AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Here we meet again [Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Duncan G. Idaho
ANIMAL I HAVE BECOME

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 298
↳ Points : 132
↳ Arrivé depuis le : 26/03/2016
↳ Age : 24
↳ Avatar : Joseph Gordon Levitt
↳ Age du Personnage : 673 & 35
↳ Métier : Garde du corps et homme de main de Rafael Morienval
↳ Opinion Politique : Pour une prise de pouvoir des SK et une disparition inexpliquée et définitive des mages
↳ Niveau de Compétences : niveau 2 général + 3 en sens surdéveloppés
↳ Playlist : AaRON - 2:22
R.E.M - Losing My Religion
Kaiser Chiefs - Coming Home
Keith Urban - Blue Ain't Your Colour
Chantal Goya - Pandi Panda
↳ Citation : All those moments will be lost in time like tears in rain
↳ Multicomptes : Enya cutie Rivers & Shae Thackery
↳ Couleur RP : #9999ff



les petits papiers
↳ Copyright: Frimelda
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Here we meet again [Ambre]   Mer 4 Juil - 20:04


« No one knows what it’s like to feel these feelings, like I do, and I blame you »



Ambre & Duncan
featuring

Les jours passaient et ne se ressemblaient pas. L’Adventist était quasiment devenu une zone de guerre. Le flux de patients commençait à diminuer, mais à peine. Les attentats de Hide avaient fait d’énormes dégâts humains, et j’avais vu les urgences débordées de pauvres personnes hurlant de douleur. Les médecins étaient paniqués, je le voyais, je le sentais. La détresse était telle qu’elle se sentait partout dans l’air. Et les gens, quand ils ont peur, deviennent désespérés, et idiots. J’avais arrêté de compter les patients qui se jetaient l’un sur l’autre, les médecins que j’avais dû sauver de l’agression. Les tentatives de suicide. Bordel, ce monde était définitivement en train de devenir fou. C’était en train de devenir incontrôlable. Et dire que j’aurais pu être dans ce putain de building gouvernemental, celui qui a pété. Ironie du sort, la trahison de Raf m’avait peut-être sauvé la vie. Je m’étais enquis, discrètement de son état. Mais il semblait aller bien. Il était en vie, tout du moins.

Ceci dit, être là-bas me manquait. Ici, j’étais juste un gars parmi d’autres. Le vigile Idaho. On me faisait un signe discret parfois en passant. Là-bas j’étais plus que ça. Là-bas, j’avais Raf, et il savait qui j’étais. J’avais des responsabilités. Des gens qui me regardaient et attendaient mes décisions. Mais tout ça était parti en fumée. Et Ayalone qui était une de ces…voleuses d’énergie. La malédiction de ceux qui réchappent à une morsure de zombie. Elle était dans la panade. Et j’ignorais comment agir dans cette situation. Si je l’aidais, et qu’elle me trahissait encore ? Je sais pas si je pourrais le supporter. Mais je ne pouvais pas la laisser se démerder. En fait, ma vie était comme le monde : le bordel, en train de déraper hors de contrôle.

Alors quand je vis la chevelure blonde, et que je la reconnus, mon sang ne fit qu’un tour. Parce que sa propriétaire était en partie responsable de l’état de ma vie. Ambre del Nero. La milicienne pas franchement agréable avec qui j’avais fait un petit tour gratuit dans l’endroit le plus glauque de la Terre. Et la suspecte numéro 1 dans mon enquête sur Violet Forester. Je n’avais aucune preuve, mais il m’apparaissait évident que c’était elle que Violet avait vu tuer quelqu’un. Elle qui avait menacé la jeune femme. Elle le point de départ de ma mission de surveillance. Et comme je n’étais pas surhumain et que Violet avait merdé d’une manière ou d’une autre, j’en étais là. Mais si elle n’avait pas menacé Violet en premier lieu, si elle n’était pas une putain de gamine psychopathe, je serais encore avec Rafael. Alors je courus vers elle et lui attrapai le bras.
« Hey Ambre, tu me reconnais ? On a fait un tour à Zombieland à deux. J’dois te parler. »

