AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Remember all you've forgotten. | | x Jooley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Moi Renart

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 841
↳ Points : 261
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Lieutenant Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
♠️ MIIA - DYNASTY
♠️ Sleeping At Last - Saturn
♠️ Lea Michele - Love Is Alive
♠️ Mary Elizabeth McGlynn - I Want Love
♠️ Delta Goodrem - Wish You Were Here
♠️ Eddie Vedder - Society
♠️ Florence + The Machine - Too Much Is Never Enough
♠️ FictionJunction YUUKA - Akatsuki no Kuruma
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets."
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr/Angel
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   Jeu 29 Mar - 16:41


« Memories are like stones, time and distance erode them like acid. »




Remember all you've forgotten
Kenneth x Jooley

Cela aurait dû être une journée comme une autre. Une mission comme une autre. C'était sans compter sur le destin qui avait décidé de me jouer un petit tour qui allait me faire ressentir bien des sentiments contradictoires.

Au début, je ne l'avais pas remarquée. Mais aussi peu discrète était-elle, elle avait fini par se dévoiler d'elle-même. Je pouvais sentir, à distance, une paire de yeux figés sur moi. Et c'était là son erreur. Ne savait-elle pas que je pouvais sentir les présences tout comme les regards fixés sur moi ? Je ne m'étais pas retourné, pas une seule fois, ainsi je ne pouvais pas identifier la personne qui me suivait du mieux qu'elle le pouvait. Pas encore. C'était trop tôt. Cette petite comédie ridicule me donnait envie de jouer davantage, et parce que je n'avais rien d'important à faire aujourd'hui, je la laissais s'amuser comme elle le souhaitait, et telle une fan ou une paparazzi, je la laissais, pour le moment, obtenir ce qu'elle voulait.

Je devais interroger un probable témoin d'une transaction illégale, et si ce n'était pas une tâche des plus importantes, je comptais obtenir quelques informations que je réunirais dans un rapport quelconque. Rien de difficile ou de vraiment passionnant, c'était pourquoi je laissais cette femme dont le cœur battait bien trop vite pour son propre bien me suivre sans l'interrompre. Je n'avais rien caché ; aujourd'hui en tout cas. Moi, trop gentil ? Peut-être m'ennuyais-je, juste assez pour jouer le jeu. Néanmoins, je ne comptais pas la laisser s'en sortir si facilement. Après avoir interrogé mon témoin, je pourrais me préoccuper de cette femme.

C'était ainsi que je vivais ma journée comme si de rien n'était ; j'avais recueilli les informations que je désirais, ignoré la présence omniprésente dans mon dos alors que ses yeux me sondaient à chacun de mes pas. Absurde. Parfois je retenais un rire ; parfois je ne pouvais pas empêcher un sourire de s'afficher sur mon visage. Son amateurisme était aussi évident que risible.

Une vague pensée franchit néanmoins mon esprit. Avait-elle un lien avec Stain ? A cette idée, tout ceci me fit bien moins rire. Pourquoi me suivre moi, et pourquoi maintenant ? Peut-être que tout ce petit cirque avait un lien avec mes recherches. Tout ce qui m'avait bien diverti jusqu'à maintenant prit une nouvelle tournure. Je ressentis une vague méfiance mais aussi un besoin impérieux de découvrir qui cette femme était réellement et pourquoi elle m'avait pris pour cible.

Je fermais mon calepin avec quelques informations intéressantes, remerciais mon témoin, et le rangeais ensuite ainsi que mon stylo tel un pauvre vieux flic des années anciennes. Et à la place de prendre une direction trop évidente, je détournais mes pas vers un quartier douteux, dans les bas fonds de l'est de la Nouvelle-Orléans. Prudemment, je bifurquais dans une petite allée abandonnée. Allait-elle avoir le courage de me suivre jusque là ? Ne m'en déplaise, ce fut le cas. J'avais pris soin de l'emmener dans les profondeurs des vieilles ruelles pour que nous puissions régler nos comptes sans ameuter qui que ce soit. Et lorsque ce fut le bon moment, juste après avoir tourné à un angle étroit, je l'attendis.

