AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Showdown → Orfeo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Showdown → Orfeo.    Jeu 17 Aoû - 12:08



   
   Orfeo & Niklas
   Showdown

L
a solitude. Cet état de fait lui était indispensable, bien qu'il s'agissait de prime abord d'un homme du monde. C'était la solitude pourtant, qui lui permettait de se recentrer lorsque tout autour de lui faisait défaut.

Colère et horreur gangrenaient son humeur depuis quelques jours ; afin d'éviter d'éventuels impairs, il fuyait  les autres et leurs galimatias. Évidemment son attitude ne passa pas inaperçue ; Les mauvaises langues générèrent quelques diffamations, guère subtiles. Cela relevait du grotesque, de l'insensé. Il les laissait parler, habitué qu'il était à ce genre d'attitudes outrageuses. Rien de nouveau, de ce côté là.  

Ivanov rongeait son frein depuis qu'il avait rendu visite à Ambre, récemment hospitalisée. Avait été abordé un sujet sensible, notamment l'implication de la shadowhunter dans la guéguerre du slave avec Isak Eriksson. Sans lui en parler, Del Nero avait agit. Sous couverture, elle s'était infiltré au Little Darling, avait officié dans l'antre du loup. Brebis inconsciente.... La nouvelle, lorsqu'elle parvînt jusqu'à Niklas, le stupéfia. Bien que l'action partait d'un bon sentiment, il ne put contenir son mécontentement. L'échange bien vite devînt houleux et c'est sur une note négative qu'ils se séparèrent cette fois ci. Ils ne s'étaient pas reparlés depuis leur friction et cette situation semblait bel et bien déranger le porte-parole. D'où son humeur particulièrement aigre.


Il avait fuit son propre bureau pour un autre, abandonné, plus isolé, réservé à l'accoutumé aux stagiaires et autres employés temporaires. Il avait également demandé à ce qu'on le laisse tranquille, parce qu'il avait du travail. Mensonge - Il souhaitait juste être seul. Sur la table devant lui, était ouvert un dossier, uniquement pour la forme. Il n'en avait cure du contenu de cette chemise. Le menton reposant dans sa main gauche, son regard portait sur la baie vitrée de la pièce. Il regardait d'un œil las l'horizon et ses couleurs chatoyantes.

L'on vînt frapper à sa porte, malgré l'avertissement donné à ses subalternes et collègues. Niklas resta silencieux. Et malgré l'absence d'invitation à entrer, un individu pénétra dans la pièce. Ivanov porta sur le nouveau venu un regard mauvais. « Qui que vous soyez, faites demi-tour. »  Maugréa t-il, avant que l'autre ne s'avance plus. « Sachez que si vous avez besoin de me parler, c'est uniquement sur rendez-vous. » Lança le slave, désireux de rembarrer l'inopportun.
WILDBIRD
 


Dernière édition par Niklas Ivanov le Dim 19 Nov - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 270
↳ Points : 225
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : James McAvoy
↳ Age du Personnage : 30 ans en apparence & 785 en réalité
↳ Métier : Sapeur Pompier;
↳ Opinion Politique : Le monde a besoin d'un Gouvernement. Mais pas de celui-là.
↳ Niveau de Compétences : 2, création d'illusions et guérison 3
↳ Playlist : Danse macabre ~ Delain / Innocence ~ Tarja / Edge of the blade, Beyond the Matrix ~ Epica / We are murderrs ~ Xandria / Wings of Madness ~ Serenity
↳ Citation : "We both strive for the same end. Only our methods differ. Do you not see that? Peace. Stability. A world where men live without fear."
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Solveig Eriksson
↳ Couleur RP : Darkcyan



les petits papiers
↳ Copyright: Killer from a gang ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Jeu 12 Oct - 14:53



