AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a crooked kingdom ♣ Myles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2383
↳ Points : 818
↳ Arrivé depuis le : 04/06/2017
↳ Age : 26
↳ Avatar : Garrett Hedlund
↳ Age du Personnage : 33 ans, Jesus style
↳ Métier : Attaché à la propagande gouvernementale. Ex-pompier de la ville.
↳ Opinion Politique : Ancien vainqueur des jeux établis dès 2012, durant la seconde campagne, Matthias s'est vu embrigader de force dans la propagande du gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un briquet capable d'aspirer les flammes environnantes. Feu de cheminée ou petits brasiers, une fois le chargeur rempli, les flammes peuvent être réutilisées comme le gaz d'un briquet classique. A recharger uniquement de cette manière, sinon il ne fonctionnera pas. / Une fiole de potion permettant de faire croire à toutes les personnes dans la pièce qu'on possède une autre apparence (celle de son choix), en la buvant entièrement. Dure le temps d'un topic, à usage unique.
↳ Playlist : Superstition - Stevie Wonder ║ Take What's Mine - The Parlor Mob ║ Whole lotta love - Led Zeppelin ║ Nothing to remember - Neko Case ║ Slow Down - Deathrope ║ Howlin' for you - The Black Keys ║ Ain't No Easy Way - Black Rebel Motorcycle Club
↳ Citation : "We made it, buddy. Welcome to Paradise."
↳ Multicomptes : Konstantin Timlat
↳ Couleur RP : tomato



les petits papiers
↳ Copyright: Songbird (ava) Crackintime (sign)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Lun 28 Mai - 19:39

   FEATURING Myles & Matthias
De la nuit Hyde-ienne, Matthias n’avait plus eu de retour. Pas un mot, pas une carte, pas une menace. Il avait regardé plein d’une perplexité sévère les premiers secrets s’effilocher sous les tubes cathodiques, avait vécu dans une angoisse presque surannée en comprenant que peu importait si l’on avait accompli la mission ou pas : l’homme masqué n’en ferait qu’à sa guise.

Elle était belle la foutu résistance.

Il n’avait pas vu le long brun sur les écrans technicolors, s’imaginait qu’il faisait partie de la milice et que par là-même les choses étaient plus compliqués, mais il avait reconnu la jeune femme qui s’était prétendu médecin et le roux à l’œil un peu triste et aux gestes quelque peu désabusés. Il écarta de son esprit tourmenté les images ténébreuses. Finalement à quoi cela avait-il servi ? La brunette avait dû tuer ? Oui certes. Comme à peu prêt 99.99% de la population survivante. On en faisait même des shows télévisés, il était bien placé pour le savoir. Et le rouquin buvait ? La belle affaire. Les paradis artificiels avaient pignon sur rue, un verre d’ambre ou des pilules violacées n’étaient pas la fin du monde en fin de compte. Been there, done that.

Il n’en avait revu aucun, tout happé par son propre emploi du temps fébrile. Le service de propagande tournait à plein régime et si l’épée de Damoclès qu’était Hyde continuait à pendre au-dessus de lui, il n’en montrait rien, guidé par des problèmes bien plus personnels qu’il s’efforçait comme toujours d’ignorer royalement. « L’ordre du jour serait plutôt de dire qu’Hyde a trafiqué puis mentit, non ? » Audacieux en soi mais il trouvait l’idée bonne en tout cas. Des raids avaient été organisés, des interrogatoires aussi. La propagande avait ramassé les pots cassés et mis de nouveaux vases tout pétillants à la place. Toujours personne chez lui en tout cas aussi s’imaginait-il que ni le rouquin ni la brunette ne les avaient mentionnés.

De toute manière plus personne n'en avait rien à faire foutre avec la famine qui pointait son nez misérable.

Ce n’est qu’un bon mois après la diffusion des spots compromettants, Matthias les mains dans un blouson léger au détour d’une rue huppée de la ville, qu’il aperçut la chevelure de bronze. Il avait horreur du quartier du Colosseum, l’électronique high tech peu visible dans le reste de la Lousiane scintillait en cliquetis désagréable ici. Le building devenu tribunal de justice ne payait pas de mine vue de l’extérieur mais Matthias se doutait de ce qu’il s’y cachait. Lui avait connu l’arène de New York, la sueur mêlée au sable si piquant qu’il brûlait. Il cilla, le regard sévère sur l’établissement select, l’iris attiré par le flash orange tintinnabulant devant ses yeux.

La démarche claudicante rendait les choses plus simples. Matthias regarda autour, s’attendant presque à voir des camions de milices débarquer tandis que l’homme traversait le trottoir d’en face. « Hey ! » Le bruit des passants et celui de la cloche lointaine des pompiers recouvrit son cri. Ce n’était pas si important de toute manière. Il pouvait tracer son chemin, non ? Oui il pouvait mais le corps et l’impulsion en avait décidé autrement.
Le pas leste, Matthias entama le même chemin, s’arrêtant quelques secondes devant la lourde porte avant de la franchir.
« Monsieur ? Il vous faut un badge pour aller plus loin. Avez-vous un pass ou une invitation ? » Le voyant rouge s’était illuminé dés qu’il avait tenté de franchir le portique, la silhouette du roux à quelques mètres seulement. Les énormes posters des Hunter Games tenaient lieu de décoration martial et il ignora le malaise au fond du ventre. « Une invitation ? Oui bien sûr. » Le sourire revint avec aisance, l’application propagande dûment intégrer sur son visage maintenant. « Mon invitation marche beaucoup trop vite pour moi. Hey ? Hey ? » Ça n’allait pas marcher. Matthias avait beau claquer des doigts en direction de celui qui s’appelait Myles, ce dernier semblait perdu dans ses pensées. La réminiscence de la nuit agitée revint en boomerang sur la haute silhouette de l’ancien vainqueur et il prit une légère inspiration avant d’éclater. « WEASLEY ! »

Qu'est-ce qu'il foutait là, déjà ?



_________________
Burning Up
Burn all, burn everything. Fire is bright and fire is clean.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4853-matthias-peterse http://www.mercy-in-darkness.org/t5433-matthias-petersen-the-blank-book#222751

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 111
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 28
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Mer 30 Mai - 13:42

   FEATURING Myles & Matthias
Qu'est-ce qu'était le Monde, la vie? Il y avait le jour, il y avait la nuit, parfois quelques lumières, ou bien des ombres qui allaient et venaient, et puis des heures, et puis des secondes, quelque chose comme des minutes aussi.
Cela s'écoulait, le temps, l'univers, tout ce qui pouvait être représenté. Cela s'écoulait, ne se rattrapait pas, et Myles ne pouvait plus penser.
Plus comme avant.
Comme si on avait arraché de lui la moindre petite graine de gentillesse. Il en était terrifié...
Désormais, le jeune homme refusait complètement de se regarder comme un miroir. Il ne pouvait plus.
Le rejet de Regan avait été un coup, déjà, comme une hallali après les mensonges de Hide. Tout le reste suivait....
Et puis Darkness Falls, quand il avait cru y être emprisonné de nouveau, la confession pitoyable qu'il n'avait pas su tenir et offert à Priya sur ce qu'il, un jour, avait été.
Aujourd'hui, que restait-il?
Un gamin terrorisé? Non, Myles n'était plus un gamin, n'avait jamais eu le luxe d'être considéré comme tel à vrai dire, la faute à un temps Autre, où la notion d'enfance était compliquée, où le handicap rayait toute identité surtout.
Toute humanité.
Aujourd'hui, qu'est-ce qu'il restait de cela?
Il avait mal mais ne pouvait se soigner, il devait fournir bien plus d'efforts que tout autre, mais ce n'était jamais assez.
Plus, on lui demanderait toujours plus, et si Myles devait finir par en crever alors ça aussi, on le considérerait comme un échec de sa part.
Le rouquin aurait aimé voir une logique quelque part, il n'y arrivait pas.
A côté de cela, on le condamnait pour son cynisme, ses pensées.
De ne pas voir le monde comme une jolie chose capable de s'améliorer.
Quand il repensait à la mission, Myles tremblait de rage. Les tests de Hide? Tu parles, un fou furieux de plus, personne à sauver.
Du moins pas comme ça, pas avec des rêves.
Parfois, Myles repensait à ses compagnons d'infortune. Il ne voulait pas, le faisait quand même, quelque chose à voir avec une solitude beaucoup trop forte....