Sans attendre son approbation, je l’entrainais dans une salle vide. Puis lui lâchai le bras pour croiser les miens devant moi.
« Bon, on arrête de jouer, maintenant. Violet Forester, ça te dit quelque chose ? La nana que t’as menacée parce qu’elle est témoin du meurtre que t’as commis avec ton épée chérie. Il lui est arrivé quelque chose et elle s’est retrouvée au milieu d’un massacre. T’y es pour quelque chose ? »
Je m’avançai d’un pas, la colère bouillant sous ma peau.
« T’as pas intérêt à me dire de conneries, parce que je me retrouve dans ce job de merde, avec une situation merdique sur les bras, à cause de ça. »
J’avais besoin d’une réponse. Ou j’avais besoin d’une coupable, je ne sais pas trop. Ironie du sort encore une fois : Rafael aussi avait eu besoin d’un coupable. Sauf que j’étais prêt à lui laisser le bénéfice du doute, à la petite blonde. A écouter ses arguments, et aviser en fonction.




_________________


Searching for a light on the horizon to guide me, I keep on fighting ‘til the tides subsiding
If I live with the last love I possessed, Then the ocean floor will not be where I rest

Revenir en haut Aller en bas

Ambre M. Del Nero
RUNNING TO STAND STILL

avatar
Féminin
↳ Nombre de messages : 1449
↳ Points : 994
↳ Arrivé depuis le : 23/07/2016
↳ Age : 22
↳ Avatar : Emily Browning
↳ Age du Personnage : 25 ans
↳ Métier : Shadowhunter en perdition.
↳ Opinion Politique : The rules apply to everyone, and order must be preserved
↳ Niveau de Compétences : /
↳ Playlist : Two steps from hell ~ Heart of Courage, Victory / Arch Enemy ~ War Eternal / Epica ~ In All Conscience, Unchain Utopia / Lindsay Stirling ~ The Arena / Sia ~ Chip Trills / Within Temptation ~ Empty Eyes, A shot in the dark / Imagine Dragons ~ Demons / Queen ~ Bohemian Rhapsody
↳ Citation : "For if a man plays the fool, then it's only fools he'll persuade. But appear to be the devil, and all men will submit."
↳ Multicomptes : Solveig Eriksson & Orfeo F. Renzacci
↳ Couleur RP : #660000



les petits papiers
↳ Copyright: Lux Aeterna ♥ / ANAPHORE (Vocivus/little liars)
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Re: Here we meet again [Ambre]   Mar 17 Juil - 22:54



HERE WE MEET AGAIN
No one knows what it’s like to feel these feelings, like I do, and I blame you



Elle aurait pu rire, elle aurait pu s’en foutre, de toutes ces vies humaines volatilisées à cause de Hide et de la Résistance. Peut-être qu’elle aurait pu devenir aussi aveugle envers eux qu’elle ne l’avait été envers le gouvernement, si on lui en avait laissé le temps. Mais elle n’avait même pas entamé sa rébellion que le très cher chef des Résistants lui offrait une raison de ne pas le suivre. Pourtant, venant d’un monstre, d’une tueuse sans cœur, c’était étonnant de penser une telle chose. Néanmoins, ces dernières semaines, beaucoup de choses avaient changé, à commencer par elle-même. Les yeux avaient fini par s’ouvrir, en même temps que la conscience. Devait-elle réellement remercier ceux l’ayant poussée jusque-là ? C’était une plaie, de se rendre compte d’à quel point on avait été mauvais mais aussi de voir que certains comportementaux normaux ne l’étaient finalement pas. C’était aussi prendre en contrecoup tout ce qu’elle avait vécu, intensifiant la haine qu’elle portait pour elle-même, pour son corps. Y’avait aucun mot pour décrire le dégoût ressenti, et elle se contentait de l’enfermer toujours plus, refusant d’y faire face. Quitte à s’auto-détruire. Un soupir quitta ses lèvres. Pourquoi s’accrochait-elle autant à tout cela ?

