AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rock In The Road }. L'attaque de la Prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 867
↳ Points : 287
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Mar 11 Avr - 0:34


« People shouldn't be afraid of their government. Governments should be afraid of their people. »



Opération Magnolia




« John sature. Cela fait des semaines qu’il est là, il n’en peut plus. Il passe ses journées à tourner en rond dans sa cellule. Parfois il essaie de gratter quelques cigarettes pendant les promenades, mais les temps sont durs pour tout le monde. Il voudrait s’échapper mais ne sait pas comment faire. Alors John désespère dans le fond de sa cage. Il regrette presque de ne pas avoir courbé l’échine devant le Gouvernement. Il regrette presque d’avoir choisi la résistance et d’avoir sombré pour elle. Mais ce que John ignore c’est qu’à l’extérieur, sa libération s’amène. La révolte gronde et ses camarades sont en route pour lui rendre sa liberté. »

Pendant que John attend dans sa cellule, votre groupe s'active. Vous approchez des abords de la prison. Vous avez réussi à corrompre l'un des gardes. Un autre groupe allié s'est chargé de placer des explosifs à l'autre bout de la prison. Cela créera une diversion dont il faudra profiter pour s'infiltrer dans les locaux. Le garde corrompu ne pourra pas garder les portes ouvertes très longtemps. Il va falloir vous dépêcher et surtout rester discrets malgré tout.


Informations pratiques




Le nombre de mots maximum par post est de 500. Vous pouvez bien entendu écrire moins, c'est même encouragé afin que les choses bougent et que personne ne se retrouve débordé.
Chacun d’entre vous devra lancer les dès une fois dans ce sujet. Vous obtiendrez un chiffre qui, additionné à ceux des autres, déterminera ce qui arrivera à votre groupe au prochain tour. Pour l'instant, le but de ce premier tour est de pénétrer dans la prison.
L'explosion a créé une panique générale au niveau de la sécurité. Le garde allié vous fait entrer via un accès dérobé qui s'avère être une sortie de secours.
La plupart des gardiens se sont concentrés à l'autre bout de la prison mais cela ne veut pas dire que les couloirs sont vides.
Aucun ordre de passage pour l'instant, mais tout le monde devra avoir posté dans l'intrigue d'ici dix jours (le vendredi 21/04 inclus) au moins une fois fois (plus si vous le pouvez), sinon votre personnage sera automatiquement éliminé. De plus, nous vous demandons pour ce premier post d'attendre que tous les participants aient posté au moins un message avant de reposter (Après ça le nombre de posts est illimité jusqu'à la date échéante, sans avoir besoin d'attendre tous les autres participants )
↠ Pour éviter d'avoir à réécrire tout ou partie de votre rp parce qu'un autre participant aura posté juste quand vous vous apprêtiez à le faire, prévenez s'il vous plait dans ce sujet que vous êtes en train de rédiger votre rp, si vous êtes certain de poster dans les 2 heures


Les Résistants - participants


- Casey C. Fitzgerald
- Declan Grimes
- Elias S. Kaligaris
- Giulietta V. Monicelli
- Riley Nott
- T. Dante Hurst
- Vittoria K. Bathory


Lancer de dés - Explications


Le lancer de dès vous fera obtenir un chiffre entre 1 et 6. Vous êtes 7 donc le nombre maximum que vous pourrez obtenir ensemble sera de 42. La moitié sera donc de 21. Une fois que tout le monde aura obtenu un chiffre, ces derniers seront additionnés. Attention, le résultat ne servira que pour le prochain tour. Vous avez jusqu'au 21/04 inclus pour lancer chacun le dé dans le sujet ici.

Le nombre total obtenu est inférieur à la moitié ou égal à celle-ci (⩽ 21), voici ce qui se passera : Des gardes vous surprennent.
Le nombre total obtenu est supérieur à la moitié (> 21), voici ce qui se passera : La porte qui donne accès aux escaliers de l'étage est bloquée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Mar 11 Avr - 15:40

Le bâtiment de béton et de ferraille se dressait face à lui, menaçant, faisant jaillir de bien cruels souvenirs. La mâchoire serrée, le regard sombre qui fusillait le piège qui l'avait retenu si longtemps, le changeur avançait aux côtés de ceux qu'il avait rejoints, des idéalistes comme Cassidy, l'homme qui l'avait enrôlé et pour lequel il était là aujourd'hui, à ressasser toutes les tortures subies, presque à prier pour que cette mission tourne mal et que les bombes explosent, apportent la mort à tous ceux dont les visages avaient défilé devant le sien pour se régaler de ses tourments. Son incarcération l'avait profondément marqué et sa haine s'éveillait au fur et à mesure qu'ils approchaient des hauts murs de la prison. Une haine farouche qui le poussait à risquer sa vie pour un homme qu'il ne connaissait pas, parce qu'il faisait partie d'une Résistance qui alliait également le mot famille, parce qu'il avait juré de servir une cause qui lui permettait de se reconstruire et de canaliser la rage que le gouvernement avait enfantée; en laquelle il croyait, pour le bien de cette génération future qu'il élevait encore avant que les jeux ne le surprennent et que les barreaux ne se referment fatalement sur lui.

L'explosion avait retenti, annonçant le début du bon déroulement du plan d'action, puis la porte de secours s'était rapidement dessinée sous ses yeux déterminés, à la lueur guerrière, parés à se confronter au pire des scénarios. Son arme atterrit dans sa paume et les munitions furent revérifiées, juste une dernière fois. Ses doigts se glissèrent ensuite dans la poche avant de son jean pour effleurer une balle en argent qui lui brûla légèrement la peau. Celle là, elle lui était réservée. L'ancien prisonnier ne revivrait pas le supplice de cette cage de fer et de ses geôliers, ni celui des arènes, c'était la condition qu'il s'était fixée pour accepter de suivre son chef dans cette folie, là où la douleur d'une détention infernale se ravivait un peu plus à chaque centimètre gagné vers le coeur de cet endroit maudit. Vaincre ou mourir, il n'y avait pas de troisième ou quatrième option, plus depuis qu'il avait goûté à chacune d'entre elles.

