pour asseoir son autorité nouvellement gagnée. Terreur du quartier qui profite de son nouveau boulot pour offrir une vie plus décente à sa pauvre mère et à son frère. Reconnu dans le milieu, respecté pour ses accès de violences réputés, Gabriel fait pourtant l’erreur de se croire au-dessus des lois et de tout le reste. Oublie qu’il n’est rien de plus que le pion d’une organisation bien plus grande que lui, et dans un accès de connerie pure, il dépense tout son argent dans une maison pour sa famille dans les quartiers huppés de Bogota, oubliant les frais qu’il doit aux mafieux qui l’emploie. Les embrouilles commencent à lui tomber dessus, ces rappels à l’ordre d’abord sympathique qui se changent en tabassage en règle pour bien imprimer la somme sur les bleus et les entailles. Dépassé par une situation qu’il n’avait pas prévue, la petite frappe décide de prendre la fuite. Suit les traces de son frère et se joint à la troupe de pseudo artiste venue s’installer quelque temps en ville. Il s’échappe de la mort certaine qui lui pendait au nez et passe la frontière en compagnie de son petit frère et d’Aritza, pour laquelle il a rapidement un faible. Jolie brune qui s’entiche du mauvais Belmonte, épouse le cadet sous les yeux de l’aîné médusé. Jaloux à en crever, il encaisse et accuse le coup, serre les dents et ravale ses envies de cogner son propre frangin. Les conséquences de son inconscience encore ancrées dans sa mémoire, Gabriel reste en retrait et assiste à la montée en puissance de Jésus qui se retrouve leader de la troupe quand tout le reste du monde s’effondre. Nouvelle entaille au tableau d’une fraternité battant de l’aile, les mauvaises décisions de la part du nouveau leader s’enchaîne et le propulse à chaque fois un peu plus vers sa perte. Il y participe lorsqu’il apprend les violences que Jésus fait subir à Aritza, les doutes qui se confirment à force de voir les plaies et autres bleus. Le supplice qui se répète à plusieurs reprises et qui lui fait voir rouge et avec l’aide de sa belle-sœur, il assassine le mari violent. Aveuglé par sa haine, il en oublie le lien du sang et ne réalise son erreur que bien des jours plus tard, lorsqu’il ne reste plus que lui et cette femme qu’il a toujours aimée.
       

