AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Do you wanna know me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 841
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 16/04/2017
↳ Age : 19
↳ Avatar : Stephen James
↳ Age du Personnage : 27
↳ Métier : Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement, méfiant vis-à-vis de la Résistance
↳ Playlist : Woodkid - Conquest Of Spaces ⋆ Eivør - Into the Mist ⋆ Arctic Monkeys - Do I wanna know ? ⋆ Elias - Cloud ⋆ Mc Solaar - La Belle et le Bad Boy ⋆ Matmatah - L'Apologie ⋆ Of Monsters And Men - Thousand Eyes ⋆ Missio - Anthem for the Broken ⋆ Boy Epic - Trust
↳ Citation : « L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6666cc



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥️♥️ (vava) + Grey Wind (signa)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 1:03


Marcus Di Lorenzo
« Une citation est un tatouage sur la langue. »

   
le MIDien derrière l'écran


   
↳ pseudo & prénom :
Fraise
   
↳ âge :
 
   
↳ pays :
France
   
↳ ton avis sur MID ?
Le design est aenezefkv, j'adore ** J'avoue avoir bien galéré avant de tomber ici et le contexte m'a directement conquise
   
↳ niveau d'addiction :
Le plus possible, au moins 5j/7 je pense
   
↳ dédoublement :
Négatif !
   
↳ et le règlement tu l'as lu ?
Yes Sir !
   
↳ un dernier mot ?
Mot
   
↳ smiley fétiche :
Il me manquait, vous avez refait mon bonheur :

26 ans ━ Célibataire
Soulcrushers ━ ft Stephen James


©️ SWAN
↳ Date et lieu de naissance :
C'était un jeudi. Le 29 du mois de novembre de l'année 1990, à Vérone même. Vous l'aurez compris, il est du signe sagittaire.
   
↳ Forme animale :
Alors que les Hommes jugent, méprisent, haïssent, la Nature a bien dû trouver un équilibre. Fidèles, attachants et sincères, les animaux, eux, ne dupent pas, ne jugent pas, ne détestent pas. Ils nous prennent tels que nous sommes, sans chercher à nous changer. Jamais ils ne mentent, jamais ils ne trahissent. Markus apprécie leur présence. Dans son ombre, où qu'il aille, une fine silhouette marche dans ses pas. Il s'agit d'un malinois noir, qu'il a trouvé quelques années plus tôt dans un carton, certainement abandonné en raison du fait que cette couleur ne soit pas toujours reconnue. Nero est le nom qu'il lui a donné, tout simplement.
   
↳ Métier :
A l'image de son père, il s'est dirigé vers l'illusoire impression d’œuvrer pour la paix et de maintenir l'ordre. Il travaille pour la milice, en tant que peacekeeper.
   
↳ Orientation sexuelle :
On ne peut déterminer avec assurance le profil de la personne qui fera battre notre cœur. L'amour nous tombe dessus sans même prendre la peine de toquer avant d'entrer. Passionnel, il saisira la moindre parcelle de notre être, à nous en rendre fou. Dangereux, l'amour est une dépendance qui, inévitablement, entraîne notre malheur. Les seules histoires qui finissent bien sont celles des contes de fées. Changer, respirer, vivre pour un ou une autre, ce n'est pas la volonté qui l'anime. Il ne veut pas souffrir inutilement, il ne veut pas perdre son temps à attendre quelqu'un, ou à le suivre. Il est libre, et refoule cet état de fragilité.
   
↳ Force :
N'est-on pas fort de nos faiblesses et faible de nos forces ? Si l'on devait cependant faire ressortir des avantages à être tel que Marcus, nous dirions qu'il tire sa force principalement dans sa lucidité. Il reste constamment conscient et observateur. Habitué aux regards pleins de jugements, on ne le déstabilise que rarement. Ce seront même plutôt ses yeux de glace qui déstabiliseront par l'air souvent hautain qu'ils lui donnent par pur réflexe d'auto-protection. D'une musculature développée mais d'un calme apparent, il dégage généralement une certaine impression de force tranquille, ce qui lui vaut d'échapper à bien des ennuis.
   
↳ Faiblesse :
D'un physique particulier, il passe difficilement inaperçu et ce, en dépit de toute volonté de discrétion qu'il peut vouloir déployer. On remarque facilement son originalité, et on le classe trop vite dans une case. Souvent pris pour étant peu fréquentable, on l'évite, on le juge, on le méprise. On le pense violent, trafiquant, bagarreur et on refuse d'imaginer un être différent. Il a ainsi du mal à s'ouvrir aux autres et s'enferme à tord dans une solitude souvent pesante. Parfois, son cœur s'ouvre et il faiblit, délaissant son indifférence qui le protège. Lorsque l'on parvient à éveiller sa sensibilité, il se transforme et peut être capable de s'engager dans des situations qu'il sera susceptible de regretter ensuite. C'est pour cette raison notamment que sa plus grande peur est de s'attacher à quelqu'un.
   
↳ Avis sur le Gouvernement :
Enchaîné. Autour de ses poignets, les chaînes de la tyrannie. Il se méfie du pouvoir et des comportements qu'il peut susciter. Si la situation actuelle ne lui convient pas, il ne peut que penser qu'elle était inévitable dans un monde tant dénué d'harmonie. Désintéressé, il laisserait volontiers les autres se battre à sa place. Mais ses idéaux réclament plus d'équilibre et de liberté. Alors il se plie contre lui à rentrer dans le moule du citoyen qui n'a rien à se reprocher, attendant que se présente l'occasion de s'exprimer.
   
