AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nobody Praying For Me (Event) | Vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1921
↳ Points : 521
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : DANDELION / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Mar 27 Mar - 21:00

Tranquillement, les neurones chauffent, les liaisons se créent. Vieux circuit électrique trop souvent endormi, trop souvent relégué au second plan au profit de l'adrénaline, de la loi du plus fort, je ne fais pas honneur à mon esprit. D'autant plus qu'il est aujourd'hui accompagné de ce bourdonnement incessant, celui qui ne se lasse jamais d'essayer de me rendre dingue.
La voleuse d'énergie s'est parée de prudence, d'un certain professionnalisme que, bien sûr, je ne lui connaissais pas. Voilà ce qu'il me manque, me dis-je avec légèreté. Sa voix me parvient et j'acquiesce plus rapidement que je ne l'aurais souhaité, admettant silencieusement que cette embrouille ne me plaît pas davantage qu'à elle. Aussi, j'accompagne le tout d'un bref sourire, de ceux qui se veulent réconfortants mais ne le sont pas plus que ça. « Ouais. » Dis-je simplement. La phrase est avortée – je ne sais pas comment la poursuivre sans bavasser, répéter ce que nous savons déjà. « Si ça tourne au vinaigre, tire-toi. Ça n'en vaut sûrement pas la peine... » Brusquement, la curiosité est titillée. Mes secrets n'en sont pas réellement – mais Kriss ? Que cache-t-elle dans cette précieuse intimité ?

Les prunelles suivent le mouvement de ses mains puis s'attardent sur la corde lorsque sa résistance est mise à l'épreuve. Réunissant mes forces, je l'imite et en arrive à la même conclusion : le nœud semble solide, la corde aussi. Un sourire se dessine sur mon visage ; bientôt, l'action. Le mouvement, l'amusement. Balayant la rue des yeux, j'observe les alentours – elle a raison, inutile de se précipiter au risque d'attirer l'attention. J'acquiesce silencieusement, étrangement détendu.
Cet état ne dure qu'une fraction de secondes ; un coup de feu alerte mes sens, et le sang ne fait alors plus qu'un tour. Immédiatement, les yeux se posent sur l'origine du bruit. Aritza. « Qu'est-ce qu'elle fout ? » Chuchoté-je, davantage pour moi-même que pour celle qui me tient compagnie. Il ne lui faut que quelques secondes supplémentaires pour s'introduire à l'intérieur du 4x4 dont elle vient de briser la vitre, et une poignée d'autres pour se jeter sur une borne d'incendie.

« Quel bordel. » Dis-je simplement, amusé. Faut-il considérer la distraction entamée ? « On y va, viens. » Personne ne fera attention à nous, dans ce fouillis. Néanmoins, je crains que le coup de feu n'effraie quelques passants.
Une fois la route traversée à la hâte, je me dépêche de nouer la corde au second réverbère, avant de la tester. Le nœud semble solide, mais j'interroge Kriss du regard.

_________________
LOVE IS EVIL
SIN IS SINCERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 969
↳ Points : 189
↳ Arrivé depuis le : 05/07/2017
↳ Age : 27
↳ Avatar : Lou de Laage
↳ Age du Personnage : 22 ans
↳ Métier : What do you want? What are you ready to trade?
↳ Opinion Politique : Chaos, Violence rule her world. Freedom could kill her, but she’d rather go on.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - Teenage Monster
↳ Playlist : Between the bars - Elliott Smith ¦ Seven Nation Army - The White Stripes ¦ John and Jehn - Vampire ¦ Bashung - Madame Rêve ¦ Queen - Killer Queen ¦ Hubert Félix Thiéfaine - Les Dingues et les Paumés

↳ Citation : Madness is the emergency exit. You can just step outside, and close the door on all those dreadful things that happened. You can lock them away. Forever.
↳ Multicomptes : Unique
↳ Couleur RP : Blanche



les petits papiers
↳ Copyright: W. Ohmygifhunt
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Jeu 29 Mar - 13:10

Joseph a du sauveur, le cœur et l’âme. Kriss sent la douceur de son regard comme une paix tacite, une protection silencieuse. Il est si rare qu’on lui fasse confiance que cela la trouble un peu. Je ne me laisserais pas prendre vivante. Elle soupire. Mais il suffirait probablement d’un murmure d’Hide pour que ma liberté s’envole. Hide doit le savoir aussi. Il lui semble qu’il connait tout de qui elle est. Pourquoi choisir Joseph comme son partenaire dans cette étrange mascarade ? Pourquoi la forcer à travailler en groupe quand elle aurait pu s’y prendre différemment et en toute discrétion ? Veut-il lui montrer qu’il sait tout d’elle ? Et même l’identité de celui qui l’éloigna encore davantage de la résistance, en lui soufflant une absolution et un vent de liberté.

Et Aritza, la divine muse de ces meurtres qui furent peut-être, comme des offrandes à la résistance. Elle est là, elle aussi. Peut-être qu’Hide sait, qu’il y a encore au fin fond de son cœur, cette fibre revolutionnaire qui fut celle de ses pères. Kriss répond à son murmure dans un sourire, Aritza ne cessera jamais de la surprendre. Pour sûr, cela va attirer l’attention.

Suivant son injonction, Kriss traverse la route de quelques enjambées rapides. Le second nœud est plus difficile à faire. Elle se débat quelques instants avec la corde pour la tendre de tout son poids. Quand enfin cela semble bon, elle regarde Joseph, qui a déjà fini. Et acquiesce à sa question silencieuse. Cela devrait tenir. Ils ont quelques secondes, peut-être précieuses, avant que tout ne commence. Kriss s’approche d’un pas vers lui. Et c’est peut-être la conscience que quelque chose d’inéluctable va arriver. Cette sensation de briser l’une de ses règles les plus intimes et personnelles - travailler pour la résistance. Mais, elle aimerait être sure qu’il ne la voit pas aussi faible qu’elle ne l’était, qu’il ne se mette pas en danger pour elle. Elle souffle. Joseph, tu sais, si tout va mal, ne reviens pas pour moi. Pour le rassurer, pour se rassurer, elle ajoute. Je suis plus forte que je ne le fus autrefois. Elle aimerait ne pas avoir besoin de sauveur cette fois. Plus en contrôle. Et il sait sans nul doute ce que cela veut dire pour en avoir payé le prix.