Je pouvais entendre ses pas se hâtant mais de manière hésitante. Il était clair qu'elle ne voulait pas me perdre de vue mais qu'elle était ralentie par une certaine anxiété. Elle ne savait pas ce qu'elle faisait mais j'espérais pour elle qu'elle savait pourquoi elle le faisait. Et lorsqu'elle arriva au carrefour, je bondis sans même lui laisser la moindre chance de fuir ou de faire demi-tour. Ma lame rejoint sa gorge alors que je me trouvais en sécurité dans son dos. Ne pas la sous-estimer, d'accord, jamais ; mais j'avais tout de même envie de rire un bon coup.

Wouahou... Quelle imprudence, commentais-je de façon théâtrale, mais dans un murmure à son oreille.

Mon visage se pencha dans son cou, sa cachant pratiquement dans ses cheveux bruns, alors que ma lame restait en position. Je ne pouvais pas réellement la voir, mais mémoriser son odeur sans parasites me suffirait si je devais avoir besoin de l'identifier à l'avenir. Non pas que je ne comptais pas observer les traits de la jeune femme, surtout si elle était belle, elle avait toutes les chances de m'amadouer et donc de survivre ; mais pour le moment, ce n'était qu'un jeu juste pour l'effrayer. Je n'avais absolument aucune envie de l'égorger, mais je pouvais le prétendre non ? Sadique, moi ? A peine. Malgré tout, je restais prudent. Peut-être aurais-je réellement besoin de mettre à un terme à son souffle saccadé s'il s'avérait qu'elle était plus dangereuse qu'elle ne semblait l'être. Pourtant, mon instinct avait mis en évidence le fait qu'elle était parfaitement inoffensive.

Alors trésor, dis-moi tout, pourquoi est-ce que tu me suis de manière aussi brouillon et vulgaire ?

J'espérais au moins qu'elle avait une bonne excuse. Et un joli minois. Surtout un joli minois en fait, juste parce que c'était amusant ; même si je n'avais aucune idée de la façon dont j'allais déchanter quand j'allais découvrir ce dernier.



_________________
« There are things people can't accept,
even if they do understand them. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 37
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 19/03/2018
↳ Age : 29
↳ Avatar : Alexandra Daddario
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Apprentissage (Infirmière)
↳ Opinion Politique : Résistance
↳ Niveau de Compétences : Lvl 0 mais costaud!
↳ Playlist : Five Finger Death Punch - Wrong Side Of Heaven
3 Doors Down - The Mountain
3 Doors Down - I'm a outsider
Liam Gallader - Wall Of Glass
Awolnation - Human
Shinedown - Devil
Alice Merton - No root
Imagine Dragon - Believer
↳ Citation : I'm on the wrong side of heaven, and the righteous side of hell.
↳ Multicomptes : Aucun
↳ Couleur RP : Gras



les petits papiers
↳ Copyright: Green Arrow
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   Sam 31 Mar - 0:40


« Memories are like stones, time and distance erode them like acid. »