   
   Orfeo & Niklas
   Showdown

I
l était parvenu à trouver qui s’en était pris à Lucrezia, et il avait fallu qu’il s’agisse d’une des personnes les plus influentes de la ville et du Gouvernement. Pourquoi avait-elle décidé de rouler le porte-parole, plutôt que de rester sur ses petits crimes ? Elle s’en était prise à plus fort qu’elle, mais pourquoi donc ? N’avait-elle pas déjà assez de clients ? Après, Orfeo le savait, il était compliqué de dire non à quelqu’un d’important sans attirer l’attention sur soi et donc risquer la survie de son business. Néanmoins, la femme aurait dû être sur ses gardes, ne pas se laisser surprendre. Il était étonné qu’elle n’ait pas anticipé le retournement de situation avec un homme aussi puissant et instable. Pourtant, l’italienne n’était pas stupide, il avait eu l’occasion de le remarquer à de nombreuses reprises. Un soupir quitta ses lèvres alors qu’il repensait aux différentes découvertes faites récemment. Il n’avait pas encore recroisé Lucrezia, et il n’avait donc pas pu lui demander de nouvelles explications, mais il gardait l’idée de lui poser des questions dans un coin de son esprit. Il fallait juste qu’il parvienne à lui mettre la main dessus, bien qu’elle paraisse déterminée à ne plus réapparaître sur les radars.

Cependant, s’il ne parvenait pas à la revoir, alors il irait s’occuper du porte-parole directement. Peut-être que celui-ci la retrouvait, qu’il pourra lui donner des pistes avant d’être éliminé. Orfeo n’était pas du genre effrayé pour peu, d’autant plus que sa visite à Darkness Falls l’avait bousculé. Il perdait pied, se laissait embarquer dans ses propres idées, toutes plus dangereuses les unes que les autres. Sa conscience, la part de lui qui le freinait en temps normal, s’était barrée, submergée par les souvenirs de massacre et violence. Il ne contrôlait plus ses propres ressentis, mais il n’y avait personne pour l’arrêter dans son idée. Aucun ami, aucune connaissance qui tenait suffisamment à lui. Oh, il y avait bien son aîné, mais celui-ci changeait d’avis un jour sur deux, en fonction de l’état du plus jeune. Pour dire, il ne l’avait vu pleurer qu’après avoir vu la mort de près il y a quelques semaines, qu’après que le loup ait tenté de le tuer. Il avait fallu attendre tout ce temps, mais il savait que si demain il se retournait contre le Gouvernement, son frère serait le premier à le descendre, quoi qu’il ait dit la dernière fois. Alors non, personne ne lui prêtait attention, ne le considérait comme un ami. Aussi triste que cela puisse paraître.

Son uniforme de pompier fut enfilé, pour lui permettre de rentrer plus facilement dans les bâtiments gouvernementaux. Pas une seule fois on lui avait refusé l’accès aux zones les moins sensibles ainsi. Et là, il recommencerait. Il traversa la ville au pas de course, sans s’arrêter alors même qu’on l’interpellait. L’altruisme s’était fait la malle en même temps que sa décision de s’en prendre à Niklas Ivanov il fallait croire…

Une carte, accompagnée d’une petite illusion, fut présentée aux miliciens protégeant les grilles des bâtiments, avant qu’on le laisse pénétrer en ces lieux sacrés. Un sourire pour la secrétaire dès que la porte du bâtiment des bureaux s’ouvrit, puis la réclamation. Voir Niklas Ivanov, qui l’avait soi-disant contacté pour une urgence. Et une nouvelle utilisation de son pouvoir pour manipuler l’esprit de la pauvre femme. Il apprit alors que sa cible se trouvait dans un des étages les plus élevés, dans un bureau à part, mais qu’il avait pourtant demandé à ne pas être dérangé. Le sourire sur les lèvres d’Orfeo s’accentua, plus malsain, plus froid que d’habitude, alors qu’il remerciait la femme et s’esquivait. Il suffit la direction donnée, jusqu’à arriver à la porte derrière laquelle se cachait l’objet de sa vengeance. Quelques secondes avant que les questions ne trouvent une possible réponse…

Deux coups furent portés contre le rectangle en bois, et seul le silence lui répondait. Qu’importait. Le pompier ouvrit la porte, pénétra dans la pièce, posa son regard sur l’être de débauche. Le dégoût était palpable dans le fond de ses iris, et il ne tentait même pas de le masquer. La sortie fut refermée, la clef tournée dans la serrure pour bloquer la fuite. Les mots prononcés ne firent qu’accentuer le sourire qui s’était affiché sur son visage depuis quelques secondes.

