AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 when you see a good move, look for a better one - moïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: when you see a good move, look for a better one - moïra   Sam 12 Aoû - 15:27


Les affaires sont les affaires. J'ai des principes, moi, je ne suis pas une petite frappe comme ce mec qui me regarde avec son air de connard suffisant. On est au Bones, en plus, donc il faut faire bonne impression - je suis encore en observation. Oui, oui, vous avez bien lu. Moïra est là, quelque part dans l'obscurité, et analyse sans doute la façon dont je conduis mon business pour voir si je suis digne de jouer dans son bac à sable ou pas. Pourquoi ? Parce que le Bones a réouvert et que j'ai continué mon business sous ses ordres, puisque Kyran est aux abonnés absents. Moïra est montée en grade et c'est tant mieux. Depuis la dernière fois que je l'ai vue, j'ai terriblement envie de mieux la connaître. Le sous-entendu sexuel est bien là, on ne va pas mentir, mais également de la curiosité et un soupçon de fascination. Bref, la flamboyante me fait de l'oeil, et j'aime aller où ne m'attends pas. La logique aurait voulu que je prenne le parti des agressifs, de ceux qui ont une longueur d'avance comme Isak et Marie, mais putain, quel intérêt ? On ne peut s'élever que si on part d'en bas et j'ai bien l'intention de faire mes preuves.

Seulement voilà, ce petit con a essayé de m'arnaquer. Il n'est pas bien futé mais il joue les agents doubles et c'est quelque chose que je ne peux pas tolérer. Pas seulement pour moi, pour la réputation de la Nemesis également. Un moment de faiblesse peut anéantir des années de fermeté et de rigueur, c'est le domino qui peut faire s'effondrer tout ce qu'on s'est cassé le cul à construire. Ce mec ne sera pas mon putain de domino, c'est hors de question. On est là, face à face, comme deux cons standards, à boire un verre. Je lui offre mon rictus le plus narquois, celui que je réserve aux gens qui ne vont pas tarder à passer un sale quart d'heure. Je tire sur ma clope, la mâchoire serrée. Alors, James, je peux savoir ce qui s'est passé pour que tu perdes la marchandise ? Y'a une vraie raison ou t'es juste con ? Il ne se démonte pas, cet abruti, et commence à vouloir jouer les gros durs. Hey mec, j'te dis, j'me suis fait attaquer par des gars à Isak ! J'ai rien pu faire. Je détaille le gamin au travers des volûtes de ma cigarette. De haut en bas, je jauge ce rat d'égoût qui se croit plus malin que moi. Je sais qu'il ment, je l'ai fait suivre et je sais qu'il échange des petits billets avec l'ennemi. Un sourire amusé se taille une place sur mon visage. La faim me tiraille les entrailles, me signale cordialement que mon sang-froid va déserter dans quelques secondes. C'est mignon mais j'en crois pas un mot. T'as jamais été un bon menteur. James fait mine d'être offusqué, il se dédoine à n'en plus finir et ça me tape sur le système. Je jette un coup d'oeil alentours. Le bar est bondé, bruyant, personne ne s'occupe de nous. Les gens sont dans des box, en train de faire des paris, de boire, de papoter, et notre conversation est beaucoup plus privée maintenant qu'elle aurait pu l'être dans un bar vide. Mon interlocuteur amorce un geste pour s'éclipser et je me lève en même temps que lui en l'attrapant fermement par le bras. J'ai toujours une arme sur moi, dans un holster d'épaule, et je lui colle le canon de l'arme dans le bas du dos. Nouveau sourire narquois et quelques mots d'amour murmurés à l'oreille. Reste zen, James. Puisque t'as rien à te reprocher, on va aller se faire une petite balade, toi et moi.

Je ne le ménage pas, je n'ai pas que ça à foutre. Son bras est une brindille entre mes pattes et je le traîne dans l'arrière-cours du Bones sans la moindre délicatesse. Personne ne nous suit, personne ne s'inquiète de savoir où on va. Le sort de James n'intéresse pas grand monde, pour être honnête. Et moi, j'ai la dalle. Je le coince contre le mur et pose ma main sur son front avant qu'il ait eu le temps de comprendre ce qui lui arrive. Son énergie vitale n'est pas le grand cru de l'année, mais ça fera largement l'affaire - et c'est une punition relativement poétique, pour un charognard comme lui.
Revenir en haut Aller en bas

