AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tell me - Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 635
↳ Arrivé depuis le : 08/03/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Frank Dillane
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Infirmier
↳ Opinion Politique : Pas en accord avec mais préfère fermer les yeux.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général 2, niveau 3 en transformations et sens surdéveloppés
↳ Playlist : Alive - Sia / Crawling - Linkin Park / Demons - Imagine Dragons / Karma Police - Radiohead
↳ Citation : You cannot change what you refuse to confront
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #BD8D46



les petits papiers
↳ Copyright: Wiise , Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Tell me - Liam   Sam 7 Oct - 22:17

Tell me


La journée avait commencé comme d’habitude. Mon service avait démarré, les visites s’étaient succédées, la routine. J’étais à présent dans le box du personnel, là où se trouvaient tous les dossiers, parcourant des yeux l’un deux. J’avais un peu de mal à me concentrer aujourd’hui, comme si quelque chose m’occupait l’esprit sans que je ne puisse exactement identifier de quoi il s’agissait. J’étais ailleurs, j’avais été maladroit toute la matinée, passant mon temps à ramasser ce que j’avais pu faire tomber. J’étais maladroit de nature, certes, mais à ce point ? Non. Une odeur familière vint titiller mes narines et mon regard se leva de mon dossier pour en chercher la source. Cette odeur, je la reconnaitrais parmi un milliard ; Liam. Tout devint clair. Le sorcier m’avait changé en métamorphe plus d’une année auparavant et pourtant, je ne l’avais pas revu depuis longtemps. Si longtemps que ça remontait à sa sortie d’hôpital. Je l’avais cherché et m’étais retrouvé devant sa porte. On avait discuté un peu mais je n’avais pas ressenti cette complicité que nous avions partagé lors de son séjour ici. J’étais pourtant lié à lui, pour toujours. Grâce à lui ou à cause de lui – le choix du terme m’était encore flou par moment, devais-je lui en vouloir ou lui être reconnaissant ? – j’étais devenu cet autre personne, j’avais des capacités surnaturelles. Je n’arrivais pas encore à dire si j’étais devenu une version améliorée de moi-même ou si ce changement faisait simplement ressortir par moment plus fortement ce côté obscur de mon esprit ? Tout était encore si flou, la frontière entre le bien et le mal était si maigre et mon pied balançait d’un côté ou de l’autre de cette ligne sans jamais réussir à me décider pour l’un ou l’autre. Liam m’avait aidé au départ, mais j’avais dû me débrouiller tout seul durant ces longs mois, à comprendre ma nature et ne pas devenir fou.

Pourtant, le sorcier était là, en ce moment même, quelque part non loin de moi. Je lâchai le dossier que j’avais entre les main et sortis du box pour le chercher. J’avais eu envie de le revoir et de ressentir cette complicité qui nous avait uni autrefois, même si ma visite à son appartement m’avait quelque peu refroidi. Les choses seraient-elles pareilles après tout ce temps ? Je ne le saurais pas tant que je ne l’aurais pas trouvé. Mes yeux se baladaient d’une personne à l’autre, cherchant le visage familier du sorcier. Je dus chercher plusieurs minutes avant d’enfin l’apercevoir. Il était là, en face de moi et mon cœur rata un battement. Je m’approchai lentement de lui, ne sachant pour l’instant comment j’allais l’aborder. Devais-je être amical ? Distant ? Je ne l’avais pas vu pendant une année… Nous avions sûrement changé tous les deux. Pourtant, arrivé à sa hauteur, seul son prénom franchit la barrière de mes lèvres.  - Liam ? Et je restai planté devant lui, mes yeux cherchant les siens. Je ne savais pas comment il allait réagir et s’il se souviendrait de moi. Même si je doutais que l’on puisse oublier quelqu’un que l’on ressuscite avec un rituel, enfin bref. Ma voix se fit à nouveau entendre avec cette banale question. - Qu’est-ce que tu fais là ? Il avait sûrement une centaine de raisons de se trouver là, mais ce fut les seules paroles qui me vinrent à l’esprit.

Cependant, maintenant qu’il était là, face à moi, un détail me revint en tête : l’odeur n’était pas la même qu’à l’appartement. Sur le coup, et comme je ne maîtrisais que très peu mes capacités à l’époque, je n’avais pas fait le lien. Mes sourcils se froncèrent. - Attends… J’avais senti à l’appartement que quelque chose n’était pas pareil sans pouvoir dire quoi. C’était pourtant très clair aujourd’hui. - C’était pas toi à ton appartement quand j’y suis passé. Qui était-ce, du coup ? Il n’y avait pas un million de solutions non plus. Personne ne ressemblait autant à Liam. Lors de sa rentrée à l’hôpital, il était écrit dans son dossier qu’il s’était fait tirer dessus par son frère. Son frère était-il donc un jumeau ? Il était évident que c’était le cas, mais je ne comprenais pas ce qu’il faisait chez Liam et pourquoi il s’était présenté à moi en son nom. Qu’est-ce qui se cachait derrière tous ces secrets ? Mon regard planté dans le sien cherchait des réponses, mais à ce stade, je n’arrivais pas à dire si j’en trouverais.

lumos maxima

_________________
Wake me up when it's all over
❝I’m tired of the waiting, for the end off all days. Desert is calling, the emptiness of space. The hunger of a lion is written on your face. Destruction is his game.I need a new direction, cause I've lost my way.❞ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5274-milo-i-don-t-want-control

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 1173
↳ Points : 1078
↳ Arrivé depuis le : 25/12/2015
↳ Age : 24
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 35
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4.
↳ Playlist : WOODKID - Iron ⚘ METALLICA - One ⚘ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ⚘ JUSTICE - Planisphère ⚘ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ⚘ PINK FLOYD - Wish you were here ⚘ BANKS - Waiting game ⚘ CAT STEVENS - Wild World (skins version) ⚘ MT. EDEN - Escape ⚘ THE GLITCH MOB - Between two points ⚘ BRITNEY SPEARS - Toxic ⚘ METALLICA - Master of Puppets ⚘ PLESTED - Habits ⚘ GORILLAZ - Humility ⚘
↳ Citation : ‘When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]’ C. J
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6699CC



les petits papiers
↳ Copyright: © Poupée Morose ♥ ; Habits - Plested; ROGERS.; BUKOWSKANK
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Jeu 8 Fév - 16:42


TELL ME

Il y a des choses que l'on oublie avec le temps, des sensations, des sentiments, des impressions. On les efface de notre système et jusqu'à qu'on les revive, on ne s'en souvient plus. C'est exactement ce qu'il se passe aujourd'hui, alors que je franchis les portes de l'hôpital pour la première fois depuis que je ne suis plus patient.

Plus d'un an s'est écoulé, plus d'un an que ma vie a radicalement changé. Les portes du bâtiment et les murs blancs me donnent des frissons, me ramènent à ces jours compliqués et cette sensation amère au coin des lèvres. Je détourne le regard pour m'efforcer de ne rien fixer, ni personne. Si je n'ai pas supporté de me retrouver dans les mains d'un personnel hospitalier une fois alors que j'avais une balle dans l'épaule, ce n'est certainement pas pour me retrouver pâle alors que tout va bien.

Parce que c'est ça, la différence, maintenant tout va bien. Nolan est vivant et par un étrange miracle, moi aussi. Je n'aurais plus à foutre les pieds dans cet hôpital en tant que patient et j'ose espérer que si mon frère tente à nouveau de me tirer une balle, il ne me rate pas. Me dirigeant naturellement vers le bureau de Noah, je réalise que j'ai une bonne demi heure d'avance et que je vais devoir l'attendre. Distrait, cherchant sans vraiment chercher quoi faire durant ce laps de temps, je ne le vois pas arriver.

