AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kidnapping [Jooley / Tim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1032
↳ Points : 788
↳ Arrivé depuis le : 16/11/2014
↳ Age : 24
↳ Avatar : Andrew Garfield
↳ Age du Personnage : 30
↳ Métier : Généticien & analyste dans la brigade scientifique du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro gouv en remise en question (rebelle come on *.*)
↳ Niveau de Compétences : mon incroyable beauté ? Niveau 2 en rateaux, à partir de 3 la pelle est offerte !
↳ Playlist : Imagine dragon / Alt-J / StoneAge / Mumford and sons / les enfoirés (et oui quand on est français...) / the coors / the lumineers / de palmas (je sais je sais..) / les disney (aucune honte) / thriving Ivory / bien d'autres... aaah et évidement CELINE DION ! (je blague, je blague, on souffle)
↳ Citation : « L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : blueangel



les petits papiers
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Kidnapping [Jooley / Tim]   Mar 29 Mai - 15:15


« 4e kidnapping... c'est juste une question d'habitude. »



Jooley & Tim
featuring


Soupire. Soupire. Soupire. Ce n’est pas ce qu’on appelle une bonne journée. Je cherche toujours à comprendre pourquoi Nolan s’obstine et pourquoi je ne parviens pas à faire les choses correctement avec Enya.  C’est un mystère. J’ai pourtant l’impression d’avoir raison, de ne pas me tromper de voie. Je suis profondément convaincu de faire le bon choix. Je ne peux pas laisser mon cousin rejoindre mon frère. J’ai raison. J’ai raison. Bordel ! Mes paumes rencontrent avec violence le distributeur. Bordel. Pourquoi est-ce si difficile d’avoir un café ? Est-ce une énième antiquité restée là pour nous rappeler à quoi ressemblait notre monde avant ? Mon rein n’aurait pas été un si grand problème à l’époque. Je le lui aurais donné sans que tout le monde s’inquiète de ma mort sur le billard. Peu de risque d’y rester. Aujourd’hui…. Aujourd’hui c’est différent. Je n’ai pourtant pas plus l’intention de laisser mourir mon cousin s’il y a une chance que je puisse l’aider. Ca me parait évident. Pourquoi ce n’est pas le cas pour Enya ? Pour Nolan ? Le regard d’un infirmier me pousse à sourire. Ca va. Tout va bien. Je me détourne de la machine et observe le couloir qui me mène à la chambre de Nolan. Il est retombé dans le silence de son inconscience. J’aurai aimé débattre davantage et en finir avec cette histoire, le convaincre et le laisser vivre. Je suis fatigué à l’idée de devoir reprendre cette conversation. C’est mon rein, je peux en faire ce que je veux non ? Et puis, au pire…. C’est de la ma vie dont tout le monde s’inquiète. Laissez-moi ce choix.

Bon. Bon ok, lui aussi c’est de sa vie dont on parle. Il peut refuser. C’est pas faux. Mais si bordel ! Je sursaute de surprise. Mon ton, mon agacement. Un peu comme le corps médical alentour qui se tourne vers moi. Oups. Pardon… Mains en l’air je recule et décide de me diriger vers l’extérieur, ici, mon visage est trop connu. Ici, je suis en lien direct avec Enya et aujourd’hui, nous deux, c’est pas le feu. Je n’ai pas envie de devenir un sujet de conversation, de perturber son lieu de travail, sa bulle à elle. Alors, je m’éloigne. Je traverse le couloir qui devrait me permettre d’aller vers l’extérieur en sifflotant, tentative veine de penser à autre chose. Au fond, avouons-le, je doute. Je doute de faire le mauvais choix  qui me conduira sur un bout de chemin que j’aurai préféré évité. Pourtant, imaginer la tombe de Nolan et mon rein bien à sa place…. M’est impossible. Ceci ne peut pas avoir lieu. Non. Il ne peut pas mourir. Je ne le laisserai pas faire. Je me fous de son libre arbitre tant ce qu’il voudrait choisir pourrait être stupide. Et puis…

