AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The dark side | Myles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 893
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 07/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Deepika Padukone
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Responsable événementiel pour le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Whatever
↳ Playlist : Elastic Heart ; Sia | Dance on the moon ; Travis Scott | Take Shelter ; Years&Years | Buddha for Mary ; 30STM | The Morning ; The Weeknd
↳ Citation : « Wanted to fight this war without weapons »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Esperanza O'Connell
↳ Couleur RP : Beige



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: The dark side | Myles   Lun 9 Avr - 8:42

The dark side
Myles&Priya
Tout le gratin de la Nouvelle-Orléans était présent ce soir. Cela rendait Priya heureuse de voir que sa réception était un véritable succès. Les convives étaient vêtus de leurs plus beaux vêtements, ceux qu’ils avaient réussi à sauver de l’apocalypse. L’image comptait encore  dans les hautes sphères. Tandis que les pauvres crevaient la faim dans les rues malfamées, les dirigeants se plaisaient à parader dans les plus magnifiques endroits de la ville, dans les soirées que l’Indienne organisait avec minutie. D’ailleurs elle n’échappait pas à la règle. Elle était vêtue d’une combinaison d’une couleur beige, le pantalon était large et retombait sur des escarpins noirs vernis. Sa chevelure était coiffée d’un haut chignon, dégageant son visage maquillé à la perfection. Alors que certains invités se plaisaient à lui raconter des histoires peu intéressantes, Priya n’attendait qu’un seul convive. Elle était sûre que celui-ci ne lui raconterait pas de fable rocambolesque dans l’espoir d’éveiller son attention. Ainsi le regard de la jeune femme ne cessait de scruter chaque visage, chaque mouvement jusqu’à ce qu’enfin, elle aperçoive une chevelure de feu. L’une des rares parmi tous les invités. A ce moment précis, un large sourire courba les lèvres de l’Indienne qui faussa compagnie à un moustachu bien trop bavard. Elle s’approcha de sa cible, un air joyeux peint sur le visage. Une fois face à l’homme tant espéré, Priya s’arrêta.

« Myles ! J’ai cru que tu ne viendrais pas. » avoua-t-elle avant de lui accorder un sourire.

Myles était l’une des rares personnes qui se rapprochait le plus de ce que Priya qualifiait d’ami. Au fil du temps, et même s’il n’était pas friand des soirées mondaines, les deux employés du gouvernement avaient réussi à tisser des liens. Ils s’étaient confiés des parties de leur existence et avaient appris à s’apprécier. Ce soir là, Priya avait presque supplié son ami de venir, même pour peu de temps. Elle tenait à ce qu’il soit présent, comme un soutien, comme une personne dont la compagnie réchauffe le cœur. La jeune femme avait quelque peu perdu espoir en voyant l’heure tourner et pourtant, Myles se tenait bien face à elle. Elle savait que cela avait dû lui demander un peu d’effort mais elle en était ravie. « Je t’attendais car tu m’avais promis de m’apprendre quelques pas de danse. » dit-elle en posant ses poings sur ses hanches. La danse, une grande histoire. Si Priya était douée pour les danses traditionnelles de son pays, de ce qu’il avait été en tout cas, elle était totalement novice pour le reste. Comme ce soir, il n’était pas rare qu’un orchestre soit engagé pour mettre un peu d’ambiance dans ces soirées. Il fallait bien amuser les convives. La musique variait même si elle restait souvent classique. Inutile de dire que les groupes de rock et autre musique provocatrice avait été proscrits de ce genre d'evènement. Il n’était pas rare de voir quelques couples se former sur la piste de danse, mouvant avec une élégance captivante. C’était cela qui avait donné l’envie à Priya d’apprendre.

Au loin Dimitri veillait au grain sur sa patronne. Dimitri cette armoire russe engagée pour assurer la sécurité de Priya. Depuis qu’Itzal n’était plus son garde du corps, la jeune femme supportait de moins en moins la présence d’un homme pour la surveiller sans relâche. Elle savait que cela était pour sa sécurité mais elle ne le supportait pas. Myles s’apparentait véritable à une bouffée d’air frais dans ce monde devenu dangereux. L’orchestre fit une pause de quelques secondes avant d’enchaîner sur ce qui ressemblait plus ou moins à une valse. Priya reporta ses yeux brillants sur son invité de marque, espérant qu’il n’avait pas changé d’avis concernant sa promesse. D’autant plus qu’il était l’un des rares à pouvoir la toucher sans que l’Indienne ne lui hurle dessus… Peut-être parce qu’il était aussi l’un des rares avec qui elle pouvait discuter sans se sentir jugée, sans qu’elle ait à s’habiller de son masque de femme du monde et cela lui faisait un bien fou.



_________________
 
Indian Diamond
Can you even see what you're fighting for ? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear, take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, times are changing. sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 97
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 27
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Mer 11 Avr - 14:54

The dark side
Myles&Priya
Toujours trop de monde en ces fêtes, toujours trop de monde peut-être, mais aussi toujours Elle et cela, Myles pouvait l'accepter. Il y avait peu de soleil dans sa solitude, la faute à la rage, la faute à la colère, aux miroirs qu'il brisait de ses poings lorsque cela devenait trop, à un temps qui ne reviendrait jamais. Il y avait peu de soleil mais il y avait Priya, Myles rêvait de prononcer son nom correctement, avec le goût de son pays à elle sur les lèvres, tout comme ne plus entendre “Etienne” sans la moindre trace d'accent américain lui manquait.
S'il ne le disait pas, il lui semblait partager un peu de l'exil de l'Indienne, peu importe qu'il n'y ait pas que des bons souvenirs là bas, en France...

Peu de personnes pour le saluer. Bien que compétent Myles ne restait qu'un technicien, une tête creuse, une tête rêveuse d'ingénieur. Il n'était ici que pour le bon vouloir de la maîtresse de cérémonie, quand les fêtes étaient plus huppées que ne le lui permettait son simple rang. Cela avait comme un goût d'interdit, en fait cela le faisait toujours sourire un peu et le Français l'avait avoué à la jeune femme, gamin insolent le temps de quelques mots, puis fier aussi, fier de pouvoir faire cela, de pouvoir être là, parce qu'il avait une amie et que celle-ci avait confiance en lui.
Enfin, Myles redevenait ce jeune homme taciturne, un peu distant, dont les pensées restaient un secret jusqu'à ce que la nuit avance et qu'il puisse partager un peu de temps avec la jeune femme, osant parler un peu plus, osant parler beaucoup plus.
Il était le renard demandant à être apprivoisé bien que montrant les dents à celui qui s'y risquait. Il était le renard mais n'avait pas trouvé de petit prince, cheveux blonds, écharpes rouges. A la place, une petite princesse sûrement plus belle que la plus belle de toutes les roses....
Elle traversa les convives jusqu'à lui, trop droit, trop sérieux. Sauf qu'il ne lui faisait pas peur, même quand il était ainsi.
Elle savait qui il était, il le lui avait dit.
Un instant, Myles repensa à l'autre fille, à celle qui s'était introduit dans son appartement pour lui rendre un objet qu'elle avait elle-même volé.
A elle qui lui demandait s'il dansait parce que cela lui donnait du pouvoir sur les femmes. Et le simple souvenir fut un dégoût, un frisson.
Non.
Les mots de Priya jusqu'à lui, l'homme avait fait une promesse, devait la tenir. Alors il inclina la tête un peu, juste un peu, pour que disparaisse vite l'ombre de son sourire.
Il savait qu'elle le verrait malgré tout, n'en était pas dérangé.

