AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE 4-3 } Nobody Praying For Me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 965
↳ Points : 327
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
Halsey - Gasoline
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker
↳ Couleur RP : Aucune



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: INTRIGUE 4-3 } Nobody Praying For Me   Dim 18 Fév - 10:43


Nobody praying for me
« I told you that I'm not gonna back away, because this time there's a price to pay. Just take it all. »






Membres du Gouvernement, le temps est venu de vous soumettre.
Résistants, le temps est venu de prouver votre valeur.
Vous qui n’avez pas choisi de camp, le temps est venu de vous faire entendre et d’agir.

Vous tous qui vous déchirez sans réfléchir, le temps est venu de contempler les blessures de votre bêtise.
Le temps est venu de faire face à l’abjecte vérité qui sommeille en vous.

Ombre dans les entrailles de la ville, personne ne le connait. Cet être qui se fait seigneur des secrets les plus sombres de tous. Lui dont le talent lui a permis de s'infiltrer dans les systèmes les mieux gardés du Gouvernement, afin d'y récolter des fichiers classés secrets. Gardés sous la main pour s'assurer de quoi asservir ceux qui viendraient mettre mal à l'ordre établi. Personne n’y échappe, qu’importe le statut, l’opinion politique, l’essence, c’est la vie de tous qui menace de s’étaler au grand-jour dans toute son horreur.

Lui qui se présente sous le nom de « Hide », son visage caché derrière un masque au sourire grotesque, comme pour se moquer de tous. Lui dont la voix résonne sur les écrans de tous, mais ne ressemble à aucun son humain. Il s’improvise maitre de la ville, le détenteur du pouvoir afin de rétablir l’ordre. Pour renverser le système et voir la justice reprendre ses droits dans une ville corrompue à l’excès.

Il fait chanter ceux qu’il tient dans ses filets. De leurs plus belles voix. Impose les règles de son jeu. Exécuter ses envies et ses ordres pour ne pas voir les secrets les plus ignobles révélés et prendre le risque de tout perdre. S'y plier ou résister, c’est là les seuls choix qui s’offrent aux habitants de la Nouvelle-Orléans. Le trouver est une perte de temps, l’inexistence est son royaume.

Quand la panique gronde en ville, d'autres préfèrent se tourner vers l'extérieur. On s’en méfiait, les percevait comme de nouveaux ennemis et non des alliés. Pour les citoyens victimes, ils sont les responsables des disparitions frappant la Nouvelle-Orléans. Nuls monstres venus d’outre-tombe, juste des êtres humains aux mauvaises intentions. Quand la vérité est bien différente et n'a jamais mêlé les membres du groupe aux mystérieuses disparitions. Cette Communauté n’est rien de plus qu’une mauvaise idée qui se doit d’être stoppée.

Camp déniché malgré un emplacement supposé secret, ravagé en partie par la haine et la méfiance de ceux qu’ils sont censés aider. Membres présents sur place blessés et laissés en arrière pour témoigner de la violence de l’attaque. Pour maintenir le pacte effectif et ne pas prendre le risque de perdre ces nouvelles recrues de choix, les représailles de la part du Gouvernement ne tarderont pas à tomber.



Dernière édition par MR BRIGHTSIDE le Dim 15 Avr - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 965
↳ Points : 327
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
Halsey - Gasoline
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker
↳ Couleur RP : Aucune



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4-3 } Nobody Praying For Me   Dim 18 Fév - 10:48


Hide
« Une petite rébellion de temps en temps, c'est comme un orage qui purifie l'atmosphère »


37 ans ━ célibataire
soulcrusher




leader de la résistance - personnage non jouable

ingénieux ▬ rebelle ▬ courageux ▬ calculateur ▬ taquin ▬ déterminé ▬ solitaire ▬ charismatique ▬ juste

La véritable identité de Hide reste un mystère. Personnage masqué engagé, qui convoite la liberté, l’égalité et la justice. Son apparence androgyne attirerait la curiosité. Homme ou femme ? Les rumeurs circulent à son sujet, et ne se rejoignent jamais.

Hide est un anticonformiste qui a le sens des valeurs et des responsabilités. Issu d’un milieu défavorisé, il a très vite été sensibilisé aux inégalités sociales, et n’a jamais réussi à trouver sa place dans ce monde tumultueux. Enfermé dans sa bulle de solitude, il affirme son expertise dans le domaine de l’informatique, et son génie surpasse rapidement celui de ses mentors.