Lui.
Toi.

Quelque chose se serre pourtant un peu en moi, un stress presque inconnu alors que mon regard se tourne naturellement vers le blond, qui en est la cause. Milo. Merde. J'avais oublié ce détail, oublié qu'il travaillait là, oublié un instant ces moments, ce passé, cette douleur qui nous a uni. J'ai passé un an à oublier ces détails de ma vie pour survivre, un an à ne plus me souvenir du monde qui m'entourait, et encore moins de ce que j'avais pu faire à Milo, même si c'était pour lui sauver la vie. Même si j'ai simplement voulu lui sauver la vie.

Je l'ai aussi abandonné, surtout, abandonné. Transformé sa vie à tout jamais pour disparaître sans un mot du jour au lendemain. Sans une seule explication, rien. Tout me revient violemment en tête, les images de ces jours à l'hôpital, de ce type, gentil mais malade. De ce blond, qui cherche à bousiller sa vie alors qu'il ne devrait pas. De mon choix, qui comme dirait Nolan, a été de ne pas lui laisser le choix. Lui sauver la vie, à quel prix ? Est-ce qu'il le voulait vraiment au moins ? Je n'ai aucune réponse à ces questions, parce que j'ai disparu de sa vie. Disparu du monde, de partout.

« Milo, ravi de te revoir. »

Ce ton froid, de politicien bien rangé. Ce ton froid, qui cache le malaise et les baffes que mon cerveau enchaîne sans me laisser le temps de respirer. La question tout à fait légitime du métamorphe me laisse pourtant lui adresser un doux sourire. Il aurait pu hurler, vouloir me crier dessus, comme mon frère, comme tous les gens que j'ai laissé tomber ces dernières années. Mais non, il pose une question simple, presque trop, une question logique, comme si rien ne s'était passé. Alors je réponds sur le même ton, presque soulagé. « Je viens voir un ami. »

L'espace d'un instant j'ai cru que la conversation allait se dérouler aussi simplement, sur des banalités échangées. J'ai cru que cette dernière année ne reviendrait pas me prendre à la gorge pour le moment. Mais la voix de l'aigle se fait entendre à nouveau et je perds mon sourire en quelques secondes. D'un soupir las, je passe une main sur ma mâchoire avant de poser délicatement une main sur l'épaule de l'infirmier.

« Je crois qu'il faut qu'on parle. Mais pas ici. Tu veux bien qu'on aille dans un endroit plus calme ? » Ma voix est étonnamment posée et bienveillante. Milo n'a rien demandé de tout ça et visiblement il a croisé Nolan sans que l'information circule jusqu'à moi. J'aurais pu mentir, partir, lui dire de ne plus m'approcher. J'aurais pu le menacer ou bien prétendre qu'il délirait. Pourtant, l'idée ne me traverse même pas l'esprit. Peut-être parce que j'ai déjà trop menti, que je suis fatigué de cette vie. Peut-être parce que Milo m'inspirait une certaine confiance vu nos souvenirs partagés.

« Je ne vais pas te forcer à m'écouter, Milo. Je sais que je t'ai abandonné alors que tu avais sans doute des millions de questions et besoin plus que jamais de soutien, encore plus du mec qui t'a infligé ça. Je ne peux pas changer ce que j'ai fait mais je peux te l'expliquer si tu es prêt à m'écouter. » Je marque une pause avant de réaliser que même s'il veut m'écouter, on reste sur son lieu de travail et qu'il a peut-être autre chose à fabriquer lui aussi.

« Tu es peut-être encore en service ? Je ne veux pas te déranger. » Mon calme m'effraie, la facilité avec laquelle je prends en considération l'aigle et tout le reste me fait peur. Parce que j'ai peur d'avoir changé, tellement changé que je ne sais plus qui je suis.

Il y a un an, j'étais ce ministre qui se faisait tirer dessus par son frère jumeau. Prêt à sauver un drogué sans prendre en compte ses propres volontés. Prêt à échanger de place pour vivre la prison et tout le reste. Il y a un an, je savais qui j'étais.

Aujourd'hui, qui je suis ? Est-ce que toi tu le sais ?
made by black arrow

_________________


NEVER GONNA BREAK
you're the ink on my skin through the thick, through the thin you were mine my confession, you're my sin my religion you bring me to life you're the smoke in the air, everywhere you're the truth you're the dare, you're the lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3207-liam-bad-reflect http://www.mercy-in-darkness.org/t5905-between-two-points-liam#254546

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 635
↳ Arrivé depuis le : 08/03/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Frank Dillane
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Infirmier
↳ Opinion Politique : Pas en accord avec mais préfère fermer les yeux.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général 2, niveau 3 en transformations et sens surdéveloppés
↳ Playlist : Alive - Sia / Crawling - Linkin Park / Demons - Imagine Dragons / Karma Police - Radiohead
↳ Citation : You cannot change what you refuse to confront
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #BD8D46



les petits papiers
↳ Copyright: Wiise , Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Sam 10 Fév - 2:56


Tell me
Ces salutations si neutres, si froides me laissent un goût amer. Une putain d’année. J’aurais pu hurler, l’attaquer, même l’ignorer, mais ce n’aurait pas été la solution. J’ai besoin de réponse, j’ai besoin de savoir pourquoi il a disparu durant tout ce temps, pourquoi il n’était pas là alors que mes capacités me pourrissaient la vie, pourquoi je me suis retrouvé seul face à toutes ces questions. Où était-il ? Que faisait-il ? Alors mes yeux cherchent des réponses au fond de ses iris foncées, scannant le moindre indice, le moindre de ses mouvements, cherchant à déchiffrer ses mots de politicien. C’est que les années de pratique derrière lui sont là pour l’aider.

Pourtant, ma remarque le déstabilise, son sourire s’efface. Mon regard suit sceptiquement cette main se promener sur sa mâchoire puis venir se poser sur mon épaule, ne sachant comment réagir face à ce geste qui m’aurait autrefois apaisé. Puis-je encore avoir confiance en cet homme aujourd’hui ? Cet homme à qui je m’étais attaché il y a une année, cet homme que j’aurais aveuglément suivi partout sous prétexte qu’il m’avait sauvé la vie, me l’avait rendu différente, plus intéressante. Mais qui est-il aujourd’hui ? Est-il toujours cet homme ? Mon regard lâche sa main pour venir se reposer dans ses iris, écoutant ses paroles. J’hoche la tête, étonné par le calme de sa voix, les sourcils froncés, méfiant. - Oui faut qu’on parle. Je ne sais qu’ajouter de plus. Mon cerveau turbine à mille à l’heure, les questions d’autrefois refont surface, reviennent tourbillonner dans ma tête, m’embrouiller l’esprit. Mais la voix du sorcier reprend et ces paroles me libèrent d’un poids énorme. Je n’aurais pas pensé entendre le ministre admettre ses erreurs aussi facilement. Désarmé, ma tête se baisse, cherchant mes pieds. Il vient de déballer toute la rancœur qui m’habitait en l’espace de quelques mots. Ces phrases je les attendais, mais pas aujourd’hui, des mois auparavant. Bien trop fier pour le laisser m’atteindre comme ça, je reprends mes esprits et replonge mon regard dans le sien.