↳Particularité :
On l'aura remarqué sans grand mal, le corps de l'italien est recouvert de tatouages en tous genres. Mais également de piercings. En dehors de ces deux détails qui n'en sont plus tant ils sautent aux yeux, Marcus a un tic. Signe de sa nervosité, il a la fâcheuse manie de se ronger les ongles pour un rien. Qu'il soit anxieux, contrarié, énervé, dépité, fatigué, et j'en passe, tout est prétexte à s'attaquer à ses pauvres ongles qui ne lui ont pourtant rien fait de mal.

Franc ☦ Froid ☦ Désintéressé ☦ Anticonformiste ☦ Lucide ☦ Méfiant ☦ Fiable ☦ Sensible ☦ Protecteur ☦ Renfermé ☦ Endurant ☦ Nerveux


   
l'histoire


Et la lumière fut.

Toute vie a un commencement, et l'italien ne déroge en rien aux règles fondamentales que la nature nous impose. Il vit le jour, ou plutôt la lumière artificielle, pendant la nuit du 29 novembre 1990. Il n'avait ni frère ni sœur aîné. Ce beau bébé de 3,579 kilogrammes était le premier et le dernier né de cette nouvelle génération des Di Lorenzo. Comme tous les bébés, il hurla en prenant sa première inspiration. Comme tous les bébés, il pleura lorsque ses dents poussèrent. Et, comme tous les bébés, il apprit à marcher le moment venu. Il n'avait rien d'extraordinaire.

Ce bébé avait une mère et un père qui l'aimaient. Rien que cela suffisait à le rendre merveilleux, comme tous les autres bébés. La famille de sa mère ne put suivre de près l'évolution de ce bambin aux yeux bleu-vert, habitant à Oklahoma. La famille de son père fut très présente à ses début, mais son grand-père disparut d'un cancer avant qu'il n'atteigne l'âge de se souvenir de lui. Marcus fut ainsi beaucoup dorloté par sa grand-mère, jusqu'à ce qu'il découvre ses semblables au jardin d'enfance, à trois ans.

Derrière les masques, la vérité.

Les rares souvenirs d'enfance qui marquent encore ses esprits ne sont autres que ceux passés en famille. Si vous avez suivi, ce cercle restreint de famille ne comprend que ses parents et une de ses grand-mères. Les autres, souvenirs, il les a peu à peu repoussés avec le temps. Si on le lui demandait, il jugerait peu intéressant de se remémorer la scolarité classique suivie par un enfant parmi tant d'autres. La mémoire d'un jeune garçon répondant présent à l'appel de « Di Lorenzo » n'était que peu digne d'intérêt. Il se fondait dans la masse, avait des amis, riait, jouait et courrait comme un enfant. Il était banal et ce n'est pas ça qui a forgé l'homme qu'il est devenu avec le temps.

Alors que la fin des classes sonnait, que les élèves quittaient l'école en courant, impatients de retrouver leurs parents qui les attendaient, il en restait un qui ne se pressait pas. Le petit Marcus avait perdu son sourire enfantin. Assis sur un banc, il prenait son goûter, sachant qu'il n'allait pas arriver chez lui tout de suite. De temps à autres, des aînés peu fréquentables venaient l'embêter, se moquer de lui. Comment ça, le petit Di Lorenzo n'avait personne qui le raccompagnait ? Ses parents ne l'aimaient pas, c'était pour ça. Il n'était pas aimé. Pas voulu. Abandonné.

De son jeune âge, il ignorait déjà les remarques, attendant simplement qu'ils se lassent et s'en aillent voir ailleurs. Il pouvait ainsi chausser ses rollers et s'entamait alors le trajet jusqu'au travail de son père. Ce dernier était policier à Vérone. Chaque soir, son fils attendait la fin de son service au poste, trop éloigné de chez lui pour qu'il ne s'y rende seul. Lorsqu'il revenait, son père ne lui parlait que très peu, enfermé dans un mutisme profond. Il devait alors attendre de retrouver sa mère pour recevoir de l'affection puis partait dans sa chambre sous ordre de cette dernière.

La raison de sa mise à l'écart ne lui fut pas inconnue bien longtemps. Il lui suffisait de rejoindre la salle à manger à l'heure du repas pour se rendre compte que les bouteilles d'alcool avaient diminué de volume. À table, son père ne disait mot, enfermé une fois de plus dans son inséparable silence, les traits tirés par la fatigue. Sa mère, elle, lui demandait comment s'était passée sa journée puis évitait de trop parler. Ce fut son rythme de vie journalier pendant des années, un visage torturé, un autre impuissant. Et lui, innocent, il ne saisissait le sens réel de ce qui pourrait se passer.

Il est battu par les flots, mais ne sombre pas.

A mesure que l'enfant grandissait, l'adolescent naissait tandis que la dépression de son père persistait. C'était comme un engrenage qu'il ne pouvait stopper. Marcus avait atteint l'âge nécessaire à en comprendre l'origine, puisque cette dernière l'atteignait lui aussi. S'il avait des amis, il put aussi compter dans son entourage des ennemis. Les moins bien intentionnés n'hésitaient pas à cracher sur la profession de son père, prétextant qu'il n'était qu'une enflure à envoyer des gens en prison, qu'il n'était aussi qu'un ripoux, un corrompu. Son rire, son sourire et ses jeux d'enfants, s'étaient envolés.