Alors, tandis que l'orchestre jouait les fantômes des premières mesures, Myles tendit la main, paume ouverte vers la jeune femme. Un geste élégant, le début même de la danse, et cela sans la lâcher du regard.

”Une promesse est une promesse, Milady”

Il aimait bien l'appeler ainsi, et le nom en trois syllabes présageait déjà des trois temps de la valse...
Il la laissa venir à lui, souriant par delà la musique de ce demi sourire simple et sincère, tant pis pour les temps forts, tant pis pour les mesures, le simple fait de lui prendre la main, de la tenir ainsi, à la hanche ou presque, cela était déjà une danse.
Être dans le même axe, les yeux dans les yeux, sentir la main de la jeune femme sur son épaule à lui, chacune des pressions données jusqu'à celle de trop, celle lui signifiant d'arrêter.
Et puis, il l'emmena. Un petit pas, les pieds agiles de Priya n'eurent aucun mal à suivre, à comprendre quoi faire, où aller, et bientôt ce fut comme pour Myles d'empêcher un oiseau de s'envoler. Qu'elle reste avec lui, qu'elle danse avec lui, que chacun porte de son rythme, le rythme de l'autre.
Son sourire devint plus grand, plus fier.
Fier qu'elle accepte de danser avec lui, non pas fier de la faire danser.
La différence était là, existait...

”Ta première valse et donc ton premier bal de conte de fées....”

Sauf que derrière toute la lumière de leur danse et de leur amitié, les ténèbres attendaient...


_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 893
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 07/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Deepika Padukone
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Responsable événementiel pour le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Whatever
↳ Playlist : Elastic Heart ; Sia | Dance on the moon ; Travis Scott | Take Shelter ; Years&Years | Buddha for Mary ; 30STM | The Morning ; The Weeknd
↳ Citation : « Wanted to fight this war without weapons »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Esperanza O'Connell
↳ Couleur RP : Beige



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Lun 16 Avr - 12:05

The dark side
Myles&Priya
Il y eut quelques secondes d’un suspense intenable. A vrai dire Priya eut la drôle d’impression que le monde s’arrêta autour d’eux, figé dans l’action. Le temps que Myles tente de dissimuler le fin sourire qui courbait déjà ses lèvres, le temps qu’il lui tende sa main pour amorcer l’invitation. L’Indienne parut soulagée même si au fond d’elle, elle savait pertinemment que son ami ne refuserait pas et qu’il honorerait sa promesse. Il ne pouvait en être autrement de sa part. La jeune femme restait fascinée par la brume de mystère qui entourait le Français. Elle aimait s’y aventurer un peu plus à chaque occasion qui les réunissait. Pour l’instant ils n’en étaient pas là. Il était temps pour Priya de s’abandonner un instant, de laisser son habit de maîtresse de cérémonie pour devenir élève. Ainsi pour seule réponse la jeune femme saisit délicatement la main tendue, prête à se laisser entraîner dans une valse enivrante. Les premiers pas furent hésitants, heureusement pour la novice qu’était Priya, son partenaire se révélait être plus qu’à la hauteur. Elle ne l’aurait pas imaginé autrement. Tellement concentrée sur ses gestes dans l’espoir de faire de son mieux, Priya ignora tout le reste. Les regards curieux qui s’attardaient sur le couple de danseurs. Sur cet homme capable d’établir un contact avec la belle sans qu’elle ne prenne soin de mettre une distance entre eux. Car la particularité de la jeune femme était assez connue, elle était aimable, souriante et sociable mais il était hors de question qu’on s’en approche de trop près. Comme un feu attrayant qui ne finissait pas vous brûler si vous cédiez à la tentation.

« Il ne me manque plus que la robe pour que le tour soit joué. » répondit-elle dans un sourire lorsqu’elle commença à maîtriser un peu plus le rythme si particulier de cette valse.

Elle était heureuse. Cet instant avait un goût de liberté, un goût agréable d’un moment volé hors de ce monde devenu si étrange. A les voir comme ça, dansant l’un avec l’autre, on imaginait difficilement que quoique ce soit puisse interrompre cette danse et pourtant... L’orchestre continuait de jouer avec entrain mais bien vite leurs notes devinrent lointaines puis monotones. Quelque chose d’étrange était entrain d’arriver. Alors que la main de Priya se crispait légèrement sur l’épaule de son partenaire, une sensation étrange la traversa. En quelques secondes tous les convives avaient disparu. Aucune musique si ce n’est une cacophonie infâme d’instruments aux airs morbides. Pourtant sur l’estrade il n’y avait plus de musiciens. D’où venait cette musique sordide qui semblait être devenue un requiem ? Priya cligna des yeux plusieurs fois, comme si elle tentait de se réveiller et pourtant. Elle comprit dans les yeux de Myles que tout ceci n’était pas un songe mais bien un cauchemar. Elle se stoppa alors pour s’éloigner, tournant sur elle-même l’air soudain affolé. « Mais… où sont-ils tous passé ? Qu’est-ce qu’il se passe ici ?! Si c’est une blague elle est de très mauvais goût ! » s’énerva-t-elle.

Bien qu’inexpérimentée en terme de magie, la jeune femme savait que ceux qu’on appelait « sorciers » étaient capables de prodiges. Au début, Priya crut à une mauvaise blague, à une farce qu’elle attribua à un de ces rebelles de pacotille. Elle se retourna vers Myles, cherchant de l’aide. Peut-être que lui en saurait plus. L’atmosphère semblait soudainement glaciale et l’air irrespirable. La magnifique salle de réception paraissait rongée par la moisissure, la tapisserie tombait en lambeaux tandis que les notes lugubres continuaient de résonner dans la salle, tout droit sorties de nulle part. Quelque chose ne tournait définitivement pas rond ici. « Myles, tu sais ce qu’il se passe ? » questionna l’Indienne sans grande conviction. C’était comme si la mort s’était abattue sur eux. Mais alors pourquoi n’étaient-ils pas accompagnés par les autres convives. Etaient-ils morts ? S’étaient-ils tout simplement évaporés ?  Priya eut l’impression de perdre la tête. Peut-être qu’on avait mis quelque chose de suspect dans son jus de fruit… Bien que cette pensée la rassura, elle sut en regardant autour d’elle qu’il n’en était rien. Tout ceci semblait bel et bien réel. Et les deux amis découvriraient bientôt qu’ils étaient loin d’être seuls dans cet univers parallèle.