- Laisse-moi régler un ou deux trucs et je prendrai ma pause. Je tourne les talons et retourne dans le box des infirmiers. Quelques annotations dans un dossier, quelques mots écrits sur l’ordinateur et je finis par indiquer à une collègue que je prends ma pause. Je soupire longuement et retourne auprès de Liam. - Suis-moi. Je n’ai pas l’habitude d’être si froid, d’un naturel plutôt accueillant. Je ne me reconnais pas. Mais la peur me prend au tripe, l’appréhension de connaître ses raisons, d’enfin avoir mes réponses. L’emmenant en silence vers la cafétéria, en général plutôt vide à cette heure-ci, je ne cesse de retourner chacune de mes questions dans ma tête, cherchant pour chacune des possibilités de réponses de sa part. Le chemin me parait interminable mais les chaises immaculées me viennent enfin en vue. Je nous cherche une place isolée des quelques personnes présentes et invite le ministre à s’y assoir.

- Alors vas-y, dis-moi. Mon regard jongle entre mes doigts s’entremêlant nerveusement et le visage du sorcier. Je ne sais par où commencer, ni même si je dois le laisser parler ou entrer moi-même dans le vif du sujet. Mais mon impatience reprend vite le dessus et ne me laisse pas le choix. - C’était qui du coup cette copie conforme de toi-même, à ton appartement, avec qui j’ai parlé ? Le ton se ressent agressif. Le sorcier devrait pourtant savoir que ce n’est pas moi, que seule la blessure parle. Mais me connait-il encore ? Sait-il seulement qui je suis ? - Je reconnaitrais ton odeur parmi des milliers aujourd’hui, c’était pas la tienne. La rancœur refait surface, attaque mon système. Je lui en veux. D’être parti, mais surtout, de ne pas avoir donné de nouvelles. Qu’il me dise que je n’avais pas compté pour lui et je comprendrais, tout s’éclaircirait. Après tout, je ne suis qu’un camé qui a fait un faux pas. Pourquoi Liam Wiggins, ministre, s’occuperait d’un type comme moi, non ? Il fait partie de toute cette haute société que je hais, donc pourquoi prendrait-il le temps de s’occuper de moi ?


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Wake me up when it's all over
❝I’m tired of the waiting, for the end off all days. Desert is calling, the emptiness of space. The hunger of a lion is written on your face. Destruction is his game.I need a new direction, cause I've lost my way.❞ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5274-milo-i-don-t-want-control

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 1173
↳ Points : 1078
↳ Arrivé depuis le : 25/12/2015
↳ Age : 24
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 35
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4.
↳ Playlist : WOODKID - Iron ⚘ METALLICA - One ⚘ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ⚘ JUSTICE - Planisphère ⚘ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ⚘ PINK FLOYD - Wish you were here ⚘ BANKS - Waiting game ⚘ CAT STEVENS - Wild World (skins version) ⚘ MT. EDEN - Escape ⚘ THE GLITCH MOB - Between two points ⚘ BRITNEY SPEARS - Toxic ⚘ METALLICA - Master of Puppets ⚘ PLESTED - Habits ⚘ GORILLAZ - Humility ⚘
↳ Citation : ‘When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]’ C. J
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6699CC



les petits papiers
↳ Copyright: © Poupée Morose ♥ ; Habits - Plested; ROGERS.; BUKOWSKANK
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Ven 16 Fév - 2:44

Le métamorphe réagit méfiant, ce qui, malgré moi, m'arrache un fin sourire. Non pas que je ne me méfie pas de lui, non pas qu'il ne soit pas légitime qu'il agisse ainsi mais parce que je sais, au fond de moi, malgré tout, qu'il a bien trop de questions en suspens pour me laisser planter là. Et même si sa surprise reste amusante, je n'avais clairement pas le courage d'en jouer ou bien de lui faire croire que j'allais le baratiner encore un peu.

À quoi bon de toutes façons.

J'acquiesce à ses propos, et prends le temps de regarder ma montre le temps de le voir revenir. Il me reste du temps avant de devoir retrouver Noah, largement assez de temps pour expliquer au blond la situation, du moins grossièrement. Même si je suis incapable de prévoir ce que je vais exactement lui dire, toute la vérité ou seulement une partie, je sais d'avance que je ne lui mentirai pas, parce qu'il est fini, ce temps là. Du moins, fini pour les gens autant liés à moi qu'il ne l'est. Le suivant en silence, je lève les yeux sur cette cafétéria qui me laisse un frisson dans le dos. La dernière fois que j'y ai mis les pieds, j'étais passé à deux doigts de la mort, et face à moi, il n'y avait autre que Cordelia. Parfois, malgré moi, je regrette ce temps là, ce temps où tout était une surprise, bonne ou mauvaise. Rien dans ma vie n'était stable, encore moins ma relation avec elle, d'ailleurs. Par réflexe, je passe une main sur mon épaule, touchant la cicatrice qu'elle m'a laissé à travers le tissu de mon costume.

Si j'avais su qu'on en arriverait là, elle et moi. Toujours sans un mot, perdu dans mes pensées, je suis Milo sans regarder réellement le monde tel qu'il est. Je m'assois, défaisant un bouton de ma veste et pose mes mains sur la table trop froide entre nous. L'infirmier reprend la parole et mes yeux le scrute. Il est stressé, beaucoup trop à mon goût. Alors j'attends qu'il ait fini ses questions et je pose ma main sur les siennes. « Calme-toi, tu ne risques rien, peu importe les questions que tu me poseras. »

Je retire ma main dans un sourire rassurant, me recule sur la chaise glaciale et dans un soupir, commence à lui dire cette fameuse vérité. « Alors comme ça, tu es venu chez moi ? » Je prends le temps de regarder son visage fatigué et jette un regard vers la machine à café avant de reprendre. « J'aurais du m'en douter, je suis désolé. », instinctivement, je reprends presque directement. « Je vais nous chercher deux cafés, tu en as besoin. »

Et sans attendre sa réponse, je me lève, pour me retrouver quelques pas plus loin, prendre une minute et revenir avec deux gobelets plein. Je lui tends le sien et me rassoie. « Je ne sais pas comment tu fais pour travailler ici tous les jours, cet endroit est anxiogène. » Je prends une gorgée du liquide noir et reprends rapidement. « Enfin bref. Tu as raison, je ne vais pas te mentir. Ce n'était pas moi à mon appartement, c'était mon frère jumeau. »

Rien qu'à l'évocation de son existence, mon cœur se serre un peu malgré un visage toujours doux et assez neutre. Je soupire à nouveau, face à celui que j'aurais du protéger. « Je suis désolé, Milo. Je n'aurais pas du te laisser gérer ça seul mais je n'ai pas vraiment pu faire autrement. La situation cette dernière année a été délicate, et j'aurais pu tuer mon frère si j'avais mis des gens au courant. »

Pourtant, il y en avait eu, des gens au courant. Nataliya, Cordelia. Elles le savaient, et si l'une avait tout fait pour que tout se déroule à la perfection, l'autre avait bien failli me tuer, encore plus que toutes les épreuves traversées. « Ce n'était pas contre toi, vraiment. » J'avale une nouvelle gorgée du café – toujours aussi mauvais, et tout naturellement, ajoute, à l'encontre de l'aigle. « Tu m'as l'air vraiment fatigué. Tout va bien pour toi ? »

Parce que si j'avais disparu pendant un an, un an durant lequel tout a changé, moi le premier, il avait aussi disparu pendant un an. Un an sans aucune nouvelle, savoir s'il allait bien, s'il s'était bel et bien sorti de la drogue et de tous ses problèmes. Un an sans nouvelle d'un type qui m'a aidé quand j'étais sur le point de crever. Un an sans nouvelle d'un type que j'ai volontairement sauvé. C'est long un an. C'est vraiment long, un an.