       
les copains d'abord

• ARITZA BELMONTE ; ft rosario dawson
C'est en essayant de voler le cadet qu'Aritza a fait la rencontre de Gabriel. Frère aîné toujours derrière son petit frère, il a mis la chapardeuse en échec, la détroussant habilement de ses larcins précédents. La beauté du geste, et la facilité avec laquelle il a été accompli a su charmer la demoiselle qui a eu tôt fait de présenter les deux frères à son père et leur tribu. Pour finalement les voir rejoindre toute la troupe dans leur errance. Gabriel ne voyait qu'elle, elle en revanche, n'avait d'yeux que pour le petit frère. Mort de jalousie le jour du mariage, il fait pourtant bonne figure et supporte les nouveaux époux, toujours présent pour son frère. Et plus encore pour sa belle-sœur. Cette passion aveugle le dévore, le blesse plus qu'il ne pense mais Gabriel s'efforce de l'ignorer, de se montrer présent pour Aritza malgré ses sentiments. Jusqu'à ce qu'elle commence à l'éviter, pour masquer les bleus et les blessures, parce qu'elle sait d'avance comment il réagira. La découverte entraîne l'assassinat du mari violent, ce mauvais leader qui n'aura fait que prendre des mauvaises décisions alors qu'il avait tout. Assistée de Gabriel, Aritza met un terme à son calvaire. Leur relation n'a pas changé depuis lors, aux yeux des autres du moins. La mort du mari aurait dû les pousser dans les bras l'un de l'autre, mais la situation n'est pas aussi simple. Gabriel est tiraillé par la culpabilité d'avoir tué son frère pour elle, devenir l'amant de la chilienne ne ferait que l'aggraver. Aritza brûle tout autant que lui de faire évoluer leur relation, mais elle redoute par-dessus tout de réitérer le même schéma et de se retrouver sous la coupe d'une brute à nouveau. Elle ne s'est pas libérée de ses chaînes pour s'en forger d'autres.
• DIWALI LONGSHADOW ; ft zach mcgowan
C'est Gabriel qui l'a trouvé lors d'un raid. À moitié mort, il l'a traqué avec d'autres membres de la communauté en pensant qu'il s'agissait d'un animal, avant de réaliser qu'il n'était qu'un homme grièvement blessé. Ils l'ont ramené sur le camp, l'ont remis sur pied. Une forte relation de confiance s'est par la suite tissée entre les deux. Gabriel a tout fait pour qu'il puisse rester dans le groupe, l'a pris sous son aile. Leur lien presque paternel s'est pourtant dégradé lorsque le colombien a tué Jésus, son frère et leur chef. Diwali a assisté à la scène de meurtre et par loyauté, il a accepté de ne pas parler aux autres de l'implication de Gabriel. Depuis, la froideur et la rancœur sont toutefois de mise. S'il tient toujours aussi fort à lui, le chasseur n'apprécie pas d'avoir dû mentir. Tout comme il déteste le fait que le règlement de comptes ait eu lieu en traitre, et se soit soldé par un résultat si extrême. Gabriel a perdu une part importante de son estime et il reste convaincu que les évènements auraient pu emprunter un tournant moins tragique si la décision ne s'était pas prise de manière isolée. La situation affecte cruellement l'armurier, qui a l'impression de perdre celui qu'il considérait comme son propre fils. Voir le cherokee se rapprocher du nouveau bras-droit de la communauté, Leslie, est vécu par lui comme une trahison et s'il s'efforce de se tenir à l'écart pour l'instant, l'entente précaire pourrait bien finir par dégénérer.
• NYMERIA C. GRIMES ; ft eva green
Désireux de faire mûrir son opinion envers le Gouvernement susceptible d’accueillir sa communauté, Gabriel cherche à entrer officieusement en contact avec un proche des hauts placés qui semblent prêts à leur proposer un marché. C'est sur Nymeria qu'il jette son dévolu, devinant ses fonctions au sein de l'autorité en place. Grâce à elle, il entend bien récolter assez d'informations pour se forger un avis construit et définitif sur leurs hôtes. Bien décidé à négocier un tout autre pacte pour lui et Aritza, leur réservant une place de choix le moment venu et leur permettant d'échapper à la communauté. Mais pas question de se jeter dans la gueule du loup sans précaution et c'est ce que la chirurgienne militaire représente. Mais la brune est loin d'être docile et Gabriel a dû user de bien des ressources pour la forcer à coopérer. Même les plus malsaines. Chantage incessant pour la sorcière qui se voit désormais contrainte de jouer sur deux tableaux, en plus de la dualité qu'elle endurait déjà jusque là. Ce que l'on appelle communément une taupe. Une autre épée de Damoclès qui la menace. Gabriel, lui, se satisfait de pouvoir compter sur cette source qu'il espère inépuisable, fiable et surtout efficace. Auquel cas il se verrait dans l'obligation de sévir. Déjà impatient d'entendre ce que l'irlandaise va lui rapporter.
       

       

       
les petits trucs en plus


       
L'avatar est négociable, pour un brun de préférence et dans la même tranche d'âge. L'âge pourra être modifié en conséquence. Le pseudo doit être conservé mais un second prénom pourra être ajouté.

       
© Stain E. Greyjoy & Nymeria C. Grimes & Vittoria K. Bathory

       


Dernière édition par MR BRIGHTSIDE le Sam 25 Mar - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Wildhunters   Ven 3 Mar - 18:45


« Out of suffering have emerged the strongest souls, the most massive characters are seared with scars »



Diwali Longshadow
pris -  ➤ libre  - réservé


ft Zach McGowan - Josh Hartnett - Willy Cartier ━ négociable

© lux aeterna


↳ Groupe :
Nightkeepers
↳ Age :
Entre 28 et 35 ans selon la célébrité choisie
↳ Lieu de naissance :
Réserve Cherokee, Oklahoma
↳ Métier :
Chef des chasseurs. Guérisseur également, sa magie et ses connaissances en herbologie lui permettent de créer des médicaments, potions et autres poisons.
↳ Particularité :
De nombreuses cicatrices ornent sa peau, vestiges du passage à tabac qu'il a subi par un petit groupe de sa tribu. Elles sont une honte mais aussi une fierté, les trésors d'un guerrier qui a lutté pour survivre.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Il ne l'apprécie pas, mais le supporte du moment qu'il peut continuer à vivre sa vie sans être dérangé. Depuis son enfance, il a appris à vivre écrasé par d'autres, enfermé dans un coin sans pouvoir véritablement en sortir au risque de passer pour un marginal. Ce que peut faire le Gouvernement aux habitants de La Nouvelle-Orléans ne le regarde pas. Par contre, s'il venait à s'en prendre aux siens, à ceux de la communauté, Diwali ne resterait pas sans rien faire. Pour lui, les membres du groupe sont sacrés, une famille pour laquelle il serait prêt à tout si elle venait à être menacée.