Il y repensait, mais aucun sens nouveau ne venait alors. Regrettait-il ses actions, aussi monstrueuses avaient-elles été? Non. Comprenaient-ils que celles des autres aient été différentes?
Oui...non....il ne savait pas.
Non, il ne comprenait pas, ne comprenait jamais.
Et désormais, ces choses appelées “journées”, qui délimitaient son temps de travail, se ressemblaient toutes.
Le jeune homme se renfermait sur lui, parlait de moins en moins.
Souffrait.
Il ne savait pas se guérir, se soigner. L'appel à l'aide qu'il avait essayé de lancer à son frère, Regan ne l'avait pas suivi. Regan avait eu raison, Myles ne méritait pas la moindre goutte de sueur.
Au fond, il ne lui en voulait pas.
Parfois, il y avait le manque, souvent, il y avait la douleur. Une douleur toujours impossible à décrire, là, ses jambes, son bassin. Parfois elle était forte, souvent simplement lancinante. Continue, surtout, la paix ne venait jamais.
Dans son sommeil, Myles continuait d'avoir mal.

Il ne dormait pas, là, devait aller travailler. Le faire sans ouvrir la bouche, quand bien même personne ne souhaitait véritablement lui adresser la parole. Il avait failli, il n'était plus digne de confiance.
Devait de nouveau prouver sa valeur.
Le silence, il ne restait que le silence...

Et puis un cri, un mot incompréhensible, un mot qu'il avait déjà entendu aussi. Un nom, et ce n'était pas le sien, pourtant Myles se retourna. Comme un cauchemar, le rigolo de la bande l'appelait alors que des gardes lui barraient le passage.

”Laissez, l'est avec moi.”

Une voix un peu rauque, un peu grinçante, presque animale. Presque trop, et que restait-il au rouquin de véritablement humain aujourd'hui?
En quelques enjambées, Matthias fut capable de le rejoindre. Il le considéra avec méfiance, incapable de voir si le brun était ou non un ennemi, mais prêt à éviter un coup au besoin.
Ou au moins essayer....
Matthias ne l'avait jamais frappé pourtant, quelque chose en lui sembla s'en souvenir. Il avait au contraire voulu venir à son aide alors que Myles était à terre, tout comme l'autre brun aussi....

”J'ai rien à te donner.”Il était fatigué, bon dieu....”Et je veux pas rester debout trop longtemps.”
Sans plus rien pour calmer ses jambes et le reposer de ses efforts, Myles n'était qu'une ombre épuisée.
”Alors si tu veux parler, arrange-toi pour que ce soit dans un endroit calme et que j'ai une bonne excuse pour ne pas travailler.”




_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2383
↳ Points : 818
↳ Arrivé depuis le : 04/06/2017
↳ Age : 26
↳ Avatar : Garrett Hedlund
↳ Age du Personnage : 33 ans, Jesus style
↳ Métier : Attaché à la propagande gouvernementale. Ex-pompier de la ville.
↳ Opinion Politique : Ancien vainqueur des jeux établis dès 2012, durant la seconde campagne, Matthias s'est vu embrigader de force dans la propagande du gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un briquet capable d'aspirer les flammes environnantes. Feu de cheminée ou petits brasiers, une fois le chargeur rempli, les flammes peuvent être réutilisées comme le gaz d'un briquet classique. A recharger uniquement de cette manière, sinon il ne fonctionnera pas. / Une fiole de potion permettant de faire croire à toutes les personnes dans la pièce qu'on possède une autre apparence (celle de son choix), en la buvant entièrement. Dure le temps d'un topic, à usage unique.
↳ Playlist : Superstition - Stevie Wonder ║ Take What's Mine - The Parlor Mob ║ Whole lotta love - Led Zeppelin ║ Nothing to remember - Neko Case ║ Slow Down - Deathrope ║ Howlin' for you - The Black Keys ║ Ain't No Easy Way - Black Rebel Motorcycle Club
↳ Citation : "We made it, buddy. Welcome to Paradise."
↳ Multicomptes : Konstantin Timlat
↳ Couleur RP : tomato



les petits papiers
↳ Copyright: Songbird (ava) Crackintime (sign)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Mer 13 Juin - 13:47

   FEATURING Myles & Matthias
Un peu comme dans toute les blagues – le type rentre dans un bar et aïe.

De bar ici il n’y en avait pas, les multitudes de posters égrenant le long hall clair et chatoyant. Les marbres avaient la rigueur des dictatures en devenir et les soldats jonchaient, comme autant de poupées, les murs du building. ”Laissez, l'est avec moi.” Matthias eut un sourire décontracté. Tout conflit avait une solution, aussi radicale soit-elle. Il eut par contre la nette impression que Myles l’attendait – pas lui nécessairement, mais quelqu’un de cette nuit, l’épée de Damoclès en lustre surannée au-dessus de la pièce qu’était sa vie. C’était attendu en soi, la sensation de précipice s’étalant sous ses pas en géographie constante depuis plusieurs semaines pour eux tous. ” J'ai rien à te donner.” Matthias cilla, presque triste de l’accueil. Sottement, il continuait à voir le monde dans un prisme de légèreté imposé par sa propre volonté. Rien n’était si grave. Ils n’étaient pas morts après tout, ils étaient là, debout, en train de discuter. ”Et je veux pas rester debout trop longtemps.” Bon pas debout alors.

Matthias regarda autour de lui avant de faire signe à Myles. La cafétéria semblait pourvue d’une terrasse où les tables rayonnaient sous le soleil lourd de la Nouvelle-Orléans. « T’as du boulot ? Ce sera pas si long…enfin… sinon je repasse ce soir, à la fin de ton service. C’est vrai que tu n’as pas bonne mine. » Comme s’il pouvait savoir cela. De Myles il n’avait gardé que deux éléments, la silhouette longiligne à la claudication maladroite et les cheveux roux, d’un orange boisé impossible à louper. « On pourra prendre un ver… » Il stoppa net sa proposition, les images de la vidéo défilant derrière l’opaque de ses iris. « Enfin, ou manger un truc. » La mine se fit plus sombre, le bout de la langue venant frapper l’émail des dents.
Si Hyde avait joué aux cartes avec les chantages commis, les révélations avaient écrasés de leurs poids leurs victimes. Boire en ces temps troubles n’avait rien d’inhabituel, c’était même une solution tolérable à bien y regarder - le pire restant les méandres d’autres plaisirs artificiels, le désir irrésistible de frôler la mort de façon bien plus concrète en petites poudres ou en corps tuméfiés. « J’ai vu la vidéo. » Commença-t-il abruptement. « Mais je comprends pas… » Pas le fait de se bourrer la gueule quand on était roux et coincé dans un purgatoire comme la Louisiane, mais le fait qu’Hyde ait choisit de révéler son secret et celui de la doc mais pas le sien, ni celui du milicien.

Non il faisait tout à l’envers. Matthias ramena ses cheveux en arrière avant de fouiller dans sa veste. « C’est quoi ton département ? » L'azur s'abaissa sur la veste de Myles, la fatigue affaissant déjà le corps mince du roux. « Technique ? Parfait. » La carte du service à la propagande brilla sous le regard du rouquin tandis que le blond l'extirpa enfin de son revers. « Tu es convoqué pour mettre au point un prochain spectacle pyrotechnique à la gloire de… peu importe. » Il y avait toujours quelque chose à célébrer même en ces temps de disette. « Y’a des salles vides ici ? De l’arène j’en connais principalement… enfin… si c’est le même que celui de New York en tout cas. »

La sensation était pour le moins étrange de voir parfois son visage apparaître sur les posters holographiques. Gagnant numéro xxx. Il en aurait presque ri s’il n’avait pas évité consciencieusement de regarder. « Matthias Petersen au fait. » La main fut tendue. Certes c’était dangereux en soi, le nom, le visage et Myles qui connaissait sa présence lors de cette soirée funeste. Mais dans sa naïveté un peu plus cruel que ce qu’il ne laissait jamais entrapercevoir, Matthias savait aussi que désormais, la parole de Myles avait un éclat de fond de bouteille après tout.



