AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need a hero [Joe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1607
↳ Points : 371
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : vinyles idylles / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I need a hero [Joe]   Jeu 1 Fév - 22:36

La moue feint de s'agacer sur mon visage lorsque je lance un regard à Shae. De ces coups d’œil rendus fatigués par l'alcool, l'esprit demeure pourtant suffisamment vif pour assumer une discussion pleine de souvenirs. Plissant les yeux, le sourire sur mes lèvres s'étire. Bavard, je l'ai toujours été – tout dépend de ce que j'ai à dire sur le moment. Gonflant la poitrine dans un soupir légèrement embrumé, les doigts serrés sur le métal froid, je n'ai pas l'intention de voir le tourniquet s'arrêter. Pourtant le mouvement s'alanguit, perd de son inertie sans que je m'en rende compte. Marchant à côté, l'allure moribonde, je me perds dans les mots de l'avocate. Ingurgitant ses quelques confidences, j'acquiesce, soudain muet. Rebecca. Curieux, j'ai envie de relever ; mais il y a quelque chose dans son soupir, dans l'intonation qu'elle avait prise, dans ce petit silence qui suit la révélation. Il y a quelque chose qui m'impose le silence – après tout, qu'importe ? Ce doit être une proche, Shae le dit à demi-mots. Détournant le regard un instant, je le perds dans le parc ; elle a vécu de vraies saloperies et même si je n'en connais pas les détails, ça n'est pas une nouveauté. L'histoire attachée à cette femme doit en faire partie.
Alors je réponds à son sourire lorsque, du coin de l’œil, je vois la bouteille danser près de moi. Une nouvelle gorgée brûlante – combien en ai-je eues, tout au long de la journée ? L'estomac réchauffé d'un foyer factice, le sourire s'imprime sur mon visage, fantomatique.

À ses nouvelles paroles j'acquiesce lentement, fixe les mirettes sur le visage qui me fait face. « Ouais. » Lâché-je brusquement, grave. C'est une prise de conscience idiote, que je me fais beaucoup trop souvent pour en être étonné – mais, ouais. Ponctuant sa réflexion de quelques acquiescements, je me contente finalement d'un haussement d'épaules comme unique réponse. Évidemment. À ce constat non plus, pas de grande nouveauté ; pourtant, l'alcool imprime ses mots dans mon esprit, échauffé et vaporeux. Trempées dans quelques gouttes d'alcool, toutes ces petites discussions prennent une toute autre dimension. Très réelle. « J'me suis gâché la vie pendant des années, sans jamais m'dire que l'enfer, c'était pas c'qu'on vivait à l'époque. Et maintenant, j'crois que je vais mieux que jamais. D'ailleurs, y a pas grand-monde qui s'plaint de sa condition, alors que c'est... » La galère, la merde noire – c'est quoi ? La fin de ce si joli monde, celui de nos doux souvenirs. Engloutis avec, ils ne subsistent que dans les bribes de conversation que l'on daigne leur accorder de temps en temps, lorsqu'on a un coup dans le nez. « Peut-être qu'on avait besoin d'ça pour réaliser que la vie, c'est pas si merdique. » Amusé, c'est un drôle de rictus qui se dessine sur mes lèvres.
S'agissant de sa dernière petite confession, je demeure muet, hochant imperceptiblement la tête dans la semi-obscurité qui nous entoure. Partageant avec elle le soulagement de ne pas être étreint par la solitude, je ne peux qu'approuver la blonde. Des individus, des inconnus, des proches, j'en vois tous les jours. Ça n'empêche pas la solitude de me croquer ; avec Shae, la discussion est beaucoup plus simple que ce à quoi j'aurais pu m'attendre.

Un baiser échoué sur la joue, je n'en démords pas de cette bonne humeur qui m'engloutit tranquillement. C'est agréable, c'est rassurant. Puis je ris, moqueur. « Sentimentale, n'utilise pas les mots qui fâchent. » Lui tournant le dos, je cherche les vieilles balançoires dans la pénombre, puis vais m'y asseoir. La structure en métal grince sous mon poids et, du pied, je tape le second siège suspendu, signifiant à Shae qu'elle est invitée à m'y rejoindre. Si j'exprime, dès les premières secondes, une petite retenue une fois installé, j'oublie rapidement de m'inquiéter de l'état de détérioration de la balançoire. Les pieds touchant largement la terre, je ne me balance pas vraiment, mais qu'importe. Reportant les yeux vers Shae, je l'observe. Élevée par des nounous, s'enfuyant du foyer dès que possible, je me demande si elle a vraiment joui d'une enfance normale. Inutile de chercher les parents abusifs, me dis-je ; j'avais les miens sur le dos en permanence, et j'ai fait exactement la même chose qu'elle. Il fallait échapper à cet endroit, ce repère familial étouffant.