_________________


NEVER GONNA BREAK
you're the ink on my skin through the thick, through the thin you were mine my confession, you're my sin my religion you bring me to life you're the smoke in the air, everywhere you're the truth you're the dare, you're the lie


Dernière édition par Liam P. Wiggins le Mar 20 Fév - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3207-liam-bad-reflect http://www.mercy-in-darkness.org/t5905-between-two-points-liam#254546

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 635
↳ Arrivé depuis le : 08/03/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Frank Dillane
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Infirmier
↳ Opinion Politique : Pas en accord avec mais préfère fermer les yeux.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général 2, niveau 3 en transformations et sens surdéveloppés
↳ Playlist : Alive - Sia / Crawling - Linkin Park / Demons - Imagine Dragons / Karma Police - Radiohead
↳ Citation : You cannot change what you refuse to confront
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #BD8D46



les petits papiers
↳ Copyright: Wiise , Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Mar 20 Fév - 0:43


Tell me
Mes paroles défilent et Liam reste attentif, patient. Son regard reste ancré sur moi. Mais une fois mes questions lancées, Liam n’y répond pas tout de suite. Je sens sa main venir se poser contre les miennes. Je n’ose bouger, ne sachant comment réagir face à ce geste, ni à ses paroles. J’aimerais me laisser aller, comme autrefois, laisser sa chaleur me rassurer, mais je ne peux pas. Sa main se retire avant que je ne réagisse et la fraîcheur de la cafétéria reprend sa place sur mon épiderme.

Mon regard le suit alors qu’il reprend la parole, constate ma fatigue et se lève pour aller vers la machine à café. Les secondes me paraissent longues et je ne sais comment me comporter. Alors je me contente d’attraper le gobelet qu’il me ramène, de le remercier dans un souffle et d’en boire une gorgée, tout en l’écoutant parler de mon métier et de son ambiance. - Faut bien des gens pour soigner les conneries du Gouvernement. Ces accusations, il ne les méritent pas. Peut-être que oui, très certainement d’ailleurs, mais pas venant de moi. Je n’ai jamais connu Liam Wiggins, ministre, pour moi, il n’était que mon patient, mon sorcier, mon sauveur. Et ces paroles lancées sans crier gare ne sont que le produit de ma frustration. Je ne réfléchis pas, je lance.

Je n’ai pas à attendre longtemps avant que les réponses n’arrivent enfin. - Je savais même pas que t’avais un jumeau. Après tout, je ne lui avais jamais posé la question. Un soupir me prend alors que mon regard se perd au fond de mon gobelet. - Tu sais très bien que j’aurais jamais rien fait pour te mettre en danger. Le regard se relève pour se replonger dans ses iris. Ni lui, ni ceux qui lui sont chers. Alors le danger était-il si grand pour lui ? Au point de devoir repousser tous ceux qui l’entouraient ? Ou n’avait-il pas assez confiance en moi ? Après tout, il est connu qu’il ne faut pas se fier aux addict.

Un poids s’enlève à nouveau de ma poitrine lorsque ma voix se fait à nouveau entendre. - Mais je peux comprendre… J’ai envie de lui pardonner, de lui dire que ce n’est pas grave, que j’ai survécu, que je m’en suis plutôt bien sorti, mais je n'y arrive pas. Le sorcier ne me laisse d’ailleurs pas le temps de cogiter plus longtemps et s’inquiète de ma santé. - J’ai dû enchainer les veilles ces derniers jours… Dois-je lui avouer que la drogue fait encore partie de mon quotidien ? Non, je ne lui dois rien. Par instinct, mes paumes viennent se poser sur mes avant-bras, cachant ces cicatrices, ces petites marques que je garderai à vie, vestiges d’une période de confusion. Mes bras finissent même par venir se planquer sous la table. J’ai besoin de retrouver Liam, de réapprendre à le connaître avant de pouvoir lui redonner ma confiance. Le regard fuit, incapable de le regarder dans les yeux alors que je lui cache cette si grosse partie de ma vie. Je suis mort devant lui à cause de cette merde et une année plus tard, le résultat est le même. J’aurais dû tout quitter, enfin profiter de la vie malgré les circonstances, être reconnaissant de cette nouvelle chance. Mais non. Je n’ai pas réussi à quitter ce paradis artificiel.

L’émotion passée, mon regard recherche le sien. Et lui, dans tout ça ? Il en est où ? Car si j’ai continué à me bousiller la santé durant toute cette année, il a bien dû aller quelque part. Si son frère était à sa porte, où était-il, lui ? - Mais du coup… T’étais où toi ? Je comprends pas. Il m’a dit tout à l’heure que je ne risquais rien, me répondra-t-il franchement ? - Et j’te sens mieux qu’il y a un an. Les choses ont bien tournées pour toi ? Et c'est vrai, je le sens plus détendu, plus à l'aise.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Wake me up when it's all over
❝I’m tired of the waiting, for the end off all days. Desert is calling, the emptiness of space. The hunger of a lion is written on your face. Destruction is his game.I need a new direction, cause I've lost my way.❞ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5274-milo-i-don-t-want-control

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 1173
↳ Points : 1078
↳ Arrivé depuis le : 25/12/2015
↳ Age : 24
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 35
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4.
↳ Playlist : WOODKID - Iron ⚘ METALLICA - One ⚘ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ⚘ JUSTICE - Planisphère ⚘ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ⚘ PINK FLOYD - Wish you were here ⚘ BANKS - Waiting game ⚘ CAT STEVENS - Wild World (skins version) ⚘ MT. EDEN - Escape ⚘ THE GLITCH MOB - Between two points ⚘ BRITNEY SPEARS - Toxic ⚘ METALLICA - Master of Puppets ⚘ PLESTED - Habits ⚘ GORILLAZ - Humility ⚘
↳ Citation : ‘When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]’ C. J
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6699CC



les petits papiers
↳ Copyright: © Poupée Morose ♥ ; Habits - Plested; ROGERS.; BUKOWSKANK
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Mar 20 Fév - 2:19

Les remarques du métamorhpe sont justifiées, et d'ailleurs, je ne les prends pas plus personnellement que ça. Non pas que je ne fasse pas partie de la grande mascarade mais simplement parce qu'il a raison, Milo. S'ils sont là, à travailler autant, dans cet hôpital si hostile, c'est à cause du bordel qui grouille là dehors et le Gouvernement n'y est pas pour rien. Je ne rebondis pas, sachant pertinemment qu'il n'y aura pas de débat et que même si la colère de l'Aigle est justifiée, ce n'est ni le lieu, ni l'heure de la sortir. Une discussion d'un autre jour, éventuellement, mais pas d'aujourd'hui.

Je le laisse parler, réagir, répondre. Je l'observe, le jeune blond. Je l'observe dans sa gêne, lorsqu'il cache ses bras avec honte. Je l'observe lorsqu'il me fuit du regard et qu'il cherche à changer de sujet. Je soupire, lorsque je réalise qu'il pense que je ne vois pas tout ça.

Dis moi, Milo, me crois-tu si idiot que ça ? Crois-tu que je ne te vois pas trembler, crois tu que je ne vois pas ton regard fuyant ? Je te connais, Milo. Je connais ce regard, je connais tes gestes. Mais tu sais, je ne pourrais pas te sauver de toi-même une seconde fois. J'y arriverai pas cette fois.

J'avale une nouvelle gorgée de et immonde café avant de me décider à lui parler et mettre de côté tout ce que lui, ne dit pas. C'est son droit, de ne plus avoir assez confiance pour dire ce qui le touche vraiment. Son droit de poser mille et une question avant que je sois à mon tour en droit d'avoir des réponses. Sa dernière remarque esquisse un sourire au coin de mes lèvres. Bien tourné, je ne sais pas si c'est le terme. D'un coup d’œil rapide, je constate que la cafétéria ne se remplit pas mais reste prudent, parlant suffisamment doucement pour que seul lui m'entende et que la vie dans cet hôpital couvre mes paroles au reste du monde.