téméraire ☦ sarcastique ☦ loyal ☦ agressif ☦ volontaire ☦ malin ☦ sauvage ☦ redoutable ☦ solitaire ☦ peu loquace ☦

la vie c'est comme une boite de chocolat


Enfant de toute une tribu, le sang des natifs dans les veines. Il a passé sa vie dans la réserve qui l’a vu naître, à marcher sur les pas de ses ancêtres. Il est pourtant le fruit de la romance entre un blanc et une native, le mélange qui fait tâche et que les siens ont vu d’un mauvais œil les premiers temps. Il a passé le début de sa vie à apprendre leurs coutumes et ce savoir ancestral qui se transmet à chaque nouvelle génération. Petit sauvage qui a rapidement fini par aimer la terre et respecter les produits qu’elle offre aux hommes. Patauger dans l’eau froide des hivers rudes pour pêcher de ses petites mains les poissons frétillants, attendre sous le couvert des arbres le passage des biches pour décocher ses flèches. Amoureux de sa vie au milieu des siens, il n’a jamais imaginé quitter sa réserve. Pour se bousiller les poumons avec les nuisances urbaines, vivre dans une ville hurlante où la nature n’existe plus vraiment, ces rêves d’évasion n’ont jamais été les siens. Digne représentant de sa tribu malgré son métissage, il gagne le respect des anciens lors du rituel de passage faisant entrer les hommes de la tribu dans l’âge adulte. Lui apprenant le véritable sens du sacrifice et du dépassement. La force de l’esprit qui se couple à la force physique pour rendre l’être indestructible. Cette magie venue de la terre qui coule dans ses veines, faisant de lui ce que les siens appellent Chaman, ou plus communément un sorcier pour les autres. Il devient le petit stagiaire du shérif de la réserve, pour finalement prendre le rôle d’adjoint quelques années plus tard. Il a vingt ans, et vient de trouver sa voie, s’épanouit à garantir la sécurité des siens sans quitter son petit monde.

Les ennuis lui tombent dessus sans qu’il ne s’y attende vraiment. Le conflit qui oppose les habitants de la ville voisine à un groupe de sa réserve, ceux que l’on évite mais que l’on surveille des deux yeux parce que l’on sait qu’ils sont dangereux. Et qu’un jour, ils finiront par commettre le pire. Une fusillade en ville qui cause la mort d’une petite flic, et engendre une vendetta folle entre les forces de l’ordre et le gang. Le choix est cornélien, le tiraille entre les siens et les autres, cette moitié de sang qui coule dans ses veines. Pour ce choix qu’il ne pourra pas prendre, il sera considéré comme l’ennemi par les membres du gang, ceux qui furent des amis pendant l’enfance iront jusqu’à le démolir en beauté lorsque le conflit atteindra son apogée. En état critique, le corps fracassé est abandonné sur le bas-côté d’une route de campagne. Laissé pour mort, Diwali doit sa survie à sa volonté, la rage au ventre et ses connaissances médicales. À moitié vivant, il se met en route laborieusement pour essayer de trouver de l’aide, son couteau de chasse en unique défense. C’est le hasard qui pousse sa route à croiser celle de la troupe. Au milieu d’un raid, l’animal blessé que l’on prend en chasse avant de se rendre compte qu’il s’agit d’un être humain mal en point. Remis de ses blessures, l’indien esseulé a rapidement trouvé sa place au sein de la communauté, ses talents pour la survie et la traque l’ont hissé au rang de chef des chasseurs. Sa magie lui offrant l’occasion de créer potions et autres mélanges utiles à la vie en communauté, le mage qui soigne et qui nourrit sa nouvelle tribu. Il ne reviendrait en arrière pour rien au monde, même si son peuple lui manque parfois, l’ours bourru se complait dans les rangs de sa nouvelle famille. Sa loyauté acquise jusqu’à sa mort, il les suivra jusqu’au bout sans hésiter.