Et c’est comme une vibration dans l’air, un souffle léger qui passe dans ses cheveux. Ses sens surnaturels qui éveillent sa méfiance. Ses sourcils se froncent. Kriss se baisse, pose sa main sur le sol et ferme les yeux. Et son ouïe se concentre et s’intensifie, détectant un bourdonnement de plus en plus fort. Ils sont là. Elle se relève. Ses yeux cherchent les brunes, puis blondie. Tout semble en place. Tout semble prêt. Kriss repose la capuche de son sweat sur sa tête. Tu sais, je n’ai pas eu l’occasion de te remercier... Sa main glisse sous son sweat, retire son arme. Mais je ne les laisserais pas te prendre, toi non plus. Comme une promesse, à celui à qui elle doit peut-être la vie et à qui elle adresse un dernier sourire avant de se retourner et de s’avancer à gauche de la route, attendant que le camion arrive enfin.

Peut-être que Hide sait déjà tout.  Qu’il connait ce qui est, ce qui fut et ce qui sera. Comment toute cette histoire a commencé et comment elle finira. Peut-être qu’il se joue d’eux, et que ce n’est pas tant l’information qui est contenue dans le convoi qui importe, mais les informations qu’ils s’échangent. Et leurs destinées qu’ils emmêlent sous le couvert d’une mission. Mais soudain, alors que s’approche l’action, Kriss ne regrette pas tant d’être son pantin.

_________________





We Serial Killer walk beside you,
We walk behind you.
We walk the spaces in your mind,
Where you are afraid to go.
You can’t hide from your Shadows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4970-kriss-m-grimm http://www.mercy-in-darkness.org/t5133-time-to-time-ashes En ligne

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Jeu 29 Mar - 21:05


Le plan semble finalement se dessiner. Il n'a pas l'air si mal, vu d'un oeil néophyte comme le mien. Je sais que je ne suis pas à ma place ici. J'ai vu les moues dubitatives se dessiner lorsque j'ai énoncé mon idée pourtant retenue. Seulement je crois en moi, en mes capacités et maintenant que nous sommes séparés en deux groupes, je prends pleinement conscience que tout commence. L'adrénaline parcours mon corps, mon sang bouillonne dans mes veines et je prends peur une seconde. Je crains cette nature qui prend trop souvent possession de moi. Et j'ai peur de la voir s'éveiller durant cette scène probablement à son goût.


Un sursaut me fait revenir au moment présent. Ma compagne du moment m'attrape par le poignet et me tire derrière elle, bien décidée à prendre les rênes. Je m'en moque et la laisse faire, pour arquer un sourcil surpris lorsqu'elle décide d'improviser. Moue qui devient dégoûtée lorsqu'elle me tend l'arme, que j'attrape du bout des doigts. Je n'ai pas envie de m'en servir et j'espère vraiment ne pas en avoir besoin. Seulement ma main se referme tout de même sur la crosse lorsque le moteur vombrit et la voiture s'élance bientôt dans un rugissement sonore, droit dans la bouche à incendie. L'eau vient assombrir la scène alors que je me mets à courire pour retrouver la brune que j'apostrophe finalement. « Pas blessée? Tiens reprends ça, j'entends les moteurs d'un truc qui arrive. » J'aurais voulu m'ouvrir le front, pour simuler une blessre seulement je sais que mon sang n'est plus ce qu'il était. Je refuse de m'exposer ainsi aux regards.


Bientôt le camion approche, je suis prête à le distraire, le pousser vers ces cordes que mes comparses ont étirés un peu plus loin. La voiture les empêchera d'aller d'un côté. A moi maintenant de les pousser vers notre piège. Une seconde. Deux secondes. Ils sont assez près. Je lance un coup d'oeil à la brune qui m'accompagne. Hoche la tête vers elle... Attrape le bas de mon haut pour le déchirer, donner une impression misérable, à laquelle s'ajoute mes cheveux détrempés et mon expression apeurée. Et enfin je m'élance sur la trajectoire, en faisant de grands mouvements des bras, comme pour lui intimer de s'arrêter. S'il le fait.. Tant mieux. Sinon, il m'évitera probablement... D'un coup de volant droit vers les cordes...
Revenir en haut Aller en bas

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 965
↳ Points : 327
↳ Arrivé depuis le : 27/08/2012
↳ Age : 26
↳ Avatar : Nobody
↳ Age du Personnage : 1 jour, 1 siècle, quelle importance ?
↳ Métier : Commère
↳ Opinion Politique : Partisan
↳ Playlist : Imagine Dragons - Radioactive
Halsey - Gasoline
↳ Citation : - In this life now you kill or die, or you die and kill. -
↳ Multicomptes : Danny Clocker
↳ Couleur RP : Aucune



les petits papiers
↳ Copyright: Cryingshame
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Ven 30 Mar - 15:21


Lien vers le sujet de Flood : cliquer ici



Event | Nobody praying for me



Si vous avez eu de la chance pour mettre votre barrage en place, le vent semble tourner. Le camion qui s’avance vers Giuletta n’est pas le fourgon mais un simple transport de marchandise. Il ne faut pas oublier que les rares voitures qui arpentent encore la Nouvelle-Orléans se concentrent sur la route que vous venez de bloquer. Grâce à votre barrage, les quelques véhicules qui arrivent sont contraints de s'arrêter. Les conducteurs râlent, les esprits s’échauffent, quand soudain l'alarme du 4x4 emprunté par Aritza se met en marche. Ce n'est pas bon pour vous, vous risquez d'attirer l'attention de tout le quartier et des miliciens qui y patrouillent. Un peu plus loin, le fourgon est coincé derrière quelques voitures, le chauffeur s'impatiente. Les shadowhunters chargés de sa sécurité descendent du véhicule banalisé qui l'accompagne pour venir voir ce qui se trame...


LA DEUXIÈME ETAPE A ATTEINDRE


Dans cette ultime étape, vous devrez discrètement neutraliser les miliciens venus voir ce qui bloque la route. Pour la suite du plan, enfilez leur uniforme afin de pouvoir retourner près du fourgon sans éveiller l'attention du conducteur. Profitez des embouteillages et de l'agitation pour dérober la cargaison sensible. N'oubliez pas que vos actes doivent être réfléchis car ils auront des conséquences... on vous observe.