Il apprenait contre son gré à quel point la  vie pouvait être parfois dure pour les nerfs. Il endura les remarques jusqu'à ce qu'il ne fut plus apte à en supporter une seule. Ne les ignorant plus, Marcus commença à répondre avec les poings. Impulsif, il réagissait à la moindre provocation, rabaissé au même rang que celui de ses bourreaux, la bestialité. Il rentrait chez lui la lèvre fendue, un œil au beurre noir, des hématomes sur le corps. Chaque jour, il se ramenait avec une nouvelle marque, attisant les remontrances de ses parents. Jusqu'au jour où tout bascula. Jusqu'au jour où un de ses cours fut interrompu.

Si on le lui demandait aujourd'hui, il pourrait décrire la scène comme s'il l'avait vécu la veille. Mais ce serait trop douloureux, pour lui. Cette minute, qui aurait pu être banale à l'image de toutes les autres, s'est inscrite au plus profond de son être. Il revoit aisément le tableau couvert de calculs écrits à la craie, l'élève les ayant fait regardant avec inquiétude la professeur, craignant de s'être trompé. Mais elle ne put le corriger, l'on frappa à la porte. Lorsque celle-ci s'ouvrit, tous les élèves se levèrent silencieusement. Telle était la coutume lorsque le proviseur adjoint entrait dans une salle de classe. Il se souvient encore de sa voix ferme qui tonna.

_ Rasseyez-vous, sauf Di Lorenzo.

Il se souvient encore de son premier réflexe, mettre une main devant sa bouche pour cacher l'hématome qui avait ouvert sa lèvre inférieure le matin même. Il avait cru tout bonnement devoir assumer la sentence de ses bagarres régulières. Quelle injustice, il ne faisait que se défendre. Autour de lui, vingt-huit paires d'yeux le fixaient, incrédules. Par réflexe, il avait fixé son pupitre, fuyant tout regard. Il avait peur que la sentence soit irrévocable. Qu'en diraient ses parents ? La voix avait retenti une seconde fois, plus douce.

_ Prends tes affaires et viens avec moi.


Il s'était exécuté, n'en ayant pas vraiment le choix. Sans poser le regard sur le moindre de ses camarades, il était sorti, escorté par l'homme jusqu'au hall. Quelle ne fut sa surprise lorsqu'il vit sa mère l'y attendre, les yeux baignés de larmes. Il crut tout d'abord qu'il s'agissait là d'une marque de sa déception à l'idée de voir son fils se faire renvoyer. Pour lui, c'était la seule explication possible. Mais il comprit que quelque chose clochait lorsqu'ils ne prirent pas le trajet menant habituellement à leur maison.

Sa mère ne disait mot, manifestement trop troublée par le chagrin qui semblait l'atteindre. Il se souvient encore du doute qu'il avait eu lorsqu'ils étaient entrés dans la salle d'attente des urgences, tout autant que du visage humide de sa mère et du contact de ses mains sur ses épaules, pour s'assurer d'avoir toute ton attention. Ses yeux commençant à tourner vers le gris s'étaient plongés dans ceux de celle qui l'avait mis au monde. Entre deux sanglots, elle avait réussi à rassembler tout son courage pour lui parler enfin.

_ Mon chéri, ton papa a eu un accident. Il a été renversé par un bus et est actuellement au bloc opératoire. Il va falloir qu'on reste soudés et qu'on soit forts.

Au début, il n'avait pas compris le sens même de ces mots. Il s'était simplement blottis dans les bras de sa mère, inquiet de l'état dans lequel son père lui serait rendu. Mais lorsque, il ne sut au bout de combien de temps, un médecin vint les trouver, l'air visiblement désolé, il comprit qu'il ne reverrait jamais son père. Il avait compris que s'en était fini de l'attente au poste chaque soir, des regards silencieux qu'ils échangeaient, des bouteilles dont le volume diminuait chaque soir. S'en était fini de tout ça. Ils n'auraient plus de discussion silencieuse, il ne pourrait jamais plus compter sur son soutien de père. Effondré, déchiré, anéanti. Il ne savait plus qui il était.

Il lui avait fallu un mois avant de réintégrer sa classe. Un an avant de digérer ce qu'il s'était passé, et tout autant de temps pour l'accepter. Au fond de lui, un besoin irrépressible d'exprimer la rage qui l'habitait. Pour pouvoir se défouler, il rejoignit un club de boxe et cessa de se battre avec les vipères qu'il côtoyait au quotidien. Son adolescence fut terminée avant même qu'il ne puisse prendre le temps d'essayer d'en profiter. Dès la fin de son cycle d'enseignement secondaire, il décida de ne pas poursuivre d'études. Pour la première fois depuis des années, il remit les pieds au poste de police, avec l'idée d'y postuler et d'y être admis.

Les sous-ensembles, dans les grands ensembles, s'assemblent.