Remember all you've forgotten
Kenneth x Jooley

L’aube bordait la ville de sa couverture pastelle. Cet épais voile nuageux capturait l’essence des derniers rayons de soleil. Toutefois, la nuit s’éveillait au loin étirant ses membres, rejetant ses draps au pied de son lit. Inéluctablement son règne s’imposerait. Dans cette lutte astrale contre l’inéluctable rotation terrestre, l’humaine se joignait à la bataille, sur d’autres fronts, sur d’autres plans. Elle attisait avec ardeur les flammes de sa vie contre la tempête environnante. Maintenir ce feu réclamait tant d’efforts. Ainsi, l’infirmière soufflait et soufflait sur la flamme de son existence si violemment qu’elle alluma un brasier en plein brouillard. A trop en faire, ses réactions entachaient ses chances de vivre. La délicatesse de sa situation imposait la discrétion, notion différente en compagnie d’un shadowhunter. Pourtant, son choix d’action devança toute réflexion. Suivre ainsi un homme plus doué qu’elle en filature provoquerait le rire. Mais Jooley devait agir et suivre les pulsions de son désir de vie. Cette volonté rayonnait de toutes parts pour mieux attirer les mauvais regards. Le destin lui-même s’était arrêté en chemin pour jeter un œil. Un tel choc et décalage entre la réaction de l’humaine et la situation fracassa le fragile équilibre que Destin avait galéré à maintenir dernièrement. A croire que lui-même ne revenait pas d’une telle absurdité d’action. Il en avait vu, pourtant, des moutons se jeter dans la gueule du loup. La logique du monde reprit finalement son cours lorsque l’absurdité de la situation l’eut assez amusé. Les forces en présence récupérèrent donc leur place. Aussitôt, l’ombre s’abattit sur Jooley d’une simple lame sur le chemin de son cœur… la carotide. Le souffle à son oreille aspirait le sien dans sa poitrine qui endossait des airs de prison. Chaque mot battait son tympan d’une menace lumineuse, radieuse et claire, trop pour un si sombre message.

« Si ce n’est que ça, je vous promets de faire un effort sur ma façon de vous suivre. » Murmura la captive sans oser articuler. La lame se trouvait trop proche pour risquer le moindre geste. Pourtant, quel acte miraculeux lui sauverait la mise si ce n’était des mots ? Le combattant dans son dos possédait toutes les cartes pour la supprimer d’un simple mouvement de poignet alors qu’elle ne parvenait qu’à peine à tenir en équilibre. La prise de l’inconnu l’avait de prime abord déstabilisée, si bien qu’elle dépendait à présent entièrement des mouvements de Kenneth, maître de son équilibre physique et mental. Le doute se muait en certitude. Il n’avait rien d’humain. Tout inconnu se devait d’être considéré comme potentielle créature. Quelle faculté avait-il ? Quelle particularité ? Cette ignorance falsifiait chacune de ses prévisions.

« Nous devrions éviter les scènes de violence…même ici. » Suggéra-t-elle dans un nouveau souffle plaintif.

Cette maigre remarque ne pesait rien sur la balance du jugement qu’elle s’imaginait passer. Les rouages de son esprit fonctionnaient pourtant à vive allure pour quérir une solution auprès de la moindre parcelle de son anatomie. Les excuses se bousculaient en guise de prétexte et de justification mais aucun ne se parait de crédibilité suffisante. L’espoir lui-même dépérissait, faute de souffle pour l’alimenter. Maintenant vulgaire pantin entre les mains d’un capricieux destin, l’infirmière se risqua à balbutier à nouveau.

« Je ne comptais pas vous nuire. » La réplique avait été réfléchie et murement pensée avant de poser le moindre orteil à proximité de Kenneth. Aucun mensonge ne flotterait dans l’air de peur qu’il le ressente. Alors effectivement, ses intentions escomptaient le maintenir loin des méandres de ses bourdes et dettes. Honorer sa parole auprès de Solveig sans léser Kenneth. Chalenge complexe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Moi Renart

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 841
↳ Points : 261
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Lieutenant Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
♠️ MIIA - DYNASTY
♠️ Sleeping At Last - Saturn
♠️ Lea Michele - Love Is Alive
♠️ Mary Elizabeth McGlynn - I Want Love
♠️ Delta Goodrem - Wish You Were Here
♠️ Eddie Vedder - Society
♠️ Florence + The Machine - Too Much Is Never Enough
♠️ FictionJunction YUUKA - Akatsuki no Kuruma
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets."
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr/Angel
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   Ven 6 Avr - 14:39


« Memories are like stones, time and distance erode them like acid. »




Remember all you've forgotten
Kenneth x Jooley

Elle ne niait pas, et cela était tout à l'honneur de la brunette que je tenais entre mes griffes. L'inverse, néanmoins, aurait pu être suicidaire et je n'aimais pas qu'on me mente ou qu'on se joue de moi. Pas folle la guêpe, mais elle venait de se jeter tout droit dans la toile de l'araignée, beaucoup plus maline. Nous devrions éviter les scènes de violence.... Ma tête se pencha davantage dans sa direction, mais c'était toujours insuffisant pour définir clairement et mémoriser les traits de son visage. Ah oui, et si notre petite rencontre n'appelait pas à la violence, alors à quoi appelait-elle ?