Ses prunelles en feu firent le tour de ses compagnons, comme un sentiment de déjà vu. Cette fois il ne les jaugeait pas, l'atmosphère des marécages n'était plus qu'un affreux cauchemar que ses nouvelles résolutions avaient enterré. Son but n'était plus de tuer ceux que son oeillade capturait, mais de s'assurer qu'ils surviraient aux dangers qui les attendait. Et il serait prêt à tout pour protéger ceux qui s'étaient portés volontaires pour cette mission un peu démente, parce qu'ils faisaient partie d'un tout dans lequel il s'était lui-même mêlé. Unis, tels les combattants d'une même unité. Alors, après un coup d'oeil assassin au gardien qui venait de leur ouvrir l'accès - Declan l'avait reconnu et au coup d'oeil gêné que l'autre lui avait jeté, c'était réciproque; l'irlandais l'aurait certainement tué s'il n'avait pas dû se concentrer sur leur tâche, il en crevait d'envie - il s'engouffra le premier dans la brèche qui leur avait été ouverte, sentinelle auto proclamée à la posture d'acier qui tenait son pistolet en joug sans une once de peur dans les entrailles. Pourtant, le rebelle frissonna dès qu'il termina de pénétrer le grand couloir, pour le moment vide, comme la chance le leur avait promis. Sa mémoire le violenta mais l'ex taulard la contint, lui cracha au visage en repensant au réconfort de son alternative calée contre le devant de sa cuisse. « Plutôt mourir... » se murmura t-il à lui même pendant qu'il écoutait les semelles l'imiter derrière lui après un signe de main approbateur. Retour au bercail.
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Mer 12 Avr - 21:21

Le visage de la jeune femme ne contient pas la grimace lorsque l’explosion se fait entendre. Dès cet instant, il n’est plus possible de revenir en arrière. Non pas qu’elle l’envisageait, mais c’est toujours rassurant de savoir que c’est une possibilité. Elle n’est pas aussi courageuse qu’elle souhaiterait l’être, mais elle n’est certainement pas lâche. Dès l’instant où elle s’était engagée pour cette mission, elle avait l’intention de la mener à son terme.

Le premier à s’engager dégaine son arme, elle ne l’imite pas. Elle est armée, et elle sait s’en servir. Lucas lui a appris les bases de l’auto-défense, ainsi que le tir. Mais tirer sur des bouteilles vide ou tirer sur un être humain… C’est totalement différent. Non, elle n'est clairement pas la plus courageuse du groupe. Elle n’abandonnera personne derrière elle non plus. Pas comme certain. Elle n’a pas manqué de l’apercevoir, elle n’a aucune confiance en lui et ne lui laisserait pas sa vie entre ses mains pour 1 million de dollars. Casey. Sa fureur avait doublement augmenté. Elle a su mettre son ressentiment ailleurs, ou elle ne serait pas assez concentré sur la mission. Elle préfère de loin rester en vie plutôt que l’inverse à cause de sa rancune.

Riley entre à la suite de Declan. Elle n’en est pas à sa première mission, mais la nervosité est toujours omniprésente à chacune d’elles. Elle ne sait jamais ce qu’il va se passer, sa vie, son avenir, sont entre les mains du destin. C’est sacrément flippant. Un dernier regard vers l’extérieur et elle s’engouffre dans la prison. Riley se lance dans l’imprévu en compagnie d’hommes et femmes qu’elle connaît plus ou moins. Silencieuse et concentrée, prête à réagir.

Son énergie est remontée à bloc, elle préfèrerait nettement faire usage de son pouvoir d’illusion pour se défendre sans avoir à tirer avec une arme mortelle, mais cela porterait préjudice à celui ou celle qui aurait besoin de soins rapidement. C’est pourquoi elle a pris sa batte de baseball, ça tue personne -à moins de frapper où il ne faut pas- mais ça peut briser des os ou assommer. Sa conscience s’en portera mieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Jeu 13 Avr - 1:29

Une promesse de plus, avortée. Du bouche à oreille, de la réflexion à l’impulsion. Il se retrouve embrigadé dans la démence d’une révolte inévitable, espère ne pas gonfler les rangs de ceux qui  ne font pas la différence entre l’ennemi et l’innocent. Si l’éthique joue proprement son rôle dans le malaise latent, la crainte, elle, se nourrit des souvenirs. Du serment qu’il s’est fait. De ne pas répéter ses erreurs. Un peu tard pour s’en inquiéter. Au moins, il aura de quoi alimenter ses prochains articles. De quoi remonter son moral vacillant. L’adrénaline maintient son attention au présent, chasse l’imparfait. Une drogue bien plus efficace que toutes celles qu’il ingurgite régulièrement. Les doigts se resserrent autour de la crosse de cette arme qu'il ne supporte pas. Qui est nécessaire pourtant. Il a déjà dû l’utiliser par le passé - uniquement pour blesser. Quand il participait à plus d’une mission risquée pour la Résistance, alors qu'elle se présentait encore sous la forme d’un mouvement unifié. Le poids du flingue lui semble insoutenable désormais. Arracher la vie parait inéluctable dans un tel climat mais il n’accueille pas la perspective avec réel enthousiasme. Ses yeux effleurent les silhouettes qui l’accompagnent, des alliés, des amis pour certains. Il sait que c’est juste. Que c’est le moment ou jamais de marquer le coup. De participer réellement, de faire valoir ce qui importe. Ébranler la dictature d’une façon ou d’une autre. Envoyer un message bien plus significatif que celui défendu par ceux qui frappent aveuglément, assassinent des civils impunément. Revendiquer la liberté en sectionnant les barreaux.