Et puis il connut aussi l'amour, il le fallait bien. Celui qui le marqua se prénommait Natalia. Une étudiante d'abord rencontrée dans un bar, puis vue et revue à maintes reprises avant qu'il ne se décide à croquer le fruit défendu. Il connut ainsi l'excitation de deux corps qui s'entremêlent, son enivrant parfum, l'impatience chaque jour de retrouver au soir son beau visage, de caresser sa blonde chevelure, de se plonger dans son regard noisette si intriguant. Auprès d'elle, il vécut plus d'un an de bonheur jusqu'à ce qu'elle dut partir poursuivre ses études en Australie. D'un commun accord, ils jugèrent préférable qu'ils se séparent, lui ayant sa vie construite à Vérone, et elle ayant encore du chemin à parcourir avant de s'installer quelque part.

Mi février 2012, il commença à comprendre les raisons de la dépression de son père. Il put en arriver à la conclusion que, ce qui était désigné tel un accident, n'en était pas véritablement un. À son tour, il sombra dans un état léthargique. Sa mère ne fut pas dupe, elle comprit de suite. En moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, elle avait compris qu'il lui faudrait s'éloigner de Vérone pour se requinquer. Elle le somma d'aller se reposer chez ses grands-parents à Oklahoma, le temps nécessaire à ce qu'il retrouve plus d'entrain. Elle ne voulait pas le perdre lui aussi. Et puis la catastrophe de mars arriva sans qu'il ne puisse rentrer en Italie, sans qu'il ne puisse prendre une dernière fois des nouvelles de sa mère.

Contre son gré, il s'installa dans cette ville, trouva du travail dans leur police et tenta de se construire un semblant de vie. Pendant plus d'un an, le monde lui sembla complètement tourner à l'envers. Durant cette période, il commença à se faire tatouer. D'abord un en souvenir de son père, puis un pour sa mère. Puis d'autre, et encore d'autres, pour s'exprimer, se libérer. Discret, il évitait de s'attirer des ennuis en disant ce qu'il pensait. Il préférait garder son travail, vivre comme si le monde lui convenait, et graver à l'encre dans sa peau presque tout se qu'il aurait souhaité exprimé et qui le démangeait. Prudent, il évita d'aller jusque dans les sujets trop politiques.

En janvier 2013, il trouva un beau matin un carton au milieu d'un trottoir près de chez lui. Puisqu'il gênait, il entreprit de le pousser. Quelle ne fut sa surprise lorsqu'il découvrit un chiot au pelage tout sombre à l'intérieur. Le petit Nero venait de faire intrusion dans sa vie et ce, bien malgré lui. Marcus l'emporta avec lui lorsqu'il devint inévitable de rejoindre la Nouvelle-Orléans, ses grands-parents refusèrent de l'accompagner. Ils ne voulaient quitter leur vie alors qu'elle n'était plus bien loin de se terminer. Depuis ce second déménagement, son incompréhension s'intensifia. Ne sachant que faire d'autre, il rejoignit la Milice. Refusant de devenir un assassin, il se contenta de se fondre parmi les peacekeepers.

Ces quatre dernières années, il n'a eu de cesse de se faire faire de nouveaux tatouages. Il est inutile de parler de ces événements qui se sont suivis les uns les autres, il les vécut tous avec la même consternation. Cela fait longtemps qu'il ne se sent plus dépassé par ce monde sans queue ni tête, si bien qu'il est parfois surpris d'être encore un humain on ne peut plus sain. Il n'éprouve que du dégoût envers le Gouvernement et se contente de faire ce qu'on lui demande, acceptant parfois de fermer les yeux contre des tickets de rationnement qui lui serviront à nourrir son compagnon à quatre pattes sans avoir besoin de se rationner un peu plus lui-même.
   


   
le test rp



Sujet 1:
 
   
Son regard effectuait des va-et-vient incessants d'un bout à l'autre de ce grand bordel qu'étaient devenues les rues de la ville. C'était tout juste s'il n'y voyait rien avec toute cette cendre incrustée dans l'air les entourant. Autour de lui, des hommes et femmes, tous de noir vêtus, s'empressaient de remonter leurs rangs. Il n'était qu'incapable de s'empêcher de jeter sur eux de noirs coups d’œil, méprisant leur présence. Les grands moyens étaient déployés, ça ne sentait pas bon du tout, aussi bien pour lui que pour les autres quels qu'ils furent. Le moment était ainsi plus que venu de prendre la poudre d'escampette, ces conflits politiques ne l'intéressaient pas et il ne voulait pas s'y retrouver mêlé contre son gré. Si officiellement, il était en faveur du Gouvernement car employé à la milice, il n'en avait cure de cette histoire.

L'italien n'hésita pas sur son choix, il se prononça bien vite sur la situation. Il allait rentrer chez lui, se mettre à l'abri avant que les choses ne dérapent de plus belle. Un détail l'y empêchait encore, il ne voyait plus son chien. Sourcils froncés, il tendait l'oreille, espérant entendre autre chose que l'affrontement persistant. Cœur battant, il s'efforça de rester concentré. Il était impossible pour lui de concevoir son retour sans le malinois. « Nero ! Ici ! » hurla-t-il à pleins poumons. Il attendit, cinq secondes, puis dix, puis quinze, sans réponse. « Cazzo... » L'espace d'une seconde, son sang se glaça. Comment avait-il bien pu le perdre de vue alors qu'ils ne se quittaient jamais ? Pour tâcher d'y réfléchir, mieux valait s'éloigner un peu des êtres en uniforme, aussi bien gris que noirs.