Tu as quelque chose à proposer ? Dis-je de manière parfaitement séductrice, plus pour la mettre mal à l'aise et l'inquiéter qu'autre chose.

Ma prise se resserra instinctivement autour d'elle alors que j'entendais les battements paniqués de son cœur qui reflétait, je l'espère, son état psychologique. Finalement, la brunette reprit timidement la parole et un nouveau sourire se dessina sur mon visage. D'accord, elle ne comptait pas me faire de mal et ça n'avait jamais été son intention. Peut-être, mais comment pouvais-je en être sûr ? Certes, elle n'était pas suicidaire, et sa voix faisait écho à sa sincérité. Quelque chose en moi, si j'étais parfaitement honnête, m'obligeait à la croire. Je ne pouvais pas ignorer le langage de son corps, le contenant de son discours, la panique qui se répercutait sur sa peau, les battements affolés de son coeur, et j'en passe...

Hmm... finissais-je par laisser franchir de ma bouche sans pour autant afficher la confusion qui m'habitait.

Qui suivait une personne de cette façon pour les bonnes raisons ? Ca n'avait aucun sens, et plus cela n'avait aucune explication, plus j'étais curieux. Mon actuelle prisonnière attisait ma curiosité, et mon bras qui avait verrouillé la jeune femme contre moi se détendit naturellement. D'accord, j'étais prêt à entendre ce qu'elle avait à me dire.

Bien. Et pourquoi est-ce que tu me suis ? Avant que tu ne répondes à cette simple question trésor, je tiens à préciser que je ne suis pas disponible, pas même pour un verre.

Ce n'était pas de l'humour. Si elle n'avait aucune raison de m'attaquer, alors pourquoi Diable pouvait-elle bien me suivre ? Etait-elle une simple psychopathe ? Une folle à lier ? M'espionnait-elle ? Qui engagerait une personne aussi dénuée de talent en filature pour recueillir des informations me concernant ? Impossible. Personne n'était aussi bête... Ca n'avait aucun sens.

Je ne comptais pas la relâcher tant que je n'aurais pas tout compris à la situation actuelle et pourquoi elle avait pris autant de risques pour m'approcher. Visiblement elle me connaissait, mais son odeur me confirmait que je ne la connaissais pas. Une raison de plus pour me montrer impitoyable en cas de faux pas de sa part. J'avais arrêté de faire dans le sentimentalisme avec des inconnus depuis longtemps.



_________________
« There are things people can't accept,
even if they do understand them. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 37
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 19/03/2018
↳ Age : 29
↳ Avatar : Alexandra Daddario
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Apprentissage (Infirmière)
↳ Opinion Politique : Résistance
↳ Niveau de Compétences : Lvl 0 mais costaud!
↳ Playlist : Five Finger Death Punch - Wrong Side Of Heaven
3 Doors Down - The Mountain
3 Doors Down - I'm a outsider
Liam Gallader - Wall Of Glass
Awolnation - Human
Shinedown - Devil
Alice Merton - No root
Imagine Dragon - Believer
↳ Citation : I'm on the wrong side of heaven, and the righteous side of hell.
↳ Multicomptes : Aucun
↳ Couleur RP : Gras



les petits papiers
↳ Copyright: Green Arrow
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   Mer 11 Avr - 0:00


« Memories are like stones, time and distance erode them like acid. »




