AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (M) Idris Elba ✻ You’d lose your mind trying to understand mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 3582
↳ Points : 6829
↳ Arrivé depuis le : 02/07/2014
↳ Age : 29
↳ Avatar : Deborah Ann Woll
↳ Age du Personnage : 35 ans
↳ Métier : Marraine de la Menvra, propriètaire du Royal Sonesta
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Nv 2 - Nv3 en manipulation des émotions, Nv1 en détection de mensonge
↳ Playlist : 2WEI - Survivor // EDEN - drugs // Ruelle - Game of Survival
↳ Citation : The further she saw into the darkness, the more she struggled to see anything at all.
↳ Multicomptes : Oswald E. Madsen
↳ Couleur RP : White



les petits papiers
↳ Copyright: luxaeterna
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: (M) Idris Elba ✻ You’d lose your mind trying to understand mine   Lun 25 Juin - 23:38



« You keep storing up all that anger and grief. Eventually it spills over. Or you drown in it. »


pris ;  libre ; • réservé

Jaali Manfred

©️️ Unknown tumblr
45 ans━ groupe au choix
ft Idris Elba ━ négociable


↳ Lieu de naissance :
Jaali nait sur la couche crasse d’un hôpital de fortune dans un petit pays d’Afrique martelé par des conflits politiques. Les conditions de sa naissance sont nébuleuses, la date incertaine. Il sait juste qu'il a été adopté par un couple d'américains durant ses premiers mois d'existence.
↳ Métier:
Autrefois, inspecteur de police. L’insigne faisait sa fierté avant qu’il ne soit forcé d’abandonner le badge pour s’adonner à une autre occupation. Gardien de prison désormais qui agit de façon très ambivalente avec ses prisonniers se montrant tantôt impitoyable, tantôt indulgent.

Par nécessité, pour parvenir à joindre les deux bouts et offrir une vie confortable à sa progéniture, il a rejoint la Falciferae. Activité qui le répugne mais qu’il exécute froidement. Assassin, kidnappeur, tous les termes sont corrects pour désigner sa fonction au sein de la mafia. Il permet aux fossoyeurs de gagner en corps et donc en organes. Il tente de cibler les salauds qui ne manqueront à personne mais il a gardé le compte des morts dans la cervelle, il salit sa conscience.

↳ Particularité :
Jaali souffre d’insuffisance cardiaque. Sans doute est-ce héréditaire, il n’en aura jamais la confirmation. Des malaises, des sensations de compression, tant de symptômes qui se sont amplifiés avec l’âge et le stress au point d’engendrer quelques hospitalisations et de créer  certaines complications dans sa vie quotidienne. Par habitude, Jaali prend son pouls régulièrement, il n'écoute pas assez souvent son corps et ne perçoit pas toujours les signes avant-coureur du malaise. C’est aussi pour pouvoir se fournir en médicaments qu’il a rejoint la Falciferae. Médication qu'il se force à bien doser. En ayant infiltré un réseau de drogue durant quelques temps, il a développé le début d'une addiction et ne peut pas abuser de médicaments sans tomber directement dans une dépendance sordide.

En avril 2017, la prison est prise d'assaut par la résistance. Les rebelles arrivent à pénétrer la prison grâce à un complice et sont déterminés à ouvrir toutes les cellules à l'insu des gardiens. Jaali a été pris pour cible alors qu'il tentait de les arrêter et a été gravement blessé. Commotion cérébrale qui a débouché sur des soucis de vertiges récurrents et sur des acouphènes qui l’empêchent de percevoir correctement son environnement sonore de façon ponctuelle.
↳ Avis sur le Gouvernement :
Jaali a conscience de l'abus des autorités mais n'approuve pourtant pas du tout la résistance et ses méthodes. Il a vu la trêve d'un très bon œil et son avis sur ses employés s'est davantage adouci. Après avoir subi l'attaque frontale des résistants venus ouvrir les cellules, il garde un goût amer et voit la rébellion comme un ramassis de faux idéalistes pourris d'ambition. Il doute que quiconque soit apte à gouverner en temps de crise alors plutôt que de tester l'inconnu, autant rester sur ce qu'ils ont et connaissent. La nécessité de faire profil bas et de se rallier aux plus forts se fait sentir de toute façon. Pour le bien de son môme.
©️ odistole

