AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deadnight Warriors {Shae/Roman}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 874
↳ Points : 293
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Deadnight Warriors {Shae/Roman}   Dim 6 Aoû - 12:44


« Darkness Falls Across The Land »


Deadnight Warriors




La rumeur qui grandit, qui enfle de plus en plus. Et finit par vous atteindre de plein fouet. Vous ne vous rendez pourtant compte de rien. Pas au début, tout du moins. L'endroit où vous vous trouvez semble tout à fait normal. Vous ne ressentez rien de particulier. Rien d'autre que la présence de votre interlocuteur. Rien qui ne laisse présager de ce qui vous attend. Aucun signe alarmant, aucun facteur particulier qui aurait pu vous rendre méfiant, encore moins vous mettre la puce à l'oreille. Que la tension palpable et caractéristique de l'endroit dans lequel vous évoluez. Vous n'en avez aucune idée mais pourtant, en quelques instants, quelques secondes à peine, vous basculez dans un autre univers.

La transition se fait dans la plus grande douceur pour endormir les suspicions. La brèche que vous traversez est invisible, impalpable. Vous pénétrez dans l'autre monde sans le savoir et faites votre entrée dans les ténèbres sans vous en rendre compte. Pas dans l'immédiat. Le décor ne change presque pas et vous abandonnez Mississipi River pour sa reproduction identique et apocalyptique située à Darkness Falls. Cette version des Enfers encore habitée par des créatures voraces, des monstres affamés qui n'aspirent qu'à vous dévorer les entrailles et vous détruire à petit feu. La promesse de longs moments de torture insupportable si vous vous laissez attraper. Elles vous attendent au tournant, les chimères dévastatrices. Atteindre une issue, une autre brèche vers le monde réel, reste votre meilleure chance de survie. Mais ces dernières se font rares et surtout très aléatoires. Alors, restez sur vos gardes si vous ne voulez pas rester piégés dans les limbes et y perdre bien plus que la raison.
   

   
Ordre de passage:
   1 - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
   2 - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

   

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 421
↳ Points : 393
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: DarkShines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Deadnight Warriors {Shae/Roman}   Dim 13 Aoû - 19:51

Mississipi River était belle pendant l’été. Il faisait chaud, c’est sûr. Mais Shae aimait la chaleur lorsqu’elle était au bord de l’eau. Elle n’aurait jamais osé plonger ne serait-ce qu’un orteil dans cette eau qui devait habituer un certain nombre de cadavres. Mais le cadre restait agréable. Et la quiétude du lieu l’aidait à réfléchir. Ou à faire le vide dans sa tête, quand elle en avait besoin. Shae jeta un caillou qui trainait dans l’eau puis releva la tête quand les bruits de pas de Roman se firent entendre près d’elle. Elle sourit et alla à la rencontre de son ami pour le serrer rapidement dans ses bras. Elle n’avait pas revu Roman depuis un moment. Et il s’était passé tellement de choses pendant ce temps. Trop de choses. Des choses dont elle avait besoin de lui parler. Mais pas dans les rues de la ville, pas chez elle, pas chez lui. Loin. Quelque part où il n’y aurait pas des souvenirs partout sur les murs. Alors, Mississipi River semblait le meilleur compromis. Leur étreinte terminée, elle sourit à nouveau. S’attarda une demi-seconde sur ce regard auquel elle n’avait jamais vraiment prêté attention mais qui avait été l’une des seules choses qui avait retenu Laura au souvenir de son mari. Maintenant qu’elle faisait gaffe, oui, il avait un joli regard.
« Comment tu vas ? Désolée, ça doit te paraitre étrange ce rendez-vous aux confins de la ville. Mais je voulais qu’on soit tranquilles pour discuter et…. »
Elle inspira un grand coup. Elle n’avait plus tellement le choix. Plus question de fuir.
« Bordel, j’ai l’impression que ma vie est en train de partir en couilles. L’Arène c’était déjà beaucoup trop pour moi. Mais maintenant, les gens partent les uns après les autres. Et je….je ne sais plus trop où j’en suis. Je suis paumée. »
Elle soupira et s’assit.
« Comment t’as fait toi, quand ta vie est partie en couilles, pour tenir ? Parce que y’a des matins, j’ai l’impression que ça ne va jamais s’arranger. Trop de trucs. J’essaie, j’te jure, mais je… »