_________________
Burning Up
Burn all, burn everything. Fire is bright and fire is clean.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4853-matthias-peterse http://www.mercy-in-darkness.org/t5433-matthias-petersen-the-blank-book#222751

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 111
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 28
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Dim 17 Juin - 11:58

   FEATURING Myles & Matthias

En silence, il considérait Matthias, l'écoutant buter aux mots et aux idées. Quelque chose de pitoyable, pas chez l'autre homme, non, pas forcément, juste...juste là, partout. Comme un mauvais goût coincé dans la gorge, comme une nausée qui ne partait pas et attendait juste, comme les dernières secondes de n'importe quoi....
Une humanité sans plus aucun drapeau à brandir, c'était cela un peu. Avant de répondre à son comparse, Myles prit lui-même le temps de réorganiser ses pensées. Lorsqu'il parla, ce fut d'une voix claire, bien plus qu'on ne pouvait s'y attendre avec le regard qu'il portait, avec sa silhouette épuisée aussi.

”Bien sûr que tu as vu la vidéo, c'est assez intéressant si tu n'y comprends rien je dois dire....”

Plutôt que de continuer à exposer son raisonnement, Myles préféra faire signe à Matthias de se lever et de le suivre. Lui-même alla jusqu'au bureau d'un de ses supérieurs, signaler qu”'il prenait la journée pour collaborer à un nouveau projet de spectacle de propagande, ainsi que Petersen en avait insinué l'idée.
Cela lui fut accordé, trop calme, trop silencieux, les gens voyaient comme une bonne chose peut-être que Myles se sorte de ses mauvais travers pour des initiatives personnelles....et pro-gouvernementales.

Il choisit de ramener Matthias chez lui, là où tout était propre, tout était comme vide, les livres sous étagères, les meubles dénués de poussières, rien. Tristement rien. Désignant le canapé à l'autre homme, Myles choisit de prendre le fauteuil. Bien que le trajet ait interrompu toute réflexion, l'homme reprit la sienne sans difficultés aucunes, l'habitude des monologues intérieurs peut-être....

”Tu étais avec moi, toi, les autres... Tu as vu ma conduite, tu l'as jugé également tout comme moi j'ai jugé la tienne. Elle ne te plaisait pas, pourtant tu dis que tu n'y comprends rien. De cela je te remercie, mes agissements de cette nuit n'auraient pas du avoir cette incidence, sans quoi ma...condamnation...aurait été logique. Il y a quelque chose d'effrayant en cela, Petersen...d'imprévisible.”

Il soupira, étendit les jambes un peu, savourant le repos. Ses yeux restaient posés sur son vis à vis, d'un geste du bras il lui indiqua de se servir dans les placards s'il le désirait. Peut-être un peu flemmard, Myles voulait se permettre le luxe de ne pas se lever pour de petits déplacements....

”New York alors? Je n'y suis jamais allé.... à mon époque, Boston était le joyau de l'Amérique.”

Un petit sourire rêveur, ce n'était plus Myles l'adulte, mais Myles l'adolescent soudain, ou plutôt Etienne.... Et puis il secoua la tête, préférant rompre le charme, ne pas se perdre. Ne surtout pas se perdre.
Plus tôt au Colosseum, il lui avait serré la main, s'était présenté. Myles Burgess, pour peu que le nom ait un sens au fond.
Une main serrée ça en avait en tout cas, sans que cela n'efface la nuit. Un autre sens, ça aussi...

”C'est pour cela que je reste dans l'ombre du gouvernement, peu importe combien cela me rend détestable. Sans contre-pouvoir efficace, il ne peut y avoir que le chaos... Les jeux ont aiguisé notre sauvagerie, cette-même sauvagerie fait partie de nous à présent, de notre culture. On la glorifie avec les vainqueurs, on la transcende mais.... Le gouvernement incarne une laisse, Matthias, aussi ignoble soit-elle. Sans cette laisse, les règles disparaîtront : Hide joue sans laisse, ses actes ne sont pas logiques.... Bon dieu, tu as vu mon état quand je marche, voilà pourquoi je buvais. Etait-ce une raison pour me recruter? Sur ça? J'avais d'autres défauts tout aussi valables. Montre moi une résistance efficace, capable d'aller dans une direction autre que le gouvernement tout en étant capable de tenir un peuple, oui je peux vouloir y croire. Quand j'étais jeune, j'ai fait parti d'un chaos moi aussi, un chaos de tueurs de rois. Aucune de nos violences n'a pu être canalisé, tout ce qu'il en a résulté ça a été ma mort d'abord, et puis la Terreur.... Voilà, tu sais tout de moi.”



_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2383
↳ Points : 818
↳ Arrivé depuis le : 04/06/2017
↳ Age : 26
↳ Avatar : Garrett Hedlund
↳ Age du Personnage : 33 ans, Jesus style
↳ Métier : Attaché à la propagande gouvernementale. Ex-pompier de la ville.
↳ Opinion Politique : Ancien vainqueur des jeux établis dès 2012, durant la seconde campagne, Matthias s'est vu embrigader de force dans la propagande du gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un briquet capable d'aspirer les flammes environnantes. Feu de cheminée ou petits brasiers, une fois le chargeur rempli, les flammes peuvent être réutilisées comme le gaz d'un briquet classique. A recharger uniquement de cette manière, sinon il ne fonctionnera pas. / Une fiole de potion permettant de faire croire à toutes les personnes dans la pièce qu'on possède une autre apparence (celle de son choix), en la buvant entièrement. Dure le temps d'un topic, à usage unique.
↳ Playlist : Superstition - Stevie Wonder ║ Take What's Mine - The Parlor Mob ║ Whole lotta love - Led Zeppelin ║ Nothing to remember - Neko Case ║ Slow Down - Deathrope ║ Howlin' for you - The Black Keys ║ Ain't No Easy Way - Black Rebel Motorcycle Club
↳ Citation : "We made it, buddy. Welcome to Paradise."
↳ Multicomptes : Konstantin Timlat
↳ Couleur RP : tomato



les petits papiers
↳ Copyright: Songbird (ava) Crackintime (sign)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Dim 24 Juin - 14:21

   FEATURING Myles & Matthias
« Bien sûr que tu as vu la vidéo, c'est assez intéressant si tu n'y comprends rien je dois dire... » Matthias ne chercha pas à répondre de suite. Il n’y avait pas grand-chose à comprendre, les gens picolaient pour oublier et ils re-picolaient pour oublier qu’ils picolaient. C’était triste et franchement pathétique mais ils avaient tous eu des périodes de murges intensives aussi l’ancien vainqueur lui esquissa une mine compréhensive. « Ça va, ça va, t’as pas pointé un magnum 357 sur un carton de chatons en train de miauler non plus… » Il massa sa nuque dans un mouvement naturel, acquiesçant finalement lorsque le roux l’invita chez lui. Il comprenait néanmoins le drame que devait vivre le technicien en réalité: l'alcool était prohibé pour une bonne raison et avoir un employé se trouvant compromis à ce point dans ses propres rangs n'avait pas dû être de tout repos. Il était presque étonné de voir Myles conserver son poste à vrai dire.
Du coin de l’œil, le danois détailla l’employé du service technique enfin en pleine lumière. De cette nuit désastreuse, Matthias gardait une impression brumeuse, les détails nets mais l’ensemble teinté d’irréalité. Il était loin de se douter qu’ils étaient les seuls deux rescapés de cet événement, les deux autres disparaissant dans l’obscurité avide de la Nouvelle-Orléans.

