AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Demande d'habitation (50 points)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 872
↳ Points : 291
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Demande d'habitation (50 points)   Ven 29 Sep - 11:31


« Sa maison est en carton, les escaliers sont en papier. »


avoir une petite maison





Tu viens d'arriver en ville et tu aimerais bien avoir ton petit chez soit ? Ne t'inquiète pas petit MIDien, il n'y a rien de plus facile. Il faut juste que tu remplisses ce petit formulaire et les admins te viendront en aide. Avec 50 Points à ta disposition. Si tu décides de déménager au cours du jeu, on ne sait jamais, les familles ça peut s'agrandir, ou les envies de changement d'air ça arrive à tout le monde, merci de nous prévenir, qu'on puisse facilement venir frapper à ta porte pour prendre le thé. A noter que les lieux publics ne figurent pas dans la liste (motel, hôtel, refuges etc...).


les différents lieux d'habitation

Northern New Orleans, Storyville:
Citation :
Storyville est un quartier de la Nouvelle Orléans réservé à la prostitution. Il regorge de bars insalubres et de clubs de strip-tease insolites. Ce lieu est apprécié par les créatures de la nuit. Elles s’y aventurent lorsque l’horloge sonne les douze coups de minuit. L’atmosphère qui y règne est particulièrement lugubre. La seule symphonie qui résonne est teintée de craquements d’os et de gémissements plaintifs. Au détour d’une ruelle couverte de salissure, des charognes gisent sur le bitume. Il s’agit de plusieurs prostituées. Une traînée de sang s’écoule dans les égouts. Des larmes restent coincées entre leurs paupières. Des disparitions étranges et inexpliquées sont souvent médiatisées. La plupart du temps, elles sont classées sans suite. Les policiers ne risquent pas leur vie quand il s’agit d’habitants de cet abîme aux murs barbouillés de crasse, prenant racine. Des résidences fantômes font face à ces scènes mortifères. A l’intérieur, les lanternes poussiéreuses éclairent faiblement le lino détérioré. Les fenêtres sont barricadées. Vivre dans une cellule serait certainement plus confortable.
Northern New Orleans, Treme:
Citation :
Treme est l’un des quartiers les plus malfamés de la Nouvelle Orleans. Il est le lieu symbolique de la culture afro américaine et créole. L’Antre des non-esclaves. Autrefois, il y régnait une atmosphère de solidarité et de bonheur partagé. Les habitants se gorgeaient de l’hurricane cocktail, avec comme fond sonore un vieux morceau de jazz. Existence paisible qui a été rasée par l’ouragan et les récents évènements. Quelques personnes bercées par des élans de nostalgie sont soucieuses de reconstruire cette zone et de la faire revivre. En termes d’architectures, vous trouverez des maisons de styles différents –néoclassique, maison au coin du Marais et des Ursulines brillant d'une couleur pourpre pâle, maison italienne à deux étages, taudis en ruines envahis par des squatteurs-. Les progrès sont lents. A chaque coin de rue, la violence est présente. Aux alentours, certaines places miteuses et lugubres témoignent des temps passés marqués par le racisme et la barbarie.
Eastern New Orleans, French Quarter:
Citation :
Le Vieux Carré est le centre historique de la ville mais aussi un quartier résidentiel occupé par des individus aux revenus élevés. Autrefois habité par les créoles francophones, c'est un des seuls quartiers épargné par la guerre de Sécession provoquée par les Nordistes. C'est une belle communauté où les voisins prennent le temps d'échanger des dialogues sur le bon temps révolu. Les visiteurs sont accueillis avec le sourire et y trouvent une convivialité hors normes. L'architecture du French Quarter est un mélange entre les styles espagnol, français, créole et américain. Devant des cafés mythiques, on peut apercevoir à chaque moment de la journée, une file d'attente formée par les plus gourmands dans l'espoir de déguster leurs délicieux beignets. La joie de vivre sublime l'atmosphère et la musique permanente envahit les rues. On croise par moment, dans ces rues chargées d'histoire, des fiacres attelés à des chevaux dont le cocher commente, aux touristes qu'ils transportent, le passé de ces maisons antebellum.
Western New Orleans, Bayou St. John:
Citation :
