AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 669
↳ Points : 68
↳ Arrivé depuis le : 14/02/2017
↳ Age : 30
↳ Avatar : Mica Argañaraz
↳ Age du Personnage : 27/72
↳ Métier : technicienne en chef du réseau électrique de la ville
↳ Opinion Politique : pro-gouvernement non radicale
↳ Niveau de Compétences : niveau 3
↳ Playlist : Boring – Numbers Radio // Zombie Holiday – Camp Claude // Fangs Out – Agar Agar // Survive – Chelsea Wolfe // Ciganine sviraj, sviraj – Ljiljana Petrović Buttler & Mostar Sevdah Reunion
↳ Citation : You get a wonderful view from the point of no return.
↳ Multicomptes : non
↳ Couleur RP : #cc6666



les petits papiers
↳ Copyright: Opheodrys
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   Ven 1 Juin - 5:56


« Like a wishing well and a bolt of electricity »



@Konstantin Timlat & Ljubi Valdès
featuring

La nouvelle m’est arrivée par mémo. Mémo. Un terme à la con pour dire qu’une assistante est venue me débusquer jusque dans mon bureau, pourtant situé au sous-sol des bâtiments gouvernementaux — au sous-sol, c’est dire ce que je vaux à leur yeux — et me remettre un post-it signé de la Ministre. Un post-it sur lequel étaient griffonnés quelques mots, à la va-vite. « Un nouveau membre a été mandaté pour l’équipe principale. Devrait arriver aujourd’hui ou demain. Formation requise, merci de l’accueillir avec tous les égards nécessaires. »

Alors déjà, la dernière précision était parfaitement gratuite. Façon polie de me demander de pas me comporter en primitive. Et pourquoi elle me demande ça ? Parce qu’elle sait pertinemment que me refourguer je ne sais quel clampin, comme ça, sans préavis ni approbation de ma part, risque d’être assez mal accueilli. C’est qui, ce nouveau ? Même pas on me donne son nom, ses qualifications, son expérience, et je devrais fermer ma gueule, sourire et jouer les baby-sitters.

Parce que, soyons honnêtes, c’est certainement de ça qu’il s’agit. Le fils, le neveu ou la petite cousine par alliance d’un ponte du gouvernement qui a besoin d’un job, d’une ligne sur son CV qui fera bien quand il voudra gravir les échelons. Évidemment, y a pas moyen qu’il s’éternise avec nous. Les mecs comme eux, ils se salissent pas les mains, ou le moins possible.

Et puis « formation requise », alors ça c’est une expression que j’adore : clairement, le boulet qu’on m’envoie, il saura pas la différence entre courant alternatif et continu. En fait, s’il est capable de changer une ampoule j’aurai de la chance. Charlotte-l’assistante est repartie vers ses hautes sphères d’un air déconfit, pour annoncer à sa supérieure que j’avais fait des histoires. Tout ce que j’ai fait, c’est défendre mon bout de gras et mes conditions de travail.

Quelques heures plus tard, la jeune femme réapparaît avec un second post-it, qu’elle froisse nerveusement entre ses doigts fins. Pas plus de trois mots sur celui-là, sans compter la signature : « C’est un ordre. » Et ici, y a un truc qu’on apprend vite, c’est qu’on conteste pas les ordres. Alors ouais, bien sûr, je ferme ma gueule, et d’accord, je jouerai les baby-sitters, mais pour ce qui est de sourire faut pas déconner.

Et puisqu’il n’a pas daigné se montrer le jour même, je ne prends pas la peine, le lendemain, d’avertir quiconque de la localisation de notre intervention de la journée, derrière les hauts murs du Colosseum. Ils auront qu’à regarder le planning et se démerder pour me l’envoyer.

Je l’attends avec tous les égards nécessaires.