« C’est cosy chez toi. » L’ironie perla prudemment. Il y avait une longue bibliothèque au mur mais c’était le seul signe de ce qu’aimait possiblement Myles. Tout le reste était tristement impersonnel et l’ancien vainqueur retira sa veste pour la poser sur le dossier du sofa. Il laissa le roux s’installer avant de prendre lui-même place et de l’écouter. Il y avait de l’élégance dans la décadence, c’était la première chose qu’on se disait en regardant celui-qui parlait en cet instant, langage soutenue et idées d’un autre temps. Matthias tâcha d’aiguiser son attention, la vue se brouillant un bref instant sous l’incompréhension. « Ralentis Esmeralda… » Matthias fronça le nez, un peu embêté. Il n’avait pas tout saisi sur cette histoire de jugement. C’était lui qui jugeait ? Il n’était pas certain. Tout le monde jugeait tout le monde de toute manière, c’était inhérent à l’Humanité et le regard des autres nourrissaient ou écrasaient à leurs guises et à son propre bon vouloir. Le corps se raidit sous le moelleux étreignant le corps. Il considéra l’option d’aller chercher quelque chose à boire mais il était trop tôt et si la chaleur brûlante de la Louisiane le faisait fondre ces derniers temps, il leva ses doigts en guise de refus.

Les mots s’égrenèrent, plus clair cette fois-ci et le blond fronça un instant les sourcils, le regard vissé dans celui de son camarade. Il avait perçu le même raisonnement implacable chez sa si jolie milicienne, la même idéologie froide. « Tu prêches un converti. » commença-t-il en laissant une mèche tomber sur son front tandis qu’il appuya sa joue sur son poing fermé. Un converti. Comme s’il s’agissait là d’une paroisse et que les nouveaux fidèles se devaient de prêter serment à l’autel des illusions. C’était presque ça en soi, il le voyait bien au service de la propagande. Lui n’était pas un converti, non - pas tout à fait en tout cas mais il était prudent.  Il ne croyait pas en l’ordre que proposait le gouvernement. La Résistance – aussi nerveuse soit-elle lui semblait un peu plus élevée mais beaucoup trop chaotique et gangrenée par une corruption qui semblait vouloir à tout prix rattraper celle de son vis-à-vis.

Comme toute nouvelle religion voulant remplacer l’ancienne, la Résistance avait besoin d’un nouveau martyr devant lequel s’agenouiller. Restait à voir si les galiléens du gouvernement parviendrait à trouver et crucifier Hide sur la croix de ses attentats multiples.

« Quand j'étais jeune, j'ai fait partie d'un chaos moi aussi, un chaos de tueurs de rois. Aucune de nos violences n'a pu être canalisé, tout ce qu'il en a résulté ça a été ma mort d'abord, et puis la Terreur.... Voilà, tu sais tout de moi. » De roi ? « T’es anglais ? » Il recula son visage. Il ne parvenait pas à déterminer l’origine de celui en face de lui. Européenne à coup sûr, les manières guindées et la distance propre à ceux de l’ancien continent. « Tu me parles de rois, mais on n’a pas de rois depuis un bout ici. On a jeté le thé dans la flotte histoire de faire des tempêtes earl grey… mais si t’es anglais ben euh… désolé ? » Il eut un sourire visant à détendre l’atmosphère malgré ce sourd instinct lui remuant les entrailles. Myles parlait d’autre chose, le vocabulaire beaucoup trop net pour être une simple remarque en l’air. « Ecoute Myles. » Le prénom entraperçu pendant que ce dernier avait expliqué son départ précipité roula agréablement sur la langue. Il était bon de mettre un prénom enfin sur des nuits d’inconfort. « Je ne suis pas là ni pour juger ni même pour dénoncer. Je t’avoue que des gars se pinter sur le zinc des bars clandestins, c’est pas ça qui manque. De tous les trafics, celui de l’alcool doit être le plus sûr dans cette ville. Tout ça c’est des obsessions dont on peut facilement se débarrasser. » En tout cas dans son esprit, ça l’était. Il se pencha vers l’avant, les coudes venant se poser sur l’avant des cuisses et l’azur étincelant au fond des iris. « La Résistance, je ne la connais pas… je crois que j’ai dansé avec elle. » Il esquisse un sourire en repensant à Jules et à ses propositions silencieuses. « T’étais dedans ? C’est ce que t’essaies de me dire ? Ou t’as fait partie d’une mafia ? Ça explique le… » Il pointe vers les jambes de Myles. C’était-il fait casser les genoux ou quelque chose dans ce genre ?



_________________
Burning Up
Burn all, burn everything. Fire is bright and fire is clean.
©crackintime


Dernière édition par Matthias Petersen le Dim 1 Juil - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4853-matthias-peterse http://www.mercy-in-darkness.org/t5433-matthias-petersen-the-blank-book#222751

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 111
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 28
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Jeu 28 Juin - 16:17

   FEATURING Myles & Matthias

Matthias parlait d'obsession, et l'alcool était cela pour beaucoup de monde bien sûr, pas pour Myles. Il n'en aimait pas le goût plus que cela, n'y trouvait nulle esthétique, aucune séduction. L'alcool était un antidouleur ne devant s'utiliser qu'avec certaines règles....
Bien sûr, tout cela n'était plus possible aujourd'hui, depuis le secret éventé.
Et Myles n'avait plus bu, souffrant beaucoup trop certains soirs sans personne à qui hurler la douleur. D'ailleurs, il ne hurlait pas, non pas par courage mais bien parce que son mal était souvent au dela même des mots ou d'un cri bestial. Quelque chose de difficile à comprendre, mais les choses étaient ainsi...

”Tu...sais danser?”

Brusquement, le visage du jeune homme s'éclaira. Pire, il offrit un sourire à matthias, pas le petit sourire de rien du tout, non, le vrai sourire, celui de gamin. Il aimait la danse, le rouquin, à vrai dire elle était sans nul doute son seul rapport à la sensualité bien qu'il ne sache pas s'analyser jusque là. Tango, valse, Myles parvenait à traîner ses jambes assez pour faire un cavalier respectable.
En fait, il dansait même plutôt très bien mais, grand idiot naïf qu'il était, enfant grandit trop vite, ne savait utiliser cela pour séduire.

”Je danse un peu moi-même, j'aime bien...”

Ils n'étaient pas là pour parler de ça, bien sûr, mais une fentêtre s'était ouverte dans toute l'obscurité qu'il cachait en lui. Un peu de lumière, juste un peu, une certaine forme d'innocence où la poussière venait à se déposer mais qui continuait à briller.
Un peu, toujours un peu....
Myles portait un masque craquelé désormais, des émotions y filtraient un peu plus bien que le jeune homme ne sache toujours pas correctement les partager. Il y avait une maladresse trop grande en lui, comme la douleur elle ne partirait jamais, elle faisait simplement partie de ses nombreuses cicatrices.
Il osa rire pourtant.
Un peu.
Bien sûr, Myles ne se moquait pas de son vis à vis. Il ne pensait pas à ces choses là, mais là vie que lui inventait le brun semblait bien plus passionnante que celle qu'il avait déjà vécu un trop court instant.

” Non, je ne suis pas un mafieux, je n'ai pas de lourd secret à part celui d'une vie qu'on jugerait impossible. On ne m'a pas brisé les jambes, je suis né ainsi...C'était il y a longtemps, et je ne devrais pas te raconter tout ça en fait. J'avais un frère, il a sacrifié beaucoup de choses pour me rendre l'usage de mes jambes. Bien sûr, ce n'est pas parfait mais maintenant je marche. Mal peut-être mais il y a beaucoup de choses que je fais mal déjà alors une de plus ou de moins...” Un haussement d'épaule, un humour cynique aussi, irrespectueux envers lui-même, comment pourrait-il l'être lorsqu'il n'avait eu personne pour l'aimer finalement?
Bien sûr il y avait Regan, mais Myles se demandait si son aîné ne le préférerait pas immobile finalement, comme une statue, en étant sûr qu'au moins le plus jeune ne se mettrait pas dans une situation dangereuse.

”Je ne porte pas de grand idéal, je me méfie de ceux qui en ont au contraire.” Camille, tout à sa rage et ses envies de pouvoir, Camille lui saisissant le bras, l'enjoignant de venir de....Non, pas de venir, mais au contraire de marcher devant, de s'élancer pour détruire la menace de la Bastille.
De se sacrifier.
Comme un idiot, Myles -Etienne alors- s'était laissé manipuler.