La dualité se poursuit néanmoins quand il pourchasse les ombres filantes. Les seules inflexions à percer ne font que mettre en relief le péril auquel ils s’exposent. Le grec détaille avec incertitude l’homme prêt à mourir pour cette cause. Lui aussi se voit bien perdre la vie pour ses idéaux mais une petite voix dans sa tête ne cesse de lui rappeler ce qu’il risque. Le mal qu’il a déjà causé. Désorienté mais toujours convaincu par l’action menée au moment opportun, il tente d’agripper un des regards lui étant familier et prie intérieurement pour que sa guibole ne le lâche pas à mi-chemin. Pour que la conviction se fasse plus impérieuse que ça. Ils devraient s’organiser, s’articuler autour d’une figure forte pour ne pas se désolidariser bien que l'idée ne l'enchante pas. Mais comment construire et maintenir autrement la cohésion d’un groupe d’étrangers ? « On aurait tout intérêt à ne pas se séparer pour l’instant. Tant qu’on ignore exactement ce qu’il nous attend. On doit garder l’effet de surprise. » énonce-t-il simplement d’une voix basse. « Il serait également mal avisé de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. » La méfiance redouble quand il avise le gardien mis dans la confidence. Chaque figure d’autorité mérite cette suspicion. Jusqu’à preuve du contraire. On ne choisit pas une position de force par hasard. C’est peut-être un piège. Peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Ven 14 Avr - 19:44




Elle exulte intérieurement. Mélange de colère et d’excitation. Une rage qui n’en finit plus de s’épanouir dans toutes les cellules de son organisme meurtri. Gagne ses nerfs à vif et s’étend partout autour d’elle. Agonie malsaine et contagieuse. Quelques oeillades furtives analysent le groupe dont elle fait partie. Des silhouettes connues pour la plupart. Elle ne peut s’empêcher de remarquer l’absence de certaines. Le Dahlia Noir n’est pas là. La brune fronce les sourcils et soupire, ne dissimule pas la déception de ne pas voir cet allié inattendu gonfler leurs rangs. Absence remarquée mais très vite oubliée quand l’évidence la frappe. Son visage change brusquement de tonalité quand elle pense à Ange. Elle aurait voulu être parmi eux et prendre part à cette opération. Mais elle n’est pas là. Ne le sera plus jamais. La jeune hongroise se mord les lèvres, baisse la tête quand elle commence à se laisser gagner par la tristesse. Le deuil est loin d’être passé. Il ne passera sûrement jamais. Très vite, elle se reprend, préfère métamorphoser l’asthénie en énergie. S’ils ont eu la peau de la louve, ils n’auront pas celle de son héritière. L’explosion la tire de sa rêverie morose, elle se redresse, bien droite sur ses jambes, le front plissé. La première partie du plan est un succès, mais tout reste à faire. Elle se délecte du spectacle, l’apprécie pendant quelques secondes. La demoiselle aux pulsions meurtrières poussées à l’extrême après ce qu’elle vient de vivre.

Il n’y a pas de nuances dans son regard. Que le reflet du monstre qu’elle abrite. Et auquel elle donnera volontiers son corps pour parvenir à ses fins. Elle laissera la bête prendre possession de sa raison pour devenir ce qu’elle à longtemps craint. Mais dont elle n’a plus peur. Elle peut déjà le sentir gratter sous la peau, démanger l’échine et les muscles. Il n’est pas l’heure, pourtant. Pas encore. Mais bientôt, ça elle en est convaincue. Et quand le moment viendra, elle sera prête. Comme si elle avait attendu ce moment toute sa vie. Il symbolise une étape, un tournant pour chacun d’entre eux. Peut-être n’en n’ont-ils pas conscience. Néanmoins, la résistance n’a pas été aussi unie depuis bien trop longtemps. Il aura fallut en venir à des extrêmes incroyables, impensables pour provoquer une telle réaction. Quelque part, elle se dit que la mort de sa mère adoptive n’a pas été vaine. Un léger rictus apparaît sur son visage en y pensant. Il s’élargit quand les prunelles neurasthéniques se posent sur Casey. Poussée par une adrénaline dévastatrice, elle s’avance et pénètre à son tour dans la prison, adressant au passage un regard inquisiteur et menaçant au garde qui leur tient la porte ouverte. « - Pas la peine de nous porter la poisse, quelque chose me dit que notre chance va pas durer », souffle-t-elle en approchant d’Elias. Elle ne le savait pas si engagé mais la surprise est plutôt agréable. Les yeux sont attentifs et les armes, elles, restent pour l’instant dissimulées.
Revenir en haut Aller en bas

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 574
↳ Points : 314
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Ven 14 Avr - 21:53

Tu te demandes si t'as pas viré fou.

Parmi l'assemblée de résistants qui avancent à pas furtifs, entrant un à un dans cette prison maintenant que l'explosion a créé une diversion, tu n'en connais réellement que deux, tes collègues du BlackBird. Jusqu'à présent, tu t'es toujours tenu éloigné des actions plus poussées de la résistance ; tu as tes idéaux, oui, et tu n'as aucun problème à déterrer tout ce que tu peux pour jeter l'ombre sur la tyrannie en place mais tu n'apprécies pas les actions de la résistance qui peuvent coûter la vie d'innocents. Et là, même cette explosion, tu ne sais pas si elle a coûté la vie à quelqu'un ou non, pour les extrémistes, c'était juste une diversion, toi tu peux pas t'empêcher de te demander si y'a eu des blessés ou même des morts. Parce que même les gardiens de prison sont pas tous les chiens du gouvernement, y'en a qui font ça pour bouffer, pour vivre et c'est tout. T'es trop tolérant, t'as le coeur trop grand et tu te dis que t'as probablement fait une connerie en venant ici. Parce que ouais, comme tous, t'as pas supporté les mensonges répétés du gouvernement. T'as pas supporté qu'il emprisonne les voix dissidentes juste pour garder la main-mise sur le pouvoir. T'aurais pu te retrouver parmi les dissidents, tu sais, si t'avais pas Ambre pour te couvrir toutes les fois où t'as ouvert trop grand ta gueule. Et c'est peut-être ça, au final, qui te pousse à te retrouver sur un terrain qui t'est si peu familier aujourd'hui. Parce que y'a des pauvres gars qui ont été emprisonnés juste pour avoir voulu faire bouger les choses et que ça leur est revenu à la gueule. Et tu peux pas tolérer ça. Ça, plus les dernières révélations comme quoi la ville va bientôt crever de faim par la faute d'incompétents mentant comme des arracheurs de dents, c'était la dernière goutte. Alors ouais, t'es clairement pas aussi coutumier que les autres à toutes ces actions, t'as pas leur assurance et leur expérience, mais t'as ton idéalisme et ta volonté et n'est-ce pas suffisant ?