_________________
 
Indian Diamond
Can you even see what you're fighting for ? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear, take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, times are changing. sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 97
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 27
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Mar 17 Avr - 19:41

The dark side
Myles&Priya
Il aurait voulu l'imaginer en robe, s'amuser de ses pas lorsqu'elle les voulait trop grand, trop bondissants, qu'il la retenait alors pour ne pas qu'elle s'envole, son bel oiseau...
Et Myles la faisait danser à son bras avec tout autant de tendresse qu'il en aurait mis pour lui réciter quelques mots d'un poème. Le peu de coeur qu'il avait, l'homme le mettait parfois dans de jolies choses...
Quelques regards sur eux, contre eux, mais peu importait car il avait le dos droit, comme les grands guerriers, qu'ainsi il pouvait se faire bouclier pour la femme là, dans ses bras...
Hélas, un mot dans ses pensées, oui hélas, même si aucun sentiment n'était assez grand pour l'horreur et le désespoir qui s'en venaient alors. Oh hélas, trois fois hélas, comme pour toutes les malédictions, celles à venir, celles déjà lancées....
Hélas pour leurs cris, pour les larmes qu'ils n'auraient pas le temps de pleurer.
Sa prise contre la jeune femme se raffermit un peu, il avait la gorge serrée, Myles, il avait des réponses mais ne voulait pas les donner, voulait encore espérer.
Sauf que l'espoir n'était pas fait pour certains types d'endroits.
Pour Darkness Falls.
Alors, l'homme se contenta de se pencher un peu, d'appuyer ses lèvres contre la tempe fiévreuse de Priya. Ce n'était pas là un contact d'affection, au contraire quelque chose de fort, de primal, comme s'il appelait à lui tout ce qu'était l'âme de la jeune femme, tout ce qui faisait qu'il la respectait et l'adorait comme l'on adore de tristes idoles aux pieds nus parfois...
Et puis de l'amour, un amour grand et profond, au delà de ce qui pouvait se toucher ou non, un amour comme un feu donné pour survivre aux ténèbres à venir, et cela était une malédiction tout à la fois car ce feu finirait par s'éteindre, Myles le savait.
Tout comme s'était éteint son feu à lui et avec, tous les sentiments pour son frère adoré.

”Priya, écoute-moi bien, je vais te donner quelques ordres et tu vas obéir, peu importe ce qui te paraît juste ou non, tu vas obéir. Pour le moment c'est ça le plus important, les réponses viendront après, mais d'abord toi, juste toi.”

Il avait peur, il était terrorisé, se souvenait de bien des douleurs, bien des souffrances, et les notes de l'orchestre étaient comme un ricanement moqueur pour les pauvres capacités du jeune homme.

”On va trouver quelque chose, une sortie, n'importe quoi, parce que les sorties, ça existent. On va trouver quelque chose, oui, et c'est un ordre...”

S'en convaincre, ne pas penser à tous les hélas qui dansaient dans sa tête, qui ne s'arrêtaient pas. Et Priya, belle, sombre et pure tout à la fois dans toutes ces choses hideuses et déformées qui les entouraient.

[color]”On avance, pas de discussion. Si quelque chose t'attaque, je te défends, mais si quelque chose m'attaque, je m'en fiche, tu t'en vas le plus vite possible et tu t'enfuis, ça aussi c'est un ordre et sans doutes le plus important.”[/color]

Myles lui attrapa le menton alors, il espérait que le geste soit assez menaçant pour qu'elle voit soudain en lui autre chose que le gentil rouquin, qu'elle comprenne qu'il allait de son bien à elle de lui obéir pour ne pas s'apporter un peu plus de danger, et qu'importe si pour ce fait, Priya confondait Myles avec le danger réel de Darkness Falls..

”Allons y...Cet endroit est dangereux, partons rapidement afin que tu en aies le moins de souvenirs possible. Crois moi, c'est pour le mieux...”

Et comment faire alors pour que son coeur soit assez courageux afin qu'il devienne le chevalier tout puissant de cette reine aux yeux tristes?
Hélas, hélas, hélas....


_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 893
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 07/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Deepika Padukone
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Responsable événementiel pour le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Whatever
↳ Playlist : Elastic Heart ; Sia | Dance on the moon ; Travis Scott | Take Shelter ; Years&Years | Buddha for Mary ; 30STM | The Morning ; The Weeknd
↳ Citation : « Wanted to fight this war without weapons »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Esperanza O'Connell
↳ Couleur RP : Beige



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Lun 23 Avr - 13:21

The dark side
Myles&Priya

L’angoisse suintait par tous les pores de la jeune femme. Sa bouche devenait sèche à mesure qu’elle réalisait à quel point la situation était critique. Ils étaient en danger. Tout ceci, cet enfer, cet endroit, ces notes lugubres, tout était parfaitement réel. Priya était terrorisée, terrifiée par l’ambiance glaçante qui animait la vaste pièce. Myles quant à lui avait une drôle d’expression dans les yeux, une lueur étrange dans le regard. Rien pour rassurer l’Indienne qui sentait son cœur s’emballer dans sa poitrine. Heureusement, au moment même où elle se sentit flancher, le Français prit les devants. La jeune femme resta silencieuse et se contenta de vivement hocher la tête. Myles avait le regard de celui qui sait. Il connaissait cet endroit, ou du moins, il savait ce qu’il s’y tramait. Priya eut un sourire à peine perceptible lorsque Myles évoqua la possibilité de trouver une sortie. Il existait donc un moyen de fuir, c’était déjà un bon point. Malgré ça, la jeune femme n’était pas très optimiste, après tout, ils avaient atterri ici de manière totalement aléatoire…en serait-il de même pour s’échapper ? Le Français reprit, Priya l’écoutait avec toute l’attention du monde, elle buvait ses paroles comme si elles étaient soudainement devenues un élixir de survie.  Elle frissonna lorsqu’il évoqua de possibles attaques, des attaques de qui ? De quoi ? Le regard de l’Indienne scruta la salle, il s’égara vers l’estrade où se trouvait l’orchestre invisible jusqu’à ce que Myles lui saisisse le menton. A ce moment là, tout sembla clair comme de l’eau de roche : il fallait quitter cet endroit et vite. D’ailleurs ce fut comme si l’hôtel en ruine avait compris. Il se mit à grincer, des craquements s’élevèrent comme si toute la bâtisse s’éveillait d’un coup. Les notes macabres s’évanouirent pour laisser place à un silence de mort. L’annonce d’une catastrophe venait d’être amorcée.

« D’accord, je ferai tout ce que tu veux. Partons de là avant que ça s’effondre. » dit-elle en prenant la main de son compagnon d’infortune.

