AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Vie à la Nouvelle-Orléans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 872
↳ Points : 291
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: La Vie à la Nouvelle-Orléans   Ven 24 Mar - 10:20


« Quand je suis arrivé à la Nouvelle-Orléans, j'ai fait gaffe de ne pas m'installer dans un bordel bien que toute la ville me parût en être un »



La vie à la Nouvelle-Orléans




L'hiver a pris possession de tout le Nord du territoire américain. Pour fuir cette vague mortelle de froid, la population s'est réfugiée sous la chaleur bienfaisante de la Louisiane, le nouveau Gouvernement érigeant alors La Nouvelle-Orléans au rang de Capitale d'une Amérique en ruines.


☞ UNE FORTERESSE ∫

La Nouvelle-Orléans est, depuis août 2015, entourée de hauts murs, fortifiant la ville et empêchant les êtres extérieurs d’y pénétrer.

L'accès à la ville, uniquement terrestre, est strictement réglementé. Des postes de surveillance, un situé à tous les points cardinaux, ont pour but de garantir la sécurité des résidents. Un moyen aussi de s'assurer qu'aucune créature ne s'approche d'un peu trop près de la ville. De hautes et solides barricades enferment la population, matérialisant une frontière sinuant tout autour de la ville. Une fois sorti ou exilé, il est particulièrement difficile d'y re-rentrer. Les accès maritimes n’existent, quant à eux, plus du tout.

Les nouveaux arrivants ainsi que ceux souhaitant quitter la Capitale sont contraints de passer par une zone de décontamination. Périmètre de sécurité instauré entre le bayou sauvage et infesté de créatures disloquées et les habitations, cette zone a pour but de garantir la sécurité de tous. Il s’agit de vérifier que les individus soient sains et ne présentent aucun risque. Ceux qui ne le sont pas sont tout simplement exterminés. Néanmoins, il se murmure que certains infectés parviendraient à rentrer malgré tout, en payant de manière généreuse certains shadowhunters corrompus jusqu'à la moelle à l'entrée.

Tous les individus sont fouillés et les objets de valeur sont confisqués avant d’entrer, à moins encore une fois de laisser un pot-de-vin aux miliciens chargés de surveiller les frontières.


☞ GÉOGRAPHIE ET CLIMAT ∫

Au-delà de ces frontières, tout est retourné à l’état sauvage. Les anciennes villes sont désertées et en friche. Les limites du bayou sont aujourd’hui inconnues, et rares sont ceux qui ont osé s’aventurer loin des murs de la Capitale.
Autrefois connu pour sa météo estivale, la Nouvelle-Orléans a vu son climat évoluer. Les changements de température sont devenus aussi imprévisibles que violents. Passer d’un temps de canicule à une violente tempête de neige dans les heures qui suivent est tout à fait possible.


☞ LE GOUVERNEMENT ∫

Il se compose de hauts-dirigeants et de quelques Résistants triés sur le volet depuis août 2015. C’est un régime totalitaire qui ne dit pas son nom. Les politiciens jugés les plus radicaux et tyranniques ont été condamnés à l'exil hors des frontières de la Nouvelle-Orléans, mais il s'agit surtout de poudre aux yeux. La démocratie demeure un lointain souvenir et la répression reste plus que jamais extrême et drastique.


☞ LE COLOSSEUM ∫

Cette arène a été construite pour servir de tribunal et juger tous ceux qui vont à l’encontre de l’ordre établi. Elle est le seul endroit où la violence dans sa forme la plus brute est considérée comme légale. Un moyen de libérer les pulsions et de satisfaire la soif de sang et d'horreur de toute la ville. Bijou de modernisme et de technologie, le Colosseum est le symbole du Gouvernement.  


☞ ABOLITION DES HUNTER’S SEASONS ∫

Les Hunter's Seasons avaient été instaurés par le Gouvernement tyrannique dès mars 2012. Des jeux sanglants visant à discipliner les foules par la terreur tout en éveillant une fascination morbide chez le public. Trois éditions eurent lieu cette année-là. Des hommes et des femmes de 20 ans à 40 ans venant de tout le territoire américain étaient sélectionnés pour participer avant d'être envoyés dans une arène pour y combattre. Chaque arène bénéficiait d’un climat et d’un relief particulier. Le dernier debout, le plus vaillant, était alors déclaré vainqueur dans chaque arène. Show télévisé à grand spectacle, l’évènement était retransmis à la télévision, et chaque citoyen était forcé de se trouver devant son poste pour assister à ces péripéties macabres. Au coup de canon, le dernier Élu à rester debout dans chaque arène, s’il y en avait un, était alors désigné Vainqueur. Les jeux ont été abolis après février 2013, quand le premier Président a été assassiné par des rebelles.

