AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 867
↳ Points : 287
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}   Jeu 1 Juin - 17:21


« Loterie du RP »



Solveig & Halstein
featuring


« I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real
   I wanna let go of the pain I've felt so long
   Erase all the pain till it's gone
   I wanna heal, I wanna feel like I'm close to something real
   I wanna find something I've wanted all along
   Somewhere I belong. »

  Quoi de mieux qu’un moment privilégié dans un café du Central Business District, rare lieu semblant parfois avoir gardé un semblant de convivialité dans cette ville rongée par l'oppression ? En cette belle après-midi, l’air est léger, les rires bruyants, comme si l’espace d’un instant toute forme d’inquiétude s’était envolée. Mais nier l’existence du chaos, même quelques instants, trouve vite punition. Le bâtiment s’effondre soudain, prenant au piège les pauvres humains qui n’avaient rien vu venir. Du sang, des corps enchevêtrés et parfois méconnaissables, de la poussière, des débris… et contre toute attente des miraculés qui vont devoir survivre jusqu’à l’arrivée d’hypothétiques secours, coincés à l'intérieur des décombres. L’œuvre de mafieux, désireux de donner une leçon aux quelques membres du Gouvernement qui souhaitaient se détendre en ces lieux. Saurez-vous vous entraider en dépit de vos personnalités respectives ?

  Ordre de passage:
   1 - Solveig Eriksson
   2 - Halstein Läin


 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

Silent screams, Violent dreams

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 279
↳ Points : 80
↳ Arrivé depuis le : 31/08/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Charlotte Wessels
↳ Age du Personnage : 251 en réalité & 28 en apparence
↳ Métier : Trafiquante de médicaments, dealeuse & gérante du Little Darlings / confondatrice de la Niflheim
↳ Opinion Politique : Politique ? Ca se mange ?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Christina Perri ~ Jar of Hearts / Imagine Dragons ~ Bleeding out / Epica ~ In All Consience / Delain ~ My masquerade
↳ Citation : " It is better to have faith in something than none at all "
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : (MidnightBlue) ~ Lightblue



les petits papiers
↳ Copyright: Minako ♥ & Solosand
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}   Jeu 1 Juin - 18:10


Somewhere I Belong
I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long, erase all the pain till it's gone ••• Ca collait à la peau, cette horreur, ce geste qu'elle avait fait. Elle avait été trop loin, avait frôlé la mort. Certes, ce n'était pas la première fois, les cicatrices qui ornaient ses bras par moment en étaient la preuve. Elle courrait après la Faucheuse. C'était le seul moyen qu'elle avait trouvé de se sentir en vie, en trouvant du réconfort dans l'étreinte de celle-ci. Sans pour autant passer la ligne rouge qu'elle s'était imposée. Jusqu'à ce jour, cette nuit. Ce moment où tout avait basculé. Les souvenirs revenaient, lointains, éphémères. Des cauchemars la plupart du temps, ne laissant que quelques traces sur leurs passages. Solveig était épuisée. Epuisée de ne pas être capable de se rappeler avec précision les événements ayant conduit son aîné à la confier à Niklas. Epuisée de se réveiller chaque nuit, au bord des larmes, au bord du gouffre, sans savoir pourquoi. Epuisée... Epuisée de vivre tout simplement. Elle avait besoin de repos, mais était incapable d'en prendre. Elle se rongeait les ongles, de ne pas avoir de nouvelles de son frère, tout en profitant de la présence du porte-parole au maximum. Plaisir honteux, mais qu'elle n'avait plus à cacher. Tout ce chamboulement mettait à vif sa fragilité, toutes les blessures dissimulées au fil des années. Elle avait trop encaissé, trop supporté.

