AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Martyr of the free World |Riley|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 273
↳ Points : 225
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : James McAvoy
↳ Age du Personnage : 30 ans en apparence & 785 en réalité
↳ Métier : Sapeur Pompier;
↳ Opinion Politique : Le monde a besoin d'un Gouvernement. Mais pas de celui-là.
↳ Niveau de Compétences : 2, création d'illusions et guérison 3
↳ Playlist : Danse macabre ~ Delain / Innocence ~ Tarja / Edge of the blade, Beyond the Matrix ~ Epica / We are murderrs ~ Xandria / Wings of Madness ~ Serenity
↳ Citation : "We both strive for the same end. Only our methods differ. Do you not see that? Peace. Stability. A world where men live without fear."
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Solveig Eriksson
↳ Couleur RP : Darkcyan



les petits papiers
↳ Copyright: Killer from a gang ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Martyr of the free World |Riley|   Jeu 13 Avr - 14:19


Martyr of the free World
I will say what I think, I will do what I say. When liberty seems out of reach, we'll fight for our freedom of speech ••• La nuit était tombée depuis quelques heures quand il s'engouffra hors de son appartement en urgence. Le biper résonnait toujours dans sa main, celui-là-même qui l'avait réveillé en sursaut. Orfeo n'aimait pas ça. Il n'aimait bien qu'on lui coupe ses rares heures de repos, ses rares moments où, les yeux fermés, il pouvait ne plus penser au monde qui l'entourait, à cette époque qu'il ne comprenait pas entièrement. D'ailleurs, c'était la raison pour laquelle il n'arrivait pas à stopper les cris stridents de l'engin. La fatigue accumulée des derniers jours l'empêchait d'assummer pleinement ses réflexes. Et même ce qu'il faisait tous les jours ne lui était pas naturel. C'était un fait, et il le savait bien. Voilà donc pourquoi il embarquait le biper avec lui, réveillant par la même occasion tous les appartements qu'il croisait. Ah, s'en rendait-il seulement compte ? La tête dans le gaz, certainement pas. Et d'un autre côté, il s'en moquait pas mal. Pourquoi les autres auraient-ils le droit de dormir si lui devait se bouger pour son boulot ? D'autant plus qu'aucune fumée ne s'élevait dans le ciel, il n'y avait pas d'incendie important à éteindre. Pourquoi l'avoir réveillé alors ? Il s'attendait à une raison merdique, une de ces excuses qui l'enflammait et lui donnait envie d'assommer son interlocuteur. Cette excuse, c'était un membre du Gouvernement qui les réclamait. Souvent pour des tâches "ingrates", qui auraient pu attendre mais comme les dirigeants voulaient montrer leur pouvoir sur la populace... Au moins une chose qui n'avait pas changé au fil des siècles.

Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes pour arriver jusqu'à la caserne, la Nouvelle-Orléans n'étant pas la plus grande ville au monde, et sa condition physique lui permettant de tenir une cadence assez importante sans trop de soucis. Finalement, il avait été médisant sur les raisons de l'appel. Une urgence, voilà pourquoi il l'avait appelé. Une disparition la semaine dernière, dont la personne semblait avoir réapparu il y a quelques minutes, quelques heures. Sauf que personne ne pouvait l'approcher, et elle ne parlait plus, perchée en haut d'un immeuble non loin de là. Orfeo ayant toujours réussi à éviter les suicides lorsqu'il était présent, on avait fini par l'appeler, un peu en désespoir de cause. Un soupir quitta ses lèvres alors qu'on le conduisit jusqu'à l'immeuble. Personne ne se doutait qu'il utilisait ses pouvoirs dans cette situation. Personne ne remarquait cela, ce qui l'arrangeait bien d'un côté. Il n'aimait pas avoir à dévoiler sa nature, même à ses collègues. Finalement, seul Callum y avait eu le droit, mais il avait aujourd'hui disparu.