les copains d'abord

• SASKIA AMBERLY ; ft alycia debnam-carey
Deux fortes têtes qui se retrouvent à cohabiter. Entre Saskia et Diwali, le courant n'est pas passé immédiatement. Trop similaires pour s'entendre, juste bons à ne pas se parler, et quand ils se retrouvaient contraint de le faire, les discussions restaient glaciales, acerbes. Petite emmerdeuse que le chasseur a appris à supporter avec le temps, pour finalement s'y attacher plus qu'il ne pouvait le penser. Il ne le montre pas, fait preuve de cette distance qu'il applique avec tout le monde mais lorsqu'ils se retrouvent seuls, les masques tombent. D'ennemis, ils sont devenus amants, sauvages et passionnés. Ils ont des sentiments l'un pour l'autre, c'est indéniable, mais ne savent pas fonctionner autrement qu'en blessant l'autre. Ce besoin constant d'être mauvais avec l'autre, pour mieux venir se briser contre leurs peaux enflammées une fois seuls. Ils se détruisent mais plus ils le font, plus ils ont besoin l'un de l'autre. C'est viscéral, indéniable.
• GABRIEL BELMONTE ; ft jeffrey dean morgan
C'est Gabriel qui l'a trouvé lors d'un raid. À moitié mort, il l'a traqué avec d'autres membres de la communauté en pensant qu'il s'agissait d'un animal, avant de réaliser qu'il n'était qu'un homme grièvement blessé. Ils l'ont ramené sur le camp, l'ont remis sur pied. Une forte relation de confiance s'est par la suite tissée entre les deux. Gabriel a tout fait pour qu'il puisse rester dans le groupe, l'a pris sous son aile. Leur lien presque paternel s'est pourtant dégradé lorsque le colombien a tué Jésus, son frère et leur chef. Diwali a assisté à la scène de meurtre et par loyauté, il a accepté de ne pas parler aux autres de l'implication de Gabriel. Depuis, la froideur et la rancœur sont toutefois de mise. S'il tient toujours aussi fort à lui, le chasseur n'apprécie pas d'avoir dû mentir. Tout comme il déteste le fait que le règlement de comptes ait eu lieu en traitre, et se soit soldé par un résultat si extrême. Gabriel a perdu une part importante de son estime et il reste convaincu que les évènements auraient pu emprunter un tournant moins tragique si la décision ne s'était pas prise de manière isolée. La situation affecte cruellement l'armurier, qui a l'impression de perdre celui qu'il considérait comme son propre fils. Voir le cherokee se rapprocher du nouveau bras-droit de la communauté est vécu par lui comme une trahison et s'il s'efforce de se tenir à l'écart pour l'instant, l'entente précaire pourrait bien finir par dégénérer.
• LESLIE MACLEAN ; ft toby stephens
Le lien s'est forgé autour d'un secret, celui qui a un jour poussé Leslie à demander de l'aide à Diwali. Le guérisseur et ses connaissances pour tenter de palier à la menace de pénurie qui allait finir par frapper. Dépisté positif peu de temps avec son exil, sous traitement intensif même hors des murs, Leslie a rapidement compris qu'il allait devoir trouver une autre solution pour continuer sa médication. À contre cœur, la honte au ventre, il a avoué à demi-mot ce qui le ronge à un Diwali étonnamment compréhensif et prompt à aider ce frère en difficulté. Sans véritable contre-partie, seulement le silence du guérisseur et la confiance qui s'accorde au gré des entrevues. Il est certainement le seul dans la communauté en qui Leslie a réellement confiance, sans entraves ni arrière-pensées. L'amitié sincère commence pourtant à être entachée, les rencontres devenant plus houleuses à mesure que Diwali tente de convaincre son ami de s'ouvrir, et de parler de son mal au médecin du groupe. Refus catégorique et rejet violent sont les seules réponses d'un Leslie qui se braque, quitte à faire mal. Le guérisseur et sa magie font face à une impasse, inapte à soigner comme il le souhaiterait un mal trop puissant pour être terrassé. Trop loyal envers le bras-droit de la leader, Diwali ne peut se résoudre à le trahir malgré l'envie qui lui gratte la langue à chaque fois qu'il se retrouve en compagnie du médecin du groupe. Un mal pour un bien, qui signerait très certainement la fin de cette amitié, sincère et importante pour tous les deux.
• ITZAL MACARO ; ft jason momoa
Itzal est un daybreaker, un voleur d’énergie, un moins que rien pour le Gouvernement. Un candidat idéal pour aller se charger du sale boulot; à savoir aller jouer les nettoyeurs aux alentours de la Nouvelle Orléans. Sa perte n’en serait pas vraiment une pour les tyrans qui gouvernent la société. D’ailleurs, il n’y a pas si longtemps que ça, Itzal a vu la Mort de près. De si près qu’il aurait juré avoir pu l’effleurer. Pourtant l’homme est robuste mais l’homme s’est fait piégé par un monstre plus coriace qu’il ne l’aurait pensé. Dans son affrontement avec la bête, le nettoyeur s’est ouvert le bras. Une blessure qui le poussa à fuir son adversaire. Errant aux abords de la ville, ce fut Diwali qui croisa la route de l’homme blessé. Le guérisseur, perplexe, fut confronté à un dilemme. Fallait-il tuer cet homme ? Après tout il l’avait vu, il y avait un risque qu’il se doute qu’il n’était pas seul. Un risque qu’il découvre la communauté. Itzal affaibli par sa blessure cru voir sa fin une seconde fois dans les yeux de cet inconnu. Et pourtant… Bien que ce ne soit pas dans ses habitudes, le guérisseur décida de soigner l’étranger. En contrepartie, Itzal promit de ne rien révéler. De faire comme s’il ne l’avait jamais croisé. De son côté Diwali se garde bien de révéler aux autres membres de la communauté sa mésaventure. Auquel cas il risquerait d’avoir de sérieux problèmes. A croire que toutes ces années passées dans la nature n’ont pas totalement effacé l’humanité du sorcier.
       