Tu les suis, tu les écoutes. Tu réagis pas, parce que ton humour habituel risque de mal passer dans une situation pareille, et c'est ta réponse par défaut. T'espères qu'il y en a un qui a un plan concret où cas où la situation part en couille parce que toi, clairement, t'es plutôt du genre à improviser sur le tas quand ça déraille. Et c'est peut-être pas l'idéal pour une situation aussi périlleuse.

Tout ce que tu peux faire, c'est faire confiance à ces quasi étrangers, pas flancher, te dépêcher, rester discret. Et espérer que rien ne tourne mal.

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 311
↳ Points : 456
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2015
↳ Age : 28
↳ Avatar : Tuppence Middleton
↳ Age du Personnage : 28 ans en apparence, 538 en réalité
↳ Métier : Riche veuve, rédactrice au blackbird, peintre à la Menrva
↳ Opinion Politique : Révolutionnaire, elle est totalement contre ce gouvernement, même si en apparence elle semble le soutenir.
↳ Niveau de Compétences : 1
↳ Playlist : ☞ HURTS - the crow ☞ MUMFORD AND SONS - ghosts that we knew ☞ JON MCLAUGHLIN - fire away ☞ LABRINTH - beneath your beautiful ☞ SAM SMITH - stay with me ☞ WE THE KINGS & DEMI LOVATO - we the dream ☞ OLLY MURS & DEMI LOVATO - up ☞ MR. BIG - to be with you ☞ AMBER RUN - i found ☞ LAURA PAUSINI -la solitudine
↳ Citation : Where my heart goes, i'll go!
↳ Multicomptes : Eamon Grimes



les petits papiers
↳ Copyright: electric soul
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Dim 16 Avr - 21:50


Devant moi se dresse les murs imposants et détestables de la prison. Ce lieu que j’ai tant évité. Ce lieu dans lequel j’aurais pu entrer, si Nolan n’était pas venu chez moi, me prouvant ainsi son absence de ces lieux d’horreur. Il aurait pu finir ici. A cause de moi, à cause de son foutu frère. Et personne ne mérite d’être enfermé ici. Pas même le mauvais Wiggins. Aucun de mes ennemis ne devrait mettre ses pieds ici. Moins encore mes amis, qu’ils soient connus ou inconnus. Beaucoup sont des résistants, se battent pour la cause. Et si leurs manières ne ressemblent que rarement aux miennes, je les soutiens, je veux me battre pour eux. Alors je prends part à cette aventure, à ce combat, alors que je ne suis pas réellement taillée pour. J’ai récupéré une arme, quelque part, mais je ne veux pas l’utiliser. Elle traîne dans ma main tremblante, mais ne sera probablement qu’une décoration de plus…

Dans un sursaut, j’entends la voix d’Elias qui s’élève et je ne peux m’empêcher un léger sourire, bien que nerveux. Il ne change pas. Il parle, devise et explique avant d’agir. Il parle trop. Probablement n’est-ce pas indiqué dans cette situation, mais il a raison finalement. Nous devrions prendre une seconde pour nous regrouper, pour être certain de notre plan d’action. Seulement d’autres sont déjà entrés aussi je lâche un soupir avant de suivre Vittoria pour rejoindre Elias. Dans un geste rapide, j’attrape ses doigts et les serre légèrement avant de murmurer à son oreille. « Joue pas ton oiseau de malheur tu veux ? Et fais attention à toi. » Je m’inquiète malgré moi de sa présence ici, de celle de Dante aussi tout comme celle de Vittoria.  Il y a Casey aussi, seulement lui, je me moque bien de le savoir ici. Et les autres… Ne sont qu’inconnus. Fort heureusement, Nolan n’est pas là. Je n’aurais probablement pas été capable de me concentrer à le savoir dans cette mission, avec nous. Malgré moi, je me tourne vers Dante, un sourire fin aux lèvres. On est tous dans le même bateau et maintenant, nous devons simplement nous assurer qu’il ne coulera pas.

Je finis par me délester du contact avec Elias, pour avancer entre ces murs lugubres. Je détestais déjà cet endroit avant d’y pénétrer. Seulement maintenant… Je le hais, de toute mon âme. Que des gens puissent être enfermés ici me répugne tellement que je sens un long frisson s’emparer de mon être, pour se répandre dans mon âme déjà brûlée par la malédiction que je porte. « Faut pas qu’on traîne trop longtemps au même endroit, faut qu’on avance. Par quel chemin on doit aller pour atteindre le maximum de prisonniers ? » Je ne souhaite pas rester ici plus longtemps que nécessaire. Je ne veux pas mourir ici, même si je pourrais mourir pour cette cause qui me tient à cœur. Je veux simplement sortir les pauvres hères d’ici. Je veux avancer. Alors je m’avance, pour m’arrêter aux côtés du grand barbu qui semble bien sûr de lui, pour quelqu’un qui pénétrerait pour la première fois ici. « T’as l’air de connaître le coin… Où va-t-on ? »

_________________
    your love has powers over me
    WHO SAID WE HAD IT ALL? OUR HEARTS NO LONGER LIE WHO KNEW THE VEIL WOULD FALL, WHO'D GUESS THAT WE WOULD CRY?
    roller coaster


      Spoiler:
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 8655
↳ Points : 1038
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 28
↳ Avatar : Evan Peters
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Interne en psychiatrie
↳ Opinion Politique : Désintéressé
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1 général/Niveau 3 en manipulation des émotions/Niveau 2 en détection de mensonges
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Rivka Avraham
↳ Couleur RP : #DC3B3B



les petits papiers
↳ Copyright: vinyles idylles & trumblr & ZIGGY STARDUST
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Lun 17 Avr - 0:22