Remember all you've forgotten
Kenneth x Jooley
L'insolente étrangère ne savait plus quoi faire. Contre sa gorge palpitait une lame prête à trancher le fil de son existence. Véritable Moire de son destin, Kenneth se jouait d'elle. En réalité, sa patte de velours s'amusait plus à lui faire une belle frayeur, tel un chat taquinant une souris. Et pourtant, sous la seule et unique griffe qu'il avait sortie grondait un pouls de plus en plus rapide. Les tempes de la Naïve battaient si fortement qu'elle jurerait exploser. Dans cette cacophonie, une idée tournait en rond, un vague souvenir de ses cours de médecine. Si son cœur battait trop vite, son cerveau se brouillerait pour ne laisser place qu'à des pulsions primaires: panique irrationnelle, impulsivité, agressivité...

La prise se relâchait et Jooley sembla sortir la tête de l'eau, comme si elle respirait à nouveau. Ce râle d'oxygène offrit une nourriture conséquente à son esprit embrumé. Un simple rayon de soleil dans l'orage de ses pensées. Panique. Panique.

"Je sais que c'était pas malin." C'était pas ce qu'elle devait dire. Non. Inutile. Il la tuerait. En oreille attentive et menace imminente, Renard avait réussi l'impensable pour certains, lui soutirer une vague forme d'excuse. " Je vous ai vu trainer..." Oui mais où? Il ne savait pas, lui, qu'elle travaillait à l’hôpital. "Pas loin de l’hôpital." Avouer une petite partie de la vérité permettrait de ne pas totalement mentir. Ressentirait-il les omissions? Est-ce que Jooley avait eut une bonne idée de départ ? Kenneth flirtait tous les jours avec des semis vérités. Panique, encore et encore. Chaque vague d'angoisse érodait ses résistances et menaçait de libérer toute sa frustration, sa colère et sa peine. Malgré tous les efforts de sa raison, son rythme cardiaque continuait à grimper en flèche si bien que les mots sortirent seuls, sans réaliser l'erreur, sans réaliser l'aveu qu'elle prononçait et les risques d'une telle confession envers un Shadowhunter. La peur seule fumait par tous les pores de sa peau. Peur de la lame. Peur de Kenneth. Peur d'elle-même et de son impuissance. Peur de sa bêtise et de son incapacité. Peur de l'injustice et de sa faiblesse.

Mais pour la comprendre, un bref retour en arrière s'imposait. L'infirmière réalisait deux actions en filant Kenneth. D'une part, elle apprenait à connaître le Shadowhunter pour mieux l'approcher par la suite. D'autre part, l'espoir de repérer des commerces de marché noir pour récupérer des produits pour l’hôpital lui offrait bonne conscience. Du moins, cette perspective et possibilité avait vu le jour à partir du moment où elle avait mis les pieds dans ce quartier.  " Vous êtes un shadowhunter si je marchais dans votre sillon, je me suis dis qu'on me ferait pas trop chier par ici.  Et puis, l’hôpital manque de produits alors je me suis dis que si je vous suivais, je pourrais voir où aller chercher des médicaments supplémentaires. Y a des tas de produits pharmaceutiques qui trainent dans des mains de personnes qui ne savent même pas les utiliser alors que l’hôpital... l’hôpital manque de moyen et des connards piochent dans les réserves pour le marché noir. C'est pas juste et des tas de gens comme vous laissent faire. Je voulais juste que pour une fois ça fasse le contraire."