L'ordre de mission

« Mes chers amis,
Sachez que votre enthousiasme concernant votre mission m’honore. Ne pouvant pas être partout à la fois, j’ai besoin que vous récupériez quelques informations pour moi. Le convoi qui contient les renseignements dont j’ai besoin traversera Bourbon Street à 15h précise. Interceptez-le et éloignez-vous sans vous faire prendre.  Mes compagnons veillerons sur vous durant toute la mission et saurons où vous trouver une fois le but atteint. Si vous devez échouer, vous savez à quoi vous attendre. Je compte sur vous. »




informations pratiques

↠ Le nombre de mots par post est de 400 grand maximum afin que les choses bougent et que personne ne se retrouve débordé.
↠ Vous ne savez pas quel secret détient précisément Hide à votre sujet, il vous a été seulement communiqué quelques indices pour montrer qu'il ne bluffait pas, mais cela reste vague.
↠ Vous devrez atteindre tous les points de la deuxième étape pour que la mission soit considérée comme réussie. Celle-ci est la dernière et devra être achevée au plus tard le 22/04 (non inclus).
↠ Vos actions doivent rester cohérentes. Dès lors que vous mettrez en péril la mission, elle sera considérée comme étant un échec.
↠ Aucun ordre de passage, mais tout le monde devra avoir posté dans l'intrigue d'ici le 08/04 au moins une fois (plus si vous le pouvez), sinon votre personnage sera automatiquement éliminé (et son secret forcément dévoilé lors de la révélation finale).


PARTICIPANTS

- Aritza S. Belmonte
- Giulietta V. Monicelli
- Joseph Townsend
- Katsiaryna M. Yurkova
- Kriss M. Grimm





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1696
↳ Points : 836
↳ Arrivé depuis le : 05/06/2017
↳ Age : 27
↳ Avatar : Ginta Lapina. ♥
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un sérum de vérité. Plus des gouttes sont consommées, plus la personne en face se montrera loquace. L'effet dure quelques minutes à chaque prise.
↳ Playlist : Morcheeba - Shoulder Holster ; The Gathering - Shortest Day ; David McCallum - The Edge ; Elysian Fields - Fright Night ; Tool - Schism ; Soundgarden - Fell On Black Days ; Pink Floyd - Hey You ; Portishead -
Numb ; The Exies - Creeper Kamikaze ; Silversun Pickups - Sort Of ; Metallica - Until It Sleeps ;
↳ Citation : « Le courage consiste à donner raison aux choses quand nous ne pouvons les changer. »
↳ Multicomptes : Non. ♥
↳ Couleur RP : #778899



les petits papiers
↳ Copyright: Poki (avatar), tik tok (signature) et We heart it.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Dim 1 Avr - 14:58

Katsiaryna s’était retranchée dans l’une des ruelles qui jouxtaient Bourbon Street, profitant de l’obscurité et des divers obstacles – bennes à ordures, caisses à marchandises éventrées… – qui y étaient irrégulièrement alignés pour observer la suite des opérations tout en restant dissimulée. Les deux femmes chargées de la diversion avaient efficacement troublé l’animation encore tiède de la fin d’après-midi ; mais le groupe commençait déjà à jouer de malchance : tout se passa comme si les rares véhicules encore en fonctionnement à la Nouvelle-Orléans avaient décidé de traverser Bourbon Street au même moment. Peut-être s’agissait-il d’une tentative de camouflage. Dans le concert chaotique de klaxons et de grognements qui s’éleva au-dessus du cortège de véhicules immobilisés, Katsiaryna s’avança de nouveau à l’extrémité de la ruelle, très prudemment, dans l’espoir d’apercevoir le fourgon qu’ils convoitaient. L’élément qui lui permit de le reconnaître ne présageait rien de bon, cependant : plusieurs Shadowhunters se dirigeaient d’un pas assuré vers le nœud de l’embouteillage, de toute évidence attirés par l’alarme du 4x4 qu’Aritza avait brièvement subtilisé. L’agitation croissante qui secouait Bourbon Street rendait toute communication difficile. Il fallait agir rapidement. Elle tenta d’adresser un geste à Kriss et à l’homme qui l’accompagnait, discrètement postés sur l’autre versant de la route, pour les prévenir de l’arrivée des Shadowhunters ; et comme l’un d’eux approchait de son côté, elle se réfugia de nouveau dans l’obscurité de la ruelle, derrière un amoncellement de grosses caisses et une poubelle métallique. Elle tapa violemment dedans pour attirer l’attention du Milicien lorsque celui-ci fut à la hauteur de la ruelle. C’était une ruse vieille comme le monde ; mais elle savait que plusieurs de ses collègues, sans forcément manquer de prudence, péchaient quelquefois par orgueil, considérant – à tort ou à raison – que leurs compétences compenseraient bien un accès de témérité. L’espace d’une seconde, Katsiaryna n’entendit plus que la course affolée de son sang à ses oreilles ; ses tempes menacèrent d’éclater lorsqu’elle se redressa, vive et silencieuse comme une ombre, dans le dos de son collègue qui la dépassait prudemment. S’il avait déjà armé son bras, elle parvint à être plus rapide : la crosse de son arme à feu s’abattit sèchement sur sa nuque, l’assommant raide. Des excuses silencieuses au bout des lèvres, Katsiaryna entoura son collègue de ses bras pour en accompagner la chute aussi délicatement que possible. Il leur faudrait récupérer ce qu’il restait de corde ; après avoir dépouillé chaque Milicien neutralisé de son uniforme, peut-être.

_________________
Ne t'attends qu'à toi seule
Il ne manque pas dans le monde de gens pareils, qui prennent à cœur de vous rendre service et qui vous jetteraient sans remords le plus lourd pavé pour écraser la mouche qui vous pique.  ©️ by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4858-katsiaryna-ici-les-hommes http://www.mercy-in-darkness.org/t4926-katsiaryna-that-s-how-we-die En ligne
avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 4286
↳ Points : 105
↳ Arrivé depuis le : 06/09/2017
↳ Age : 32
↳ Avatar : Kate del Castillo
↳ Age du Personnage : 43 ans
↳ Métier : Chef de stockage - Gestion des ressources
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement pour la forme // Opportuniste dans l'ombre
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1 partout
↳ Playlist : Tarja Turunen ~ Dark Star; In for a Kill; What lies beneath
Nightwish ~ Dead Boy's Poem
↳ Citation : Dragons eat horses & sheep alike
↳ Multicomptes : //
↳ Couleur RP : White



les petits papiers
↳ Copyright: CryingShame
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Mar 3 Avr - 13:59

Je vois rouge.
Je vois vert.
Je vois noir.
Toutes les couleurs se mélangent pour former rien de plus qu’un maelström kaléidoscopique. Je ne suis pas plus dans le ici que dans le maintenant. Je me trouve dans une réalité alternée. Celle de la drogue douce de mauvaise qualité. Celle qui traîne dans les bas quartiers. Celle dont on se sert pour oublier. Ou pour se rappeler. Tout depend du point de vue. Je ne fais qu’accélérer la cadence. Mon corps rien de plus qu’un pantin malléable, au marionnettiste invisible. Il me manipule à sa guise. Et moi … je ne peux tout simplement rien y faire. Rien. Si ce n’est enfoncer davantage le champignon.
Ce que je fais. Sans réfléchir. Ou peut-être à force de trop le faire.