« Je ne sais pas si c'est très utile de remuer tout ça mais si tu y tiens. » Je marque une pause, finissant le gobelet en plastique et le laissant tournoyer entre mes doigts avant de planter mes iris dans les siens et reprendre. « J'imagine que tu te souviens des raisons de mon hospitalisation. Mon frère m'avait tiré dessus et il a d'ailleurs été condamné pour ça. Peut-être suis-tu l'actualité ? Il a été en prison et jugé au Colosseum quelques mois après. » Une histoire, qui, lorsque je la raconte comme ça, me semble si lointaine, de moi, de toute cette année. À la fois si vraie et si loin de toute la vérité, de tous les sentiments cachés, des cris et des larmes étouffées. « C'était donc mon jumeau. J'ai pris sa place en prison, pour des raisons que je pourrais sans doute t'expliquer sans que tu ne les comprennes jamais. » Je soupire, réalisant la violence de mes propos. « Ce n'est pas toi, le problème. Ma relation avec mon frère est compliquée depuis des années maintenant et je lui devais la vie, si tu veux, donc j'ai pris sa place pour qu'il ne risque pas la sienne. »

Les mots sortent avec une facilité déconcertante de ma bouche, sans doute parce que sans le réaliser et même sans le vouloir, je les choisis, je choisis les passages de l'histoire que je raconte. Je fais de cet horrible cauchemar un conte de fée pour apaiser mes propres pensées.

« Je sais que tu n'aurais rien fait pour me mettre en danger, Milo, ce n'est pas de toi que je doute. Mais te mettre au courant, c'était te mettre en danger toi, plus que moi. Et je ne pouvais pas me permettre de faire ça. » Après tout, la seule personne que j'avais mise au courant de mon propre chef avait disparu, du jour au lendemain. Elle avait fui ce monde et cette réalité trop lourde par ma faute. Simplement par ma faute. Je cesse de faire tournoyer le gobelet et me concentre à nouveau sur l'homme face à moi, pour garder les idées claires.

« Je crois que oui, étrangement, je vais mieux. Pour autant, je ne suis pas sûr que les choses aient bien tourné. Enfin, c'est la vie et si j'ai bien appris une chose, c'est que l'on ne peut pas revenir en arrière. » Je lui adresse un regard tendre avant de reprendre, un peu plus soucieux.

« Tu sais, Milo, je comprends que tu ne me fasses plus confiance. Malgré notre passé commun assez fort, nous ne savons que peu de choses l'un de l'autre toi et moi. J'ai accentué ce fossé entre nous en disparaissant totalement de ta vie et j'en ai bien conscience. Ceci dit, ne me prends pas pour un idiot s'il te plait. »

La délicatesse, même avec la meilleure volonté du monde, ce n'est pas tellement mon fort. Je soupire avant de continuer. « Je comprends que tu ne veuilles pas me dire ce qui te met dans cet état, que ce soit quelque chose ou quelqu'un, mais ne me fais pas l’offense de me mentir en me racontant des histoires sur des gardes, s'il te plait, tu me connais mieux que ça. »

Je lui adresse un sourire sensé mieux faire passer la pilule et ajoute, comme si de rien n'était. « Tu as d'autres questions ? Ou peut-être que tu dois y aller ? Je ne sais pas vraiment comment fonctionnent tes gardes, tu n'étais pas si sérieux quand on s'est connus. »

_________________


NEVER GONNA BREAK
you're the ink on my skin through the thick, through the thin you were mine my confession, you're my sin my religion you bring me to life you're the smoke in the air, everywhere you're the truth you're the dare, you're the lie


Dernière édition par Liam P. Wiggins le Mar 20 Fév - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3207-liam-bad-reflect http://www.mercy-in-darkness.org/t5905-between-two-points-liam#254546

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 635
↳ Arrivé depuis le : 08/03/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Frank Dillane
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Infirmier
↳ Opinion Politique : Pas en accord avec mais préfère fermer les yeux.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général 2, niveau 3 en transformations et sens surdéveloppés
↳ Playlist : Alive - Sia / Crawling - Linkin Park / Demons - Imagine Dragons / Karma Police - Radiohead
↳ Citation : You cannot change what you refuse to confront
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #BD8D46



les petits papiers
↳ Copyright: Wiise , Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Mar 20 Fév - 3:21


Tell me
Je l’écoute enfin me donner des explications. Je l’écoute car pour l’instant, ma parole à moi ne veut pas se délier et que je ne sais pas quoi lui dire. Lui trouve les mots, sait quand se taire et quand parler. L’expérience se ressent mais c’est justement cet aspect qui me bloque. Ai-je en face de moi le ministre ou le sorcier ? Son regard planté dans le mien ne m’aide pas. Mais je l’écoute. Je l’écoute me raconter cette histoire, hochant la tête quand je sens que le besoin est là, pour lui montrer que même si je ne veux pas parler, j’entends ce qu’il me dit.

Je ne suis pas vraiment les actualités non, par manque de temps, manque d’intérêt, dégoût de ce que je pourrais y trouver. Je me contente de ce que j’entends autour de moi et ça me suffit. Mais cette histoire m’était clairement passer au-dessus. Pourtant, j’avais pris l’habitude de m’intéresser d’avantage quand le nom de Liam entrait en compte. Pas cette fois. Comment avais-je pu louper cette histoire ? Sûrement trop perdu dans mon changement de corps. Enfin bref, la voix du ministre se fait encore entendre et ses paroles sont dures. Mon cœur manque un battement et je sens mon poing se fermer. Il tente de se reprendre et mes muscles se relâchent. Il est vrai que la délicatesse n’avait jamais fait partie de son caractère. Il me faut juste un peu de temps pour m’y réhabituer.

Liam fait une légère pause avant de reprendre et je l’écoute toujours. Je me sens rassuré de l’entendre dire qu’il me sait de confiance. Et ses raisons sont valables, je peux les comprendre, encore une fois. La discussion se poursuit et son regard change. C’est celui-là que je connais, celui qui me rassure. Ce regard tendre. J’en sourirais presque. Mais il n’est pas de longue durée avant que sa mine s’assombrisse et que le ciel ne me tombe sur la tête. La douche froide. Il n’est pas dupe et j’aurais dû m’en douter. Savoir lire le comportement des autres est un atout en politique et Liam avait su s’en faire maître. L’écoutant toujours mais fixant un autre point du regard, je cherche mes mots. Quelque peu blessé et sentant le stress se repropager dans mon corps, j’essaie de lui répondre, la voix légèrement tremblante. « J’te prends pas pour un idiot, Liam. C’est juste que, comme tu le dis, j’ai plus la même confiance en toi qu’autrefois. C’est pas toi. Enfin un peu oui… » Mon regard se repose dans le sien, assumant de le confronter. « T’as disparu une année. Je débarque chez toi et je reçois des réponses évasives. On a tous les deux changé mais certaines choses sont restées les mêmes. Et j’ai besoin de retrouver ces choses-là pour avoir de nouveau confiance en toi... comme avant. »

J’assume de reposer mes bras sur la table, sans quitter Liam du regard. « Comme je te dis, certaines choses sont restées les mêmes. Pas par volonté, par besoin. Un soupir me prend. « Trop de choses ont changés et j’avais sûrement besoin d’une constante, j’en sais rien. » Quelque chose à quoi me raccrocher, Liam. Puisque je me suis retrouvé seul.