Le regard s'était porté sur la grande baie vitrée de la villa. Le printemps s'était emparé de la ville, bien que le temps à la Nouvelle-Orléans était souvent sujet au changement. La preuve, la veille avait été un jour de pluies diluviennes, qui l'avaient obligée à s'enfermer dans les murs de l'habitation de Niklas. L'endroit était agréable à vivre, bien que froid à ses yeux. Et bien trop grand. Bordel, elle était habituée à son pauvre deux pièces tout bralant au-dessus du Little Darlings, à la maisonnette laissant passer le froid en Suède, il y a de cela quelques siècles. Des lieux très loin d'abriter le confort qu'elle côtoyait ici. En fait, il fallait l'avouer, tout était trop grand, trop blanc, trop luxueux, trop... Trop parfait. Chaque objet était à sa place ici. La décoration, riche, lui donnait envie de se faire toute petite. La métamorphe n'osait pas toucher ne serait-ce que la rampe de l'escalier tellement elle avait peur de la sâlir. La jeune femme n'était pas à sa place dans tout ce luxe, elle le ressentait jusqu'au fond de ses entrailles. Et pourtant, elle en appréciait les espaces, notamment l'extérieur, ce jardin si bien décoré, si zen. Et la petite volière au fond de celui-ci. Elle y avait souvent passé ses journées, à s'occuper des oiseaux, leur parler, quand elle ne pouvait pas encore sortir. Quand la cicatrice lui barrait encore le ventre, menaçant de se rouvrir au moindre mouvement brusque.

Ce n'était plus le cas désormais, elle pouvait se mouvoir sans risquer une réinfection ou autres joyeusetés. Et le beau temps attirait fortement son attention. Néanmoins, l'hésitation se faisait sentir. Sa dernière sortie avait failli mal se finir. Après, aller se promener du côté des bâtiments gouvernementaux lorsqu'on s'appelait Solveig Eriksson et que son frère était à la tête d'une des mafias les plus profitables de la Nouvelle-Orléans, ce n'était pas la meilleure des idées. D'autant plus lorsqu'on était soi-même une trafiquante connue et reconnue, échappant seulement aux miliciens par une connaissance parfaite du terrain. Elle s'était donc jetée dans la gueule du loup, consciemment. Et avait fini dans le bureau de l'un des plus haut gradés. Discussion qui l'avait effrayée au plus haut point, bien qu'aucun mal ne lui avait été fait. Profond soupir alors qu'elle enfilait une paire de chaussures. Niklas ne rentrerait pas avant la fin de l'après-midi, autant aller découvrir les environs... Bien qu'elle préférait son quartier du Nord de la ville plutôt que l'Ouest. Ce dernier puait trop l'hypocrisie et le mensonge pour qu'elle y adhère.

Le soleil réchauffait sa peau si blanche, à force d'être un papillon de nuit. Le vent jouait avec ses cheveux roux, et un sourire finit par pointer le bout de son nez sur ses lèvres fines. La liberté avait quelque chose de grisant finalement... Elle finit par se glisser dans l'un des cafés du quartier. Chic, empli de gens souriants, agréables. Cela changeait de son quotidien. Ici, nul besoin d'être autant sur ses gardes qu'au Little. Elle n'avait pas d'établissement à gérer, de clients à assommer. Non, elle était tranquille, et elle pouvait se détendre...

Jambes croisées, elle s'était installée sur une table à l'écart, dans le fameux café qu'elle avait repéré. Une après-midi tranquille somme toute, passée à observer les silhouettes pressées courir devant les fenêtres. C'était ce qu'elle aurait voulu, ce qu'elle avait imaginé.

L'explosion résonna dans son esprit, dans ses oreilles. L'instinct animal reprit le dessus, suffisamment rapidement pour éviter une nouvelle blessure à la jeune femme. Si on passait outre les strides qui barraient ses bras. Enfin, elles commençaient déjà à se résorber, légèrement, sous la nature animale qui se cachait au sein de Solveig.