       

       
les petits trucs en plus


       
L'avatar est négociable, pour un brun crédible dans ce rôle de préférence et dans la même tranche d'âge. N'hésitez pas à proposer. L'âge pourra être modifié en conséquence. Le pseudo doit être conservé mais un second prénom pourra être ajouté.

Leslie à l'antenne : Hellow petit curieux. Si tu es arrivé jusqu'ici, c'est que le petit t'a tapé dans l'oeil. Si c'est le cas, arrête de lire et clique de suite sur "s'enregistrer". Non ? Bon, je continue alors. Diwali c'est la classe à l'état brut, le bonhomme sur qui on peut compter et qui en impose dans ce qu'il fait. Le calme avant la tempête, sous ses airs de gentil nounours, le chasseur du groupe a la lame aiguisée et la liberté sauvage dans les veines. Ce sera un véritable plaisir de t'accueillir dans notre jolie maison avec ce petiot qui dépote sec, et je serais plus que ravie de pouvoir exploiter notre lien qui promet plein de belles choses, du feels et des disputes explosives. Du fun en barre de cacahuète ♥

       
© Stain E. Greyjoy & Nymeria C. Grimes & Violet C. Forester

       


Dernière édition par MR BRIGHTSIDE le Sam 25 Mar - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 824
↳ Points : 273
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 25
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Wildhunters   Sam 4 Mar - 1:09


« Smile, because it confuses people. Because it's easier than explaining what is killing you inside. »



Saskia Amberly
➤ prise - libre - réservée


ft Alicia Vikander ━ négociable

© SWAN



↳ Groupe :
Skinchangers
↳ Age :
25 ans physiquement, 143 ans réellement
↳ Forme animale :
Au choix, mais un prédateur serait l'idéal.
↳ Lieu de naissance :
Hambourg, Allemagne
↳ Métier :
Elle supervise les cultures et les récoltes de la communauté. Agricultrice survoltée, l'hyperactive qui s'agite en tous sens.  
↳ Particularité :
Au choix
↳ Avis sur le Gouvernement :
Elle qui a vécu jusqu'à lors hors des murs, son avis est encore incertain bien qu'elle penche du côté de ceux qui sont pour. Il l'intrigue, elle adore et admire la violence qu'il utilise pour asseoir son pouvoir. Elle l'envie, curieuse qui flâne du côté des puissants et qui se persuade que les rejoindre serait sûrement la meilleure chose pour elle.