Il sourit mais je reste de marbre. « La seule question qui me taraude depuis le début c’est « et maintenant ? ». Tu comptes rester ou disparaître à nouveau ? » Dois-je faire l’effort de vouloir te retrouver, comme avant, ou pas ? Je passe une main dans mes cheveux avant qu’elle ne vienne se replacer sur la table. « J’ai encore un peu de temps. Comme tu dis, j’étais pas si sérieux quand on s’est connus… J’peux bien redevenir celui que j’étais l’espace d’un instant. Si t’as du temps, toi, tu venais voir un ami tu disais. »



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Wake me up when it's all over
❝I’m tired of the waiting, for the end off all days. Desert is calling, the emptiness of space. The hunger of a lion is written on your face. Destruction is his game.I need a new direction, cause I've lost my way.❞ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5274-milo-i-don-t-want-control

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 1173
↳ Points : 1078
↳ Arrivé depuis le : 25/12/2015
↳ Age : 24
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 35
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4.
↳ Playlist : WOODKID - Iron ⚘ METALLICA - One ⚘ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ⚘ JUSTICE - Planisphère ⚘ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ⚘ PINK FLOYD - Wish you were here ⚘ BANKS - Waiting game ⚘ CAT STEVENS - Wild World (skins version) ⚘ MT. EDEN - Escape ⚘ THE GLITCH MOB - Between two points ⚘ BRITNEY SPEARS - Toxic ⚘ METALLICA - Master of Puppets ⚘ PLESTED - Habits ⚘ GORILLAZ - Humility ⚘
↳ Citation : ‘When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]’ C. J
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6699CC



les petits papiers
↳ Copyright: © Poupée Morose ♥ ; Habits - Plested; ROGERS.; BUKOWSKANK
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Mar 20 Fév - 4:09

Milo écoute, attentivement. C'est marrant, comme la situation d'aujourd'hui semblait improbable à l'époque où nous nous sommes rencontrés. Je n'étais clairement pas si calme, si posé et lui non plus. Sans doute avait-il raison, sans doute que nous avons changé, tous les deux. Une année peut paraître extrêmement longue dans une vie, il peut s'y passer plein de choses. Et si j'avais parfaitement conscience de l'année qui venait de s'écouler pour moi, je n'avais pas la moindre idée de celle que mon ami avait vécue.

Je le laisse parler à son tour, je lui laisse prendre son temps. Il est stressé, m'évite quelques instants avant de m'affronter de nouveau. De poser ses yeux fatigués dans les miens. Les yeux des gens sont souvent révélateurs de ce qu'ils pensent vraiment, dans ceux de Milo, j'y avais vu de la détresse. Je la vois encore aujourd'hui, plus subtile. Dans ses pupilles qui se dilatent un peu trop, dans cet océan qui cherche à cacher la misère en vous montrant tout autre chose que ce qu'il recèle vraiment. La question qu'il finit par poser est tout à fait légitime et me laisse un fin sourire sur les lèvres.

« Ne t'en fais pas, j'ai encore le temps. Mon ami et moi ne sommes pas à une minute près, on a passé ce stade là depuis longtemps. » Depuis des centaines d'années pour Noah, depuis une année éternelle pour moi. Ma propre pensée me rend un peu nostalgique de cette époque ou je n'avais pas pleine conscience de ces choses là, du temps qui passe ou non.

« Je ne peux rien te promettre, Milo, ce serait hypocrite de ma part. » Et puis, j'ai du mal à tenir la seule promesse que j'ai faite de ma vie alors je n'ai pas tellement envie d'en rajouter d'autres. « Je ne compte pas partir. Techniquement, la situation est stable pour un bon moment. Mon frère a sa vie et j'ai la mienne. » Je hausse les épaules avant de le regarder de nouveau, cette fois-ci, sans sourire sur mon visage.

« Tu sais, j'ai beau comprendre et entendre ton manque de confiance, tu me mets dans une position difficile actuellement. Tu sous entends que tu as besoin de me retrouver pour m'accorder à nouveau ta confiance mais tu te fermes comme une huître dès que j'essaie de parler de toi. »

Et je le connais suffisamment pour savoir pourquoi il fait ça, pour saisir ses sous entendus pas très bien dissimulés et surtout, pour passer au dessus de sa colère apparente pour insister. « Que tu te sois retrouvé sans moi, c'est une chose. Que ça n'ait pas été facile, également. Mais que tu me mettes sur le dos ton état d'aujourd'hui, il n'en est pas question. »

Je croise mes mains sur la petite table froide qui nous sépare pour me rapprocher de lui, et reprendre le ton qu'il m'avait déjà vu utiliser, plus d'un an auparavant. « J'ai toujours été pour que l'on apprenne à se connaître, tu le sais. Je maintiens que j'ai fait des erreurs mais aujourd'hui, je ne pourrais pas les effacer. Alors soit tu acceptes que l'on parle vraiment, toi et moi, soit tu fais demi-tour, Milo, mais j'ai passé l'âge de subir du passif-agressif à la noix. »

Mon ton est froid, distant et même si je reprends une voix un peu plus douce pour poursuivre, je n'en reste pas moins sérieux. « Je t'ai sauvé la vie parce que j'ai cru en toi. Je voyais cette volonté de s'en sortir et de changer. De ne pas rester celui que tu étais. Autant je suis toujours prêt à aider ce type là, quoiqu'il en coûte, autant aider celui qui reproche sa condition aux autres et n'est pas capable d'assumer ses propres erreurs, c'est clair et net qu'il ne me verra plus jamais. Et j'ai toujours été très clair là dessus, Milo, même avant de disparaître. »

Je soupire, avant de regarder autour de moi et d'ajouter. « Je veux bien que tu n'aies pas envie de me raconter ta vie en détail aujourd'hui mais ton petit jeu, tu sais très bien qu'il va mal tourner avec moi. J'ai peut-être changé en un an mais je reste le même, Milo. Le même mec, avec les mêmes principes. » Je me recule sur la chaise, croise les bras sur ma poitrine et d'un air détaché, je finis par ajouter. « Donc c'est à toi de voir ce que tu veux vraiment. J'accepterai l'un ou l'autre de tes choix. Que tu veuilles passer ta vie à me blâmer pour tes conneries parce que je suis parti, ou que tu veuilles assumer et te reprendre en main. C'est ton choix, pas le mien. »

Libre arbitre, comme dirait Nolan. Mon regard fixe durement le sien. Je ne lui reprocherai ni l'une ni l'autre des solutions, vraiment. Chacun gère sa vie comme il le veut, Nolan me l'a bien fait comprendre. Mais je ne suis pas non plus là pour accepter tout et n'importe quoi.

_________________


NEVER GONNA BREAK
you're the ink on my skin through the thick, through the thin you were mine my confession, you're my sin my religion you bring me to life you're the smoke in the air, everywhere you're the truth you're the dare, you're the lie


Dernière édition par Liam P. Wiggins le Mar 20 Fév - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3207-liam-bad-reflect http://www.mercy-in-darkness.org/t5905-between-two-points-liam#254546

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 635
↳ Arrivé depuis le : 08/03/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Frank Dillane
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Infirmier
↳ Opinion Politique : Pas en accord avec mais préfère fermer les yeux.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général 2, niveau 3 en transformations et sens surdéveloppés
↳ Playlist : Alive - Sia / Crawling - Linkin Park / Demons - Imagine Dragons / Karma Police - Radiohead
↳ Citation : You cannot change what you refuse to confront
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #BD8D46



les petits papiers
↳ Copyright: Wiise , Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Mar 20 Fév - 16:09


Tell me
Son ton change et je retrouve cette voix qui m’avait secoué autrefois. J’ai cette mauvaise impression de déjà-vu. Mon côté infantile se recroqueville en moi, se tasse. J’en ai besoin sûrement de cette grosse voix, pour arrêter de tourner autour du pot et de lui dire vraiment ce que je veux. Je suis allé vers lui, ce n’est pas pour lui balancer à la tronche des vérités qu’il sait déjà. Il est là aujourd’hui et je devrais en profiter, pas jouer au gamin. Ses paroles sont vraies, même si elles me font mal. Je dois les entendre. Je n’arrive pas à soutenir son regard, mais je l’écoute, attentivement, bois ses paroles. De temps en temps, je recherche le contact visuel pour sonder l’émotion qu’il renvoie, mais jamais bien longtemps.