« Cette visite a tout d’officieuse, je ne vois pas pourquoi je devrais passer par les voies officielles. Encore plus avec quelqu’un dans votre genre. » Un tueur, un manipulateur, Orfeo n’avait pas à lui devoir le respect. La clef fut mise dans sa poche, preuve qu’il tenait sa… Survie entre ses mains. Le corps se rapprocha, se posa sur l’une des chaises face au bureau. L’italien fixait Ivanov de ses yeux bleu acier, le seul point en commun qu’il possédait avec son frère. Deux billes azurées empreintes de froideur. « Peut-être que vous n’avez pas le choix quant à la discussion… ? »

Orfeo ne le lui laissait pas en tout cas. Les doigts tapotaient avec régularité sur l’accoudoir, laissant l’atmosphère s’alourdir entre les deux hommes. « Alors, comme ça vous aussi travaillez en collaboration avec les mafias Monsieur Ivanov, malgré votre statut ? Ce n’est pas très prudent pourtant... »

Il y risquait bien plus que son poste, et c’était ce qu’Orfeo allait lui prouver.  
WILDBIRD
 

_________________
+Danse Macabre+
Look at what he can do. Let him show the world how powerful we can be. Because those with the greatest power protect those without. 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Lun 18 Déc - 18:13



Orfeo & Niklas
Showdown

L
e bruit de la serrure sollicitée l’interpella - Que faisait cet hurluberlu ? N’avait-il pas entendu l’ordre  du porte-parole ? Celui de lui foutre la paix, le tout formulé poliment ? Niklas se redressa, regarda l’autre avancer, s’approcher, un rictus étrange riveté aux lippes. Sa tenue vestimentaire dénonçait sa fonction, aussi Ivanov se demanda ce qu’un pompier pouvait bien lui vouloir.

Aux premières paroles émises, le slave su que l’échange n’aurait rien de cordial. D'emblé lorsque l’étranger rangea la clef de la porte dans sa poche, imposant ainsi un huis clos non souhaité. L’inconnu prit place, l'effronterie en étendard. Le quadragénaire se gaussa, comme à chaque fois qu’un individu osait le provoquer librement. Un rire nerveux agita ses épaules lorsque l’intrus insinua qu’il n’avait pas le choix - La bonne blague.

Toute expression moqueuse quitta son visage lorsque furent mentionnées ses actions illicites. Qui était-il pour être au courant de son deuxième métier, celui d’obscur bandit ? « Effectivement ce n’est pas prudent. Pas plus prudent que votre présence en ce lieu. »  Il marqua une pause. « Qu’est ce que vous voulez ? Du fric, comme les autres ? Des avantages spécifiques ? Vous commencez à me fatiguer, tous autant que vous êtes, mercantilistes de bas étages. » Lassitude et contrariété dans la voix. La démarche de l’homme du feu lui fit penser - à quelques détails près - à celle de Kenneth, le sauveur de princesses chafouines. S'étaient t-ils tous passés le message, pour venir l'importuner de la sorte ?


L’envie d’user immédiatement de son pouvoir le saisit soudain, or, il s'abstint. Inconvénient majeur que de se trouver dans les bâtiments du gouvernement, il ne pouvait pas agir comme à son bon vouloir.  Bien que la pièce dans laquelle ils se trouvaient ne disposait pas de système de vidéosurveillance, tuer un homme ici, était inconcevable. Encore moins, faire disparaître son corps en toute discrétion... Et s’il empruntait l’excuse de la légitime défense ? … Pas d’imprudence. Mieux valait dans un premier temps employer une méthode plus… “ conventionnelle ”.


Sans attendre davantage, il décrocha le combiné qui se trouvait à proximité, composa un numéro relativement court. Coup de fil passé en interne, afin de faire intervenir les gorilles de la sécurité. L’indésirable serait viré à coups de pieds aux fesses par quelques malabars guère sympathiques. « J’appelle la sécurité. » Annonça t-il, dardant celui qui lui faisait face d’obscurs regards.

