AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's no turning back - Cordelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 2790
↳ Points : 796
↳ Arrivé depuis le : 16/04/2017
↳ Age : 19
↳ Avatar : Stephen James
↳ Age du Personnage : 27
↳ Métier : Peacekeeper
↳ Opinion Politique : Contre le Gouvernement, méfiant vis-à-vis de la Résistance
↳ Playlist : Woodkid - Conquest Of Spaces | Eivør - Into the Mist | Arctic Monkeys - Do I wanna know ? | Indochine - Le Grand Secret | Aviators - No More Heroes | Mc Solaar - La Belle et le Bad Boy | Matmatah - L'Apologie | Of Monsters And Men - Thousand Eyes | Mumford & Sons - Broken Crown | MISSIO - Anthem for the broken | Baha Men - Who Let The Dogs Out
↳ Citation : « L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre. »
↳ Multicomptes : /
↳ Couleur RP : #6666cc



les petits papiers
↳ Copyright: Thinkky ♥️ (vava) + Grey Wind (signa)
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: There's no turning back - Cordelia   Sam 23 Juin - 18:21


There's no turning back
Cordelia & Marcus



Une pause accordée par le ministre lui permet de rentrer chez lui, d’aller voir comment se porte l’italienne convalescente qu’il héberge. Il travaille beaucoup, peut-être trop, pour pouvoir lui accorder beaucoup de son temps, lui apporter un peu de compagnie. Oh, elle n’est pas totalement seule, tout de même. Il lui a laissé Nero, ne jugeant pas nécessaire de l’avoir à ses côtés, en particulier lorsqu’il ne s’agit que de garder une porte. De poireauter, à guetter qu’aucune présence hostile ne semble s’approcher de trop près. Pour ça, il peut se débrouiller seul, il ne lui serait d’aucune utilité, ne ferait qu’attendre dans l’ennui. Et puis, savoir le malinois auprès d’Ambre le rassure quelque peu. Il se doute bien que cette dernière doit difficilement tenir en place, qu’elle doit sortir plus que pour amener son nouveau compagnon au parc, ne pas tout lui dire. Alors, il préfère la savoir accompagnée, d’autant plus que le courant a finalement l’air d’être passé entre ces deux-là, ce qui ne s’annonçait pas évident au début, pour la milicienne. Connaissant le chien, lui l’a assimilée à une amie dès lors qu’il l’a vue dans leur appartement, il ne se fait donc que peu de soucis. En cas de problème lors de leurs sorties, Nero défendra, compensera la blessure de la jeune femme.

En revanche, lui ne peut donc compter que sur son uniforme gris pour lui permettre un peu de tranquillité, du moins se contenter d’être évité ou d’essuyer quelques remarques auxquelles il est trop habitué désormais pour les relever. S’il est bien une chose qui ne changera pas, il s’agit de son déplaisir à arpenter les rues de la Nouvelle-Orléans de jour. La nuit lui est bien plus sympathique, plus calme, plus accueillante malgré sa sombre allure. De jour, il ne lui semble que croiser des masques, tandis que la nuit, ceux-ci tombent, laissent entrevoir les êtres tels qu’ils sont vraiment, du moins ceux qui en profitent pour se consacrer à leurs déviances. Quelque part, il préfère cela, plutôt que tous ces airs qu’il ne sait appréhender au premier abord, jamais à l’abri de se tromper. Mais il n’en aura pas le temps, cette fois, de se perdre dans ses pensées sur le chemin du retour au travail. C’est la foule entière qui sursaute, alors que des explosions se font entendre. Elles résonnent un instant dans ses tympans, alors que, figé, le tatoué croit savoir ce qu’il se passe. Autour de lui, les murmures ne tardent pas à se répéter, s’accordant finalement tous sur une provenance : le Central Business District. Il ne lui en faut pas plus, pour que son inquiétude s’éveille. Liam. Où est-il ? Est-ce qu’il va bien ? Que s’est-il passé ? Et tant d’autres questions qui se bousculent, tandis qu’il se met à courir, en quête de réponses.

Et c’est tout un monde qui s’écroule, tout son monde qui se chamboule. Il ne comprend rien, l’italien, alors qu’il arrive sur les lieux de l’attentat. Il n’a pas le temps, de faire quoi que ce soit, est directement attrapé par un autre milicien pour réagir, sécuriser l’évacuation de quelques membres du Gouvernement. Mais il ne bouge pas, ébranlé par les ruines qui s’étendent devant lui. On le bouscule, pour qu’il reprenne ses esprits, fasse le docile toutou encore sous le choc. Il obéit finalement, pensant que cela lui permettra peut-être de retrouver le ministre. Quelle idée, il n’a pas même le temps d’aligner trois mots qu’on lui donne de nouveaux ordres, le somme de se dépêcher encore. Il y a des blessés à évacuer, à soutenir, à cacher pour certains. Dans toute cette activité, c’est son uniforme qui se retrouve maculé de rouge, du sang de types qu’il regardait encore de travers la veille, sans qu’il ne parvienne pour autant à croiser Liam. Contrarié, il s’agace, se met à pester tandis qu’on le retient toujours sur les lieux, sans lui permettre d’aider ceux qui n’ont rien demandé, ces monsieur et madame tout le monde eux aussi touchés par l’explosion.