ambivalent ▬ pragmatique ▬ protecteur ▬ observateur ▬ imprévisible ▬ secret ▬ dédaigneux ▬ nostalgique ▬ franc ▬ perfectionniste  ▬ maniaque ▬ calculateur ▬ intuitif  ▬ torturé ▬ cynique ▬ intimidant ▬ butté


la vie c'est comme une boite de chocolat




Abandonné dès le premier souffle, arraché à la misère par un couple d’américains, Jaali a grandi dans le plus grand des conforts. Il a tenté de rentrer dans le moule, vilain petit canard au milieu d’une bande de têtes blondes. Il a toujours su qu’il était la pièce rapportée de la famille et l’a très mal vécu. Il a cru qu’il devait mériter sa place. Afin de conserver cet acquis au sein de cette famille idyllique, Jaali a redoublé d’efforts, s’est montré excessivement perfectionniste dans tous les aspects de sa vie. Jamais, il n’a dévié du droit chemin. Pas même quand on le rabaisse à l’école, qu’on note les différences ethniques criardes entre lui et ses frères et sœurs d’adoption, quand le jugement se lit dans la rétine de certains membres de la famille éloignée des Manfred. Racisme ancré dans certains esprits avec lequel, Jaali doit compiler très jeune. Sentiment d’injustice qui grossit à l’ombre des doutes. Lui ne se défend pas, il accuse le coup, accumule la frustration, la colère et la douleur. Ces remarques renforcent son besoin d’appartenance. Il s’en rend malade à force de passer des nuits blanches, le nez collé à ses cours, à faire passer les besoins des autres avant les siens. Les autres, sa famille, sa fratrie. Ils sont nombreux les Manfred, tous avec leur personnalité si particulière.

L’adolescence amène le début de nouveaux conflits. Quand ses frères l’accusent de leurs propres conneries, les mégots qu'on retrouve, l'herbe mal planquée - et Jaali ne se défend toujours pas. Il se tait et ramasse les punitions qu’il n’a pas méritées. Il croit que ça fait de lui quelqu’un de magnanime, que ça va les rapprocher. En vain. A ses quinze ans, Jaali a accumulé tellement de colère qu’il explose sans crier gare. Des coups qu’il dispense à un oncle particulièrement virulent aux opinions abjectes, dégueulées au cours d’un diner. Un noël gâché, une soirée qui se terminera dans les pleurs et dans les reproches que Jaali n’arrive plus à contenir. Dispute féroce qui se soldera par une certaine scission au sein du foyer. Jaali s’attire les foudres de la mère, récolte la compassion du père. A cette tension qui nait et s’entretient, d’autres problèmes émergent, plutôt discrets jusque-là. Addiction du père, dépression de la mère. Tout s’effondre petit à petit et certains de ses frères et sœurs le pointent naturellement du doigt. Les parents ne se séparent pas mais cohabitent difficilement. Jaali fuit aussi loin que possible une fois la majorité atteinte, emportant sa culpabilité avec lui.

Doué d’un esprit de déduction acéré, Jaali s’oriente assez rapidement vers la police, attiré par la résolution d'enquête. A ses vingt ans, il décide d’entamer des recherches pour retrouver ses parents. Cette quête d’identité ne mène à rien, soit ses parents biologiques sont morts, soit ils ne veulent pas le voir. Cette découverte le laisse avec un plus grand vide encore à combler dans sa vie. Il fait des hypothèses et tente de vivre avec. Il suit un schéma de vie très classique ensuite, rencontre sa femme, l’épouse et fonde une famille avec elle, croit y trouver enfin sa place. Mais au cours de ses fonctions,  Jaali se retrouve confronté une fois de plus à la xénophobie, à l’exclusion. Cela prend des proportions nettement plus dramatiques le jour où c'est un de ses collègues qui se permet de lui faire des remarques déplacées. Son mode de fonctionnement n’a pas tellement changé. Il encaisse, il encaisse des propos racistes, des raisonnements arriérés et explose un beau matin. Cela se termine toujours aussi violemment. Il est mis à pied durant quelques temps et est même forcé de suivre une thérapie. Événement déclencheur qui marquera une longue descente aux enfers pour son couple. Sa femme le priant de ne plus se faire remarquer et minimisant les propos du collègue. Les décalages au quotidien font qu’ils se comprennent de moins en moins et ne s’entendent plus.