Et puis, on m’attrape par le bras, me tire en arrière. Je me prépare. Me prépare à me battre, m’éviter un nouveau passage dans les arènes. Et puis merde, pas ici. Pas maintenant, j’ai un rein à donner ! Mon cousin doit vivre. Je ne peux pas finir dans l’arène, pas encore. Pas maintenant. Merde. Bordel. Je rage intérieurement et puis….. et puis mes yeux se posent sur l’attaquant. L’attaquante plutôt. Jooley ? Qu’est-ce que…. Je secoue la tête, me détourne pour sortir mais remarque la porte fermée. Haussement de sourcil. Okay… explique-moi, tu es une serial tueuse d’hopital et tu aurais oublié de me le dire ? Je la détaille du regard derrière mon grand sourire. Je plaisante car quel qu’il soit, je la connais. On pourrait croire que ces dernières années ont eu raison de ça mais je n’ai aucun doute ; je la connais.  Elle ne va pas me tuer mais ça ne veut pas dire qu’elle n’a pas un plan inquiétant derrière la tête. Inquiétant ou sans aucun sens peut être. Cette idée me fait sourire et pour ça, ma foi, je l’en remercie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 38
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 19/03/2018
↳ Age : 29
↳ Avatar : Alexandra Daddario
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Apprentissage (Infirmière)
↳ Opinion Politique : Résistance
↳ Niveau de Compétences : Lvl 0 mais costaud!
↳ Playlist : Five Finger Death Punch - Wrong Side Of Heaven
3 Doors Down - The Mountain
3 Doors Down - I'm a outsider
Liam Gallader - Wall Of Glass
Awolnation - Human
Shinedown - Devil
Alice Merton - No root
Imagine Dragon - Believer
↳ Citation : I'm on the wrong side of heaven, and the righteous side of hell.
↳ Multicomptes : Aucun
↳ Couleur RP : Gras



les petits papiers
↳ Copyright: Green Arrow
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Kidnapping [Jooley / Tim]   Dim 3 Juin - 11:59


« 4e kidnapping... c'est juste une question d'habitude. »



Jooley & Tim
featuring


Il perdait la boule. Un peu plus, un peu moins, ce garçon avait toujours eu le don d’agir de manière inattendue. Le regard se perdait dans son dos pendant qu’il malmenait une machine comme si elle lui répondrait.

***

L’impulsivité reprit ses droits, soutenue par l’infaillible sentiment de suivre une logique pure, claire et raisonnable. L'esprit scientifique et méthodique qu'elle abritait dans sa caboche la vénérait, la logique. Pourtant, seul ce dernier parvenait à comprendre en quoi son comportement entrait dans cette perspective quasi mathématique.

L’heure de reprendre place dans la vie de Tim sonnait ses douze coups. Moment fatidique des retrouvailles à 3, 2, 1…. Sa main agrippa le poignet de son ex avec force, le tirant à elle dans un geste sûr et plus virulent qu’elle ne l’aurait voulu. Cependant au contact de sa peau contre la sienne, un battement de cil marqua la première faille de son plan. Les sens se souvenaient, là où la raison oubliait, trop occupée à fermer la porte à clef, se justifiait-elle. Quoiqu'il en soit, l'émotivité reprenait ses droits, piétinant dangereusement l'impassibilité de façade qu'affichait la jeune femme.

Un blanc troubla la mécanique de ses pensées. Désorganisée par l’odeur, la voix et la chaleur d’un corps qu’elle avait chéri, sa voix resta en suspension. Trop d’envies contraires la bouleversaient. Le serrer dans ses bras, ébouriffer ses cheveux… l’embrasser ou l'engueuler, le secouer et l'accuser de tous les maux de la terre. Portée en arrière par un pas salvateur, Jooley reprit du poil de la bête, ragaillardie par le souvenir de son plan de base et éloignée de la sphère d’attraction de Tim. Dans une profonde inspiration, son nez se redressa pour mieux gonfler le torse et se défendre de cette accusation lancée par Tim.

« Je n’ai enregistré aucune mort aujourd’hui et je n’ai particulièrement pas envie d’enregistrer la tienne, d’apporter ton cadavre à la morgue et tout ça… » Protesta la femme avant de réaliser qu’il se jouait d’elle et de la situation.

Le croire mort une fois lui avait déchiré le cœur si violemment qu’elle en avait été malade des jours durant. Cette boule dans le ventre perdurait de temps à autre, rejoignant la peur viscérale de perdre un autre proche. Néanmoins, expliquer une émotion ressemblait à un véritable casse-tête pour la brunette.