Combien de temps se manège dure-t-il, avant qu’on le relâche enfin ? Des heures qu’il ne compte pas. C’est la chasse à la vermine, aux Résistants, qui reprend rapidement, la volonté de sanctionner au plus vite les responsables. Il profite de leur organisation fragile pour s’éclipser, se barrer, ni plus ni moins. Qu’on ne se foute pas de lui, il n’a jamais été question qu’il soit un jour bourreau. Sa retraite lui apportera bien des soucis lorsqu’elle sera remarquée, mais il n’en a cure, il y a plus important à ses yeux. Il y a cette inquiétude qui n’a fait que s’accroître, cette petite voix qui ne cesse de lui demander de mettre la main sur le ministre, dont il se fichait tant quelques mois plus tôt mais se soucie désormais. Quel beau garde du corps, qu’il fait, à perdre lamentablement de vue celui qu’il est sensé protéger. Bien que déjà fatigué, il court, s’éloigne de ces lieux de misère. Haletant encore, autant sous les émotions que d’épuisement, il toque à la porte, attend impatiemment une réaction depuis l’appartement, qu’il soit enfin assuré que le ministre est en sûreté. Mais ce n’est pas lui qui lui ouvre, non. C’est un autre visage, bien féminin, qui ne lui est pas totalement inconnu. Son plan cul, s’il se rappelle bien, ou quelque chose du genre. « Je cherche Liam. » lance-t-il immédiatement, n’ayant pas de temps à perdre. Il en va de soi, certes, qu’il ne la cherche pas elle, la brune. « Il est ici ? » Il ne prend pas la peine de lui fournir mille explications, est bien trop pressé de savoir s’il peut s’apaiser ou repartir à sa recherche.

_________________
We dream, we wake on a cold hillside, we pursue the dream again. In the beginning was the dream, and the work of disenchantment never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t4679-do-you-wanna-know-me

MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 5413
↳ Points : 6910
↳ Arrivé depuis le : 24/10/2013
↳ Age : 28
↳ Avatar : + nina dobrev.
↳ Age du Personnage : + 27 yo - 744 yo.
↳ Métier : + fauche ces hommes de classe moyenne qui ont le malheur de fouler le même sol qu'elle.
↳ Opinion Politique : + sert ses propres intérêts avant de servir ceux des autres. qui plus est, elle n'a que très peu de considération pour les gens, hommes politiques comme résistants.
↳ Niveau de Compétences : + niv. 4 HBIC
↳ Playlist : BRYCE FOX, horns + FRIENDS IN TOKYO, call me the devil + ELLE KING, ex's & oh's + GIN WIGMORE, kill of the night + SET IT OFF, wolf in sheep's clothing + THE NAKED AND FAMOUS, girl like you + FLORENCE, seven devils + HONOR SOCIETY, here comes trouble + THE PRETTY RECKLESS, kill me + LYKKE LI, get some + GHINZU, high voltage queen + PANIC! AT THE DISCO, miss jackson + BAND OF SKULLS, i know what i am
↳ Citation : + « You would turn the wolves on the one you love if they needed blood and you couldn't run fast enough »
↳ Multicomptes : + unique compte.
↳ Couleur RP : + rosybrown



les petits papiers
↳ Copyright: (c) poupée morose + tumblr, etc.
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: There's no turning back - Cordelia   Lun 9 Juil - 12:11

Son reflet l’interpelle, éclaircit le marron de ses iris alors qu’il y brille de milles feux. Dans le verre de la fenêtre, sa réflexion s’enchevêtre aux images des évènements qui se produisent de l’autre côté de la glace. Dans le confort de ce nid ministériel qui n’est, en réalité, même pas le sien, Cordelia contemple les violences du jour avec une indifférence flegmatique. Les horreurs qui se multiplient ne sont pas son problème – pas pour l’instant, pas tant qu’elle n’est pas directement concernée. Malgré tout, la sorcière conçoit qu’il vaut mieux assurer ses arrières de plus d’une façon, et le plus tôt possible.
Son regard se perd dans les sinuosités du ciel d’une Louisiane qu’elle ne reconnait plus depuis des mois maintenant, ce dernier toujours rougi par les contrecoups des explosifs. Au creux de ces étoiles écarlates, une silhouette familière se trace. Celle de la Lune, approchant bientôt son apogée. La démone glousse. La lune. Son éternelle alliée. Sa complice dans ses crimes les plus immoraux. Cette méditation a le don de lui soutirer à ses lèvres une arabesque des plus grivoise, avant que son attention ne soit réquisitionnée ailleurs alors qu’on toque sévèrement à la porte.