Son cœur s’est mis à tambouriner violemment dans sa poitrine, dès l’instant où l’écran télévisé a agressé ses prunelles.  Les citoyens sont en proie à une panique inexorable. Sous une lune meurtrière, ils laissent derrière eux des rues à demi éclairées, silencieuses et désolées. S’aventurent dans la ville voisine, dans un réflexe de survie ou dans l’obligation de se soumettre à l’emprise d’un gouvernement tyrannique. Casey se met sérieusement à regretter l’ambiance euphorique qui régnait dans le quartier français, les morceaux de jazz qui résonnaient dans les bars branchés. Une rage sourde est montée en lui. Il n’a jamais perdu sa vision idéaliste. Révolutionnaire dans l’âme, accroché à ses convictions, il entame une mission suicide collective. Disparaît avec ses partenaires dans les profondeurs obscures de la prison lugubre, aussi froide que de la glace, porte sa main à son révolver. Son visage se tord en une effroyable grimace, alors qu’il avance d’un pas précautionneux. Des flashs éclatent sur ses rétines. Il pourrait en dire long, sur les mauvais traitements réservés aux prisonniers. Chaque bruit qui parvient à ses fines oreilles, chaque recoin, lui sont familiers. Les ennemis sont nombreux. Heureusement, le réseau de résistance ne faiblit pas. Le peuple a fini par gronder, et l’heure de la vengeance a sonné.

Même les trouillards s’allient à eux, illuminent leur cœur courageux. Il en est de même pour le gardien faisant partie du camp adverse. Ils étaient supposés l’évincer, faire gicler la haine lui bouffant les tripes. Une alliance intéressante a été amenée. Il est perdu dans ses pensées. Il a l’impression dérangeante que le sol est en train de vibrer, témoin de cette tension palpable qui règne autour d’eux. Il cherche des têtes connues du regard, tente une remarque désobligeante pour dédramatiser la situation, approche sa maigre carcasse de Riley. « Qu’est-ce qu’il y a ? Tu m’en veux encore d’avoir laissé ton mec sur le carreau, joli cœur ? ». Son attention se reporte sur Elias, qui est en train de se creuser la cervelle, et semble désireux de représenter l’Ordre. Casey lance un sourire discret à Vittoria, lui murmure quelques impertinences et se retient de brandir la pancarte ’propriété exclusive’. « Depuis quand il est aux commandes, ce guignol ?! ». La réponse à la question posée par Giulietta lui brûle les lèvres. Il se précipite dans le prochain embranchement. Et pour une fois, le rush d’adrénaline qui parcourt ses veines ne le fait pas emprunter des chemins à l’aveuglette. « D’après mes souvenirs, c’est par ici… ».

_________________
KING OF MADNESS
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5232-joshua-all-the-crazy-figh

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Lun 17 Avr - 9:55

Tous les volontaires s'engagèrent un à un dans l'antre sinistre de ses souvenirs. Le temps filait et pas l'ombre d'un uniforme ne traversait la lumière pâle du grand couloir. Ce n'était pas un piège, la certitude se fit valoir. Le soulagement s'invita malgré cette angoisse toujours latente, fruit de ses fantômes qui virevoltaient dans son dos et lui susurraient toutes les tortures auxquelles il s'exposait si le plan qui avait pris racine dans son esprit ne se déroulait pas selon son idéal. Crainte silencieuse qui était vite soufflée par les mots et les piques puériles qui filaient derrière lui et se heurtaient les uns aux autres, alors que l'heure ne prêtait pas aux règlements de comptes et chamailleries. Declan se retourna donc avec son regard d'acier aussi sombre qu'un orage naissant, il foudroya la petite assemblée. Il n'avait pas accepté cette mission folle énoncée par le Dhalia noir pour assister à ça, au risque que leurs différends ne leur fassent dangereusement obstacle. Son grain rauque et tranchant taillada la mauvaise atmosphère qui s'installait avant même que les hostilités commencent. « Hey les mioches, si vous pouviez éviter d'vous tirer dans les pattes et garder vos munitions pour ceux qui vont inévitablement finir par nous tomber méchamment sur l'coin d'la gueule, ça en arrangeait plus d'un ». L'oeillade s'éternisa plus longuement sur le fauteur de trouble.

D'ailleurs, l'impulsif, il le freina dans son élan avant de planter ses prunelles déterminées dans les siennes. « J'doute pas qu'tu connaisses la maison gamin, mais j'suis d'accord avec le barbu » lui dit-il froidement, néanmoins paisiblement pour éviter d'attiser le feu là où la braise semblait déjà prendre trop rapidement. Puis, posément mais résolu, confiant et rassurant, l'ancien prisonnier coula une oeillade vers le groupe rebelle dont il ressentait, pour certains, un peu trop d'appréhension. L'accent remplit ensuite l'air oppressant de ses intonations irlandaises. « Je s'rais plutôt d'avis d'se diriger vers le poste de contrôle qu'on puisse déjà griller leurs caméras, ça évitera qu'on nous suive à la trace une fois qu'ils se s'ront rendus compte d'notre présence. On en profitera pour ouvrir toutes les cellules automatiquement, une p'tite mutinerie les occupera l'temps qu'on fasse sortir l'oiseau qui nous intéresse ». Un avis qu'il considérait logique et réfléchi, qui leur donnerait un maximum de chance. C'était un moyen de se prémunir contre le pistage de leurs chemins empruntés qui les amènerait trop vite à se laisser appréhender, qui créerait d'avantage de diversion et, petit bonus, pousserait quelques âmes qui avaient joui de ses tourments dans les tombes qu'il méritait amplement.
Revenir en haut Aller en bas

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 867
↳ Points : 287
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Ven 21 Avr - 18:17


« People shouldn't be afraid of their government. Governments should be afraid of their people. »



Deuxième tour




L'entrée dans la prison est un succès. La première étape de l'Opération Magnolia est une réussite. Vous y êtes enfin. Le gardien qui vous a aidé vous dirige vers un immense couloir qui mène aux escaliers donnant accès aux cellules. Mais lorsque vous arrivez au bout du couloir, une porte vous barre la route. Et il semble impossible de la déverrouiller.

Vous êtes entrés, sûrement que vos camarades seraient fiers de vous. Le seul problème est cette porte qui semble ne pas vouloir céder quoi que vous fassiez. Il va falloir trouver un autre escalier pour accéder à l'étage supérieur. Cela vous prendra plus de temps mais tout est possible quand on est motivé. Pensez aux prisonniers que le Gouvernement a injustement enfermé... Ils comptent sur vous.