Le monde sombre dans le chaos, et un nouveau régime voit le jour. Hide rejette tout de suite ce système de répression mis en place. Il se noie dans des visions d’horreur qui n’ont aucun sens. Il redouble d’ingéniosité dans l’espoir de réinventer un destin. Il rejoint le siège gouvernemental, et soutient le système politique mis en place, pour mieux le détruire de l’intérieur. Pour ensuite hurler publiquement sa rage face à l’injustice de ce monde et sortir le peuple de la terreur et de la léthargie dans lesquelles il est plongé depuis l’avènement de l’apocalypse.

Noyé dans la masse, Hide s’en tient à la tradition des bureaucrates et fait preuve d’une conscience professionnelle hors pair. D’apparence chic et distingué, il arpente tous les jours les couloirs des locaux du gouvernement et s’installe avec la même élégance contre le dossier de son luxueux fauteuil. Officiellement, Hide travaille comme technicien de maintenance informatique. Il rentre dans le moule de la normalité, et ne fait jamais de vagues. Du moins, en apparence. Les actes de résistance se multiplient, et Hide gagne en notoriété. Il est aujourd’hui considéré comme l’incarnation de la révolte à l’état pur, vénéré par l’ensemble des résistants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 965
↳ Points : 327
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
Halsey - Gasoline
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker
↳ Couleur RP : Aucune



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4-3 } Nobody Praying For Me   Dim 22 Avr - 10:57


« A promise made is a debt unpaid »



REVELATION DES SECRETS



PREMIÈRE REVELATION


20 avril 2018. Les écrans de la ville se synchronisent pour former un brouhaha insupportable. Les images tressautent, le son grésille, bourdonne jusqu'à ce qu'une silhouette apparaisse. Ça recommence, c'est lui, l'homme masqué, celui qu'on appelle Hide. Il est venu tenir parole et châtier ceux qui ont échoué.

"Chose promise chose due" annonce la voix robotisée derrière le masque statique.

Hide baisse doucement la tête, on jurerait presque que le sourire dans le plastique s'étire de malice. Les écrans deviennent noirs pour enfin laisser place à des images suspectes. Regardez bien, cela pourrait être la dernière chose que vous voyez.

Dans un silence de mort, les noms des punis sont prononcés les uns après les autres, chacun accompagnés par les images putrides qui les condamnent.

Ayalone V. Hastings ; images de caméra de surveillance
Citation :
Une jeune femme se présente au comptoir de la prêteuse sur gages, étale sur le meuble un collier de perles. Ayalone se penche vers elle, étudie le bijou pour en déterminer la valeur. Visiblement fébrile, affamée, la rouquine ne peut s'empêcher d'agripper le poignet de sa cliente. Celle-ci tente de se défaire du contact, sans succès. Les jambes tremblent, se font de plus en plus chancelantes. Les veines apparentes deviennent plus saillantes, violacées à mesure que le vol s'effectue. En proie à une panique affolante, elle tente de se débattre, avec de moins en moins de force. La faim de la prédatrice est trop féroce pour qu'elle parvienne à s'arrêter d'elle-même et rapidement cette fois, contrairement à ses habitudes. L'énergie du désespoir lui permet de fournir un effort démesuré néanmoins, et ses ongles manucurés s'accrochent avec hargne au bras de la rousse. Assez fort pour la faire saigner, et voir s'écouler un mince filet de sang noir des plaies fraichement écorchées. La voleuse d'énergie finit par la lâcher. L'autre s'effondre, suffoque. Elle glisse par terre à quatre pattes, tente de se relever en trébuchant plusieurs fois avant de courir vers la sortie en dépit de la fatigue extrême. La porte claque, fait tinter le carillon de l'entrée.

Joshua Bates ; images de caméra de surveillance
Citation :
Joshua traverse le ponton et se rue sur sa péniche pour rejoindre Sigrid, l’enchanteresse. S’en suit une discussion, et un rapprochement interdit. Elle retire son t-shirt. Se tourne en lui offrant tout le loisir de constater les zébrures qui marbrent sa peau de porcelaine. Il passe sa main dans ses cheveux et mâchouille sa lèvre inférieure. Avant de se rapprocher d’Elle, de poser ses mains possessives sur sa taille, et de déposer un baiser humide sur le creux de sa nuque. Il empoigne sa tignasse flamboyante et murmure des mots doux à son oreille. Il entrouvre ses lèvres et force leur langue à ses chamailler violemment.

