AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 622
↳ Points : 185
↳ Arrivé depuis le : 31/03/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Zooey Deschanel
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Animatrice radio / Illusionniste au Colosseum
↳ Opinion Politique : Travaille pour le gouvernement sans forcément en partager les opinions
↳ Niveau de Compétences : Niveau général - 3. Nécro - 1. Illusion - 4. Maladresse - 84
↳ Playlist : Thinking out Loud - Ed Sheeran
Chop Suey - System of a Down
Kané - Fauve
Crazy Youngster - Ester Dean
↳ Citation : "Je me fous de la morale, mais j'ai mon propre sens de l'intégrité."
↳ Multicomptes : Laura E. Ievseï
↳ Couleur RP : #ff9999



les petits papiers
↳ Copyright: AcidGirl - Hay-Gurl & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]   Mar 10 Oct - 18:22


Duncan, loin d’être le jeune homme coincé qu’il montre au travail, s’avère être d’une conversation agréable et il ne s’offusque pas quand j’emploi des mots qui pourrait être blessant pour lui. Je suis très agréablement surprise par la personne qu’est le garde du corps du premier ministre. Sous ses abords austères il est en fait plutôt attachant et je lui souris avec gentillesse. Il répond à mes questions, qu’elles soient intelligentes ou stupides, ne se moque pas et prend son temps. Après tout, en dehors de Steven avec qui la discussion était, pour le moins, compliqué sur le sujet, je n’ai que rarement eu l’occasion de discuter avec un métamorphe. L’idée de voir la boule de poil en laquelle il se transforme enfermée. Qui plus est, dans un zoo, me brise un peu le cœur. Moshi, comme il l’appelle, est probablement la créature la plus attachante que j’ai vu de mon existence et c’est un animal sauvage, pas une créature qu’on devrait enfermer dans une cage. « Eh bah, il a eu une existence chargée ton p’tit panda ! Ça a pas dû être facile d’être enfermé dans une cage… J’imagine assez mal la sensation, mais ça me rendrait probablement dingue… » Je laisse échapper un rire. « Sympa de se réveiller tout nu au milieu de l’apocalypse ! »

Il revient s’asseoir près de moi et poursuit la discussion à ma grande surprise. Ses explications me poussent à la réflexion. Si l’animal garde son humanité malgré la transformation, les métamorphes doivent posséder un savoir assez impressionnant. Ils sont tellement plus complexes que ce que les grimoires veulent nous faire croire. « C’est fou, on ne nous parle pas du tout de ça ! C’est formidable cette capacité que vous avez à garder votre conscience humaine en veille ! Vous êtes vraiment impressionnant ! » Les yeux dans le vague, je me pose une question que j’ai déjà me poser mille fois, si je devais me transformer, si un mage plus puissant devait me priver de ma magie pour m’entraver à lui et m’en donner une autre, quel animal serais-je ? Je n’en ai pas la moindre idée. Je laisse échapper un soupir. « C’est drôle que tu fasses la différence en lui et toi comme ça, parce qu’il est toi et que tu es lui, mais pour l’avoir eu dans les bras, j’ose espérer que si jamais j’essaie de te faire un câlin un jour t’essaiera pas de glisser tes mains dans mon décolleté comme lui ! » Je réponds à son clin d’œil par un rire et lui met une tape délicate sur l’épaule.

Je m’appuie contre le mur et prends le temps de réfléchir à sa question. « T’inquiètes, j’veux dire, vu ton expérience en matière de sorciers, c’est pas étonnant hein ! Pour répondre à ta question… Bah… Oui et non. » J’inspire et prends le temps de peser ma vie, de revoir ce que la magie m’a apporté, comme tourments et comme bonheur. « Si j’avais pas été une sorcière… J’aurais probablement pas rencontré une bonne partie de mes proches. J’aurais pas non plus été sortie de la rue par le gouvernement et j’serais p’tet morte de faim ou de froid ou même bouffé par un zombie, j’aurais jamais été capable de soigner certaines des personnes auquel je tiens le plus… » Je soupire. « Mais, si j’avais pas été une sorcière, une partie de ma famille ne m’aurait pas considéré comme un monstre, je n’aurais pas été embauché pour torturer des gens, je n’aurais jamais su ce que ça faisait de se faire mordre par un dingo… J’veux dire, la magie ça m’a apporté énormément de choses, bonnes et mauvaises, et puis… de toute façon, je n’ai pas trop le choix, puis j’aime la puissance que ça m’offre alors… » Je hausse les épaules en soufflant. « Tu vois quoi… L’éternel dilemme. » Je me tourne vers lui. « Eh, parle-moi de ton époque, c’était comment ? Si t’avais pas été coincé en panda, tu penses que ta vie serait devenue quoi ? C’était comment la France ? » Mes questions fusent et pourtant, je me contiens, mais Duncan excite ma curiosité.