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 270
↳ Points : 225
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : James McAvoy
↳ Age du Personnage : 30 ans en apparence & 785 en réalité
↳ Métier : Sapeur Pompier;
↳ Opinion Politique : Le monde a besoin d'un Gouvernement. Mais pas de celui-là.
↳ Niveau de Compétences : 2, création d'illusions et guérison 3
↳ Playlist : Danse macabre ~ Delain / Innocence ~ Tarja / Edge of the blade, Beyond the Matrix ~ Epica / We are murderrs ~ Xandria / Wings of Madness ~ Serenity
↳ Citation : "We both strive for the same end. Only our methods differ. Do you not see that? Peace. Stability. A world where men live without fear."
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Solveig Eriksson
↳ Couleur RP : Darkcyan



les petits papiers
↳ Copyright: Killer from a gang ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Ven 5 Jan - 23:49



   
   Orfeo & Niklas
   Showdown

I
l souriait, le sorcier, face à l’idiotie du porte-parole. Il se pensait si supérieur qu’il avait oublié qu’il n’était qu’un homme parmi tant d’autres. Orfeo le savait lui, que cet emmerdeur n’était rien sans ses gardes et ses sous-fifres. Il était comme tous les autres : inutile. Sa puissance, c’était les tueurs, les criminels qui s’agglutinaient autour de lui, vulgaires parasites incapables de vivre pour eux. Un homme seul ne pouvait rien faire face à ses pouvoirs. C’était ce qu’il aimait à se répéter l’italien, comme pour se donner une consistance. Lucrezia lui avait pourtant signalé, de ne pas faire de conneries, de ne pas aller dans la gueule du loup. Et qu’avait-il fait ? A part user de sa nature monstrueuse pour se frayer un chemin jusque-là, menacer le roi du monde en sa demeure… Il allait se faire tuer. Et c’était une éventualité à laquelle il s’était préparé, en le provoquant. Néanmoins, il avait la prétention de penser l’emmener avec lui dans la tombe. On ne pouvait accumuler les crimes et s’en sortir à chaque fois. Orfeo le justicier ne l’accepterait pas… Et toi, combien de personnes as-tu tué, pauvre faible.. ?

Le sérieux envahit l’autre une fois les propos prononcés. On faisait moins le malin, quand son interlocuteur savait tout, non ? Les yeux glacials d’Orfeo brûlaient la silhouette et les traits d’Ivanov. Il avait été trop loin en s’en prenant à Lucrezia, en avait-il seulement conscience ? Pourtant, le sorcier s’était fait avoir aussi, par celle qu’il considérait comme la plus importante à ses yeux. Rouler dans la farine, elle qui avait omis de lui parler de sa réelle implication dans la mafia. Elle l’avait créée. Elle l’avait créée mais lui avait soutenu tout ce temps n’être qu’une membre parmi tant d’autres. Pourquoi la défendait-il toujours ? Elle n’était qu’une menteuse après tout… Et lui n’avait rien d’un être loyal, non ? Il abandonnait toujours ceux qui lui étaient chers. Pas prudent lui non plus ? En soi, Ivanov n’avait pas tort. Mais seul un sourire de glace lui répondit.  Ne pas montrer de faiblesses, sous aucun prétexte. Chaque mot s’écrasait sur sa carapace. Ivanov n’avait-il toujours pas compris ? La voix le coupa, brutale : « Je veux votre tête sur un piquet. Votre mort. » Ne pas y aller par quatre chemins, alors que le danger était plus présent qu’il ne l’avait jamais été. Les pas le rapprochèrent du bureau, calmement. « Et qu’êtes-vous donc, vous qui vous servez de vos privilèges pour détruire d’autres vies ? »

Le combiné fut pris, appel passé à… Qu’importait. Orfeo ne pouvait le laisser faire. Alors, l’illusion se créa, se glissa devant les yeux de sa pauvre victime. Heureusement qu’on lui avait transféré du sang humain, lors de ses blessures… Ses dons ne fluctuaient plus, contrairement à beaucoup de ses congénères. Le téléphone fut reposé, comme si le porte-parole avait accompli sa mission. Parce que c’était l’illusion qui lui avait été offert sur un plateau d’argent, alors qu’en réalité, personne n’avait répondu au bout du fil, et lui-même n’avait pas parlé. La brûlure du regard s’attarda sur les yeux du monstre face à lui. Enfin, deux monstres qui s’affronteraient. Car Orfeo n’avait jamais été un saint, bien qu’il laissait paraître le contraire. Après tout, il avait tué et survécu à l’enfer. « Croyez-vous vraiment que je suis venu ici sans la moindre préparation ? Pathétique... »