Un vacarme assourdissant couvrit soudainement les cris et les tirs. Non loin devant lui, les murs d'un bâtiment venaient de céder, faisant trembler le sol à proximité. Étouffé par cette arrivée soudaine de poussière et de cendres, il fut interrompu, toussant jusqu'à pouvoir retrouver une respiration normale. Pour ce qui était d'éviter de s'enliser dans les embrouilles, il supposait que c'était fichu. Il tourna la tête, cherchant son reflet dans une vitrine. Ce n'était pas un mauvais tour, il était bien là, crasseux, entouré d'inconnus tout autant noircis que lui. Et bien, à présent il ressemblait moins à un milicien. Il se tourna vers la montagne de débris, et s'époumona à nouveau.

« Nero ! »

Marcus attendit. Cinq secondes, puis dix. Et finalement, cette fois-ci, des aboiements lui répondirent. Ses yeux pétillèrent, brièvement. Rassuré, il se précipita vers décombres. Ses yeux de glace fixés au loin, il ignora les pauvres gens coincés sous ce qu'il restait du bâtiment. À ses yeux, ils n'étaient personne. Miliciens, Résistants, aucun ne pouvait le préoccuper. Égoïste, certainement, il se contenta de ramper jusqu'à son objectif, évitant de s'attirer une pluie de balles en sa direction. « Nero ! » appela-t-il à nouveau, pour le localiser. Sous un bloc de béton, une réponse retentit. Sans plus traîner, il se précipita. Son compagnon avait eu de la chance, aucun gravas n'avait semblé réussir à l'atteindre. Mais la pente du trou dans lequel il était prisonnier l'empêchait de remonter sans aide.

« Schifozzo. » lâcha-t-il, alors qu'il apparaissait au-dessus de lui. Ses pieds calés sous un autre bloc de béton, il put se pencher suffisamment pour saisir le canidé, et le sortir de son pétrin. Il s'agenouilla, fixant son compagnon, visiblement déjà remis de sa mésaventure. « Bien, allons-nous en maintenant. » Cette fois, il ne comptait pas le perdre à nouveau. Il le souleva dans ses bras et se leva. Il ne le déposa au sol que lorsqu'ils quittèrent pour de bon les vestiges de l'édifice. L'espace d'une seconde, le regard de Marcus se radoucit, alors qu'il caressait l'animal. Il retrouva son éclat de glace dès lors qu'il reporta son attention sur l'affrontement qui les côtoyait. « Suis » ordonna-t-il, pour s'assurer de le remettre aux ordres. Il ne l'autorisait pas à lui échapper une seconde fois.

Le long des immeubles, il se faufilait, fuyant l'agitation, désirant ardemment retrouver le silence. Dans son ombre, le malinois marchait dans ses pas. Par mimique, il avait repris une attitude plus solennelle, à l'image de son maître dont le sourire semblait depuis longtemps éteint. Ils n'étaient personne, à l'instar de tous ces pauvres gens massacrés. Mais ils étaient ensembles, unis dans leur misère, et le principal était là. L'italien n'avait aucun intérêt à prendre parti ou à se faire remarquer. Il avait fait son boulot, puis il s'était éclipsé.

⌱ Approved by the government


Dernière édition par Marcus Di Lorenzo le Dim 30 Avr - 16:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4679-do-you-wanna-know-me En ligne

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1494
↳ Points : 340
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : mélopée / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 1:11

Oooooh, c'est rare que je commente sur l'avatar, mais Stepheeeeeeeen
(Et pour l'ajout de "", tu peux me remercier Cool euké indirectement, mais fais-le quand même Cool il en va de ton intégration directe )

Bon trêve de plaisanteries, je te souhaite la bienvenue chez nous! Tu as une plume hyper agréable à lire et très jolie, ça m'a beaucoup plu !
Ton personnage a l'air super et très prometteur, je suis sûre que tu vas beaucoup t'amuser avec nous!


Ps : "Endurant" Tu veux choper d'la meuf toi, hein ?

_________________
LOVE IS EVIL
SIN IS SINCERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 5685
↳ Points : 9022
↳ Arrivé depuis le : 28/11/2013
↳ Age : 28
↳ Avatar : Matthew McConaughey
↳ Age du Personnage : 42 ans
↳ Métier : Escroc, actuellement détective privé et pilleur de tombes, revendeur de sang humain pour la Falci'
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement pour des raisons qui lui sont propres.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 -1 en annihilation de la magie et 2 en cicatrisation
↳ Playlist : X Ambassadors - Renegades / Alt-J - Tessellate / The Neighbourhood - Sweater Weather / Daughter - No Care / The Kooks - Bad Habit ...
↳ Citation : " I represent to you all the sins you have never had the courage to commit. "
↳ Multicomptes : Aloy I. Mizrahi
↳ Couleur RP : #FFFFFF



les petits papiers
↳ Copyright: schizophrenic
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 1:12

Bienvenue par ici Marcus

Déjà le choix du prénom, perfection Le portrait qui se construit du personnage m'a l'air réellement touchant Puis un anticonformiste, me gusta Le visage choisi est également bien sympathique Ne reste que l'histoire pour en savoir plus sur ce petit du coup En tant que futur collègue de mon DC, nous faudra un lien en tout cas Bon courage pour la rédaction J'espère que tu vas te plaire parmi nous