Elle rouvrit les paupières, prit une profonde inspiration. Elle avait repris le travail, avec les attentats, elle ne pouvait pas rester indéfiniment les bras croisés, en arrêt maladie. Et puis, on avait besoin de renforts à l’hôpital, pour éviter que les médecins ne se fassent tuer, pour traiter les urgences. Et la shadowhunter avait été envoyée là-bas, malgré sa foutue phobie pour le domaine médical. Elle avait serré les dents, courbé l’échine. On l’avait jugée apte à continuer son travail, mais elle sentait qu’on la surveillait. Peut-être était-ce sa paranoïa légendaire ? Ou alors on voulait s’assurer qu’elle n’était pas une traître. Si tel était le cas, ils ne seraient pas déçus… Son regard sondait les blessés, son esprit passait outre les cris de douleur, et les corps qui s’écroulaient parfois devant elle. Tous ne pouvaient être sauvés, surtout avec le président dans les vapes… Le gouvernement pouvait peut-être réduire les rumeurs, mais Ambre n’était pas stupide : il n’était pas réapparu depuis les attentats, et un nouveau marionnettiste avait pris sa place. Combien de temps avant que son décès soit prononcé ? Quelques semaines, le temps de créer un nouveau monde, de nouveaux liens.

A force d’être perdue dans ses pensées, elle ne perçut pas le regard insistant sur sa silhouette. En revanche, l’aura menaçante, le contact ne lui échappèrent pas. Elle releva les yeux, tomba sur un visage bien connu. Duncan. Si elle l’avait pu, elle aurait pris la fuite. Mais la surprise l’en empêcha, et elle fut entraînée à sa suite. La poigne était trop forte pour qu’elle s’en dégage, d’autant plus qu’elle portait encore les stigmates de son agression. Et la façon dont elle avait été tordue avait réveillé la douleur dans ses jambes. Super. « Je ne suis pas certaine que ce soit une façon d’embarquer quelqu’un, même quand on a traversé un enfer ensemble. » Littéralement. La voix était glaciale, autant qu’énervée. Elle ne voulait plus être trimbalée comme une gamine, un vulgaire sac. Les pupilles bicolores s’accrochèrent à celles de l’homme, soutinrent le regard. « Non, ça ne me dit rien. » Connaissait-elle son nom à cette fille ? Non. Elle n’avait pas eu le temps de chercher, avait eu d’autres chats à fouetter. Tant mieux finalement, même si elle avait eu l’air d’avoir des problèmes plus importants qu’elle. « Si je l’ai menacée, je n’y suis pour rien dans ce qu’il a pu se passer par la suite. J’ai été mise hors-jeu pendant plus d’un mois. »

Portée disparue, sans que personne ne sache où elle était pendant la moitié du temps. A part Marcus. Et Dante. Et ils étaient les deux seules personnes en lesquelles elle pouvait avoir confiance. Si Duncan avait fait jouer ses relations, il le saurait. Mise à pied après avoir reçu une blessure à la main, puis au repos forcé après son agression… Elle n’avait guère eu le temps de penser à autre chose ces derniers temps, non. Et puis… « Et tu connais assez ma réputation en tant que shadowhunter : je l’aurais tuée plutôt que de monter un quelconque plan contre elle. » Une perte de temps pour la seconde option. Et aussi bruts que les mots étaient, ils étaient vrais : Ambre n’était pas connue pour laisser la moindre personne vivante dans ses missions. Sauf quand on lui demandait d’agir autrement, ou pour les gros poissons, tuer avait toujours été son option favorite pour faire taire quelqu’un…

« Il est toujours plus facile de s’en prendre à quelqu’un d’autre pour ses propres conneries, non ? T’es-tu battu ou t’es-tu résigné, quand tout a déraillé ? » As-tu été un lâche, et me le reproches-tu ? La parfaite petite soldate s’était effritée. Elle-même avait choisi de se battre. Elle-même avait décidé de reprendre sa place, et de tout détruire de l’intérieur…


_________________
She is full of

unshaped dreams
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
 

Here we meet again [Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Please, forgive me ♣ Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Adventist Hospital-