« Tim… » Soupira Jooley en secouant légèrement la tête de gauche à droite, un maigre sourire fendant malgré tout son visage. « Je dois te faire subir des examens et je ne voulais pas que tu t’enfuis en me voyant, moi, avec une seringue. » Charia à son tour la brunette en désignant d’un signe de tête le lit à l’arrière et le dossier portant son nom posé sur son chariot médical.

Après de multiples efforts, négociations et autres magouilles, l’apprenti infirmière avait réussi à obtenir quelques informations, le dossier de Tim et le droit de faire les derniers prélèvements pour quelques examens autour d’un éventuel don de rein. Cette perspective l’avait rendu dingue. Alors elle se trouvait là, dans cette pièce avec lui dans une discussion qui n’avait plus rien  à voir avec ce qu’elle avait planifié. Pourquoi est-ce que les choses ne tournaient jamais comme elle l’avait prévu ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1032
↳ Points : 788
↳ Arrivé depuis le : 16/11/2014
↳ Age : 24
↳ Avatar : Andrew Garfield
↳ Age du Personnage : 30
↳ Métier : Généticien & analyste dans la brigade scientifique du gouvernement
↳ Opinion Politique : Pro gouv en remise en question (rebelle come on *.*)
↳ Niveau de Compétences : mon incroyable beauté ? Niveau 2 en rateaux, à partir de 3 la pelle est offerte !
↳ Playlist : Imagine dragon / Alt-J / StoneAge / Mumford and sons / les enfoirés (et oui quand on est français...) / the coors / the lumineers / de palmas (je sais je sais..) / les disney (aucune honte) / thriving Ivory / bien d'autres... aaah et évidement CELINE DION ! (je blague, je blague, on souffle)
↳ Citation : « L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : blueangel



les petits papiers
↳ Copyright: Darkshines
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Kidnapping [Jooley / Tim]   Mer 6 Juin - 13:44

Un instant de flottement. Je redécouvre avec un peu plus d’attention ses traits. Quelque chose se trame derrière ses prunelles mais je ne parviens pas à deviner ce que cela puisse être. Je ne peux pas le deviner, il y a plusieurs années, peut-être, aujourd’hui c’est un flou artistique. Cela fait plusieurs mois que je l’ai revu ici même alors que je venais voir Enya ou Lucrezia mais nous n’avons jamais pris le temps de se parler. Pas plus qu’un regard. Pas plus qu’un regard. Pas plus qu’une interrogation. Durant un moment, je lui en avais voulu de m’avoir inquiété de sa santé alors qu’elle avait simplement disparue, coupant court à ce petit truc qui naissait entre nous. Puis, au final, même s’en comprendre j’ai fini par accepter que c’était son fonctionnement. L’attachement la faisait fuir ce qui semble aussi être mon cas. Enya aimerait certainement que je sois plus honnête. C’est étrange comme l’arène avait renforcé mes barrières même avec Enya. Paranoïa, inquiétude abusive, désir de préserver mes secrets, honte….. qui sait ? Notre bulle n’était pas sortie indemne de cette affaire ni des suivantes. Je m’en rends compte, face à l’abysse que j’ai clairement ressenti dans la chambre. Quelque chose s’est brisée en elle, en nous. Peut être que Jooley saurait me dire quoi mais je ne me vois pas aborder le sujet. Je ne lui porte plus de rancœur mais nous ne sommes plus grands choses. L’amitié qui nous unissait avait disparu en même temps qu’elle. Du moins, c’est ce que j’ai toujours considéré, à chaque regard intrigué dans les couloirs de cet hôpital mais là… là face à elle, je n’en suis plus si certain. Je n’ai enregistré aucune mort aujourd’hui et je n’ai particulièrement pas envie d’enregistrer la tienne, d’apporter ton cadavre à la morgue et tout ça… Je tique, penche la tête sur le côté avant de soupire en abaissant brusquement la tête. C’est reparti… Le français s’échappe de mes lèvres, remarque pour moi-même, désespoir présent. Qu’elle n’essaye pas. Pitié. Qu’elle n’essaye pas de m’en dissuader. Je ne peux pas. Non, je ne veux pas qu’on m’en dissuade. On parle de mon cousin. Sa vie. Il n’y a pas à chipoter. Il n’y a pas à réfléchir. Il n’y a pas à craindre. Ce n’est pas sans raison que nos chemins se sont croisés à lui et à moi. Ce n’est pas anodin, et je n’ai pas envie de le croire anodin. Que je ne parvienne pas à aider mes proches, à les sauver commence à me peser. Enfin, commence…. Ça dure dirons-nous. Toujours cette culpabilité, elle s’immisce et ne semble pas vouloir se guérir. Je croyais pourtant. Et encore… et encore… n’ai-je pas simplement le droit de vouloir rendre service ? De vouloir éviter sa mort sans que cela soit en lien avec les morts que je n’ai pas pu aider ? Je pense que si. Je pense que je peux y croire. Non ? Je redresse le visage, secoue la tête légèrement.