_________________
If I lose my way and forget what I need. Just remind me now of what you give to me. If you hold my hand and take me where you go. I'll show you the side that no one knows. I'm taking you there.   If scars are for the living then I could be forgiven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4364-renegades-oswald http://www.mercy-in-darkness.org/t4682-ripped-at-every-edge-oswald#194428

Silent screams, Violent dreams

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 300
↳ Points : 84
↳ Arrivé depuis le : 31/08/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : Charlotte Wessels
↳ Age du Personnage : 251 en réalité & 28 en apparence
↳ Métier : Trafiquante de médicaments, dealeuse & gérante du Little Darlings / confondatrice de la Niflheim
↳ Opinion Politique : Politique ? Ca se mange ?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Christina Perri ~ Jar of Hearts / Imagine Dragons ~ Bleeding out / Epica ~ In All Consience / Delain ~ My masquerade
↳ Citation : " It is better to have faith in something than none at all "
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : (MidnightBlue) ~ Lightblue



les petits papiers
↳ Copyright: Noah ♥ et Anaëlle
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 1:18

Bienvenue par ici !
Ta plume est super jolie, j'ai beaucoup aimé lire ta préface . Et ton personage a l'air vraiment sympathique ! (Bon, Ambre, ma shadowhunter, va juste vouloir l'assommer mais voilà ).
Et le nom, je plussoie, il a la classe Cool. Et le choix de groupe aussi, t'as choisi les meilleurs *n'est pas sur le bon compte mais faisons comme si*

Bon courage pour la suite de la rédaction, j'ai hâte de pouvoir venir t'embêter pour des liens =3


(Josy, tu m'as fait rire Arrow)

_________________
   
she just ran away
She paved the road with her broken pieces and found the path to become a goddam warrior. © by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 841
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 16/04/2017
↳ Age : 19
↳ Avatar : Stephen James
↳ Age du Personnage : 27
↳ Métier : Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement, méfiant vis-à-vis de la Résistance
↳ Playlist : Woodkid - Conquest Of Spaces ⋆ Eivør - Into the Mist ⋆ Arctic Monkeys - Do I wanna know ? ⋆ Elias - Cloud ⋆ Mc Solaar - La Belle et le Bad Boy ⋆ Matmatah - L'Apologie ⋆ Of Monsters And Men - Thousand Eyes ⋆ Missio - Anthem for the Broken ⋆ Boy Epic - Trust
↳ Citation : « L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6666cc



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥️♥️ (vava) + Grey Wind (signa)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 2:08

Merci à vous pour vos p'tits messages
Ça fait vraiment plaisir un tel accueil, j'espère que Marcus saura vous plaire

Je vais retravailler un peu son histoire avant de la poster, normalement ce sera fait d'ici demain ! Et puis elle n'a pas encore de début -pluslogiquetumeurs- donc c'est pas encore gagné

S'il en va de mon intégration, merci Ô grand Joseph pour ce merveilleux présent que j'apprécie tant *inclination* (Okay l'endurant je l'avais pas vu comme ça, tu m'as eu *veillera à choisir plus soigneusement ses adjectifs la prochaine fois* )

Pour le collègue, un lien sera inévitable Cool Idem Solveig, ce sera avec plaisir ! Et tant que Ambre voudra juste l'assommer, ce ne sera pas bien grave, il s'en remettra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4679-do-you-wanna-know-me En ligne

« The forgiven warrior »

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1020
↳ Points : 527
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 29 ans d'apparence, 354 ans en réalité
↳ Métier : Propriétaire du Mary Rose, styliste en freelance
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Goodies ; Ciara | Slut like you ; P!nk | Needed me ; Rihanna | Rag Doll ; Aerosmtih | Guillotine; 30STM | Tom Ford ; Jay Z | Poison ; Alice Cooper | Changes ; 2PAC | Hurricane ; 30STM | Anyway you want it ; Journey
↳ Citation : « La faim justifie les moyens »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Priya Gadhavi
↳ Couleur RP : Grey



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 2:18

Welcome on board Marcus hi
Et ben hâte de pouvoir lire ton histoire, ce que tu as déjà écrit semble prometteur en tout cas
Bon courage pour la rédaction de la fichette

_________________

Like the darkness is the light
It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster. . gif by aloy chou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 770
↳ Points : 1035
↳ Arrivé depuis le : 25/12/2015
↳ Age : 24
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 33
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 ( Niveau 4 en Guérison & Prémonition.) Niveau 84 en Serviettophilie
↳ Playlist : WOODKID - Iron ◐ METALLICA - One ◐ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ◐ COLDPLAY - Fix you ◐ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ◐ PINK FLOYD - Wish you were here ◐ BANKS - Waiting game ◐ CAT STEVENS - Wild World (skins version) ◐ MT. EDEN - Escape ◐ HALSEY - Gasoline ◐ BRITNEY SPEARS - Toxic ◐ METALLICA - Master of Puppets
↳ Citation : ‘When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]’ C. J
↳ Multicomptes : Adrian N. Hoffman
↳ Couleur RP : (#336666) #6699CC



les petits papiers
↳ Copyright: © Poupée Morose ♥ ; Anna Nalick ; blue comet
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 2:29