La jeune femme n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Le monde sembla trembler devant ses yeux, puis tout devint sombre. Nous étions en plein jour, mais c’était comme si la nuit était tombée d’un coup. Par instinct, Shae se releva. La peur s’emparant de ses muscles, ses os, chaque pore de sa peau. Mississipi River était toujours devant elle. Mais ce n’était plus Mississipi River. Plus tout à fait. Une version sombre et flippante du lieu. Et l’instinct de la jeune femme lui disait que tout cela n’était pas bon signe.
« Roman, tu t’amuses à jouer avec un sort d’illusion là ? Parce que c’est pas super drôle. »
Mais un coup d’œil à son compagnon lui suffit pour savoir que Roman n’était absolument pour rien dans ce qu’elle voyait. Un cri retentit au loin, arrachant un petit cri de peur de Shae et un sursaut. Ce n’était pas un cri humain. Et l’esprit de Shae ne put s’empêcher de penser qu’on l’avait remise dans une Arène, que c’était encore un autre terrain de jeu morbide pour amuser le gouvernement et la population. Ou alors, elle n’était en fait jamais sortie de l’Arène. Elle ne savait plus. Elle ne savait plus quoi croire. Pourtant, ce pressentiment, cette peur qui coulait comme le sang dans ses veines, elle était familière. Trop familière. Sauf que ce n’était pas possible. Darkness Falls ne ressemblait pas à ça. Et Darkness Falls n’était plus. Shae imaginait tous les scenarii, et elle ne savait plus dire lequel était le pire.

_________________


We won't abandon this ship, We are unsinkable
Bring on the storm, We are unsinkable
Between the devil And the deep blue
Soul search and rescue
We are, we are
Unsinkable



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 425
↳ Points : 22
↳ Arrivé depuis le : 31/01/2016
↳ Age : 27
↳ Avatar : Damon Albarn
↳ Age du Personnage : 48 ans
↳ Métier : Kinésithérapeute spécialisé dans le traitement des blessures et traumatismes de guerre
↳ Opinion Politique : Majorité silencieuse
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 - 3 en guérison & potions -2 en illusion - 84 en tuage d'ours à mains nues
↳ Playlist : ♫ The Real Tuesday Weldt - The Show must go on ♫
↳ Citation : "Il n’y a rien de plus verrouillé que les secrets de famille." E. Orsenna
↳ Multicomptes : Noah D. Meadow & Lazlo J. Andersen



les petits papiers
↳ Copyright: k12
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Deadnight Warriors {Shae/Roman}   Sam 21 Oct - 0:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il avait fallu jongler pour qu'ils en arrivent là. Entre les Arènes et le reste, le monde avait décidé de gentiment foutre le camp et la Nouvelle Orléans n'avait plus de chaud que cet été éternel qui, lui-même, s'effaçait progressivement. Il n'y avait plus de bases dans ce monde, il n'y avait plus rien de concret. Juste des gens qui mouraient de faim, juste des histoires à faire froid dans le dos entre les actions de la Résistance et la mise en place progressive du rationnement. Vivre à la Nouvelle Orléans avait toujours été difficile, depuis l'Apocalypse. Mais un vent de folie s'était abattu sur la ville, rappelant à ses habitants que ce n'était pas fini.
La Fin du Monde n'avait pas encore suffisamment frappé.

Il n'avait pas posé le pied, ces derniers temps. Avait enchaîné des journées toujours plus longues à remettre des os en place, à réparer des entorses, à régler des crampes, le rationnement commençant à se faire sentir chez ses patients. Ils devenaient tellement nombreux, les malheureux, que la secrétaire de son cabinet avait été obligée de les refuser. De conseiller d'autres praticiens, d'autres cabinets, dans l'espoir de permettre aux médecins de surnager sous la surcharge de travail. A son grand regret, Roman était nettement moins présent chez lui. A son grand regret, il ne voyait plus aussi régulièrement ses petits, il ne voyait plus aussi souvent son aîné qu'il l'aurait voulu. Ses journées se résumaient au contexte aseptisé de son cabinet puis à s'effondrer sur le canapé de leur minuscule appartement, exténué, bercé par la voix de Lizzie qui lui racontait toutes leurs difficultés à trouver de quoi se nourrir.
C'était la dèche. Andreï n'était pas non plus revenu depuis qu'il l'avait chassé, une bouche en moins à nourrir ce qui n'était finalement pas un mal vu les temps qui courraient. Mais Mikkel, lui, s'était fait beaucoup plus volatile depuis l'Arène. Il avait tenté d'en parler à son père. Mais devant l'obstination de Roman à ne plus entendre quoi que ce soit de ce qu'il s'y était, de ceux qui y avaient été, pour ne pas avoir à revivre l'enfer de la session précédente, il avait été contraint de se murer dans un silence obstiné. Oh, Roman l'avait vu qu'il avait été particulièrement chamboulé par les Jeux. Mais il ne pouvait rien y faire.
C'était atroce. Tout ce qui se passait en ce moment, tout ce qui arrivait ces dernières années, c'était atroce. Mais ils devaient tous continuer, ramasser les quelques soupçons de combativité qu'il leur restait à tous, et avancer.