La violence froide imprégnait les gestes de l’homme, bien plus que nécessaires. Il traversa la distance les séparant en quelques secondes, et son poing s’écrasa dans la mâchoire de l’autre. Force différente, l’entraînement de la mafia qui coulait dans ses veines… Éclaboussures sur les habits et le mobilier, visage bloqué dans son expression de marbre. « Mais même la mort me paraît trop douce pour quelqu’un de votre espèce... » Propos crachés, sans que le deuxième poing ne parte. Juste un passage à tabac ne serait pas suffisant...   
WILDBIRD
 

_________________
+Danse Macabre+
Look at what he can do. Let him show the world how powerful we can be. Because those with the greatest power protect those without. 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Jeu 11 Jan - 18:57



Orfeo & Niklas
Showdown

M
enaces de mort proférées à l’égard du porte-parole, haine incommensurable de la part de l’autre. Le combiné en main, Niklas ne se laissa pas intimider - Il passa le message d’alerte, du moins pensa le faire ; Il ignorait qu’il venait d’être soumis à une illusion, que personne n’exhausserait par la suite la requête générée. Et que celui qui lui faisait face n’était autre qu’un sorcier, maître dans l’art de la tromperie.

Vague défiance éprouvée à l’égard de l’inconnu qui le fusillait désormais du regard - Ivanov soutenait ce dernier sans ciller. Quelques mots supplémentaires furent grommelés de la part de l’énergumène… Avant qu’il ne se précipite sur le politicien et lui assène un coup de poing. Puissant uppercut porté au faciès du maudit, sa lèvre inférieure se fendit sous le choc. Immédiatement il y porta les doigts pour y sentir une blessure sanguinolente, ainsi qu’une douleur prononcée et diffuse. Oeillade meurtrière lancée à celui qui avait osé lever la main sur lui. Etait-il fou, pour avoir eu l’audace de l’attaquer ainsi ? Une rage soudaine s’empara du slave ; Le besoin viscéral de riposter, de lui en faire baver. Excitation de la bête.

« Sale.. Merde ! » Insulte lancée, comme un feulement. Comme le grognement d’un animal sauvage, qui s’apprête à passer à l’attaque. Jargon employé dans les moments de colère. D’un bond il se leva, dans l’action fit tomber sa chaise à la renverse. Avec férocité, se jeta sur celui dont il ignorait toujours le nom, l’entraina dans sa chute au sol. Rapidement il prit le dessus, à califourchon sur son assaillant. Place du dominant.

Il le saisit à la gorge d’une main, lui renvoya à son tour un gnon. Puis se pencha, jusqu’à ce que leurs visages ne soient plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Ivanov lui cracha sa hargne sous forme d’interrogations ; « T’es qui, qu’est ce que tu veux ? Hein ? C’est quoi ton problème ? » Il resserra son emprise autour de la trachée - Celle-ci commença à noircir sous les effets de son pouvoir. La nécrose, ingérable. Véritable infamie. « C’est quelqu’un qui t’envoie ? Parle ! » D’un regard il usa de sa capacité, joua avec le débit sanguin de l'intéressé, tentant de réduire sa force. De le rendre inoffensif comme un agneau.  

Dans la tête de Niklas, la situation était sous contrôle. Le gringalet qui ployait sous son poids était immobilisé, l'hellraiser n’avait plus qu’à lui tirer les vers du nez, lui soustraire ce qu’il voulait savoir.