_________________
hardwired to self-destruct
Let's get screwed, I don't care
You fucked the world up now, we'll fuck it all back down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5787-ljubi-o-contre-courant http://www.mercy-in-darkness.org/t5805-time-is-the-longest-distance-between-two-places

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 570
↳ Points : 352
↳ Arrivé depuis le : 06/05/2018
↳ Age : 26
↳ Avatar : Timur Simakov
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Vogue dans les méandres de la Némesis. En réalité est un espion pour le gouvernement.
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement. L'ordre, aussi tangent soit-il, est le seul remède à la misère.
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser niveau 2
↳ Playlist : Goldfrapp - Ocean Feat. Dave Gahan │ Полина Гагарина - Кукушка │ Ciara - Paint it, black │ Peter Gabriel - We do what we're told │ The Prodigy - Breathe │ Main Theme Myst III Exile │ Florence + The Machine - Stand By Me │ Johnny Cash - Ain't No Grave │ Death Is the Road to Awe - Clint Mansell │ Beethoven's Silence (Concerto) - Ernesto Cortazar
↳ Citation : Our bodies are prisons for our souls. Our skin and blood, the iron bars of confinement. But, fear not. All flesh decays. Death turns all to ash. And thus, death frees every soul.
↳ Multicomptes : Matthias Petersen
↳ Couleur RP : teal



les petits papiers
↳ Copyright: Katsia ♥♥ (ava) + excelsior (sign) / Queen Yourcenar pour la citation
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   Dim 3 Juin - 20:29

Thunderbolts- Like a wishing well and a bolt of electricity -

Ljubi

Konstantin.

La perruque est blonde et bouclée. « Ça change. » Fait-il dans un murmure devant sa malle. Assurément. Il n’a pas les traits si marquants, moins qu’on ne pourrait le croire en tout cas: le blond sale -presque bronze - se fond sur le blême du front, les cheveux noirs bien cachés sous la perruque épaisse ; une vilaine cicatrice se dessine sur le bord de l’œil droit, de quoi grimer ; les épaules s’affaissent et un ventre bedonnant naît sous la forme d’une poche rembourrée coincé sous un justaucorps étroit. Konstantin s’efface sous les directives de l’agent Katsiaryna Yurkova. Il passe à Steve Garrett - âge incertain (jeune et con), électricien depuis son arrivée en ville (sait changer une lampe – hourra), neveu du chauffeur du ministre de la lutte contre le terrorisme, passant plus de temps dans les bureaux que sur le terrain, en gros, faisant partie de ces tanches improbables occupant des postes non mérités. Ils sont si nombreux que cela passe inaperçu et Kostia monte en point final la fermeture éclair de son nouvel uniforme.

La mission ne consiste qu’à prendre note de tout éventuel manquement de l’équipe de techniciens en place. Après Hide, la surveillance s’est accrue dans les rangs internes : quelqu’un avait nécessairement laissé accès au rebelle, permettant aux images de défiler un peu partout dans la ville.
Il n’avait pas eu le temps de vraiment se préparer, un livre de physique emprunté hier dans les rayons de la librairie de Moïra qu’il a à peine feuilleté. Il allait falloir improviser.

« Miss Valdès ? Ljuby c’é’ça ? » Il a faufilé sa trop haute silhouette à travers l’encadrement de la porte, le sourire se voulant timide et incertain. Dur. « J’suis Steve. Garrett. Vou’vez dû avoir la note. » Voilà, de quoi lui faire comprendre que s’il est un cake, il est ici parce que les miracles de la corruption fonctionnent encore très bien dans ce beau pays. Il n’en dit pas plus, quand la personne d’en face ne creuse pas, il est inutile de le faire pour elle. La couverture se suffit à elle-même.
La casquette sur la bobine, Steve regarde aux alentours avant de revenir sur la brunette dont les regards sont francs et les muscles agiles sous le tissu fluide. « J’frais de m’n mieux miss. » L’anglais bute à dessein sous les voyelles qui disparaissent et il dépose sa trousse d’outils offerte courtoisement pour l’occasion par son agent de liaison. Il se doute que les clés, prises et fil en nylon cachent d’autres secrets. « On m’a dit qu’v’z ‘etiez la meilleure. » Il espère avoir l’air impressionné, juste ce qu’il faut, de quoi apaiser la lueur de dédain qu’il a cru lire en entrant.