Les contacts étaient lointains, avec les autres. Shae l'avait appelé, un peu perdu, quelques jours plus tôt. Shae, dont il avait entendu Mikkel parler avec un ton métallique. Son fils lui avait dit qu'elle avait fait l'Arène. Son fils avait l'air étrangement perturbé qu'elle l'ait faite, cette foutue Arène. Et si Roman avait tenté de retrouver la jeune femme pour l'aider de quelque manière que ce soit, il n'avait pas non plus particulièrement insisté. Ce n'était pas son genre. Ce n'était pas non plus son envie première.
Mais Shae l'avait contacté. Elle avait besoin de le voir, elle avait envie de parler. Compte tenu des circonstances, Roman avait fait en sorte que l'entrevue soit possible. Finalement, ils avaient convenu d'un rendez-vous à Mississipi River, sur l'impulsion de la jeune femme, un lieu suffisamment éloigné de tout pour qu'ils soient plus à l'aise.

Il avait retrouvé une Shae aux traits tirés, l'air soucieux, mais bien vivante. Sous le soleil d'été, ses cheveux blonds formaient une auréole autour de son visage pointu, accentuant le soulagement qu'il y vit quand il l'approcha. C'était vrai, que Mississipi River était belle en été. C'était vrai que c'était l'endroit idéal pour se ressourcer, après toute la merde qui leur tombait sur le coin du museau.
La gratifiant d'un sourire tordu, le soleil se reflétant sur son incisive métallique, il l'avait rejointe à foulées rapides. S'était retrouvé dans ses bras sans avoir le temps d'y penser, et avait rendu l'étreinte avec le même plaisir. Sous ses bras, la carrure déjà fine de la jeune femme lui sembla celle d'une brindille. Il n'en dit rien pour autant. Ce n'avait jamais été ni son rôle ni sa place, et elle l'avait déjà rabroué pour moins que ça. Suivant son impulsion, il marcha en silence à ses côtés. Coula un regard concerné dans sa direction, sa douleur, par trop palpable, laissant un frisson désagréable dans son échine.
Bien sûr, que c'était trop. Trop pour elle, trop pour eux tous. Son attention entièrement tournée vers la jeune femme, il ne se préoccupa pas une seconde de ce qui les entourait. Se posta, mains dans les poches, à côté d'elle, attendant qu'elle ait vidé son sac avant de prendre la parole.

Sauf que quelque chose avait changé. Ce n'était pas grand chose, juste une impression capté du coin de l'oeil. Ce n'était pas grand chose, ça s'était fait progressivement, presque naturellement. Le ciel s'était assombri, les couleurs pourtant vives du feuillage des arbres alentours ou de l'eau bleutée de la rivière s'étaient affadis. Mettant cette impression sur le coup de la fatigue, le sorcier avait fermé les yeux, massant ses paupières du bout des doigts pour faire revenir le monde tel qu'il était. Mais, quand il les avait rouverts, les couleurs n'étaient pas revenues.
Les bâtiments pourtant habituellement proprets s'étaient couverts de lierre, de mousse et de fissures. Sous leurs pieds, les pavés étaient morcelés d'herbes et éclatés par endroits. Suivant l'impulsion de son amie, il s'était redressé. S'il s'agissait d'une blague, elle était particulièrement mauvaise.
Une blague. Shae mis le doigt dessus sans même le vouloir, et l'interpella. Ce à quoi Roman ne put s'empêcher de rendre un regard courroucé, sifflant dans sa barbe.

-Tu sais comme moi que si je voulais je pourrais pas faire un truc pareil. Toi, par contre...

Ca ne lui plaisait pas, tout ça. D'autant que son coeur s'était mis à tambouriner contre sa cage thoracique, sous l'émotion. D'autant qu'il avait l'impression de suffoquer, et attribua tout ça au stress. S'il s'agissait d'une illusion, quel que soit le coupable, il allait payer. En témoignait son poing qui, s'étant échappé de la poche de son jean, venait de se serrer nerveusement.
Un cri retentit, non loin d'eux. Un cri qui n'avait rien d'humain, qui glaça le sang du kinésithérapeute. Ce ne fut que quand il vit que son amie était devenue pâle comme un linge que Roman comprit qu'elle n'y était pour rien. Par réflexe, il se rapprocha d'elle. S'interposa sans même y penser entre la source du cri et la jeune femme, d'un pas de côté si naturel qu'il en était effrayant. Lui glissa doucement, à mi-voix.