Un visage se révèle à elle. L’esquisse qui jonche sous ses yeux est corrompue par l’encre, l’ébauche de sa nuque bariolée par des tatouages qui ne semblent prendre jamais fin. La sorcière s’interroge, cherche à savoir s’ils s’éternisent réellement sur l’étendue de sa carcasse, se désaxe par la même occasion dans des contemplations presque obscènes au sujet de cet homme dressé devant elle. Un rictus se grave sur l’écarlate de ses lèvres, déforme son visage de démon malicieusement. « Je cherche Liam. » Cordelia ne peut que rouler des yeux sans la moindre subtilité. Liam a certainement un très grand cercle de relations. Un vrai homme politique, celui-là. Il lui rend la tâche presque trop facile. Celle de le torturer lui, celle de menacer ceux à qui il tient. Ces imbéciles qui rampent jusqu’à sa porte, roulent au pas pour tendre à la sorcière leurs misérables vies et existences sur un tableau d’argent. Rien de nouveau. La succube a toujours été une opportuniste – il serait stupide de ne pas saisir une occasion quand on l’a lui tend si mutinement. D’autant plus qu’une idée prend vie dans son imagination, parcoure les recoins les plus vicieux de son esprit. Cet inconnu, qu’elle a déjà croisé hâtivement par le passé, se présente à elle comme une solution parmi tant d’autres à l’un de ses nombreux problèmes, notamment un qui lui est apparu quelques minutes plus tôt. Ça aurait pu être n’importe quel imbécile, n’importe quel vaurien, mais aujourd’hui, ça sera lui. Mauvais endroit, mauvais moment – tout ça, tout ça.

« Il est ici ? » Un sourire carnassier nait sur la crête de ses lippes, sans la moindre authenticité, sans la moindre franchise – mais ce n’est pas quelque chose que ce nouvel inconnu ne peut deviner si aisément.
Il semble agité, pressé. Le souffle lui manque, on dirait. Il a probablement couru jusqu’ici. Pour Liam. C’est presque mignon – à vrai dire, elle a envie de vomir. Mais Cordelia se retient. Et, pour ne pas le laisser lui filer entre les doigts, la prédatrice rétorque instantanément. « Où d’autre? » Elle garde malgré tout son ambiguïté habituelle, elle qui valse si bien avec la nonchalance et le secret. Joignant le geste à la parole, elle ouvre la porte, l’invite à rentrer dans cette demeure qui n’est même pas la sienne. « Il faudrait être profondément dégénéré pour errer dans les rues avec ce qui se passe actuellement. » Le son des projectiles retentit encore faiblement, comme un distant écho, malgré tout toujours présent, qui brûle comme une cicatrice sur la peau. « Quoique Liam… » Elle plisse les yeux le temps d’une seconde, remue l’énoncé dans les méandres de son esprit, ré-évalue la chose. Après tout, c'est bien le cas. Liam n'est pas là, Dieu sait ce qu'il fout - ou s'il est en vie. Une moue nonchalante se glisse sur son effigie normalement immaculée alors qu’elle hausse des épaules. « Enfin peu importe. Rentre. » ordonne-t-elle presque, même si elle feint un semblant de douceur - quelque chose qui n'existe probablement que dans les fantasmes du ministre.

« Tu seras plus en sécurité ici que dehors de toute manière. » Ça l’amuse presque d’être aussi flagrante dans sa duplicité et fourberie. Peut-être veut-elle lui donner une chance de survivre. Une chance de fuir. Une chance de lui échapper. La sorcière referme mollement la porte une fois le cadre de la porte derrière la carcasse du chien de garde. Trop tard. Elle a déjà gagné – et son trophée lui plait beaucoup plus qu’elle ne l’aurait imaginé aux premiers abords. Ses iris contemplent la silhouette du jeune homme qui lui plait, même de dos. Lorsqu'il se retourne, la brunette reprend ses manigances. « Je réalise seulement maintenant que les présentations n’ont jamais été faites adéquatement. Je m’appelle Cordelia. » Elle lui doit bien au moins ça. Le prénom de celle qui lui ôterait sa vie pour lui en donner une autre. Celle qui lui arrachera son âme – de force elle n’en doute pas une seconde. Elle ne lui tend pas la main – elle n’a pas de telles manières – mais elle lui octroie malgré tout le semblant d’un rictus – qui recèle davantage de malice que de confiance. « Je t’offre quelque chose à boire, peut-être? » s’enquiert-elle auprès de son invité, les retentissements de sa voix rauque fracassant l’air avec une sensualité qui lui est tout propre. Elle lui doit au moins ça aussi.

_________________

cordelia narcissa hopkins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t994-better-you-die-th
 

There's no turning back - Cordelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aerin ✲ there's no turning back
» ☾ welcome to your life, there's no turning back.
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Garden District-