_________________
Ecoutez nos défaites

⋆ paint them, black


If we are strong enough in our souls we can rip away the veil and look that naked, terrible beauty right in the face; let God consume us, devour us, unstring our bones. Then spit us out reborn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5795-konstantin-this-isnt-a-co

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 669
↳ Points : 68
↳ Arrivé depuis le : 14/02/2017
↳ Age : 30
↳ Avatar : Mica Argañaraz
↳ Age du Personnage : 27/72
↳ Métier : technicienne en chef du réseau électrique de la ville
↳ Opinion Politique : pro-gouvernement non radicale
↳ Niveau de Compétences : niveau 3
↳ Playlist : Boring – Numbers Radio // Zombie Holiday – Camp Claude // Fangs Out – Agar Agar // Survive – Chelsea Wolfe // Ciganine sviraj, sviraj – Ljiljana Petrović Buttler & Mostar Sevdah Reunion
↳ Citation : You get a wonderful view from the point of no return.
↳ Multicomptes : non
↳ Couleur RP : #cc6666



les petits papiers
↳ Copyright: Opheodrys
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   Mar 5 Juin - 4:34


« Like a wishing well and a bolt of electricity »



@Konstantin Timlat & Ljubi Valdès
featuring

Le lendemain, donc. Avec l’équipe, on essaie de réparer l’énorme générateur de secours. Lors du dernier jugement, y a eu une coupure d’électricité. Comme il y en a souvent. Tout s’est éteint, la Nola a soudain disparu dans la nuit. Sauf que ce putain de générateur de secours ne s’est pas mis en route, comme il aurait été censé le faire. Ça a créé un début de panique. Le public, cette bande de vautours avides de sang, a commencé à râler. Et le mec qui subissait son épreuve a été déchiqueté par un piège. Un piège qu’il n’avait pas vu venir, parce que l’arène était plongée dans le noir. Bon, de toute façon il aurait certainement crevé, comme une grande majorité des inculpés, mais ça n’a pas plu aux dirlos. Ils me l’ont reproché, parce que faut bien trouver un responsable, quelqu’un à blâmer. J’ai hoché la tête, feignant le repentir tout en bouillant intérieurement. Je suis absolument pas responsable de ce bordel, et j’y peux rien si tout notre équipement tombe en miettes. J’suis pas payée à être leur bouc-émissaire à chaque fois qu’il y a une couille dans le potage. Mais j’ai rien dit, parce que je tiens trop à ce poste. Ça me laisse un goût de bile sur la langue, un goût d’insultes rancies.

Autant dire qu’en plus de tout le reste, je suis pas exactement dans les meilleures dispositions pour accueillir le nouveau. En fait, je l’avais presque oublié, jusqu’à ce qu’il passe la porte du local technique et m’apostrophe. Je lui rends un regard torve, le reluque de haut en bas. Grand, mou, bedonnant, blond. Blond. Mais ses sourcils sont bruns. Sans déconner, y a encore des gens qui ont assez de temps et d’énergie à perdre pour se teindre les cheveux, dans cet enfer sur Terre ? En plus je sais pas qui lui a conseillé cette couleur, mais ça lui va même pas au teint, le pauvre gars. Je l’accueille d’un claquement de langue agacé.

« LjuBI. Ouais ouais, j’ai eu ta foutue note. Aboule-toi, Stevie Wonder. »

Je sais, c’est mal. Mais je l’ai déjà jugé, déjà catalogué. Dans la catégorie boulet de première catégorie. Mais boulet de bonne volonté. C’est peut-être ça le pire, j’aurais même pas le plaisir de l’envoyer chier pour insubordination.

« C’est ça, fais de ton mieux mais arrête tout de suite de me cirer les pompes, ça prend pas ici. »

Je peux pas m’empêcher d’être désagréable. C’est pas de sa faute, il n’est qu’un symptôme d’un système que j’ai jamais eu la prétention de changer, mais c’est parce que je suis tendue en ce moment. Parce que je me fais taper sur les doigts sans raison et parce que mes centrales se font attaquer par des anarchistes à la manque. Dans un soupir de lassitude, je me résous à faire un semblant d’effort. Cette fois, je le reluque de bas en haut.