-C'est sûrement rien. Sûrement un clébard qui s'est fait chopper par des types affamés. On ferait mieux de rejoindre la civilisation, s'éloigner du petit con qui nous a plongés dans une illusion peut pas faire de mal.

Mais qui, et surtout pourquoi ? Shae avait-elle des ennemis, avait-il lui-même des ennemis, ou s'agissait-il simplement d'un illusionniste qui n'avait rien de plus intéressant à faire de sa vie que de traumatiser des passants lambda ? Joignant le geste à la parole, il avait glissé un bras en travers des épaules de la jeune femme pour l'inciter à bouger. Elle semblait tellement fragile qu'elle semblait sur le point d'imploser.
Lui aussi, sommes toutes. Parce que l'illusion était tenace, même s'ils progressaient le long du quai, afin de rejoindre un escalier. Les bâtiments ne semblaient pas retrouver leurs couleurs ou leur forme, comme si l'illusionniste les suivait. Dans son dos, il pouvait sentir la pointe d'une paire d'yeux rivés sur eux en train de les épier.
Mais le pire, c'était le silence.

-Tu connais des sorciers qui seraient capables de faire un truc pareil ? Et surtout aussi longtemps ?

Lui, non. Laura, peut-être, en aurait été capable. Mais elle n'était pas illusionniste, tout du moins pas à ce stade, il le savait. Elle le lui avait dit. Mais surtout, elle n'était plus là depuis des années.
Puis vint la réalisation. Et si c'était la suite de ce qu'il s'était passé avec Andreï ? La rétribution parfaitement méritée de ce qu'il s'était produit dans cette maudite ruelle ? Le sang de Roman acheva de se glacer, alors qu'il resserrait ses doigts sur l'épaule frêle de sa jeune amie.
Après tout, il ne savait pas qui étaient ces types. L'un d'entre eux avait exactement les mêmes capacités qu'Andreï, pour peu qu'ils n'aient pas de chances, ces mecs connaissaient d'autres gars qui étaient aussi dotés de pouvoirs particuliers.
Pourvu que ce ne soit pas ça.

-Tu ne trouves pas que les quais sont étrangement calmes... ?

Un nouveau cri retentit, bien plus proche d'eux que le précédent, donnant immédiatement tort au Russe. Aussitôt suivi d'un grognement poussif, rauque, émanant d'une silhouette sombre sur leur droite qui avançait lentement dans leur direction.
L'être semblait humain. Mais sa démarche traînante, sa tête disloquée, elles, n'avaient plus rien d'humain.



_________________

He would fall asleep with his heart at the foot of his bed like some domesticated animal that was no part of him at all. And each morning he would wake with it again in the cupboard of his rib cage, having become a little heavier, a little weaker, but still pumping. And by the midafternoon he was again overcome with the desire to be somewhere else, someone else, someone else somewhere else ×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 421
↳ Points : 393
↳ Arrivé depuis le : 08/11/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : Zoe Kazan
↳ Age du Personnage : 34 & 30
↳ Métier : Avocate
↳ Opinion Politique : Pro, officiellement. Contre, en réalité
↳ Niveau de Compétences : Général 1 - 2 en guérison & sens décuplés - 3 en mauvais choix de fréquentations
↳ Playlist : Don't you worry Child - Swedish House Mafia
Iris - Goo goo Dolls
Howl - Florence & the Machine
Lifeline - Imogen Heap
Grey Room - Damien Rice
↳ Citation : On a toujours le choix. Toujours. Il suffit de faire le bon
↳ Multicomptes : Enya Rivers & Duncan Idaho
↳ Couleur RP : #99ccff



les petits papiers
↳ Copyright: DarkShines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Deadnight Warriors {Shae/Roman}   Mer 29 Nov - 11:50