”Tu as survécu à la mort, c'est ton fardeau désormais. Moi, au contraire, je suis déjà mort une fois....Je ne veux pas que ça recommence mais en même temps...je ne sais pas vivre.”



_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2383
↳ Points : 818
↳ Arrivé depuis le : 04/06/2017
↳ Age : 26
↳ Avatar : Garrett Hedlund
↳ Age du Personnage : 33 ans, Jesus style
↳ Métier : Attaché à la propagande gouvernementale. Ex-pompier de la ville.
↳ Opinion Politique : Ancien vainqueur des jeux établis dès 2012, durant la seconde campagne, Matthias s'est vu embrigader de force dans la propagande du gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un briquet capable d'aspirer les flammes environnantes. Feu de cheminée ou petits brasiers, une fois le chargeur rempli, les flammes peuvent être réutilisées comme le gaz d'un briquet classique. A recharger uniquement de cette manière, sinon il ne fonctionnera pas. / Une fiole de potion permettant de faire croire à toutes les personnes dans la pièce qu'on possède une autre apparence (celle de son choix), en la buvant entièrement. Dure le temps d'un topic, à usage unique.
↳ Playlist : Superstition - Stevie Wonder ║ Take What's Mine - The Parlor Mob ║ Whole lotta love - Led Zeppelin ║ Nothing to remember - Neko Case ║ Slow Down - Deathrope ║ Howlin' for you - The Black Keys ║ Ain't No Easy Way - Black Rebel Motorcycle Club
↳ Citation : "We made it, buddy. Welcome to Paradise."
↳ Multicomptes : Konstantin Timlat
↳ Couleur RP : tomato



les petits papiers
↳ Copyright: Songbird (ava) Crackintime (sign)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Dim 1 Juil - 12:52

   FEATURING Myles & Matthias
Tu...sais danser?” Matthias cligna des yeux, trop surpris par l’incongruité de la question. Pardon ? L’ancien vainqueur se rajusta sur son fauteuil, la surprise en masque sur le visage et l’ivoire visible dans un sourire amusé. C’était ça que Myles avait retenu ? Le fait qu’il avait dansé ? L’enthousiasme était presque étrange mais bienheureux et ce fut comme un éclair de lumière dans un avenir morose. La danse c’était les battements de cœur d’une population en perdition. On dansait en des rythmes truculents dans les bas quartiers, les hanches ondulaient sous les néons du Little Darling ou du Masquerade, les réceptions et autres fêtes gardaient encore l’éclat de leurs pas légers sur les pistes vernies. ”Je danse un peu moi-même, j'aime bien...” Matthias laissa échapper un rire, presque ravi, le détail si charmant qu’il en devenait rayonnant. « On danse encore je suppose mais moins, on devrait faire des festivals, de quoi ramener les gens du bon côté… » Il se tut. Les côtés avaient une importance maintenant mais il ne savait toujours pas vers qui pencher. La corruption gangrenait la ville et ne l’intéressait pas. Les escrocs manquaient singulièrement de panache selon lui, même s’il en faisait partie quelque part. Ses doigts tapotèrent contre l'acajou poli du sofa, le soulagement tranquille s’évaporant des lèvres lorsque Myles lui affirma ne pas être un de ces membres véreux peuplant la cité.

Myles parlait comme dans un conte, le vocabulaire soigné et la musique désuète dans l’intonation. « Oh… comme Lazare ? » Les vestiges d’un catéchisme libertaire refirent surface. Matthias avait toujours eu un rapport étrange envers la religion, mélange de superstition et de traditions familiales. « Ne te dénigre pas comme ça. Tu ne passes de rien à un peu c’est cool. Moi si je mange un quignon de pain dans la journée alors que la veille j’ai rien bouffé, je me dis que c’est pas mal. Genre… tu marchais pas du tout ? Ton frère est chirurgien ? » Ça expliquait les bonnes manières surannées qui se dégageaient du rouquin.

Je ne porte pas de grand idéal, je me méfie de ceux qui en ont au contraire.” Matthias abaissa un regard lourd sur leurs chaussures, les réflexions presque trop sérieuses pour un jour ensoleillé. « J’aurai dit pareil il y a peu… mais finalement…. Non. » Il laissa les mots couler, le sourire si étincelant des spots de télévision en étendard à nouveau sur sa caboche. « J’ai rencontré quelqu’un qui en a plein des convictions, des solides. Et qui s’y tient. Et c’est… c’est beau ? Je dirai même que c’est bandant mais tu vas me sortir de cette pièce en hurlant que je parle mal. » Le sourire se creusa en une provocation sage, le clin d’œil rapide. « Je crois pas qu’elle bosse pour les bons cela dit donc t’as p’tet pas tort pour la méfiance. » Il s’arrêta quelques secondes avant d’hausser les épaules, une main grattant la nuque et les cheveux. « J’en ai marre de voir des yaourts partout qui grattent les gens en plus, l’arène ça te fait voir les choses autrement et… attends hein quoi ? Comment ça t’es mort ? » Matthias se mit à rire, avançant son pied vers celui de Myles en le poussant délicatement. « Tu serais un fantôme je le saurais. T’as déjà pensé à faire du théâtre en fait ? Bon ok t’es roux c’est compliqué mais je te jure tu dis des trucs j’ai l’impression que tu dis vrai sur le moment. On aurait dû t’envoyer baratiner les soldats durant la nuit d’Hide. » Le fil de la soirée s’échappait déjà de son esprit. Il n’avait qu’un regard brumeux sur la mission d’Hide et son exécution. Les conséquences avaient été trop diffuse pour lui, trop incompréhensible aussi. Hide avait autant de sens qu’un nourrisson derrière un volant de 4x4 et continuait à le prouver en révélant de façon trop aléatoire de précieux secrets.

Le souvenir des paroles d’Ayalone zébra enfin brutalement son sourire tandis qu’il observait la longue silhouette pâle installée devant lui. « Oh. » Matthias se redressa et tendit la main, une pointe d’effroi dans les iris, le teint résolu de ceux qui ont décidé de ne plus reculer devant les dangers éparpillés sur leurs chemins. « T’en fais partie ? De ceux qui aspire l’énergie des gens ? » C’est ce que faisait Ayalone et elle avait dit qu’elle sortait des Enfers. Elle était rousse, peut-être que c’était un truc de roux ?

Matthias fit claquer sa langue sur son palais : il avait toujours su qu’ils avaient un truc louche.

« Montre. » Il voulait en être sur.



_________________
Burning Up
Burn all, burn everything. Fire is bright and fire is clean.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4853-matthias-peterse http://www.mercy-in-darkness.org/t5433-matthias-petersen-the-blank-book#222751

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 111
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 28
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Mer 4 Juil - 18:07

]
   FEATURING Myles & Matthias
Bandant? La personne dont Matthias parlait lui faisait l'effet d'avoir besoin d'un bandage? Perdu, Myles fronça les yeux. Et pourquoi un bandage pouvait le faire partir lui, en courant, comme si terrorisé? Le jeune homme tâcha de laisser ça de côté : lui qui n'avait aucune conquête et pas d'autre forme de sensualité que la danse, oubliait bien vite les argots grivois. Pour cause, il ne s'en servait jamais...
Le pied de Matthias heurta le sien, sans brutalité. Un contact, un contact voulu, comme un mot pour interpeller, comprit Myles. Il s'était légèrement raidit bien sûr, tout ce qui touchait les pieds et les jambes étaient pour lui source d'inquiétude, mais le jeune homme tâchait de se reprendre.
Alors ses épaules se détendirent un peu encore une fois. Tout le temps Myles devait leur rappeler de ne pas se crisper, et tout le temps il le faisait....après avoir analysé chacune des situations bien sûr.
Après avoir comprit.

”La chirurgie, à mon époque, c'était l'amputation. Non, mon frère a appris...nous a appris la magie. C'est ça qui m'a rendu mes jambes.”

Brusquement, l'autre homme le désigna du doigt, l'accusa. Dans son fauteuil, Myles se pelotonna un peu plus. Il ne voulait pas de coups, il était fatigué. Ne plus boire l'épuisait, le jeune homme n'avait pas d'autres moyens pour aller au néant quand ses cauchemars étaient beaucoup trop nombreux.
Ce ne fut qu'à ce moment là que Myles se rendit compte qu'il tremblait.
Que Matthias avait peur mais que c'était lui, le roux, qui tremblait.