Priya ne savait pas ce qui les attendait dehors. Elle ignorait si cela serait pire mais son instinct la poussait à s’y aventurer. Myles saurait comment les guider à travers cet univers parallèle et morbide. En un rien de temps, les deux protagonistes se retrouvèrent à l’extérieur. Bien loin d’un soleil étincelant, ce fut un paysage sombre, obstrué d’une brume épaisse qui les accueillit. L’Indienne regarda à droite puis à gauche, la rue était identique à celle qu’elle connaissait. Elle était dans un état lamentable, le bitume était même éventré ici ou là. Cet endroit n’était qu’un reflet lugubre de leur réalité. L’Indienne commençait à comprendre peu à peu. Pour l’instant ils n’avaient croisé personne mais cela ne serait tarder, Priya le sentait au fond d’elle. Relâchant doucement la main de Myles, la jeune femme se tourna face à lui.

« Comment fait-on pour trouver une sortie ? Et puis d’abord quel est cet endroit Myles… est-ce qu’on est morts ? » demanda la jeune femme avec un air inquiet.

Priya n’avait pas la sensation d’être morte pourtant elle semblait bien avoir atterri tout droit en enfer. Il devait bien avoir une raison à cela… Elle sembla triste, repensant à tout ce qu’elle n’avait pu accomplir, à sa vie, à tous les proches qu’elle avait perdu et qu’elle ne reverrait plus jamais. La mélancolie l’envahissait, comme un poison lui faisant baisser les bras. Mais derrière eux, le bâtiment qui abritait leur réception continuait de trembler, grinçant dangereusement. Il fallait évacuer la zone pour s’enfoncer dans les méandres de la ville. Peut-être qu’ainsi ils parviendraient à s’en sortir, à s’échapper, à vivre de nouveau. Oui Priya voulait vivre, elle voulait que Myles lui apprenne à valser, elle voulait tant de choses qu’il était hors de question qu’elle abandonne. La détermination apparut à travers ses prunelles lorsqu’elle les posa de nouveau sur le Français. « On va sortir de là, tous les deux. » insista-t-elle. Il était hors de question qu’ils ne s’en sortent pas ensemble. Mais le temps pressait car déjà dans les rues, les créatures de l’ombre s’animaient, appâtées par l’arrivée de ces nouveaux visiteurs.




_________________
 
Indian Diamond
Can you even see what you're fighting for ? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear, take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, times are changing. sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 97
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 27
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Jeu 26 Avr - 14:35

The dark side
Myles&Priya
Aucune bouche humaine n'était faite pour prononcer les réponses que Priya attendait, néanmoins Myles n'avait pas plus de mots pour le lui expliquer aussi. Ne restait que son silence, sombre, tout aussi sombre que les rues qui les entouraient, avec les brumes, avec les monstres qui raclaient, reniflaient, approchaient, parce qu'ils le faisaient sans bruit, rien pour vous avertir jusqu'au dernier moment. Jusqu'à ce que vous n'entendiez des râles, dont chaque seconde, chaque son, vous déchirait de l'intérieur jusqu'à l'explosion d'un souvenir de coeur.
La peur, la vraie, celle qui vous ne vous faisait pas pleurer parce qu'aucune larme ne serait jamais assez puissante pour la traduire, aucun chagrin.
La terreur au delà du chagrin, oui, celui d'être mort.
Du bout des doigts, Myles goûtait chacun de ses tremblements propres. Ses perceptions de Darkness Falls lui semblaient différentes, sans qu'il ne sache s'il s'agissait là d'une illusion ou d'une vérité.
Il préféra entraîner la jeune femme à sa suite, bouger, toujours bouger. Repérer les nappes de brumes, les lire pour oser entrer dans les plus profondes, là où même vos ombres ne pouvaient être aperçues.
Pas plus que celles de vos ennemis...
Il craignait de parler, que le son de sa voix ne monte, ne porte. Darkness Falls n'était pas faite pour les voix, mais pour les cris, lorsque la déshumanisation était si complète que plus aucune identité ne se cachait derrière.
Aucun vieux réflexe ne lui revenait vraiment, parce qu'ici, aucun réflexe n'existait capable de vous sauver ou de vous faire gagner du temps.
Il avait donné à l'Indienne de l'espoir en parlant d'une sortie, et cela était cruel mais Myles n'avait pas eu le temps de réfléchir. La chance n'était pas pour tout le monde, lui en manquait depuis bien trop longtemps...
S'il savait mieux les règles, les nouvelles règles de ce jeu d'apocalypse, s'il savait ce qu'était devenu réellement la mort, plutôt que de l'espoir, peut-être aurait-il simplement tordu le cou de la jeune femme afin qu'elle échappe à tout cela?
Un moindre mal....
De la brume, ils émergèrent dans une rue un peu plus ouverte. Au sol, les fissures semblaient suivre leurs pas avec une sournoiserie mordante, ou bien simplement les désigner à tous les prédateurs qui attendaient.

”Non, nous ne sommes pas morts, pas encore... Cet...cet endroit, il était pour les morts avants, c'est compliqué, Priya, trop compliqué...”

Trop douloureux aussi, quelque chose qui ne se partageait pas, qui lui avait volé une part de lui beaucoup trop importante pour qu'il puisse s'en remettre. A présent, il était ici de nouveau. Il était pâle, il frissonnait, brûlait de fièvre aussi tout à la fois. Sa main ne lâchait pas la jeune femme cependant, elle devait le sentir trembler par delà ses doigts serrés, mais il ne laissait pas cela paraître jusqu'à sa voix. Priya était sa responsabilité ici, il devait la ramener.

”Il faut chercher quelque chose, la moindre anomalie, on a dû...On a dû traverser un voile de réalité tout à l'heure, mais ces portes ne sont pas à sens unique. Tu as déjà entendu des récits de Chasseurs sur les monstres à l'extérieur? Ces monstres, ils viennent d'ici, ils sont passés comme nous. Alors on repassera pareil. Comme eux.”


_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 893
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 07/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Deepika Padukone
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Responsable événementiel pour le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Whatever
↳ Playlist : Elastic Heart ; Sia | Dance on the moon ; Travis Scott | Take Shelter ; Years&Years | Buddha for Mary ; 30STM | The Morning ; The Weeknd
↳ Citation : « Wanted to fight this war without weapons »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Esperanza O'Connell
↳ Couleur RP : Beige



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Lun 30 Avr - 12:53

The dark side
Myles&Priya

La bonne nouvelle fut d’apprendre que non, ils n’avaient pas encore rendu leur âme. La mauvaise était que ceci pourrait ne pas durer. Ils risquaient donc d’y laisser leur peau, leur dernier souffle sans avoir pu retourner de l’Autre Côté. Un frisson gagna Priya, cet endroit était pour les morts avant qu’avait dit Myles. Etait-ce possible que certains y soient encore piégés ? Condamnés à errer durant le reste de l’éternité ? Comment pouvait-on évoluer dans un milieu pareil, à travers la mort elle-même… Bien qu’elle ait l’habitude de ne rien montrer, cette fois l’Indienne ne pouvait retenir l’air inquiet qui était peint sur son visage. Elle n’avait pas fière allure, loin de là. « Pas encore, c’est rassurant… » avait-elle dit sur le ton de l’ironie. L’ironie, voilà qui décrivait bien la situation. Du plus beau endroit de la ville ils se retrouvaient ici. Dans de lugubres et sombres rues éventrées. Priya blêmit à mesure qu’ils s’avançaient dans la nouvelle artère un peu plus dégagée. Ses yeux de bronzes ne cessaient d’arpenter le moindre recoin, la moindre cachette. Elle ne voulait pas se faire surprendre par elle-ne-savait-quoi. Myles avait été formel : il était possible qu’on les attaque, qu’on cherche à les tuer voire pire…  