Le choc est brutal. Radical aussi. Seules mes mains, fixement agrippées au volant, m’empêchent de traverser le pare-brise. Je me cogne violemment contre le tableau de bord. Une flèche douloureuse semble me traverser le crâne de part et d’autre. J’hésite entre cligner des yeux et garder les paupières fermement closes jusqu’à ce que les premiers signes d’une quelconque commotion s’estompent. Une voix féminine me parvient et manque de m’éclater un tympan. Je l’associe assez rapidement à celle de ma comparse. Je ne comprends pas un traitre mot de son charabia, mais j’en conclus qu’elle prend la tension.

- « Humpff … m-ouais … »

J’en déduis que c’est à peu près ce qui me sort par la bouche vu l’arrière-goût pâteux que ça me laisse. Mais il ne m’en faut guère plus pour reprendre le poil de la bête. Je bazarde une jambe dans la portière pour l’ouvrir à l’ancienne. J’espère que mon binôme a hérité de quelques bons réflexes au passage. Je n’ai clairement pas le temps de m’en préoccuper.

Au moment de sortir de l’habitacle je jette un œil dans le rétro. Histoire de vérifier nos arrières. C’est là que je décèle une grosse tâche noirâtre et grandissante sur mon front.

- « Eh merde. »

Ça m’échappe bien malgré moi. Heureusement notre actrice improvisée a déjà filé. En parlant du loup … je la vois qui la donzelle en détresse comme dans les vieux films de série B. Je lève les yeux au ciel, me retrouve rapidement dans son dos et l’attire vers moi tout en me dissimulant le visage comme faire se peut.

- « Me faut une couverture. »

Et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5147-btch-pleaz-aritza-s-belmo

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1921
↳ Points : 521
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : DANDELION / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Jeu 5 Avr - 17:17

Les paupières s'abattent lourdement sur la rue. Quelques secondes – autant de respirations contrôlées plus tard, les prunelles s'éveillent et courent un peu partout. Forcer ma respiration à un calme étrange, ne fonctionne absolument pas. L'irritation grossit à vue d'oeil. Cette plaisanterie commence à m'emmerder – cette « mission » se transforme en panique. Le tintamarre résonne dans mes oreilles et s'allie avec aisance au bourdonnement singulier qui ne me quitte jamais, m'empêchant de jouir d'une seconde de réflexion. Le souffle est déjà erratique, les jurons s'empilent les uns sur les autres entre mes dents et tout le monde en prend pour son grade – saloperie d'équipe pour un putain de secret, à la botte d'un connard qui hérite finalement de toute mon animosité. Le temps s'égrène et je ne parviens plus ni à me concentrer, ni à me calmer. Les mirettes voguent d'un endroit à l'autre – du bordel, partout.

Engloutissant une goulée d'air, je me tourne vers Kriss après avoir observé les véhicules. « Ils sortent des voitures. » Soufflé-je, obscur. Dorénavant, il n'est plus seulement question de ce stupide secret – si on se fait pincer, après avoir causé tout ce merdier, la sanction sera inévitable. Le secret relégué au second plan, je fouille les ruelles des yeux. « Faut les arrêter. Tout d'suite. » Un dernier coup d’œil dans les iris d'un bleu translucide – tu vas te débrouiller, fuis s'il le faut, sois prudente – et je m'en vais raser le mur du bâtiment le plus proche.
À plusieurs mètres d'ici, le shadowhunter s'approche. Je dois me glisser jusqu'à la ruelle qui sépare ces deux immeubles avant lui, et l'y attirer absolument. Il était seul – espérant qu'il n'est finalement accompagné de personne, je me dépêche vers la ruelle. Une fois atteinte, je longe le mur jusqu'à la route et me poste là. Collé contre le mur de l'immeuble, à quelques centimètres à peine de la trajectoire du shadowhunter, les sens sont en alerte. Bien que brouillés par tout ce qui vit autour de nous, je guette une ombre, un froissement, n'importe quoi.

Lorsqu'il surgit à quelques centimètres à peine de moi, il m'aperçoit. Bien sûr, j'ai manqué de temps pour me cacher. L'adrénaline dans les veines, la vélocité se manifeste dans les gestes et je jette un bras autour de son cou, attirant son corps contre le mien. Mon bras libre vient bloquer celui qui l'étrangle et il me faut réunir tous les efforts du monde pour serrer ma prise tout en m'engouffrant dans la ruelle. Il se débat, s'agite comme un diable et le rage s'anime dans la force que j'emploie à lui couper la respiration.
Les secondes se sont écoulées, muées en minutes peut-être, et le corps gît à mes pieds. Mort.

_________________
LOVE IS EVIL
SIN IS SINCERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 969
↳ Points : 189
↳ Arrivé depuis le : 05/07/2017
↳ Age : 27
↳ Avatar : Lou de Laage
↳ Age du Personnage : 22 ans
↳ Métier : What do you want? What are you ready to trade?
↳ Opinion Politique : Chaos, Violence rule her world. Freedom could kill her, but she’d rather go on.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - Teenage Monster
↳ Playlist : Between the bars - Elliott Smith ¦ Seven Nation Army - The White Stripes ¦ John and Jehn - Vampire ¦ Bashung - Madame Rêve ¦ Queen - Killer Queen ¦ Hubert Félix Thiéfaine - Les Dingues et les Paumés

↳ Citation : Madness is the emergency exit. You can just step outside, and close the door on all those dreadful things that happened. You can lock them away. Forever.
↳ Multicomptes : Unique
↳ Couleur RP : Blanche



les petits papiers
↳ Copyright: W. Ohmygifhunt
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Jeu 5 Avr - 18:55

Il y a ce moment court et sensible, où tout est possible. Et puis tout s’enraille. Kriss capte le geste de Blondie, et ses yeux se froncent. La voix de Joseph à son oreille lui souffle cette vérité qu’elle ne veut pas entendre. Kriss se dissimule entre les camions de marchandise.