Bienvenue parmi nouuus ! C'est toujours cool de voir les rangs humains s'agrandir Bon courage pour la rédaction de ta fiche, excellent choix de prénom Amuse toi bien ici

_________________

Breathe, just breathe
« If I get it all down on paper, its no longer inside of me, threatening the life it belongs to and I feel like I'm naked in front of the crowd cause these words are my diary, screaming out loud and I know that you'll use them, however you want to. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3207-liam-bad-reflect

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 3326
↳ Points : 564
↳ Arrivé depuis le : 26/09/2015
↳ Age : 26
↳ Avatar : Cillian Murphy
↳ Age du Personnage : 36 ans
↳ Métier : Ancien militaire et archiviste ; Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : 2
↳ Playlist :
DAMIEN RICE - small crime | ROSS COPPERMAN - holding on and letting on | YEARS & YEARS - desire | KODALINE - honest | OF MONSTERS AND MEN - little talks | APOCALYPTICA - cold blood | NICK CAVE - red right hand | BEN NICHOLS - this old death | PHOSPHORESCENT - song for zula | RAG'N'BONE MAN - skin | MUMFORD AND SONS - thistles and weeds | LORD HURON - the night we met | DEAN LEWIS - waves

↳ Citation : "Sometimes there is absolutely no difference at all between salvation and damnation."
↳ Multicomptes : Tobias Madsen
↳ Couleur RP : MediumTurquoise



les petits papiers
↳ Copyright: Tik Tok & ANESIDORA & Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 9:09

Bienvenuuuuue
Les humains débarquent en force en ce moment dis donc Un collègue peacekeeper, c'est top ça, j'espère qu'on pourra se faire un lien J'aime beaucoup aussi le portrait qui se dessine, tout est bien approfondi et réfléchi, ça donne très envie d'en découvrir encore plus Le personnage semble cohérent et attachant Ta plume est très fluide et agréable, je suis fan Je t'envoie plein de courage pour la rédaction du reste
J'espère que tu te plairas parmi les fous en tout cas
J'approuve le choix original d'avatar
Bon pour le smiley, je me suis demandée si tu connaissais pas Joey j'avoue, mais même pas

_________________
The moon is bright in that treetop night. I see the shadows that we cast in the cold, clean light. My feet are gold. My heart is white. And I am racing out on the desert plains all night. I know love as a caging thing. Just a killer come to call from some awful dream. But my heart is wild. And my bones are steam. And I could kill you with my bare hands if I was free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t2985-rhys-les-morsure http://www.mercy-in-darkness.org/t4707-rhys-changing-tides

Twins : two people who are joined and can't escape each other.

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1352
↳ Points : 675
↳ Arrivé depuis le : 01/04/2014
↳ Age : 25
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 34 ans (13 mai 1983)
↳ Métier : Expert en sécurité informatique au Blackbird; résistant inconscient
↳ Opinion Politique : anti-Gouvernement depuis les premières heures ; et pourtant, il l'a servi pendant plusieurs mois
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 - Niveau 84 en blague à Toto et Choupiniaiserie
↳ Playlist : Underground || Parting Glass || The Hanging Tree || Some Nights || United we stand tall
↳ Citation : Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue.
↳ Multicomptes : Rafael A. Morienval | Andreï C. Ievseï
↳ Couleur RP : goldenrod



les petits papiers
↳ Copyright: (avatar) balaclava
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 9:26

Bienvenue chez nous au plaisir de te croiser sur la CB, dans le flood ou en RP

_________________
He says save me, save me; She says maybe, maybe… She starts to turn away when he says… Promise me you’ll never let us go Push me, Crush me, Then save me, save me She stops walking, walking; He stops falling, falling He looks her in the eyes and he says… - ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3068-nolan-je-me-surm http://www.mercy-in-darkness.org/t5158-nolan-lying-in-my-bed-i-hear-the-clock-tick#209592

WILDHUNTER

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 5506
↳ Points : 215
↳ Arrivé depuis le : 03/09/2013
↳ Age : 27
↳ Avatar : Toby Stephens
↳ Age du Personnage : Quarante-huit ans
↳ Métier : Bras-droit de Maria Velasquez ; Ancien directeur de la Parish Prison
↳ Opinion Politique : Il crache sur le Gouvernement, et emmerde la résistance. La Communauté en unique camp, au-dessus et avant tout le reste.
↳ Niveau de Compétences : Trois
↳ Playlist :
STARSET - Demons ♭ KORN - Evolution ♭ SLIPKNOT - Disasterpiece ♭ SIA - Free me ♭ WOODKID - Iron ♭ BEAR McCREARY - A nation of thieves ♭ NICK CAVE - Avalanche ♭ KODA - New blood ♭ HIDDEN CITIZENS - Paint It Black ♭ SABATON - Out of control ♭ RAG'N' BONE MAN - Hard came the rain ♭ POP EVIL - Monster You Made

↳ Citation : « Everyone is a monster to someone. Since you are so convinced that I am yours, I will be it. »
↳ Multicomptes : Regan Faulkner
↳ Couleur RP : #448a74



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame ; tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 9:27