Il fait des pauses, change de position, mais son discours ne s’arrête pas. Et j’encaisse. Difficilement. La vérité fait mal malheureusement, mais bien trop souvent, il faut l’entendre pour grandir. Alors j’encaisse, ma main venant se passer sur mon visage, se perdre dans mes cheveux. Je me sens comme un enfant qu’on engueule et je me tasse encore. C’est qu’à force de vivre seul, on finit par oublier qu’il y a deux côtés à une relation, que je ne vais pas tenir un monologue et qu’il va bien finir par répliquer.

Mais un déclic se fait en moi. Je ne suis pas celui qu’il décrit. Oui j’agis en enfant en ce moment-même, mais je ne veux pas l’accuser. Je lance mes paroles sans les réfléchir et je le sais, au fond de moi, qu’il n’y est pour rien. Du moins pas pour mon problème principal. Si je suis dans cet état, ce n’est pas à cause de lui. Je m’en suis servi comme prétexte, oh ça oui, mais je le sais qu’il n’a rien à voir là-dedans. Je suis comme ça parce que je n’arrive pas à affronter mes problèmes malgré mon courage. Ils me hantent, encore et toujours et au lieu d’y faire face, je les chasse dans un coin de ma tête et me cache derrière ma morphine. C’est lâche, tellement lâche

J’inspire longuement avant de me lancer, le ton plus mature que tout à l’heure, soutenant enfin le regard du ministre. « J’ai dû mal m’exprimer encore une fois. Je te blâme pas pour ce qui m’arrive aujourd’hui. Oui tu m’as changé et laissé me démerder mais j’ai su me débrouiller pour apprivoiser tout ça. Si j’aurais préféré que tu sois là ? Evidemment. Mais avec tes explications d’aujourd’hui, je peux comprendre, faire un trait là-dessus. Ce qui m’arrive aujourd’hui, ça vient de bien avant que tu débarque dans ma vie et je l’ai créé tout seul. Je le sais, je le vois. Est-ce que j’essaie de le changer ? Non. Pas pour le moment. Mais est-ce que j’aimerais le faire plus tard ? Oui. » Je m’arrête un instant pour reprendre mon souffle et essayer de calmer mon cœur battant la chamade. « Du coup, si je te demande si tu comptes rester, c’est parce que le moment où je serai prêt à laisser toutes ces conneries derrière moi, j’aimerais savoir si tu seras là, si tu seras prêt à m’aider ? » Mon regard se baisse une fois de plus. « Parce qu’elle est encore là cette volonté de changer, j’te jure… »

J’en ai vraiment envie Liam. Ne plus avoir cet air fatigué, ne plus ressentir ces tremblements, sourire à la vie, rigoler et pas seulement à cause des substances, mais d’un rire sincère. Mais surtout, enfin laisser derrière moi ce passé qui me hante et qui me détruit depuis plusieurs années. Ne pas l’oublier, ça non, mais simplement, l’accepter.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Wake me up when it's all over
❝I’m tired of the waiting, for the end off all days. Desert is calling, the emptiness of space. The hunger of a lion is written on your face. Destruction is his game.I need a new direction, cause I've lost my way.❞ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5274-milo-i-don-t-want-control

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 1173
↳ Points : 1078
↳ Arrivé depuis le : 25/12/2015
↳ Age : 24
↳ Avatar : Brett Dalton
↳ Age du Personnage : 35
↳ Métier : Ministre
↳ Opinion Politique : Quand on a le pouvoir, l'argent, et les passe-droits, on ne peut pas vraiment reprocher quoique ce soit au gouvernement en place.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4.
↳ Playlist : WOODKID - Iron ⚘ METALLICA - One ⚘ JOE HISAISHI - Princess Mononoke ⚘ JUSTICE - Planisphère ⚘ DAFT PUNK - Harder, Better, Faster, Stronger ⚘ PINK FLOYD - Wish you were here ⚘ BANKS - Waiting game ⚘ CAT STEVENS - Wild World (skins version) ⚘ MT. EDEN - Escape ⚘ THE GLITCH MOB - Between two points ⚘ BRITNEY SPEARS - Toxic ⚘ METALLICA - Master of Puppets ⚘ PLESTED - Habits ⚘ GORILLAZ - Humility ⚘
↳ Citation : ‘When life gives you lemons, don't make lemonade - make life take the lemons back! Get mad! I don't want your damn lemons, what am I supposed to do with these? Demand to see life's manager. [..]’ C. J
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6699CC



les petits papiers
↳ Copyright: © Poupée Morose ♥ ; Habits - Plested; ROGERS.; BUKOWSKANK
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Mar 20 Fév - 23:16

Le silence s'étire entre nous. Rien d'anormal au final, vu la dureté de mes propos. Ceci dit, il était hors de question que je laisse ça passer. Milo le savait très bien, et si jamais il l'avait oublié, alors il allait le redécouvrir. Au bout de quelques longues secondes, le métamorphe se met à parler. Il se reprend, se justifie et rectifie le tir. Au final, l'avoir secoué délie un peu sa langue et il commence à parler. Ce qui est fascinant avec ce gosse, c'est qu'il accepte tout, trop. C'est sans doute ça, son problème et ça l'a sans doute toujours été. À se persuader qu'on pardonne à tout va, on se réfugie dans une carapace et on oublie de se battre. Je soupire, lentement, alors qu'il admet ne pas avoir fait quoique ce soit pour changer sa situation. Ma main vient se poser sur la table glacée et mes doigts la tapotent lentement, lorsque lui, marque une pause avant de reprendre.

Milo jure, après avoir répété sa question et moi, je souris, un peu ironiquement. Les promesses, ces choses là, je sais combien elles sont fausses. On aura beau vouloir les tenir de toutes nos forces, la vie nous réserve tout un tas de surprises qui nous font constamment dévier de notre chemin initial. Des routes qui brisent les promesses sans même qu'on ait choisi de les prendre. Son innocence m'a toujours semblé folle au vue de sa vie. Je me suis toujours demandé comment il avait pu garder une âme si pure malgré son passé. Mais ce n'est pas la question du jour, ni du moment. Du coup, à mon tour, je prends à nouveau la parole.

« Au moins tu le reconnais. Même si je dois t'avouer que je reste un peu déçu de voir que tu n'as pas gardé la volonté de te battre sous prétexte que les choses ne sont pas allées dans ton sens. »

Mes mots sont durs, encore une fois, sans doute un peu trop. Mon ton, lui, est beaucoup plus doux. Je ne juge pas l'Aigle cette fois-ci, non, seulement je constate. Je constate qu'avec cet état d'esprit, cette façon de voir et de penser, jamais il ne s'en sortira, jamais il n'ira mieux. « Je ne dis pas que tu manques de volonté, d'ailleurs. Désolé si j'ai pu le laisser entendre. Simplement, si tu laisses la moindre épreuve inattendue te toucher à ce point, jamais tu ne t'en sortiras. »

Je soupire, arrête de jouer avec mes doigts pour plonger mes yeux dans les siens et chercher à lui prouver ma bienveillance, ma prévenance. « Je ne dis pas ça pour te blesser, crois-moi, simplement, la vie n'est faite que de moments inattendus qui bouleversent tout, c'est comme ça pour tout le monde, tout le temps. Tu ne peux pas te cacher derrière le monde pour ne pas aller mieux. Tu es seul maître de ton destin, Milo. Et certes, je t'ai changé la vie, moi aussi. En prenant le contrôle de ton destin, d'une certaine manière. » Je regarde autour de nous avant de continuer, sur le même ton.