« Okay, Steve. T’es plus grand que moi… Enfin, si t’essaie de te tenir droit. Tu vois ce paquet de fils qui pend là-haut ? Faudrait que tu me dénudes le bleu et le noir sur environ cinq centimètres à l’extrémité, j’veux vérifier un truc. »

C’est un truc que je pourrais bien faire moi-même, me suffirait de monter sur un escabeau, mais j’essaie de faire preuve de bonne volonté, moi aussi. Je croise les bras en attendant qu’il s’exécute, et reprends après quelques secondes de silence.

« Bon, c’est quoi ton histoire ? T’es le fils de qui ? Tu t’y connais un peu ou t’es ici en planque en attendant mieux ? Quand on aura terminé ça j’te présenterai l’équipe. »




Spoiler:
 

_________________
hardwired to self-destruct
Let's get screwed, I don't care
You fucked the world up now, we'll fuck it all back down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5787-ljubi-o-contre-courant http://www.mercy-in-darkness.org/t5805-time-is-the-longest-distance-between-two-places

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 570
↳ Points : 352
↳ Arrivé depuis le : 06/05/2018
↳ Age : 26
↳ Avatar : Timur Simakov
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Vogue dans les méandres de la Némesis. En réalité est un espion pour le gouvernement.
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement. L'ordre, aussi tangent soit-il, est le seul remède à la misère.
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser niveau 2
↳ Playlist : Goldfrapp - Ocean Feat. Dave Gahan │ Полина Гагарина - Кукушка │ Ciara - Paint it, black │ Peter Gabriel - We do what we're told │ The Prodigy - Breathe │ Main Theme Myst III Exile │ Florence + The Machine - Stand By Me │ Johnny Cash - Ain't No Grave │ Death Is the Road to Awe - Clint Mansell │ Beethoven's Silence (Concerto) - Ernesto Cortazar
↳ Citation : Our bodies are prisons for our souls. Our skin and blood, the iron bars of confinement. But, fear not. All flesh decays. Death turns all to ash. And thus, death frees every soul.
↳ Multicomptes : Matthias Petersen
↳ Couleur RP : teal



les petits papiers
↳ Copyright: Katsia ♥♥ (ava) + excelsior (sign) / Queen Yourcenar pour la citation
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   Ven 8 Juin - 10:53

Thunderbolts- Like a wishing well and a bolt of electricity -

Ljubi

Konstantin.

« LjuBI. Ouais ouais, j’ai eu ta foutue note. Aboule-toi, Stevie Wonder. » Steve acquiesce, le pas électrique et mal agencé. Elle l’a avalé tout cru, jugé d’une œillade peu amène et condenser en quelques paroles rapides. La mission commence parfaitement et à la remarque sur l’inutilité des compliments, il fait ce que Steve ferait, un petit mouvement de tête rentrant dans les épaules, une façon ridicule de se dédouaner de la chose.

Tandis que Ljubi marque son territoire, la confiance colérique jusque dans ses boucles sombres, il regarde la pièce du coin de l’œil. Le cadre est rempli d’appareils, les post-its épars, il n’est pas certain d’y trouver quoi que ce soit et n’y voit que peu d’intérêt immédiat de toute manière. Elle est plus intéressante, le verbe clair, l’attitude frondeuse, le débit rapide. Il n’y a rien de pire que les gens qui respirent la vérité abrupte. Rien de plus dangereux aussi. Mentir tout le monde sait faire – même si à des degrés différents, mais regarder droit devant et poser les questions directement, voilà qui demande un peu plus de cran.

Steve obéit. Il n’a pas à trop jouer la comédie en ce qui concerne son cafouillage électronique. Il lève les bras, parvient à l’amas de couleurs en tendant ses longs doigts. Heureusement que les directives ont été claires sinon il aurait probablement mis le feu à l’établissement ou fait un court-circuit. Il aurait dû mieux s’y préparer certes, et les paroles de son tout premier instructeur lui revinrent en mémoire : un officier du renseignement n’a aucune chance de mûrir s’il ne s’est pas planté au moins une fois, et en beauté.