Le Français les arrêta, il en dévoila un peu plus. Lorsqu’il évoqua les chasseurs de monstres, les malheureux qu’on envoyait hors des murs, Priya eut un pincement au cœur. Elle n’était ni du genre romantique, ni du genre fleur bleue pourtant elle ne put s’empêcher de penser à Itzal. Il n’avait pas encore eu l’occasion de lui raconter ses virées à l’extérieur mais la jeune femme n’était pas dupe. Elle avait entendu des choses, des récits qui circulaient dans les bureaux du Gouvernement. Parfois elle en discutait avec ses collègues sans être capable de démêler le vrai du faux. Tout cela la perdait, qu’est-ce qu’était la réalité ? Etait-ce si facile de lui échapper ? Priya capta le regard de Myles, elle cherchait à comprendre. « J’ai entendu des choses… Myles, je n’ai pas envie de mourir ici. Il faut absolument qu’on retraverse, on va trouver un moyen, j’en suis sûre. » assura-t-elle en resserrant ses doigts sur la main de son ami. L’Indienne était terrorisée, mais l’enfer elle l’avait déjà connu, bien que ses montres à elle aient le visage d’hommes violents, écœurants et mal intentionnés. Eux aussi lui avaient fait voir la mort de près, lui avaient fait croire en ses derniers instants. Sauf qu’au moins, elle n’était pas coincée dans un autre univers, un Autre Monde. Voilà comment elle appellerait cet endroit, l’Autre Monde, celui qui vous enferme et qui vous recrache que s’il l’a décidé. Priya frissonna pour la énième fois puis faillit broyer la main du Français lorsqu’elle entendu un grognement guttural.

« T’as entendu ça ? Ca a l’air d’être énorme… » s’inquièta-t-elle.

Le bruit sembla venir d’en dessous, des égouts ou de ce qui se terrait sous terre. Les doutes de la jeune femme furent confirmés lorsque le bitume se mit à trembler puis à se fissurer un peu plus. On aurait dit qu’un énorme vers se frayait un chemin dans le sol, et tout indiquait qu’il avançait dans leur direction, comme s’il les avait sentis. Un autre bruit ignoble s’éleva, cette bestiole allait bientôt ameuter tous les monstres les plus infâmes qui arpentaient ce lieu. Il fallait déguerpir, ne pas mourir pour pouvoir s’en sortir. Les yeux de Priya s’attardèrent sur l’asphalte qui se fendait pratiquement en deux au passage du monstre. Elle doutait que ce soit autre chose qu’une énorme bête. Elle fut pétrifiée un instant avant de tirer sur la main de Myles. « Vite ! » dit-elle en s’engageant dans une artère perpendiculaire. La visibilité y était réduite à cause de la brume épaisse mais au moins, cela les rendrait peut-être moins visibles. L’Indienne pria toutes les divinités possibles et inimaginables. Elle espérait que s’il y avait bien un enfer, alors il devait exister un paradis, et que peut-être ce dernier serait peuplé d’anges… des anges qu’elle priait pour qu’ils leur viennent en aide.





_________________
 
Indian Diamond
Can you even see what you're fighting for ? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear, take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, times are changing. sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 97
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 27
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Sam 5 Mai - 14:30

The dark side
Myles&Priya
Deux enfants perdus, deux orphelins, ce n'était pas un sentier de bonbons et de douceurs qu'ils suivaient dans les bois, c'était la brume et la Mort.
Une Mort étrange, non pas celle qui frappait, non pas celle des cadavres, des charniers et des charognes, mais une entité autre, au delà, oui, au delà...
Ses bras à lui, étaient-ils si pitoyables qu'ils ne puissent servir de bouclier à la jeune femme dont il ne lâchait pas la main?
Et leurs coeurs battaient à tous les deux, un sentiment étrange, ici, à Darkness Falls.
Elle sortirait d'ici, Priya, elle sortirait car elle était reine, princesse et impératrice tout à la fois quand Myles, lui, n'avait rien d'un chevalier.
Il ferait au mieux.
Pour elle.

Le grondement effroyable sembla tout transformer en poussière, sa vie, son corps, sa peur et ses sentiments. Une poussière âcre, terrible, que Myles ne pouvait qu'avaler, et elle l'étouffait alors, elle le tuait.
Ce serait si facile de tomber au sol, de juste attendre, ne l'avait-il d'ailleurs pas déjà fait lors des trop longs moments passés ici? Priya voulu s'élancer, fuir loin de la menace, vers la brume et ses secrets. Il ne parvint à la retenir qu'au dernier moment, incapable de décider si c'était là une bonne idée ou non.

”Aller là bas, c'est réagir en proie, faire peut-être exactement ce qu'il attend de nous, comme un gibier que l'on rabat....”

Et, sans lui laisser le temps d'appréhender tout ce qu'il venait de dire, Myles préféra courir dans un sens différent. Il n'avait pas lâché sa main, à Darkness Falls ils étaient soudés, siamois presque, et cela en devenait contre-nature car le lieu vous plongeait dans la solitude la plus totale.

”J'ai...connu quelqu'un qui avait passé du temps ici, beaucoup”

Les conseils d'Itzal étaient restés : ne pas donner trop de vérités, se protéger, toujours se protéger, cacher et embellir au besoin, on ne savait jamais. Priya était du gouvernement après tout, comme lui, et lui-même savait le prix que pouvaient avoir certaines informations, un prix plus élevé que celui de la bonne conscience ou de l'âme.

”Il n'y a que des chasseurs ici, des prédateurs. C'est au delà de tout, et la méchanceté des coeurs humains n'est qu'un petit pourcentage de la méchanceté pure qui existe ici, comme une petite métaphore. Cet...homme...qui m'a raconté, il a fini par disparaître.”

Quitte à raconter une histoire, un mensonge, autant lui donner une fin. Peut-être que Myles essayait de se donner du courage aussi, de flatter sa propre vanité, de se convaincre qu'il avait survécu, lui, jusque là, donc il pouvait encore survivre encore une fois.
Avec Priya.

”Ca laisse des traces et des cicatrices, ici.”

Un bruit soudain, le jeune homme se jeta devant sa protégée, prêt à tout faire sans savoir comment, pour la laisser s'enfuir. Il tremblait, rage et peur, impatience aussi, que quelque chose se passe, que quelque chose arrive, que tout cela se finisse !