rancunière ☦ pétillante ☦ hyperactive ☦ sauvage ☦ casse-cou ☦ impétueuse ☦ tendre ☦ enjôleuse ☦ brisée ☦ caractérielle ☦ violente

la vie c'est comme une boite de chocolat


Jolie poupée que l’on range sur une étagère sans lui accorder un regard. Et elle qui fait tout pour qu’on la regarde, qu’on l’aime tout simplement. Progéniture arrivée par hasard, la déception quand on s’attend à avoir un fils et pas une jolie petite blondinette. Elle s’est tournée vers sa mère pour obtenir son affection, elle n’a obtenu que de la froideur. Saskia a grandi dans l’ombre de sa génitrice, cette femme qu’elle a considérée comme un modèle à suivre dès l’enfance malgré son manque évident de tendresse. Elle en a souffert, au point de se sentir mal dans sa peau. Petite princesse qui a rapidement appris à délaisser les rubans et les jupons pour se forger une image moins lisse, préférant la compagnie des garçons d’étages plutôt que de ces petits bonhommes trop propres sur eux, tirer les couettes des autres petites filles plutôt que de jouer à la poupée. Saska l’indomptable, qui en a fait voir de toutes les couleurs à ses précepteurs et ses gouvernantes. Petite furie dans une demeure de porcelaine, rappelée à l’ordre par un père absent et ignorée de sa mère. Elle s’est essayée aux bras tendus dans l’attente d’une étreinte, aux bêtises en tout genre pour obtenir ne serait-ce qu’une punition. Rien, alors elle a fini par changer de tactique et se mettre à détester cette mère froide et distante. L’admirer tout en souhaitant la voir s’étouffer avec son arrogance.

On la promet à un noble qu’elle n’a jamais vu, qu’elle n’aimera pas elle en est certaine et qui se trouve avoir le double de son âge. Mâter la furie par les exigences de son rang et de son père qui la vend sans réfléchir. La promesse de cet éloignement soudain éveille l’intérêt de sa mère qui par peur de perdre cette fille pourtant invisible à ses yeux la maudit et scelle leurs deux âmes. Saskia qui se retrouve enchaînée aux humeurs de la lune, l’animal sauvage sous sa peau qui la domine et lui offre cette liberté qu’elle n’a jamais eue. Elle ne se mariera pas, mais se retrouvera enfermée dans une cellule capitonnée dans un asile psychiatrique aux méthodes douteuses. Désorientée, perdue, la nouvelle métamorphe laisse son instinct sauvage prendre le pas sur son humanité, se montre violente envers ses soigneurs. Jusqu’au jour où l’animal la dévore totalement, la mort de sa mère l’enfermant dans la peau de la bête. Elle parvient à s’échapper de justesse, erre et se terre loin de cette humanité qui l’aura trop faite souffrir. Assassine qui se complait dans la destruction et la traque, la mort des pauvres humains qui se dresseront sur sa route. L’animal sanguinaire laisse des traînées de sang derrière lui, la pupille brûlante d’un plaisir malsain.

Sa forme humaine ne lui sera rendue que des années plus tard. Une renaissance dans un monde qu’elle a vu changer mais qu’elle ne connait plus. Petite sauvage solitaire qui se retrouve à devoir réapprendre à vivre avec son humanité perdue, à survivre dans un monde chaotique. Débrouillarde, elle se spécialise dans l’extermination des rôdeurs qui passent à portée de mains, l’appel du sang continuant de se ruer dans ses veines. C’est par un sanglant hasard qu’elle finit par croiser la route de trappeurs qui la mènent à leur communauté de survivants pour qu’elle réponde de ses actes. Coupable d’avoir assassiné l’un de leurs, Saskia se retrouve alors devant le leader de ce groupe étrange. Elle se croyait orpheline et voilà qu’elle retrouve face à sa mère. Fidèle à elle-même, presque incapable de reconnaître sa fille. Toujours meurtrie, Saskia reprend le rôle de Lisbeth et se montre affreusement distante, ignore celle qui lui a donné la vie. Fait saigner son cœur quand elle meurt d’envie de la retrouver et de tout recommencer. Rancunière, cette jolie blonde.
     