Cela est d’autant plus dramatique quand Jaali perd son emploi et se voit obligé de se reconvertir comme agent de sécurité. Infiltration au sein d'un réseau de drogue qui tourne mal et durant laquelle il abat accidentellement un innocent alors qu'il est sous l'emprise de stupéfiants. Affaire qui est prise d’assaut par la presse et qui a obligé ses employeurs à le licencier sous la pression médiatique. Sa femme et lui finissent par divorcer peu de temps avant l’apocalypse. Long procès qui se solde par la garde non acquise de leur enfant pour lui. Il ne le voit qu’en de rares occasions et souffre profondément de cette situation. Il noie son chagrin dans le travail.

Au début de l’apocalypse, il se reconnecte à son ex-femme, tente de retrouver l’unité qu’ils formaient autrefois avec leur fils, traque une stabilité illusoire. Avant qu’elle ne se fasse mordre par un mort-vivant à la seconde ouverture des portes de Darkness Falls et n’en décède. Jaali voit son monde se restreindre à son fils pour qui il est prêt à sacrifier bien des choses, même son propre code d'honneur, même sa loyauté, même son humanité.



les copains d'abord

↳ murphy l. cohle ;
ft deborah ann woll

" Here we are, trapped in the amber of the moment. There is no why. "

Murphy n’est qu’une jeune recrue de la police quand on la lui assigne comme partenaire. Ce sont des débuts un peu compliqués, aucun d'eux n'est particulièrement bavard, ni très enjoué de base. Murphy a tout à apprendre du métier selon lui et il n'est pas spécialement motivé à jouer son mentor. Il leur faut du temps pour s'apprivoiser. Tout se construit sur des gestes que chacun exécute à tour de rôle, ils se protègent, agissent avec professionnalisme jusqu'à bâtir une certaine confiance, à s'ouvrir davantage à l'autre. La complicité finit ainsi par voir le jour brique après brique. Ils se sont sauvés l'un et l'autre à de multiples reprises, ont permis à l'autre d'éviter des balles perdues. Un duo qui fait ses preuves. Ils se comprennent rapidement sans même avoir besoin de parler. Leur relation professionnelle tourne peu à peu à l'amitié et parfois à quelques ambiguïtés. Murphy se fait inviter un peu trop souvent chez lui et s'attire très vite les foudres de la femme de Jaali.

Pilier l'un pour l'autre, leur relation s'étiole légèrement néanmoins quand Jaali et Murphy passent les menottes au copain de cette dernière, Jarod. Jaali tente de la raisonner à propos de ses fréquentations quand le criminel est relâché mais elle l'envoie paitre avec peu d'amabilité. Ils n'abordent plus le sujet. Pas même quand elle tombe enceinte et que Jaali n'arrive même pas à la féliciter. Et si pendant quelques temps, le sujet se tasse, il ressurgit abruptement. Jaali est celui qui tombera sur Jarod et son petit trafic de drogues et d'armes. Il l'enverra en prison naturellement. Murphy n'arrive pas à gérer la nouvelle et elle prend le parti d'en vouloir à Jaali. La guerre froide reprend alors, entrecoupée par les soupirs de Jaali, lassé de devoir la raisonner. Jusqu'à ce que trois jours plus tard, Jarod soit tué dans sa cellule, que Jaali soit celui qui doive lui annoncer. Murphy se déchaine sur lui pendant des heures, il encaisse chaque coup sans répliquer et la regarde finalement s'écrouler dans ses bras. Jaali est un roc contre lequel il est facile de se reposer, alors elle délaisse quelque peu sa rancœur. Lien de confiance qui se renforce ensuite quand il l'aide à se planquer tandis que les dettes de Jarod entrainent les petits membres de son gang à la pourchasser.

Quand Jaali finit par perdre son emploi, Murphy est là pour le soutenir et le réconforter. Entrevue qui manque de déraper alors que leurs gestes deviennent de moins en moins univoques, des mains qui se serrent, des regards qui se cherchent. Rien de réellement plus concret. Ils se font néanmoins surprendre par la femme de Jaali. Jaali rejettera Murphy de sa vie alors, lui explique qu'il doit sauver son mariage. Murphy s'efface alors non sans éprouver de l'amertume.