Jooley Ne fais pas ça. Tim… Je dois te faire subir des examens et je ne voulais pas que tu t’enfuis en me voyant, moi, avec une seringue. C’est assez immédiat, ma réaction. Mon sourire s’élargit, mes yeux pétillent. Merci Qu’importe son idée, son plan. Qu’importe tant qu’elle passe un coup de ballet contre ce brouillard épais de mon esprit. Qu’importe tant qu’elle me distrait, me rappele peut-être ce qui m’amusait tant chez elle, ce qui faisait d’elle une tarée dont on ne se lasse pas. Elle ne fera rien, pas de mal en tout cas. J’ai confiance. J’ai toujours eu confiance en elle, en son étrangeté, en ses idées. Je montre du doigt la porte. Et il était nécessaire de m’enfermer avec toi pour ça ? Ton légèrement sarcastique, pleinement amusé. J’hausse un sourcil pour marquer le coup puis m’avance d’abord vers elle mais je change de direction pour le lit. Comme d’un réflexe du passé, j’allais lui offrir une accolade amicale, geste coutumier lorsqu’elle avait fini par devenir une présence amicale et importante dans mon appartement, avant qu’elle devienne davantage. Mon esprit me rappela à l’ordre, nous n’en étions plus totalement là. Nous étions devenus amants puis inconnus. Pourtant, je devine qu’en elle existe toujours la même impulsivité. La même Jooley. S’en est même amusant. Comment aurait-elle pu rester la même alors que je n’étais qu’une étrange copie pour bien des gens ? Même pour Enya. Peut-être Jooley me donnera son secret ?
Je m’installe, tend mon bras mais découvre un certain inconfort alors je me réinstalle, calle un coussin correctement et lui redonne mon bras. L’autre main attrape mon dossier médical et y jette un œil. Sérieux ? Je tourne la première page avec ma photo. Vu l’abonnement que j’ai ici, vous auriez pu trouver une photo plus représentative…. Moins ridicule aussi. On dirait que je suis drogué, alcoolisé et sous antidépresseur. Un parfait cocktail. A vrai dire, je ne sais pas à quelle blessure je dois cette photo. Il y a un petit moment ceci-dit, j’espère. Je ris légèrement puis soupire en m’enfonçant davantage dans le matelas, croisant les jambes en marquant l’habitude d’être ici. Ce dossier regorge de souvenirs, pas toujours les meilleurs alors je détourne mon attention pour me concentrer sur Jooley. Aller… lâches moi ton plan…. Que me veux-tu après toutes ces années ? La question n’avait aucune once de rancœur, aucune. Ni de fatigue, d’agacement ou de quoique ce soit de malaisant. Non, juste une question sincère et quelque peu amusé à l’idée d’entendre la réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 38
↳ Points : 7
↳ Arrivé depuis le : 19/03/2018
↳ Age : 29
↳ Avatar : Alexandra Daddario
↳ Age du Personnage : 29 ans
↳ Métier : Apprentissage (Infirmière)
↳ Opinion Politique : Résistance
↳ Niveau de Compétences : Lvl 0 mais costaud!
↳ Playlist : Five Finger Death Punch - Wrong Side Of Heaven
3 Doors Down - The Mountain
3 Doors Down - I'm a outsider
Liam Gallader - Wall Of Glass
Awolnation - Human
Shinedown - Devil
Alice Merton - No root
Imagine Dragon - Believer
↳ Citation : I'm on the wrong side of heaven, and the righteous side of hell.
↳ Multicomptes : Aucun
↳ Couleur RP : Gras



les petits papiers
↳ Copyright: Green Arrow
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Kidnapping [Jooley / Tim]   Lun 18 Juin - 22:17

La routine gangrénait les réactions de Tim. Le moindre mot de la brunette imposait une forme de lassitude dans le regard de son patient. Combien de proche lui avait tenu tête, tenté de le raisonner et de le dissuader? Jooley ne pouvait que l'imaginer alors qu'elle l'observait, lui et son attitude quasi blasée se poser sur le lit.