Informations pratiques




Le nombre de mots maximum par post est de 500. Vous pouvez bien entendu écrire moins, c'est même encouragé afin que les choses bougent et que personne ne se retrouve débordé. Merci en revanche de ne pas dépasser ce nombre.
Chacun d’entre vous devra lancer les dès une fois dans ce sujet. Vous obtiendrez un chiffre qui, additionné à ceux des autres, déterminera ce qui arrivera à votre groupe au prochain tour. Pour l'instant, le but de ce second tour est de trouver un autre accès vers les cellules.
Aucun ordre de passage pour l'instant, mais tout le monde devra avoir posté dans l'intrigue d'ici une semaine (le vendredi 28/04) au moins une fois fois (plus si vous le pouvez), sinon votre personnage sera automatiquement éliminé. Le nombre de posts est illimité jusqu'à la date échéante, sans avoir besoin d'attendre que les autres participants aient tous posté avant vous
↠ A l'issue de ce tour, le participant le moins actif sera éliminé.
↠ Pour éviter d'avoir à réécrire tout ou partie de votre rp parce qu'un autre participant aura posté juste quand vous vous apprêtiez à le faire, n'hésitez pas à prévenir dans ce sujet que vous êtes en train de rédiger votre rp, si vous êtes certain de poster dans les 2 heures


Les Résistants - participants


- Casey C. Fitzgerald
- Declan Grimes
- Elias S. Kaligaris
- Giulietta V. Monicelli
- Riley Nott
- T. Dante Hurst
- Vittoria K. Bathory


Lancer de dés - Explications


Le lancer de dés vous fera obtenir un chiffre entre 1 et 6. Vous êtes 7 donc le nombre maximum que vous pourrez obtenir ensemble sera de 42. La moitié sera donc de 21. Une fois que tout le monde aura obtenu un chiffre, ces derniers seront additionnés. Attention, le résultat ne servira que pour le prochain tour. Vous avez jusqu'au 28/04 pour lancer chacun le dé dans le sujet ici.

Le nombre total obtenu est inférieur à la moitié ou égal à celle-ci (⩽ 21), voici ce qui se passera : Des gardes vous surprennent.
Le nombre total obtenu est supérieur à la moitié (> 21), voici ce qui se passera : Une coupure de courant survient.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 311
↳ Points : 456
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2015
↳ Age : 28
↳ Avatar : Tuppence Middleton
↳ Age du Personnage : 28 ans en apparence, 538 en réalité
↳ Métier : Riche veuve, rédactrice au blackbird, peintre à la Menrva
↳ Opinion Politique : Révolutionnaire, elle est totalement contre ce gouvernement, même si en apparence elle semble le soutenir.
↳ Niveau de Compétences : 1
↳ Playlist : ☞ HURTS - the crow ☞ MUMFORD AND SONS - ghosts that we knew ☞ JON MCLAUGHLIN - fire away ☞ LABRINTH - beneath your beautiful ☞ SAM SMITH - stay with me ☞ WE THE KINGS & DEMI LOVATO - we the dream ☞ OLLY MURS & DEMI LOVATO - up ☞ MR. BIG - to be with you ☞ AMBER RUN - i found ☞ LAURA PAUSINI -la solitudine
↳ Citation : Where my heart goes, i'll go!
↳ Multicomptes : Eamon Grimes



les petits papiers
↳ Copyright: electric soul
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Sam 22 Avr - 16:37


Mes yeux se lèvent vers le ciel. Autant à cause de l’afflux de testostérone qui semble traîner dans le coin, qu’à la remarque de Casey. L’homme sait se faire des amis, sans nul doute, aussi je m’efforce de ne pas montrer l’agacement que sa pique m’apporte. Les murs de la prison sont déjà suffisamment oppressants, pour qu’on évite d’ajouter plus de piquant à la situation qui se veut déjà explosive. En ça, je suis d’accord avec l’homme qui est entré en premier dans le lieu. Son nom m’échappe, mais que je suis plutôt rassurée dans l’avoir dans l’équipe. Autant par sa stature que son assurance, qui semblent toutes les deux démesurées. La confiance, ce n’est pas un sentiment qui me vient facilement et en observant l’homme, je ne lui aurais pas donner le bon dieu sans confession. Et pourtant, j’ai envie de l’écouter, de le suivre presque aveuglément. Probablement dans la gueule du loup. Probablement dans les méandres dégoutants de la prison. Ma mâchoire se serre doucement néanmoins, lorsqu’il évoque la mutinerie. Nul doute qu’ouvrir toutes les cellules nous seraient profitables, mais combien de personnes mourraient pour nous assurer notre diversion ? Probablement tous les gardiens, ou bien la plupart d’entre eux… mais beaucoup trop, pour mon âme déjà abîmée par ma malédiction personnelle. « N’y aurait il pas une façon plus discrète de se faufiler ici ? Je n’aime pas l’idée d’utiliser des criminels pour nos desseins. Il ne faut pas oublier que, si certains sont ici très injustement… D’autres le sont pour des raisons bien désagréables. Je n’aimerais pas tomber sur l’un d’entre eux, parce qu’on aura décidé de lui ouvrir la porte. »

Je ne crois pas forcément aux prisons, je ne pense pas que l’enfermement soit une bonne solution pour régler des conflits d’ordre juridique.  Néanmoins je ne suis pas stupide. Certains ici, sont dangereux, autant pour nous que pour les hommes qui les gardent enfermés. « Malgré tout je suis d’accord. On devrait aller vers le poste de garde. Par là ? » Je pointe du doigt un couloir, qui semble donner sur une porte close. Je ne suis pas certaine du chemin à suivre, alors je lance un regard sur le barbu bourru, puis sur le frêle Casey, qui semblent tout deux habitués aux cellules de cet endroit lugubre.