Ses idées restaient confuses et elle réalisait bien qu'elle passait de l'une à l'autre sans réellement savoir comment tout lier. L'habitude accordait à son tortionnaire la capacité à interpréter et comprendre ce genre d'informations, espérons le. Car Jooley ressentait toute sa colère remonter par vague, comme si l'angoisse et la perspective de mourir ouvraient les vannes d'une rage qu'elle gardait soigneusement enfermée depuis des années.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Moi Renart

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 841
↳ Points : 261
↳ Arrivé depuis le : 21/07/2016
↳ Age : 31
↳ Avatar : Colin O'Donoghue
↳ Age du Personnage : 40 ans en apparence / 71 ans en réalité.
↳ Métier : Lieutenant Shadowhunter.
↳ Opinion Politique : Je travaille pour le gouvernement tant que cela m'est profitable.
↳ Niveau de Compétences : Niveau 4 Général / Lvl 9999 pour me foutre dans la merde.
↳ Playlist :
♠️ MIIA - DYNASTY
♠️ Sleeping At Last - Saturn
♠️ Lea Michele - Love Is Alive
♠️ Mary Elizabeth McGlynn - I Want Love
♠️ Delta Goodrem - Wish You Were Here
♠️ Eddie Vedder - Society
♠️ Florence + The Machine - Too Much Is Never Enough
♠️ FictionJunction YUUKA - Akatsuki no Kuruma
↳ Citation : "A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets."
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #468dab



les petits papiers
↳ Copyright: Tumblr/Angel
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   Lun 16 Avr - 15:57


« Memories are like stones, time and distance erode them like acid. »




Remember all you've forgotten
Kenneth x Jooley

Au moins, la jeune femme ne se démontait pas et si sa peur ne la paralysait pas entièrement, c'était exactement ce que j'attendais d'elle. Elle était encore en état de communiquer. Alors, lorsqu'elle reprit la parole, elle eut toute mon attention. Pas loin de l'hôpital ? Ce n'était pas un lieu que je fréquentais régulièrement ; c'était étrange. Si je ne détectais pas de traces de mensonges dans son discours, je pouvais deviner une teinte d'astuce, mais peut-être me trompais-je. Alors je la laissais terminer. Pour infirmer ou confirmer cette sensation, cet instinct de manque d'informations dans un discours lent, calculé. Peut-être était-elle trop stressée pour s'exprimer correctement, entièrement. Peut-être était-ce sa façon de gérer l'angoisse et la menace. Son cœur continuait de battre plus vite, encore et encore, progressivement, et tant que je laisserais cette situation persister, je risquais de pousser la brunette à bout. Et je ne savais pas si cela aurait pu m'être utile ou non. Par la peur que je lui causais, soit j'allais obtenir la vérité, soit un blocage complet. Pourtant, je restais figé, attendant la fin de sa petite histoire qui sonnait étrange à mes oreilles.

Puis finalement, un flot de paroles franchit les lèvres de la jeune femme et je tentais de suivre tout ce qu'elle m'expliquait. C'était pour ça qu'elle avait pris le risque de me suivre ? Pour sa sécurité et pour trouver des sources de produits pharmaceutiques ? Etrange, très étrange, mais pas si aberrant. A situation désespérée, solution désespérée. Spontanément, à cette pensée, ma lame quitta la gorge de la demoiselle. Je n'avais détecté aucun signe de mensonge, même si quelque chose me disait qu'elle ne me disait pas tout. Néanmoins, j'avais estimé qu'elle m'en avait assez dit, pour le moment. La faire fuir n'allait pas être difficile désormais. Qu'elle se trouve un autre gugusse à utiliser ou à séduire, car je n'allais pas l'aider. C'était suffisant pour le moment et nous en avions fini. J'étais prêt à lui dire de dégager et de ne plus jamais s'approcher de moi, de près ou de loin, si elle désirait vivre. Mes mains quittèrent la brunette et je la contournais pour l'observer, face à face cette fois-ci.

Grave erreur. Aurais-je dû partir sans me retourner ? Aurais-je dû l'ignorer et ne pas céder à la curiosité. La curiosité et le besoin de mémoriser les traits de son visage pour l'associer à son odeur. Mais le visage que je découvrais à l'instant où j'avais décidé de la regarder dans les yeux me paralysa. B...bon Dieu...