« Mmh, un jour j'suis parti au ski. T'as du y aller toi aussi, petite riche – disons que t'étais dans ton joli chalet, avec toutes tes nounous, et moi j'étais avec l'école. Le collège, plutôt. C'était la première fois qu'j'enfilais des skis, que je profitais vraiment d'la neige, mais j'ai dit que j'avais des années d'expérience, parce que... » Feignant une moue de supériorité, je hausse les épaules. « J'avais douze ans mais ils m'auraient foutus dans le groupe des Piou-piou, quoi, j'pouvais clairement pas assumer ça. Tout s'passait correctement, même si j'étais un peu en galère dans la poudreuse, jusqu'à c'qu'on monte une petite piste. Mais bon, il a fallu redescendre... » Je souris, amusé. « Ils ont tous dévalé la putain de piste, et moi j'suis resté tout en haut comme un con, incapable de bouger. Tout l'monde s'est mis à m'appeler de loin, à m'faire des signes ; ils attendaient, quoi. Ça m'a jamais dérangé d'être au centre de l'attention, mais là c'était vraiment pas l'moment ; peut-être qu'ils savaient que j'aimais bien m'rendre intéressant, maintenant que j'y pense... Bref, le temps passe et j'suis toujours là-haut, bloqué. Évidemment, y a un moniteur qui vient me chercher. J'ai du m'accrocher à lui pour redescendre... » Les yeux roulent dans leurs orbites. « Mais bon, c'est pas fini. J'arrive en bas avec tout l'monde, un peu échauffé par mon échec cuisant, tu vois. Un peu fatigué par le voyage jusqu'à la station de ski, un peu stressé, tout ça... Ça monte ça monte, et je chiale devant toute la classe. » La moue est rieuse, railleuse envers cet enfant prétentieux et suintant de fierté mal placée. Le souvenir n'est pas particulièrement hilarant, mais il m'a marqué et, au fond, il m'amuse toujours. Dramatique, j'ajoute : « Encore un petit souvenir que tu m'auras extirpé cette nuit, Shae. »

Haussant à nouveau les épaules, je bois une petite gorgée d'alcool, très superflue, avant que la bouteille ne rejoigne le sol. « On fait un concours : celui qui s'balance le plus haut gagne. » Ne sachant pas vraiment l'enjeu de la défaite, ni de la victoire, je m'installe. Celui qui se balance le plus haut, ou celui qui parvient à garder son estomac en place, d'ailleurs.

_________________
LOVE IS EVIL
SIN IS SINCERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 454
↳ Points : 451
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Assistante de Liam Wiggins
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: .CranBerry
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: I need a hero [Joe]   Ven 9 Fév - 19:12