”Non”, commença-t-il.... Avant de se redresser lui aussi, les yeux écarquillés.”Hein?!”. Il venait de prendre conscience des mots de l'autre et se sentait complètement...oui, complètement floué.
”Il y a des gens qui peuvent te voler ton énergie après avoir été morts? Mais pourquoi j'ai pas ça moi, c'est pas juste! Alors que j'en aurai bien besoin au contraire, putain de monde de merde !”
L'énervement sembla prendre le pas sur le reste jusqu'à ce que, à court de réactions rationnelles et de jurons français variés, Myles ne se contente de croiser les bras et de bouder.
Matthias lui demanda alors de montrer.

”Hein? Maintenant, là, tout de suite?” Le jeune homme ne pu s'empêcher de rougir. C'était particulier comme genre de demande, c'était intime aussi, et puis d'une certaine façon, il venait de rencontrer Matthias alors...
Bah.
Finalement, il soupira, déboutonna sa chemise dans des gestes sûrs et rapides, et l'enleva.
Sur son ventre, une cicatrice ignoble et puis grande surtout, trop grande. Profonde...
Il y avait la boursouflure de la chair tout autour, pour bien montrer que cette plaie là n'avait jamais été recousue, juste charcutée par le coup l'ayant causé.
La gorge sèche, Myles essaya de ne pas pener à....

”Une baïonnette, c'est comme ça que je suis mort. Ca faisait vraiment mal, tout..je voyais tout qui sortait et..et j'pensais juste que mon frère allait arranger ça comme il avait arrangé mes jambes. J'en fais encore des cauchemars, de ça et d'autres choses aussi.... Et toi alors, cette personne...Elle t'a volé ton énergie? Ca faisait mal? C'était comment?”

Une curiosité quasi scientifique pour des choses qu'il ne connaissait pas mais ne demandait qu'à comprendre. La cicatrice à son ventre était immobile contre la cher, ne pulsait pas, semblait à peine se gonfler au rythme de la respiration.
Pas une cicatrice, non. Une blessure mortelle sur...
Sur quoi, un cadavre?
Il avait été un cadavre, oui....



_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2383
↳ Points : 818
↳ Arrivé depuis le : 04/06/2017
↳ Age : 26
↳ Avatar : Garrett Hedlund
↳ Age du Personnage : 33 ans, Jesus style
↳ Métier : Attaché à la propagande gouvernementale. Ex-pompier de la ville.
↳ Opinion Politique : Ancien vainqueur des jeux établis dès 2012, durant la seconde campagne, Matthias s'est vu embrigader de force dans la propagande du gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un briquet capable d'aspirer les flammes environnantes. Feu de cheminée ou petits brasiers, une fois le chargeur rempli, les flammes peuvent être réutilisées comme le gaz d'un briquet classique. A recharger uniquement de cette manière, sinon il ne fonctionnera pas. / Une fiole de potion permettant de faire croire à toutes les personnes dans la pièce qu'on possède une autre apparence (celle de son choix), en la buvant entièrement. Dure le temps d'un topic, à usage unique.
↳ Playlist : Superstition - Stevie Wonder ║ Take What's Mine - The Parlor Mob ║ Whole lotta love - Led Zeppelin ║ Nothing to remember - Neko Case ║ Slow Down - Deathrope ║ Howlin' for you - The Black Keys ║ Ain't No Easy Way - Black Rebel Motorcycle Club
↳ Citation : "We made it, buddy. Welcome to Paradise."
↳ Multicomptes : Konstantin Timlat
↳ Couleur RP : tomato



les petits papiers
↳ Copyright: Songbird (ava) Crackintime (sign)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Mar 17 Juil - 11:39

   FEATURING Myles & Matthias
La nervosité de Myles passa inaperçu aux yeux d’un Matthias volontiers frondeur. Le charme désuet du roux était un bol d’air frais dans la moiteur de la région. Il y avait des rubans et des mouchoirs de soie à l’ancienne dans la position du chargé technique, comme si le décor avait pris un air un peu plus suave et que l’air s’était chargé des constellations créoles d’antan.

Tout ceci cessa rapidement pourtant. Pas tout de suite, le temps que les mots perdent de leurs saveurs sucrées et qu’il ne se rende compte de leurs portées. Il avait agi par instinct, l’impulsivité au bout des doigts et sur la pulpe de la chair tandis que le mot résonnait en lui disséquant la cervelle. Magie. C’est ce qu’il avait dit sous couvert d’informations légères, comme si c’était là d’une normalité confondante, tellement bénigne qu’on pouvait la caser entre le sucre et les pommes dans son sac de course. Matthias devait se faire à l’évidence : il était tout seul à se raccrocher à la rationalité des choses. Ses parents auraient adoré pourtant, l’univers si large qu’il en devenait coloré, les atomes si confus qu’ils dansaient entre eux une nouvelle danse. Lui-même n’était pas foncièrement contre mais se savoir à la merci de ce genre de choses ne lui disait rien qui vaille. Il avait fait l’arène et pensait en avoir eu assez d'événements surprenants et ce pour une vie entière.

Il y a des gens qui peuvent te voler ton énergie après avoir été morts ? Mais pourquoi j'ai pas ça moi, c'est pas juste ! Alors que j'en aurai bien besoin au contraire, putain de monde de merde !” Le soupir vibra dans son torse, l’adrénaline sage dans son écrin veineux. Bon. Bon, bon, bon. C’était donc moins pire. Visiblement c’était du frère qu’il fallait se méfier. On ne pouvait punir Myles d’avoir un frère sorcier tout comme lui-même ne pouvait être pris en faute d’être proche de Béatriz. « Non, je plaisante. » Matthias afficha un large sourire, un de ceux made in Propaganda Inc. Myles rougissait ce qui - pour un roux- n’était pas une nouveauté. Il se demanda un bref instant s’ils rougissaient tous de partout. Aucune idée en vérité. Pour toute la facilité qu’il avait à céder à ses impulsions, l’ancien vainqueur avait toujours pris garde de ne pas fricoter de trop près avec les possesseurs d’une capillarité satanique, les risques d’une âme fondant dans les ténèbres bien trop grand selon lui.

La sinueuse piste des idées grotesques s’arrêta là en suintant sur les événements présents et Matthias leva un regard surpris vers Myles qui commençait timidement à se désaper. Quoi ? Comme ça ? Il était toujours prêt mais quand même… ahhh ! Matthias se mit à rire en voyant le ventre zébré d’une grande cicatrice comprenant ce qu’il se passait enfin. Il cessa rapidement pourtant peu enclin à se faire jeter de suite de l’appartement sans avoir eu ces réponses à propos d’Hide et de Myles. « Pardon j’ai cru que tu me faisais un strip-tease, je comprenais pas le rapport avec le vol d’énergie… mmmm… en fait y’en a un mais on va pas creuser. » Ne serait-ce que parce que la cicatrice était gigantesque et Matthias arqua un sourcil en se reculant sur son sofa pour mieux la contempler. « Pardi… une baïoquoi ? T’es sûr t’es pas européen ? Tu sors des mots d’outre-tombe. Chez nous, on dit un fusil je crois, en tout cas si c'est ce que je pense. Le côté far-west. » C’était donc son frère qui l’avait rafistolé ? Et à coup de magie. La perplexité superstitieuse fit trembler dans un doux confort les cils du blond. « Je vois. Ton frangin est sacrément doué en magie… c’est un peu flippant. Il est roux aussi ? » Parce que si Matthias voulait une preuve comme quoi sa théorie était la bonne depuis le début, il était en train de l’avoir : Ayalone, Béatriz, Myles et maintenant le frangin… « Non..enfin… c’est épuisant mais je t’avoue… si on n’avait pas fait l’expérience de nous-même ben j’aurai rien sentit du tout. C’est particulier, je m’en suis aperçu que quand elle m’en a pris de trop et que j’allais tomber mais… le reste ? Avant ? » Matthias secoua la tête. « A peine une caresse agréable sur la peau, c’est tout. » Il tapota ses lèvres d’un doigt songeur. « Je pense vraiment que si la situation avait été autre, je ne me serais aperçu de rien. Ce serait peut-être plus simple d’ailleurs. » Il haussa les épaules, résigné sur ce sujet. « J’aime pas beaucoup la magie. C’est un peu…c'est flippant. » Il dodelina de la tête. « Mais c’est utile. Sacrément. Je connais quelqu’un… elle… je suppose que ça tient surtout à comment est la personne aussi. Si t’es bon ça va, si t’es Sauron ascendant Voldemort, ça le fait beaucoup moins. Ton frère il est genre Winnie l’ourson ou Palpatine ? »  La méfiance persista doucement sous le feutre et la bonhommie de la question. La cicatrice avait des vestiges complexes, la respiration immobile semblait-il sous le fatras de chair. « Ça t’a fait mal ? Je savais pas qu’on faisait encore des modèles de fusil avec des poignards dessus mais on est en Amérique… je ne devrais jamais questionner notre capacité à avoir des armes à la con sur nous. » Il haussa les épaules. Ce n’était pas comme Ayalone qui vous posait les mains dessus et vous glougloutait généreusement sans se salir son gloss.