”Oh Priya...je t'ai offert la pire première danse qui soit....”

Les ombres bougeaient, seraient bientôt sur eux. Le grondement repris alors, mais il paraissait plus lointain, plus enragé aussi : la créature qui le poussait savait qu'elle avait perdu leurs traces, que d'autres monstres qu'elle se régaleraient du gibier.

_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 893
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 07/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Deepika Padukone
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Responsable événementiel pour le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Whatever
↳ Playlist : Elastic Heart ; Sia | Dance on the moon ; Travis Scott | Take Shelter ; Years&Years | Buddha for Mary ; 30STM | The Morning ; The Weeknd
↳ Citation : « Wanted to fight this war without weapons »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Esperanza O'Connell
↳ Couleur RP : Beige



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Ven 18 Mai - 10:40

The dark side
Myles&Priya
Un courant électrique traversait Priya depuis qu’ils étaient passés de l’autre côté, dans cet Autre Monde démoniaque et presque irréel. Du moins c’était ce qu’aurait souhaité l’Indienne, que tout ceci ne soit qu’un tour, une farce, un sortilège créé pour lui faire peur hélas… Dès les premières secondes cette hypothèse s’était évanouie, envolée pour se mêler à la poussière qui régnait ici. Malgré les minutes qui s’égrainaient, de plus en plus nombreuses, Priya ne s’acclimatait pas à l’endroit. Tout était bien trop sombre, bien trop froid, l’air bien trop irrespirable. En levant ses yeux vers le ciel gris, la jeune femme se demanda si elle reverrait un jour le soleil. Elle n’eut pas le temps de se morfondre car un danger rôdait, c’était une certitude. Un danger immense, bruyant, terrifiant. Un frisson anima Priya qui serra un peu plus ses doigts à ceux de Myles. Tous les signaux qu’elle sentit passer à travers son corps lui indiquèrent de fuir, par reflex elle commença à prendre une direction choisie au hasard, espérant semer le danger qui leur fonçait dessus. Sa initiative fut avortée, Myles avait une meilleure idée. L’Indienne n’était guidée que par son instinct de survie, elle était perdue dans l’inconnu qu’était ce cauchemar. Elle hocha la tête, indiquant qu’elle comprenait.

« D’accord, tant qu’on sème ce monstre tout me va ! » lança-t-elle en se laissant guider par son protecteur ponctuel.

Alors qu’ils s’éloignaient, prenant un chemin opposé, la langue de Myles se délia de nouveau en confession. Il avait donc connu un homme qui connaissait cet endroit. Priya sembla affolée, comment pouvait-on passé beaucoup de temps ici quand quelques minutes semblaient déjà éternelles ? Elle qui pensait avoir connu l’enfer là-bas sur Terre, elle comprit que l’horreur avait de la réserve… La suite de l’histoire ne lui plu guère plus. Le teint de la jeune femme devint pâle. Cet endroit grouillait de prédateurs, de choses au-delà de l’imaginable. L’Indienne commençait peu à peu à perdre tout espoir, surtout lorsque Myles atteint la chute : la mort de cet homme.

« C’est horrible… Myles on doit sortir de là. » dit-elle d’une voix ponctuée par la peur.

Bien sûr qu’ils devaient sortir, mais encore fallait-il que cela soit possible. Et pour trouver une sortie il fallait rester en vie, cela serait l’objectif principal. Priya se rendit compte à quel point elle était chanceuse d’avoir le Français à ses côtés, sûrement que seule elle aurait déjà perdue l’esprit, recroquevillée dans un coin à s’angoisser, épuisée d’avoir fuis les bêtes qui régnaient en maîtresses des lieux. Un bruit sourd sortit Priya de ses réflexions, de ses hypothèses. Elle sursauta tandis que Myles s’improvisait bouclier humain. La jeune femme prit une grande inspiration, elle murmura des prières dans sa langue natale, craignant déjà le pire. Elle eut un sourire amer à la remarque de son cavalier du jour. Voilà comment une simple danse se transformait en course contre la mort, contre l’horreur et la terreur.

« Tu n’y es pour rien. Concentrons nous pour rester en vie, histoire qu’on retente notre chance. » murmura-t-elle, peu rassurée.

Des ombres s’agitaient de partout, prêtes à bondir. Malgré ça Priya sembla rassurée lorsqu’elle constata que le grondement de l’horrible créature s’éloignait. Elle s’autorisa à reprendre son souffle, respirant la brume épaisse qui paraissait toxique. « Il faut qu’on trouve un autre endroit, ne prenons pas de risques inutiles, mort tu ne seras d’aucune aide. » intima soudainement l’Indienne en constatant que les ombres approchaient. Elles étaient petites, la jeune femme partait donc du principe qu’ils avaient échappé au pire, ce n’était pas pour périr maintenant. Elle vint se placer face à Myles qui s’était dévoué pour la protéger. « Allez, tu sembles en savoir plus sur cet endroit que moi, ne finissons pas comme l’homme que tu as connu. » supplia-t-elle presque. La peur recommençait à la gagner, elle se sentait oppressée, incapable de rester en place.  « Peut-être qu’on peut se cacher dans un endroit qu’on connait, les tours du Gouvernement seraient sûrement plus sûres non ? Enfin je n’en sais rien… » finit-elle par dire, totalement désemparée.




_________________
 
Indian Diamond
Can you even see what you're fighting for ? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear, take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, times are changing. sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 97
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 27
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Jeu 24 Mai - 15:35

The dark side
Myles&Priya
Se cacher, son temps à Darkness Falls s'était résumé à cela. Se cacher, se faire trouver, souffrir. Souffrir, vraiment? Non, le mot n'avait jamais été assez fort, on souffrait de beaucoup de choses, on souffrait lorsque l'on était vivant, lorsque la mort vous prenait petit à petit mais.... mais une fois mort, qu'il n'y avait plus de finalité, plus de néant à espérer après le douleur, tout était pire.
Un instant, Myles cru devenir fou, hurler son secret à Priya. Qu'il était l'homme dont il parlait, qu'il avait disparu.
Qui était il?
Il était Myles, il avait été Etienne.
A Darkness Falls, personne ne venait dire votre nom, peut-être le jeune homme se résumait-il alors à cette chose transitoire après Etienne, avant Myles?
Lentement, il tourna la tête vers son amie, chercha à retrouver sa raison au moins un peu. Il y avait les yeux sombres de Priya, les espérances qu'elle portait encore.
Ils étaient vivants.

”Aucun endroit n'est sûr.”

