AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What the Night discloses • Kenneth&Persephone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 502
↳ Points : 346
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
MIIA - DYNASTY
Sleeping At Last - Saturn
Lea Michele - Love Is Alive
Florence + The Machine - Too Much Is Never Enough
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets."
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: What the Night discloses • Kenneth&Persephone   Dim 24 Sep - 16:20





Kenneth x Persephone
What the Night discloses...

Après un grand soupir, Blondie se décidait finalement à parler. Un sourire se dessina sur mon visage, dans l'ombre. J'étais satisfait. Finalement, j'obtenais ce que je voulais. Je l'écoutais attentivement, ne manquant pas une miette de son récit. Si j'avais eu du pop-corn, je n'aurais pas hésité à me régaler, gâtant mon estomac en plus de mes oreilles. Néanmoins, ce qu'elle me confiait n'était ni amusant ni réjouissant. Que voulait-elle dire lorsqu'elle employait les mots prendre possession des gens ? Je retenais également les mots force de persuasion. Etait-ce une sorte de pouvoir ou bien était-il simplement extrêmement doué ? J'étais curieux. J'observais les pupilles de Blondie. Elle ne mentait pas. Bien au contraire, elle semblait même contrariée par les faits qu'elle m'exposait. Je fus captivé. Si seulement j'avais pu avoir ce type de capacité, tout aurait été bien plus facile. Plus besoin de m'épuiser à manipuler, menacer et contrôler les gens autour de moi après les avoir coincés. Plus de limite. Bien plus de facilité. Je pourrais obtenir tout ce que je voulais juste en claquant des doigts. Que ce Jehan était gâté. Je devrais peut-être me pencher plus en détails sur cette capacité exceptionnelle...

Blondie s'était figée dans son discours et lorsque je sentis ses yeux se poser sur moi, je croisais son regard. Je la détaillais. Pourquoi s'arrêtait-elle ? Ca m'intéressait. Je la vis balayer ses propres paroles d'un geste de main et je laissais mes yeux suivre son geste avant qu'ils ne se fixent à nouveau sur ses pupilles. Nous n'allions plus parler de sa capacité exceptionnelle ?

Nous arrivions finalement au sujet important, tout du moins pour elle, parce qu'à vrai dire, la vie de la personne que Jehan menaçait m'importait peu. Ce sentiment d'impuissance qu'elle ressentait ne m'était pas inconnu. J'avais ruiné ses chances de la laisser reprendre le dessus. Mais comment aurais-je pu le deviner ? Pas que je ressentais une quelconque culpabilité, néanmoins je me dis que si j'avais su, je l'aurais probablement laissée faire. Jehan était un danger pour la Nouvelle-Orléans, dans sa globalité, et donc par conséquent pour mes proches et moi-même dans le processus. Si un homme possédait vraiment la capacité de contrôler la volonté des gens, il était mieux sous terre, enterré, mort ou vivant ; bien que, pouvoir le tuer aussi facilement le rendait bien plus vulnérable à mes yeux. Si ce n'était pas ce soir, elle pourrait le tuer demain ? Ou après demain ? Je l'espérais. Ses mots me ramenèrent à elle. Satisfait ? Oui, en quelque sorte.

Qui menace-t-il ?

J'aurais peut-être dû rester en dehors de ça, me contenter des réponses qu'elle m'avait déjà apportées, mais vous connaissiez le piège ; une réponse amenait une nouvelle question, et ainsi de suite.

Je ne suis pas sûr que ton plan fut une seule seconde viable, mais je ne vais pas te contredire. S'il est réellement aussi aisé de le tuer, tu auras d'autres occasions. Et je ne me mettrai pas sur ton chemin cette fois-ci.

Cela ne voudrait pas dire que je l'aiderais. Juste, que si je la vois effectivement réussir à coller une lame dans le dos de cet homme, je fermerais les yeux, même si je doutais que cela arrive un jour.

Je te trouve néanmoins bien naïve. Même un sourd-muet t'aurait vue et entendue arriver.