_________________
Burning Up
Burn all, burn everything. Fire is bright and fire is clean.
©crackintime


Dernière édition par Matthias Petersen le Mar 17 Juil - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4853-matthias-peterse http://www.mercy-in-darkness.org/t5433-matthias-petersen-the-blank-book#222751

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 111
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 28
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Mar 17 Juil - 15:18

   FEATURING Myles & Matthias
Ah...euh...par où commencer? Un peu perplexe, le jeune homme se gratta la tête. C'est que c'était compliqué, parler à Matthias en fait. Entre ça, et puis lui-même, Myles, qui s'exprimait mal et ne savait juste pas comment faire..
Il toussota un peu, histoire de s'éclaircir la voix, prit une grande inspiration et essaya de démêler quelques unes des pelotes de laine qui emberlificotaient toute la discussion.
Le tricot, même mental, c'était mal.

”Je suis Français, Matthias. De France.” Il ne rajouta pas le pays avec la Tour Eiffel, parce qu'à part des images il y a quelques années, celle-ci n'existait pas encore à son époque. Il ne parla pas non plus du pain, des baguettes. Le pain, on en avait manqué tellement avant cette Révolution....

”Une baïonnette est une lame d'acier entre vingt et quarante centimètres, parfois plus, que l'on attachait au fusil pour le corps à corps, mais n'est pas le fusil en lui-même, tu sais? “

Il osa un petit sourire triste, acquiesça : oui la magie faisait peur. Myles n'avait véritablement été qu'un gamin quand son frère utilisait encore et encore des sorts pour l'aider, le relever. A chaque fois, la peur de voir ses jambes disparaître, qu'elles se couvent de bubons, ce genre de choses. A chaque fois, et même après, quand il avait réussi, toute cette peur des effets secondaires....

”Palpatine, c'est...hum alors attends...celui avec les éclairs, c'st ça? Pas celui qui respire fort? Non, mon frère est...était plutôt que le héros, Luke, à utiliser la magie sans vraiment comprendre tout ce que cela impliquait.”

Et Myles avait été dans la même situation. Dommage pour eux, ce que cela avait impliqué, c'était Darkness Fall.
La conversation sembla mourir un instant, jusqu'à ce que le babillage du brun reprenne. Et puis une question.
Une question simple, capable de désarçonner Myles. Il avait grandit, depuis sa mort, sa résurrection. Il avait prit quelques années, devenant bien plus un adulte qu'un enfant.
Alors pourquoi?
Pourquoi redevenait-il un enfant à nouveau? Matthias, avec sa grande gueule, avec ses manières, venait de lui poser la seule et unique question que personne d'autre ne lui avait demandé jusqu'alors. Et Myles se rendit compte de sa propre douleur, frissonna, se revit pleurant des larmes depuis ses yeux, des tripes depuis son ventre, et puis le sang, tout le sang à vomir encore et encore, incapable d'énoncer toute la douleur de l'agonie.
Encore une fois, comme si cela était la chose la plus naturelle au monde, le jeune homme acquiesça.

”Oui....Je sentais mon corps se déliter dans un état tel qu'il ne pourrait jamais redevenir comme avant avec toutes ces choses que je perdais, qui auraient du rester à l'intérieur mais qui étaient à l'extérieur. Je suppliais mon frère, enfin j'essayais...je crois que je lui vomissais du sang dessus plus qu'autre chose. Je voulais qu'il me soigne, qu'il utilise la magie, sa magie.... “

La voix du rouquin se brisa alors. Un peu, juste un peu....

”Il ne l'a pas fait. Je suis mort et je....me suis retrouvé dans un endroit horrible. Et puis un jour, voilà, vivant à nouveau. Sans plus personne pour me comprendre peut-être....Avant, mes jambes me rendaient bizarres, je pensais que les soigner arrangeraient cela mais maintenant, c'est toute ma personne qui est étrange, ça, ça ne s'arrange pas. Tant pis.”

Il ne regardait plus Matthias à présent, refusait juste. Ne voulait pas que le brun voit soudain que l'homme en face de lui était un gamin soudain prêt à pleurer, tout en deuil et en faiblesse. Tout en rancoeur aussi, de sa première vie volée, de celle que certains lui refusaient aujourd'hui. Certains comme Hyde, qui menaçaient son équilibre.



_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 2383
↳ Points : 818
↳ Arrivé depuis le : 04/06/2017
↳ Age : 26
↳ Avatar : Garrett Hedlund
↳ Age du Personnage : 33 ans, Jesus style
↳ Métier : Attaché à la propagande gouvernementale. Ex-pompier de la ville.
↳ Opinion Politique : Ancien vainqueur des jeux établis dès 2012, durant la seconde campagne, Matthias s'est vu embrigader de force dans la propagande du gouvernement.
↳ Niveau de Compétences : Un briquet capable d'aspirer les flammes environnantes. Feu de cheminée ou petits brasiers, une fois le chargeur rempli, les flammes peuvent être réutilisées comme le gaz d'un briquet classique. A recharger uniquement de cette manière, sinon il ne fonctionnera pas. / Une fiole de potion permettant de faire croire à toutes les personnes dans la pièce qu'on possède une autre apparence (celle de son choix), en la buvant entièrement. Dure le temps d'un topic, à usage unique.
↳ Playlist : Superstition - Stevie Wonder ║ Take What's Mine - The Parlor Mob ║ Whole lotta love - Led Zeppelin ║ Nothing to remember - Neko Case ║ Slow Down - Deathrope ║ Howlin' for you - The Black Keys ║ Ain't No Easy Way - Black Rebel Motorcycle Club
↳ Citation : "We made it, buddy. Welcome to Paradise."
↳ Multicomptes : Konstantin Timlat
↳ Couleur RP : tomato



les petits papiers
↳ Copyright: Songbird (ava) Crackintime (sign)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Sam 21 Juil - 18:39

   FEATURING Myles & Matthias
Un français ? En bon américain, Matthias tilta son visage en cherchant quoique ce soit de ce qu'il imaginait être français sur le visage du roux. Il y avait des roux en France ? Visiblement oui. Il y avait de tout partout fit une petite voix plus raisonnable quelque part en arrière-plan de ses neurones agitées. La mention de Luke Skywalker le fit sourire et il acquiesça, soulagé par l’information. Evidemment, personne ne se pensait jamais être le méchant de l’histoire, on avait toujours le beau rôle de là où l’on se tenait, les raisons multiples, les choix pondérés et les actions délicates aussi la chose était à prendre avec des pincettes.