     
les copains d'abord

• LISBETH AMBERLY ; ft charlize theron
Lisbeth n'a jamais rien eu de la mère de l'année. Saskia n'a jamais pu se targuer d'être une fille exemplaire. L'absence de d'instinct maternelle a poussé les deux femmes à s'éloigner l'une de l'autre. D'aussi loin qu'elle se souvienne, Saskia a grandi seule, à guetter la présence de sa mère, un sourire, un regard dans sa direction. Elle l'impressionne cette femme au caractère fort, lui a servi de modèle durant toute sa jeunesse malgré sa peine et cette haine sourde qui n'a eu de cesse de grandir avec elle. Pour atteindre son apogée lorsque Lisbeth a fait le choix de s'intéresser à sa progéniture, l'enchaîner à elle par égoïsme et par jalousie pour ne pas la perdre. Elle lui en veut, Saskia, à en crever. Ne parvient pas à accepter ce que sa mère a pu faire d'elle, ce monstre qui se retrouve enchaîné aux caprices de la lune. Depuis qu'elles sont contraintes de vivre ensemble au sein de la communauté, les deux femmes s'évitent. Si Saskia ne veut pas entendre parler de sa mère, elle ne peut malgré tout pas s'empêcher de vouloir la rendre fière. Tiraillée entre sa rancœur et son besoin d'affection, la gamine essaie discrètement d'attirer l'attention. Lisbeth, elle, se sent perdue face à cette jeune femme qui n'a plus rien de la gamine qu'elle a vu grandir. Mauvaise mère qui ne sait pas comment se racheter, se rapprocher de sa propre fille, alors elle se fait comme avec les autres, elle contrôle et dirige, avec l'espoir qu'elle se rendra compte que c'est là, sa manière d'aimer.
• DIWALI LONGSHADOW ; ft zach mcgowan
Deux fortes têtes qui se retrouvent à cohabiter. Entre Saskia et Diwali, le courant n'est pas passé de suite. Trop similaires pour s'entendre, juste bons à ne pas se parler, et quand ils se retrouvaient contraint de le faire, les discussions restaient glaciales, acerbes. Petite emmerdeuse que le chasseur a appris à supporter avec le temps, pour finalement s'y attacher plus qu'il ne pouvait le penser. Il ne le montre pas, fait preuve de cette distance qu'il applique avec tout le monde mais lorsqu'ils se retrouvent seuls, les masques tombent. D'ennemis, ils sont devenus amants, sauvages et passionnés. Ils ont des sentiments l'un pour l'autre, c'est indéniable, mais ne savent pas fonctionner autrement qu'en blessant l'autre. Ce besoin de constant d'être mauvais avec l'autre, pour mieux venir se briser contre leurs peaux enflammées une fois seuls. Ils se détruisent mais plus ils le font, plus ils ont besoin l'un de l'autre. C'est viscéral, indéniable.
• ARITZA BELMONTE ; ft rosario dawson
Attentive depuis qu'elle n'est plus rien que la pauvre gestionnaire de la communauté, Aritza étudie et observe. Prépare méticuleusement les rouages de sa vengeance envers Lisbeth. L'atteindre là où c'est le plus douloureux pour pouvoir la faire chuter ensuite. Blesser l'adversaire pour le rendre faible, Aritza a bien compris que le point faible de l'actuelle leader, c'est sa fille. Mauvaise mère trop distante avec sa progéniture pour que cela ne soit pas pris pour de l'affection démesurée, la Chilienne a alors tourné ses plans vers Saskia. La jolie blonde en manque d'affection maternelle et qui fait pourtant tout pour ne pas avoir à faire à sa mère. Elles sont similaires dans leur caractère respectif, et si Aritza s'est d'abord heurter à de la méfiance, elle a fini par se rapprocher de la jolie blonde. Confidente de ses heures de solitude, Aritza manipule et s'accapare la gamine rejetée. Lui offre l'attention qu'elle n'a jamais eue pour mieux la ranger dans le clan de ses alliés. Saskia s'est laissée avoir, charmée par la promesse de gouter à cette attention qui lui a fait défaut durant toute sa vie. Aveuglée par sa haine envers sa mère, elle n'a pas réalisé immédiatement les plans de la leader détrônée. Consciente qu'elle sert de pion pour faire ployer sa mère, Saskia se laisse faire, trop attachée à Aritza pour la rejeter totalement. Elle s'en méfie malgré tout, surveille l'évolution de ce lien étrange qui les unit. Tiraillée entre une mère qui l'a trop souvent ignoré et une autre amie qui ne s'intéresse à elle que par envie de se venger.
• LESLIE MACLEAN ; ft toby stephens
Gamine de cette associée autoritaire, aussi effrontée que sa mère. La relation est aussi chaotique avec l'une qu'avec l'autre. Saskia et son rejet de l'autorité, Leslie dont les nerfs se bousillent à chaque fois qu'elle refuse les ordres. Les échanges sont houleux entre le bras-droit et la jeune agricultrice. Dissimulent une tendresse grandissante dans le cœur de l'aîné, touché par la détresse de la gamine ignorée. Elans paternalistes qui lui donnent l'impression d'être important, de renouer avec ce qu'il a perdu. L'étrange lien qui se renforce lorsque le secret s'invite, le plan macabre du bras-droit qui se révèle à la gamine qui fourre son nez où elle ne devrait pas. Petites oreilles qui traînent et perçoivent les échos d’une drôle de discussion entre Leslie et un autre agriculteur. La petite qui ne peut s’empêcher de se mêler à l’affaire, insolente. Il était à l'origine de l'idée, celle de nourrir les animaux qui iront un jour remplir les ventres derrière les murs de la ville avec des zombies pour s'épargner la perte de denrées importantes. Elle l'aide à mettre son plan en action, curieuse qui s'entiche de la tâche. Pour le côté ludique de la chose, observer l'évolution des bêtes face à ce nouveau régime et les conséquences. Pour la seule idée de faire quelque chose dans le dos de sa mère, et imaginer sa réaction le jour où elle apprendra que sa fille s'est alliée à son ennemi. Elle le respecte, malgré ses élans de désobéissances et sa fougue. Indocile qui lui est loyale pourtant, malgré son besoin constant de lui tenir tête. Saskia le considère un peu comme ce père qu'elle n'a pas vraiment eu et qui comble les vides et les manques dans sa poitrine de petite fille trop souvent délaissée. La confiance est fragile, se renforce à chaque moment touchant de complicité entre eux pour mieux faiblir lorsque les caractères volcaniques se réveillent et s'explosent à la gueule.
     