« Quand on s'est connus, tu voulais t'en sortir à tout prix et je me suis dit qu'un type comme toi, avec un aussi bon fond, méritait une deuxième chance. Alors peut-être que je ne t'ai pas facilité la tâche en te donnant cette deuxième vie mais rien ne va sans rien tu sais. Rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. Et peut-être que cette nouvelle vie t'a amené plus de souffrance et de peine que tu ne l'aurais cru mais elle t'a aussi laissé la chance de vivre, ne l'oublie pas. »

Je repense à ces moments, où Milo n'était qu'un humain et moi que son patient. Je repense à ce type, au fond du trou qui cherche à s'en sortir mais qui n'y arrive pas. Je repense à toute la douceur dans son regard malgré l'horreur qui se trame dans son crâne. Je repense à tout ça et je me dis que non, définitivement, il n'a pas le droit d'abandonner. « Je suis prêt à t'aider, je l'ai toujours été. Mais arrête de remettre tout cela à un autre jour, peut-être que demain, la vie nous séparera de nouveau, peut-être qu'elle te fera rencontrer quelqu'un d'autre. Alors cesse de fonder tes espoirs sur un « peut-être », choisis ce que tu veux, et change ta vie. »

Je regarde la pendule qui se trouve derrière lui et malgré moi, je ne peux m'empêcher de penser à son service. « Peut-être as-tu besoin de temps pour réfléchir à ce que je t'ai dit, je ne sais pas. En tous cas, sache que si tu veux me parler, je suis là. J'habite toujours le même appartement et je suis prêt à te recevoir et t'apporter l'aide dont tu as besoin. C'est à toi de choisir ton avenir, à toi seul. »

_________________


NEVER GONNA BREAK
you're the ink on my skin through the thick, through the thin you were mine my confession, you're my sin my religion you bring me to life you're the smoke in the air, everywhere you're the truth you're the dare, you're the lie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3207-liam-bad-reflect http://www.mercy-in-darkness.org/t5905-between-two-points-liam#254546

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 616
↳ Points : 635
↳ Arrivé depuis le : 08/03/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Frank Dillane
↳ Age du Personnage : 26 ans
↳ Métier : Infirmier
↳ Opinion Politique : Pas en accord avec mais préfère fermer les yeux.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général 2, niveau 3 en transformations et sens surdéveloppés
↳ Playlist : Alive - Sia / Crawling - Linkin Park / Demons - Imagine Dragons / Karma Police - Radiohead
↳ Citation : You cannot change what you refuse to confront
↳ Multicomptes : Nope
↳ Couleur RP : #BD8D46



les petits papiers
↳ Copyright: Wiise , Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Tell me - Liam   Sam 10 Mar - 2:33


Tell me
Un sourire s’étire sur son visage alors que je parle, mais ce n’est pas forcément le genre de sourire que j’aurais voulu voir. Je sens bien qu’il ne croit pas en mes paroles, qu’il veut des résultats et non des promesses. C’est pourtant tout ce que je peux lui offrir pour l’instant, ces promesses. Je ne vais pas lâcher la morphine, pas avec cet enfer qu’on vit à l’hôpital. J’en ai besoin pour tenir ces longues journées, du moins, je m’en suis persuadé.

Liam reprend la parole et je l’écoute, attentivement. Certaines de ces phrases m’interpellent et j’aimerais le contredire, mais la fatigue m’a rattrapé et je me contente d’hausser les épaules. Démarrer un débat maintenant ne servirait à rien. Il se reprend d’ailleurs sur ses précédentes paroles, cherchant à me faire comprendre et son discours me touche, une fois de plus. Ma tête se baisse, mes doigts s’entre-mêlent mais je réfléchis à ce qu’il me dit. Chacun de ses mots fait un tour dans ma tête, j’analyse et tente de comprendre son point de vue. Il a raison au fond, comme toujours. Je dois arrêter de gâcher cette deuxième chance qu’il m’a donnée. La vie vaut la peine d’être vécue, j’ai toujours été le premier à le remarquer, à préférer voir le positif avant le négatif. Mais les épreuves de ces derniers temps m’ont trop usé. C’est une excuse encore, j’en suis conscient, mais avec ce trop-plein d’informations sensorielles, je n’arrive plus à écouter mon corps, à me retrouver. J’ai perdu pied et je suis persuadé qu’une fois le calme retrouvé à la Nouvelle-Orléans, je serais capable de me reprendre en main. Encore des délais, toujours des délais, je le sais.

Je relève la tête et vois le sorcier regarder l’horloge derrière moi. Coup d’œil sur ma montre et je me rends compte que le temps a tout de même passé vite et que ça fait un moment que j’ai disparu. Liam avait raison tout à l’heure, les autres vont se demander où je me trouve et ce que je peux bien foutre. Comme le rythme est assez violent ces dernières semaines, tout le monde profite de faire des pauses un peu plus longues, de vraiment prendre l’air. Mais je ne me sentirais pas à l’aise de les laisser seuls d’avantage.

Ma main repasse sur mon visage et se reperd dans mes cheveux avant que mes yeux ne cherchent ceux du ministre. « Ta présence m’avait manqué et j’vais sincèrement réfléchir à tout ce que tu m’as dit aujourd’hui. » Je le pense. Toutes ses paroles tournent encore dans ma tête et je sais que je vais y penser encore plusieurs heures. Je me lève de ma chaise. « Je vais retourner m’occuper de mes patients. L’hôpital est débordé, c’est pas le moment de laisser mes collègues en plan. »

Je repousse ma chaise contre la table tout en continuant de m’adresser à lui. « Ça m’a quand même fait plaisir de te revoir Liam, même si j’en donne pas forcément l’impression. » Même si ses mots ont été durs, que j’ai dû prendre sur moi, me faire « sermonner » ainsi m’avait manqué. « Et cette fois, si je viens toquer à ta porte, je vérifierai qu’il s’agisse bien de toi. » Je tente un sourire, cherchant à détendre l’atmosphère. Si j’ai pu voir Liam comme un grand frère par le passé, je le ressens aujourd’hui plutôt comme une figure paternelle, une sorte d’autorité, bien différente de la précédente. J’ai parfois l’impression de voir mon père en lui. Cette même prestance, ce même ton mais surtout, cette envie de me sortir de la merde sans me servir la solution sur un plateau d’argent. Comme il avait l’habitude de me le dire : la solution se trouve en moi, moi seul peut trouver les outils pour me sortir de là. Il est là si j’en ai besoin, toujours, mais moi seul peut me donner ce coup de pied primordial. Et Liam tente de me faire ce même discours, à sa manière.

Je soupire une dernière fois et plonge mes mains au fond de mes poches. « Ce doit être l’heure de ton rendez-vous avec ton ami, en plus. » Un autre petit sourire se glisse sur mes lèvres. Je n’ai jamais été trop doué pour les au revoir. Je n’ai jamais su comment partir sans donner l’impression de fuir. Alors je vais très certainement me contenter d’attendre que le ministre m’emboîte le pas et que nos chemins finissent par se séparer naturellement.



TOPIC TERMINÉ

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Wake me up when it's all over
❝I’m tired of the waiting, for the end off all days. Desert is calling, the emptiness of space. The hunger of a lion is written on your face. Destruction is his game.I need a new direction, cause I've lost my way.❞ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5274-milo-i-don-t-want-control

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Tell me - Liam   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tell me - Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-