_________________
    your love has powers over me
    WHO SAID WE HAD IT ALL? OUR HEARTS NO LONGER LIE WHO KNEW THE VEIL WOULD FALL, WHO'D GUESS THAT WE WOULD CRY?
    roller coaster


      Spoiler:
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Lun 24 Avr - 10:34




Les prunelles sombres se perdent tout autour d’elle, lézardent sur les murs et distinguent le relief grisâtre dans lequel ils ont désormais tous pénétré. Les silhouettes qui se dessinent non loin sont toutes plus ou moins familières. Elle doute que ce constat soit véritablement positif. Les pertes n’en seront que plus douloureuse s’il devait y en avoir. Mais la confiance est nécessaire dans ce genre de situation et connaître ses alliés la rassure démesurément. Quand elle penche la tête vers l’avant, la brune croise le regard doucereux de Giulietta et se fend d’un sourire à son égard. Une amie n’est jamais de trop. De plus qu’elle a raison. Ils ne devraient pas rester là, il faut qu’ils bougent le plus rapidement possible. Très vite, ce sont des voix masculines qui s’élèvent. Celle de Casey d’abord, dont les mots lui font lever les yeux au ciel. Il ne peut vraiment pas s’en empêcher, c’est plus fort que lui. Peu après, c’est celle de premier entré, le plus téméraire, qui vient lui picorer les nerfs. Son attitude supérieure l’énerve déjà. S’il pense pouvoir prendre les décisions pour tout leur groupe, il peut se brosser bien fort. La rebelle ne risque pas sa vie pour jouer les petits chiens en rang derrière le berger.

« - Ouvrir toutes les cellules ? Non mais t’es complètement taré. Y’a des putain d’enflures enfermées ici, hors de question qu’on leur donne une chance de s’enfuir. On sait qui on doit faire sortir de ce trou. Les autres, ils restent là » Le ton est dur. La jeune hongroise en profite pour rejoindre Casey vers l’avant du groupe. Si elle devait suivre quelqu’un, ce serait lui et personne d’autre. Aveuglément, même. Pas l’autre et son air de donneur de leçons. Elle n’aime pas le petit air hautain qu’il se donne, reste méfiante pour le moment. Elle semble une fois de plus tomber d’accord avec l’italienne, ce qui ne l’étonne pas vraiment. Deux voies contre une. La rebelle toise la direction indiquée par son alliée. Ce qu’elle perçoit ne lui augure rien de bon. Un long couloir qui semble déboucher sur une porte encore close. « - Allez, on bouge », lâche-t-elle sans se poser plus de questions. Elle perd patience. Ils ne peuvent pas se permettre de rester ici plus longtemps, déjà trop vulnérables à force de débattre. La demoiselle s’engouffre dans le corridor à pas pressés, sans se retourner. Plusieurs mètres les séparent de ce qui semble bien être un accès vers les cellules. Plusieurs mètres qu’elle parcourt néanmoins rapidement. Elle attend quelques secondes qu’on la rejoigne et puisque tout semble silencieux de l’autre côté du passage, passe finalement à l’action. Quand elle tire sur la poignée, un sourire vicieux s’étire sur ses joues blafardes. La porte est scellée, il leur semble bien impossible de passer. « - Évidemment… » Le souffle inaudible échappe à ses lèvres. C’était trop beau.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Mar 25 Avr - 13:54

Les ombres défilent. Les remarques volent et comme il l’a anticipé antérieurement, l’entente ne sera pas des plus aisées. Un léger sourire accueille la réflexion de Vittoria avant qu’un autre gars ne rejoigne l’attroupement, annote son petit discours avec une agressivité manifeste. Le grec se contente de hausser des épaules sans polémiquer, ni se justifier. Il ne compte pas prendre la tête du groupe, s’assure seulement de calmer les plus téméraires. Combat perdu d’avance de toute évidence. La présence de Giulietta apaise légèrement ses craintes et les nourrit tout autant. Ses doigts resserrent brièvement ceux de son amie. « Un conseil que je te renvoie, Giu. » Un murmure qui se perd avant qu’elle ne s’éloigne. Il adresse un signe de tête à l’homme qui l’approuve et écoute son plan attentivement. Les autres, à la suite, fortifient sa pensée. Avec bien plus de calme dans la voix que la fougueuse hongroise, le grec vient appuyer le raisonnement général en posant ses yeux sur l’instigateur de l’idée. « Le chaos nous aiderait peut-être quelques minutes, c’est vrai. Mais je doute qu’il soit une force dans celles qui suivront. On ne peut pas affronter deux types d’ennemis en même temps. On ne peut pas être sûr qu’ils ne nous poignardent pas par derrière. Par contre, il est vrai que les caméras devraient être la priorité. » Elias reste prudent face à ces élans tempétueux. Il leur faut garder la tête froide, agir au mieux bien que dans l’urgence.

Suivant la direction désignée, le rédacteur talonne la brune. La porte close lui arrache un rictus ironique avant que le sérieux ne revienne. Un coup d’épaule ne suffira sans doute pas. « J’imagine que les serrures ici ne peuvent être forcées. On pourrait peut-être tenter de tirer dessus mais ça attirerait sans nul doute plus d’une personne. » Ses yeux balaient les environs, cherchent une alternative quand un échange de tirs se fait entendre à quelques mètres de là. Par instinct, il s’accroupit, emporte dans son mouvement Vittoria, la personne la plus proche de lui. Le temps de comprendre d’où proviennent les coups de feu, ils semblent déjà s’estomper. Mais loin d’être rassurant, le silence qui survient lui glace le sang. Rebrousser chemin ou forcer le passage par tous les moyens ? Se sont-ils fait repérer ? Est-ce que leur complice a changé d’avis ? Est-ce qu’il s’agit d’une mutinerie ? Les questions meurent dans la caboche du journaliste tandis que l’adrénaline ravage ses constantes. «  Il faut qu’on avance. » répète-t-il inutilement en se relevant avec précaution. « Ceux qui connaissent l’endroit... Il existe un autre chemin possible et accessible ? » Il cherche Declan et Casey du regard, en attente d’une idée, d’un détour. Lui n’est venu ici qu’une fois au cours des derniers mois. Pour voir Nolan. Un souvenir amer et teinté d’émotions, il n’a pas vraiment pris le temps de se familiariser avec ces lieux macabres.