Il lui fallut de longues secondes pour retrouver ses sens. La malédiction d'être une métamorphe dans ces moments-là. Enfin, la suédoise aurait préféré ne jamais avoir à les récupérer. Le sang fut la première odeur qui vrilla dans son cerveau, attisant la lionne en son sein. Les muscles se tendirent. Elle était prête à bondir sur quiconque s'approcherait de trop près. Puis le contrôle fut repris. Lentement, au fur et à mesure que la poussière retombait, que les hurlements et les pleurs diminuaient, que son cerveau s'adaptait. Lentement, elle se redressa, entreprit de se déplacer légèrement. Pourquoi le karma s'acharnait-il contre elle ? Qu'avait-elle fait pour mériter tout cela ? Question sans réponse, d'autant plus que des mots lui parvinrent de sous des débris. Yeux rivés dans la direction indiquée par les sons, bien trop faibles pour être entendus par un humain lambda.

« Il y a quelqu'un de conscient là-dessous... »

Murmures prononcés en partie pour elle-même. Transe dont elle ne parvenait pas à se défaire. Sa nature aurait pu lui permettre de soulever les débris, cependant, les décombres lui semblaient bien trop fragiles pour qu'elle s'y tente. Dorénavant, l'extérieur ne leur était plus accessible. Les rares rescapés étaient condamnés à rester bloqué, jusqu'à ce que les secours viennent les aider. Pourquoi avait-elle eu envie d'une promenade aujourd'hui ?

© 2981 12289 0

_________________
+ Every cloud has a silver lining +
She paved the road with her broken pieces and found the path to become a goddam warrior.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}   Ven 2 Juin - 0:37

Somewhere I belong
Les jours s’écoulent sans que tu ne sois capable de regarder la vérité en face. Tu as été un vrai con avec Ashley. Les coups étaient de trop, mais tu n’as pas pu les retenir. Ta violence t’a dépassé. Trop fier pour revenir en arrière, tu préfères faire l’aveugle depuis. Tu as oublié ta mission et laissé Ashley se débrouiller seul avec ses prototypes. Hors de question d’y retourner, tu n’es même pas sûr de pouvoir encore le regarder en face. Le petit merdeux a merdé. Alors, pour oublier ça, tu te débrouilles pour ne jamais être inactif. C’est plus simple. Au moins occupé, tu n’as pas besoin de réfléchir. Ouais, c’est clairement ce que tu dois faire et surtout te tenir le plus éloigné possible du laboratoire d’Ashley. Tu n’as plus que ça a faire.

Au final, tu arrives plutôt bien à t’en sortir, la tête dans le guidon, tu t’arranges pour ne plus penser à cet enfoiré de Nott qui ne fait que d’atterrir dans tes pensées sans que tu puisses y faire quoi que ce soit. C’est frustrant. Tellement. Heureusement, ton travail arrive à suffisamment accaparer ton attention. Juste assez pour que tu puisses te concentrer uniquement sur les missions qu’on t’a accordé. Les heures passent et la journée aussi, jusqu’à ce que l 'après-midi pointe le bout de son nez. Le travail est fini pour le moment. Tu cherches à te détendre et ta précédente mission t’a amené dans le quartier d’affaires. Il n’y a bien que pour le boulot que tu atterris ici. Tu n’as pas vraiment d’autres raisons de traîner dans le coin, mais bon, maintenant que tu es là, autant en profiter. Au bout de quelques minutes, tu trouves un endroit où te poser qui ne semble plutôt accueillant et clairement, ça n’arrive pas tous les jours. Pour être franc, la majorité de la ville ressemble à un truc un peu creapy qui collerait bien dans les films d’horreur. Toi, ça ne te dérange pas. Ça a quelques avantages de se foutre de tout, mais ça fait du bien parfois de retomber sur des endroits un peu plus chaleureux que les autres.