Fil bleu, fil noir. « T’veux vérifier un truc ? » Il répète, la question. Soit elle est agacée parce qu’il s’est passé, soit elle veut effacer toute traces. « T’crois qu’on peut savoir p’r l’type des vidéos ? C’te terroriste. » Ah, la vérité. Elle le demandait d’entrée de jeu et il abaissa un regard perplexe sur elle avant de bouger ses lèvres en un jeu subtil de « dira, dira pas ». « Ben c’est… s’je te dis et tu l'répètes, après les gars vont pas m’aimer ça se trouve. » Steve a un soupir un peu désolé puis finit par céder sous le regard impérial. « Ministre, S’mon oncle… enfin pas officiellement… s’tu vois ce que j’veux dire. »  Il improvise - haut mais pas trop - cela suscite bien trop de négativité.  Les enfants fait à la sauvette étaient secret de polichinelle plus ou moins bien gardé. « Mais ‘jvoulais vraiment venir. » Les doigts grattent la nuque là où le blond coule. « J’apprends vite hein. J’me planquerais ensuite. » Il fait mine d’hésiter avant de reprendre l’ouvrage. Tirer sur les câbles demande plus de muscles qu’il n’y parait et il a un autre regard sur la jeune femme. Le corps est long mais non dénué d’une énergie propre, le dynamisme sous-jacent sous la tenue masculine. « S’pas commun une nana dans ce secteur. Moi j'trouve ça bien hein mais s'pas commun...» Et de faire tomber sa pince coupante sur le sol comme un noob de l’électronique.



_________________
Ecoutez nos défaites

⋆ paint them, black


If we are strong enough in our souls we can rip away the veil and look that naked, terrible beauty right in the face; let God consume us, devour us, unstring our bones. Then spit us out reborn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5795-konstantin-this-isnt-a-co

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 669
↳ Points : 68
↳ Arrivé depuis le : 14/02/2017
↳ Age : 30
↳ Avatar : Mica Argañaraz
↳ Age du Personnage : 27/72
↳ Métier : technicienne en chef du réseau électrique de la ville
↳ Opinion Politique : pro-gouvernement non radicale
↳ Niveau de Compétences : niveau 3
↳ Playlist : Boring – Numbers Radio // Zombie Holiday – Camp Claude // Fangs Out – Agar Agar // Survive – Chelsea Wolfe // Ciganine sviraj, sviraj – Ljiljana Petrović Buttler & Mostar Sevdah Reunion
↳ Citation : You get a wonderful view from the point of no return.
↳ Multicomptes : non
↳ Couleur RP : #cc6666



les petits papiers
↳ Copyright: Opheodrys
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   Mer 13 Juin - 20:47


« Like a wishing well and a bolt of electricity »



@Konstantin Timlat & Ljubi Valdès
featuring

J’essaie de l’ignorer, j’essaie de me calmer, mais c’est difficile. Mauvaise tête, bornée comme une mule, j’ai déjà décidé qu’il me tapait sur le système. Trop mou, trop conciliant, trop apathique. Si au moins il me répondait un peu, on pourrait s’amuser. Là, j’ai juste envie de le secouer. Tu veux vérifier un truc ? Qu’il répète d’un air vacant. Et je suis tentée de l’imiter, de le caricaturer à outrance. C’est pas bon. C’est pas professionnel. Je respire un coup et m’efforce de coller à mes résolutions en conservant une attitude aux limites de la courtoisie.

Je hausse les épaules sans cesser de le surveiller, bras croisés, pour m’assurer d’un regard acéré qu’il ne se plante pas. Sa question me fait tressaillir malgré moi. Évidemment qu’il est au courant. Toute la putain de ville est au courant, et nous on passe pour les derniers des cons. Mais tout de même… Je peux pas m’empêcher de l’examiner d’un œil méfiant. Ce nouveau débarqué de nulle part, à l’air insignifiant, et qui commence tout de suite à poser des questions embarrassantes.

Est-ce que ce grand guignol de Hide aurait pu nous envoyer un de ses sbires ? Il a déjà forcément des gens à l’intérieur, vu toute la mascarade qu’il a montée. On dirait bien que l’ambiance de ces dernières semaines me rend parano. Je me raisonne avec agacement. Ce pauvre type n’a rien à voir avec tout ça et ses questions ne sont qu’un moyen de faire la conversation.