Mikkel G. Ievseï ; images de caméra de surveillance
Citation :
Debout devant le chef de service des urgences, Mikkel incline la tête, la mine grave. Les mains enfoncées dans les poches de sa blouse, il se fait sermonner. « - C’est inadmissible, c’est déjà la sixième fois que vous vous présentez en retard cette semaine. L’équipe ne peut pas compter sur vous, tous vos collègues se plaignent de votre nonchalance, vous n’effectuez pas votre travail correctement. Plus personne ne tolère votre incompétence. » L’homme fixe le brancardier de ses petits yeux porcins, sa masse graisseuse débordant du fauteuil où il est installé. Les paroles semblent ricocher sur sa jeune recrue sans l’atteindre, avant qu’une moquerie ne s’échappe des lèvres jusqu’ici scellées. Un simple murmure. « - Vous vous foutez de moi ?  » Le médecin se redresse, frémissant de rage. Le brun lui offre un sourire enjôleur, le dévorant du regard, flirtant outrageusement avec son supérieur. « - Jamais j'oserais, ce serait mon pire cauchemar.  J'suis trop trouillard. Et vous êtes… si impressionnant comme gaillard. » Un vent d’expectative souffle dans la pièce, avant que le cliquetis métallique de la fermeture éclair ne se fasse entendre. Un rictus pervers sur les lippes, l’homme bedonnant susurre : « - Dans ce cas, et si vous souhaitez conserver votre travail, il va falloir commettre une nouvelle erreur. »  La proposition indécente est évidente et Mikkel ne se fait pas prier davantage pour se glisser sous le bureau. Les lèvres s’activant aussitôt entre les larges cuisses.

Rivka Avraham ; images de caméra de surveillance
Citation :
Rivka déambule dans les rues louisianaises, bordées de lampadaires victoriens, frémissant d’anticipation. Les pelouses parfaites, d’un vert éclatant, les épineux massifs floraux, l’ambiance chic, cèdent la place aux rugissements sinistres, aux chaussées en bêton parsemées d’ordures ménagères. Une grimace d’agacement apparaît furtivement sur son visage, lorsqu’elle pénètre dans un bâtiment délabré, et assiste à une vulgaire séance de pelotage. Les rires se mêlent à des danses endiablées, et l’alcool coule à flots. Un lieu créé de toutes pièces pour que les dégénérés se défoulent jusqu’à en perdre haleine, et apaisent leurs pulsions grotesques.

William Addington ; adresse révélée

Citation :
Addington Williams
Appt. 3, 436 N Rampart St
New Orleans, LA 70116
USA



3 jours plus tard

Trois jours se sont écoulés depuis la révélation. Celle qui en a fait trembler plus d’un. Pourtant une nouvelle salve de secrets vient de paraître et n’épargne personne. Même mode opératoire. Même crépitement qui se propage comme une onde de choc au sein des cœurs avant que les images n'apparaissent sur les postes de télévision. Toujours le même timbre inhumain qui sonne le glas.

Giulietta V. Monicelli ; images de caméra de surveillance
Citation :
La ruelle est sombre, deux silhouettes sont visibles néanmoins. La chevelure blonde, presque blanche, est aisément reconnaissable. Une lame brille dans sa main alors qu'elle l'abat cruellement sur l'homme qui lui fait face. Son couteau s'enfonce dans la chair plusieurs fois, jusqu'à ce que la silhouette s'effondre sur le sol boueux. La femme quitte les lieux rapidement, son visage se fait plus net, on ne voit qu'elle... Jusqu'à ce qu'elle disparaisse de l'angle de mire de la caméra de surveillance.

Beatriz M. Deveraux ; extraits lus et montrés d'une lettre
Citation :
Ta mère...elle te voyait comme un monstre, tu sais, à cause de ce que tu étais capable de faire. Elle se doutait que tes pouvoirs ne se limitaient pas qu'à des visions, elle savait qu'en grandissant tu gagnerais en puissance et que tu deviendrais un danger pour nous tous.

Citation :
Nous avons déjà songé à t'abandonner, tu sais. Quand Caroline est rentrée du collège et qu'elle a été blessée au bras, tu as prétexté que c'était un fantôme qui avait agressé ta soeur. Il s'avère que Caroline a été blessée avec une paire de ciseaux lancée au travers de la pièce. Qui aurait pu la lancer, sinon toi ?  