Il ignorait que le revers serait monumental.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 270
↳ Points : 225
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : James McAvoy
↳ Age du Personnage : 30 ans en apparence & 785 en réalité
↳ Métier : Sapeur Pompier;
↳ Opinion Politique : Le monde a besoin d'un Gouvernement. Mais pas de celui-là.
↳ Niveau de Compétences : 2, création d'illusions et guérison 3
↳ Playlist : Danse macabre ~ Delain / Innocence ~ Tarja / Edge of the blade, Beyond the Matrix ~ Epica / We are murderrs ~ Xandria / Wings of Madness ~ Serenity
↳ Citation : "We both strive for the same end. Only our methods differ. Do you not see that? Peace. Stability. A world where men live without fear."
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Solveig Eriksson
↳ Couleur RP : Darkcyan



les petits papiers
↳ Copyright: Killer from a gang ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Lun 19 Fév - 20:32



   
   Orfeo & Niklas
   Showdown

I
l y avait de la colère, en même temps que du dégoût, dans le regard d’Orfeo. Et il s’était laissé aller. Le poing avait égratigné le visage d’une élite, les phalanges explosé une mâchoire vieillissante. L’adrénaline lui faisait un bien fou. Voilà des semaines qu’il avait cherché comment atteindre cet homme, ce porte-parole. Des heures à chercher le plan parfait, quitte à mettre en péril sa survie. Parce que Lucrezia le méritait, malgré tout ce qu’il avait dit, ou fait. Elle méritait qu’on se batte pour elle, qu’on réduise ses ennemis à néant. Et il le ferait, même si ça lui coûterait sa place. Il ne fallait pas se voiler la face : si cela s’apprenait, on le condamnerait, le détruirait. Un sourire au coin des lèvres, la violence dans le regard. L’autre s’était cru roi du monde, mais il n’était rien d’autre que le roi des cons. A se croire capable de manipuler tout son monde, il avait chuté tellement profondément…

Sauf qu’Orfeo ne s’attendait pas à tant de réflexes de la part d’un homme plutôt âgé (tout en prenant en considération que lui-même l’était bien plus…), et le feulement de colère le prit de court. Corps propulsé à l’arrière, dans un choc violent, et l’arrière du crâne se heurta au sol. Merde. Putain. Ce connard osait poser la main sur lui. Puis il y eut le goût de sang dans la bouche, la gorge, suivi d’une douleur fulgurante. Le coup avait été rendu, tout comme le regard noir, qu’il soutint sans aucune peur. Pourtant, il pouvait sentir une brûlure progressive s’étendre sur sa gorge, les doigts lui couper la respiration. Puis son corps s’emballa, soudainement, et il commença peut-être à comprendre qu’il n’avait pas à faire à un homme lambda. Ce n’était pas un humain, mais pas un sorcier pour autant. Il était… Différent. Bien différent. Néanmoins, Orfeo ne savait même pas à qui il avait à faire. Alors, autant réagir tant qu’il le pouvait encore….

Y’eut la magie sur le bout des doigts, légers filaments pour inspirer une vision d’horreur à Ivanov. Quelques secondes pour qu’il se détache, ou relâche la pression, et que l’italien le repousse dans la foulée. Son corps fin jouait toujours des tours à ses adversaires, ils le prenaient pour inutile, mais… Une grimace défigura son visage, alors qu’il crachait : « Comme si j’allais donner des réponses à vos questions… » Et y’eut le poing qui s’explosa dans la gorge de l’autre, puis un second dans son abdomen. Lui couper le souffle, l’agresser, lui faire payer son statut d’intouchable. Orfeo n’aurait pas dû être là, et pourtant…

Un crachat sur le tapis hors de prix, ADN laissé sur le lieu sans trop y réfléchir. Le regard s’agaçait, s’énervait. « Vous vous savez en danger, pour réagir ainsi. Vous n’êtes qu’un monstre, je suis étonné que vous soyez encore en vie. » Vous auriez dû garder votre garde du corps auprès de vous. Sans personne pour l’empêcher de mourir, il ne valait rien… « Et c’est toujours mieux que vous ne sachiez rien sur moi. » Agaçant jusqu’au bout.
  
WILDBIRD
 

_________________
+Danse Macabre+
Look at what he can do. Let him show the world how powerful we can be. Because those with the greatest power protect those without. 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Sam 24 Fév - 21:24



Orfeo & Niklas
Showdown

F
raction de seconde, durant laquelle le visage de l’autre se déforma, pour laisser apparaitre une vision horrifique. Corps d’homme, faciès de démon. Semblable à celui d’un Belzebuth, créature des Géhennes. Mythe soudainement devenu réalité. Surpris, Niklas en perdit momentanément ses moyens, assez pour que l’autre puisse se soustraire. Inversement de position.