Le pire, c’est que tu venais d’entrer dans le café quand soudainement t’as eu l’impression que tout s’était mis à trembler autour de toi. Sauf que ce n’était pas qu’une impression et que les murs se sont ébranlés jusqu’à s’effondrer. Dans un réflexe de survie, tu t’es éloigné, bondis en arrière, mais tu n’as pas été assez rapide pour éviter les débris qui se tombaient déjà en masse, ton dos rencontrant une poutre assez violemment avant que tu ne sois assommé. Si t’avais un jour cru au karma, au destin ou à l’une de ses conneries, tu pourrais penser, là tout de suite qu’il se foutait de ta gueule. T’as le crâne dur et c’est certainement ce qui t’a sauvé pour le coup. T’aurais pu te faire écraser sous les décombres. La poussière t’empêche de respirer correctement et tu te mets à jurer. C’est plus fort que toi. Tu tousses aussi, entre deux jurons. L’air est carrément saturé. T’as le bon réflexe de choper un bandana accroché à ton bras libre pour le porter à ta bouche et ton nez. La poussière qui vole dans les stries de lumière qui percent de-ci de-là offre une vision plutôt étrange, presque surréaliste. Une voix se fait entendre et tu te redresses tant bien que mal. Tu as le bras bloqué et ça t’énerve déjà. Ta jambe aussi ne semble pas prête à coopérer. « Oh y a quelqu’un ? » que tu lâches finalement, dans l’espoir qu’une autre paire de bras puisse t’aider à te dégager de là. « Y a moyen d’avoir un coup d’main ? » non, parce que discuter ne mènera à rien, t’as besoin d’action là, tout de suite.  
©Pando
Revenir en haut Aller en bas

Silent screams, Violent dreams

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 279
↳ Points : 80
↳ Arrivé depuis le : 31/08/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Charlotte Wessels
↳ Age du Personnage : 251 en réalité & 28 en apparence
↳ Métier : Trafiquante de médicaments, dealeuse & gérante du Little Darlings / confondatrice de la Niflheim
↳ Opinion Politique : Politique ? Ca se mange ?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Christina Perri ~ Jar of Hearts / Imagine Dragons ~ Bleeding out / Epica ~ In All Consience / Delain ~ My masquerade
↳ Citation : " It is better to have faith in something than none at all "
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : (MidnightBlue) ~ Lightblue



les petits papiers
↳ Copyright: Minako ♥ & Solosand
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}   Lun 19 Juin - 0:17


Somewhere I Belong
I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long, erase all the pain till it's gone ••• Les pensées se heurtaient avec violence dans son esprit, l'embrouillant un peu plus dans sa réflexion. Ses sens lui rapportaient des informations qu'elle ne pouvait ni traiter, ni intégrer. Tout restait à la surface, bloquée qu'elle était dans un état de choc suite à l'explosion. Elle était à nouveau au bord de la rupture émotionnelle, faisant le rapport entre cet instant et l'incendie ayant ravagé l'appartement de son frère, causé par un rituel foireux. Le souvenir était encore douloureux dans son esprit, son cœur, et le faire revenir causait un arrêt de ses systèmes de réaction. Pourquoi avait-elle décidé de sortir de chez Niklas ? Pourquoi aller se promener, profiter du beau temps alors qu'elle n'était clairement pas soignée ? La logique aurait voulu qu'elle ne bouge pas, se contente du jardin florissant sous le soleil du printemps. Mais non, elle multipliait les décisions stupides en ce moment. Après s'être ouverte le ventre sur un coup de tête, sans en mesurer les conséquences, s'être présentée devant les bâtiments gouvernementaux malgré son nom et les activités auxquelles elle était liée, aller se balader dans le quartier huppé de la ville... Non, ce n'était clairement pas une bonne idée, mais elle avait plongé dedans, à défaut de mieux.

La respiration se calma, le cœur reprit un rythme plus normal, plus lent. Elle s'accrocha aux quelques pensées agréables, chassa de son esprit l'horreur auquel l'événement s'attachait. Reprendre le contrôle, ignorer la douleur qui rayonnait dans son ventre, vestige fantôme du sévice infligé. En se concentrant, elle perçut davantage la respiration de l'autre. Hâchée, étrangère. Une partie d'elle voulait laisser l'inconnu ici, seul, ne pas l'aider. Elle avait bien trop peur qu'un geste de sa part finisse par lui revenir en pleine face. Elle enchaînait les erreurs, cela pouvait largement être compréhensible. Alors qu'elle se redressait, s'apprêtait à fuir comme elle le faisait si bien, une voix retentit de sous les décombres. Elle aurait pu rester silencieuse, dire qu'elle n'était pas en état de faire quoi que ce soit, mais c'était faux. Elle avait cette force caractéristique de ceux de son espèce, et elle serait capable de sortir l'inconnu de là par elle-même. Son cerveau pesait le pour et le contre, influencée par les récents événements. La fuite arrivait toujours en tête, entraînant un recul de quelques pas. Avant qu'elle ne se ressaisisse, ne se rapproche à nouveau, agrippant, déblayant le passage comme elle le pouvait.