Ma lame, toujours dans ma main, devint parfaitement inutile mais je fus incapable de la ranger dans l'immédiat. Cette femme m'était familière et c'était ce qui m'avait perturbé. Cette femme, qu'on le veuille ou non, ressemblait à Sophia, ma sœur jumelle. C'était tellement étrange que mon corps m'obligea à faire un pas supplémentaire dans ma direction, comme si je pensais que ma vue me faisait défaut, comme si j'avais besoin de m'assurer que ce que je voyais était juste, était réel, était vrai, juste pour l'observer de plus près. Ses yeux démentiellement bleus et perçants, la façon dont ses cheveux bruns tombaient sur ses épaules, ses lèvres. Non, ce n'était pas tout à fait ça, c'était vrai, et était-ce parce que je souhaitais terriblement revoir ma sœur en chair et en os face à moi que je faisais ce vulgaire rapprochement ? Ce n'était pas Sophia, j'en avais conscience, mais une vague d'affection me saisit parallèlement à mon bras qui s'agita de lui-même pour ranger ma lame là où je ne serais plus capable de la ressortir. Qui était cette jeune femme ? Comment, dans une si petite population qui composait désormais la Nouvelle-Orléans, une telle personne pouvait exister ? Je retins ma main à temps alors qu'elle s'était levée seule et avait voulu toucher le visage de la jeune femme, comme si cela aurait pu confirmer qu'elle était bien réelle, qu'elle n'était pas faite d'artifices. Qu'elle n'était pas un vulgaire piège ou une vulgaire blague. Ma main retomba le long de mon corps sans jamais avoir posé un doigt sur elle et je reculais d'un pas, spontanément. Par sécurité.

Qui... Qui êtes-vous ?

L'expression avoir vu un fantôme prenait désormais tout son sens et c'était une expérience très désagréable, qu'on le veuille ou non. Et j'avais perdu toute crédibilité, toute objectivité à l'instant même où j'avais associé cette inconnue à ma sœur. Je contrôlais mes pulsions : vouloir l'aider, vouloir comprendre, vouloir apprendre à la connaître. Ce n'était pas ma place et cette femme ne remplacerait jamais ma sœur. Mais quand une personne vous manquait au quotidien et qu'on en souffrait comme j'en souffrais, on avait tendance à vouloir chercher des traces de cette personne ailleurs ; partout où on le pouvait en fait. Et mon cerveau avait trouvé une occasion en or pour faire quelques associations avec cette belle brune, bien malgré moi. Je me montrais alors soudainement timide, méfiant, bien moins joueur. Je n'avais qu'une seule et profonde envie : apprendre à la connaître. Découvrir si elle avait d'autres points communs avec Sophia que son physique. Savoir si le destin l'avait déposée sur mon chemin pour me faire souffrir davantage ou bien par pitié. Ce qui était sûr, c'était que je n'étais pas prêt à la laisser partir dans l'immédiat.

Si je n'avais pas détecté de signes de mensonges dans son discours, et Dieu merci ceci avant que je ne vois son visage, alors il y avait bien des chances pour que le destin me soit favorable.

Excusez-moi mais... Pourquoi moi ?

Avait-elle perçu quelque chose de plus chez moi ou était-ce le hasard ? Ou bien se moquait-elle totalement de moi et avait-elle su, d'une manière ou d'une autre, pour ma sœur jumelle ? Non, impossible. Quoi que... J'étais soudainement perdu alors que mon cerveau tentait de dénouer les fils qui composaient cette énigme de manière parfaitement subjective. Pourquoi est-ce que la vie m'en voulait à ce point ? Qu'avais-je bien fait pour mériter ça ?