« Sentimentale, n'utilise pas les mots qui fâchent. »
Shae sourit et hausse les épaules. C’est un mot qui fâche, sentimentale ? Avec Joe, probablement. Il a l’air d’être plutôt le genre de mec à masquer ses sentiments, à ne pas les assumer. Shae est différente. Elle a appris à embrasser ses sentiments, à s’exprimer. Sauf avec Garret, mais c’est une autre histoire. Ceci dit, cette remarque mise à part, Joseph n’a pas l’air fâché qu’elle s’exprime. Ils se sont bien trouvés, cette nuit. Peut-être qu’il a, comme elle, le besoin de ne pas se sentir seul. C’est que ça peut arriver facilement, dans cette ville. On a beau être entouré d’un tas de personnes, qu’on connait plus ou moins bien, on reste quand même seul parfois. Quand tout le monde rentre chez soi, que la politique s’en mêle, que la méfiance jaillit sous les sourires. Shae ne sera jamais comme les autres, parce qu’elle connait la magie et la maitrise. Et elle ne peut en parler qu’à quelques personnes de confiance, triées sur le volet, parce que sa nature même peut la faire tuer. Il y a des fanatiques qui persistent à croire que les mages sont coupables de tous les maux de l’univers, et seraient prêts à tuer un tas d’innocents mages pour « nettoyer les rues ». Une fois qu’il n’y aura plus d’infectés, elle sera peut-être parmi les prochains sur la liste. Puis ce sera les métamorphes. Les alliés sont rares, au final. Et pour Joe, ça doit être pareil. Oh, il mène un boulot lucratif, après tout, des prostituées, il y en a toujours eu, il y en aura toujours, le monde ne tourne pas sans. A priori, il ne sait pas comment tourner sans. Mais beaucoup rejettent cette activité, et beaucoup doivent mépriser Joseph pour ce qu’il fait au quotidien. Après tout, Shae l’a elle-même méprisée, avant ce soir, avant d’apprendre à le connaitre. Alors, les gens, comme elle, comme lui, pouvaient se sentir facilement seuls. Et des fois, ils se trouvaient et étaient moins seuls. Juste une nuit, c’était déjà bien. C’était déjà beaucoup. Elle s’installe sur la balançoire voisine de celle de Joe. Les deux engins ont largement dépassé leur date de maintenance. Et leur date de remplacement. Mais il n’y en a pas de rechange. Shae sent le métal des chaines grincer lorqu’elle s’assoit, mais tant pis. Ca tiendra le temps que ça tiendra, pas vrai ?
Et Joseph lui raconta une autre histoire, et Shae rit. Il a un talent indéniable pour raconter. Les récits deviennent épiques, et drôles, et son ton bourru en devient formidable. Il transforme une histoire du quotidien en aventure, et Shae adore ça. Elle n’a jamais été une conteuse. Une oratrice, certes, mais uniquement quand il s’agit de défendre un cas. Convaincre, c’est son truc. Raconter, elle est nulle pour ça.  
« Pauvre petit Joseph. Ca a dû être super difficile ! C’est ça d’être présomptueux. »
Et en même temps, elle s’imagine tellement bien le comportement de Joseph à l’époque. Comme aujourd’hui. Ce n’est pas de la présomption, elle le sait. C’est de la fierté. Avec les années et le métier qu’elle exerce, Shae a appris un peu à décoder les gens. Indispensable quand on veut monter un dossier solide. Et elle reconnait la fierté chez Joseph. Pas une fierté mal placée. La fierté de celui qui veut bien faire, être le plus fort, être le plus grand, parce que c’est comme ça. Elle-même a voulu être la meilleure, réussir tous les sorts, toutes les incantations, plus vite, plus fort. Quand on voit où ça l’a menée, ce n’était peut-être pas l’idée du siècle. Mais elle comprend. Si elle n’était pas la meilleure, elle avait l’impression de n’être personne. Les raisons sont peut-être différentes pour Joe, mais elle imagine que le sentiment est à peu près le même.

« On fait un concours : celui qui s'balance le plus haut gagne. »
Shae avise Joseph, lève le menton, provocatrice.
« Tu fais pas le poids. »
Elle pousse sur ses jambes et ses bras, et s’envole. Elle sent que l’alcool dans son estomac proteste un peu. Il n’est pas super d’accord. Elle sait que si elle continue, si elle va trop haut, elle risque de le regretter fort ensuite. Mais elle s’en fiche. Là, elle vole. Alors elle pousse, plus haut, plus haut, et si elle faisait le tour ?
Une chaine brise sous le poids. Shae perd l’équilibre, pousse un cri de stupeur, et part valdinguer avant de s’écrouler par terre, tête contre le sol, les bras croisés devant son visage par réflexe de survie. Le choc est rude, elle pousse un hoquet en touchant le sol. Et puis elle se met à rire. Un rire qu’elle ne maitrise plus. Elle est comme une gamine ravie de sa connerie. Elle pousse sur ses mains, grimace – elles doivent être un peu écorchées – et se tourne sur le dos, toujours en riant.
« C’était pas une bonne idée », lance-t-elle entre deux rires. En fait, c’était une excellente idée. Elle n’a pas ri comme ça depuis un moment. Elle ignore si c’est l’alcool ou la situation, probablement un peu des deux.
« Joe, tu m’aides à me mettre debout ? Si j’essaie je retombe sur mes fesses, vu mon état »

_________________


People like us we've gotta stick together
Keep your head up, nothing lasts forever
Here's to the damned, to the lost and forgotten



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I need a hero [Joe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» hero system
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» - [ Be my Hero ] - - PV -
» a hero is a man who's too afraid to run away.
» BLAKE & FAME ▷ Do you wanna be my hero ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Northern New Orleans-