Uppercuts supplémentaires, neutralisation momentanée du maudit. Les traits déformés par la douleur, il mit un instant à se ressaisir. L’autre profita de ce bref répit ; à l’image d’une racaille urbaine, il souilla le mobilier dans un geste de mépris. Il argua un peu plus, s’évertua néanmoins à conserver l’anonymat. Individu diablement malin.

Une paluche calée sur son ventre - au niveau du coup reçu - Ivanov se mit à ricaner d’une manière peu classieuse. Il reprit, entre deux essoufflements ; « Un monstre, rien que cela... Que disait Nietzsche à ce propos déjà… ? Ah oui…  » Il parlait, pour gagner du temps. Espérant que les malabars interviennent avant que ça ne dégénère véritablement. Furie vaguement contenue. Cependant prête à céder. Niklas sentait son hôte réclamer la mort de l’impudent. Gourmandise macabre. « Que celui qui combat les monstres... Doit se garder de devenir monstre à son tour. » Si ce n’était pas déjà le cas. Car qu’était-il, d’ailleurs ? La chimère précédemment vue n’était pas le fruit de son imagination. Elle venait de cet homme. S'agissait t-il d’un faiseur d’illusions ? Un mage ?

Le porte-parole se redressa, aborda une position défensive. « Tu refuses de décliner la raison de ta présence ici, soit.. » Il réfléchit à toute vitesse, entama une fulgurante rétrospection. Remonta mentalement le passé, ses méfaits commis. Les actions susceptibles de provoquer la colère d’un tiers, d’un individu isolé. Le panel était large, très large. Équivalait à ses fréquentations, multiples.

« Qu’importe au fond.. » Contre la main qui le supportait, un cable d’alimentation. Fil qu’il enroula discrètement autour de ses doigts. Idée torve qui naquit dans son esprit; Celle de transformer un objet du quotidien en “arme”. « Cela ne m’empêchera pas de te régler ton compte. » Dans la mesure du possible. Saisit d’un regain d’énergie, Niklas d’un bond, se jeta de nouveau sur l’assaillant. Sans que ce dernier n’ait le temps de riposter, Ivanov entoura la gaine électrique autour de son cou. Commença à serrer dans une étreinte meurtrière. Strangulation féroce. [...]



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 270
↳ Points : 225
↳ Arrivé depuis le : 01/10/2016
↳ Age : 21
↳ Avatar : James McAvoy
↳ Age du Personnage : 30 ans en apparence & 785 en réalité
↳ Métier : Sapeur Pompier;
↳ Opinion Politique : Le monde a besoin d'un Gouvernement. Mais pas de celui-là.
↳ Niveau de Compétences : 2, création d'illusions et guérison 3
↳ Playlist : Danse macabre ~ Delain / Innocence ~ Tarja / Edge of the blade, Beyond the Matrix ~ Epica / We are murderrs ~ Xandria / Wings of Madness ~ Serenity
↳ Citation : "We both strive for the same end. Only our methods differ. Do you not see that? Peace. Stability. A world where men live without fear."
↳ Multicomptes : Ambre M. Del Nero & Solveig Eriksson
↳ Couleur RP : Darkcyan



les petits papiers
↳ Copyright: Killer from a gang ♥
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    Mar 27 Fév - 16:50



   
   Orfeo & Niklas
   Showdown

I
l manipulait ses illusions avec facilité. Du moins le laissait-il penser. Dans la réalité, la fatigue commençait à peser sur ses gestes, à le rendre plus lourd dans ses mouvements. Ce serait quelques précieuses secondes perdues, dans un combat où cela le mènerait certainement à la mort. Il en avait pleinement conscience, mais aucune faiblesse ne perça sur son visage. Ne pas le montrer, voilà où résidait la clef de la victoire. Ses doigts se portèrent néanmoins à sa gorge, sur laquelle il sentait toujours de légères brûlures. Bordel, c’était quoi ce foutu pouvoir ? Depuis quand les monstres se targuaient-ils de vivre parmi les humains, d’être au plus haut de l’échelle sociale ? Ils avaient pris du galon, bien plus vite que lui. Y’avait les mots qui étaient crachés, pour maintenir une illusion qui volerait bientôt en éclats. L’’autre ricana suite aux coups portés, bien loin de l’homme classieux qu’il renvoyait en temps normal. Comme quoi, même Ivanov le Grand ne valait pas grand-chose lorsqu’il n’était pas protégé. Pauvre gamin sans défense, il allait lui faire payer de s’en être pris à Lucrezia. En un contre un, sans personne pour s’entrecaler entre eux deux… A part la mort, au détour du tournant final.