_________________
« There are things people can't accept,
even if they do understand them. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t3775-behind-blue-eyes http://www.mercy-in-darkness.org/t4105-kenneth-zaran-behind-blue-eyes

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 37
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 19/03/2018
↳ Age : 29
↳ Avatar : Alexandra Daddario
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Apprentissage (Infirmière)
↳ Opinion Politique : Résistance
↳ Niveau de Compétences : Lvl 0 mais costaud!
↳ Playlist : Five Finger Death Punch - Wrong Side Of Heaven
3 Doors Down - The Mountain
3 Doors Down - I'm a outsider
Liam Gallader - Wall Of Glass
Awolnation - Human
Shinedown - Devil
Alice Merton - No root
Imagine Dragon - Believer
↳ Citation : I'm on the wrong side of heaven, and the righteous side of hell.
↳ Multicomptes : Aucun
↳ Couleur RP : Gras



les petits papiers
↳ Copyright: Green Arrow
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   Mar 1 Mai - 19:39


« Memories are like stones, time and distance erode them like acid. »




Remember all you've forgotten
Kenneth x Jooley
Les plus bas instincts de survis secouaient sa carcasse, vulgaire pantin de chair entre les mains de son geôlier. Assoupis depuis des années, leur éveil provoquait des réactions atypiques, chassant couleur et éclat sur sa bouille contrite. Soudain, la liberté cueillit son être et tel Pinocchio prenant vie, elle se surprit à tituber. L’équilibre perdu se mobilisa à nouveau entre les doigts capricieux d’un bourreau malicieux déjà prêt à la faire valser.

Leurs regards bleutés étincelèrent au premier réel entrecroisement. La réplique cinglante tant attendue manqua à l’appel, préférant un étrange silence et un geste avorté. Jooley s’ancra dans sa position, méfiante et à raison. Sa beauté devait être à couper le souffle aujourd’hui.
Cet instant de flottement offrit l’occasion idéale à la fileuse en herbe pour se ressaisir.  Un battement de cils chercha le positionnement le plus adapté face à cette réaction. Le charisme menaçant de Kenneth tombait en déliquescence, effritant son aura menaçant. Aussi, Jooley reprenait du poils de la bête.

« Je m’appelle Jooley. » Répondit la brunette en tendant une main en direction de ce trop changeant interlocuteur. Passer un pacte avec le fou du diable lui sembla une réaction plus appropriée que de rester planter dans un duel de regard entre merlans frits. Puisque sa mission lui imposait de fréquenter ce bonhomme aux humeurs cyclothymiques autant s’habituer rapidement à ce comportement. « Je crois qu… »

Pardon ? Son ouïe lui jouait forcement quelques mauvais tours. Des excuses à présent ! Décidément, ce type avait une étrange entrée en matière. S’il souhaitait la déstabiliser, il parvenait facilement à ses fins. « Pour vos délicieuses manières ?... » Une taquinerie voilait parfaitement le malaise. La situation tournait à l’avantage de Jooley mais une telle position lui demeurait parfaitement inconnue. Comment en tirer profit ? De quelle manière orienter la conversation pour parvenir à s’implanter durablement dans l’existence de Kenneth ? Elle en était presque navrée pour lui mais, les médicaments manquaient terriblement à l’hôpital et s’acharner à coller Kenneth pour se faire une place dans son entourage pourrait aiguiser les soupçons sur ses intentions. « Peut-être devrions-nous se poser toutes ces questions en marchant un peu. » Proposa-t-elle en orientant délicatement son torse sur le côté et en tendant le bras en direction d’une ruelle adjacente. Le coin possédait quelques airs lugubres, nettement moins cependant que l’actuel emplacement. En somme, la brunette souhaitait rebrousser chemin, passer devant la contrebande de médicaments et sortir de là avec la présence du renard à son côté. Après tout, rester immobile dans un coin où toute cible risquait de se faire vider les poches et plus encore n’enchantait guère la brune. L’homme ne risquait presque rien, lui, mais la peau de Jooley souhaitait ne rapporter aucune marque en souvenir. « Non ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Remember all you've forgotten. | | x Jooley   

Revenir en haut Aller en bas
 

Remember all you've forgotten. | | x Jooley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AD&D Forgotten Realms 2nd: collection quasi-complète à vendre
» [Partenariat] Forgotten Forest [manque 1 avis]
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Eastern New Orleans-