_________________

'Cause maybe you're lovable and maybe you're my snowflake. And your eyes turn from green to gray and in the winter, I'll hold you in a cold place.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3466-maisy-annabel-we

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 275
↳ Points : 122
↳ Arrivé depuis le : 26/03/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt
↳ Age du Personnage : 673 & 35
↳ Métier : Garde du corps et homme de main de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Kaiser Chiefs - Coming Home
Keith Urban - Blue Ain't Your Colour
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



les petits papiers
↳ Copyright: Frimelda
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]   Dim 19 Nov - 5:47

« C’est fou, on ne nous parle pas du tout de ça ! »
Je souris, amusé. Maisy est sincèrement curieuse, et cela devrait me mettre en rogne, parce que c’est de la curiosité de mage par rapport à sa créature. Mais en fait, cela me fait sourire, parce que l’intention derrière cette curiosité n’est pas mauvaise. Au final, j’ai vu peu de mages s’intéresser à ce qui se passait réellement quand on était métamorphe. Peut-être, dans le fond, que cela fait du bien, un peu d’attention, pour une fois. Et puis, peut-être qu’en expliquant à Maisy la réalité de notre situation, cela la fera réfléchir. C’est toujours bien, d’éduquer les plus puissants, non ?

Et la réalité, bien que j’aie du mal à l’admettre, c’est qu’elle m’éduque aussi. Parce qu’elle parle de sa situation de mage avec autant d’honnêteté que je lui parle de ma situation d’animal. Et je comprends, presque à regret –c’est tellement plus facile de détester quelqu’un en rejetant la faute sur lui- qu’elle n’a pas choisi d’être mage. Que cela lui a apporté des dilemmes dans sa vie. Qu’elle en a chié, aussi, parfois, juste parce qu’elle était née comme ça. Ca me laisse pas mal à réfléchir. Ayalone a choisi de me transformer, comme tout mage qui choisit de transformer un humain en animal à un moment donné. C’est un choix. Mais cet animal que je subis vient d’un mage qui subit aussi son statut. Ca n’excuse pas l’acte de transformation. Mais ça met certaines choses en perspective. C’est compliqué. Remettre ses présomptions en question, c’est compliqué. Se dire que tous les mages ne sont pas mauvais et à la recherche de pouvoir et d’asservissement par nature, c’est compliqué. Ca remet beaucoup de choses en cause. Bordel, ce monde est compliqué. Y’a-t-il quelqu’un ici qui a choisi qui il était, ou ne sommes-nous tous que des produits fortuits de notre naissance ou des actes de quelqu’un d’autre ? La sortie des mages de leur Enfer a causé l’Apocalypse, mais l’ont-il cherché ? Et puis, c’est grâce à ça que je suis redevenu homme et que j’ai arrêté de bouffer du bambou et de dormir à longueur de journée. Alors quelque part, c’est une bonne chose, pour moi, mais ça m’a fait atterrir dans ce monde un peu merdique. Hmpf. Qui aurait cru que Maisy Weaver, de tous les mages de la ville, serait celle qui me plongerait dans une remise en question de ma haine viscérale pour les mages.