Il éclata de rire à la citation lancée. L’homme en question était tellement plus jeune que lui… Il a dû s’inspirer de la nature perverse et hideuse des Hommes. Tous des monstres cachés sous différents visages de porcelaine. « A moins d’être déjà un monstre. Il serait malvenu de vous considérer comme le pire de votre espèce. » Il y avait pire, des millions de fois pire. Mais Ivanov, lui, avait fait la grave erreur de s’en prendre à quelqu’un que le mage appréciait. Et Orfeo, il était loyal, bien trop. Il avait besoin de défendre ceux qu’il aimait, parce que bien souvent, il était une partie de leurs malheurs. C’était aussi le meilleur moyen de taire la culpabilité de ce passé trop lourd à supporter, de ceux qu’il avait lâchement abandonnés, de ces êtres qui avaient péri. On ne pouvait pas sauver tout le monde, malheureusement, mais il était dégoûté de lui-même, quand il prenait le choix de s’en sortir, en sacrifiant un autre. Il passait d’une phase à l’autre, d’un monstre à un autre, dans son esprit brisé depuis longtemps. « Vous pourrez chercher longtemps dans vos souvenirs, vous n’y trouverez aucune réponse. Après tout, la liste de vos crimes est bien plus longue que le nombre d’années que nous avons au compteur. »

Il n’en était pas certain, et à vrai dire, il n’avait pas réellement cherché. Il avait juste perçu les rumeurs, au sein des mafias, ou même de la Résistance. Des noms prononcés, des crimes s’y associant. Ivanov n’était pas n’importe qui. Et il avait suffisamment de pouvoirs pour effacer les preuves, acheter le silence. Sauf celui d’Orfeo. Peut-être que son altercation avec l’homme lui causerait des soucis, à l’avenir. Mais aujourd’hui, il adoptait un comportement similaire à celui de son aîné. Même charisme, même place de seigneur dans une époque et un lieu où il ne l’était absolument pas. « Essaie toujours… » Et l’autre fut trop véloce, pour son âge. La vieillesse ne l’avait pas ralenti, et Orfeo fut pris de surprise. Câble enroulé autour de sa gorge, serré violemment. Respiration coupée, trachée comprimée. Il le savait, que ce n’était qu’une question de temps avant que l’oxygène ne manque à son cerveau. D’ailleurs, sa vision commençait déjà à se brouiller, preuve que le compte à rebours s’était déjà enclenché.

Y’eut les doigts qui se glissèrent dans une de ses poches, en ressortirent un petit flacon. L’acide en faible quantité, balancé sur le bras de l’agresseur. Douleur intense qui relâcha la pression autour de sa gorge. Il en profita pour prendre une profonde inspiration, crachant pour dégager les voies respiratoires. Et une lame fut utilisée pour une légère entaille sur l’épiderme superficiel d’Ivanov. Noirceur et putréfactions au niveau de la plaie… « C’est quoi ce bordel…. » Il en avait vu des trucs illogiques. Mais ça… C’était une nouveauté. Et pas une bonne.  

  
WILDBIRD
 

_________________
+Danse Macabre+
Look at what he can do. Let him show the world how powerful we can be. Because those with the greatest power protect those without. 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Showdown → Orfeo.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Showdown → Orfeo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tournoi Showdown n°38 (Monotype UU)
» Règles des matchs Showdown - Talents DW interdits
» Fakemon de Showdown (Random Battle)
» Tournoi Showdown n°23 ! (Team NU)
» (Aide) Problème de Pseudo sur Showdown

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-