L'idée n'était pas mauvaise pourtant, les immeubles du Gouvernement. Le jeune homme acquiesça. Et puis tout à coup, il se rendit compte que Priya était belle, même ici. En elle, Myles retrouva un peu de raison, de la même manière que le pélerin agonisant offrait sa foi à la beauté d'une déesse païenne.
Cela suffisait.
Il n'eut pas à se forcer à sourire, le fit simplement, sans espoir, sans attentes, simplement parce que la jeune femme pouvait ici, remplacer un soleil.
Ils reprirent leur route avec un but désormais. Si Myles survivait, quelle partie de lui demeurerait à Darkness Falls? L'homme ne voulait pas y penser, préférait espérer que quelque chose à lui, de sa personnalité, aille au contraire entre les bras de son amie et qu'elle l'emporte jusqu'au monde des vivants.
Peu importe l'ombre que Priya pouvait prendre de lui, il savait qu'avec la jeune femme, ce souvenir serait en sécurité.

”C'est comme une histoire, n'est-ce pas Priya? Est-ce que tu peux imaginer un lecteur tenant un gros livre entre ses mains, se disant 'bon allez, à la prochaine page j'arrête, je me couche', mais n'y arrivant pas pourtant? Parce que ce chapitre ci semble être sans fin, qu'il veut nous lire sauvés, qu'il sait que tout peut arriver.... “

Tais-toi, voulut-il se murmurer. Tais-toi donc, tu n'es qu'un idiot, tout le monde le sait déjà, ton frère qui est bien plus heureux de vivre sans toi, tous les gens que tu rencontres, tous... T'es trop bizarre, Myles, tu racontes trop d'histoires, tu penses pas comme les autres.
T'es idiot...
Non, assez des ténèbres, pas ici, pas à Darkness Falls, on pouvait n'être rien, mais on pouvait faire la paix avec cela. Alors, la paix, Myles se força à la retrouver de nouveau.

”Refaire une autre tentative de valse après...tu penses que tu auras envie de me revoir, Princesse? “

Une idée soudain...

”Si l'on perd espoir...tu valseras quand même avec moi ici?”

Et dans la brume qu'ils traversaient, l'ombre du bâtiment recherché, soudain. Un instant, le jeune homme crut que la chose devant eux était un monstre elle aussi, pas une construction quelconque. Que rentrer à l'intérieur, serait se faire dévorer....

"Je ne sais plus si ce sont des fenêtres ou des dents, Priya.... j'ai menti tout à l'heure, l'homme qui a disparu, tu sais.... cet homme, c'est moi."

_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 893
↳ Points : 416
↳ Arrivé depuis le : 07/03/2016
↳ Age : 23
↳ Avatar : Deepika Padukone
↳ Age du Personnage : 32 ans
↳ Métier : Responsable événementiel pour le Gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Whatever
↳ Playlist : Elastic Heart ; Sia | Dance on the moon ; Travis Scott | Take Shelter ; Years&Years | Buddha for Mary ; 30STM | The Morning ; The Weeknd
↳ Citation : « Wanted to fight this war without weapons »
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Esperanza O'Connell
↳ Couleur RP : Beige



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Mar 29 Mai - 12:23

The dark side
Myles&Priya
Il ne fut pas difficile pour Priya de croire Myles lorsque ce dernier assura qu’aucun endroit était sûr. Il suffisait de regarder autour d’eux, de regarder ce paysage en ruine et cette brume morbide pour comprendre que l’espoir semblait mort ici. Malgré tout, Priya estimait que tant qu’ils ne lâchaient pas, tout pouvait encore arriver. Elle l’espérait de toutes ses forces, de toute son âme. Elle avait tant subi, ce n’était certainement pas pour que cet endroit lui arrache son dernier souffle. Malgré l’annonce peu motivante du Français, ce dernier accorda un sourire à l’Indienne. Tout n’était donc pas perdu. Leur route reprit, les conduisant vers le but qu’ils venaient de se fixer. Myles reprit la parole, Priya hocha doucement la tête. Si tout ceci était une histoire, un chapitre de leur existence, alors elle espérait qu’il prenne fin rapidement. Que tout ceci cesse. L’histoire de sa vie était déjà bien entachée de zones sombres pour que tout se termine ainsi, ici.

« Nous avons de la chance que le chapitre ne soit pas encore terminé alors. » répondit-elle doucement de peur d’attirer les créatures qui rôdaient aux alentours.

Nul ne pouvait deviner la dénouement de cette course, ce qui était certain pour l’instant était que ces deux là n’avaient pas encore renoncé et que par leur détermination, ils rendaient tout encore possible. Priya le pensait, bien que l’angoisse ne cesse de lui tourner l’estomac. L’air irrespirable commençait à lui brûler les poumons. Pouvait-on réellement évoluer dans un tel monde sans finir par y mourir ? La voix douce la sortit de sa réflexion. Voudrait-elle le revoir ? Bien sûr. Il n’était en rien responsable des anomalies de ce monde et Priya le savait parfaitement. Il était bien plus que tous ses hommes qui lui avait fait du mal jadis, lorsqu’elle était jeune et pleine d’espoir.

« Nous ferons cette valse quoiqu’il arrive. J’aime bien terminer ce que je commence. » assura-t-elle en s’efforçant de sourire.

Elle n’en pouvait déjà plus. Heureusement devant eux se dressèrent les gigantesques tours. Vu d’en bas, elles semblèrent branlantes pourtant Priya ne voyait aucune autre solution. Peut-être pourraient-ils trouver un passage dans les souterrains des locaux gouvernementaux ? Une nouvelle fois ce fut son ami qui fit revenir la jeune femme sur Terre. Cette fois elle le regarda avec de drôles d’yeux. Elle sembla oublier ce qui l’entourait, secouée par la révélation du Français.

« Oh… Eh bien si tu as pu survivre une fois, c’est que tu es bien plus fort que tu peux le croire. » finit-elle par lancer après quelques longues secondes silencieuses.

Elle avait entendu parlé de ces sorciers de l’apocalypse, ceux que les enfers avait recraché, mais elle était loin de s’imaginer que Myles était l’un d’entre eux. Les questions viendraient plus tard, bien plus tard lorsqu’ils se seraient échappé d’ici. Bien que la curiosité de l’Indienne fut piquée à vif par cette révélation incroyable, elle ne perdait pas le but principal.

« On a plus rien à perdre, allons-y. C’est trop tard maintenant. »


Trop tard pour faire demi-tour lorsque les ténèbres les encerclaient déjà. Priya s’avança alors vers l’immense bâtiment dont le sommet chancelant se perdait dans la brume épaisse. Les portes d’entrées s’avérèrent totalement explosées. Le hall était totalement vide, les murs délabrés et d’inquiétant grincement vint percer les oreilles de la jeune femme. Le bâtiment, à l’image de l’extérieur, n’était rien si ce n’est une bouche de plus vers l’enfer. Mais tandis que l’Indienne s’avançait avec prudence, elle entendit quelque chose qui la fit stopper net. Elle était persuadée d’avoir entendu une voix, un murmure. Etait-ce un leurre ? Le stresse était à son comble, si cette tour ne s’écroulait pas, ils finiraient dévorer sous les assauts de milles créatures. « Tu as entendu ? » interrogea Priya en se tournant brièvement vers Myles. « Ca venait de là. » continua-t-elle en s’avançant peu rassurée vers l’endroit d’où venait le bruit présumé. Peut-être qu’elle perdait simplement la tête. Peut-être qu’à force de respirer cette brume, elle devenait folle. Assez pour s’avancer d’avantage vers l’inconnu jusqu’à ce qu’elle sente un courant d’air glacé la traverser. L’Indienne frissonna avant d’être enveloppée d’une chaleur moite. Une lueur presque aveuglante lui fit plisser les yeux, et lorsqu’elle put les rouvrir elle venait de comprendre. La vie était revenue, elle se trouvait au beau milieu de gens grouillant dans le hall de nouveau éclatant de la tour. Lorsqu’elle se retourna, lentement, elle pria de toutes ses forces pour que Myles soit juste derrière elle. Pour elle il n’y avait pas d’autres choix possible, il ne pouvait pas l’abandonner comme ça non, il lui devait encore une danse.




