AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kindness only keeps a distance between us. || x Alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Moi Renart

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 690
↳ Points : 582
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 3 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist : MIIA - DYNASTY
Sleeping At Last - Saturn
Lea Michele - Love Is Alive
Florence + The Machine - Too Much Is Never Enough
Mary Elizabeth McGlynn - I Want Love
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets."
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Kindness only keeps a distance between us. || x Alistair   Mar 13 Fév - 21:42


« Even though we were so close together,
we can't even get a word across between our increasing distances. »



Alistair x Kenneth
Kindness only keeps a distance between us.

Je le savais. J'avais bien été au courant. Voilà, nous y étions, je l'avais payé. J'étais rentré chez moi après mon shift et moins de vingt-quatre heures s'étaient écoulées depuis que Lucrezia était repartie. Son odeur planait toujours dans mon appartement mais cela ne suffit pas à calmer ma colère... Ma rage. Ma peine. Épris de sentiments contradictoires, je faisais face à la nouvelle qui était tombée cet après-midi : Stain avait disparu. Il réapparaîtrait n'est-ce pas ? Il n'avait fait que fuir ses responsabilités et lorsqu'il comprendrait qu'il n'avait nulle part où aller ou se réfugier, il reviendrait la queue entre les jambes, tel le pauvre louveteau qu'il était. J'essayais de m'en convaincre. Mais la vérité était que je m'attendais au pire. Et s'il avait vraiment disparu ? Et s'il était mort des mains de quelqu'un d'autre que des miennes ? Je frottais mon front avant de frapper avec mon pied le meuble près de l'entrée de mon appartement. Un coup plus tard, je le saisis pour le balancer à travers le salon dans une rage qui m'était si caractéristique ; mais le violent fracas ne me soulagea pas. Rien n'aurait pu avoir ce pouvoir. Je venais juste de perdre et démembré un meuble. Stain. Foutu sale enfoiré de Greyjoy. Comme j'aurais aimé qu'il soit ce meuble, là maintenant. Je lui avais laissé la chance de s'en tirer. Comment avais-je pu être aussi bête ? Quand la vie m'apportait quelque chose – Lucrezia – elle me retirait autre chose en échange – ma vengeance. Ca avait toujours fonctionné comme ça dans ma vie. Je n'avais jamais pu tout avoir. Je le savais pourtant, alors pourquoi n'avais-je pas anticipé ce fait ? Je m'étais laissé aveuglé ; je m'étais laissé piéger par le temps, par ces pensées si rassurantes, ces « on verra demain » et les « j'ai le temps ». J'avais voulu savourer ce feu que Stain alimentait en moi ; j'avais fait durer le plaisir, et maintenant j'avais tout perdu.

Je m'étais installé dans le canapé, le regard fixé dans le vide ; un vide proportionnel à celui que je ressentais au fond de moi. Ma concentration était défaillante et je tentais de réfléchir à mon prochain mouvement, mais tout semblait vain. Comment allais-je le retrouver ? J'allais retourner toute la Nouvelle-Orléans s'il le fallait. Mes yeux se posèrent sur l'enveloppe qui avait volée en même temps que le meuble que j'avais balancé un peu plus tôt. L'enveloppe de Marie. Celle qu'elle m'avait déposée dans la nuit. J'avais failli l'oublier. Il n'y avait pas de hasard ; et si elle avait voulu me faire passer un message ? Si l'homme qu'elle m'avait livré dans ces documents était la piste à suivre pour remonter celle de Stain ? Je me redressais lorsque des pas dans le couloir m'informèrent d'une présence. Cette dernière s'arrêta derrière ma porte d'appartement et j'étais prêt à bondir. Ce n'était pas Stain. Je m'approchais davantage, laissant mon odorat faire son travail. Hm? … Que faisait-il ici exactement ? Alistair. Aussi étrange que surprenant. C'était la première fois qu'il se pointait chez moi. Peut-être avait-il des informations pour moi ? Ca ne pouvait être que ça, sinon pourquoi se présenterait-il à ma porte avec un tel timing ? Certes, je ne lui avais jamais parlé de mon obsession pour Stain, mais peut-être souhaitait-il simplement discuter entre collègues et que nous explorions quelques pistes ensemble ?

Je le laissais frapper, comme si je ne m'attendais pas à sa petite visite, avant de finalement lui ouvrir la porte. Bien évidemment, je ne m'étais pas trompé, merci au renard dans mes entrailles. En silence, je m'écartais pour l'inviter à rentrer.

Qu'est-ce qui t'amène ? Demandais-je patiemment une fois qu'il fut à l'intérieur.

S'il avait des informations, qu'il parle. Ma fausse attitude chaleureuse me trahit à l'instant même où je ne le laissais pas aller bien plus loin que la porte d'entrée qui s'était refermée derrière nous. Je n'étais pas très ouvert à une soirée potes et alcool ce soir et j'espérais qu'il ne me fasse pas perdre mon temps. J'avais appris qu'après une disparition, chaque seconde comptait ; et il semblait que j'allais devoir gérer cette vérité à mes dépends.



_________________
P a r a l y z e d
When did I become so cold? When did I become ashamed? Where's the person that I know? They must have left. They must have left with all my faith.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes
 

Kindness only keeps a distance between us. || x Alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alistair Souleater
» Quelqu'un m'a dit ♦ ft Alistair & Ambroise
» On ne dérange pas un serpent • Alistair
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» "Le sublime touche, le beau charme." (Alistair M. Fitzbern)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Northern New Orleans-