En septembre 2016, des « Forgiven Days » ont cependant été organisés et ressemblaient fort aux anciens Hunter’s Seasons. Il ne s'agissait en vérité que d'une grande supercherie visant à mettre à l'épreuve les nerfs du public. Les participants étaient drogués et placés dans des machines. Les épreuves étaient donc en réalité virtuelles, fictives. Tous les participants ont ainsi survécu, avec des blessures superficielles pour la plupart, mais beaucoup de séquelles psychiques.  


☞ LA MILICE ∫

L'armée du Gouvernement est chargée d’assurer la sécurité de la ville, souvent en utilisant des méthodes jugées radicales pour faire respecter l’ordre et contenir tout débordement.

On distingue deux factions :
> Les Peacekeepers : Uniformes gris, ils sont l’équivalent de la police. Présents pour s’assurer de la sécurité au quotidien, ils exécutent les missions de base.
> Les Shadowhunters : Uniformes noirs, ils sont la face sombre de la milice. Entraînés pour tuer, bien souvent sans pitié, ils obéissent aux ordres et sont envoyés pour s’occuper des cas les plus extrêmes. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des murs.


☞ LA RÉSISTANCE ∫

Elle gronde toujours, dans les cœurs et les esprits. Le rejet de la tyrannie continue de ronger les âmes. De diviser. Si le Gouvernement a réussi à regagner la confiance de certains, pour d'autres il reste toujours le même ; un assemblage de puissants prêts à tout pour assouvir leur soif de pouvoir et de souffrance.

Après de violentes émeutes au sein de la Nouvelle-Orléans, une trêve a été instaurée en août 2015. Un leader auto-proclamé de la Résistance a scellé le pacte en rejoignant les rangs du Gouvernement. Mais des groupuscules de Rebelles ragent dans l'ombre, pestent devant la corruption évidente de la Résistance telle qu'ils la connaissaient aux prémices de l'Apocalypse. Ils commencent peu à peu à se rejoindre, à s’unir pour cumuler toutes leurs forces.  


☞ LES DIVERTISSEMENTS ∫

La plupart des bars, restaurants et lieux de divertissement ont fermé avec la Prohibition. Les rues de la Nouvelle-Orléans sont ainsi bien moins festives et joyeuses qu'auparavant, ternies par les mesures sévères de la tyrannie ainsi que par le contexte post-apocalyptique se faisant de plus en plus sentir.
La ville a été gérée à la manière d'une cigale, dilapidant bon nombre de ressources sans se soucier des lourdes conséquences.


☞ RATIONNEMENT DES RESSOURCES ∫

Jusqu’à lors persuadée d’être pourvue de ressources infinies, la Nouvelle-Orléans fait à présent face à un problème majeur : la pénurie. Les denrées quotidiennes se font rares, et pour ralentir au maximum l’évolution du problème, la nourriture est rationnée. Il en va de même pour les médicaments. Les citoyens disposent de carnets de tickets de rationnements (plus ou moins gros selon leur taux de richesse), les autorisant à acheter des ressources diverses dans la limite de ce quota.

L’écart entre les riches et les autres se creuse ainsi de plus en plus, la misère prend de plus en plus d’ampleur. Une guerre civile pourrait finir par éclater en cas d'aggravation ou même de maintien de la situation. Il est ainsi devenu compliqué de survivre sans travailler ; le chômage n’existe tout simplement pas. Chacun se doit de participer, d'avoir une fonction, une utilité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte
 

La Vie à la Nouvelle-Orléans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après Haiti,Cuba,Sauve qui peut à la Nouvelle Orléans avant l'arrivée de Gustav
» Emission #5 L'anniversaire de la Nouvelle Orléans
» EVENT #2 - du côté de la Nouvelle Orléans
» iv – LA NOUVELLE-ORLÉANS.
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The First Chapter :: A Modern Myth :: Annexes-