Son regard ne se posa pas sur la victime, alors qu'elle retirait les débris parfois trop lourds pour le corps qu'elle avait, si elle n'avait pas été une métamorphe. Là, c'était différent, tout était presque trop facile. Et une fois l'inconnu libéré, elle recula, croisa les bras sur sa poitrine, trouva un certain intérêt pour ses pieds. La langue passa sur les lèvres sèches, les mots se formèrent dans la gorge serrée :

« Vous êtes blessé ? Je ne suis pas médecin mais je peux essayer d'en trouver un si besoin... »

Enfin, en trouver un, après cette explosion... La poussière rentrait dans ses poumons, rendant la respiration lourde, désagréable. Une légère toux la secoua, ravivant la douleur de ses entrailles. Le tout n'avait pas encore bien cicatrisé, quand bien même elle était une métamorphe et possédait un don d'auto-guérison.

« Vous savez qui a fait exploser l'endroit ? »

Question stupide, mais Solveig avait besoin de réponses. Elle avait peur, émotion étrange tordant ses entrailles. Elle aurait voulu revoir son frère au moins une fois, pour lui dire qu'elle l'aimait, et qu'il était la personne la plus importante à ses yeux. Qu'il reste sur une image plus positive d'elle, autre que la femme qui s'éventre et le fait souffrir. Oui, la suédoise se remettait beaucoup en question, alors même qu'elle essayait de paraître plus forte, plus indépendante. Apprendre à être une leadeuse, et plus une fille effacée... Beaucoup de chemin à parcourir encore. Le regard se releva, se heurtant à la tête plutôt connue de celui qu'elle venait de sauver.

© 2981 12289 0

_________________
+ Every cloud has a silver lining +
She paved the road with her broken pieces and found the path to become a goddam warrior.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}   Lun 24 Juil - 20:28

Somewhere I belong
Tu as un don pour te foutre dans la merde.

Tu n’as pas d’autres explications à la situation, tu as juste un putain de don pour te foutre dans une merde sans non. Preuve en est que tu étais venu ici pour te détendre et que tu te retrouve avec la moitié du bâtiment sur la tronche. Si ça, ce n’est pas se retrouver dans des situations impossibles, tu ne sais pas ce que c’est. La terre tremble et t’as l’impression que le ciel te tombe sur le crâne. Bordel de merde. Le bruit est assourdissant, mais ce n’est pas le seul sens qui est saturé. Rapidement ton odorat est assailli par cette odeur de poussière. Tu n’as qu’une envie, sortir de là, prendre une grande bouffé d’air frais. Seulement, il semblerait que ce ne soit pas si facile. Ça t’enrage. Être bloqué de la sorte n’est pas pour te plaire et même si tu doutes que ça ne plaise à personne, toi ça t’exaspère plus qu’autre chose. Tu entends une autre présence et tu te fais entendre toi aussi. Avec un peu de chance, l’âme sera assez charitable pour t’aider à te sortir de ce plan foireux.

Rapidement, les débris qui gênaient tes mouvements jusque là disparaissent, les uns après les autres, avec une facilité déconcertante. Encore plus déconcertante quand ton regard se pose sur la personne qui a décidé de venir t’aider. Une femme, clairement pas à 100% humaine. Non, tu veux bien croire qu’une femme bodybuldeuse aurait été capable de soulever les débris avec quelques difficultés, mais tu n’as pas besoin de t’attarder des heures pour te rendre compte qu’elle est loin de ces femmes beaucoup trop musclées que tu avais pu croiser plus jeune à la télé. Seulement, tu n’as pas le temps de lui demander un test ADN et là, tu n’es pas en mission, alors elle peut bien être ce qu’elle veut, l’important c’est qu’elle t’a sorti de là. Pour le reste, on verra plus tard.