Son ouïe fine perçoit un bruit, comme un appel, d’un second homme, un retardataire.  S’allongeant sur le sol, elle découvre des bottes qui s’avancent, des bottes miliciennes venues à la rescousse, qui dépassent Joseph et sa proie, sans les voir, et se rapprochent d’elle. Se relevant doucement après avoir ramassé une pierre sur la route, Kriss se concentre. Son ombre se détache de son corps et glisse sur le béton jusque se projeter sur le mur près du milicien, ombre furtive qui attire son œil alors que Kriss lance la pierre dans une rue adjacente. Le milicien s’y engouffre, très vite suivi par Kriss. Sans le laisser parler, alors qu’il la confronte du regard, Kriss tournoie et percute son abdomen de son pied. Le combat est court, elle ne le laisse pas dégainer son arme, et si elle prend quelques coups, elle le fait reculer, l’éloignant de la route principale. Kriss se jette enfin sur lui, serrant ses jambes autour de sa taille, et posant ses mains sur son visage, laissant son énergie glisser en elle, et son appétit carnassier le dévorer. Il l’éloigne d’un coup de poing dans les côtes, mais il est bien plus faible alors. Kriss le regarde le temps d’une fraction de seconde. Il n’est pas beaucoup plus grand qu’elle, et d’une carrure fine. L’image fait germer une idée dans sa tête. Après quelques nouvelles attaques intrusives, l’espionne l’assome d’un coup sec du pommeau de son croc sur son crâne, pour ne pas verser de sang sur l’uniforme, et entreprends ensuite de le cacher derrière une poubelle, pour mieux le déshabiller. Elle l'achève ensuite sans la moindre hésitation, il a vu son visage. Cette mission finalement ne sera pas si différente que celles de d’habitude, il lui suffit de travestir la réalité une nouvelle fois, d’emprunter un autre masque.

Kriss rejoint Joseph, dans son uniforme militaire un peu trop grand et jette un œil froid à son confrère au sol. Tu crois que tu entres dans ses vêtements ? Je vais voir ce que fous Blondie. On se rejoint au camion ? Reprenant une posture droite, Kriss traverse la route et cherche des yeux la jeune femme. Faudrait pas qu'elle se fasse prendre alors qu'ils sont si près du but.

_________________





We Serial Killer walk beside you,
We walk behind you.
We walk the spaces in your mind,
Where you are afraid to go.
You can’t hide from your Shadows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4970-kriss-m-grimm http://www.mercy-in-darkness.org/t5133-time-to-time-ashes En ligne

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Ven 6 Avr - 19:53


Quand le camion s'arrête, l'évidence s'impose sur le champ. Ce n'est pas le fourgon que nous recherchons. Pendant une seconde, la panique d'échouer me prend, mais elle s'estompe vite quand je me rends compte que finalement, le bazar est bien présent. La route est bloquée. Et de cette façon, il sera bien plus facile d'obtenir ce que nous voulons. Mes yeux s'évadent, cherchent chaque membre de mon groupe erratique, mais je ne vois personne. Et sursaute lorsqu'une présence se fait sentir dans mon dos. Je ne suis pas faite pour ce genre d'opération. C'est l'évidence même. Cependant c'est la voix d'Aritza qui se fait entendre et je me tourne vers elle, pour constater sur le champ cette masse noire qui s'agrandit. Je connais cette noirceur. Je sais ce que c'est. Et mon coeur s'emballe soudain. Je ne suis pas la seule. Et loin de me rassurer, cette nouvelle me panique sur le champ. Elle est comme moi. Paralysée, je l'observe, regarde cette blessure qui s'agrandit, jusqu'à ce qu'un électrochoc me fasse comprendre que je dois agir. « Faut cacher ça. » C'est l'évidence même mon cher Sherlock. Je me sens stupide d'énoncer ces mots à voix haute, mais ne me préoccupe plus de ça. J'attrape mon haut, tire un peu plus dessus, jusqu'à dégager une bande de tissu suffisament large. Je sens un large frisson me prendre, il ne fait pas si chaud... Et je ne suis plus si couverte. Peu importe. J'enroule sans douceur le bandage de fortune, autour de son front pour dissimuler la nécrose, en espérant qu'elle ne se répande plus. « Ca ne se voit plus. Pour l'instant. Si ça se répand plus, j'ai peur que ça ne dépasse. » Elle le sait probablement. Seulement il me semble important de le préciser. Du coin de l'oeil, j'observe des miliciens qui sont presque parvenus jusqu'à la voiture accidentée. Ils sont deux. Et une vague de panique me prend aussitôt. « Faut qu'on se planque. » Je ne sais pas me battre. Je ne veux pas avoir à faire à ces shadowhunters, alors j'attrape le poignet de la jeune femme, pour la tirer jusqu'à une autre ruelle, plus loin. Je ne vois plus les autres. Je ne sais pas quoi faire. Et je prie le ciel pour que la brunette ait une bonne idée...
Revenir en haut Aller en bas

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1696
↳ Points : 836
↳ Arrivé depuis le : 05/06/2017
↳ Age : 27
↳ Avatar : Ginta Lapina. ♥
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un sérum de vérité. Plus des gouttes sont consommées, plus la personne en face se montrera loquace. L'effet dure quelques minutes à chaque prise.
↳ Playlist : Morcheeba - Shoulder Holster ; The Gathering - Shortest Day ; David McCallum - The Edge ; Elysian Fields - Fright Night ; Tool - Schism ; Soundgarden - Fell On Black Days ; Pink Floyd - Hey You ; Portishead -
Numb ; The Exies - Creeper Kamikaze ; Silversun Pickups - Sort Of ; Metallica - Until It Sleeps ;
↳ Citation : « Le courage consiste à donner raison aux choses quand nous ne pouvons les changer. »
↳ Multicomptes : Non. ♥
↳ Couleur RP : #778899



les petits papiers
↳ Copyright: Poki (avatar), tik tok (signature) et We heart it.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Lun 9 Avr - 11:19

Katsiaryna avait prestement passé l’uniforme de son collègue par-dessus ses propres vêtements. Elle mourrait probablement de chaud d’ici la fin de leur mission absurde, mais il était plus épais qu’elle et elle ne pouvait se permettre d’échouer à cause de ce genre de détail. La mâchoire serrée, confusément écœurée de ce qu’elle avait dû faire, elle le considéra un instant. Il ne portait qu’une simple casquette. Un casque aurait dû le protéger de tout assaut à la tête ; mais il fallait croire que la pénurie épuisait de plus en plus leurs réserves d’équipements, exécuteur professionnel ou non. Elle s’efforça de ne pas y songer davantage et de réprimer le tremblement rageur de ses mains quand elle se coiffa de la casquette, y dissimulant tous ses cheveux et recouvrant tout son visage de l’ombre de la visière. Puis elle remonta la ruelle pour adresser un signe discret à Kriss et Joseph qui semblaient eux aussi avoir procédé à la substitution. Y avait-il des cadavres ? La Milice le saurait bien assez tôt. Elle jeta de nouveau un regard par-dessus son épaule. D’ici, son collègue assommé, dissimulé par un ensemble de caisses, n’était plus visible. La logique aurait voulu qu’elle l’attache pour l’empêcher de se remettre en mouvement trop vite à son réveil ; mais elle décida, par un cheminement de pensée retors, qu’il était trop dangereux pour elle de traverser Bourbon Street dans le but de récupérer le reste de cordes – espérant par là même, au fond, que son collègue se réveillerait peu après leur départ et préviendrait la Milice assez vite de ce qui se tramait, quitte à ce qu’elle soit compromise par la suite.