« Eh, parle-moi de ton époque, c’était comment ? Si t’avais pas été coincé en panda, tu penses que ta vie serait devenue quoi ? C’était comment la France ? »
Je hausse les épaules.
« C’était plus simple que maintenant, je suppose. Mais ça avait aussi ses inconvénients. La famine, la maladie. L’espérance de vie était nettement moins élevée. Mais la France, c’est…C’était un beau pays. Là d’où je viens, c’était plein d’odeurs de fleurs et de champs, il y avait du soleil mais on ne crevait pas de chaud. C’était une forme d’harmonie avec la nature, pas comme ici. C’était juste différent, en fait. Je sais pas si c’était mieux, ou moins bien, mais c’était différent. Et si j’avais pas été panda, eh bien… »
Je souris puis passait une main sur ma nuque, une grimace légère sur le visage.
« J’étais recherché par le seigneur local et condamné à mort sans procès, donc mes perspectives n’étaient pas joyeuses. Donc soit je partais assez loin pour être tranquille et je recommençais ma petite vie. Soit je me faisais choper et je finissais pendu. Mais bon, il y avait Ayalone, et….j’en sais rien. C’est du passé. J’ai construit une vie ici maintenant. Duncan Idaho, c’est plutôt un mec bien, il me plait bien, il est différent aussi de celui que j’étais à l’époque. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, pas vrai ? Si t’avais pu, ton histoire serait différente aussi, je suppose. »

_________________


I'm only human; I make mistakes / I'm only human, that's all it takes
To put the blame on me / Don't put the blame on me

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 622
↳ Points : 185
↳ Arrivé depuis le : 31/03/2016
↳ Age : 26
↳ Avatar : Zooey Deschanel
↳ Age du Personnage : 33 ans
↳ Métier : Animatrice radio / Illusionniste au Colosseum
↳ Opinion Politique : Travaille pour le gouvernement sans forcément en partager les opinions
↳ Niveau de Compétences : Niveau général - 3. Nécro - 1. Illusion - 4. Maladresse - 84
↳ Playlist : Thinking out Loud - Ed Sheeran
Chop Suey - System of a Down
Kané - Fauve
Crazy Youngster - Ester Dean
↳ Citation : "Je me fous de la morale, mais j'ai mon propre sens de l'intégrité."
↳ Multicomptes : Laura E. Ievseï
↳ Couleur RP : #ff9999



les petits papiers
↳ Copyright: AcidGirl - Hay-Gurl & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]   Mer 17 Jan - 18:51


Duncan me fait réfléchir à la condition des métamorphes et c’est une bonne chose. Je n’ai jamais réellement pris le temps d’y prêter attention, mais le lien fonctionne dans les deux sens. J’ai rarement entendu parler de mage qui transformait par amour, par tendresse ou parce qu’on leur avait demandé. La plupart des miens se contentent de prendre ce que le pouvoir leur offre et d’une certaine façon, c’est ce que j’avais fait à l’époque en transformant Steve. J’avais usé de mon pouvoir, pour me protéger, certes, mais surtout contre lui. Pour le punir du mal qu’il me faisait, pour essayer de récupérer un peu d’autorité dans cette relation malsaine. J’avais fait plus ou moins, la même chose que la sorcière de Duncan, la prise de conscience que cela impliquait était assez énorme. Je ne m’étais jamais demandé ce que pouvais ressentir Steve face à cette transformation forcée. Je grimace un peu, pas très heureuse de ce que je découvre à propos de moi.

Écouter Duncan parlé de sa vie d’avant a quelque chose de complètement surréaliste. J’avais toujours apprécié les cours d’Histoire à l’école, j’avais toujours trouvé ça très intéressant et j’avais devant les yeux quelqu’un qui était né il y a si longtemps. Je hoche la tête. « Ouais… C’est vrai, j’ai tendance à zapper qu’à l’époque, on vivait bien moins longtemps. » Je l’écoutais avidement, le coude sur le genou et le menton dans la paume. « J’ai toujours rêvé d’aller en France… Ma mère était américaine, mais papa est né en Irlande… » Je soupire. « J’ai jamais eu l’occasion d’y aller, mais si tout ça… » J’englobe la situation actuelle d’un geste vague de la main. « Si tout ça n’était pas arrivé, j’aurais sûrement fait un grand voyage en Europe… Voir la terre de mes ancêtres, tout ça… » Je laisse échapper un petit rire. Je l’écoute finir et prend quelques secondes pour réfléchir. « J’aime ta façon de voir les choses, c’est rafraîchissant… » Je me gratte le menton doucement en réfléchissant. « J’aime bien Duncan Idaho aussi, il n'est pas aussi chiant qu’il en a l’air. » Je lui donne un petit coup de coude et lui tire la langue. « Ouais, je suppose que ça aurait été différent aussi pour moi… J’habiterais probablement pas ici… Et j’aurais probablement jamais rencontré la plupart des gens auxquels je tiens aujourd’hui. J’sais pas… » Je lève le menton et fixe le plafond. « P’têtre que j’serais une bonne petite femme au foyer, marié avec deux gosses… Ou p’têtre que j’serais une aventurière qui sait ! » Je laisse échapper un rire.