_________________
 
Indian Diamond
Can you even see what you're fighting for ? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear, take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, times are changing. sign by Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 97
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 27
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: The dark side | Myles   Ven 1 Juin - 14:33

The dark side
Myles&Priya
La sensibilité de Priya était différente de la sienne, une chance, songeait Myles, car la jeune femme pouvait voir les choses autrement, l'aider et le guider dans cela. Ses propres pensées à lui étaient tournées vers elle, simplement vers elle. Il la voyait se battre et s'épuiser, tâchait alors de lui apporter tout le réconfort qu'il pouvait lui donner.
Elle le disait fort, et Myles voulait la croire. Avait-on déjà dit cela de lui? Jamais bien sûr, trop souvent on le voyait vaciller, trébucher, et trop souvent il se ligotait à ses propres haines et ses colères tout autant.
Mais l'Indienne savait le coup d'un sourire et à elle, il lui souriait. Pour chercher un peu de cette force en lui, Myles la regarda une dernière fois droit dans les yeux, sourit à nouveau.
Pour elle.
Le poids qu'il portait était autre que celui de Priya, qui devait se débattre avec des questions sans réponses lorsque Myles possédait des réponses ne pouvant aller avec chacune de leurs questions.
Il ne se demandait pas comment on pouvait survivre ici, Darkness Falls, il savait qu'au contraire il n'y avait pas besoin d'y survivre puisque quand on y arrivait nous étions déjà mort.
Normalement.
Sa propre nature s'en retrouvait foulée du pieds, questionnement sur ce qu'il étyait ou feignait d'être, noir de ce qu'il avait été, mensonges et vérités.

Son coeur était gros, son coeur était lourd, et léger le bras de Priya qu'il mettait d'autorité autour de ses épaules quand la jeune femme fatiguait un peu trop. Ensemble, côte à côte, ils avançaient. Cela était étrange, avoir un but, surtout ici...
Notre chemin est celui d'une Apocalypse, ne pouvait d'empêcher de songer Myles. S'ils s'en sortaient, n'allait-on pas les accuser de ramener des choses par trop terribles dans leur sillage alors? Et le parfum de la jeune femme était comme les derniers vestiges d'un soleil....
Lorsqu'enfin apparurent les bâtiments du gouvernement, Myles crut se sentir malade, étrange. Ce ne fut que lorsqu'il lâcha Priya, lui permettant d'avancer, de passer devant, qu'il comprit pourquoi : en silence, l'homme pleurait.
Parce que cela était déjà une victoire, faire un peu, ne serait-ce que la moitié que ce que l'on désirait faire, ici, à Darkness Falls.
J'entends la brume, priya, mais je ne veux pas te répondre cela. Tu es un soleil, la brume a tout à craindre de toi....
Encore ses pensées, il ne les retenait pas. Savoir penser, c'était survivre un peu, exister. Exister, Myles ne voulait rien d'autre, lui la pauvre ombre aux jambes martyrisées, lui qui avait si peu de monde finalement pour prononcer son nom comme on murmurerait celui d'un ami.
Il tâcha d'écouter pourtant, comme ce que préconisait la jeune femme. Un souffle étrange semblait errer dans la pièce lugubre, et l'homme détourna la tête un peu comme pour le suivre.
Mais ce chemin ne menait à aucune direction certaine hélas....
Et quand Myles voulu se tourner à nouveau vers la jeune femme, celle-ci avait disparu.
Oh, un rêve ou un songe, Priya n'avait-elle été que cela? Brusquement, l'homme sentit son coeur se déchirer, comme s'il était mort non pas à nouveau, mais depuis toujours. Que la Nouvelle orléans n'avait été qu'un rêve ou un charme cruel, que de Darkness Falls, jamais il n'était sorti.
Qu'il n'était qu'Etienne, non pas Myles, et cela était une douleur de trop, une folie sans nom, sans sens, prête à le cueillir et l'accueillir.
Que son coeur batte, il voulait l'entendre ! Alors, par toute l'énergie du désespoir qu'il pouvait avoir, Myles tendit la main, s'élança vers là où le regard de Priya s'était porté.
Vers le bruit qu'elle avait put entendre, pour peu que la jeune femme ait existé.

Il y eut comme un souffle, ou bien plusieurs, il ne pouvait déterminer. Pas plus qu'il ne savait s'il avait trop chaud ou bien trop froid, son corps était là, existait, mais impossible pour lui de comprendre tout ce qu'il était capable en cet instant de ressentir.
Même la peur, Myles ne savait plus quel goût lui donner.
Il ne ferma pas les yeux, il refusait de fermer les yeux.
Et dans son esprit, pour une milli seconde à peine peut-être, les ténèbres se firent quand même.

Quand Myles fut capable de voir à nouveau, le bruit manqua de le déséquilibrer. Mais ses yeux ne lâchaient plus Priya, alors qu'il la regardait ainsi que le pèlerin dévot accrochait son regard à celui d'une statue de la Vierge après une trop longue marche de douleur.
Etrangement, pour lui, la douleur ne venait que maintenant, là dans ses jambes.
Tout autour d'eux, des murmures....

”Tu es là....”

Et dans cette phrase, tous les remerciements que Myles pouvait y mettre. Pourtant, l'homme avait donné bien trop de lui-même à Priya déjà si jamais la jeune femme choisissait d'être son ennemie.
Elle le pouvait, ainsi marchait le monde.
Finalement, les recommandations d'Itzal n'avaient servi à rien, Myles ne savait pas se livrer avec mensonges ou duperies, aussi fourbe soit-il de caractère peut-être, la sincérité était également une trop grande part de son identité. Alors, il hocha la tête un peu, et ses mots se firent murmures.

”Je ne disparaîtrai pas cette fois là, je reste Myles, peu importe le temps que l'on m'accorde...Nous aurons au moins une danse. ”

_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: The dark side | Myles   

Revenir en haut Aller en bas
 

The dark side | Myles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» CHICAGO - Forum RPG
» Version 11 : Spéciale Carnaval !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Fourth Chapter: Around The World :: Around The World :: Darkness Falls-