« Si on peut, faut demander ça aux gars de l’informatique. Mais ouais, je veux juste m’assurer que le disfonctionnement du générateur était bien d’ordre accidentel, si tu me suis. » Je me pince l’arrête du nez et rajoute, platement. « C’est pour ça que je suis un peu… tendue, en ce moment. »

Une explication en guise d’excuse, parce que je suis pas désolée au point d’avoir envie d’en faire plus. Mais il semble imperturbable, et finit par me révéler son histoire, après quelques tergiversations. Je ne réponds pas tout de suite, le laisse poursuivre sur une question et pousse un soupir théâtral en ramassant la pince qui vient de manquer de me tomber sur la gueule.

« Pousse-toi un peu que je regarde… »

Je me prive pas de le bousculer légèrement au passage. Hissée sur la pointe des pieds pour attraper du bout des doigts la base des deux fils, je connecte les deux segments de cuivre. Dans un claquement sec, la lumière du local s’éteint. C’est normal, et c’est la réaction que je souhaitais. À tâtons, je trouve le panneau électrique pour remonter l’interrupteur. L’ampoule se rallume sur un grésillement, et je rejoins mon nouvel employé d’un pas souple, un sourire en coin sur la face. Tout de suite plus détendue.

« J’suis pas une balance, je leur dirai rien. Mais j’garantis pas qu’ils t’apprécient pour autant… C’est pas ta faute hein, mais tu dégages une vibe un peu perv’. Allez suis-moi, autant en finir tout de suite avec ça. »

D’un geste brusque, je l’invite à me suivre et quitte le local pour rejoindre la pièce plus vaste qui héberge le générateur. Dans le couloir, en chemin, je rebondis sur sa dernière intervention.

« J’ai commencé tôt, on peut dire que c’est une passion… Tu trouves pas ça magique, toi ? Et puis on a le confort de toute une ville entre les mains, c’est une putain de responsabilité. C’est quoi ton grand truc, à toi ? »

Je marque une pause au seuil de notre destination et le dévisage, dans une tentative somme toute assez honorable pour ne pas m’arrêter à mes préjugés et le cerner un peu plus en profondeur. Qui sait, peut-être que ces couches de flasque inertie dissimulent un esprit brillant… Mais j’en doute, et j’admets que l’idée me fait ricaner.



_________________
hardwired to self-destruct
Let's get screwed, I don't care
You fucked the world up now, we'll fuck it all back down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5787-ljubi-o-contre-courant http://www.mercy-in-darkness.org/t5805-time-is-the-longest-distance-between-two-places

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 570
↳ Points : 352
↳ Arrivé depuis le : 06/05/2018
↳ Age : 26
↳ Avatar : Timur Simakov
↳ Age du Personnage : 27 ans
↳ Métier : Vogue dans les méandres de la Némesis. En réalité est un espion pour le gouvernement.
↳ Opinion Politique : Pro-gouvernement. L'ordre, aussi tangent soit-il, est le seul remède à la misère.
↳ Niveau de Compétences : Hellraiser niveau 2
↳ Playlist : Goldfrapp - Ocean Feat. Dave Gahan │ Полина Гагарина - Кукушка │ Ciara - Paint it, black │ Peter Gabriel - We do what we're told │ The Prodigy - Breathe │ Main Theme Myst III Exile │ Florence + The Machine - Stand By Me │ Johnny Cash - Ain't No Grave │ Death Is the Road to Awe - Clint Mansell │ Beethoven's Silence (Concerto) - Ernesto Cortazar
↳ Citation : Our bodies are prisons for our souls. Our skin and blood, the iron bars of confinement. But, fear not. All flesh decays. Death turns all to ash. And thus, death frees every soul.
↳ Multicomptes : Matthias Petersen
↳ Couleur RP : teal



les petits papiers
↳ Copyright: Katsia ♥♥ (ava) + excelsior (sign) / Queen Yourcenar pour la citation
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   Dim 24 Juin - 15:03

Thunderbolts- Like a wishing well and a bolt of electricity -

Ljubi

Konstantin.