« T’as conscience d’à quel point c’est surréaliste pour les gens comme moi, qui n’ont pas vécu plusieurs centaines d’années, de discuter avec des gens comme toi ?! Je suppose que les gens sans pouvoirs magiques doivent ressentir un peu la même chose quand ils nous parlent… » Je hoche la tête, toujours un peu ahuri par le fait que l’homme à mes côtés a presque 700 ans. Je remonte les genoux et y pose la tête. « Quand, j’y pense, sous ta forme de panda t’as raté les meilleures années de l’humanité… Avant que toute cette merde arrive, on avait fait des trucs vraiment cool ! Mais, la plupart ont disparu avec l’apocalypse, c’est vraiment con… » Je soupire, me rappelant avec délice des nombreuses choses que j’avais adoré, puis perdues. « T’as pas connu le café de chez Starbucks… Ça, c’était quelque chose. » Je fouille dans mon sac et en extirpe une boite en plastique. Je l’ouvre et en sors deux cookies. « Tiens, j’ai les crocs et c’est pas avec les p’tits fours que j’vais me nourrir. » Je croque dans le biscuit en soupirant de contentement. « Tu fais quoi de ton temps, quand tu travailles pas ? »

_________________

'Cause maybe you're lovable and maybe you're my snowflake. And your eyes turn from green to gray and in the winter, I'll hold you in a cold place.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3466-maisy-annabel-we

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 275
↳ Points : 122
↳ Arrivé depuis le : 26/03/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt
↳ Age du Personnage : 673 & 35
↳ Métier : Garde du corps et homme de main de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Kaiser Chiefs - Coming Home
Keith Urban - Blue Ain't Your Colour
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



les petits papiers
↳ Copyright: Frimelda
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]   Dim 28 Jan - 16:15

C’est étrange de parler de mon époque. De la France. L’époque était révolue depuis longtemps. Elle figurait même dans les livres d’Histoire. On apprenait aux gosses comment c’était, comment les gens vivaient. J’étais une putain d’antiquité qu’il convenait d’étudier avec minutie et une certaine compassion. Et puis, la France n’existait plus. Rayée de la carte, adios, ciao, à jamais. J’étais apatride. Oh, je n’étais pas le seul, loin de là. Une bonne partie des gens qui vivaient ici avaient perdu leur pays. Alors je n’étais probablement pas le seul qui trouvait ça étrange de parler d’un pays et d’une époque révolus tous les deux. Mais Maisy, elle, elle était américaine, et avait l’âge qu’elle avait l’air d’avoir. Alors je sortais d’un livre d’Histoire, pour elle. Et son air curieux et intéressé était assez amusant à voir. Elle me raconta qu’elle aurait aimé voyager. Ca semblait compromis, maintenant. Nous étions coincés à la Nouvelle Orléans. Je n’avais jamais eu envie de voyager. Il faut dire que j’avais vécu une bonne partie de ma vie sans savoir que le monde était si vaste. Aller dans la ville d’à côté constituait déjà une aventure en soi. Mais c’était triste que Maisy n’ait pas pu voir le monde au-delà de la frontière américaine. Peut-être était-il beau. Plus beau que celui dans lequel je m’étais réveillé, en tout cas. Je n’avais plus que les bouquins, moi aussi.
« J’aime ta façon de voir les choses, c’est rafraîchissant… »
Je souris. Rafraichissant ? Ironique, quand on parle de la vision d’un homme de plusieurs siècles. Mais peut-être que j’apporte à Maisy une perspective qu’elle n’avait jamais envisagée, comme elle m’en apporte une. Les relations les plus surprenantes sont souvent les plus profondes. Il n’y a qu’à voir mon amitié avec Rafael. Honnêtement, personne ne l’avait vue venir. Mais nous étions loyaux. Et Raf m’avait apporté énormément de choses, beaucoup plus que je ne l’aurais pensé. Maisy n’était pas Rafael, mais peut-être que finalement, notre relation pouvait être plus positive que celle que j’étais persuadé avoir avec elle jusqu’à la fin des temps. Et je lui fais un clin d’œil lorsqu’elle dit que Duncan Idaho n’est pas aussi chiant qu’il en a l’air. Bordel, si elle avait connu Gabriè en 1400, elle aurait fait un temple à Duncan. Je m’étais largement amélioré.