« Tu sais comme moi que si je voulais je pourrais pas faire un truc pareil. Toi, par contre... »
Mais ce n’était pas elle. Shae n’y était pour rien. Et elle se sentait de plus en plus mal au fil des secondes qui passaient dans cette illusion morbide. Et le monde ne changeait pas. Tenir une illusion pareille demandait une énergie folle. Que quelqu’un soit capable de la tenir aussi longtemps était tout aussi effrayant que l’illusion en elle-même. Ou bien, ce n’était pas une illusion. Mais cette seconde option était encore pire que la première. Plus Shae y réfléchissait, plus c’était un scenario d’horreur qui s’écrivait. Et Roman avait beau faire de son mieux, tentant de la rassurer, l’emmenant plus loin, elle le suivait mécaniquement. Elle était pétrifiée de peur. Parce qu’elle avait l’impression de connaitre ce qu’elle ressentait ici. Parce que son instinct lui hurlait qu’elle était déjà venue. D’une certaine façon.
Mais elle suivit Roman, silencieuse, tous ses sens en éveil pour capter le moindre indice sur ce qui leur arrivait. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Cela ne s’arrêterait-il donc jamais ? Elle ne serait jamais en paix ? Elle enchainait les peurs et les malheurs comme un alcoolique enchaine les verres. Ca devenait insupportable. Et elle sentait bien la peur de Roman à côté d’elle. Oh, il faisait bien meilleure figure, donnait bien mieux le change. Mais le résultat était le même. Il en savait aussi peu qu’elle, et cela l’effrayait tout autant.

« Tu connais des sorciers qui seraient capables de faire un truc pareil ? Et surtout aussi longtemps ? »
La jeune femme se contenta de faire « non » de la tête, réfléchissant à toute allure. Elle ne connaissait que peu de sorciers, en fait. Et aucun aussi puissant. Aucun surtout qui ait les idées aussi tordues. Elle avait des ennemis, c’est sûr. Mais en général, ils préféraient régler ça soit par un procès, soit de manière un peu plus concrète. Elle avait beau chercher, elle ne voyait pas de personne capable de cela. Elle-même était plutôt douée, en tout cas elle l’avait été, et elle n’aurait jamais été capable d’une telle prouesse. Et son instinct continuait de lui murmurer que ce n’était pas l’œuvre de quelqu’un.
« Non, c’est pas normal que ça tienne aussi longtemps. Et ça ressemble à…. »
Elle n’eut pas le temps de le dire que la remarque sur le calme de Roman fut interrompue par un nouveau cri. Tout sauf humain. Et la créature qui s’avançait vers eux, doucement, n’était clairement pas humaine. Pourtant elle y ressemblait. Et le peu de Shae qui n’était pas pétrifié se figea à son tour, la coincant sur place. Elle se revit dans l’Arène avec les survivants, avec la horde de zombies qui s’avançait vers eux, tous ayant le visage de quelqu’un qu’elle connaissait, de quelqu’un qu’elle aimait. Cette créature-là n’avait pas le visage d’un être aimé, mais elle était suffisamment familière pour glacer le sang de Shae qui, yeux écarquillés par la peur, n’osait plus bouger. Elle reprit conscience après trois secondes, alors que la créature s’approchait dangereusement. Rapidement, elle chercha des yeux n’importe quoi qui puisse lui servir d’arme, avisa un pied de biche rouillé à terre quelques pas plus loin, le ramassa. D’un coup de pied elle fit basculer la créature et enfonça de toutes ses forces le pied de biche dans son crâne. Le zombie -ou ce qui y ressemblait- s’arrêta net, sans vie. Le souffle court, Shae se tourna vers Roman.
« Il faut qu’on sorte de là. C’est pas une illusion. »
Mais les quais étaient emplis de brouillard à perte de vue et les cris et grognements des créatures se multipliaient. Ils n’étaient pas seuls. Et a priori, tout ce qui n’était pas eux deux était dangereux et hostile. Dans quelle direction aller ? Il n’y avait pas de bon choix. Shae inspira un coup, puis fit un signe de tête à Roman et se dirigea vers ce qui devrait être la lisière de la ville. Son instinct de survie avait repris le dessus. Elle était de retour dans l’Arène, elle devait survivre. Sauf que cette Arène là avait des conséquences bien plus graves que les dégâts psychologiques. Tout en marchant, elle parlait à Roman.
« Il faut qu’on trouve un moyen de revenir dans le monde réel. Les créatures, si elles sont comme je pense, il faut leur exploser le cerveau. Ne fais confiance à personne qu’on croisera. Il y a forcément une sortie. On est bien sortis la dernière fois, on va sortir. Il faut juste qu’on trouve la brèche. »
Elle parlait mécaniquement, tout autant à elle-même qu’à son compagnon d’infortune. Tentant de se rassurer comme elle pouvait. Y croire pour ne pas sombrer.

_________________


We won't abandon this ship, We are unsinkable
Bring on the storm, We are unsinkable
Between the devil And the deep blue
Soul search and rescue
We are, we are
Unsinkable



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Deadnight Warriors {Shae/Roman}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deadnight Warriors {Shae/Roman}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Warriors of Crom (WoC)
» New Warriors : semaine 1
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Southern New Orleans :: Mississipi River-