Ils se retrouvent à la Nouvelle-Orléans récemment et un peu par hasard, alors que Jaali atterrit dans l'hôtel de Murphy. Elle bat le chaud et le froid avec lui, indécise quant à l'attitude à adopter. Tellement de rancœur accumulée par le passé et tellement de soulagement de le savoir vivant. Tous deux ne savent pas tellement comment compiler avec l'autre.  Ils tentent d'ignorer leurs sentiments, de refouler leurs désirs. Jaali, par respect pour son ex-femme décédée. Murphy, par instinct de préservation et par amour propre qu'il a trop de fois bafoué. Mais cela devient de plus en plus compliqué.

L'un agit sur l'autre comme un calmant. Bien que leurs opinions politiques respectives n'amènent que de nouveaux conflits entre eux. Ils s'agacent, se balancent souvent des reproches. Jaali ignore que Murphy fait partie de la résistance et qu'elle a participé au coup qui lui a valu une commotion. Murphy ne sait pas plus que Jaali travaille pour la mafia qu'elle exècre viscéralement. Des secrets qui les sépareraient. Des secrets qui ne pourraient pourtant pas briser l'attachement. Ils sont pris entre deux feux tous les deux et cohabitent avec une certaine indécision quant à la suite de leur relation. Ils ont peur de la gâcher et pourtant, plus le temps passe, plus l'évidence se marque. L'attraction se renforce à mesure qu'ils tentent de la combattre.


_________________
❝ I've lost it all. ❞ I'm just a silouhette. A lifeless face that you'll soon forget. My eyes are damp from the words you left ringing in my head, when you broke my chest. Setting fire to our insides for fun. to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing him.


Dernière édition par Murphy L. Cohle le Mer 27 Juin - 0:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5893-make-this-chaos-count-mur http://www.mercy-in-darkness.org/t5910-there-is-nothing-to-go-back-to-and-worse-to-look-forward-to-murphy#255000

SYMPATHY FOR THE DEVIL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 3582
↳ Points : 6829
↳ Arrivé depuis le : 02/07/2014
↳ Age : 29
↳ Avatar : Deborah Ann Woll
↳ Age du Personnage : 35 ans
↳ Métier : Marraine de la Menvra, propriètaire du Royal Sonesta
↳ Opinion Politique : Anti-gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Nv 2 - Nv3 en manipulation des émotions, Nv1 en détection de mensonge
↳ Playlist : 2WEI - Survivor // EDEN - drugs // Ruelle - Game of Survival
↳ Citation : The further she saw into the darkness, the more she struggled to see anything at all.
↳ Multicomptes : Oswald E. Madsen
↳ Couleur RP : White



les petits papiers
↳ Copyright: luxaeterna
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: (M) Idris Elba ✻ You’d lose your mind trying to understand mine   Mar 26 Juin - 23:27


   
les souhaits et exigences


   
Coucou petit visiteur

Peut-être que tu es arrivé ici parce que tu as besoin de précisions pour faire ton choix (ou non) parmi les fabuleux pvs de MID Installe-toi confortablement

L'avatar : il est totalement négociable   On peut en discuter sans souci si tu as d'autres propositions à me soumettre Jaali peut tout aussi bien ne pas être d'origine africaine mais ça serait plus logique qu'on garde l'idée d'un avatar "typé" pour que ça tienne la route avec la suite hum De même l'âge peut varier en fonction mais on doit voir ça ensemble  

Le pseudo : Tout est modifiable J'ai choisi Jaali pour le clin d'oeil à ses origines (j'imaginais qu'on le lui avait donné avant son adoption et que les Manfred l'auraient gardé.)  Mais tout peut être changé.