« Ouais, je suppose que ça aurait été différent aussi pour moi… J’habiterais probablement pas ici… Et j’aurais probablement jamais rencontré la plupart des gens auxquels je tiens aujourd’hui. J’sais pas… P’têtre que j’serais une bonne petite femme au foyer, marié avec deux gosses… Ou p’têtre que j’serais une aventurière qui sait ! »
Je me joins à son rire.
« Tu aurais été une super pirate du vingt et unième siècle si tu veux mon avis ! »
Puis Maisy me reparle de mon âge. Je pourrais presque être vexé. Mais oui, je suis un peu un évènement à moi tout seul. Comme elle, avec ses pouvoirs. Les capacités des mages ne sont pas une surprise pour moi, après tout, j’ai eu le temps de ressasser largement avec Ayalone. Mais j’imagine la réaction des humains « normaux » devant un mage. Le doc Mantegna, par exemple. Elle s’est recroquevillée dans un déni le plus total. Ce qui est complètement compréhensible. Un peu idiot, pour être honnête. Ce n’est pas en déniant que les choses existent qu’elles vont cesser d’exister. Mais compréhensible. Maisy et moi, nous ne sommes pas des êtres lambda.

« Quand, j’y pense, sous ta forme de panda t’as raté les meilleures années de l’humanité… Avant que toute cette merde arrive, on avait fait des trucs vraiment cool ! Mais, la plupart ont disparu avec l’apocalypse, c’est vraiment con… »
Je hoche la tête. Il parait, ouais, que le monde était super avant que toute cette merde débarque. Qu’on faisait des choses incroyables. Des trucs qui volent. Les téléphones et leur capacité à lier des gens instantanément à des milliers de kilomètres. Des bâtiments gigantesques tant en hauteur qu’en largeur. Et les cafés de Starbucks, quoi que ça puisse vouloir dire. Chaque humain qui n’était pas, comme moi ou comme les mages noirs, sortis de leur torpeur après la fin du monde, avait sa propre nostalgie de l’ancien monde. Chacun avait son souvenir fétiche et cette chose qui lui manquait vraiment.
Je pris le cookie tendu par Maisy en la remerciant, puis mordit dedans.
« Quand je travaille pas ? Mon boss, c’est Rafael Morienval, je te rappelle. Je travaille tout le temps. », lancé-je avec un petit rire. « Plus sérieusement, je lis. J’ai perdu sept siècles, tu l’as dit toi-même. Et ça fait quoi, quatre, cinq ans que je suis ici, j’ai pas fini de rattraper mon retard. Je chope toute l’information que je peux. Sinon, je fais de l’exercice, il faut bien entretenir ce corps de rêve. »
Je lance un clin d’œil, puis soupire.
« T’sais, avant d’être un panda, les loisirs étaient une douce utopie. Je travaillais, tout le temps, c’était une question de survie. Donc je ne fais pas de trucs dingues en dehors du boulot. La plupart du temps je suis juste chez moi, tranquille, à entretenir mes lavandes. Et c’est quoi, un café de chez Starbucks ? C’est étrange comme nom Starbucks. Un rapport avec l’espace ? Bordel, vous avez envoyé un mec sur la lune quand même… »

_________________


I'm only human; I make mistakes / I'm only human, that's all it takes
To put the blame on me / Don't put the blame on me

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll be there for you(Maisy/Duncan) [RP EXPRESS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-