L’inconnu te fait sortir de tes pensées avec une question. Tu te redresses et hoche négativement la tête. Non, t’as pas envie de voir un médecin ou quelque chose de ce genre-là. « Ça ira » que tu te contentes de répondre. Ton bras est douloureux, mais tu devrais pouvoir survivre. Quant à ta jambe, elle va bien devoir suivre, que ça lui plaise ou non. Une fois debout, tu prends le temps d’observer celle qui se dresse devant toi. Tu la connais. Il te faut encore quelques secondes pour mettre un nom sur cette face. Eriksson. Il ne manquait plus que ça. Il faut que tu te retrouves nez-à-nez avec la soeur d’un mafieux. Le karma veut vraiment ta peau. Bordel, faudrait vraiment que tu fasses des recherches sur tes vies antérieurs, t’as vraiment dû être un vrai connard dans le passé.

Elle te demande si tu sais qui a fait explosé l’endroit. Tu hoches négativement la tête. « Crois moi que si je savais qui a fait ça, il serait déjà entrain de mordre la poussière. » et encore, tu es soft. Parce qu’en réalité, tu ne lui laisserai pas le temps de mordre quoique ce soit. « Je vais appeler des secours » non, parce que vous ne devez certainement pas être les seuls à vous êtes retrouvés sous tout cette merde. Heureusement que ta tenue noire n’est pas que pour faire beau, elle est aussi livrée avec de quoi prévenir en cas de pépin. Il ne te faut pas bien longtemps pour joindre quelqu’un et signaler l’explosion. C’est à eux de décider s’il est bon d’envoyer des secours ou non, mais vu la situation tu doutes qu’ils décident de rester les bras croisés. « Je vais voir s’il y a d’autres personnes coincés sous tout ce merdier, ça ne serait pas mal vu que tu donnes un coup de main. » Hors de question que tu lui demandes de l’aide. C’est tellement pas ton. genre. Malgré tout, si elle veut aider par elle-même, tu ne diras pas non. Tu n’es pas forcément ravi de devoir faire équipe avec quelqu’un comme elle, mais ce n’est pas comme si tu pouvais jouer les fines bouches, là, tout de suite. Alors, il faut bien que tu te contentes de ce que tu as. Sans plus réfléchir, tu commences à avancer avec précautions, à la recherche de signes de vie quelconque.  
©Pando
Revenir en haut Aller en bas

Silent screams, Violent dreams

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 279
↳ Points : 80
↳ Arrivé depuis le : 31/08/2016
↳ Age : 20
↳ Avatar : Charlotte Wessels
↳ Age du Personnage : 251 en réalité & 28 en apparence
↳ Métier : Trafiquante de médicaments, dealeuse & gérante du Little Darlings / confondatrice de la Niflheim
↳ Opinion Politique : Politique ? Ca se mange ?
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3
↳ Playlist : Christina Perri ~ Jar of Hearts / Imagine Dragons ~ Bleeding out / Epica ~ In All Consience / Delain ~ My masquerade
↳ Citation : " It is better to have faith in something than none at all "
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : (MidnightBlue) ~ Lightblue



les petits papiers
↳ Copyright: Minako ♥ & Solosand
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}   Lun 11 Sep - 1:21