Cette étendue d’eau a été formée par le Mississipi. Elle est parsemée de digues et d’espaces verts. Un quartier résidentiel aux allures de village a été créé. Des maisons de type coloniales sont bordées de bandes herbeuses. Jusqu’ici, des paysages somptueux défilaient sous les yeux des habitants, leur offrant un cadre utopique ainsi qu’une échappatoire au tragique. L’odeur du crime était chassée, au profit de celle du marécage. Les échassiers fredonnaient une mélodie sereine se mêlant au bruissement des feuilles. Les individus de classe aisée étaient les seuls à bénéficier de ces privilèges. Cette ère est désormais révolue. Des intrus ont pris place à bord des péniches. D’après ce qui est mentionné dans les médias, ces derniers auraient mis un terme à cette existence paisible. La tempête a fait rage. D’innombrables débris de tissu se sont enfoncés dans l’eau verdâtre. Des témoins ont rapporté avoir vu des corps flotter à la surface. Qui est à l’œuvre de ces massacres ? Une femme aux revenus modestes a été accusée d’hérésie. Elle a rejoint les cellules de la prison paroissienne. Et si les auteurs de ces meurtres étaient les sorciers vaudous qui vivaient au fin fond de ce bayou ? Des bruits courent.
Western New Orleans, Whispering Cave:
Citation :
Les égouts de la ville. Certains individus vagabonderaient dans ces labyrinthes mortifères et terreux. Ces souterrains interminables s’étendent sous le Central Business District. Les membres du gouvernement ignorent ce qu’ils trouveraient s’ils s’enfonçaient dans ces profondeurs. Ils succombent à leur stupidité. L’odeur pestilentielle prend aux tripes. Les goutes d’humidité, l’étroitesse et l’obscurité feraient frémir n’importe qui. Pourtant, ce n’est pas ce qui vous fera plisser les yeux. Les dédales de couloirs risquent de s’effondrer à tout moment. Des prunelles flamboyantes errent dans la pénombre. Des ombres distordues et menaçantes sont projetées sur les murs. Vous comprendrez pourquoi la Nouvelle Orleans a la réputation d’être la ville la plus hantée des Etats-Unis. L’atmosphère horrifique se dissipera lorsque vous accéderez à des niveaux inférieurs plus captivants. Certains résistants ont construit leur propre temple. Chacun possède son lieu de vie –des appartements plutôt coquets-. De nombreuses réunions se déroulent sur ce territoire.
Western New Orleans, Garden District:
Citation :
Ce quartier est parsemé de nombreux parcs et jardins. Il abrite en son sein les maisons et lofts les plus luxueux de la ville. Prouesses architecturales à l’allure victorienne. Les envieux rêvent de pouvoir un jour visiter l’un d’entre eux, et ceux qui vivent là ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont. Lumineux, vastes, confortables à souhait et dotés des équipements les plus récents qui soient, ces perles sont très demandées, et font le ravissement et la fierté de leurs heureux propriétaires qui en oublieraient presque l’arrière goût apocalyptique.
Southern New Orleans, The Elvenpath:
Citation :
Ces charmantes maisons, qui à première vue ressembleraient plus à des chalets, sont éparpillées un peu partout dans la forêt. Certains propriétaires avaient décidé d’enfouir leurs demeures en plein cœur de ce bois, étant certain alors d’être à l’abri des visiteurs importuns. D’ailleurs, les rares promeneurs qui posent leur regard sur ces maisons ont bien du mal à croire que quelqu’un demeure ici, et pourtant, certaines personnes recherchent toujours le calme et les vertus apaisantes de la nature. La fée Clochette viendra peut être frapper à votre fenêtre, ouvrez l’œil…

le formulaire

Code:
[b]Dans quelle partie de la ville tu souhaites habiter ? :[/b] (Exemple : Bayou St. John, Treme... ect) Lis bien les différentes descriptions, pour trouver celle qui correspond le mieux à ton personnage et à ses revenus.
[b]Veux-tu d'une colocation, si oui avec qui ? : [/b]Fais attention, faut que ça reste logique quand même!
[b]Description du lieu : [/b]Obligatoire, prends exemple sur les descriptions des différentes catégories du rp. A la 3ème personne du singulier =)
[b]Topics à y déplacer :[/b] Si tu en as à y mettre, bien entendu ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t1-contexte
 

Demande d'habitation (50 points)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faire votre demande d'habitation
» Demande de Points et Explications
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» Demande de rang spéciaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The First Chapter :: Temple Of Thought :: Système de Points-