Il y avait eu de l’écho jusqu’à présent dans la clarté sage du regard de Myles, un peu le même rendu qu’un ciel nuageux en miroir sur un des lacs de son Oregon natal, la surface lisse et le reflet pur. A sa question pourtant bénigne et si innocente sur le moment, l’onde tranquille se vit perturbée par des ricochets tremblants qui le firent ciller. Matthias ouvrit la bouche puis la referma comme un voleur pris en faute. Avait-il dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Il pondéra quelques minutes l'échange qui avait eu lieu. Ce ne serait ni la première ni la dernière, la constante volatile et les remords aériens. Il aurait aimé néanmoins savoir ce qui avait ici provoqué ce si léger changement. L’atmosphère se teinta d’une tristesse mélancolique et l’ancien vainqueur plaça tout ceci, dans un premier temps, sur le romantisme inné de l’européen avant de s’apercevoir que c’était plutôt le souvenir de la douleur qui corsetait encore l’âme de son hôte. Il abaissa son regard songeant qu’il n’aurait peut-être pas dû. On ne demandait pas aux gens de vous raconter leurs blessures de guerres. Il y avait un avant et un après, tout ce qui était au centre était magma gris et carmin, les volutes opaques et confuses de souvenirs que l’on préférait cacher à jamais, même à soi-même.

Le regard bifurqua vers les mèches de crépuscule pour revenir sur le visage avenant. Il y avait eu une guerre en France ? Il aurait dû faire plus attention à l’état du monde en vérité. Il ajustait sa propre ignorance aux récits des immigrants de tout bord. On avait beau fouler le même sol, la même poussière auxquels on retournerait, les choses étaient parfois si différentes que la tête lui en tournait. Bien sûr, le désir de survivre lui ne changeait guère et il se résolu à ne pas demander comment il avait pu recevoir une baïonnette dans le ventre comme ça. Peut-être était-il un soldat. Probablement. La France avait toujours été un pays étrange selon tout le monde, les images d’Epinal comme autant de cartes postales erronées.

”Il ne l'a pas fait. Je suis mort et je....me suis retrouvé dans un endroit horrible. Et puis un jour, voilà, vivant à nouveau. Sans plus personne pour me comprendre peut-être... Avant, mes jambes me rendaient bizarres, je pensais que les soigner arrangeraient cela mais maintenant, c'est toute ma personne qui est étrange, ça, ça ne s'arrange pas. Tant pis.” Matthias passa ses doigts sur ses paupières avant de bouger sa jambe, en guise de sourire réconfortant, vers celui du français qui s'était refermé comme un hérisson. « Hey. C’est cool d’être étrange. J’ai eu … ah » Le sourire se fit plus large et vrai aux souvenirs. « mes parents… t’aurait du voir. Des hippies. Ils venaient d’un quartier bizarre de Copenhague, j’ai jamais trop cherché je t’avoue. J’aimais mieux poser des questions sur les vikings mais… bref, ils étaient sacrément bizarres. Et cools. Je crois qu’ils étaient un peu déçus que je ne le sois pas tant que ça. Bon c’est sûr, ils ne m’ont pas vu dans l’arène je suppose parce que sinon ils n’auraient pas trouvé que je suis si normal que ça… » Il haussa les épaules avant de venir poser ses coudes sur ses genoux, le buste penché vers Myles. « Tout ça pour dire, ce sera pas le même côté bizarre, mais c’est ce côté-là de chez toi qui apporte quelque chose… enfin tu vois le truc. » Le discours parental n’avait été qu’à moitié assimilée et revenait en purée incompréhensible entre les lèvres d'un Matthias qui ne semblait pas s'en importer. « En fait, j’en conclus surtout que si je veux jouer au foot, je t’oublie ? » Il lui fit un clin d’œil avant de rire. « T’as tenu quand même ce soir-là. Je comprends mieux pourquoi le poids des caisses te faisait traîner. » Il eut une moue songeuse. « Je sais pas si on a bien fait de jouer le jeu pour ce connard. On n’avait pas le choix sur le moment mais je sais pas… je comprends pas pourquoi il a révélé ton secret. Tu crois qu’ils vont finir par te virer au boulot ? Ton frère il fait quoi ? Peut-être qu'il peut t'aider, non ? »



_________________
Burning Up
Burn all, burn everything. Fire is bright and fire is clean.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4853-matthias-peterse http://www.mercy-in-darkness.org/t5433-matthias-petersen-the-blank-book#222751

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 111
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 15/01/2018
↳ Age : 28
↳ Avatar : Domhnall Gleeson
↳ Age du Personnage : 29 ans (249 en vérité)
↳ Métier : Technicien pour le Colosseum.
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser de niveau 1, possède cependant un niveau 2 en Nécrose
↳ Playlist : Where do we draw the lines, Poets of the Fall - Walk, Foo Fighters - O Fortuna, Carmina Burana- Space Oddity, David Bowie - Shape of my Heart , Sting
↳ Citation : I don’t know, you don’t know, I don’t know what you know and you don’t know what I know, and we are all just making stuff up all the time pretending to be knowledgeable, it’s what our family does.
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #669900



les petits papiers
↳ Copyright: avatar by me
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   Ven 27 Juil - 11:48

   FEATURING Myles & Matthias
Comme d'habitude, les mots de Matthias étaient étranges, Myles parvenait peu à leur donner du sens. En vérité, parler avec le brun l'intimidait, l'autre possédait des clés et des connaissances qui lui faisait défaut, à lui, le petit Français. Myles craignait de se ridiculiser, tentait alors de se recroqueviller en lui-même, ne voulait pas déranger.
Pas déranger alors qu'il était chez lui...
Cependant, si le sens profond était un peu obtus, il lui semblait y reconnaître au moins la sincérité. Matthias disait de belles choses, peu importe leur sens, et les pensait.

”Non, il y a des délits plus graves que l'alcool.... J'ai évidemment interdiction d'en boire à nouveau mais je mets les bouchées doubles niveau travail, je me rattrape. Ils n'ont jamais eu à se plaindre de moi avant, ils savent que je peux encore leur etre précieux et moi je sais que je ne dois pas gaspiller ma chance.”

A la question sur son frère, Myles secoua la tête :ses contacts avec Regan étaient étranges. Il aimait son aîné, mais souffrait également de leur histoire commune. Au final, moins ils se voyaient l'un l'autre, mieux ils se portaient. Et puis Regan avait sa vie, un protecteur.... La meilleure façon de lui rendre service était de l'oublier peut-être.
Il avait essayé de le voir bien sûr, après Hide, après le secret. Cela ne s'était pas trop mal passé compte tenu de leurs précédentes rencontres. Inutile de provoquer les conflits malgré tout....

”Cette nuit là, ma conduite a du lui déplaire voilà tout. Je suppose que c'est logique, inconsciemment je crois même que je m'y attendais. Tu as du remarquer, mais avoir un coeur c'est pas trop mon truc : je préfère la logique. “

Il essayait de garder un ton léger, ses mains tremblaient un peu pourtant. Ca l'effrayait, Myles, d'être perdu dans ce monde dont il ne comprenait pas les règles. Ce monde qui n'avait jamais été adapté à lui, à ses problèmes. Parfois, la pensée lui venait au plus noir de la nuit : il était contre-nature de rester vivant quand l'évolution aurait voulu que vous ne surviviez pas à l'enfance. Sans sa mère, sans son frère plus tard, Myles aurait eu peu de chance de devenir adulte...

”De toutes manières, c'est fait. Je suis content de voir que tu n'as pas une si mauvaise opinion de moi malgré tout.”

Cela aussi, c'était vrai. Peu à l'aise avec les conventions sociales, Myles osa un sourire malgré tout.

”A vrai dire j'étais convaincu que tu me détestais dès la première fois que tu m'as vu.”

Il se triturait les doigts toujours, n'arrivait pas à s'en empêcher. Une question lui brûlait la gorge, pourtant il n'osait la poser. Et puis....

”Ca veut dire qu'on est ami, même si je suis comme ça et que toi t'es un fils de hippies?”

Innocente et naïve, la question était aussi tout ce que Myles arrivait à faire en terme d'humour. Non, c'était tout sauf glorieux....

"je devrais remettre ma chemise..."



_________________
Be near me when I fade away,
To point the term of human strife,
And on the low dark verge of life
The twilight of eternal day.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: It's a crooked kingdom ♣ Myles   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's a crooked kingdom ♣ Myles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Kingdom Hearts News Adventures RPG
» Kingdom
» Quel personnage de Kingdom Hearts etes vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Le Colosseum-