Il en restait deux à neutraliser, et ceux-ci se rapprochaient dangereusement des deux femmes qui s’étaient occupées de la diversion. La Providence dut faire jouer l’impatience du chauffeur en leur faveur, cependant. Bientôt, le talkie-walkie qu’elle avait accroché à sa ceinture grésilla – et ce dut probablement être le cas pour celui des autres. Le bruit de l’appareil couvrit à peine l’agacement de la voix qui se fit entendre : « Laissez tomber, ça a l’air d’être le bordel et on n’a pas le temps pour ces conneries. Revenez au fourgon, on va essayer la bonne vieille méthode de la marche arrière et dégager de là. » Les deux miliciens s’étaient immobilisés, à demi-retournés vers le convoi qui les rappelait au loin. De quoi laisser une porte de sortie – ou un angle d’attaque – aux deux femmes qui avaient attiré leur attention.

_________________
Ne t'attends qu'à toi seule
Il ne manque pas dans le monde de gens pareils, qui prennent à cœur de vous rendre service et qui vous jetteraient sans remords le plus lourd pavé pour écraser la mouche qui vous pique.  ©️ by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4858-katsiaryna-ici-les-hommes http://www.mercy-in-darkness.org/t4926-katsiaryna-that-s-how-we-die En ligne
avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 4286
↳ Points : 105
↳ Arrivé depuis le : 06/09/2017
↳ Age : 32
↳ Avatar : Kate del Castillo
↳ Age du Personnage : 43 ans
↳ Métier : Chef de stockage - Gestion des ressources
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement pour la forme // Opportuniste dans l'ombre
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1 partout
↳ Playlist : Tarja Turunen ~ Dark Star; In for a Kill; What lies beneath
Nightwish ~ Dead Boy's Poem
↳ Citation : Dragons eat horses & sheep alike
↳ Multicomptes : //
↳ Couleur RP : White



les petits papiers
↳ Copyright: CryingShame
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Jeu 12 Avr - 16:26

Avec tout le tumulte qui nous entoure, j’ai l’impression que ça résonne dans mon crâne à l’image d’une partie de pétanque dans un bac un métal poli. Je ferme les yeux. J’inspire un coup. Je mords sur mes dents. Fichu battement de tonnerre qui pulse dans mes tempes. Qui accourt vers cette plaie que je sais, d’expérience, grandissante. Si je ne l’avais pas déjà vécu par le passé, je mettrais ma main à couper que mon palpitant va tenter de se glisser à l’extérieur à travers cette fissure temporelle. Maudit corps en déclin !

*The clock is ticking.
Ticking.
Ticking.
Tock.

Ma copilote me regarde. M’observe. Me jauge. Me juge. Je me sens limite comme une bête de foire. Pourtant ce que je perçois dans son regard, ce n’est ni du dégoût ni mépris. C’est quelque chose de plus profond. De plus viscéral. Je vois une ombre qui traverse ses prunelles. Un voile qui se dissipe à la vitesse même qu’il est apparu. C’est comme si nous nous reconnaissions. Comme si nous nous étions toujours connues. Je ne sais plus d’où. Encore moins de quand. Mais elle et moi c’est …

Reporté à plus tard vu que déjà elle m’enveloppe le front d’un bandana improvisé sans la moindre forme de délicatesse (ce que je ne peux que comprendre) avant de jeter des regards frénétiques aux allant-tours. Je hausse un sourcil face à un tel degré de paranoïa. Si le but était de rester discrètes, m’est avis que mademoiselle ci-présente n’a pas compris toutes les consignes.

Elle est d’ailleurs rattrapée par un frisson. Son cœur manque un battement. Elle est tellement à fleur de peau que son angoisse est palpable. Elle retient à peine le sifflement qui provient du fin fond de sa gorge. Je n’aurais pas pu rêver meilleure partenaire …

- « Calme-toi ! »

Je lui saisis à nouveau le poignet. Une étrange décharge nous traverse. Je reste un instant sans voix. À l’observer sans rien dire.
Puis un grésillement dans notre dos nous sort de notre rêverie. Le temps de porter mon attention sur le bruit, je vois deux hommes en uniforme s’éloigner de nous. J’ignore si je dois en rire ou en pleurer.

- « Viens on les suit! »

Ce n’est pas comme si je lui laissais le choix. Je l’attire à ma suite en longeant la multitude d’obstacles qui nous entourent.
Il n’y a pas à dire … parfois le Seigneur nous sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5147-btch-pleaz-aritza-s-belmo

SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 969
↳ Points : 189
↳ Arrivé depuis le : 05/07/2017
↳ Age : 27
↳ Avatar : Lou de Laage
↳ Age du Personnage : 22 ans
↳ Métier : What do you want? What are you ready to trade?
↳ Opinion Politique : Chaos, Violence rule her world. Freedom could kill her, but she’d rather go on.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2 - Teenage Monster
↳ Playlist : Between the bars - Elliott Smith ¦ Seven Nation Army - The White Stripes ¦ John and Jehn - Vampire ¦ Bashung - Madame Rêve ¦ Queen - Killer Queen ¦ Hubert Félix Thiéfaine - Les Dingues et les Paumés

↳ Citation : Madness is the emergency exit. You can just step outside, and close the door on all those dreadful things that happened. You can lock them away. Forever.
↳ Multicomptes : Unique
↳ Couleur RP : Blanche



les petits papiers
↳ Copyright: W. Ohmygifhunt
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Sam 14 Avr - 21:15

Le pas calme, comme si le tissu de l’uniforme l’habillait d’un rythme militaire, Kriss cherche des yeux la femme blonde. Le milicien attire son regard, et, un instant inquiète, un sourire entendu glisse ensuite sur ses lèvres quand elle découvre les traits fin du visage de blondie sous la casquette.