Dernière édition par Elias S. Kaligaris le Dim 30 Avr - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 574
↳ Points : 314
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥ & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Mar 25 Avr - 18:21

Tu les écoutes, ces gens que pour la plupart tu connais pas. T'es pas exactement à ta place, ici, tu le sais, t'as pas leur expérience, leur assurance, et tu le ressens lors de cette mission.

T'as pas peur, pas vraiment. T'as jamais été du genre à cacher tes opinions et t'es un peu du genre à donner un coup de pied dans la fourmilière, juste pour voir ce que ça fait. Mais tu sais que tu dois être prudent, ce coup-ci, parce que y'a pas que ta vie en jeu, là, y'a celle de ceux qui t'entourent et de ceux que vous êtes venus tirer de ce trou à rat. T'as pas le droit d'être égoïste.

Y'a des chamailleries dans votre groupe et tu te retiens de rouler des yeux aux piques que ça se lance. Sérieusement ? Alors que tu peux sentir la tension tout autour de toi, que le mieux ce serait de fermer sa gueule pour pas se faire repérer ? Mais y'a pas exactement un leader ou de plan prédéfini, tu t'en rends compte au fil des minutes qui passent. Heureusement qu'il y a Elias pour tenter de calmer le jeu mais t'es pas sûr que tout le monde écoutera. Tu te retiens de répliquer vertement à l'idée de libérer tous les prisonniers pour profiter du chaos d'une mutinerie. Hell no. Y'a pas que des innocents dans ces cellules et t'as pas l'intention de laisser des criminels gambader dehors comme un Bambi frétillant et ivre de liberté.

« Pas pour libérer tout le monde. J'ai pas exactement envie de tomber sur un psychopathe qu'on a enfermé pour une bonne raison. On est censé libérer un petit groupe, pas permettre à tout le monde de prendre la poudre d'escampette. »

Les caméras ? Ouais, ça ce serait une bonne idée. Mais qui sait où elles sont ? Tout se ressemble ici pour toi et c'est pas comme si y'avait un plan de la prison accroché à chaque mur. Et puis y'a cette foutue porte qui se met en travers de votre route.

Pile au moment où tu te dis que tu vas pas laisser une putain de serrure t'emmerder, y'a des coups de feu qui retentissent, non loin. Par réflexe, tu t'accroupis. Le silence revient rapidement. Des problèmes au sein de la prison ? Faudrait que vous bougiez, et vite.

« Y'a déjà des bruits de flingue ailleurs pour occuper les gardes. Ils viendront peut-être pas si on tente de forcer cette porte ? Parce que je sais pas pour vous, mais moi je connais pas le chemin, donc si vous êtes sûrs de celui-là, autant foncer, tant qu'on a de la distraction de notre côté. »

T'as jamais trop touché aux armes à feu mais Ambre t'a fait chier pour que t'en aies un. Serait peut-être temps de l'utiliser pour la bonne cause. Si ça peut vous éviter de vous taper un détour de merde que tu sais même pas où il va vous mener.

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 8655
↳ Points : 1038
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 28
↳ Avatar : Evan Peters
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Interne en psychiatrie
↳ Opinion Politique : Désintéressé
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1 général/Niveau 3 en manipulation des émotions/Niveau 2 en détection de mensonges
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Rivka Avraham
↳ Couleur RP : #DC3B3B



les petits papiers
↳ Copyright: vinyles idylles & trumblr & ZIGGY STARDUST
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Rock In The Road }. L'attaque de la Prison   Mar 25 Avr - 22:04

Il a l’âme d’un vilain petit canard scellée en lui. L’époque où il était capable de tisser des vraies amitiés est révolue. Il ne désire plus s’accrocher à des boites de mouchoirs, donner des tapes sur l’épaule de ses prochains, autour d’un café après avoir débité quelques répliques bien senties, ou dégoulinantes de niaiserie. Quelque part, il s’écroule devant les traumatismes subis, s’est juré de ne plus jamais faire confiance à qui que ce soit, de ne plus jamais se montrer familier. Le malaise qui s’installe fait déferler en lui une cascade d’émotions négatives. Il devrait pourtant être soulagé, à l’idée d’échapper à un câlin collectif. Il sent encore les lourdes chaines lui entraver les poings, et se perd plus encore dans les méandres de ses tourments. Il n’est plus temps de tergiverser. Pour autant, il ne peut pas rater une occasion de lancer quelques sarcasmes cinglants à ces donneurs de leçons. Une expression de méfiance sur le visage, la main bien accrochée à son arme. Gamin. Il est prêt à entrer dans un état de rage proportionnel à sa vexation lorsque des coups de feu retentissent. Il cherche les silhouettes des agresseurs du regard, mais en vain, prêt à se perdre dans les affres de la guerre.

La véritable guerre. Oh grand dieu, il arrête donc de débiter ses flots d’ânerie, de se comporter comme une carpe au cerveau défraichi, sur ce coup-là, très fourni en futilités. Son premier réflexe, complètement instinctif, est de se rapprocher de Vittoria. Il est absolument inimaginable, pour Casey, qu’un opposant risque de l’atteindre. Un lamentable échec. Le grand malabar s’en est chargé à sa place. Il est inutile que des disputes éclatent lors de cette mission sauvetage. Il prend sur lui, met ses sentiments au placard. « Ça va ? ». Capte quand même l’attention de sa Bonnie. La question d’Elias se fraye un passage dans son esprit. Les remarques de Dante sont également prises en considération. « Je ne crois pas qu’il soit possible d’enfoncer cette porte. A moins que tu ais caché un bazooka dans la poche de ton manteau, ou une quantité massive d’explosifs… ». Il se précipite dans un nouvel embranchement d’un pas rapide, et la boule de stress formée à l’intérieur de son estomac grossit de plus en plus. Elle est son moteur. « Qui m’aime me suive… ». Un sourire franc et discret pointe sur ses lèvres. « Ou plutôt, qui me supporte… ».

_________________
KING OF MADNESS
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5232-joshua-all-the-crazy-figh
 

Rock In The Road }. L'attaque de la Prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Event Spécial }. Rock In The Road
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-