     

     
les petits trucs en plus


     
L'avatar est négociable, pour une jeune femme dans la même tranche d'âge obligatoirement. N'hésitez pas à proposer, le tout est qu'il corresponde au personnage. L'âge pourra être modifié en conséquence. Le pseudo doit être conservé mais un second prénom pourra être ajouté. 

Leslie à l'antenne : Si tu es arrivé jusqu'ici, c'est qu'elle te fait de l'oeil la petiote. Parce qu'elle a un potentiel pas possible, cette boule de nerfs avec son caractère bien trempé, ses élans de violence incontrôlés et son besoin récurrent de faire tourner les autres en bourrique. Elle est parfaite, elle est pleine de paradoxes et pleine de perspectives d'évolutions. Avec elle, s'ennuyer n'est tout juste pas d'actualité. Si tu la prends, je te promet des rps plein de feels, des câlins à foison et des rebondissements à la pelle. Obligé que tu seras bien avec cette petiote, que tu trouveras plein de liens et que te sentiras comme à la maison ♥ Alors hop, on hésite plus et on va cliquer là-haut sur "S'enregistrer". Que je puisse te kidnapper de suite pour un rp et envahir ta boite mp pour commencer à comploter pour embêter dans les règles notre adorable Lisbeth **

Lisbeth à l'antenne : Alors comme ça c'est moi qu'on veut embêter heiin ? Hum hum. Je ne peux que t'encourager, dans ce cas ! La relation entre Lisbeth et Saskia est compliquée au possible alors si tu aimes ce genre de liens tordu et ouvert à de nombreuses évolutions, le personnage est fait pour toi ! Inscris-toi vite qu'on puisse s'organiser des échanges explosifs et houleux, de quoi bien se triturer les nerfs et l'esprit ** Impossible de t'ennuyer avec cette petite, ça c'est sûr ! Elle regorge d'inventivité pour faire tourner sa mère en bourrique, et réciproquement d'ailleurs ! Tout ce qu'on aime ! Alors à très vite j'espère ♥︎ 

© Stain E. Greyjoy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte
 

Wildhunters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Second Chapter :: The Reaping :: Prédéfinis-