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1376
↳ Points : 337
↳ Arrivé depuis le : 20/07/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Holland Roden
↳ Age du Personnage : 32 en apparence & 654 réellement
↳ Métier : Prêteuse sur gage
↳ Opinion Politique : Peu importe leur quelques défaillances, Aya veut rejoindre leurs rangs quelqu'en soit le prix à payer !
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 général, niveau 3 concernant ses sens et l'annihilation de la magie.
↳ Playlist : These streets - Bastille.
↳ Citation : ‹‹ Building a castle made of lies and mistakes. ››
↳ Multicomptes : Persephone D. Wilson
↳ Couleur RP : #ff6633



les petits papiers
↳ Copyright: ©bazzart, ©tumblr, ©Nymou
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: when you see a good move, look for a better one - moïra   Ven 18 Aoû - 0:18



" When you upset a lady. "

Wladek & Moïra




Dans le Bones un nombre incalculable de choses se passaient en une soirée. Certains voyaient leur vie financière bouleversée (plus souvent en mal qu'en bien), des disputent éclataient, des couples temporaires se formaient, des gens gagnaient, d'autres mourraient sur le ring. Mais plus important encore, des secrets s'échangeaient, se créaient, des plans étaient formés, des alliances, tout ce qu'on ne pouvait pas voir en y passant que superficiellement. Mais la propriétaire du Club se devait d'en savoir le maximum et s'il ne lui était pas possible de tout surveiller par ses seuls moyens, elle s'était arrangée pour avoir des yeux et des oreilles dans le Bones tout entier. Si quelque chose d'important se passait à l'autre bout de son Club, elle voulait le savoir et ses balades habituelles à travers les différentes salles ne suffisaient pas. Il lui fallait des informateurs. Des personnes discrètes qui se faufilaient partout sans éveiller les soupçons. Certains de ses serveurs par exemple, comme celui qui venait de passer près de la belle rousse pour lui chuchoter en quelques mots qu'on venait de voir un Wladek au visage de tueur entraîner un client à l'extérieur du Bones d'une façon qui ne présageait rien de bon, même pour l'oeil le moins averti.
La propriétaire fendit la foule pour rejoindre rapidement la porte de sortie, laissant derrière elle le bruit assourdissant d'une autre soirée de festivités en tout genre pour entrer dans l'air frais et calme de la nuit.
Bien entendu, les affaires de Wladek ne pouvaient être gérées que par lui et en temps normal, la Hellraiser ne se serait pas permise de lui faire une remarque concernant la façon dont il les gérait, mais tout ce qui se passait au Bones et tout client du Club concernait sa propriétaire et la jeune femme ne pouvait se permettre de laisser passer la moindre erreur, surtout quand à l'extérieur des murs de son business, le Gouvernement était plus menaçant que jamais. Il suffirait d'un accident dans les environs, d'un meurtre, pour qu'une enquête commence et que le risque que le Bones soit découvert se transforme en fait quasi inévitable. La belle rousse ne pouvait s'y hasarder.
Avançant un peu dans l'obscurité, Moïra fini par apercevoir les deux silhouettes masculines acculées contre un de murs de son bâtiment.
Il y avait quelque chose dans la scène qui frappa immédiatement la jeune femme. Quelque chose d'anormal sans qu'elle ne puisse vraiment dire quoi mais qui la fit s'approcher discrètement des deux hommes sans que la mafieux qui semblait clairement avoir l'avantage ne puisse la voir. Au début, on eut dit que Wladek étranglait l'autre mais à présent qu'elle était plus proche, Moïra voyait clairement qu'aucune des mains du dealer d'armes n'était posé sur la gorge de son vis-à-vis qui pourtant perdait en souffle à vue d'oeil. C'était comme s'il suffoquait entre ses bras alors même que le grand brun le touchait à peine.

-  Wladek.

De cette voix autoritaire que la rousse avait l'habitude de prendre lorsque sa drôle de colère l'animait – et il semblait qu'elle l'animait souvent.

-  Je crois qu'une explication s'impose.

Elle s'était à présent approchée sur le côté des deux hommes, permettant au grand brun de la voir sans totalement lâcher sa proie. De toute façon, sûrement faudrait-il l'éliminer à un moment mais avant, le mafieux allait devoir se justifier d'un bon nombre de choses.


Code by Sleepy

_________________

Yet so broken
So beautiful...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5138-ayalone-o-angry-bird#2089 http://www.mercy-in-darkness.org/t5169-ayalone-o-i-ve-had-the-time-of-my-life
 

when you see a good move, look for a better one - moïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» ☆ MOVE YOUR BODY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-