Son attention se déporte sur les deux brunes, la jeune femme découvre les deux silhouettes des miliciens, menaces grondantes s’approchant de sa maitresse. Un instant, elle songe allonger le pas, les rattraper et griller définitivement sa couverture. Mais le grésillement du talkie l’arrête. Comme il interrompt les miliciens dans leur inquisition. Les silhouettes se retournent, elle entend un éclat de voix et la menace n’est plus tant sur la diversion, que sur eux. Il s’agit de jouer de théâtre et d’agir comme un des leurs. Kriss se retourne et marche d’un calme mais sans lenteur vers le camion, gardant son avance sur les miliciens. Elle échange un regard avec Joseph et Blondie, espérant qu’ils en feront de même.

Le manque d’action, et peut-être, le sentiment d’avoir le regard des miliciens posé sur son dos, suivant le mouvement faussement masculin de sa démarche, lui met les nerfs à vif. Ses sens en ébullitions s’excitent au moindre frémissement sur le trottoir. Et elle sent l’agacement des conducteurs qui s’impatientent. Kriss peine à rester sereine, sa main se crispe en un poing, comme si elle tentait de retenir ce trop de pression, puis ses doigts se relâchent, comme détendus par l’approche du fourgon et de la fin de leur mission, fut-elle en sa défaveur. Ses yeux se lèvent vers les toits de la rue, elle cherche l’ombre d’une présence, celle d’Hide et de ceux qui les surveillent. Mais s’ils sont là, ils semblent invisibles. Il ne faudra certainement pas compter sur eux pour intervenir avant qu’ils n'aient intercepté ce renseignement si important à leur yeux pour mettre leurs vies en danger.

Kriss passe du côté trottoir du camion. Le chauffeur, surélevé, ne semble guère prêter attention à elle. Elle l’entend jurer contre ses confrères trop lents ou peut-être contre le bordel qu’Aritza et Giuletta ont mis dans la rue. La jeune femme longe le fourgon, atteint enfin la dernière étape, la porte et son secret. Elle n’est pas seule.

Ils seront là d’une seconde à l’autre.


Ils ont peut-être une trentaine de secondes à tout casser.
Sans attendre, Kriss pose la main sur la poignée, et appuie.

_________________





We Serial Killer walk beside you,
We walk behind you.
We walk the spaces in your mind,
Where you are afraid to go.
You can’t hide from your Shadows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4970-kriss-m-grimm http://www.mercy-in-darkness.org/t5133-time-to-time-ashes En ligne

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1921
↳ Points : 521
↳ Arrivé depuis le : 23/01/2017
↳ Age : 25
↳ Avatar : Tom Hardy
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Souteneur pour la Niflheim, au Little Darlings.
↳ Opinion Politique : Contre le gouvernement, vit de la transgression des règles.
↳ Niveau de Compétences : Niveau général, 2 - Sarcasme, 8
↳ Playlist : MARILYN MANSON - Coma Black, A Place In The Dirt, The Fight Song *
RAMMSTEIN- Feuer Frei *
KORN - Freak On A Leash, Right Now, Punishment Time, Somebody Someone *
LA CANAILLE, La Colère *
IMAGINE DRAGONS, Shot *
SKILLET, Monster *
↳ Citation : « I am not loved. I am not a beautiful soul. I am not a good-natured, giving person. I am not anybody's savior. »
↳ Multicomptes : Aucun.
↳ Couleur RP : #996633



les petits papiers
↳ Copyright: Avatar : DANDELION / Code Signa : XynPapple
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Dim 15 Avr - 18:09

Les quelques mots de Kriss m'arrache à l'état étrange, similaire à une transe morbide, qui m'habite depuis que la mort me colle aux doigts. Le coeur battant, essoufflé, les sens sont en alerte. J'acquiesce, les yeux rivés sur cet homme. Sa silhouette disparaît et les prunelles glissent jusqu'à son dos, attendant un nouveau mouvement. Je crois que j'aimerais parfois être pris sur le fait. Seulement pour avoir cette petite injection d'adrénaline dans les veines, pour la ressentir à nouveau alors qu'elle me fuit déjà.
Enfilant ces vêtements qui ne m'appartiennent pas mais semblent bien m'aller, je tire le corps dénudé jusqu'à la benne à ordures qui se dessine dans mon dos et y fourre le cadavre. Terminer dans un caniveau, au milieu des poubelles... Faisant la moue, je lance un dernier regard au cadavre et referme le couvercle sur sa dépouille. J'ai récupéré le taser et fourré mes affaires près de la benne, sous un tas de cartons.

Il n'y a plus de temps à perdre et je m'extirpe rapidement de la ruelle, m'astreignant alors à une démarche posée, empreinte de calme et d'autorité. Rejoignant mes deux partenaires déjà sur place, je remarque que Blondie a usé d'artifices pour renforcer sa silhouette - elle pense à tout, me dis-je, et j'esquisse un sourire. Il disparaît lorsque le grésillement s'élève. Je ne suis pas bon à l'improvisation, et l'infiltration n'était pas vraiment prévue. Agacé, les lèvres se pincent sous la barbe.
Je déteste être mis face cette vérité, celle qui me susurre que je ne suis pas fait pour la réflexion, ni pour les plans rondement menés. Prenant la suite de Kriss, ma démarche se veut à nouveau calme. Le bourdonnement revient à la charge près de mes temps et je déglutis avec difficulté - l'agacement se mue en irritation, bientôt profonde. Elle laissera bientôt place à une colère douce et un peu amère, et ensuite...

Un soupir plus tard, je me mords la lèvre, incapable de réfléchir avec le bordel qui nous entoure. Le bruit qui sévit à l'intérieur de mon crâne n'est qu'une épreuve supplémentaire. J'ai toujours le taser. Soufflé-je simplement. La voleuse d'énergie ouvre la porte du véhicule et je m'y engouffre, observant les lieux. Il vaut mieux tenter de les avoir par la force plutôt que d'échouer lamentablement en jouant la comédie, non ?