Somewhere I Belong
I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long, erase all the pain till it's gone ••• L’aide fournie, elle aurait préféré ne jamais la donner. Parce qu’elle le connaissait cet homme, elle le connaissait bien. Un milicien, qui avait voulu l’appréhender par le passé. La gorge se serra, mais elle parvint d’une façon ou d’une autre à faire taire sa peur. Après tout, dans la situation actuelle, il y avait bien plus important que sa petite personne à arrêter, elle s’en doutait. C’était pour cela qu’elle ne prit pas la fuite. Et puis, dans tous les cas, elle pourrait appeler Niklas à l’aide en prison, il la sortirait de là en quelques minutes, quelques heures. Tant qu’elle n’avait pas à passer par les arènes, par les juges, elle pourrait tout supporter. Du moins le pensait-elle. La question avait passé ses lèvres instinctivement. Prendre des nouvelles de l’autre, elle le faisait dès qu’elle croisait une personne, notamment au Little. C’était un moyen d’être proche de ses employés, de leur offrir une image maternelle, à l’inverse de celle montrée par par son aîné. Lui était la cruauté, la force. Elle se caractérisait plus par une certaine douceur, empathie. Ils étaient si complémentaires les deux…

Les bras se croisèrent sur sa poitrine, faible protection contre une possible attaque. De toute façon, elle ne pourrait compter que sur cette forme la petite, puisque ses pouvoirs de transformation semblaient s’être faits la malle. Comme si c’était le moment. Elle déglutit, reprit un peu de distance malgré l’espace confiné, refusant d’être proche de cet homme. Il était après tout ce qu’elle abhorrait le plus dans ce nouveau monde, cette autorité qui pourrait la mener à la mort en quelques minutes à peine. Et elle avait peur de la mort Solveig, alors qu’elle flirtait avec au quotidien. Elle se sentait en vie grâce à cela, mais ne voulait pas basculer à travers cette frontière ténue… La remarque la fit vaguement sourire, et elle répondit sans réellement y penser : « Vous êtes blessé, vous n’avez pas d’armes en état de marche, vous n’auriez rien pu faire contre cette personne. » La dure réalité, lui qui n’était pas un métamorphe. Elle l’aurait senti dans le cas contraire. Il fallait qu’il se rende à l’évidence, qu’il n’était pas un dieu. Il le comprendrait un jour, à faire de mordre la poussière, elle le savait la jeune femme.

Appeler les secours. Ce n’était pas une mauvaise idée. La suite la déchanta vite. Une certaine hésitation l’empêcha de réagir sur le coup, mais elle finit par prendre son courage à deux mains, après avoir passé sa langue sur ses lèvres asséchées : « Il n’y a plus personne de vivant sous les décombres. Ou plutôt, personne d’atteignable pour nous. » Aucun bruit ne lui parvenait, aucun cri, aucun battement de coeur, aucune respiration, rien. Ou alors c’était profondément enfoui sous les décombres, loin d’elle, mais pour le moment, ses sens ne percevaient rien. Le shadowhunter n’allait pas apprécier, aller certainement s’interroger mais… Elle s’en moquait bien Solveig. Elle ne les portait pas dans son coeur, donc si elle pouvait en agacer un, elle le ferait. « Moi qui pensais que le Gouvernement avait une élite pour traquer les résistants avant qu’ils ne commettent de tels actes… Je me suis bien trompée. » Il préférait s’en prendre à des innocents, évidemment. Ceux qui n’avaient rien demandé, et se retrouvaient au centre d’une répression horrible. Ses yeux se teignirent de haine, de colère, avant de laisser la fatigue reprendre le dessus. Son corps la lâcha, et elle s’assit dans la poussière, main posée sur ce ventre qu’elle avait ouvert. Bordel… « Combien de temps mettront les secours ? » Combien de temps à supporter votre présence ? La question brûlait les lèvres, mais ne fut pas prononcée. Quand même, elle tenait encore un peu à la vie…


© 2981 12289 0

_________________
+ Every cloud has a silver lining +
She paved the road with her broken pieces and found the path to become a goddam warrior.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Somewhere I Belong {Solveig & Halstein}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FREYA&LOGAN → tomorrow belongs to me
» Projet - Histoire de LW
» I Belong To You [PV]
» Party with a troublemaker ◓ ft. Solveig
» OCTOBER X you belong with me, not swallowed in the sea

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-