AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 love speaks in flowers, truth requires thorns (yekaterina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Margarethe Hansen
SUCKER FOR PAIN

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1119
↳ Points : 1311
↳ Arrivé depuis le : 25/01/2018
↳ Age : 25
↳ Avatar : elizabeth olsen
↳ Age du Personnage : vingt-cinq ans.
↳ Métier : trafiquante d'armes, croupière au bones. pieds et poings liés à nemesis.
↳ Opinion Politique : elle les méprise et maudit cette tyrannie qui ronge ce qu'il reste de monde. mais trop lâche, elle se contente de pester de loin, dans l'ombre.
↳ Niveau de Compétences : niveau un.
↳ Playlist : alicia keys, caged bird. tracy chapman, unsung psalm. eminem, deja vu. sia, breathe me. lana del rey, carmen.
↳ Citation : choices are sacrifices.
↳ Multicomptes : jaali manfred.
↳ Couleur RP : tan



les petits papiers
↳ Copyright: saturn
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: love speaks in flowers, truth requires thorns (yekaterina)   Jeu 17 Mai - 18:34


love speaks in flowers, truth requires thorns

Ces maintes couloirs tous trop blême qui faisaient chanceler ses rétines. Ça tonnait dans son crâne à cause de tous ces néons. Endroit macabre, le plus sinistre de tous les taudis de la ville. Huit mois qu'elle n'avait plus posé le pied ici et pourtant ces murs, ils n'avaient pas perdu une seule teinte. Blanc. Livide. A donner le tournis aux cheville les moins vacillantes. Il fallait être bien désespéré pour se rendre ici. Il fallait sacrément tenir à sa vie ou à celle d'autrui. Sinon autant se laisser mourir dans les rues infâmes de la Nouvelle-Orléans, plutôt qu'entouré des rapaces qui becquetaient tous ces corps flétris par l'infortune. « S'il vous plaît, elle levait le bras, et ses doigts effleuraient la jacket d'une interne. je cherche mademoiselle Vasara. Sage-femme, blonde, la vingtaine. » Du moins aux dernières nouvelles, Dieu savait à quelles sortes d'inepties elle s'essayait depuis. Peut-être qu'elle ne foutait même plus les pieds ici. Peut-être qu'elle s'était engagée dans l'armée, ou qu'elle bataillait dans l'arène du Bones à cet instant précis. Il fallait la suivre, elle et ses lubies. Il fallait la suivre ouais, mais elle filait aussi aisément entre les doigts que la fumée d'une cigarette que les lippes de la môme se languissait de retrouver. « Je crois qu'elle est en consultation... » Elle haïssait la négation, la faisait taire avec impertinence. « Vous seriez bien aimable de m'indiquer l'endroit. » « Je ne suis pas autorisée à vous fournir cette information. » « Mais vous allez faire un effort, n'est-ce pas ? » Au diable la bienséance, elle repoussait les limites de l’écœurement et enserrait doucement ses doigts autour d'un poignet aussi frêle qu'une brindille - aussi frêle que le sien. Mais cette chevelure de blé au loin, reconnaissable entre mille autres aux même nuances, elle mettait fin au combat.

Alors la proie retrouvait sa liberté quand la bête s'élançait sur les traces de cette poupée de porcelaine qui filait. « Ça va, ça se passe bien ta garde ? Sa main agrippait de nouveau la chaire d'autrui, serrait plus fort cette fois. Et ces silhouettes trop semblables s'infiltraient dans la première pièce laissée pour morte. Parce que t'as l'air fatigué. Regarde-toi, qu'elle balançait, violemment, en lui tendant un plateau comme miroir. je suis sûre que sans ce maquillage tu dois faire peur à voir. Pratiquement dans le noir, ses empreintes teintaient bientôt l'interrupteur, et laissaient tout le loisir aux prunelles de lancer pics et éclairs, à défaut de baffes dans la gueule. Paraît que c'est dur le métier de sage-femme hein, alors raconte-moi, je suis curieuse de savoir ce qui te crève autant. » Dos à la porte, les bras se croisaient sur sa poitrine. Ainsi patientait la furie.

_________________
ça va mal. mais quand ce sera pire, on regrettera le temps où ça n’allait pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mercy-in-darkness.org/t5576-ticking-time-bomb http://www.mercy-in-darkness.org/t5580-hell-should-be-easy-maggie
 

love speaks in flowers, truth requires thorns (yekaterina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» you fell in love with my flowers but not with my roots. (levi)
» Somalia Coast Guards - Knaan Speaks Truth unlikely to be heard on CNN
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Adventist Hospital-