_________________
LOVE IS EVIL
SIN IS SINCERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4257-joseph-townsend http://www.mercy-in-darkness.org/t4636-punishment-time

Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Dim 15 Avr - 18:21


Dire que je suis proche de la panique n'est pas loin de la vérité. Je sens mes nerfs sur le points de me faire fondre en larmes tant je suis à fleur de peau. La plaie sur le front de ma compagne n'arrange rien et je ne peux m'empêcher d'y jeter quelques coup d'oeil de temps en temps, comme pour être sûre que la plaie ne s'évade pas du bandage de fortune, et qu'elle n'est pas visible. Je ne stoppe ce manège que lorsqu'elle agrippe mon poignet et que mon regard fond dans le sien à cet instant. Lentement je déglutis et me rend compte qu'elle sait ce qu'elle fait. Contrairement à moi elle ne panique pas une seconde et cette constatation me calme subitement. Les battements de mon coeur sont toujours désordonnés, mon souffle est toujours un peu court, mais une sérénité étrange m'empare alors que je décide de lui faire confiance. Peut être parce qu'elle souffre des mêmes symptômes que moi. Ou bien tout simplement parce qu'elle n'est pas aussi tête brûlée que je l'aurais cru de prime abord. Viens on les suit. Idée stupide. Je suis bien trop à l'aise dans cette ruelle, loin de tout, pour trouver cette suggestion raisonnable. Pourtant elle ne me laisse pas le choix et m'entraîne à sa suite. Les deux hommes semblent retourner vers leur camion. Dans l'antre du loup. Et tout en essayant de faire un minimum de bruit, je me rends compte, alors qu'on approche, qu'ils vont tomber sur nos compagnons d'infortune. De nouveau mon coeur s'emballe. S'ils arrivent à leur destination et qu'ils remarquent que les miliciens qu'ils vont rejoindre, ne sont pas leurs collègues, quelque chose de mauvais, très mauvais, risque d'arriver. Alors je me stoppe, tire à mon tour sur son étreinte, pour lui murmurer. « Faut pas qu'ils arrivent à destination. Faut qu'on les empêche de continuer. » Et par on... J'entends plutôt tu. Inutile de dire que je ne me sens pas du tout l'étoffe d'une héroïne sur ce coup. Et pourtant. Bien que la peur de faire quelque chose de stupide me prend. Comme foncer sur l'un des deux hommes et le bousculer. Je m'aggripe tant bien que mal au milicien, attirant l'attention des soldats, un sourire contrit aux lèvres. « Oh mon dieu je suis confuse. J'espère ne pas vous avoir fait mal. » Mes cils papillonnent, mes lèvres forment un sourire hypocrite et je présente la parfaite femme faible... De quoi les attendrir j'espère...
Revenir en haut Aller en bas

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1696
↳ Points : 836
↳ Arrivé depuis le : 05/06/2017
↳ Age : 27
↳ Avatar : Ginta Lapina. ♥
↳ Age du Personnage : 33 ans.
↳ Métier : Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un sérum de vérité. Plus des gouttes sont consommées, plus la personne en face se montrera loquace. L'effet dure quelques minutes à chaque prise.
↳ Playlist : Morcheeba - Shoulder Holster ; The Gathering - Shortest Day ; David McCallum - The Edge ; Elysian Fields - Fright Night ; Tool - Schism ; Soundgarden - Fell On Black Days ; Pink Floyd - Hey You ; Portishead -
Numb ; The Exies - Creeper Kamikaze ; Silversun Pickups - Sort Of ; Metallica - Until It Sleeps ;
↳ Citation : « Le courage consiste à donner raison aux choses quand nous ne pouvons les changer. »
↳ Multicomptes : Non. ♥
↳ Couleur RP : #778899



les petits papiers
↳ Copyright: Poki (avatar), tik tok (signature) et We heart it.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   Mar 17 Avr - 10:52

Dans le même mouvement que Kriss et Joseph, Katsiaryna s’était à son tour dirigée vers le convoi, songeant que, si les deux autres miliciens les y rejoignaient pour de bon et ne reconnaissaient pas la carrure, la voix, les traits de leurs collègues, l’affaire s’achèverait funestement dans le ventre du véhicule. Par chance, le chauffeur, lui, était tout entier tourné vers l’agitation qui secouait toujours Bourbon Street, guettant une ouverture. Derrière lui, d’autres voitures avaient commencé à rebrousser chemin dans un désordre qui jouerait en leur faveur s’ils agissaient rapidement. La crispation qu’elle avait dans le corps n’était pas celle que lui imprimait ordinairement son métier, mais celle-ci ferait tout aussi bien l’affaire : elle était, l’espace d’un instant, redevenue une milicienne, et l’ironie de la situation fut douloureuse à endurer.

Elle disparut dans l’angle mort du fourgon, puis rejoignit Kriss et Joseph face à la portière. Bientôt, le véhicule s’ébranla sous le poids de l’homme. Elle fut soulagée de constater que la cloison séparant l’arrière du convoi et la cabine du conducteur était opaque, laissant la mission de surveillance aux miliciens qui auraient dû s’y trouver. Les deux autres n’étaient toujours pas à leur hauteur, signe que la deuxième diversion avait dans une certaine mesure fonctionné. Elle rejoignit Joseph à l’intérieur du convoi, en s’efforçant de bien faire peser le poids qui lui manquait sur les roues – l’équipe, après tout, semblait essentiellement composée d’hommes, et l’inattention du conducteur se fondait peut-être sur de menus détails. « Le pistolet à impulsion électrique nous permettra de paralyser le chauffeur s’il s’aperçoit de quoi que ce soit. » chuchota-t-elle à l’intention de Joseph dont elle percevait confusément la nervosité. À présent, il fallait faire vite. Dès que Kriss fut montée, Katsiaryna referma doucement les portières sans les claquer, les laissant à moitié ouvertes, officiellement dans la perspective d’accueillir ses deux autres collègues, officieusement pour dissimuler la suite des opérations aux yeux d’éventuels badauds. Les entrailles du fourgon ne recelaient qu’une chose : une petite malle militaire qu’elle vint parcourir de ses mains gantées et dont elle éprouva délicatement le poids. Elle était légère, mais les inscriptions qu’elle comportait la rendaient peu discrète. « Derrière vous, murmura-t-elle à l’homme. Il y a la bâche censée la protéger des intempéries. » Puis elle interrogea Kriss du regard. « Je propose que nous la portions toutes les deux pendant qu’il nous couvrira. »

_________________
Ne t'attends qu'à toi seule
Il ne manque pas dans le monde de gens pareils, qui prennent à cœur de vous rendre service et qui vous jetteraient sans remords le plus lourd pavé pour écraser la mouche qui vous pique.  ©️ by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4858-katsiaryna-ici-les-hommes http://www.mercy-in-darkness.org/t4926-katsiaryna-that-s-how-we-die En ligne

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Nobody Praying For Me (Event) | Vérité   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nobody Praying For Me (Event) | Vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nobody Praying For Me (Event) | Equité
» Perte des points en dextérité après Up
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Comment avouer une vérité pareille?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fifth Chapter :: Memories-