"Tu me connais... j'aime faire les choses à ma façon." Ou plutôt de manière impromptue et décalée. Là ou la logique régnait pour Jooley, le Chaos s'imposait pour d'autres. Avec l'âge et la nouvelle facette qu'arborait ce monde, elle avait appris à calmer ses réactions déplacées. "Tu comprendras quand j'aurai fait ma première tentative pour te piquer..." Ajouta-t-elle en sortant l'emballage d'une aiguille tout en ricanant comme un cliché de méchant ambulant. Dans son métier, le but devait se placer sur l'apaisement et la confiance du patient. Sa réplique manquait de dosage sur ce point.

Tandis qu'elle récupérait quelques affaires dans son chariot et les déposait sur son petit plateau en carton, l'oreille de l'infirmière en herbe restait particulièrement attentive. Le rythme restait volontairement lent pour le garder un maximum de temps. Alors qu'il prenait son dossier, un sourire étira doucement les lèvres de la mesquine demoiselle. Des photos d'opération, de cicatrices, d'infections et de maladies contractées suite à des interventions chirurgicales avaient été glissées par ses soins entre les pages. Il finirait par les observer de lui-même. Nul besoin de lui coller le nez dessus.

"On fait en sorte que les gens qui passent ici n'aient pas à revenir vois-tu! Alors, le seul abonnement que tu peux avoir c'est pour le nombre de jours passer loin de nos soins." Ajouta la brune en lançant un coup d'oeil à son patient improvisé.

"Mon voisin est psy... il vient voir ma mère régulièrement pour terminer son mémoire." Lança une voix détachée pour éclaircir ses intentions envers Timothée. Lorsque l'on avait passé quelques minutes avec Madame James, sa folie ne laissait plus aucune doute. "Ce crétin m'a dit que je souffrais de trouble de l'attachement qu'il faut continuer à voir les gens pour qu'une relation demeure." Sa langue claquait son palais dans un son qui laissait sous entendre qu'elle trouvait cette idée stupide. Pourtant, ce principe constituait la base du savoir en relation sociale. "Je lui ai dis qu'il était aussi timbré que ma mère, puis je me suis dis que c'était peut être un peu abusé parce que ma mère... élève une plante verte en étant persuadée que c'est la réincarnation de ma grande soeur. Soit disant que c'est une sorcière qui a été récupérer son âme dans le bidule de l'autre côté pour l'implanter dans une plante verte. C'est toujours mieux qu'un rat ou un crocodile, moins cher à nourrir." Un soupir stoppa son discours. Elle n'avait jamais été du genre à faire des longs monologues mais ils avaient du temps à rattraper.

"Bref, j'ai assisté aux jeux et je t'ai vu mourir. J'étais pas bien après mais c'était pas une raison pour venir te voir... parce que bah t'étais mort en faite alors voilà, on peut pas. C'est pour ça que l'on est triste quand quelqu'un part. Puis je t'ai vu ici, puis je me suis dis que c'était pas une raison non plus parce que tu couches avec ma supérieure et je veux garder ma place pour manger, boire, avoir un toit, un chauffage et je voudrais un petit chat aussi sans avoir à voler celui du voisin. BREF, tout ça pour dire que j'ai appris que tu allais à nouveau jouer à la roulette russe avec ta vie. Je suis là pour pas que tu passes cette épreuve tout seul cette fois." Le long discours avait pour but d'endormir son attention ou plutôt la détourner, vers le dossier ou les photos et en profiter pour utiliser des menottes pour attacher l'un des poignets de Tim à la barre du lit. L'objet avait une moumoute panthère élimée et Jooley préférait ne pas savoir à quoi ils avaient pu servir par le passé. Elle sortait déjà un spray désinfectant pour bombarder la partie en contact avec la peau de Tim.  "Je serai là, que tu le veuilles ou non tu vois." Termina la jeune femme en hochant la tête avec sévérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Kidnapping [Jooley / Tim]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kidnapping [Jooley / Tim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Le Cap-Haitien gronde aussi sa colère contre le kidnapping
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Le kidnapping dépasse la frontière
» Haiti Kidnapping Update

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: The Third Chapter: New Orleans :: Eastern New Orleans :: Adventist Hospital-