Il grimpa les marches de l'escalier de secours quatre par quatre jusqu'à atterrir sur le toit où le vent soufflait fortement. Il se rapprocha, pas après pas, vers la silhouette qui se dessinait en bordure du toit. La fille se tourna dans sa direction, le regard effrayé, et il fut contraint de se stopper. Au vu de sa position, elle allait sauter. S'il avait eu le temps, il aurait choisi la voie de la discussion pour la raisonner, pour essayer d'en savoir plus et l'aider, mais ce n'était guère le moment. Le pouvoir se mit en place, au prix d'une concentration intense. Certes, ça lui venait plus facilement qu'au début mais il devait toujours y mettre une part de son énergie pour que le résultat soit celui qui veuille, d'autant plus que l'inconnue était proche du bord, et qu'une illusion mal placée la ferait certainement se précipiter dans le vide. Ce qu'il ne souhaitait pas. Elle fit un pas vers lui. Puis un deuxième, l'illusion faisant son effet, et elle finit par se retrouver dans ses bras. Les larmes coulèrent, laissant le sorcier de marbre. Il n'avait jamais été doué avec les femmes et leurs sentiments. Peut-être parce qu'il venait d'une toute autre époque, avec ses moeurs et ses coutumes, et qu'aujourd'hui, malgré cinq ans passés ici, il ne parvenait toujours pas à changer ce qu'il avait appris.

Les autres montèrent, et la jeune fille fut rapidement prise en charge par les personnes compétentes. Soupir profond alors qu'on le libérait de ses fonctions. Il pouvait maintenant rentrer chez lui, finir sa nuit. Parviendrait-il seulement à replonger dans le sommeil ? Certainement pas. Il se connaissait suffisamment pour cela, mais traîner dehors n'était pas conseillé à une heure aussi matinale. Les miliciens n'étaient pas connus pour leur douceur et leur bonté, ils vous présumeraient coupables et non innocents en vous croisant. Il reprit donc le chemin de chez lui, d'un pas qu'il souhaitait rapide. Mais il finit par être attiré par des éclats de voix. Hésitations d'intervenir. Ce n'était pas son combat. Pourtant, à la vision du corps battu par deux peacekeepers, il finit par s'interposer. Main arrêtant un ultime coup, sa gentillesse le perdra. Les deux hommes retournèrent le regard vers lui. Il n'était ni grand, ni impressionnant en stature, mais il n'en avait pas moins survécu pendant sept siècles à Darkness Falls. Les deux n'étaient pas grand-chose comparé à ce qu'il avait dû vivre. Le blessé fut d'ailleurs tiré par une jeune femme, que les miliciens n'aperçurent pas. Heureusement.

Les coups auraient pu pleuvoir sur lui, mais il prit de l'avance sur eux. Les illusions naquirent entre ses doigts. Courtes, mais suffisamment intenses pour que les peacekeepers amorcent un mouvement de recul. Quelques secondes, quelques minutes, avant qu'ils ne fuient, probablement effrayés par la vision d'horreur qui s'était imposée à eux. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il détourna l'attention, reposant ses yeux bleus sur la personne attaquée, cachée dans une ruelle non loin. Il s'en rapprocha, capta quelques mots. Résistance ? Un sourcil se arqua tandis qu'il s'appuyait contre un mur et croisait les bras. Les mots sortirent, comme si de rien n'était.

"Pourquoi évoquer la Résistance ?"


Le regard tomba sur les blessures. Elles ne lui semblaient pas mortelles à vue d'oeil, mais il imaginait qu'emmener la personne à l'hôpital n'était pas réellement possible si elle était recherchée par les miliciens. De plus, certaines se résorbaient à vitesse grand V. La jeune femme ayant tiré le corps était-elle une sorcière ? Ou alors la personne blessée était un métamorphe, avec une capacité de régénération supérieure à celle d'un humain. Possibilités multiples, alors que les interrogations quittèrent ses lèvres :

"Les blessures semblent diminuer rapidement mais peut-être qu'il faudrait l'emmener à l'hôpital."


© 2981 12289 0

_________________
+Danse Macabre+
Look at what he can do. Let him show the world how powerful we can be. Because those with the greatest power protect those without. 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Martyr of the free World |Riley|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-