Le lien : Je préfère prendre les devants à ce niveau afin que tout soit clair et limpide, que la personne ne soit pas surprise en jeu par la suite Mais je ne supporte pas les triangles amoureux Après avoir vécu quelques expériences où la compétition se mettait en place pour finalement me faucher la motivation et l'inspiration (en plus du lien initial avec la personne concernée dans le pire des cas...), je suis assez frileuse à l'idée que mon partenaire enchaine les liens charnels et ambigus. Bien entendu, j'en ferai de même de mon côté Je pense qu'il y a de quoi se crêper et de créer du conflit entre eux tout en gérant l'aspect ambigue/amoureux du lien bref Ce lien ne sera pas un long fleuve tranquille promis   Créer le drama ne sera pas un souci

Le groupe : Il est au choix, totalement libre. Après à voir s'il est skinchanger ou daybreaker, ses soucis cardiaques auraient disparu dans ce cas Si vous tenez à l'un de ces groupes, je suis prête à lâcher prise sur ce détail du scéna ceci dit Pour daybreaker, c'est également et surtout le métier qui pose problème, il est impossible pour lui d'être gardien de prison si c'est le groupe qui t'attire Dans le cas où tu ne jurerais que par les DB, il faudra qu'on discute ensemble pour trouver une solution

L'activité : J'aimerais une réponse toutes les deux semaines minimum Ça ne me dérange pas, bien sûr, s'il arrive parfois que le délai soit plus long - on a tous une vie après tout, c'est normal, mais si c'est systématique et qu'en plus, il dépasse le mois, ça va juste me démotiver Merci de ta compréhension En retour, je serai aux petits soins avec toi  

Jaali est excessivement important pour moi et pour l'évolution de ma petite Murphy J'aimerais donc quelqu'un d'actif, d'impliqué, qui passe régulièrement sur le forum et cherche à s'intégrer un maximum à la vie du forum, demande des liens etc.

Un dernier petit point, néanmoins, important, j'ai, personnellement, excessivement du mal avec l'utilisation de la seconde personne du singulier alors ça serait chouette si tu pouvais t'en tenir à la première ou à la troisième

Si tout ceci ne t'a pas fait fuir en sens inverse (déjà j'admire ton courage ) Sache que je serai ravie de répondre par mp à tes questions, tes appréhensions et toute demande qui te viendrait à l'esprit   Ma boite à mp est un lieu confortable où je te ferai un joli petit nid bien douillet, tu verras   J'espère à bientôt    
   

   
© Murphy L. Cohle

   

_________________
❝ I've lost it all. ❞ I'm just a silouhette. A lifeless face that you'll soon forget. My eyes are damp from the words you left ringing in my head, when you broke my chest. Setting fire to our insides for fun. to distract our hearts from ever missing them. But I'm forever missing him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mercy-in-darkness.org/t5893-make-this-chaos-count-mur http://www.mercy-in-darkness.org/t5910-there-is-nothing-to-go-back-to-and-worse-to-look-forward-to-murphy#255000

« The forgiven warrior »

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1275
↳ Points : 552
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2015
↳ Age : 23
↳ Avatar : R. Rihanna Fenty
↳ Age du Personnage : 30 ans d'apparence, 354 ans en réalité
↳ Métier : Propriétaire du Mary Rose, styliste en freelance
↳ Opinion Politique : Pro-Gouvernement
↳ Niveau de Compétences : Niveau 1
↳ Playlist : Bitch Better Have My Money ; Rihanna | Jesús Martín ; Pirates | He's a pirate ; Klaus Badelt & Hans Zimmer
↳ Citation : Rien ne sert de courir; il faut partir à point
↳ Multicomptes : Violet C. Forester & Priya Gadhavi
↳ Couleur RP : Darksalmon



les petits papiers
↳ Copyright: Minako
↳ Disponible pour un topic?: Non =(
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: (M) Idris Elba ✻ You’d lose your mind trying to understand mine   Ven 6 Juil - 23:34

SCENARIO PRIS, je déplace

_________________

Like the darkness is the light
It can creep up inside you and consume you. A disease of the mind it can control you. I feel like a monster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: (M) Idris Elba ✻ You’d lose your mind trying to understand mine   

Revenir en haut Aller en bas
 

(M) Idris Elba ✻ You’d lose your mind trying to understand mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gabi | You'd lose your mind trying to understand mine
» Ron - Help me lose my mind
» NOGITSUNE. « Lose your mind. » || Validée
» Ramsay - Help me lose my mind
» i'm gonna make you lose your mind... Tacia Pearson, Nice to meet you..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Scénarios & Pré-Liens :: Scénarios Pris-