Loin de moi l'idée de lui faire la morale ou de lui donner une leçon. Je ressentais pourtant le besoin de lui dire ma façon de penser, que cela l'intéresse ou non.

Tu vas tout simplement mettre ta vie en danger, ajoutais-je alors.

Bien évidemment, si j'avais été à sa place, j'aurais fait exactement la même chose. Je me serais battu. Mais peut-être pas de manière aussi inconsidérée.

Mais peu importe, tu es libre de partir, lançais-je simplement, accompagnant mes paroles d'un geste de la main vers l'une des sorties de la ruelle sombre dans laquelle nous avions trouvé refuge. Je ne te retiens pas plus, mais essaie quand même de rester en vie trésor. Arrête de te croire plus maline que les autres, et plus encore lorsque cela concerne cet homme qui semble peu enclin à plaisanter.

Je ne pouvais pas l'aider dans sa vendetta. Il n'y avait rien que je pouvais faire pour elle, à part la laisser partir, en espérant qu'elle réfléchisse davantage aux conséquences que ses actes pourraient avoir. Est-ce que je cherchais, inconsciemment, à la protéger ? Sans aucun doute. Et lorsque je laissais Blondie lentement quitter mon esprit, autre chose en prit possession. Brusquement, je la retenais vaguement d'un geste de la main, alors qu'une nouvelle question arrivait sans prévenir dans mon esprit.

Une dernière chose... J'abaissais la main, observant Blondie dans l'obscurité. D'où Jehan tient-il ce... pouvoir de persuasion ? Est-ce que c'est un talent naturel ou est-ce que cela cache une quelconque magie ?

J'étais très intéressé. Et si elle ne savait pas ou ne pouvait pas me répondre, je chercherais mes réponses ailleurs. Ca me captivait, je devais bien l'avouer, et je n'étais pas prêt à lâcher ce petit bout d'os qu'elle m'avait lancé.



_________________
so just hold on tight
'Cause I have these new fears I carry with me, so you can feel stronger, you can know peace. 'Cause I have these new fears that carry me through every bullet I'm taking for you.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1922
↳ Points : 456
↳ Arrivé depuis le : 11/06/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Blake Lively
↳ Age du Personnage : 30 ans
↳ Métier : Chercheuse pour le Gouvernement, membre de la Falciferae
↳ Opinion Politique : A l'intérieur du Gouvernement il fait bien chaud, c'est cool
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Heaven Knows - The Pretty Reckless ◊ Do I Wanna Know - Arctic Monkeys ◊ Bad Blood - Bastille ◊ Lose Your Soul - Dead Man's Bones ◊ Born Again Teen - Lucius
↳ Citation : ‹‹ Le seul moyen d'éclore est d'abord de passer sous terre. ››
↳ Multicomptes : Ayalone V. Hastings
↳ Couleur RP : #00ffcc



les petits papiers
↳ Copyright: ©Tumblr, ©Bazzart, ©Miki.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: What the Night discloses • Kenneth&Persephone   Sam 30 Sep - 19:01


Kenneth&Perséphone




Le sujet Jehan semblait terriblement intéresser Kenneth. A croire que je venais de lui glisser une nouvelle cible sous le nez, juste devant moi. Ca y était, j'avais détourné son attention, agité de la viande plus fraiche. Sa rancoeur envers moi semblait enfin s'être dissipée, faisant place à l'indifférence. Maintenant je n'étais que la victime d'un dangereux criminelle dont je venais de lui offrir la piste sur un plateau d'argent. Mon boulot ce soir devait certainement être achevé. Je lâchai un soupire, mes yeux sondant paresseusement l'obscurité. J'étais fatiguée.

‹‹ Qui menace-t-il ? ››

Mes yeux se firent soudain décidés. Plus que jamais depuis le début de notre conversation d'ailleurs.

- Je ne dirais rien là dessus. Plutôt mourir. Tu peux me torturer, me tuer, m'ignorer, me détester ou ne plus jamais m'adresser la parole : silence total dans tous les cas.