Citation :
Tu sais que je ne crois pas aux coïncidences, Beatriz. Je sais que je ne suis pas tombé malade par hasard. Tu as toujours été terrifiée par ta mère, alors tu as choisi une cible qui te semblait plus facile à atteindre : moi. Je ne sais pas ce que tu m'as fait, sorcière, mais je sais que tu es responsable de mon état, tout comme tu es responsable des malheurs qui sont arrivés à cette famille. Tu ne pouvais pas partir sans un dernier coup d'éclat, pas vrai ? C'est à mon tour de te maudire, ma fille. J'espère que quand je partirai, quand la nouvelle de ma disparition te parviendra, tu te rappelleras de tout le mal que tu nous a fait, à supposer que tu aies une conscience.

Myles Burgess ; images de caméra de surveillance
Citation :
C'est une ombre fébrile qui se traîne dans les bas-fonds de la ville. L'hésitation ancrée au corps quand se dresse la porte menant à son salut. Il frappe enfin et alors s'ouvre le sésame sur un monde de perdition. Il se devine un malaise dans l'attitude de celui qui se traîne au milieu des autres, déjà enivrés par les effluves de l'interdit. C'est un besoin, pour se sentir vivant, pour oublier l'infirmité, se tenir droit sur ses jambes et affronter un nouveau jour. Séduction interdite, drogues réprimées et boissons prohibées. Le choix large, et son dévolu se jette sur la liqueur d'un autre temps, émeraude au goût de crime. L'ivresse menace, se rue dans les veines comme un délicieux poison. Premier verre, d'autres suivront, la soirée n'en est qu'à ses débuts.

Aloy I. Mizrahi ; images de caméra de surveillance
Citation :
Ce sont deux silhouettes qui entrent dans une bâtisse déserte. La première tient fermement la seconde. A l’intérieur, la femme relâche l'homme précipitamment. De dos, il se tient le crâne entre les mains, se parle à lui-même d’une voix inquiétante avant de se mettre à compter quand elle lui demande. Un, deux… Le flingue au creux de la paume, la brune tend le bras. Trois, quatre… L’index flirte avec la gâchette. Cinq, six, sept… Aloy n'agit toujours pas. Dix, treize, vingt-deux, déjà trente... Les larmes forment quelques sillons sur les joues de la femme quand le coup part finalement et que la cervelle de son frère se répand au sol.

Joseph Townsend ; images de caméra de surveillance
Citation :
Sous la lumière jaunâtre des lampadaires, le profil de l'homme se dessine facilement. Sa démarche rend néanmoins le découpage de son corps hésitant, passant sans cesse de la lumière à l'obscurité. S'il ne titube pas encore, ses mouvements sont incertains, rendus lourds par l'alcool. Au bout de la rue, un individu vient à sa rencontre. La discussion est entamée mais ne dure que quelques secondes, avant que les esprits ne s'échauffent. L'anglais porte alors un coup au visage de son interlocuteur, puis d'autres. Même lorsque ce dernier est au sol, le déchaînement de violence ne s'interrompt pas immédiatement. Une fois son méfait accompli, l'inconscient s'appuie quelques secondes contre une poubelle. Et bien que son visage soit grignoté par une épaisse barbe, il est parfaitement reconnaissable.

Aritza S. Belmonte ; images de caméra de surveillance
Citation :
Ce n’est pas la première fois que la caméra capte ces échanges. Aritza est en pleine discussion avec un milicien, toujours le même homme sous l’uniforme. Cette fois-ci la conversation semble aller au-delà de simples mots, de simples paroles. Des documents s’échangent, passent d’une main à l’autre. Les protagonistes semblent se cacher, s’assurant que personne ne les surprendra pendant leur transaction. Le tout sans savoir que malgré leurs efforts l’œil mécanique grave leur méfait dans sa mémoire.  

Hide a pourtant donné sa parole, il ne révélerait les secrets que si la mission attribuée en venait à échouer. Ceux-là avaient réussi la leur avec brio. Les mines sont déconfites sans savoir que c’est le gouvernement qui se terre derrière cette nouvelle révélation. Que tout ceci est le fruit d’une riposte, l’aboutissement d’une enquête lancée dans le secret le plus total. Hide s’est fait prendre à son propre jeu. Les informaticiens du gouvernement ont pu récupérer certaines vidéos compromettantes et les ont publiées pour faire plonger l’homme masqué.

La confiance attribuée au nouveau leader s’effondre, les dirigeants jubilent. Il devra s'en justifier. Le justicier de pacotille risque d'avoir du mal à se relever.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: INTRIGUE 4-3 } Nobody Praying For Me   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE 4-3 } Nobody Praying For Me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Second Chapter :: Rule The World :: Saison 4-