AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Are you coming now ? (ft adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Are you coming now ? (ft adrian)   Sam 2 Sep - 18:58


« Are you one of us ? »

Adrienna
featuring

Depuis qu’elle réside en dehors de la ville, cette dernière lui semble bien différente. Etrange n’est-ce pas ? Les quartiers n’ont pas changé, les gens n’ont pas changé. Il y a toujours cette oppression gouvernementale, cette révolte dans l’air comme une odeur bien particulière ou encore cette famine persistante. En somme, s’il faut résumer, absolument rien n’a changé. Et c’est justement cette constance qui, d’une certaine façon, la rassure. Tout demeure intact, le temps paraît presque suspendu à ses pensées, n’opérant aucune action en son absence. Pourtant, Sienna ne peut affirmer que l’endroit lui manque, au contraire. Son esprit s’aère, s’élève, s’éveille au plus près de sa nouvelle liberté. Une liberté controversée certes, mais à l’essence matérialisée. Chaque jour, elle peut la sentir grandir et gronder dans son cœur. La communauté lui apporte une sorte de stabilité, une pause durant la fuite, un moment de répit. Pour combien de temps ? La réponse lui importe peu. Le présent est son évasion quand futur et passé se muent en prison. Parce que l’un s’ancre à l’autre en la personne de Narcissa. Mère symbolique ayant subitement pris un caractère réel. Beaucoup trop réel. Son existence ne fait plus l’ombre d’un doute quand son regard se pose sur son visage.

Elle ne peut s’abstenir de la suivre et la surveiller, refusant de la perdre une fois de plus. Alors, bien souvent, ses pas la mènent à sillonner le quartier de Treme, à se perdre au milieu de la décadence des âmes en mal de vivre. Des âmes égarés en chemin. Sienna n’aime pas s’aventurer dans les environs, trouvant une ressemblance frappante avec les tourments de son être. Néanmoins, la métamorphe continue de venir, se mélangeant à la foule présente, devenant plus invisible encore que les vieilles bâtisses en ruine. Comme si elle faisait partie du décor. Comme si elle devenait le décor. Pour pouvoir l’observer discrètement. Pas quoi, qui. Pas elle, lui. L’amant parmi tant d’autres. Celui qui marque l’esprit, celui qui prolonge la nuit, celui qui retient toute son attention. Comment ? Ce n’est personne, juste un individu ordinaire, pris au piège d’une sorcière. Ça commence à se corser. Ce n’est personne, juste une rencontre faussement désinvolte, dans l'enceinte d'un bar. Ça commence à lui plaire. Ce n’est personne, juste une source d’informations, prêt à lui dévoiler le moindre de ses secrets. Ça commence à devenir intéressant. Ce n’est personne jusqu’à ce qu’il ne devienne la personne. Une soirée, un incendie, une révélation. Voilà ce qu’il lui faut.

Pour voir au-delà de sa mère.
Au-delà des apparences.
Au-delà de l’humain.

Pour voir les ténèbres dans son regard.
L’ombre qui le poursuit.
Le trouble qui l’étreigne.

Et ça la fascine, tout simplement. Cette part de noirceur en lui, qui le dévore de l’intérieur. Le tue lentement, atrocement. La question n’est plus qui mais quoi. Qu’est-il ? Qu’es-tu Adrian ? Une sorte de monstre au sang d’ébène ou une prodigieuse créature au passé tumultueux ? Probablement un mélange des deux, la vérité est toujours un composé des nuances les plus complexes et simples à la fois. Sienna souhaite la connaître, consciente du potentiel de cette dernière, bien qu’elle en ignore encore l'usage à venir. « Hey je vous reconnais, vous êtes le gars du bar. » La jeune femme ne s’embarrasse pas d’excuses inutiles ou d’autres stratagèmes coûteux et futiles pour l’aborder. Alors qu’il s’avance vers sa résidence, elle l’aborde le plus naturellement du monde, balançant ses cheveux blonds en arrière d’un simple geste de la main. « Je ne pensais pas vous revoir un jour. » Le mensonge perle de ses lèvres, glisse le long de sa langue, effleure les parois de sa gorge et tapisse son œsophage. Tel un poison qui s’incorpore par tous les pores de son corps. Cela ne la dérange absolument pas. Jamais.

Ses yeux ne quittent déjà plus les siens. Elle se rappelle de leur rencontre, des quelques mots échangés, des regards lancés. Et surtout, de cette alchimie naturelle, presque déconcertante, qui revient bousculer ses pensées, la frapper à cet instant précis. « Alors vous allez de nouveau rester planté là ? C’est une habitude chez vous ? Où vous allez finalement me l’offrir ce verre ? » La subtilité lui fait terriblement défaut mais c’est ce qui la rend exquise. Encore plus perfide. Ainsi, elle prétend dévoiler ses intentions pour mieux les dissimuler, voilà son mode opératoire. Voilà son vrai visage. Ou plutôt le masque qui le sied à merveille, recouvrant le moindre de ses traits au point de se confondre avec. Déterminée, Sienna fait un pas dans sa direction, appuyant ses dires d’un geste commun loin d’être anodin. « A moins que vous ne souhaitiez pas connaître mon nom… tout compte fait. » On pourrait presque apercevoir un sourire au bord de ses lèvres. Une braise dans le recoin de ses prunelles. Une étincelle capable de ramener un incendie à la vie par un simple battement de cils irradiant l’atmosphère.

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you coming now ? (ft adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» Adrian Mutu
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» Adrian Aucoin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-