Bienvenuee
Bon courage pour la rédaction de ta fichetete Le début donne envie d'en lire plus, ça promet un personnage bien complexe Il a l'air super intéressant et attachant ce petiot en plus Et je suis fan de ton style, c'est un régal à lire Ce choix d'ava, j'adore
J'espère que tu te plairas parmi nous en tout cas, mais je ne m'inquiète pas trop pour ça

_________________

† madness is sanity
a world of burning flames, white wings scorched to black, and a heart consumed by rage, oh darling,
you were just born to be a devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4594-disasterpiece-le http://www.mercy-in-darkness.org/t4681-leslie-pray-for-the-storm-of-your-life

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 9:37

Bienvenue

J'aime beaucoup ce que j'ai déjà lu de ta fiche, et les choix de nom et d'avatar sont au top

Bon courage pour ton histoire et tout le reste
Revenir en haut Aller en bas

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 8861
↳ Points : 1062
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 28
↳ Avatar : Evan Peters
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Interne en psychiatrie
↳ Opinion Politique : Désintéressé
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1 général/Niveau 3 en manipulation des émotions/Niveau 2 en détection de mensonges
↳ Playlist : 30 STM ♪ Hurricane / 30 STM ♪ Alibi / Keane ♪ She Has No Time / Red Hot Chili Peppers ♪ Dark Necessities / Muse ♪ Blackout / Muse ♪ Uno
↳ Citation : "La passion est une obsession positive. L'obsession est une passion négative"
↳ Multicomptes : Rivka Avraham
↳ Couleur RP : #DC3B3B



les petits papiers
↳ Copyright: vinyles idylles & trumblr & ZIGGY STARDUST
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 9:49

Bienvenuuue j'ai hâte d'en savoir davantage sur ton personnage et que dire de l'avatar et de la préface :lovelove:

_________________
KING OF MADNESS
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5232-joshua-all-the-crazy-figh

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 10:00

Un personnage prometteur, une plume très agréable, un avatar original, ça forme quelque chose qui dépote tout ça What a Face
La bienvenue l'italien, bon courage pour ce qu'il te reste à écrire et bon jeu par la suite
Revenir en haut Aller en bas

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 633
↳ Points : 393
↳ Arrivé depuis le : 05/12/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Josh Beech
↳ Age du Personnage : 30 ans
↳ Métier : Musicien et chanteur au Masquerade ; récolteur d'informations & photographe pour le BlackBird
↳ Opinion Politique : Résistance modérée (BlackBird)
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Cities in Dust - The Everlove | World on Fire - Les Friction | Sotto Falso Nome - Ludovico Einaudi | Blackbird - The Beatles | No Easy Way - Digital Daggers | Underneath - Kidneythieves | Daze - Poets of the Fall | Waking Up - PVRIS | Keep The Faith (It's Only You and Me) - of Verona | Bird Set Free - Sia | We Don't Celebrate Sundays - Hardcore Superstar | Human - Of Monsters and Men | Lover to Lover - Florence and the Machine
↳ Citation : “Certains attendent que le temps change, d'autres le saisissent avec force et agissent.” (Dante Alighieri)
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : Chocolate



les petits papiers
↳ Copyright: Moriarty & tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 10:03

Coucou copain italien tatoué hi

J'aime beaucoup ce début de fiche et le personnage qui se dessine sous ta plume Je viendrais probablement gratter un lien à ta validation Bienvenue par ici et bon courage pour terminer tout ça

PS : Par contre, pas merci de m'avoir foutu Vérone en tête, j'aurais pu me passer de cette chanson dans le crâne

_________________
- IF I COULD ONLY LET GO -
The air is silk, shadows form a grin If I lose control I feed the beast within Cage me like an animal A crown with gems and gold Eat me like a cannibal Chase the neon throne Breathe in, breathe out Let the human in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4154-dante-your-forme http://www.mercy-in-darkness.org/t4611-dante-set-the-world-on-fire

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 723
↳ Points : 127
↳ Arrivé depuis le : 02/02/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Jaimie Alexander
↳ Age du Personnage : 32 ans (72 ans réels)
↳ Métier : Journaliste / Informatrice, ancienne agent et assassin au service du KGB
↳ Opinion Politique : L'argent fait le bonheur et mon opinion
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Dance of Fate - Epica | Take the Day - Turisas | Scaretale - Nightwish | The Parting Glass - Peter Hollens | 5th Symphony (mvt 1) - Beethoven | Yma O Hyd - Dafydd Iwan | Piano Concerto n°2 - Shostakovich | Nuages - Debussy
↳ Citation : " When darkness will reign and blind us all Allegiance will bind us if we do not fall. "
↳ Multicomptes : ///
↳ Couleur RP : #0066ff



les petits papiers
↳ Copyright: Ironic ; Crackle Bones
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   Lun 17 Avr - 11:28

Ce... tatouage... m'hypnotise... Je ne connaissais pas ce monsieur, mais le tatouage qu'il a dans le dos est OUUUUUUUUUUF ! J'suis sûre il me regarde à travers l'écran... Arrow

Bref. Bienvenuuuuuue ! Bon courage pour la suite de ta fiche, il promet, ce personnage !

_________________


We are going to die, and that makes us the lucky ones. Most people are never going to die because they are never going to be born.
The potential people who could have been here in my place but who will in fact never see the light of day outnumber the sand grains of Sahara.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Do you wanna know me ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Do you wanna know me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Second Chapter :: Life For Rent :: Welcome Home-