La patience n’est pas sa vertu et le regard se couvre de nouvelles certitudes. L’instinct lui racle l’intérieur du torse, léchant les parois sanglantes. Il la croit innocente mais ce n’est pas ce qui servira comme preuve suprême dans un rapport. Il s’autorise une bonhomie qui n’est jamais ressentie, se fond dans un rôle à contre-courant de sa personnalité, se force à glisser de légers rires entre les mots, le soupçon de noirceur prudemment conservé dans des recoins cachés. « C’est pour ça que je suis un peu… tendue, en ce moment. » Il a un haussement d’épaules, le corps alerte sous les aveux. « Ils causent beaucoup t’sais, m’f’ront rien. » Il la laisse passer, se tient immobile quand elle monte à son tour, longue et agile sous les boucles brunes. Il n’aime pas beaucoup la façon dont elle le bouscule mais Steve est lâche et se fend d’un simple hoquet qui se veut dédaigneux.

Il fait craquer les muscles de son cou dans une gestuelle serpentine, l’ocre bouillant d’un ventre qui se fige. Non Pas maintenant. Les accès de violence se doivent d’être contrôlé et encore plus quand il est dehors. Les crises se font parfois éclairs, de la pluie en plein désert, les nuages fugitifs et gris au-dessus de lui. Il les consigne sagement sur les pages d’un carnet sombre qu’il laisse chez lui. Il en a besoin aussi ridicule soit le fait de laisser une trace écrite. Tout est codé s’est-il rassuré et il se sent docteur Jekyll notant les exploits sauvages d’un mister Hyde qu’il ne parvient pas à cerner.

Son âme lui échappe.

Il grogne quand la lumière s’éteint. Lui. Pas Steve. Les sens s’ouvrent et il la cherche d’un regard sombre tandis que la lumière se rallume après un petit click. « J’suis pas une balance, je leur dirai rien. Mais j’garantis pas qu’ils t’apprécient pour autant… C’est pas ta faute hein, mais tu dégages une vibe un peu perv’. Allez suis-moi, autant en finir tout de suite avec ça. » Quelque chose gronde, une délectation presque, un rire rauque au creux de l’estomac. « Je ne suis pas un pervers. » Il assène à haute voix les mots. Pour elle. Pour la chose qui se tapie en lui dans les méandres d’un éther intérieur. « Je. Ne. Le. Suis. Pas. » Les mots ont une teinte dangereuse maintenant et les doigts se referment sur l’acier d’une clé à molette avant qu’il ne cligne des yeux face au sourire qu’elle a. Ljuby n’a pas remarqué, pas trop, pas complètement.

(Il n'est pas fou.)

Il tente un sourire, la salive douloureuse à sa pomme d’Adam. « J’peur du noir, ça m’rend nerveux. » L’explication est bancale mais l’effort lui coute physiquement et il le cache au mieux sous une nonchalance factice. « T’en parle comme si c’était une chapelle et que t’étais prêtresse, c’est mignon. » Il inspire en lui tournant son dos pour ranger ses affaires, le prétexte presque trop simple. « Moi s’une passion aussi. J’voulais entrer dans la cour des grands. P’tet surveiller le réseau quand il y aura des prochains Jeux. C’était cool ça ! » Le gamin a le rictus innocent sous l’horreur des mots. Il fait signe à Ljuby qu’il la suit. Il n’a pas compris s’ils doivent rencontrer le reste de l’équipe ou s’enfourner dans les tunnels pour vérifier le reste des câbles. Les deux lui donneront les informations dont il a besoin.

Du moment qu’il garde le contrôle de lui-même.

Tout à coup la mission ridiculement simple lui semble un nouvel Everest et il repousse la goutte de sueur sous sa boucle blonde synthétique.


_________________
Ecoutez nos défaites

⋆ paint them, black


If we are strong enough in our souls we can rip away the veil and look that naked, terrible beauty right in the face; let God consume us, devour us, unstring our bones. Then spit us out reborn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5795-konstantin-this-isnt-a-co

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Thunderbolt [Kostia][RP EXPRESS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Le Colosseum-