AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un mal pour un bien [Pv Maggie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Isak Eriksson
MASTER OF ILLUSIONS

avatar
Masculin
↳ Nombre de messages : 287
↳ Points : 137
↳ Arrivé depuis le : 15/06/2018
↳ Age : 30
↳ Avatar : Alexander Skarsgard
↳ Age du Personnage : 36 ans, 258 ans en réalité.
↳ Métier : Fondateur de l'organisation mafieuse Nilfheim
↳ Opinion Politique : Je pose des réserves en fonction de sa direction
↳ Niveau de Compétences : Niveau 2
↳ Playlist : Mad World~Gary Jules/Niravana~My girl/Sarah Mclachlan~Prayer of St Francis/Georges Brassens~J'me suis fait tout p'tit/Vanessa Paradis~Il y a/Louis Attaque~Les nuits parisiennes/Zoufris Maracas~Un gamin/Saïan Supa Crew~Angela/Vance Joy~Riptide/Soan~Emily/La Tordue~Cap'tain Naimo/Janis Joplin~Kozmic Blues/ Evanescence~My immortal...
↳ Citation : « Dans la vie, j'ai eu le choix entre l'amour, la drogue et la mort. J'ai choisi les deux premières et c'est la troisième qui m'a choisi... »
↳ Multicomptes : Non
↳ Couleur RP : #ff0033



les petits papiers
↳ Copyright: Shiya/tumblr
↳ Disponible pour un topic?: Oui =D
↳ Liens du Personnage
:



MessageSujet: Un mal pour un bien [Pv Maggie]   Ven 6 Juil - 3:14


« Un mal pour un bien »



Margarethe Hansen & Isak Eriksson
Elizabeth Olsen & Alexander Skarsgard

L'appel de la vengeance, où il s'agissait plutôt de justice. La grande balance sur le point de s'équilibrer à ma manière. Elle allait apprendre, il me fallait lui montrer comment les Erikssons avaient réussi à survivre. J'assumais cette responsabilité, une énième fois, le rôle d'un père de substitution pour ma petite sœur. Bien que nos avis divergeaient plus que jamais, je restais convaincu que là était ma place. Là était ma mission, ma responsabilité. Une évolution conséquente, j'étais passé du statut du protecteur à celui du mentor. Il faut dire qu'elle en faisait de belles, des conneries inconscientes et si attendrissantes pour une débutante au fond. Elle s'empêtrait lentement, mais sûrement sur le chemin du non-retour. À mes yeux, elle s'enlisait à petit feu, sans s'en rendre compte. Pire, elle se persuadait que ses méthodes douces seraient la délivrance à tous les maux de notre chère organisation mafieuse. Seulement, j'avais toujours pensé être le visionnaire de la famille, après tout, j'avais fondé la Niflheim, j'en étais l'instigateur et son patron de droit. Malgré toute la tendresse que j'éprouvais à son égard, mes méthodes d'apprentissage devraient s'en trouver dure et je ferais appel à toute la pédagogie dont je serais capable afin de lui faire comprendre que le danger se cache toujours là il y a le calme. Ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions ?
Tous ces stratagèmes, aussi audacieux et réfléchis soient ils, mettaient non seulement notre maison en péril, mais je craignais aussi et surtout pour sa propre vie. Elle traitait avec les plus viles de la Nouvelle-Orléans. Véritable diplomate pour l'heure, j'y voyais malheureusement ses faiblesses, et si j'étais capable d'entrapercevoir ces failles alarmantes, je ne devais pas être le seul à m'en rendre compte. Je décidais donc de passer à l'action. Les mots ne suffisant pas. Peut-être que je m'engageais sur la voie de la haine, mais j'étais fin prêt à toucher le fond pour mieux rebondir. Le prix à payer sera sans doute très lourd. Subir sa colère excessive, la décevoir ou simplement la retourner contre moi, mais mes intentions bienveillantes, quoi qu'elle en dise, assureront son avenir plus sécuritaire. Une fois encore, je ne donnais pas dans la délicatesse et mon honnêteté aussi cruelle soit elle justifiaient mes actes futurs.

Quelques heures auparavant...

- Vous êtes bien certain d'avoir tout prévu ?
- Oui monsieur.
- Il est donc inutile de vous rappeler que la discrétion est de mise.
- Oui, vous me l'avez assez fait comprendre, il me semble...
- Tu as plutôt intérêt à changer de ton larbin, je te paye gracieusement pour se service rendu.
- Oui monsieur Eriksson.
- Très bien, je vous attends donc à la vielle mine.
- Nous y serons dans une heure, en compagnie de mademoiselle Hansen.


Voilà enfin mon tableau que j'allais bientôt rendre chef d’œuvre. La belle strip-teaseuse qui avait fait les beaux jours du Littlle Darlings, serait bien au rendez-vous. Elle ne s'y attendait pas, évidemment, il fallait user du pouvoir de la surprise afin d'agrémenter la si jouissive frayeur qui allait bientôt lui tendre la main. Un banal enlèvement pour une nuit de règlement de comptes. Pauvre femme qui menait sa vie naïvement, butinant ici et là, jusqu'à se soumettre à l'ennemi, sans se soucier de ses engagements passés, ou bien même des conséquences qui pouvaient découler de sa trahison. La jolie blonde ne m'avait pas vu venir, se réjouissant même de son nouvel emploi à la Nemesis. Il fallait dire qu'elle ne me connaissait pas réellement, moi non plus d'ailleurs, mais ce soir sera notre premier rendez-vous en tête-à-tête. C'est avec le plus grand soin que je lui avais préparé le carrosse qui l'emmènerait jusqu'à son prince tortionnaire, et c'est patiemment, que j'allumais les chandelles, sentant monter en mon sein tout mon art. La violence en alliée, elle m'excitait, me rendait même fougueux et intransigeant. Elle allait me contenter, je le sentais ; me satisfaire d'un trop-plein de doute, d'un trop-plein de peur. Oui, la peur faisait bel et bien parti intégrante de ma vie, malgré l'image d'un homme à l'épreuve des balles que je dégageais en toutes circonstances. L'émotion était en réalité motrice de mon existence, elle ne m'avait jamais quitté, pas une autre n'avait réussi à l’égaler, si bien qu'elle faisait dorénavant office de plus vieille amie. Bref, pour l'heure, j'allais partager ce sentiment vorace et ma proie approchait à grands pas.

Le bruit des éboulements de caillasse sur leur passage, une chaise rouillée, un spot trop lumineux éclairant quelques outils sinistres et une humidité oppressante englobait notre scène. Les acteurs se mettaient en place. Un homme à la silhouette mystérieuse dessinée dans l'ombre et Margarethe, le bâillon arraché dans la seconde par mes sbires, les poignets ainsi que les chevilles menottées. Installée là, assise devant mon regard avide. Les gros bras s'évanouirent dans l'obscurité et me voilà fin prêt à me mettre à table. Trois coups de bâton et j'allais enfin fouler les planches. L'acte commença dans un silence que j'imaginais terrifiant pour ma victime qui se trouvait, hélas, à l'introduction de cet acte qui allait se jouer en ces lieux abandonnés.



_________________

Isak Eriksson


“La clarté de la lune dépend de l'ombre des pins.” | © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 

Un mal pour un bien [Pv Maggie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prendre son temps pour manger
» Duo de roux, être discret pour le bien de l'illégalité
» Le sacrifice d'une vie pour une autre
» - Un bash pour un bien -
» Un joli donjon pour tous, bien amusant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MERCY IN DARKNESS .} :: Old Mine-