Non je ne parlerais pas de Rede. Il en était hors de question. Ca ne concernait que moi. Kenneth pouvait jouer l'enquêteur dans ma vie, tout apprendre de moi et en faire ce qu'il voulait, mais je ne mettrais pas mon ami en danger. Il l'était déjà bien trop.

‹‹ Je ne suis pas sûr que ton plan fut une seule seconde viable, mais je ne vais pas te contredire. S'il est réellement aussi aisé de le tuer, tu auras d'autres occasions. Et je ne me mettrai pas sur ton chemin cette fois-ci. ››

Moi je doutais qu'une autre occasion se présente de ci-tôt. Mais je n'en dit rien. Quoi qu'il en soit, sa deuxième phrase me plaisait beaucoup. J'acquiesçai, comme un remerciement parce qu'il me laissait le champ libre, qu'il me permettait quelque chose qui aurait pu me faire jeter hors de la Nouvelle-Orléans ou pire encore... Enfin de toute façon ça n'arriverait pas.
Pour le restant de ses remarques et réprimandes, je me contentai de fixer avec une lueur de défi contrarié les beaux yeux du brun. Qu'il continue donc à me chercher comme ça et j'allais lui sauter toutes griffes dehors à la gorge pour le vider de son sang. Peut-être même que je mangerai son foie. Avec des frites. Diable que j'avais envie de frites !

‹‹ Tu vas tout simplement mettre ta vie en danger. ››


J'haussai les épaules. Et alors quoi ? Pas comme s'il y avait du monde dont ma vie dépendait.

‹‹ Mais peu importe, tu es libre de partir. Je ne te retiens pas plus, mais essaie quand même de rester en vie trésor. Arrête de te croire plus maline que les autres, et plus encore lorsque cela concerne cet homme qui semble peu enclin à plaisanter. ››

Là par contre je réagis. Finissant de me remettre, je m'appuyai sur mes mains pour me redresser, bien droite sur mes jambes.

- Bien sûr, papa.

Je répondis avec une petite courbette en sa direction, comme si j'étais à ses ordres. Mais bien entendu je n'allais pas tenir compte de ses réprimandes, j'étais bien trop folle pour faire des choses raisonnables qui me permettraient de rester en sécurité... Appartenir à la fois au Gouvernement et aux Mafias en était un bon exemple.
M'époussetant un peu, refusant de repenser déjà à tout le contenu de notre conversation, histoire de ne pas avoir besoin de me rasseoir, je pris la direction opposée puisque le droit de partir m'était donné, jusqu'à ce que Kenneth m'interpelle encore une fois.
Il voulait en savoir plus sur Jehan. Mon visage se fit plus sombre, je réfléchis un instant.

- Je ne pense pas que ce soit... Magique. Surnaturel. Ce que tu veux.

Parce qu'il avait déjà ça en Enfer et là bas, personne n'avait eu de pouvoirs. Pas à ma connaissance en tout cas.

- C'est plutôt.... Son attitude sûrement, une capacité naturelle, comme les gens qui ont un charisme incroyable. Toi par exemple, je suis certaine que tu pourrais faire des ravages si tu savais sourire.

Mon sérieux disparu en un clin d’œil que j'adressai vers le beau jeune homme. Je lui servi également un sourire avant de me retourner à nouveau et de m'éloigner enfin. Peut-être un peu à contrecœur quelque part, bizarrement.
Sans me retourner je levai la main en signe de salutation et lançai derrière mon épaule :

- Adieu, beau gosse.

Puis je disparu dans les ruelles sombres de la Nouvelle-Orléans, avalée par les ombres.

_________________


Craziness is a Cure.
©️ by Sun  


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3677-persephone-o-a-l http://www.mercy-in-darkness.org/t3754-persephone-o-ce-qui-est-mort-ne-saurait-mourir
 

What the Night discloses • Kenneth&Persephone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Northern New Orleans :: Storyville-